Pour le compte des demi-finales de la Coupe de la Ligue, l'AS Monaco reçoit le Montpellier HSC.


Mais avant la rencontre, l'AS Monaco Basket, surnommée la Roca Team (léquipe du Rocher), recevait l'UCA Murcie (Espagne) en poule de la Ligue des Champions.

 

Assurée de terminer en tête de sa poule, avec 12 victoires en 12 matches et à 2 journées du terme, la Roca cherchait à garder son invincibilité européenne (la seule dans ce cas sur les 32 équipes qualifiées).

C'était le moment de s'essayer aux images du basket.


Dans le premier quart-temps, l'ASM prend l'avantage (16-13), avec des paniers de Kikanovic, et des tirs longues distances de Gladyr.



Lors des temps morts et pauses, les "Roca Girls" font le spectacle.


A la pause, Monaco mène de 6 points : 41-35.

En seconde période, Bouba vient dire bonjour à la salle Gaston-Médecin.



Dans le troisième tiers-temps, Monaco prend le large (65-50), avec encore Kikanovic qui règne dans la raquette.


Ou encore sur un contre conclu par un dunk de Gerald Robinson.


Dans le dernier quart, Monaco gère, Murcie shoote à 3 points avec beaucoup de réussite, revient mais s'incline 83-75.




On reste dans le Louis-II, mais on quitte la salle de basket pour le terrain de foot. Ce soir, Monaco et Montpellier se disputent le billet pour aller défier le PSG, quadruple tenant du titre, à Bordeaux le 31 mars prochain.

Les équipes sont à l'échauffement.

Michel Der Zakarian aligne le onze suivant : Lecomte, Congré, Mendes, Hilton, Mukiélé, Aguilar, Piriz, Skhiri, Sambia, Mbenza, Sio.



Bertaud, Poaty, Cozza, Dolly, Ikoné, Camara, Ninga sont sur le banc, Roussillon n'est pas sur la feuille de match.


Pour l'AS Monaco, Leonardo Jardim fait confiance à : Subasic, Raggi, Jemerson, Glik, Sidibé, Fabinho, Moutinho, Lopes, Boschilia, Jovetic, Falcao.


Sy, Jorge, Touré, Tielemans, Baldé, Ghezzal, Sylla sont sur le banc, N'Doram est en tribune.


Les deux entraîneurs alignent leurs meilleures équipes, une fois n'est pas coutume en Coupe de la Ligue. La finale semble être un objectif pour les deux clubs.

Le trio arbitral de la rencontre sera dirigé par Monsieur Delerue. En Coupe de la Ligue, il sera aidé par le vidéo-arbitrage avec deux adjoints dans un camion.


L'heure du coup d'envoi approche, les équipes reviennent sur le terrain pour le traditionnel cérémonial d'avant-match.






Radamel Falcao lance la partie.


Dès l'entame, Monaco prend possession du ballon et cherche à se montrer dangereux, avec un débordement de Sidibé qui feinte le centre et met en retrait pour Fabinho, aux 20m, gêné par l'arbitre, ce qui l'oblige à contrôler derrière lui au lieu de reprendre. Il perd le ballon (2e).



Monaco fait tourner pour trouver la faille dans cette formation regroupée avec 5 défenseurs et 2 milieux défensifs.
La première sortie du MHSC se fait avec une ouverture pour Mbenza le long de la touche côté gauche. Il centre pour son seul partenaires dans la surface, Sio, trop court pour reprendre (4e).



Monaco remonte le ballon, avec souvent Fabio Henrique Tavares «Fabinho» à la manoeuvre (7e).


Gabriel Boschilia cherche à accélérer le jeu, Radamel Falcao contrôle et décale sur la gauche (8e).



L'héraultais le plus percutant est Aguilar, sur son flanc droit. Il vient défier sur son couloir et, sans solution, frappe des 25m. Subasic capte (11e).



Monaco répond avec un centre de Sidibé, prolongé au second poteau par le crâne de Mukiélé devant Jovetic. Le ballon arrive sur Andrea Raggi, seul, qui contrôle et ouvre son plat du pied. Lecomte repousse (13e).







Touche monégasque pour Jovetic côté gauche, qui déborde et centre sur la tête de Radamel Falcao, qui s'écrase pour reprendre le ballon et ne lui donne pas la bonne direction depuis la ligne des 6m... (14e).







