Monaco rend les armes sans combattre

Deschamps a choisi de laisser au repos une grande partie des titulaires habituels : Roma, Evra, Ibarra, Givet, Zikos, Bernardi, Rothen, Morientes.
Giuly fait son retour dans l'équipe, aligné aux côtés des jeunes pousses : Ramos, Ablancourt, Hislen, Juan puis Mohellebi et Grax.
Il s'agit pour notre entraîneur de mettre l'équipe qui en a le plus envie...

Et bien, qu'est-ce que ça aurait été sinon...

On assiste à un match amical, joué à deux à l'heure. Pas grand chose à se mettre sous la dent, côté Monaco.

Sur un long coup-franc de Plasil, Prso contrôle et sert en retrait Juan, contré. Le ballon arrive dans les pieds de Cissé qui tente le lob, mais ne le réussi pas. Roche capte facilement (17e).
Châteauroux ouvre le score à la 20ème, par le monégasque prêté Djibril Sidibé, sur une belle frappe des 20 mètres (0-1, 20e).
Par la suite, Châteauroux attend et joue en contre.
Sur une balle en profondeur, Giuly est rattrapé par Sidibé, qui met en corner.


Sur celui-ci, Juan, au premier poteau, croise trop sa tête (23e).
Adebayor, rentré à la place de Hislen, pour donner un peu plus de poids à l'attaque monégasque, voit un centre dévié. Le ballon est en cloche, et Roche ne prend pas de risque et le dévie en corner (45e).

On s'ennuie ferme. Les ballons n'arrivent pas en attaque. Il manque d'envie, de volonté. L'ASM va-t-elle se réveillée en seconde période ?

Et bien non.
C'est Châteauroux, en contre qui a les occasions :
- Frappe trop croisée de Coulibaly (52e).
- El-Fakiri met en corner un centre de Coulibaly. Derrière lui, deux attaquants berrichons esseulés... (58e).
- Frappe tendue de Vandenbossche de loin. Sylva capte d'une main (60e).
- Frappe de Ferreira des 20 mètres. Sylva se couche et capte en deux temps (65e).


Du côté monégasque, ça frémit.
Prso centre. Adebayor, dos au but, reprend d'une sorte d'aile de pigeon. Ça passe au-dessus (69e).
L'entrée de Grax change les données. Enfin de la vivacité.
Sébastien, frappe en pivot, des 18 mètres. Roche s'accroupi pour la première fois de la rencontre (83e).
Coup-franc, Prso met la tête, mais Roche est bien placé (89e).
Centre de Prso, remis dans l'axe. Adebayor ne peut reprendre, Grax est au second poteau. Il reprend du bout du pied et cadre sa frappe. Malheureusement pour lui, il tire sur Roche, surpris de dévier le ballon (90e).

Grax aurait mérité de marquer un but, mais il valait mieux arrêter là la parodie de football.

Didier Deschamps était très déçu par la copie laissée par ses joueurs :
« J'avais aligné une équipe en pensant qu'il y aurait de l'envie et de l'agressivité. Mais dans ces conditions, il vaut mieux rester à la maison. Je suis déçu mais Châteauroux mérite sa victoire ».
Pour Jimmy Algérino, formé à l'ASM, « Monaco avait la tête ailleurs. Il faut les comprendre mais ça nous a bien servi ».
Certains vont parler d'exploit en parlant de la qualification de Châteauroux. L'exploit aurait été que Monaco se qualifie...

Pour finir sur une bonne note, le calendrier s'allège (même si une victoire en Coupe de France sur un palmarès, ça fait quelque chose), Giuly a repris la compétition, et les journalistes d'Eurosport ont annoncé la prochaine rentrée sur les terrains de football de Shabani Nonda, probablement face à Ajaccio, en championnat, le 03 avril, pour la 31ème journée.

Xav.