Pour le compte de la 24ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco reçoit l'Olympique Lyonnais.


Match décisif pour le podium, avec 2 places pour 3 équipes : Marseille, et donc Lyon et Monaco.
L'OM ayant gagné vendredi, les phocéens ont pris 3 points d'avance sur l'OL et 4 sur l'ASM.
Mais Lyon aime l'ASM, pour les avoir battu 2 fois 3-2 cette saison (à l'aller et en Coupe de France) et n'avoir perdu en L1 au Louis-II qu'une fois lors de ses 8 derniers déplacements.

Les premiers à venir s'échauffer, comme toujours, les portiers des deux équipes.
Gorgelin et Lopes pour l'OL, Danijel Subasic avec Loïc Badiashile et Seydou Sy pour l'ASM.



Les joueurs de champ les rejoignent vite.


Pour ce match, Bruno Génésio est privé de Tousart (suspendu). Tout le reste de son effectif est disponible, et aligne : Lopes, Mendy, Morel, Marcelo, Tete, Ndombélé, Aouar, Depay, Fékir, Traoré, Diaz.


Sur le banc, on retrouve les 7 autres joueurs convoqués : Gorgelin, Diakhaby, Marçal, Rafael, Ferri, Cornet, Maolida.


Pour l'AS Monaco, Leonardo Jardim a plus de soucis.
Benaglio, Diakhaby, Ghezzal, Jorge, Lemar, Traoré sont blessés. Djibril Sidibé, convoqué dans les 20 est forfait car malade.
Le coach portugais fait confiance à : Subasic, Raggi, Jemerson, Glik, Touré, Fabinho, Tielemans, Lopes, Moutinho, Baldé, Falcao.


Sur le banc, on a Sy, Serrano, Sidibé, Boschilia, N'Doram, Jovetic, Pellegri, Sylla.
Badiashile est le joueur écarté de la feuille de match, où apparait pour la première fois le jeune Pietro Pellegri, qui portera le numéro 23.



Le trio arbitral de la rencontre sera dirigé par Monsieur Bastien.


Comme à chaque match de gala, les cheerleaders monégasques sont présentes, même par ce temps frais.



Le coup d'envoi du match ne va pas tarder, les remplaçants vont s'installer sur le banc. une première pour Pietro Pellegri.


En tribune, on prend place aussi.


Les joueurs sont de retour pour le traditionnel cérémonial d'avant-match. Les maigres kop des deux équipes les encouragent.






Comme d'habitude, les monégasques se réunissent avant le coup d'envoi, pendant que l'autre équipe se place.



Radamel Falcao lance la partie.


Ça commence bien... Coup-franc après 12 secondes pour Lyon car Depay s'est couché devant Glik...


Depay met le ballon dans la surface et est repris par le crâne de Fékir. A côté, mais un coup de sifflet a retenti et le ballon est donné à l'ASM. Pour une poussette de Marcelo sur Falcao ? (2e).





Monaco répond par un coup-franc côté droit. Moutinho met le ballon dans le paquet, repoussé par la défense sur Fabinho aux 20m qui dévisse sa reprise (4e).




Les asémistes se méfient des contres, et Jemerson met fin à l'un d'eux en faisant faute sur Fékir (4).


La bataille du milieu commence, avec Tielemans qui récupère en taclant un ballon (5e).


Le ballon est transmis à Fabinho qui cherche Lopes dans la profondeur, pris par Tete et devancé par Lopes (6e).




Contre monégasque avec Baldé qui lance Falcao côté droit. Il garde le ballon, attend du soutien et met en retrait pour Moutinho aux 18m qui contrôle, crochète. Sa frappe est déviée et arrive sur le bras de Baldé, hors-jeu (8e).






Ce poste de soutien de l'attaquant, n'est vraiment pas le meilleur pour João Moutinho, qui est un des joueurs précieux pour Leonardo Jardim.


Le jeu se cantonne en milieu de terrain, les deux formations pressents pour récupérer le ballon, mais ensuite ça manque de soutien.
Depay remonte le ballon côté gauche, a le couloir fermé et donne en retrait à Diaz, libre. Le lyonnais n'est pas attaqué et frappe de 30m.



