Pour le compte des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, l'AS Monaco reçoit Manchester City.


A l'aller en Angleterre, les monégasques ont perdu 5-3, avec un pénalty raté, un but casquette pour Subasic et 2 autres buts encaissés sur corner. De quoi laisser pas mal de regrets, qui peuvent s'effacer ce soir en cas de victoire par 2 buts d'écart.


Pour ce match décisif, les monégasques savent ce qu'ils doivent faire : attaquer et marquer.
En conférence de presse, Pep Guardiona a déclaré venir pour jouer et gagner, pas pour gérer. On verra ce que son équipe fera sur la pelouse tout à l'heure.
Pour le moment, les monégasques viennent s'imprégner de l'atmosphère du Louis-II qui se rempli, même à plus d'une 1 heure du coup d'envoi.



Côté Manchester City, le coach espagnol est privé de 3 joueurs blessés : Gündogan, Jesus et Kompany.
Fernando et Nolito, présents dans les 18 à l'aller, ne sont pas dans le groupe ce soir. Ils sont remplacés par Kolarov et Clichy.
Ce soir, Guardiola fait toujours confiance à Caballero dans les buts au détriment de Bravo.


Son onze de départ est le suivant : Caballero, Clichy, Kolarov, Stones, Sagna, Fernandinho, Silva, De Bruyne, Sané, Sterling, Agüero.


Sur le banc, on retrouve Bravo, Zabaleta, Navas, Delph, Otamendi, Iheanacho et l'ancien monégasque Yaya Touré.

Pour l'AS Monaco, une surprise et de taille. Radamel Falcao touché à la hanche dans le temps additionnel contre Bordeaux est forfait.
Autre absence, celle de Kamil Glik, suspendu.
Leonardo Jardim aligne donc son meilleur onze avec Subasic, Mendy, Jemerson, Raggi, Sidibé, Bakayoko, Fabinho, Lemar, Silva, Germain, Mbappé.



Sur le banc, on aura De Sanctis, Diallo, Jorge, Touré, Dirar, Moutinho, Cardona. Kévin N'Doram est le 19ème homme.

Le public du Louis-II s'échauffe avec les joueurs, qui entrent sous les sifflets pour certains, sous les encouragements pour d'autres.



A chaque match important, Tiémoué Bakayoko change de couleur de cheveux. Après le jaune, le rouge, voici le blanc.


Les joueurs s'échauffent, les remplaçants jouent avec le ballon.




Privé du match, Kamil Glik est aux premières loges pour encourager ses coéquipiers. Vadim Vasilyev passe à côté de lui.


Les arbitres du match sont italiens et le quintette sera dirigé par Mr Rocchi.


Pour patienter avant le retour des joueurs pour le cérémonial d'avant-match, les Cheerleaders de l'ASM viennent saluer le public et prendre rendez-vous pour la mi-temps.


L'heure du coup d'envoi approche, et les joueurs font leur entrée pour le cérémonial d'avant-match.



Pour se qualifier dans 90 minutes, Monaco devra avoir marqué 2 buts de plus que City. Marquer 2 buts, Monaco peut le faire, mais ne pas en prendre...
Les monégasques se motivent une dernière fois quand les anglais attendent le coup d'envoi.





L'ASM lance la partie avec Kylian Mbappé.


Et dès l'entame, l'AS Monaco presse haut dès la perte du ballon (1e)...


...et tente de jouer vite, avec un long dégagement de Subasic pour Mbappé. Caballero capte (1e).




Monaco cherche vite à aller vers l'avant, avec Sidibé qui lance les hostilités côté droit, avec Bernardo Silva, mais le centre du français sera repoussé (2e).



La tâche s'annonce rude pour Monaco car Josep Guardiola n'a jamais été éliminé dès les 8èmes en Ligue des Champions. Il y a un début à tout !


Premier débordement anglais pour De Bruyne, qui centre directement dans les gants de Subasic, qui peut relancer (4e).


Monaco réplique par un centre de Mendy repoussé par le crâne de Clichy, seul au second poteau, qui met en touche (5e).


Les asémistes mettent la pression dans le camp mancunéen, avec un centre de Fabinho repoussé par Kolarov (5e).




City joue le contre, qui s'arrête vite pour un hors-jeu quand De Bruyne lance Agüero (5e).
Il va quand même falloir faire attention dans le dos des défenseurs.



Après avoir tenter à droite, Monaco alterne. Côté gauche, Bakayoko, Lemar et Mbappé tentent de passer (6e).



