LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
(17/02/2019)
Les derniers résultats de la 25ème journée de Ligue 1

Cinq matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

 0-0 

A 15h, Lille (2e) et Montpellier (5e) se sont quittés sur un score vierge, malgré un montant trouvé par Pépé en seconde période.
Les quelques monégasques des effectifs n'ont pas joué.
Pour Lille, Farès Bahlouli était encore écarté, Kouadio Yves Dabila est resté sur le banc, comme leur adversaire Souleymane Camara, qui reste toujours assis sur le banc héraultais.

 0-0 

Adversaire de l'ASM dans la lutte au maintien, Caen (19e) ne gagne plus (1 victoire lors des 17 derniers matches de L1).
Face à Strasbourg (9e) de Samuel Grandsir, resté sur le banc alsacien, les malherbistes ont concédé un nul vierge, malgré l'arrivée hier de Rolland Courbis en tant que conseiller de l'entraîneur Mercadal.

 2-1 

Le derby de la Garonne a encore été remporté par l'équipe qui recevait, sur le même score qu'à l'aller : 2-1.
A domicile, Bordeaux (13e) a rapidement scoré face à Toulouse (15e), avec un but de Basic dès l'entame (1-0, 2e).
Le TFC a ensuite dominé, eu de nombreuses occasions et est parvenu à égaliser par Cahuzac (1-1, 70e).
Dans les dernières minutes du match, Briand a donné la victoire aux girondins (2-1, 83e).
Jaroslav Plasil a suivi la victoire des siens depuis le banc, le toulousain Corentin Jean a débuté le match et a été remplacé à la 79e.

 2-0 

A 17h, Reims (10e) a battu Rennes (8e).
Les champenois ont vite pris l'avantage sur un but de Dia (1-0, 3e), avance confirmée par un but d'Oudin en seconde période (2-0, 69e).
Titulaire côté rémois, Tristan Dingomé a parfaitement fêté son 28ème anniversaire avec une déviation décisive pour l'ouverture du score.
Il aurait aussi pu inscrire un but, mais sa frappe a été repoussée par Koubek (11e). Dingomé a été remplacé à la 78e.
Les deux portiers remplaçants, Johann Carrasso pour Reims, Loïc Badiashile pour Rennes, sont restés sur leurs bancs respectifs.

 0-1 

A 21h, Saint-Etienne (4e) a longtemps malmené le Paris S.G. (1er), mais les parisiens se sont imposés sur un but de Kylian Mbappé (0-1, 73e).
Les stéphanois Stéphane Ruffier et Youssef Aït Bennasser ont joué tout le match, comme le parisien Kylian Mbappé, averti à la 90e+5.
Layvin Kurzawa est entré en jeu à la 69e, il a été averti à la 90e+4.

Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) est seul en tête avec ses 19 buts.
Il devance :
- Cavani (Paris S.G.) avec 17 buts,
- Pépé (Lille) avec 16 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 13 buts,
- Khazri (Saint-Etienne), Thauvin (Marseille) et le regretté Emiliano Sala (Nantes, ✝) avec 12 buts,
- Bamba (Lille), Delort & Laborde (Montpellier), Radamel Falcao (Monaco), Gradel (Toulouse) avec 9 buts,
- 4 joueurs à 8 buts,
- 3 joueurs à 7 buts,
- 3 joueurs à 6 buts,
- 11 joueurs à 5 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco) et Saint-Maximin (Nice),
- 16 joueurs à 4 buts dont Boschilia (Nantes),
- 34 joueurs à 3 buts dont Germain et Ocampos (Marseille),
- 46 joueurs à 2 buts dont Gelson Martins (AS Monaco),
- 79 joueurs à 1 but, dont les monégasques Benoît Badiashile, Cesc Fabregas, Kamil Glik, Aleksandr Golovin, Benjamin Henrichs, Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Dingomé (Reims) et Mangani (Angers).
- 9 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE MONACO - NANTES (1-0)
(16/02/2019)

