Pour le compte de la 23ème journée, en match en retard, l'AS Monaco (19e) reçoit le Toulouse FC (13e).


En cette fin janvier, l'ASM a vécu une nouvelle révolution de palais.
Révolution sur le banc, avec le retour de Leonardo Jardim, viré en octobre et qui prendre la succession de Thierry Henry, lui aussi renvoyé en raison de ses mauvais résultats.
Pour remettre l'ASM en ordre de marche, les dirigeants ont aussi recruté, avec pas moins de 8 arrivées lors de ce mercato.
Deux sont suspendus ce soir (Naldo et Vainqueur), les 6 autres sont sur la feuille de match pour aider les monégasques à retrouver le chemin de la victoire en L1 au Louis-II, perdu depuis le 12 mai dernier grâce à un pénalty de Fabinho dans le temps additionnel contre Saint-Etienne.
Depuis, c'est 11 matches pour le triste bilan de 4 nuls et 7 défaites.

Pour ce match, les deux coaches ont convoqué 19 joueurs, et doivent en éliminer un.
Pour le TFC, Alain Casanova c'est le jeune Bessile qui rejoint Ronaël Pierre-Gabriel, écarté par Leonardo Jardim, en tribune et à l'abri de la pluie, qui devient plus intense avec l'entrée des joueurs pour l'échauffement.





Le coach toulousain aligne Reynet dans les buts, Diakité, Jullien, Shoji, Sylla en défense, Sangaré, Garcia, Durmaz, Dossevi au milieu, Gradel et Leya Iseka en attaque.

Sur le banc on retrouvera Goicoechea, Moreira, Bostock, Koné, Mubélé, Sanogo et l'ancien asémiste, Corentin Jean.


Pour l'ASM, le coach lusitanien aligne sa défense à 4 habituelle, devant Subasic avec Ballo-Touré, B. Badiashile, Glik, Sidibé.
Jemerson est placé devant la défense pour soutenir Fabregas à la récupération et lancer Golovin, Lopes, Martins et Falcao en attaque.



Sur le banc s'installeront Benaglio, Henrichs, Silva, Thuram, Diop, N'Koudou, Vinícius.
Le portugais n'est pas venu s'échauffer avec ses partenaires.




Le match sera arbitré par le trio dirigé par Monsieur Lesage.


Les joueurs sont rentrés se préparer, le match va débuter et ils reviennent pour le cérémonial d'avant-match, avec une pluie plus fine.






Toulouse lance la partie, mais c'est l'AS Monaco qui part immédiatement à l'attaque avec Rony Lopes qui déborde côté gauche, mais son centre est raté et sort au second poteau (1e).




Monaco pousse encore, avec un centre de Lopes repoussé sur Fabregas qui contrôle mais perd le ballon. Il réclame une faute qu'il n'aura pas (2e). Golovin récupère immédiatement et l'ASM reste dans les 30m adverses.



Monaco presse encore, et Gelson Martins dynamite la défense du TFC côté droit, avec un petit corchet suivi d'une accélération fulgurante, mais son centre passe devant le but de Reynet sans être repris (3e).







Golovin lance Martins côté droit, qui remet au russe, en retrait et à l'entrée de la surface. C'est un peu trop en arrière et il ramène trop fortement le ballon, qui va en sortie de but (4e).






Première offensive du TFC avec Gradel côté gauche, qui crochète Sidibé, mais son centre est repris par les monégasques (4e).


L'ASM peut repartir vers l'avant avec Cesc Fabregas et Aleksandr Golovin.



Long ballon de Fabregas pour Falcao, qui contrôle de la poitrine aux 20m en pleine course, pour donner sur Gelson Martins. Son tir est contré par Shoji et dégagé par Jullien (5e).





Monaco continue sa domination en passant pas les ailes.
Rony Lopes est repris par un tacle de Jullien, côté gauche dans la surface (6e).



Centre de Golovin côté gauche, un poil trop haut pour Falcao (11e).



Coup-franc pour le TFC pour une faute de Jemerson sur Sylla. Gradel tire le coup-franc sur Jemerson dans le mur, qui arrête le ballon (13e).




Le ballon reste dans les pieds monégasques avec Golovin qui combine avec Fabregas, chargé par derrière, mais qui a pu donner à Falcao qui le rend au russe. Relai avec Gelson Martins qui lui rend parfaitement à l'entrée de la surface côté droit, contrôle et frappe puissante, croisée qui trompe Reynet (1-0, 14e).










