Pour le compte de la 4ème journée de la Ligue des Champions, l'AS Monaco affronte le CSKA Moscou.


Ce match est aussi le leader de la poule qui reçoit le dernier, qui ne sont séparés que de 3 points.




C'est la première opposition, au Louis-II, entre les deux formations. Le CSKA doit l'emporter pour revenir dans la course à la qualification, l'ASM doit faire de même pour être sûre de rester devant son adversaire russe, et valider, déjà, au moins le billet pour la Ligue Europa.

En Ligue des Champions, l'U.E.F.A. soigne les moindres détails, comme cette arche à la sortie du tunnel, avec les logos des 2 clubs.


Quelques joueurs sont venus reconnaître la pelouse. Valère Germain, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Gabriel Boschilia en font partie.


Deux des trois seront titulaires, puisque les compositions sont dévoilées.



Pour ce match, Leonid Slutski n'a convoqué que 16 joueurs, devant faire sans Eremenko (suspendu), Pomazun, Cauna et Dzagoev (blessés).
Par rapport au match contre l'ASM à Moscou, il fait confiance à la même formation, exceptée son avant-centre: Carlos Strandberg remplace Lacina Traoré.
Il aligne donc : Akinfeev, Schennikov, A. Berezutski, Ignashevich, Fernandes, Wernbloom, Tosic, Golovin, Ionov, Natcho et Strandberg.

Côté ASM, Leonardo Jardim reconduit sa paire offensive qui lui a permis de triompher de Fenerbahçe lors du 3ème tour préliminaire. Pour le reste, pas de surprise avec les absences de João Moutinho et Nabil Dirar.
Le onze monégasque sera composé de Subasic, Mendy, Jemerson, Glik, Sidibé, Bakayoko, Fabinho, Lemar, Silva, Germain et Falcao.


Comme à l'accoutumée, les premiers à s'échauffer sont les portiers. Danijel Subasic et Igor Akinfeev se concentrent.



Remplaçant, Lacina Traoré profite de quelques minutes pour discuter avec le staff monégasque, sous l'écoute de son entraîneur.


Pour les remplaçants, c'est facile pour le CSKA, ce sont les 5 restants. Le portier remplaçant Chepchugov sera avec V. Berezutski, Nababkin, Milanov, et Lacina Traoré.



Pour l'ASM, les choix de l'entraîneur mettent deux personnes dans les tribunes. Sans surprise, Diallo et Jean sont ceux là.
De Sanctis, Raggi, N'Doram, Boschilia, Traoré, Carrillo, et Mbappé seront les remplaçants de la soirée.


Les arbitres du match sont slovènes et le quintette sera dirigé par Mr Jug.


Les joueurs sont repartis se changer, les remplaçants prennent possession des bancs, pendant que les jardiniers réparent une mauvaise attache de filet.





Tout est en place, les joueurs peuvent entrer pour le traditionnel cérémonial d'avant-match.





Les équipes sont immortalisées avant le coup d'envoi qui est donné par Valère Germain.



Leonardo Jardim a annoncé, en conférence d'avant-match, vouloir «tout faire pour produire du spectacle et l’emporter pour se rapprocher des 8èmes».
Et dès l'entame, Monaco se projette vers l'avant, avec un corner obtenu dès la première offensive (2e).
Sur le deuxième, Monaco s'offre sa première occasion.
Sidibé lance Silva côté droit, qui centre pour Thomas Lemar lancé. Lemar tente et rate le contrôle du cuir qui file, après une déviation de Berezutski, dans les gants d'Akinfeev qui avait attiré quasiment tous les ballons au match aller (3e).





Le CSKA, qui reste sur 2 défaites en championnat, répond avec un centre de Natcho pour Tosic, devancé du bout du crâne par Jemerson (5e).



Les corners n'ont rien donné, Subasic tente de chercher rapidement Bernardo Silva, mais la flèche monégasque part de trop loin, car il est à l'entrée de la surface au départ du corner. Aucun asémiste n'est aux abords du rond central.

Percée de Lemar côté droit, qui se fait reprendre dans la surface par le talon de Schennikov (7e).