Une frappe sans intéret, sans que Tielemans venu tardivement au pressing dévie le ballon de la semelle, lui donnant un effet surprenant, partant au second poteau puis revenant au premier, accélèrant encore en rebondissant. Danijel Subasic est battu par la trajectoire vicieuse (0-1, 12e).



Pendant que les lyonnais fêtent l'ouverture du score, le portier de l'ASM souffre dans son but. Il a percuté son poteau droit et ne peut poursuivre, victime d'une belle béquille.







Seydou Sy doit le remplacer, lui qui avait déjà substitué Diego Benaglio en Coupe de France contre ces mêmes lyonnais (15e).

Monaco doit faire le jeu, Touré ne passera pas sur ce débordement (18e).


Au tour de Fékir de provoquer côté droit. Il est lui aussi pris (19e).



Balle pour Depay, repoussé par Touré sur Diaz, qui frappe. Le ballon est dévié en corner par le dos de Glik (23e).




Sur celui-ci, Seydou Sy dégage des poings derrière Marcelo (23e).


Le ballon reste lyonnais avec Aouar qui rentre dans la surface côté gauche. Fabinho repousse son centre en retrait (23e).



Monaco souffre, Leonardo Jardim envoit Stevan Jovetic et Moussa Sylla s'échauffer (24e).


L'ASM n'a plus le ballon et quand les asémistes le récupèrent, ils n'arrivent pas à venir apporter le danger, bien pris par le bloc de l'OL, qui ronronne aussi avec le cuir.

Mendy est lancé dans son couloir gauche, dans le dos de Touré. Glik vient le gêner pour centrer, mais il trouve le premier poteau où Traoré vient couper devant Jemerson et Sy (0-2, 27e).






La soirée cauchemard pour l'ASM continue, avec le forfait de Sidibé, le premier but et la blessure de Subasic, et maintenant un second but lyonnais.
Le pire, c'est que Monaco est inoffensif et on ne voit pas comment les monégasques pourraient mettre cette équipe rhôdanienne en danger.
Cela vient par un exploit personnel, avec Keita Baldé servi à 40m de son but. Pas attaqué, il se retourne, accélère, rentre dans la surface et frappe fort à ras de terre. Le ballon croisé passe entre les jambes de Morelt et trompe Lopes, qui touche le ballon du bout du gant, avec l'aide du poteau (1-2, 31e).






Sur sa première occasion, l'AS Monaco revient dans la partie grâce à Keita Baldé.


Ce but redonne espoir à l'ASM, qui retrouve de la gnac et de l'envie de bousculer l'OL. Centre, corner et coup-franc viennent apporter le danger sur le but de Lopes.
Balle de Lopes dans la surface, où Kamil Glik s'effondre. L'arbitre central laisse jouer, son assistant lui signale une faute et Mr Bastien montre le point de pénalty (35e).










Il averti le fautif, Mendy, et Falcao se place pour le frapper. Tete avait déjà reçu un jaune à la 31e.


Le colombien s'élance, frappe fort à ras de terre. Lopes parti du bon côté repousse, sur Radamel Falcao qui reprend et met le ballon sous Lopes pour l'égalisation (2-2, 36e).









En 5 minutes, l'AS Monaco a remonté 2 buts, avec de la réussite.






Tout est à refaire pour les 2 équipes.
Monaco continue d'attaquer, et Baldé est averti pour constestation, poussant le ballon après une faute sifflée contre lui, il la réclamait pour lui (40e).


Traoré rentre dans la surface et met en retrait pour Ndombélé, devancé par Moutinho qui avait senti la passe (41e). Vexé, le lyonnais fait une faute et reçoit un avertissement (41e).



Pressing monégasque vers la ligne médiane, qui permet à Touré de servir Falcao, qui lance vers Rony Lopes, devancé par Marcelo qui est tout proche de tromper son gardien avec sa passe en retrait. Lopes tacle pour repousser côté droit (43e).