Le centre de Mbappé est repoussé par Kolarov puis dégagé par Sagna (6e).




Monaco repart de derrière, avec Raggi qui donne de longs ballons vers l'avant.


Ce long ballon va directement sur Caballero, qui repart de l'arrière avec Fernandinho, taclé par Valère Germain proche du rond central, pour Bakayoko qui lance Kylian Mbappé dans l'axe. Il efface Kolarov et frappe. Caballero dévie en corner et sauve son équipe (7e).








Le corner est joué en retrait, pour le centre de Mendy. Le ballon lui revient dans les pieds, qui accélère, rentre dans la surface, mais son centre est repoussé par le tacle de Stones.








Le ballon revient sur Silva côté gauche, qui centre fort devant le but où Kylian Mbappé, seul monégasque à ne pas être hors-jeu, coupe au premier poteau et dévie le ballon entre les jambes de Caballero (1-0, 8e).






Les anglais réclament un hors-jeu qui ne leur sera pas accordé et l'ASM peut fêter le premier but du match, et aller se replacer. La moitié du retard a été fait en 8 minutes.







Monaco repart vers l'avant, en alternant les côtés.


Coup-franc pour l'ASM et Thomas Lemar. Son ballon est trop long et file dans les bras de Caballero (11e).



La relance mancunéenne est aussitôt coupée par le pressing monégasque. Sagna découpe Silva et obtient le premier avertissement du match (11e).


Le nouveau coup-franc de Lemar n'a pas plus de réussite, repoussé par Kolarov (12e).



Offensivement, on ne voit pas Manchester City. Agüero et Silva sont peu en vue.



La relance anglaise est perturbée par le pressing monégasque, très haut, jusque dans la surface, pour obliger City à déjouer et à balancer devant (15e).


Quand ils allongent, Monaco récupère et peut refaire tourner.


Fabinho lance Mbappé côté droit, dans le dos de la défense. Son tir instantané du droit trompe Caballero, mais le but est annulé pour un hors-jeu de 20 cm (16e).







Au tour de Valère Germain de tenter sa chance, après avoir récupérer le ballon sur Fernandinho. Sa lourde frappe des 25m passe au-dessus (18e).



Même sur les renvois des 6m, Monaco presse pour obliger le portier anglais à balancer devant.


Rare fois où les "Citizens" jouent dans le camp de Monaco. Sterling ne peut se retourner, la passe de De Bruyne est trop profonde et sort en 6m (19e).



Leonardo Jardim réfléchit aux diverses solutions pour continuer sur la lancée.


Monaco reprend sa domination et continue de jouer dans le camp de City, dont la défense ne semble pas sereine, avec de nombreux corners obtenus sur des moments de panique (23e).




Le kop monégasque donne toujours de la voix pour aider son équipe à marquer ce deuxième but.


Tacle de Raggi sur Agüero, sur une passe en profondeur de Sterling, aux 18m. Subasic peut dégager, et l'arbitre laisse l'avantage après une faute de Sagna sur Lemar qui aurait pu lui valoir un second jaune (28e).
Kylian Mbappé part défier la défense côté gauche, mais ne peut passer. Il attend du soutien, qui vient avec Lemar en retrait, qui est lui aussi bloqué, mais dédouble avec Benjamin Mendy, qui avat déjà appelé dans la profondeur quand Mbappé avait le ballon. Son centre à ras de terre, en retrait au point de pénalty trouve le plat du pied de Fabio Henrique Tavares «Fabinho», qui fusille Caballero (2-0, 29e).










Les monégasques laissent éclater leur joie, avec ce 2-0 synonyme de qualification.







City est actuellement éliminée, et va devoir se mettre à jouer pour espèrer revenir et se qualifier.
Kolarov déborde côté gauche et trouve Agüero dans la surface qui accélère, mais Jemerson tacle en corner (31e).





Attention aux corners. A l'aller, Monaco en a encaissé deux.
Tiémoué Bakayoko dégage devant Fernandinho (32e).



On commence à voir Leroy Sané, qui prend pour la première fois de la vitesse et vient mettre le danger dans la surface monégasque. Il sera repris (32e).


Dans le domaine aérién, Valère Germain pose des soucis à la défense anglaise. Pour une fois, Kolarov le devance (34e).



Coup-franc pour l'ASM pour une faute de Clichy sur Silva. Lemar le tire rentrant, Caballero dégage des poings devant Jemerson (35e).




Le ballon revient sur Lemar qui déborde et centre à nouveau. La défense repousse encore (35e).