Monaco continue. Centre de Sidibé pour la tête de Falcao, hors du cadre (7e).



Monaco fait toujours le siège du camp russe, mais pour le moment fait tourner pour trouver la faille.


Mauvaise passe de Germain pour Silva à droite, qui est repris (11e), mais le ballon revient vite dans les pieds asémistes, qui changent d'aile.



Débordement et centre de Mendy, qu'Akinfeev doit repousser de son but (11e).



Coup-franc côté droit pour l'ASM. Lemar le frappe, mais le cuir est repoussé par le premier russe aux abords de la surface. Le cuir part en cloche, n'est pas contrôlé, et arrive sur Glik qui balance dans la surface. Valère Germain n'est pas hors-jeu, contrôle le ballon qui lui reste dans les pieds, a un contre favorable sur Akinfeev qui sort rapidement sur lui, et se retrouve face au but vide. Il marque son premier but en Ligue des Champions malgré le retour désespéré de Berezutski (1-0, 13e).








Valère Germain fête son premier but dans la compétition, après celui du tour préliminaire. Il soulage et récompense ses partenaires qui ont idéalement débuté.






Akinfeev remotive ses partenaires. Ils ont pourtant la triste habitude d'encaisser au moins un but en Ligue des Champions, comme le confirme leurs mauvaises statistiques :
- En phase de poules de la Ligue des Champions, 8 de ses 9 derniers déplacements se sont terminés par une défaite. L'exception est une victoire 2-1 à Manchester City en 2014-15. La 9ème en 10 matches ?
- Depuis le 2 novembre 2011 et un nul 0-0 à Trabzonspor, le CSKA a toujours encaissé au moins un but en Ligue des Champions. Pour la 26ème fois, le CSKA encaisse donc un but...
- Akinfeev est dorénavant sur une série de 41 matches de Ligue des Champions avec au moins un but encaissé.

Nouveau ballon pour Falcao dans la surface. Il ne peut frapper après son contrôle de la poitrine, bien repris par la défense (14e).




Passe en retrait, depuis la ligne médiane, mal ajustée de Germain pour Subasic qui est pressé par Golovin, et qui rate son dégagement en donnat le cuir à Tosic.
Le joueur du CSKA ne tente pas le lob, mais se rapproche du but et enroule une frappe du gauche que va chercher Subasic, qui repousse. Strandberg récupère, mais talonne pour éviter la sortie de but, dans les gants du portier croate de l'ASM, par content de la passe du buteur (15e).








Monaco s'est fait peur, et aurait pu se compliquer la tâche en aidant le CSKA à revenir dans la partie, pour le moment en sens unique.
Attention à ne pas déjouer, comme trop souvent après avoir mené ces derniers temps.

Offensive russe, qui est stoppée par une interception de Sidibé qui peut repartir vers l'avant (18e).



Au milieu du terrain, Tiémoué Bakayoko règne. Golovin tente se s'échapper, mais il ne passera pas (19e).




Centre de Schennikov, pour le second poteau où Mendy gêne Fernandes. Glik peut dégager (19e).




Le ballon est mis devant la surface, où Bakayoko nettoie encore (19e).


Monaco a reculé, joue plus dans la facilité, le CSKA Moscou prend possession du ballon et vient jouer dans le camp de l'ASM.
Pour le moment, les débordements sont mis en corner, et ceux-ci ne donnent rien (22e).



Combinaison côté droit entre Sidibé et Germain qui permet au defenseur de rentrer dans la surface. Malgré l'angle ouvert, il tente de mettre en retrait, et son ballon est dévié puis dégagé (24e).



Sur le contre, faute de Jemerson, qui retient Ionov. Il est logiquement averti (24e).



C'est son deuxième en deux matches contre le CSKA. Au prochain, il sera suspendu.
Le coup-franc et repoussé par Germain, sur Silva qui contrôle acrobatiquement le ballon (24e).


Passe astucieuse de Golovin pour Strandberg, côté droit dans la surface. Son tir dans un angle fermé est dévié par la sortie de Subasic, à l'angle des 6m (25e).


