Monaco n'avance plus
En Championnat, Monaco reste sur 3 nuls et 1 défaite.
Didier Deschamps souhaite la victoire, pour reprendre la marche en avant, mais il y a des lieux plus accueillant que le Stade Vélodrome pour y parvenir.
Avec la victoire de l'année dernière mettant fin à 23 années sans victoires, et son bon match face à Auxerre, Monaco vient tout de même confiant en ces capacités offensives.

L'entraîneur monégasque aligne pour la première fois à l'extérieur, 3 attaquants (Saviola, Adebayor, Chevanton), avec Kallon en retrait, et fait souffler Julien Rodriguez (sur le banc).

La première bandrille est marseillaise. Long ballon côté gauche, où Bamogo contrôle, s'approche de la surface et frappe. Roma capte facilement (3e).

Réaction instantannée de l'A.S.M. qui a l'habitude de bien entamer ses rencontres.
Saviola sert Adebayor, dans le dos de la défense et couvert par Ferreira, qui prend 5 bons mètres d'avance. Il attend, évite d'une feinte de frappe le tacle de Beye, hésite toujours et finit par frapper à 6 mètres du but de Barthez.... au-dessus ! (5e).
Quelle occasion manquée !

Marseille aurait dû être mené au score, et profite des mauvaises passes de Monaco.
Evra en retrait pour personne, sinon Koké qui combine avec Bamogo qui lui remet.
Le centre tendu de l'espagnol s'écrase sur le postérieur de son coéquipier, au premier poteau (9e).
Marseille prend un peu l'ascendant sur le jeu, Monaco recule et l'attaque est sevrée de ballons.
Mauvaise passe de Squillaci au milieu du terrain. Koké de 25 mètres dans l'axe, oublie Battlès à sa droite et frappe. Roma intercepte (13e).

Koké

Sur le contre, Kallon sert Adebayor dans la surface qui n'a plus qu'à tromper Barthez. Mr Layec arrête l'action pour un hors-jeu inexistant (Ferreira couvrant encore tout le monde) (13e).

Après une montée de Maicon sur la gauche, il décale dans l'axe pour Kallon. Il rate complétement sa frappe, mais elle revient dans le cadre grâce à Ferreira qui dévie. Barthez capte dans difficulté (14e).

L'équipe de Monaco, par sa stratégie, est coupée en deux. D'un côté les 4 défenseurs, de l'autre les 3 attaquants, qui ne font pas leur travail défensif. Au milieu, Zikos recule et se met au niveau de son axe central, Kallon se met derrière ses attaquants, et Bernardi est obligé, à lui seul, de couvrir tout le milieu...

Bernardi dans ses oeuvres

Evra aussi

Le pressing haut des phocéens et leur défense en avançant oblige les monégasques à jouer rapidement et à chercher loin devant, leur facilitant la récupération.

Sur un touche, le ballon revient sur Ferreira qui centre. Koké à l'entrée de la surface, dans l'axe, libre de tout marquage, en profite pour reprendre de la tête et loger le ballon à ras du poteau gauche de Roma, trop court (1-0, 20e).

Koké devance Maicon

Marseille veut creuser l'écart et continue d'aller de l'avant.
Frappe de Battlès des 18 mètres. Au-dessus (22e).
Corner de Fiorèse, tête de Bamogo au premier poteau, qui passe devant le but de Roma (25e).

Monaco réagit enfin, mais sur coup de pied arrêté.
Long coup-franc que dévie Adebayor vers le but de Barthez. Kallon a bien senti le jeu et va frapper. Ferreira, en revenant, passe une jambe devant le Sierra-Léonais, qui s'écroule en tirant. Il réclame le pénalty que ne lui accorde pas Mr Layec (28e).
Corner de la gauche de Chevanton. A la retombée, Adebayor recule, Déhu vient vers le ballon, mais c'est Squillaci, lancé, qui arrive à le frapper en direction du but. Sur la trajectoire, Kallon est devant Barthez, resté sur sa ligne, et en pivot, tente de prolonger le ballon. Il l'effleure du coup du pied, et trompe le gardien phocéen et Ferreira sur sa ligne (1-1, 32e).

Monaco a toujours autant de peine à s'approcher des 30 derniers mètres, mais se procure toutefois la dernière opportunité de prendre l'avantage dans cette période.
Touche pour Monaco. Kallon est lancé dans le trou, entre dans la surface, crochète Beye qui arrive à revenir pour contrer la frappe du monégasque. Le ballon vient sur Saviola, à 6 mètres du but, dans l'axe, qui reprend et est à nouveau contré par Ferreira. Chevanton au second poteau voit le ballon venir vers lui, mais est pris à contre-pied... (45e).

Mi-temps sur le score de 1-1, qui est flatteur pour Monaco compte-tenu du jeu pratiqué, mais pas au point de vue des occasions nettes.
En tout cas, ce nul ne convient à aucune des deux équipes, et la seconde mi-temps devrait être offensive.