Sur un contre, Skhiri lance Aguilar côté droit, taclé dans la surface par Andrea Raggi (15e).







Monaco est revenu aux abords de la surface montpelliéraine, côté gauche puis côté droit avec Djibril Sidibé qui provoque, dribble Mendes, rentre dans la surface et s'écroule déséquilibré par Piriz. L'arbitre laisse jouer car Radamel Falcao a le ballon dans les pieds, qui contrôle en se levant le ballon devant Hilton et marque, en pivot, d'une volée croisée à ras de terre (1-0, 16e).












Falcao vient relever Sidibé, à qui il doit son but. Ils sont tous les deux congratulés par leurs partenaires.




En championnat aussi, l'ASM avait ouvert le score. Mais incapables de creuser l'écart, ils avaient été rejoints dans le temps additionnel. Ils sont avertis et doivent continuer à aller de l'avant.
C'est ce qu'ils font, avec une ouverture de Sidibé pour Jovetic côté droit dans la surface. Il contrôle devant Lecomte, avant de tomber, percuté par le gardien du MHSC (17e).








L'arbitre siffle pénalty, mais on lui parle dans l'oreillette.



Il réclame le vidéo-arbitrage, va voir son écran de contrôle sur le bord du terrain, et annule le pénalty estimant que Lecomte a joué le ballon, malgré avoir fait tomber l'attaquant monténégrin (18e).




Sur les bancs de touche, on reste attentif au match.



Monaco n'est pas perturbé pour autant, et continue son jeu. Mendes est averti pour une nouvelle faute (25e).


Boschilia tire le coup-franc et met le ballon dans le paquet où Mendes repousse d'un geste acrobatique dans l'axe, sur Lopes qui frappe du droit sur Mukiélé repousse, puis du gauche. Dévié en corner (26e).






Le corner est joué en retrait pour un centre de Moutinho. Au second poteau, Jemerson est bousculé en l'air et dans la surface par Mendes... cette fois pas de vidéo arbitrage pour siginifier un pénalty (26e).





Montpellier essaye timidement de réagir, avec un centre de Sambia de la gauche, capté par Subasic (29e).


Monaco remonte le ballon. Dans le rond central, Fabinho voit l'appel de Raggi dans le dos de la défense côté gauche et le sert. Face à Mukiélé, il décale pour Lopes dans la surface côté gauche qui centre instantanément pour le second poteau et «El Tigre», qui n'a plus qu'à pousser au fond des filets (2-0, 29e).









Action collective superbe, conclue par le 22ème but de Radamel Falcao, toutes compétitions confondues, en 28 matches.




Centre de Mbenza côté gauche, qui profite d'une glissade de Glik. Dans l'axe, Sio dévie d'une talonnade pour le second poteau et Aguilar, qui est contré par Raggi. Le ballon lui revient dans les pieds et Raggi au sol, contre une nouvelle fois (30e).











Contre montpelliérain, avec Mbenza qui prend Jemerson au physique puis de vitesse. Son centre pour Sio est raté et va directement sur Subasic (33e).



Débordement et centre de Congré de la gauche, pour Mbenza en retrait au point de pénalty, devancé par Raggi qui rate le ballon et son dégagement. Le ballon va sur Aguilar au second poteau qui contrôle et frappe. Le ballon file vers le poteau opposé, et est repris par Sio, qui met le ballon au-dessus du but (35e).








Corner pour l'ASM. Lecomte sort et met les poings au-dessus du crâne de Glik (37e).



Centre de Mbenza, coupé par la tête de Moutinho qui est proche de prendre son gardien à contre-pied. Heureusement que ce n'était pas cadré (38e).






Montpellier se montre encore pressant, avec un centre en retrait d'Aguilar pour Sambia aux 18m. Sa reprise rate de beaucoup le cadre (42e).
Mais il ne s'arrête pas là, tentant encore sa chance des 18m. Il est contré par Jemerson (44e).




Dans le temps additionnel de ce premier acte, Diego Benaglio, qui aurait dû jouer ce match s'il n'avait été blessé, retourne aux vestiaires mais reste attentif au match.


Mukiélé apporte sa puissance devant, mais son tir est encore contré par Jemerson. Le ballon file en cloche et retombe dans la niche de Suba (45e+2).




