Pour le compte de la 23ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (1er) accueille son dauphin, l'OGC Nice (2e), pour le derby de la Côte.


Seule la différence de buts sépare les deux clubs, nettement en faveur de l'ASM (+43) face à l'OGCN (+23), et une victoire monégasque ferait oublier le 0-4 encaissé à l'aller, en plus de mettre l'ASM seule en tête de la Ligue 1.


Comme à l'accoutumée, les premiers à venir s'échauffer sont les portiers.



Les deux entraîneurs peuvent compter sur, quasiment, tout leur effectif.
A Nice, seul Pereira est blessé de longue durée. Pour l'ASM, les remplaçants habituels Raggi (expulsé à Chambly) et Carrillo (blessé) sont absents.
Il n'y a donc pas de surprise dans les compositions des équipes, mis à part Belhanda, de retour de la CAN, qui débute sur le banc.
Lucien Favre aligne : Cardinale, Dalbert, Sarr, Dante, Baysse, Souquet, Seri, Cyprien, Eysseric, Balotelli, Pléa.


Le banc niçois sera composé de Benitez, Burner, Le Marchand, Walter, Koziello, Belhanda, Donis.


Pour l'ASM, Leonardo Jardim aligne son équipe-type : Subasic, Mendy, Jemerson, Glik, Sidibé, Bakayoko, Fabinho, Lemar, Silva, Falcao, Germain.


Sur le banc, s'installeront De Sanctis, Diallo, Touré, Boschilia, Dirar, Moutinho, Mbappé.
Sy et N'Doram sont les deux joueurs écartés de la feuille de match.



Ce soir, l'attaque monégasque, la meilleure d'Europe (65 buts en championnat, 97 toutes compétitions confondues) devra battre la meilleure défense de L1 avec 15 buts encaissés, dont 7 à l'extérieur.




Le trio arbitral sera dirigé par Monsieur Bastien, qui avait déjà arbitré l'aller (0-4) et la victoire monégasque à Bordeaux (4-0).


Les joueurs rentrés aux vestiaires, les pom-pom girls de l'ASM viennent faire le show, pendant que Bouba vient saluer les enfants.







Malgré la pluie tombée toute la nuit et encore dans la matinée sur la Côte d'Azur, la pelouse (qui a certainement été bâchée) est arrosée.


L'heure du début du match arrive, les équipes reviennent sur le terrain pour le cérémonial d'avant-match.






Avant que le coup d'envoi soit donné, les monégasques se regroupent une dernière fois.



Le coup d'envoi est donné par Nice et Balotelli.


Il ne faut qu'une petite dizaine de secondes aux monégasques pour récupérer le ballon et venir jouer dans le camp des "Aiglons".


Coup-franc pour une grossière faute d'Eysseric sur Fabinho, qui lui a mis le coude dans la figure. Le ballon de Lemar ne traverse pas la défense et Balotelli dégage (2e).




Balotelli tente de partir en contre, mais est bien esseulé depuis le rond central. Il s'arrête et est victime du tacle de Glik, qui se retient (2e).





Balotelli est recherché à l'entrée de la surface, mais sa volée est évitée par celle de Kamil Glik, qui dégage (3e).


Après une percée de Souquet côté droit, dégagé encore par Glik, Leonardo Jardim replace ses joueurs. Lucien Favre fait de même (3e).



En position défensive, Nice se regroupe et laisse des espaces à Djibril Sidibé, qui a tout le loisir de remonter le terrain côté droit (4e).


Lemar s'infiltre plein axe, mais pousse un peu trop son ballon et se heurte à Dante (4e).



Unique buteur la saison passée de ce même match, Tiémoué Bakayoko vient aider ses attaquants en apportant le surnombre (4e).


Accélération de Pléa, qui décale pour Souquet sur la droite. Son centre est dégagé par la défense monégasque (5e).




Nice garde le ballon, mais joue quand même pas mal latéralement et dans son camp en faisant tourner. Monaco presse et joue haut, mais court après la balle.

Centre de Dalbert pour Souquet, au second poteau, qui rate le ballon et sa reprise (7e).




Benjamin Mendy a enfin un peu d'espace de son côté et le prend, mais est contré par Souquet (9e).


Nouveau centre de Mendy, repoussé par Dante aux 20m dans les pieds de Bernardo Silva qui contrôle et frappe. C'est sur Cardinale, qui capte en deux temps (10e).





Si Nice a le ballon, la première frappe du match est monégasque. Et comme à l'aller, ils tirent encore sur Cardinale, qui prend, certes, beaucoup de place dans le but...

L'axe niçois est dense, et pour passer, il faudra prendre les couloirs.