Diaz à 35m du but est contré par Fabinho, qui met involontairement le ballon au point de pénalty où Kamil Glik vient s'imposer physiquement sur Fékir pour protéger la sortie de son jeune gardien (44e).



Monaco continue son pressing tout terrain, avec Baldé qui vient faucher Mendy, le long de la touche à 60m de son but.
Sans surprise, il reçoit un nouvel avertissement qui le fait rentrer plus tôt que les autres aux vestiaires.
Nouveau coup dur pour l'ASM qui va jouer une période à 10 contre 11.



Sur la touche, Leonardo Jardim est dégoûté. Il effectue une retouche à son équipe : Moutinho descend d'un cran, Tielemans joue dans le couloir droit.


Il y a 3 minutes de temps additionnel, à cause de la blessure de Subasic.
Et dans les dernières secondes de jeu, Diaz décale Tete côté droit dans la surface, qui contrôle et frappe. Le tacle glissé de Raggi et Sy repoussent en corner (45e+3).





Sur le corner, Sy ne capte pas le ballon qui est repoussé dans la surface (45e+3).

La mi-temps est sifflée là dessus sur ce score de 2-2.




Match bizarre avec peu d'occasions, mais 4 buts.
Pas de changement dans les formations, Lyon redémarre en supériorité numérique.


La tactique monégasque semble claire : on reste groupé derrière et on attend pour contrer.
Lyon fait tourner.


L'OL passe par les côté et centre. Pour le moment, la défense et Glik tiennent bon (48e).



Coup-franc pour Lyon et la patte gauche de Fékir, qui avait donné la victoire comme cela au match aller dans le temps additionnel.
Il enroule son ballon, directement dans les bras de Sy (49e).




Après une frappe de Ndombélé des 20m, déviée en corner par Fabinho, Sy s'interpose encore (52e).


Monaco tient assez facilement, et se procure un contre.
Tielemans contre Morel dans la surface et sert Falcao, qui contrôle mais ne peut frapper à cause du retour de Morel. Il redonne à Tielemans qui lui remet en retrait. Contrôle et frappe non cadrée (53e).





Sur son tir, il a été percuté par Mendy et «El Tigre» reste au sol, touché à la cuisse gauche.
Il est remplacé par Stevan Jovetic (55e).




Leonardo Jardim donne ses consignes au monténégrin : tu vas à fond et tu te jettes sur tous les ballons car tu seras seul devant.
Son profil va certainement mieux coller que celui de Falcao dans ce style de match. En plus, il est frais.


Pour Radamel Falcao, espèrons que l'indisponibilité ne soit pas trop longue, après le départ de Carrillo et la suspension prochaine de Baldé.
Il souffre bien de la cuisse gauche, qui a été glacée.


Lyon continue de faire tourner le ballon sans être dangereux, ce qui n'est pas le cas de l'ASM.
Marcos Lopes gratte un ballon en pressant Marcelo côté gauche et centre en retrait pour Stevan Jovetic, contré par Morel (57e).





Lyon refait tourner mais il manque de la vitesse dans le jeu. Les centres sont encore repoussés par Glik (59e).



Sur les côtés, ça ne marche pas, dans l'axe non plus, Fabinho veille.



Lyon continue de faire tourner, sans étirer la défense monégasque.


Corner pour l'OL, joué en retrait. Depay centre et donne le ballon à Sy (61e).



Petit ballon de Ndombélé pour Fékir dans la surface, devancé par Glik. Faute sur le polonais (63e).



Débordement de Mendy côté gauche et centre en retrait pour la tête de Traoré, derrière Raggi. A côté (64e).




Depay s'essaye de 25m. Dans les nuages (66e).


Centre pour Tete côté droit, qui remet dans la surface. Fabinho dégage (67e).



Ça revient vite, côté gauche, avec un centre raté de Fékir que Sy capte au premier poteau (67e).



Corner lyonnais repoussé, contre monégasque avec Tielemans puis Jovetic qui lance Lopes côté droit. A l'entrée de la surface, il se remet sur son pied gauche et enroule parfaitement son ballon. Lopes s'envole et l'enlève de sa lucarne d'une belle claquette main opposée (69e).