Leonardo Jardim
«Dans les dix dernières minutes, l'adversaire a eu des possibilités. Mais le FC Nantes a tiré une seule fois au but durant le match. Nous, on a eu deux ou trois bonnes situations. En 2e mi-temps, Nantes a pris peu de risque. Le jeu a été équilibré. On n'a pas pris de risque non plus.
Oui, il y a une progression. Cela fait sept points en trois matches. Mais il faut encore montrer de la solidité, de l'engagement. Et jouer comme une vraie équipe. On avait un défi de 16 matches. On ne pense pas à la 16e ou 18e place. L'objectif est de prendre autant de points que les meilleurs de France. Si on fait comme les meilleurs, on va se maintenir. Il reste 39 points à jouer. Tous les matches resteront une guerre.
(Concernant le départ de Vadim Vasilyev) Tout le monde connaissait ma relation avec Vadim. C'est une amitié de quatre ans et demi. Quand je suis parti, on est resté proche. Aujourd'hui, c'est lui qui s'en va. Mais ça ne change rien.
(Sur le fait qu'il prend de l'importance) Depuis 2014 et le jour où j'ai signé ici, je me sens important pour le club.
(Sur le futur vice-président) Le Conseil d'Administration se déroule le 22 février. Mais le staff et les joueurs sont des professionnels. Notre devoir, c'est de travailler à nos limites pour l'AS Monaco. Il faut rester très impliqués pour sauver l'équipe.»
(LFP.fr)

Vahid Halilhodzic
«J'avais dit de ne pas perdre le ballon dans les derniers 30 mètres, du fait de la qualité des attaques rapides monégasques. C'est ce qui s'est passé.
En 2e mi-temps, on a eu beaucoup de déchet technique, dans la transmission. C'est frustrant. On aurait pu mieux faire. Il y a aussi un peu de fatigue. C'est notre 3e match en 6 jours. Si on ajoute tout ce qui se passe au club en ce moment, c'est pesant. On travaille bien à l'entraînement. Mais depuis plusieurs semaines, on vit une situation particulière (décès de Sala, ndlr). Ce n'est pas facile pour les garçons. Le groupe est touché.
Il faut aussi savoir doser le travail tactique. On est fatigué de tout ce qui s'est passé. C'est une période très difficile. Mais il ne faut pas trouver d'excuses. Toutefois, les garçons ont besoin de deux-trois jours pour se reposer et je vais les leur donner. Hier encore, il y avait de la tristesse. Il n'y a pas beaucoup de joie dans le groupe. Ce soir, c'était un match à six points. A un moment, on a enchaîné les victoires. Mais tout ce qu'on a fait pendant trois mois a été effacé au mercato. Il faut tout recommencer. On va le faire, il n'y a aucun problème avec les garçons.»
(LFP.fr)

LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(16/02/2019)
Les résultats de la 25ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 2-0 

Vendredi à 19h, Nîmes (11e) a arrangé l'AS Monaco en battant Dijon (17e) grâce aux réalisations de Savanier (1-0, 28e) sur un lob de quasiment 50m, et une frappe lointaine de Bobichon (2-0, 83e).
Les bourguignons seront prochainement privés d'Haddadi, expulsé en fin de match (89e).

 2-1 

Vendredi à 20h45, autre résultat qui fait les affaires de l'ASM, la victoire de Lyon (3e) sur Guingamp (20e).
Terrier a ouvert le score pour l'OL (1-0, 15e), Eboa Eboa a égalisé sur corner (1-1, 21e), Fékir a redonné un avantage qui s'est avéré définitif (2-1, 35e).
Lyon a eu les balles pour prendre le large, mais Marc-Aurèle Caillard, titulaire dans les buts, a multiplié les arrêts, maintenant son équipe à flot. L'EAG aurait même pu égaliser en fin de partie, mais la barre en a décidé autrement, dans les dernières secondes.

 2-0 

Samedi à 17h, Marseille (6e) a battu Amiens (16e) grâce à deux buts de Thauvin (1-0, 19e) et Balotelli (2-0, 25e) dans la première demi-heure.
Les phocéens Lucas Ocampos et Valère Germain ont joué tout le match, Aymen Abdennour était une fois de plus écarté.