Tacle de Séri sur Silva, qui lui vaut un avertissement (13e).




Séri offre aussi un coup-franc intéressant pour l'ASM et Thomas Lemar.


Le ballon est rentrant, ricoche sur Baysse au second poteau puis sur Dante dans l'axe, et part en cloche. Cardinale repousse du gant devant Glik et la défense niçoise peut dégager et repartir (14e).








Le contre niçois est mené par Cyprien, mais sa passe est interceptée par Sidibé (14e).



Monaco a pris la mesure des niçois et joue dans leur camp.


Centre de Mendy pour le second poteau et la tête de Falcao, qui ne cadre pas (16e).






En loges, un spectateur attentif aux performances de Lemar, Sidibé, Mendy, voire Tiémoué Bakayoko (qui attend qu'on l'appelle pour la France. Si ce n'est pas fait ce printemps, il pourrait choisir la Côte d'Ivoire). Le sélectionneur Didier Deschamps.


Le jeu s'équilibre, et le ballon reste au milieu du terrain jusqu'à la passe de Silva pour Germain, qui ne frappe pas mais cherche Falcao dans l'axe, qui est bien loin du ballon (23e).





Nice est loin d'être dangereux. Le centre de Dalbert trouve Subasic (24e).



Relance de Séri contrée par Falcao, qui arrive dans les pieds de Germain. Il fait un mix entre passe pour Silva et frappe, et rend le ballon à Cardinale (27e).


Monaco tente toujours d'aller vers l'avant, mais les espaces sont infimes, comme ici où Séri ferme la porte à Lemar (31e).



Débordement et centre de Mendy, dans les nuages (32e).




Pléa dans l'axe trouve Eysseric côté droit, qui contrôle, glisse et arrive à frapper. Pas loin du but de Subasic (34e).





Séri est pressé par Silva et perd le ballon. Falcao récupère, fixe la défense et décale sur Bernardo Silva, qui frappe fort sur Cardinale qui repousse (36e).









On joue les dernières secondes du temps règlementaire de cette première période, et Bernardo Silva obtient un corner.
Le ballon de Lemar trouve la tête de Germain au second poteau, plus haut que Baysse, mais pas suffisamment pour le redresser dans les filets niçois (45e).






La minute additionnelle de changera pas le score à la pause, Monaco et Nice sont à égalité 0-0.


En seconde période, lancée par l'ASM et Falcao, il va falloir éviter de tirer sur le poteau au milieu des buts niçois, pour ouvrir le score.


Peut-être que les joueurs attendaient S.A.S. Albert-II, qui a manqué le premier acte, et est là pour la reprise.


Les intentions monégasques sont claires, aller chercher la victoire, traduites immédiatement par une frappe de Lemar que repousse Cardinale dans les pieds de Sidibé qui se jette mais ne peut cadrer (46e).






Attaque côté droit, avec Silva qui a le couloir bloqué. Il revient en arrive, donne à Bakayoko qui fait de même encore plus à gauche avec Lemar qui lance Mendy dans son couloir. Le centre est parfait pour l'axe, et Valère Germain qui met sa tête en opposition pour battre Cardinale (1-0, 47e).










Valère Germain, prêté à Nice la saison passée, ne fête pas son but, comme il ne l'avait pas fait quand il avait marqué contre l'ASM.
Il est par contre grandement félicité par ses partenaires, comme son passeur.
Il faudra attendre que Mendy aille remettre le poteau de corner, pour voir les premiers signes de joie de Germain.









Monaco est reparti très fort en cette seconde période, et est récompensée de ses efforts.
A Nice de faire le jeu pour revenir, et Monaco va pouvoir jouer en contres.

Silva vient aider Sidibé à défendre, en fermant le couloir à Dalbert, qui devra faire demi-tour (50e).


Centre de Souquet, repoussé par la tête de Glik (51e).



Centre de Dalbert, encore Glik qui repousse. Corner, le premier pour Nice (52e).



Le corner est repoussé, mais le ballon revient dans la surface à destination de Balotelli, toujours devancé par Kamil Glik (52e).



La défense monégasque tient. Sidibé reprend le ballon à Dalbert, à la course (53e).


Depuis l'ouverture du score monégasque, Cardinale n'est plus inquiêté. Il ne va pas falloir arrêter de jouer...


Passe de Lemar pour Mendy dans son couloir, qui a un contre favorable sur Souquet, et peut centrer. Trop haut pour Falcao (55e).







Nice repart vers l'avant, avec Valentin Eysseric à la baguette.


Centre de Dalbert pour Balotelli, Jemerson se baisse pour dégager de la tête après rebond (57e).