Après son premier but avec l'ASM à Guingamp, déjà sur un service de Gelson, Aleksandr Golovin ouvre son compteur en L1 et permet à l'AS Monaco d'ouvrir logiquement le score sur un contre parfaitement joué.
Buteur et passeur peuvent se féliciter, rapidement rejoints par leurs coéquipiers.










Après la joie, vient rapidement l'inquiêtude...
Fodé Ballo-Touré a été sévèrement averti à la 8e, et vient de commettre une nouvelle faute qui pourrait lui valoir un second avertissement (16e).
Comme à Guingamp mercredi, l'ASM sera-t-elle réduite à 10 dès le quart d'heure de jeu ? Et bien non, Monsieur Lesage sermonne une ultime fois l'ancien lillois, qui a eu très chaud.



Durmaz frappe le coup-franc, dévié par la tête de Jemerson en corner (17e).



L'orage est là, la pluie continue de tomber, Jullien prend le dessus sur Falcao en défense (18e).


Toulouse pousse depuis le but encaissé et obtient un nouveau corner sur un centre de Dossevi, dégagé par Glik qui aurait certainement pu faire mieux (19e).



Dossevi centre, Sangaré dévie au premier poteau, devant Falcao, pour le deuxième dans la course de Jullien, seul, qui n'a pas à bouger pour pousser de la tête le ballon au fond des filets (1-1, 20e).








L'AS Monaco est déjà rejointe, et n'aura mené que 5 minutes, craquant sur la première occasion du TFC. Tout est à refaire, il faut repartir à l'attaque car la victoire est obligatoire ce soir.

Et qui dit attaque monégasque, dit Gelson Martins show.
Le joueur prêté par l'Atlético Madrid contrôle le ballon, et part en slalom. Il passe entre 3 adversaires, rentre dans la surface et centre fort devant le but où 3 autres défenseurs sont là pour dégager devant Lopes, sur un coéquipier qui touche le ballon de la main, mais le jeu continue (23e).








Dans la minute suivante, c'est côté gauche que l'ASM passe. Lopes trouve Ballo-Touré qui centre. Reynet repousse du poing (24e).





Martins et Lopes ont permuté, l'action commence à gauche avec le premier, qui donne pour Fabregas qui change d'aile pour Djibril Sidibé qui déborde et revient en retrait pour Lopes qui trouve Golovin aux 20m, qui passe entre Gradel et Leya Iseka, profite de la glissade de Sylla et frappe en force au premier poteau. Reynet est battu mais sauvé par sa transversale (26e).











Depuis le but, le TFC n'a pas eu d'occasion et a réculé. Monaco peut relancer depuis l'arrière.


Lopes lance Falcao côté droit, mais le ballon est un peu trop profond et le colombien n'arrive pas à contrôler le ballon pour se mettre en position de tir (27e).



Il garde tout de même le ballon, le joue en retrait avec Golovin qui fait de même avec Fabregas, qui met le russe dans le bon sens pour centrer. Falcao n'a pas eu le temps de se replacer dans l'axe, Jullien dégage (27e).




Offensivement, le TFC n'arrive pas à trouver d'espace ni de position de frappe.



Golovin décale Sidibé sur la droite qui centre. Jullien dégage comme il peut devant Martins, aux 18m sur Jemerson qui passe de la poitrine pour Golovin qui frappe de demi-volée. C'est dévié par Sangaré en corner (31e).







Replacé au milieu du terrain, Jemerson est intéressant. A voir face à une équipe bien meilleure au milieu du terrain...


Gelson décale Ballo-Touré sur la gauche, qui arrive à passer pour centrer en retrait et retrouver le portugais. Contré par Sangaré (35e).






Aleksandr Golovin est encore dans le coup côté gauche. Il lève la tête et centre pour le premier poteau où Falcao vient couper, mais reprend curieusement du talon. Reynet capte facilement (37e).





Remontée de balle de Gradel côté droit, qui met dans l'axe pour Durmaz. Sans solution, il tente sa chance de loin. C'est écrasé et largement à côté (38e).



Centre de Ballo-Touré que Falcao arrive à remiser pour Lopes. Son tir passe à côté du but de Reynet qui accompagne (41e).







Passe de Golovin pour Lopes dans l'axe de la défense. En pivot il contrôle et frappe, largement au-dessus, et s'excuse auprès de Martins, seul côté droit (42e).