 3-0 

Samedi à 20h, Angers (12e) a largement battu Nice (7e) grâce à un pénalty de l'ancien "Aiglon" Bahoken (1-0, 44e), Fulgini (2-0, 47e) et Lopez (3-0, 90e+2).
Les ex de l'ASM n'ont pas joué. Thomas Mangani est resté sur le banc du SCO, Allan Saint-Maximin n'a pas fait le déplacement, touché à une cheville et malade.

 1-0 

Grâce à sa victoire et aux autres résultats du week-end, l'AS Monaco (18e) est sorti de la zone rouge en battant Nantes (14e), sur un but de Gelson Martins (1-0, 13e), son meilleur joueur depuis 4 rencontres.
Prêté par l'ASM aux "Canaris", Gabriel Boschilia n'a pas joué.
Son partenaire Valentin Eysseric a lui débuté et été remplacé à la 62e.

Demain dimanche, les cinq derniers matches de la journée :
- A 15h, Lille (2e) - Montpellier (5e), Caen (19e) - Strasbourg (9e) et Bordeaux (13e) - Toulouse (15e).
- A 17h, Reims (10e) accueille Rennes (8e).
- A 21h, Saint-Etienne (4e) affronte le Paris S.G. (1er).

Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) est seul en tête avec ses 18 buts.
Il devance :
- Cavani (Paris S.G.) avec 17 buts,
- Pépé (Lille) avec 16 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 13 buts,
- Khazri (Saint-Etienne), Thauvin (Marseille) et le regretté Emiliano Sala (Nantes, ✝) avec 12 buts,
- Bamba (Lille), Delort & Laborde (Montpellier), Radamel Falcao (Monaco), Gradel (Toulouse) avec 9 buts,
- 4 joueurs à 8 buts,
- 3 joueurs à 7 buts,
- 2 joueurs à 6 buts,
- 11 joueurs à 5 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco) et Saint-Maximin (Nice),
- 17 joueurs à 4 buts dont Boschilia (Nantes),
- 34 joueurs à 3 buts dont Germain et Ocampos (Marseille),
- 45 joueurs à 2 buts dont Gelson Martins (AS Monaco),
- 78 joueurs à 1 but, dont les monégasques Benoît Badiashile, Cesc Fabregas, Kamil Glik, Aleksandr Golovin, Benjamin Henrichs, Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Dingomé (Reims) et Mangani (Angers).
- 9 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

CHAMPIONNAT 25ÈME JOURNÉE, MONACO - NANTES : 1-0
(16/02/2019)

Monaco sort de la zone rouge

L'AS Monaco a battu le FC Nantes grâce à un but de son irresistible Gelson Martins (1-0, 13e), dans le coup sur chaque but depuis son arrivée (7).
Le reste de la rencontre a été très terne et pauvre en occasion de but.


Pour ce match, Leonardo Jardim reconduit son équipe habituelle, Jemerson suspendu laissant sa place devant la défense à Adrien Silva.
Il devait faire un choix, et a mis Serrano en tribune.

Pour les "Canaris", Vahid Halilhodzic fait confiance à Tatarusanu, Traoré, Diego Carlos, Ié, Kwateng, Rongier, Touré, Lima, Eysseric, Waris, Coulibaly.
Lui aussi devait oter deux joueurs à son groupe, Braat et Evangelista vont en tribune.

Pas loin d'eux, en tribune présidentielle, Dmitry Rybolovlev est à côté d'Oleg Petrov, qui devrait prochainement remplacer Vadim Vasilyev, limogé dans la semaine.


Après une minute de silence pour Georges Thomas, ancien de l'AM décédé la nuit dernière, le match est long à débuter avec un ballon restant au milieu du terrain.


C'est justement là que tout se passe. Les nantais font tourner la balle sur la ligne médiane, le long de la touche côté droit. Eysseric est bloqué et veut changer d'aile. Il tente une transversale, mais tire fort sur Rongier qui tente de se baisser, mais contre du dos. Lopes récupère, part en direction du but, fait un relai avec Falcao pour se retrouver côté gauche et centrer pour le second poteau où Gelson Martins se jette pour mettre le ballon au fond des filets (1-0, 13e).









Gelson Martins encore décisif pour l'ASM, avec son deuxième but en deux matches et ses nombreuses passes décisives.