Monaco a senti le vent de l'égalisation passer près et repart vers les buts d'Akinfeev.
Corner de l'ASM, repoussé, qui vient sur Mendy. Son centre est dévié, et passe pas loin du but russe (26e).



Sur le corner, le suèdois dégage encore un ballon trop haut pour Bakayoko et devant Falcao (27e).



Attaque du CSKA, avec Wernbloom qui trouve le crâne de Fernandes, qui heureusement ne remet pas dans l'axe. C'est dégagé (28e).




Contre monégasque avec Benjamin Mendy qui part côté gauche, qui fait un grand pont sur Wernbloom à la ligne médiane et remonte le terrain. Il ralentit, attend du soutien et centre à ras de terre. Si Germain est trop court au premier poteau, il attire plusieurs défenseurs et laisse libre Radamel Falcao au second poteau qui n'a plus qu'à cadrer (2-0, 29e).








Radamel Falcao retrouve le chemin des filet en Ligue des Champions et va fêter son but avec son passeur.






Ce but va faire mal aux russes, qui poussaient et profitaient du recul des monégasques.

L'ASM continue d'aller vers l'avant, pour noyer les russes sous les vagues offensives.
Accélération de Lemar, repris par Wernbloom au moment de centrer (31e).




Accélération et percée de Silva, qui profite des appels de Falcao et Germain pour s'ouvrir l'axe. Il est repris au moment de frapper par le tacle de Berezutski (33e).







Sur le corner, Glik est trouvé au second poteau, mais place son ballon au-dessus (34e).


Centre de l'extérieur du pied gauche de Silva, repris par Germain devant un bloc, il est contré (35e).



Monaco doit faire attention. Mauvaise relance de Jemerson qui trouve les pieds russes aux 30m, et Tosic est recherché avec un ballon par-dessus la défense. Subasic capte (37e).


Nouvelle balle perdue au milieu du terrain, et Djibril Sidibé fait le travail en taclant parfaitement (37e).



Le CSKA fait tourner le ballon devant la surface asémiste, et Natcho pique son ballon pour la tête de Fernandes au second poteau, qui tente un contrôle de la poitrine au lieu de remettre dans l'axe où des partenaires sont libres. Son centre est contré. Corner (39e).






Le corner est joué en retrait, pour Golovin qui feinte le centre du gauche, corchète et frappe du droit. Loin du cadre (40e).


Action pour l'ASM, avec Falcao plein axe qui récupère un ballon après un contre de Fabinho dans le rond central. Il s'avance, voit l'appel croisé de Germain et le décale sur la droite, qui lui remet aussitôt en retrait. Radamel Falcao se retourne au point de pénalty, pivote pour se défaire de Wernbloom et pique son ballon à contre-pied d'Akinfeev (3-0, 42e).












Le duo d'attaquants peut fêter ce superbe but, congratulés par leurs partenaires.
Côté russe, le ciel leur est tombé sur la tête.





La pause est sifflée sur ce score de 3-0, qui fait le bonheur de l'ASM, d'autant plus que dans l'autre match du groupe, Tottenham et Leverkusen se neutralisent (0-0).


Le second acte est donné par Strandberg et le CSKA Moscou (46e).


Les replaçants du CSKA sont partis s'échauffer, on devrait voir Lacina Traoré sur la pelouse.
Pendant ce temps, Monaco gère mais continue d'attaquer. Centre de Mendy pour Falcao, devancé de la tête par Schennikov (49e).



Nouveau décalage de Lemar pour Mendy qui centre au cordeau. Falcao se jette au premier poteau et reprend du plat du pied en déséquilibre. loin du cadre (52e).





La pression monégasque continue avec une offensive côté droit menée par Fabinho qui décale pour le centre de Sidibé. Ignashevich dévie pour son propre gardien (53e).





Centre de Mendy pour la tête de Falcao. Son ballon est dévié par le dos de Germain, qui lui remet. La frappe de Falcao suivante est repoussée par Akinfeev. Le drapeau de l'arbitre assistant s'est levé, mais ça ne peut être pour un hors-jeu de Germain (55e).







