Monaco trop fort pour Bastia
Les Corses, 17èmes, se doivent de l'emporter à domicile pour s'éloigner de la zone de relégation.
Dans le même temps, Monaco retrouve son jeu et veut rééditer la performance de La Corogne. Didier Deschamps aligne le même onze de départ qu'en Galicie, avec Farnerud entrant à la place de Kallon.

Et le match par sur des bases bizarres...
Cinq secondes de jeu et Chevanton, qui a donné le coup d'envoi, est à terre, victime d'un coup dans les côtes.
Le ton est donné : Bastia veut presser haut le porteur du ballon et ainsi bousculer des adversaires peut-être fatigués.
Ce n'est pas le cas, et Monaco se sort du pressing par beaucoup de mouvement.

Côté attaque, Monaco cherche ses attaquants par de longs ballons en profondeur, qui sont captés par Penneteau, le gardien corse.

Plus le temps passe, et plus Monaco s'approche des buts.
Centre de Bernardi, de la droite, pour Evra de l'autre côté de la surface. Volée beaucoup trop croisée, que la défense renvoit sans difficulté (10e).
Mauvaise relance bastiaise à 25 mètres de son but. Saviola récupère et, d'une balle piquée par dessus la défense, tente de servir Chevanton. Il est repris par le jeune Song (12e).

Coup-franc axial de Chevanton, de 35 mètres. Il met le ballon dans les six mètres. Maicon est trop court, Yahia met en corner (14e).
Contre de Monaco. Chevanton, dos au but, tente de donner sur la droite, est contré. Saviola à côté de lui hérite du ballon et sert Chevanton, poursuivi par 2 bastiais. Malgré leurs tacles, il frappe le ballon du bout du pied, qui passe à ras du poteau gaucge de Penneteau, battu (16e).

Chevanton premier buteur

Bastia n'inquiête pas Roma. Ils tentent de faire tourner le ballon, mais trop latéralement et ne surprennent pas l'arrière-garde monégasque. Les quelques centres qui en résultent permettent à Roma de se maintenir chaud.

Coup-franc corse, renvoyé par Maicon à l'entrée de la surface, sur Saviola dans le rond central. Il s'avance, voit Chevanton partir entre deux joueurs sur la gauche, et le sert dans le bon tempo. A l'entrée de la surface, son intérieur du pied droit ajuste la sortie de Penneteau (0-1, 19e).

Monaco mène logiquement au score, et on ne voit pas comment les corses pourraient revenir dans le jeu.

Bastia doit réagir et accélère un peu.
Coup-franc pour Sidibé, à 25 mètres face au but. Roma se détend, côté droit, et repousse après le rebond le ballon en corner (23e).

Saviola avec Sidibé

Sur le terrain, le ton monte et les cartons de Monsieur Kalt sortent... un peu bizarrement : Chevanton marqué de prêt et taclé par un adversaire, est sommé de se relever par l'arbitre. Il tarde un peu, remonte ses chaussettes en les montrant à l'arbitre. Il reçoit un avertissement... (29e).

Depuis le but, Bastia a repris la possession du ballon, mais ne progresse toujours pas vraimenr vers le but. La maîtrise collective reste à Monaco, qui peut surprendre les locaux à tout moment.

Balle en cloche de Zikos, dans l'axe à hauteur des 16 mètres, Penneteau sort en trombe et capte entre Saviola et Chevanton (37e).

Roma se demande ce qu'il fait sur le terrain. Il regarde les ballons passer comme des étoiles filantes :
- Centre de Née, tête de Conombo au 16 mètres. Largement à côté (40e).
- Frappe de Rocchi des 20 mètres. Largement au-dessus (42e).

Alors qu'on se dirige vers la pause sur ce score de 1-0, Monaco contre-attaque.
Saviola décale à Farnerud, le long de la touche à droite. Il temporise, profite de l'appel de Maicon dans son dos, pour servir Zikos dans l'axe, légèrement en retrait. En une touche de balle, il donne à Saviola, qui s'appuie sur Chevanton, toujours à droite, qui lui remet à mi-hauteur. Contrôle du droit et frappe enchainée du gauche de Saviola. Le ballon heurte l'intérieur du poteau droit de Penneteau et rentre dans le but (0-2, 45e+2).

Joyeux Anniversaire Javier

Bastia a regardé Monaco jouer au ballon, et Saviola fête son 23ème anniversaire comme il se doit, avec un but et une passe décisive.

A la reprise, Bastia pousse, campe dans le camp monégasque. Ceux-ci ne s'affolent pas, déroulent leur jeu et sont encore les plus dangereux.
Passe de Farnerud, vers Saviola dans l'axe. Intelligement, il laisse passer pour Chevanton, lancé dans son dos. Son garde du corps ne se laisse pas surprendre (49e).
Chevanton, des 35 mètres, voit Penneteau avancé. Il tente le lob, mais le ballon ne s'élève pas. Arrêt du portier corse (56e).

Modesto, le corse de Monaco, impeccable une nouvelle fois

Bastia n'a toujours pas inquiêté Roma. Il faut dire qu'il y a toujours un pied, un retour pour que Monaco se dégage.
Et quand un joueur de Bastia est seul, il rate le cadre.... : Coup-franc de Vanney sur la gauche. Chimbonda, esseulé au second poteau est servi, il a tout le loisir pour reprendre et place sa tête au-dessus du but (61e).

Sidibé, qui appartient toujours à Monaco et qui est prêté pour la troisième année consécutive, veut refaire le coup de l'an passé avec Châteauroux en Coupe de France. Seul buteur du match, il avait éliminé Monaco au Louis-II.
Mais sa frappe est à nouveau à côté (62e).

Balle de Bernardi à mi-hauteur, prolongée par Farnerud d'une talonnade aérienne à l'entrée de la surface. Vanney protège le ballon avec son corps, Penneteau sort à vive allure pour capter le ballon. Adebayor, rentré à la place de Chevanton quelques minutes plus tôt, arrive avec ses grandes jambes à reprendre le ballon malgré Vanney, lobe Penneteau. Le ballon passe à 50 centimètres de la lucarne gauche du but (66e).

Monaco, serein et sûr de lui, est maître du jeu : il bloque parfaitement un Bastia limité, et joue en contre.

Bernardi et Chimbonda

Adebayor servi dans l'axe, décale à gauche pour Evra, à l'entrée de la surface. Tout le monde croit à la frappe de l'international français, mais il sert en retrait Saviola. Contrôle et frappe... au-dessus (84e).
Saviola, en profondeur pour Adebayor dans l'axe. Penneteau sort et bloque dans les pieds du togolais à la limite de la surface (89e).

Score final 2-0 pour Monaco, pour une troisième victoire consécutive, également la troisième à l'extérieur en Championnat après Saint-Etienne (1ere journée) et Paris S.G. (6ème journée).

Monaco se replace et devra à nouveau prendre trois points face à Bordeaux, samedi prochain à 17h15 (match retransmis sur Canal +), face à la deuxième défense du championnat avec 9 buts encaissés en 18 parties.

Xav.