Ballon mal dégagé qui arrive sur Rony Lopes aux 25m. Son tir est écrasé et capté par Tatarusanu (20e).




Coup-franc côté droit, tiré rentrant par Lopes. Badiashile dévie au premier poteau, mais le ballon va dans les gants de Tatarusanu (24e).




Les deux formations ont beaucoup de mal à jouer juste, l'ASM doit se mettre à l'abri avec un second but, et y est proche avant la pause.
Martins est arrêté côté droit, mais arrive à trouver Golovin dans la surface d'un petit pont entre les jambes de Traoré, qui pique son centre pour Radamel Falcao aux 6m au second poteau. Sa tête est aussi piquée et croisée, mais renvoyée par les jambes de Tatarusanu (41e).








Une-deux Martins - Sidibé côté droit, qui permet au portugais de centrer fort à ras de terre. Falcao est trop court au premier poteau (43e).



Pour voir une occasion de Nantes, il faut attendre les secondes additionnelles. Traoré tire de 25 bons mètres, Subasic repousse des gants sur le côté gauche de sa surface. Le centre suivant passera devant son but (45e+1).





Au retour des vestiaires, on garde les mêmes joueurs et la même physionomie. Monaco fait tourner sans prendre de risque, Nantes fait de même, mais l'ASM n'est toujours pas à l'abri d'une expulsion (les avertissements pleuvent sur l'ASM avec 4 joueurs avertis durant le match) ou d'un but casquette.

Centre de Coulibaly, dévié, qu'Eysseric, au sol, ne peut reprendre à l'angle des 6m d'un retourné. Le ballon arrive au second sur Lima qui reprend en force dans un angle fermé, contré par Sidibé en corner (55e).






Action collective côté gauche le long de la ligne pour lancer Aleksandr Golovin. Son centre pour le second poteau est repoussé d'une manchette au premier par Tatarusanu, dans l'axe sur Rony Lopes, qui ouvre son pied mais est contré par le tacle de Touré (60e).





Sur le corner, Sidibé dévie au premier poteau, Falcao est trop juste au second pour mettre au fond le ballon qui fleurte avec le poteau (61e).




Les entrées de Khrin pour Eysseric (62e), Aholou pour Lopes (64e) et Mance pour Coulibaly (68e) ne changent pas grand chose.
Nantes pousse petitement, et Touré tente de loin, et trouve la niche de Subasic (70e).


Golovin fait la même chose, et tire sur Tatarusanu (74e).



Les remplacements continuent : Limbombé pour Lima (75e), N'Koudou pour Golovin (83e) et Vinícius pour Falcao (87e), et les opportunités sont toujours aussi minces.
Monaco tente de gérer, mais Nantes n'est pas loin d'égaliser.
Mance est lancé dans la surface côté gauche et centre pour Limbombé. Le ballon arrive dans les pieds de #badiashile_d# qui met en corner (85e).




Contre monégasque avec Vinícius qui lance N'Koudou sur la gauche. Le joueur formé à Nantes n'accélère pas vraiment, mais se rapproche de la surface, crochète son adversaire et frappe à ras de terre, derrière le poteau dans le petit-filet (88e).






La dernière balle de but du match est pour Touré, qui frappe des 25m côté droit. Son ballon est croisé, rebondit juste devant Subasic qui ne peut intervenir, et passe à côté (90e+1).





Monaco l'emporte sans briller, mais grâce à ces 3 points conjugués aux défaites de Guingamp, Dijon et Amiens, sort de la zone rouge pour la première fois depuis la 7ème journée (5 mois).


Renouveau à confirmer dimanche prochain, pour la 26ème journée de L1. Monaco tentera se s'imposer pour la 3ème fois consécutive sur son terrain, mais l'adversaire sera plus coriace que Toulouse et Nantes, car ce sera face à Lyon.

Pour plus d'info sur la vingt-cinquième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

DISPARITION DE GEORGES THOMAS
(16/02/2019)
Il nous a quitté la nuit dernière

L'ancien défenseur central de l'AS Monaco Georges Thomas nous a quitté la nuit dernière, à l'âge de 87 ans.