Faute de Jemerson sur Balotelli. Il est averti même si c'est sa première faute (57e).


Le long coup-franc de Séri trouve la tête de Baysse. Au-dessus (58e).





Les statistiques du match montrent que l'ASM mérite de mener au score, avec 10 tirs à 1. Pour la possession, Nice fait tourner derrière, quand Monaco joue vers l'avant.


Silva avait le côté droit fermé et est revenu dans l'axe, où il a donné à Lemar, qui trouve encore Mendy dans le couloir et la surface. Son centre parfait à ras de terre trouve au second poteau le tacle rageur de Radamel Falcao (2-0, 60e).








Lemar se précipite vers Benjamin Mendy, auteur de sa 2ème passe décisive, rapidement rejoints par Radamel Falcao et les autres monégasques.









Monaco a fait le trou, mais ne doit pas oublier qu'un écart, même de 3 buts, se remonte. Ils n'ont qu'à se souvenir de mercredi dernier et de leur match à Chambly...

Premier changement du match : Sarr, un défenseur, est remplacé par Belhanda, milieu offensif (64e).
Il est rapidement recherché et pris dans la nasse monégasque (65e).







Bernardo Silva est servi et part à l'abordage. Il revient dans l'axe, mais son tir est dévié par le tacle de Baysse (65e).







Le corner est joué à deux, et le centre de Silva est dévié au premier poteau par le crâne de Germain, puis proche d'être repris au second poteau par Glik et Falcao (65e).








Nice a eu chaud, et repart vers l'avant pour marquer et revenir dans la partie.
Pléa a un ballon aux 20m, mais son tir est dévissé (69e).


L'entrée de Blehanda a fait du bien offensivement à Nice. Action à une touche de balle, avec Séri pour Belhanda qui met en retrait pour Eysseric qui met par-dessus pour la tête de Pléa, dos au but, qui remise pour Balhanda. Sa volée n'est pas cadrée (70e).






Coup-franc pour Nice, que veut frapper Balotelli. Dans le mur (74e).



Premier changement pour l'ASM. Valère Germain cède sa place à João Moutinho (77e), salué par les niçois qui chantent son nom.


Pléa sert Balotelli, qui repousse des talons, dans les pieds de Belhanda qui est contré par Jemerson (79e).







Le ballon reste niçois et Séri pique son ballon pour le point de pénalty où Pléa est parti dans le dos des monégasques. Seul, il rate sa tête (79e).




Ce que Nice n'arrive pas à faire, Monaco le fait très bien. Mendy décale Lemar côté gauche, qui centre en retrait pour Radamel Falcao qui a appelé devant le but et fait le contre-appel pour recevoir le ballon en retrait. Sa frappe du plat du pied gauche passe entre les jambes de Dante et est placé trop loin pour Cardinale, le poteau au milieu du but niçois (3-0, 81e).









Radamel Falcao fête son doublé et s'est vengé de l'aller où il avait été mis K.O. par Cardinale.






Nice concède le tarif habituel de la saison (3 buts de moyenne), mais essaye de sauver l'honneur pour ses supporters.
Tir de Pléa, repoussé par les jambes de Glik (85e).


Le ballon reste niçois, avec un nouveau centre de Dalbert, qui trouve la tête piquée de Pléa, entre Glik et Jemerson. Danijel Subasic se détend le long de son poteau droit et repousse d'une main ferme (85e).








Le portier croate est félicité par sa défense et aussi par Pléa.


Sur le corner, Subasic est trompé par la trajectoire du ballon, et le capte en deux temps (85e).




Au tour de Souquet de tenter sa chance. Des 20m côté droit, il rate le cadre (86e).



Monaco attend la fin du match, et fait d'autres remplacements. Nabil Dirar remplace Bernardo Silva (88e).


Puis c'est Kylian Mbappé qui remplace Radamel Falcao (90e). Danijel Subasic prend le brassard de capitaine.



Dans les 3 minutes additionnelles, Nice continue de chercher à sauver l'honneur, et est proche de le faire.
Sur une passe de Belhanda, Pléa met le ballon en l'air pour Eysseric, au point de pénalty, qui reprend acrobatiquement mais trouve le poteau gauche de Subasic (90e+2).






Il ne pouvait rien arriver aux monégasques ce soir, qui l'emportent logiquement, et prennent seuls la tête du championnat.





L'AS Monaco défendra sa première place dès mardi soir à Montpellier.
Le prochain match au Louis-II, est dès samedi prochain, contre Metz.


Véro & Xav, au Louis-II.

Fly Away Monaco, la passion du voyage...