La défense de City est à la rue, et Monaco doit en profiter pour prendre le large au tableau d'affichage.
Bernardo Silva perturbe la défense par ses dribbles et ses feintes. Un de ses centres est repoussé, mais Sterling n'arrive pas à dégager, et Thomas Lemar en profite pour récupèrer et continuer de jouer dans les 30 derniers mètres (38e).





Après un relai avec Silva, Lemar sert Germain dans la profondeur, la surface et le dos de la défense, mais ne peut se retourner, poursuivi par le gardien. Son centre en pivot cherchait Mbappé, mais il est devancé par une tête anglaise (38e).







Le ballon reste dans les pieds monégasques et Silva décale pour la lourde frappe de Fabinho des 30m, contrée par Kolarov (39e).



Monaco a le ballon et Manchester subit. Le Silva anglais ne peut distribuer comme à son habitude (40e).


Les monégasques ont parfaitement maîtrisé cette première période, obligeant les attaquants "Citizens" à jouer en retrait (45e).


La mi-temps est sifflée sur ce score de 2-0 pour Monaco, score logique au regard de la maitrise collective, même si la possession du ballon est équilibrée.


Après avoir apprécié le spectacle de l'ASM, voici celui de ses cheerleaders.






Pep Guardiola n'a rien vu, occupé à remettre son équipe en ordre de marche.
Comment les anglais vont-ils revenir ? Les monégasques vont-ils continuer sur leur lancée ou se mettre à reculer, ce qui pourrait les mettre en danger ? Auront-il le physique pour tenir tout le match, car ils ont déjà souffert à l'aller dans la dernière demi-heure ?

Réponse rapidement, après le coup d'envoi d'Agüero, avec les 22 mêmes acteurs (46e).


Et l'envie de City est d'aller vers l'avant. Ils prennent possession du ballon et viennent dans le camp monégasque, mais Agüero ne passera pas. Son centre trouve un asémiste (47e).


S.A.S. Albert-II est tribune, avec le Président et son Vice-Président à ses côtés. Radamel Falcao est juste en dessous de lui et regarde ses partenaires faire le boulot sans lui.


Petit changement tactique pour City, De Bruyne joue plus bas, en soutien de Fernandinho en milieu défensif.


Monaco joue plus bas, Manchester City fait tourner le ballon pour trouver une faille dans le bloc monégasque.


Centre piqué de Clichy pour Silva, devancé par Subasic (51e).




Touche anglaise, pour Agüero dos au but qui remise sur Sterling qui centre trop en retrait pour David Silva, pris à contre-pied (55e).



Contre pour l'ASM, avec Kylian Mbappé qui part côté gauche et revient dans l'axe. Son tir est repoussé par le tacle de Sagna (55e).




Pour le moment, Monaco gère bien son avance et City joue loin des buts de Suba. Mais on commence à voir David Silva et ce n'est pas bon.


Au tour d'Agüero de tenter de passer côté droit, mais face à Jemerson et Fabinho, il ne passera qu'avec un contre favorable, mais son centre est repoussé loin devant par Sidibé (56e).





Offensive côté droit, toujours, avec De Bruyne qui trouve Sterling dans le dos de la défense. Il fixe Subasic et met en retrait pour Agüero, qui se fait piquer le ballon par un excellent Andrea Raggi (57e).







Pour avoir retenu un monégasque qui partait en contre, De Bruyne est averti (58e).


La distribution continue. C'est au tour de Tiémoué Bakayoko d'en recevoir un pour un pied levé sur Fernandinho qui a baissé la tête. Il sera privé du prochain match européen de l'ASM (59e).


Monaco joue trop bas, devant sa surface. Les anglais dribblent beaucoup et obtiennent un corner que Germain repousse au premier poteau (60e).




Sané est lancé côté gauche, évite le tacle de Raggi, trop court, et centre en retrait pour Agüero qui rate le cadre. Ouf (62e).











Le danger est encore sur les buts de l'ASM, avec Silva servi côté gauche, qui crochète et donne à droite, encore sur Agüero, qui contrôle et frappe à ras de terre. Danijel Subasic repousse en corner (65e).








Danijel Subasic montre sa rage, après avoir encaissé des buts casquettes à l'aller et samedi dernier contre Bordeaux.


Andrea Raggi traîne la patte, ne peut plus courrir, et la défense boite.
Manchester n'est plus pressé, et Silva continue de distribuer de bons ballons. Cette fois Sané tente sa chance dans un angle fermé et trouve l'extérieur du petit-filet (67e).