Natif du Pas-de-Calais, Georges Thomas a effectué une grande partie de sa carrière à l'AS Monaco (1955 à 1964), où il est arrivé en 1955, à 24 ans.
Sur le Rocher, Thomas a grandi avec l'ASM, y gagnant ses premiers titres :
- Coupe de France 1960,
- Coupe Charles-Drago 1961 (consolante de la Coupe de France),
- Champion de France 1961,
- Doublé Coupe de France - Champion de France 1963.

Pour la fin de sa carrière professionnelle, il passera par le voisin Nice (il y sera Champion de France de D2 1965) puis à Orléans.

Au total, Georges Thomas a participé à 288 matches avec l'AS Monaco (1 but marqué):
- 246 matches de Division 1 (1 but),
- 28 matches de Coupe de France,
- 11 matches de Coupe Drago,
- 3 matches de Coupe d'Europe (la Coupe des Clubs Champions, l'ancêtre de la Ligue des Champions).

Georges Thomas était venu, avec Serge Roy, donner le coup d'envoi du match de la 1ère journée de L1 2017-18, contre Toulouse, le 4 août 2017.

Nous présentons nos condoléances à la famille et aux proches de Georges Thomas.



PRÉSENTATION MONACO - NANTES (J25)
(15/02/2019)


Pour la 25ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (18e) reçoit le FC Nantes (14e).

Depuis 3 matches et l'arrivée de Gelson Martins, l'AS Monaco va bien mieux offensivement, inscrivant 2 buts par match et remportant sa première victoire à domicile contre Toulouse.
C'est au point de vue défensif que le bas blesse encore, avec une avant-dernière défense de L1 (41 buts encaissés en 24 matches).

Pour Nantes, le début d'année 2019 très difficile.
Sportivement d'abord avec 3 défaites et 1 nul avant son match en retard contre Caen, joué mercredi et gagné à 10 contre 11 sur un pénalty en fin de match.
Et moralement esnuite, avec le décès de son ancien attaquant Emiliano Sala lors d'un accident d'avion, tombé dans la Manche, lors de son transfert à Cardiff.


Pour lui, les "Canaris" voudront se vanger de la défaite inaugurale (1-3) à La Beaujoire, le 11 août dernier, quand tout allait bien pour l'ASM.
A l'extérieur, le FCN a remporté 3 victoires à Strasbourg (2-3, J04), Amiens (1-2, J11) et Caen mercredi (0-1, J23) pour 2 nuls à Lyon (1-1, J08) et Rennes (1-1, J13), et 7 défaites à Dijon (2-0, J02), Lille (2-1, J06), Bordeaux (3-0, J09), Saint-Etienne (3-0, J15), Paris S.G. (1-0, J19), Nîmes (1-0, J17) et Angers (1-0, J21).

Mais le Louis-II est une terre hostile pour les nantais, qui n'y ont gagné qu'à 9 reprises en 53 déplacements en championnat (L1 et L2), contre 9 nuls et 35 défaites.
Ils ont scoré 60 fois, mais encaissé 109 buts.

Depuis la remontée en L1 des deux équipes en 2013, c'est 5 réceptions et 5 victoires pour l'ASM, série à poursuivre pour continuer sa remontée au classement et revenir à 5 longueurs de son adversaire.

L'objectif de Leonardo Jardim «est de penser aux prochains matches et nous devons continuer à travailler. Bien sûr que les équipes du bas de tableau ont toutes le même objectif. Je crois qu’avec nos efforts et nos nouvelles recrues, nous sommes capables de sortir de cette position.
Dans le jeu, nous pouvons encore faire progresser l’équipe et sa qualité. Nous devons savoir prendre les bonnes décisions offensives et défensives. Au dernier match, nous avons connu des moments compliqués. Mais nous faisons face à ces situations.
Ma réaction sur l’arbitrage face à Montpellier ? Dans ces moments là, il faut savoir se contrôler. Le pouvoir est de l’autre côté, je n’ai pas besoin de parler. Je suis comme Copernic et Galilée. Ils avaient raison sur le système solaire, mais ils ont préféré ne rien dire. En dix-sept ans, je ne me suis jamais fait expulser. Je n’ai pourtant rien dit à l’arbitre. Je ne vais pas faire appel.»
(Site officiel ASM)

