Monaco dans la douleur
Pour ce déplacement dans le Nord, Didier Deschamps se passe de son capitaine Ludovic Giuly, de son chien de garde du milieu du terrain Lucas Bernardi et de son attaquant espagnol Fernando Morientes, laissés au repos. Autre absent forcé, Patrice Evra, expulsé en championnat face à Nice.
Toujours vêtus de leur maillot bleu, les monégasques se déplacent au stade Nungesser pour se qualifier pour les Huitièmes de finale.

Valenciennes a le monopole du ballon en ce début de match, et inquiête la défense monégasque, par Bucher et Dufrennes (5e et 6e).
Monaco réagit que sur coups de pieds arrêtés.
Givet ne peut cadrer sa tête (8e), et Zikos sur un coup-franc axial des 30 mètres, frappe en force. Klein détourne en corner un ballon qui allait sous la transversale (12e).
Rothen récupère un ballon sur son côté gauche, et centre pour Adebayor, derrière un défenseur nordiste. Il passe sa tête et sa reprise meurt à ras du poteau droit de Klein, battu (15e).
Réaction immédiate de Valenciennes : un centre de la droite est remis dans l'axe par Silvestri. Bucher ne peut reprendre correctement (16e).
Prso, à droite, crochette et centre au second poteau. Rothen se jette acrobatiquement, et sa reprise passe au-dessus (19e).

La rencontre jouée sur un terrain gras, provoque de nombreuses glissades, et un jeu brouillon.
Côté Monaco, une frappe de Plasil (28e) et une tête de Givet (45e+1) au-dessus donnent un peu le frisson aux spectateurs.
Côté Valenciennes, Toraman tente sa chance dans un angle fermé (30e) et sur un ballon renvoyé des 20 mètres (34e), mais Roma veille.


©AFP

En deuxième période, Monaco contrôle le ballon, mais n'est plus dangereux pour autant.
Sur un corner, Cissé reprend d'une tête décroisée, tranquille pour Klein (54e).
Sur un coup-franc, c'est Squillaci qui est à la tombée, mais déséquilibré ne peut cadrer (60e).
Et sur un autre, Toto est trop court pour dévier devant Klein (81e).
Côté jeu en mouvement, Prso ne peut que tenter une frappe des 18 mètres pour Klein (76e).

Valenciennes croit avoir fait le plus dur en ouvrant le score, mais Mr Derrien suit son assistante et refuse le but de Silvestri, pour un contrôle de la main (83e).

Score nul et vierge à la fin du temps règlementaire, on a droit à la prolongation.

Valenciennes démarre le mieux et il s'en faut de peu.
Silvestri, encore lui, s'échappe et frappe. Son tir est détourné par Roma d'une belle claquette (92e).
Quelques minutes plus tard, c'est Rjillo qui frappe. Roma sert les jambes et repousse (96e).
Quelques secondes avant, Prso trouve le poteau, d'un centre-tir (96e).
Roma a toujours des frayeurs : Silvestri centre et Bucher reprend. Ca passe à ras du poteau droit de Flavio (101e).
Monaco pousse enfin.
Camara reprend un coup-franc renvoyé de demi-volée. Klein stoppe la tentative du sénégalais (109e).
Puis c'est El-Fakiri, bien servi par Zikos d'une balle piquée par dessus la défense, qui se retrouve face à Klein. C'est le portier qui remporte le duel (112e).

Score toujours inchangé, on passe à la scéance de tirs-aux-buts.

Rothen, Prso et Cissé prennent Klein à contre-pied.
Silvestri marque, Cadiou voit son essai repoussé par Roma, et Bucher tire au-dessus.
Ibarra a la qualification au bout de la chaussure. Klein part du bon côté, mais Benjamin loge le ballon dans la lucarne.

Monaco retrouvera Lyon en Huitièmes de finale, pour la "belle" du championnat.
Prochain rendez-vous, face au Paris SG, vendredi soir. Espèrons que l'ASM fournira un meilleur spectacle que ce soir...
Xav.