Corner pour Lyon, où Aouar est trouvé au second poteau. Sa reprise est loin du cadre (72e).




L'ASM arrive à conserver un peu le ballon et vient jouer dans le camp adverse.
Aux 25m, Youri Tielemans n'est pas attaqué et enroule un ballon que va encore retirer Lopes de sa lucarne (73e).





Percée de Rony Lopes côté gauche, qui trouve une position de frappe. L'autre Lopes capte encore (74e).




Lyon effectue son premier changement avec la sortie de Traoré pour l'entrée de Cornet (75e).
L'OL continue son jeu sans beaucoup de mouvement. Tete est bien décalé côté droit. Son centre trouve Depay au second poteau, qui ne cadre pas sa tête (77e).





Monaco fournit encore de gros efforts en défense et pour profiter de chaque ballon en contre. Lopes, Tielemans et Jovetic alignent les longueurs de terrain et Leonardo Jardim n'effectue pas son dernier remplacement, ses joueurs actuels étant bien dans la rencontre, malgré le match joué en milieu de semaine contre Montpellier.


Nouveau centre de Tete dans une défense solide. Jemerson repousse (82e).



Centre de Mendy, pour Aouar lancé. Ouf, trop haut (85e).




Encore Mendy au centre, pour la poitrine de Diaz, aussitôt pris dans la défense. Depay récupère en retrait, qui est aussi pris. Fabinho met en corner comme il peut (85e).

Il y avait le feu dans la défense. Il reste encore 5 minutes plus le temps additionnel à tenir.










Le corner est encore joué en retrait pour Mendy, qui enroule son ballon. Lopes au pressing dévie, Touré dégage (85e).



Deuxième changement pour Lyon. Maolida remplace Depay (86e).

Monaco avait une touche, Raggi a mis le ballon dans la surface et le contre lyonnais est lancé avec Aouar, qui résiste aux tacles de Fabinho et Jovetic (87e).



La défense monégasque est replacée, Maolida tente un centre ou une frappe... qui termine très loin derrière la ligne de sortie de but (87e).


Long ballon de Raggi pour Jovetic, mais c'est Marcelo, dans le sens du jeu, qui rate son contrôle de la poitrine et donne le ballon à Rony Lopes, qui le rend aussitôt pour Jovetic aux 20m. Le monténégrin protège son ballon, contrôle de la poitrine et redonne à Rony Lopes dans le sens du but, qui frappe de volée. Son ballon à ras de terre vient mourir dans le petit-filet opposé, juste derrière le montant (3-2, 88e).







Le stade explose de joie, le banc de touche aussi. Tout l'équipe vient féliciter Rony Lopes.











Marcos Lopes est fier du tour qu'il vient de faire aux lyonnais, serrant le point et tirant la langue.
Comme son adversaire Diaz, il aura marqué lors des 3 matches ASM-OL cette saison.
Enorme coup pour l'ASM, à 10 contre 11, revenu de 0-2 à 3-2 en perdant deux joueurs sur blessure.

Il reste quelques minutes à jouer, Lyon a pris un gros coup derrière la tête mais on ne sait jamais.
Coup-franc proche du rond central. Fékir met le ballon dans la surface. Tete dévie, Touré repousse deux fois, Moutinho dégage (90e).







Moutinho lance Jovetic dans la profondeur, mais Lopes est loin de son but et dégage de la tête, sur Tielemans qui reprend de volée cherchant le but mais ne le trouvant pas (90e).


On est dans les 3 minutes de temps additionnel, Sy est averti pour gain de temps (90e+1).


Dernier centre de Mendy, pour personne (90e+3).



Sur le banc, on attend la délivrance, comme Danijel Subasic venu voir la fin depuis le tunnel.



Mr Bastien délivre l'ASM et le Louis-II en sifflant la fin du match.



Grâce à cette victoire, l'AS Monaco reste à un point de Marseille, et devance Lyon de 2 longueurs.
Prochain match à Angers, puis réception de Dijon dans 2 semaines.


Véro & Xav, au Louis-II.

Fly Away Monaco, la passion du voyage...