Monaco d’attaque


Pour un match de reprise, on aurait pu trouver meilleures conditions : jouer en plein été à 17h15, par plus de 30° à l’ombre, ça tient de l’exploit.

Monaco prend ses marques

Et d’entrée, les deux formations tentent de partir de l’avant, mais sans grande réussite, ni d’occasion, sauf Camara (11e).
On se dit alors que seul un coup de pied arrêté peut faire basculer la rencontre.
Et c’est donc sur un coup franc indirect, pour jeu dangereux de Jurietti sur Plasil, que Nonda ouvre son compteur personnel, d’une belle frappe enroulée (32e).
Camara est proche du 2-0, sur un centre de Rothen, mais ne peut tromper Roux de la tête (34e).
Bordeaux se réveille, mais Darcheville centre en retrait pour personne, alors que Deivid était seul au second poteau (43e).
Puis Jemmali effectue un centre fort devant le but qui n’est pas repris (47e).

Monaco attend Bordeaux, et procède par contre.

Nonda bénéficie d’un pénalty pour une faute de Pochetino sur Plasil.
Shabani, recoiffe sa couronne et prend la tête du classement des buteurs, en trompant Roux pour la deuxième fois (56e).
Puis Evra, parti de son camp, évite une touche en taclant, se relève et part à l’assaut du but bordelais, mais sa frappe est trop molle, après une course de 70 mètres (70e).
Plasil, d'une belle frappe, tente aussi mais Roux capte (77e).
Nonda, sur trois offrandes de Rothen, ne pourra aggraver la marque : deux déviations juste au-dessus de la transversale (78e et 87e), et Roux s’interposant de belle manière (84e).

Monaco a remporté sa première victoire de la saison, et est leader à la différence de but.

A noter les sorties sur blessure de Bernardi (49e) et de Camara (66e).
Espèrons les revoir bientôt sur un terrain… et si possible dès samedi à Lyon.

Xav au Louis II.