Monaco joue avec le feu, car un but de City qualifierait les anglais.
Andrea Raggi est encore présent sur un centre en retrait pour devancer Agüero, mais il ne pourra plus tenir longtemps. Il faut le remplacer et c'est Almamy Touré qui est appelé (68e).




Agüero encore à l'attaque, rentre dans la surface, tente le crochet puis accélère, poursuivi par Jemerson. Subasic sort et tacle en corner (69e).





Le corner ne donne rien, et Andrea Raggi peut sortir et motiver son remplaçant pour qu'il se donne à fond, comme lui (70e).



Il reste encore 20 minutes de jeu, et l'ASM souffre depuis 25.
Ouverture de De Bruyne pour Sterling côté droit, pour le contrôle orienté derrière Mendy qui lui permet d'effacer le monégasque. Son tir à ras de terre est prolongé par Subasic vers son deuxième poteau où Sané surprend Sidibé et le devance pour marquer dans le but vide (2-1, 71e).









Grosse déception dans le camp monégasque, avec ce but qui qualifie maintenant Manchester City pour les quarts de finale. Il reste encore 19 minutes pour marquer une fois.





Les jambes semblent plus lourdes, mais l'envie d'aller vers l'avant est toujours là, mais pour City aussi.
Coup-franc pour l'AS Monaco le long de la touche côté droit. Thomas Lemar place son ballon (76e).



Il met la balle dans le paquet, au point de pénalty. Kolarov est battu au premier poteau et le cuir trouve le crâne blanc de Tiémoué Bakayoko qui le reprend et l'envoit dans le petit-filet gauche de Caballero (3-1, 77e).








L'ASM et le Louis-II explose de joie, avec ce but qui qualifie à nouveau Monaco pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.











Monaco a repris ses 2 buts d'avance. Manchester City va devoir reprendre sa marche en avant et Monaco va encore devoir tenir. Mais les anglais vont-ils se relever de ce nouveau coup sur la tête ?


Deuxième changement pour Monaco. Kylian Mbappé, beaucoup moins en vue en deuxième période, cède sa place à João Moutinho pour renforcer le milieu de terrain.
Le jeune monégasque, auteur de son 17ème but de la saison (10 en L1, 2 en CF, 3 en CL et 2 en LDC), est ovationné (81e).



Coup-franc pour City qui a l'occasion de répliquer. Mais le ballon de De Bruyne va directement en sortie de but (81e).



Le centre de Sagna est aussi mal ajusté et ne trouvera personne au second poteau (83e).



Premier changement pour City, il est offensif. Clichy est remplacé par un attaquant, Iheanacho (84e).

La défense monégasque tient, avec Mendy qui empêche Sterling de passer.


Et Monaco repart vers l'avant, s'éloignant de sa surface et gagne du temps en faisant tourner la balle. Une mauvaise passe de Sidibé pour Silva la rend aux mancunéens (85e).


Sur les bancs, les consignes fusent.



Nouveau coup-franc pour l'ASM, encore frappé par Lemar. Il met le ballon au second poteau où Caballero dégage des poings devant Touré (86e).




City à moins d'impact, et le centre de Sané est facilement repoussé par la défense (88e).




Pendant que Guardiola gesticule dans sa zone, Nabil Dirar se prépare à rentrer (89e).




Valère Germain sort et donne son brassard à Danijel Subasic. Il y aura 3 minutes de temps additionnel (90e).



Débordement de Sterling, trop long pour Sané au deuxième (90e+1).




Faute et carton pour Lemar qui offre un bon coup-franc pour les "Citizens" (90e+2).


Le coup-franc est frappé par De Bruyne, face au mur karatéka de Bernardo Silva, mais c'est directement dans les gants de Subasic, qui gagne du temps en allant au sol (90e+3).




Le banc monégasque réclame la fin du match, qui arrive quelques secondes plus tard.


Monsieur Rocchi siffle la fin du match sur ce score de 3-1, et libère l'ASM, qui se qualifie pour les quarts de finale.


Les joueurs fête la qualification, d'abord entre eux, puis vont faire un tour d'honneur pour célébrer la qualification avec son public, venu nombreux ce soir.







L'adversaire pour le prochain tour sera connu vendredi.
D'ici là, l'ASM devra avoir fait le nécessaire pour garder la première place de la L1, aura disputé la finale de Coupe de la Ligue contre le PSG et connaitra son avenir en Coupe de France après avoir joué Lille en quart de finale.
Véro & Xav, au Louis-II.

Fly Away Monaco, la passion du voyage...