A la pause, Monaco mène 2-0.


Au retour des vestiaires, pas de changement dans les équipes. Mbenza lance la seconde période.


Monaco gère, attend Montpellier pour contrer. Les centres héraultais sont toujours aussi peu précis.
Celui de Rony Lopes l'est bien plus et trouve la tête de Falcao, derrière Mendes. Mais en reculant, il ne peut donner de force et Lecomte peut ramasser la balle (52e).





Transversale pour Sambia, dans le dos de Sidibé qui contrôle, fixe le défenseur, accélère et frappe au premier poteau. Danijel Subasic repousse des genoux (58e).






Les héraultais tentent de revenir dans la partie, avec une nouvelle tentative. Piriz enroule son ballon qui va dans les bras de Subasic (59e).



Gabriel Boschilia reçoit le 2ème avertissement de l'ASM (60e), après celui de Fabinho (55e).


Des changements se préparent, Monaco se procure une bonne opportunité avec Jovetic qui déborde côté droit, mais son centre est trop fort pour un de ses partenaires (62e).





Leonardo Jardim fait rentrer Youri Tielemans et Keita Baldé aux places de Jovetic et Boschilia. Moutinho monte d'un cran et vient jouer derrière Falcao.
Michel Der Zakarian remplace Piriz par Ikoné (64e).



Sur la remise en jeu de Lecomte, Monaco récupère le ballon avec Lopes qui bénéficie de 2 contres favorables côté gauche. Il décale sur la gauche pour Falcao qui lui remet en retrait et ajuste la défense du MHSC (66e).












L'AS Monaco fête ce troisième but, Montpellier se replace, mais l'arbitre écoute son oreillette. Le but est annulé par l'assistance vidéo à l'arbitrage pour un hors-jeu de 1 cm au plus...



On reste à 2-0, sans la vidéo ça pourrait faire 4-0...
Ikoné, rentre dans la surface côté droit, et centre de l'extérieur du pied. Glik met en corner (69e).




Monaco fait tourner la balle et le chrono, jusqu'à ce que Sio parte dans le dos de la défense. Il est bloqué par Glik et est repris du bout du pied par Jemerson (78e).





Montpellier effectue ses 2 derniers changements, avec du sang frais en attaque. Sio et Mbenza sont remplacés par Ninga et Souleymane Camara (78e).


Le joueur formé à l'ASM avait fait mal à son ancien club, en égalisant (1-1) dans le temps additionnel le 29 septembre dernier. Là il a le double de boulot à faire.
Ce ne sera pas sur le corner, prolongé par Subasic. Mukiélé centre ensuite derrière le but (79e).






Longue ouverture d'Aguilar pour Ninga, entré Glik et Sidibé qui contrôle de la poitrine, rentre dans la surface et bute sur Subasic (80e).



Sur le banc monégasque, Moussa Sylla et Jorge Marco de Oliveira Moraes ne rentreront pas. Ils ont été rejoints par Jovetic et Boschilia, qui souffre encore de son genou droit.


Coup-franc pour le MHSC, décalé pour Mense côté droit, qui centre pour le second poteau et la tête d'Hilton, sans puissance. Subasic capte (81e).



Corner tiré par Ikoné, pour la tête en déséquilibre et en reculant de Camara. Hors-cadre (82e).



Dernier changement de la partie : Radamel Falcao cède son brassard à Raggi et sa place à Rachid Ghezzal (84e). Baldé dans l'axe.


L'ancien lyonnais remonte le ballon côté droit, trouve Tielemans dans la surface qui contrôle, donne pour Lopes qui ne peut frapper avec le retour de Mendes (87e).






Il reste encore quelques minutes, Souleymane Camara espère encore et contre-attaque.


Malheureusement pour lui, plus rien ne sera marqué. Monaco s'impose 2-0 et se qualifie pour la finale de Coupe de la Ligue et affrontera, comme la saison passée, le PSG avec l'envie de prendre une revanche sur le 1-4 encaissé.


D'ici là, il faudra que les monégasques remontent au classement, et cela passe par une victoire sur Lyon, adversaire direct à la qualification en Ligue des Champions, dimanche soir.


Véro & Xav, au Louis-II.

Fly Away Monaco, la passion du voyage...