Alternance oblige, c'est au tour de Djibril Sidibé de centrer. Radamel Falcao s'élève, et arrive à donner de la puissance à sa reprise qui n'est pas cadrée (56e).




A voir le colombien, il la voyait dedans.


Monaco continue de monopoliser le ballon, avec des tentatives de Germain, contré (57e), et Lemar, au-dessus (58e).

Le public commence à réagir, quand il voit Lacina Traoré se changer (60e).
Après un contre asémiste mené par Germain et conclu par une frappe de Falcao, captée par Akinfeev (61e).



Le géant ivoirien est prêt à entrer, mais Monaco continue d'attaquer.


Centre de Mendy pour Falcao, qui contrôle, crochète, et frappe à côté en déséquilibre (62e).






C'est sous les sifflets du Louis-II qu'entre Lacina Traoré, à la place de Carlos Strandberg, surnommé "Alpo" (63e). Certainement pour ses piètres performances les saisons passées et pour avoir fêter son but à l'aller.


Silva est en position de frappe et tente sa chance. Encore une fois, Germain repousse du dos (68e).



Débordement de Benjamin Mendy et centre pour Falcao. Akinfeev dégage des poings (70e).


Frappe lointaine de Bakayoko, qui passe loin du cadre (70e).


Dans la tribune princière, on apprécie la performance monégasque, pendant que Milanov remplace Tosic (71e).
Côté ASM, toujours pas de changement alors que l'ASM recevra Nancy samedi à 17h.


Monaco fait tourner, gère sa large avance, et finalement le premier remplacement à lieu avec l'entrée de Guido Carrillo pour Radamel Falcao. Le brassard est donné à Germain (74e).




Petit miracle au Louis-II, Lacina Traoré arrive à prendre un ballon de la tête, devançant Jemerson (77e).


Centre de Sidibé pour le contrôle de la poitrine de Germain qui ne peut enchaîner avec une frappe (81e).




Les supportes russes apprécient la température monégasque et se mettent torses nus pour accueillir l'entrée de Kylian Mbappé pour Valère Germain, qui laisse le brassard à Fabinho (85e).




Et pour son premier ballon, Kylian Mbappé est presque décisif.
Corner repoussé sur Sidibé qui lance le jeune monégasque dans la surface. Il élimine Golovin et met en retrait sur Bakayoko qui tire sur Akinfeev qui capte en deux temps (85e).






Enième offensive asémiste, avec un contre mené par Sidibé et Mbappé, qui remonte le terrain et donne à l'international français. Bloqué dans la défense, il décale sur Silva, qui oublie Lemar et se fait prendre le cuir (86e).








Nouvelle action pour l'ASM, avec un débordement de Kylian Mbappé côté droit. Son centre en retrait trouve Guido Carrillo qui reprend. Son ballon est écrasé, mais croisé à ras de terre, et vient heurter la base du montant droit d'Akinfeev. Décidément, l'argentin est maudit et trouve encore un poteau (88e).







Dernier remplacement pour l'ASM, Andrea Raggi remplace Jemerson de Jesus Nascimento, plusieurs fois à la limite d'un deuxième avertissement (89e). Pour le CSKA, Schennikov est remplacé par Nababkin (89e).


On est entré dans les 3 minutes du temps additionnel quand Nababkin tente sa chance. A côté (90e+1).


Frustré, Golovin obtient un avertissement logique pour une faute sur Bakayoko. Il aurait dû en avoir un bien avant (90e+2).


Le dernier tir du match est pour Bernardo Silva, c'est écrasé et capté par Akinfeev (90e+3).



Mr Matej siffle la fin du match, sur cette large victoire de l'AS Monaco.



Monaco conserve la tête du groupe E, avec 8 points. Le Bayer Leverkusen, qui s'est imposé 1-0 à Tottenham prend la 2ème place (6 points) devant Tottenham (4 points) et le CSKA Moscou (2 points).
Un nul dans 3 semaines suffira à l'ASM pour valider son billet pour les 8èmes.
En attendant, l'ASM devra continuer sur sa lancée contre le 19ème de Ligue 1, Nancy, samedi à 17h.

Véro & Xav, au Louis-II.