Loin du ballon, sur un centre raté de Sidibé, Falcao s'est écroulé après un acrochage de Jullien. L'arbitre vient voir les deux joueurs pour leur dire d'arrêter, Falcao se plaint d'avoir été retenu. A juste titre, mais la V.A.R. ne doit pas encore fonctionner, et l'ASM n'aura pas de pénalty... (44e).


Coup-franc pour une faute de Gradel sur Sidibé, qui ne comprend pas son avertissement... (45e+2).



Ce dernier ballon ne donnera rien, ni les corners qui suivent.
Malgré sa nette domination, l'AS Monaco regagne les vestiaires sur un score nul, faute à une erreur de concentration sur une balle arrêtée.


Pas de changement pour la reprise, Monaco donne le coup d'envoi (46e).

Coup-franc pour l'ASM le long de la touche côté droit. Fabregas le tire, Martins prolonge de la tête en cloche pour Falcao qui contrôle dos au but et se retourne. Sa frappe en pivot est déviée en corner (46e).







Sur celui-ci, Jemerson reprend au premier poteau, mais c'est trop croisé et ça file au second où Gelson Martins remet dans le paquet où Jullien dégage devant Badiashile (46e).






Au milieu du terrain, Fabregas distille les ballons pour ses attaquants.


Coup-franc pour une faute sur l'espagnol, qui a valu un carton jaune à Diakité. Lopes le frappe, le ballon est repoussé tant bien que mal aux 20m dans les pieds de Martins qui reprend. Ecrasé et à côté (50e).





Récupération de Gelson Martins dans les pieds de Dossevi aux 25m, il se retourne, dribble Garcia et décale Golovin sur la gauche, qui centre est dévié par Diakité aux 18m sur Martins qui doit contrôler de la poitrine, avant de reprendre de demi-volée. Jullien se jette et contre, Sangaré dégage (53e).











Depuis la reprise, c'est une attaque-défense.


Trois monégasques sont à l'échauffement, les trois dernières recrues : Carlos Vinícius, Georges-Kévin N'Koudou et Adrien Silva.


Faute de Sylla sur Lopes. Pendant qu'il reçoit un avertissement, Leonardo Jardim donne ses consignes à Aleksandr Golovin (60e).



Le long coup-franc de Fabregas est repoussé par Sylla, derrière Jemerson pris entre 3 adversaires (61e).




Le premier changement va avoir lieu avec l'entrée de Carlos Vinícius pour aller chercher la victoire et amener plus de présence devant le but (62e).


Le ballon n'est pas encore sorti, le jeune brésilien attend sur le bord du terrain et regarde Gelson Martins faire mal à la défense du TFC. Il passe en vitesse côté gauche et centre pour Falcao au premier poteau, pris entre deux défenseurs et n'arrive pas à reprendre. Le ballon traîne dans la surface, le premier dessus est Cesc Fabregas qui le fouette, le lève pour éviter Sangaré qui s'est jeté au sol, et le place sous la barre de Reynet, battu (2-1, 62e).











Cesc Fabregas marque son premier but avec l'ASM, et redonne un avantage mérité à sa nouvelle équipe.






Carlos Vinícius ne rentrera pas tout de suite. Il remet son équipement et retourne s'échauffer.

Menés, les toulousains se remettent à sortir de leur camp, avec Dossevi lancé côté droit. Son centre est trop haut pour Leya Iseka, Sidibé dégage (64e).





Gelson Martins est le joueur décisif de l'ASM. En deux matches (Guingamp mercredi en Coupe de la Ligue et ce soir), l'ASM a scoré quatre fois... et il est sur les 4 buts.


Accélération de Leya Iseka.


Il passe entre Ballo-Touré et Badiashile, l'ancien lillois prend le dessus mais ne peut se retourner, une jambe retenu par un bras. Le monégasque tombe, laissant le ballon dans la surface pour Durmaz qui reprend du plat du pied, trouvant le poteau gauche de Subasic, battu (68e).








L'arbitre n'avait pas bronché, mais espèrons-le, si ça avait été cadré, refusé par la V.A.R. ...

Encore une fois, 5 minutes après avoir marqué, Monaco était proche de céder.
Monaco repart vers l'avant pour se mettre à l'abri. Adrien Silva se prépare à entrer (70e).



Gelson Martins est encore à l'attaque côté gauche et décale Fodé Ballo-Touré qui cherche Rony Lopes seul au second poteau. Reynet boxe (71e).





Le portugais sort, remplacé par son compatriote Silva. Pour le TFC, c'est Durmaz qui laisse sa place à Bostock (72e).