Et ce sont les marseillais qui repartent pied au plancher.
Au bout de 15 secondes, Koké part sur la gauche, revient au centre et à 20 mètres, frappe. Givet dévie la trajectoire, Roma renvoit des jambes (46e).
25 secondes supplémentaires suffisent pour voir Battlès déborder er centrer au premier poteau. Bamogo, seul, surgit au premier poteau et envoie un boulet de canon de la tête.... à côté (46e).

Battles va centrer

Ouf ! Monaco a eu très chaud.

Mais Marseille pousse encore.
Récupération à 35 mètres du but. Costa donne sur légèrement sur la droite à Bamogo. Frappe croisée à ras de terre que Roma touche du bout des doigts. Le ballon finit en corner, à ras du poteau (52e).

Sur le contre, Saviola résiste et parvient à donner à droite à Chevanton. Son centre à destination d'Adebayor au second poteau est dévié, et l'attaquant togolais se retrouve trop court (52e).

Lizarazu passe côté gauche et centre. Fiorèse au premier poteau rate le ballon, Bamogo est derrière lui mais Roma plonge entre les deux et repousse le danger... (54e).

Mais où est la défense ??? Les marseillais arrivent trop facilement aux abords de la surface !

Evra se couche devant N'Diaye

Balle en profondeur pour Saviola. Barthez sort et intercepte dans sa surface (56e).

Didier Deschamps effectue son premier changement. Il renforce le milieu du terrain avec l'entrée de Plasil et sort Javier Chevanton (57e).

Immédiatement, le jeune tchèque presse, récupère et provoque des fautes. Monaco récupère ainsi la possession du ballon et Marseille se fait moins pressant.

Kallon

Mais les monégasques ne construisent toujours pas leurs actions et oublient de faire des passes :
Kallon part côté gauche, élimine par sa vitesse Déhu, repique au centre, oublie de donner à Adebayor ou Saviola et se fait reprendre (62e).
Kallon profite d'une récupération de Saviola sur Déhu, avance et frappe. Barthez bloque facilement le ballon. Dommage que le Sierra-Léonais ait oublié Saviola, libre de tout marquage à côté de lui... (64e).

Kallon, toujours lui, provoque les marseillais par ses dribbles et obtient un coup-franc bien placé à 17 mètres du but.
Il le tire mollement, même s'il passe à travers le mur phocéen (72e).

Monaco ne se contente pas du point du nul et en veut trois.
Saviola, servi dans le dos de la défense, se présente seul face à Barthez. Une nouvelle fois l'assistant de Mr Layec signale un hors-jeu imaginaire (Lizarazu le couvrant d'au moins un mètre) (80e).

Marseille, fatigué par une heure de domination et de courses, aurait pu l'emporter en fin de rencontre.

Pedretti entré en fin de match

Coup-franc de Ferreira au second poteau. Costa à la lutte avec Squillaci et Givet, s'en sort en poussant ce dernier, contrôle et frappe à ras du poteau gauche de Roma (87e).

Costa déçu

Lizarazu tente aussi sa chance, mais est contré (89e).

La balle de match est monégasque : long coup-franc de Maicon, mis en l'air par une déviation de la tête au milieu du terrain. Saviola passe dans le dos de Déhu, récupère et en pivot, effectue une frappe croisée qui passe au-dessus du but de Barthez (90e+4).

Fin de match sur le score de 1-1 qui n'arrange aucune des deux équipes, qui font du sur-place au classement.

On notera la rentrée de Shabani Nonda qui a passé ses premières minutes de la saison sur une pelouse (81e), mais aussi l'expulsion de Patrice Evra pour deux avertissements (deux fois en retard) (90e+1).

Evra expulsé

Déjà suspendu pour le prochain match de championnat face à Ajaccio, il ratera celui de Coupe de la Ligue à Sedan, le 09 novembre à 19h00.

Prochaine rencontre à Athènes pour le match retour face à l'Olympiakos du Pirée, le 03 novembre.

Luyindula

Nasri

Les réactions d'après-match :

José Anigo : « On va savourer ce petit point, pris contre une belle équipe de Monaco qui en Ligue des champions fait tomber des clients. Je suis satisfait de l'animation offensive, on s'est créé beaucoup d'occasions de finir. A l'arrivée, il manque seulement un petit but pour l'emporter, mais je suis satisfait on est sur la bonne voie. C'est une très bonne préparation et c'est encourageant avant d'aller à Paris. Koké a encore marqué un but important et un joli but de surcroît. Cela montre que la jeunesse est là, on peut compter sur la relève ».

Didier Deschamps : « Faire un nul au Vélodrome, c'est un bon résultat, même si, sauf le respect que j'ai pour Marseille, on venait ici pour gagner. Sur le plan comptable, c'est vrai, ce n'est pas excellent, mais on avance à petits pas. En première période, je crois qu'on a eu plus d'occasions qu'eux de conclure. Je m'attendais à ce défi physique, on l'a eu ».



Xav.