Golovin aux 20m à le chemin du but fermé et décale sur la gauche pour Ballo-Touré. Son tir est trop croisé et passe à côté (73e).




Adrien Silva montre rapidement sa hargne et sa faculté à récupérer les ballons dans les pieds adverses, comme un double de Moutinho.



Leya Iseka décale pour le centre de Dossevi. Gradel saute au-dessus de Fabregas et reprend de la tête. C'est puissant, mais sur Danijel Subasic qui repousse en amortissant le ballon qui reste devant son but, puis le capte. Encore une fois, l'égalisation n'était pas loin (74e).










Deuxième remplacement pour Monaco. Georges-Kévin N'Koudou remplace Golovin pour ses premières minutes sous le maillot monégasque (77e).


Silva récupère un ballon dans les pieds de Garcia au milieu du terrain, se retourne et lance N'Koudou, seul côté droit, qui déborde mais pousse trop loin son ballon en sortie de but (78e).







Second changement pour le TFC, Garcia cède sa place à Corentin Jean, champion de France 2017 pour avoir joué quelques bouts de matches lors de la phase aller, avant de partir au TFC en prêt (79e).


Sur le flanc gauche de l'ASM, N'Koudou vient aider à défendre, pour un duel de n°14 avec Dossevi.


Corner pour le TFC, repris par Jullien, mais ce n'est pas cadré et dégagé (80e).



Nouveau débordement de Dossevi côté droit qui centre. Badiashile dégage de la tête, mais le ballon rebondit sur Fabregas qui le rend à Corentin Jean, qui frappe en pivot. Subasic était sorti et dévie la frappe qui passe de peu à côté (83e).










Pour les dernières minutes qui sont interminables, Falcao sort, laissant son brassard à Glik. Il est remplacé par Vinícius (86e).


Monaco souffre et joue en contre pour tenter de conserver cet avantage, qui permettrait de remporter sa première victoire à domicile de la saison.


Dos au but, Jean patiente et sert Dossevi qui déborde et centre fort devant le but. Benoît Badiashile coupe au premier poteau et repousse du pied, en faisant peur à tout un stade. On était proche du csc (86e).






Leya Iseka la voyait aussi au fond, lui est déçu. Benoît Badiashile est concentré, Subasic donne de la voix pour que ses autres défenseurs le restent et regardent le ballon.




Le corner est capté par Subasic qui sort enfin de son but (87e).



La tension monte, Leonardo Jardim sort un peu trop de sa surface et se fait rappeler à l'ordre par l'arbitre. Il montre le pouce, pour la première victoire de l'ASM dans son stade ?


Bon ballon dans la profondeur de N'Koudou pour Vinícius, qui crochète Reynet mais ne redresse pas assez. C'est dans le petit-filet, sans regret, il était signalé hors-jeu (89e).










Gradel tente d'arracher le nul sur une frappe des 20m plein axe, mais il est contré par le tacle de Glik (90e).


Le ballon revient sur Dossevi qui centre, Badiashile repousse (90e).



Le temps règlementaire est terminé, il reste 4 minutes de temps additionnel, Monaco mène toujours (90e).


Sur le banc, Falcao encourage ses partenaires, comme Fabregas sur le terrain.


Glik râle quand Jean est trouvé côté droit, mais Ballo-Touré l'empêche de centrer, avant de perdre le duel aérien qui suit, mais Dossevi perdra le ballon au bénéfice de Jemerson en ratant son contrôle de la poitrine (92e).






On joue les ultimes secondes, le banc monégasque réclame la fin du match.


Le dernier ballon est un long coup-franc frappé par Reynet, dégagé par Glik au-dessus de deux partenaires.
L'arbitre met le sifflet à sa bouche et ordonne la fin du match.




Énorme soulagement pour l'AS Monaco qui remporte son premier match de L1 à domicile cette saison. En rejoutant la Ligue des Champions, la Coupe de la France et la Coupe de la Ligue (6 matches), ça fait la deuxième après Lorient (L2).
On se congratule sur le banc, on lève les bras sur le terrain, l'AS Monaco n'est plus relégable grâce à la défaite dans le même temps d'Amiens à Rennes, mais est barragiste.







Il faudra rééditer la performance lors du prochain match au Louis-II, le 16 février pour la réception de Nantes.


D'ici là, l'ASM se sera déplacée à Montpellier, dimanche soir, pour la 24ème journée de Ligue 1.

Véro & Xav, au Louis-II.