Son homme fort du moment est l'intenable Gelson Martins, présent dans les 6 buts marqués depuis qu'il joue.
«Le plus important pour moi est d’aider l’équipe. Comme je l’ai déjà évoqué, mon adaptation a été rapide. Je suis avec un staff qui parle aussi portugais et cela m’aide beaucoup.
J’ai toujours eu ce style de jeu. J’aime provoquer, dribbler et aussi faire des passes décisives. On dit souvent que les attaquants sont des joueurs personnels mais moi j’adore faire jouer mes coéquipiers. Ici, j’ai l’occasion de montrer ma vraie valeur.
Je ne connaissais pas personnellement Golovin, mais c’est un joueur avec lequel je m’entends bien. Nous nous sommes déjà affrontés en sélection et je savais déjà que c’était un joueur de qualité. Avec lui et Rony Lopes, nous commençons à avoir des automatismes et c’est de bon augure pour le reste de la saison.
Bien sûr que je souhaite être performant ici. À titre personnel, j’aimerais bien évidemment retrouver la sélection portugaise. C’est un objectif pour tout joueur professionnel de représenter son pays.»
(Site officiel ASM)

Pour battre Nantes, Leonardo Jardim voit l'infirmerie se vider (plus que 5 absents).
Raggi, Chadli et Aholou ont repris l'entraînement, mais pas William Vainqueur, encore touché à son mollet.
Jemerson de Jesus Nascimento a été lourdement sanctionné par la commission de discipline avec 4 matches dont 1 avec sursis, et sera suspendu.
Pour Aleksandr Golovin, c'est encore l'incertitude, mais son entraîneur attend de voir.
«Alexandr a fait un test jeudi matin à l’entraînement. J’attends toujours de savoir comment évolue sa blessure. Il a un coup sur l’os mais je pense que les ligaments ne sont pas touchés. Nous allons suivre cela de près. Ce jeudi il s’est entraîné avec des bandages.» (Site officiel ASM)

Le coach monégasque a convoqué 19 joueurs. Naldo est de retour de suspension, Aholou, Sylla et Serrano sont aussi présents.

Le coach des "Canaris", Vahid Halihodzic fait confiance en attaque à Kalifa Coulibaly.
«En ce moment, tous les matches sont compliqués pour nous. Jouer tous les trois jours, ce n'est pas facile. On doit bien récupérer. On a besoin de points pour nous mettre à l'abri le plus vite possible.
On avait besoin de points. Le match contre Nîmes nous avait cassé le moral. Mais on a continué à travailler, on s'est parlé. Je crois que ça s'est vu sur le terrain à Caen. On doit continuer comme ça et poursuivre à Monaco.
Jouer à 10 contre 11, c'est très difficile. Mais on savait qu'il y avait moyen de prendre les trois points. On a donc essayé de bien gérer nos coups offensifs. On a été récompensés. Ca nous a fait du bien.
On va prendre match par match. Si on arrive à gagner à Monaco, ça nous fera aussi du bien.
Monaco a une équipe de Ligue des Champions ! C'est à nous de bien faire les choses et de ne pas faire les mêmes erreurs que face à Nîmes. Le coach va nous donner un système de jeu et on va essayer de bien le gérer.
Le match à Nîmes est-il l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire ? On commence bien le match et on est à 2-0 à la mi-temps. Pour nous, c'était fini. Mais on perd 4-2. Ca donne un coup au moral. On s'est dit les choses. Il faut rester solide. Tout le monde attaque et défend ensemble. Il ne faut pas refaire les mêmes erreurs.
La disparition d'Emiliano Sala, c'est un moment compliqué pour tout le monde. On essaye de lui rendre hommage à chaque fois qu'on est sur le terrain, de se donner à fond pour lui. Comme il l'a toujours fait au FC Nantes. Il restera toujours dans notre coeur.
» (Site officiel FCN).

Prêté par l'ASM à Nantes, Gabriel Boschilia est payé par le club monégasque et ne pourra jouer. Il n'est donc pas dans le groupe de 20 joueurs retenus, comme Girotto (suspendu) ni Pallois, qui est aux obsèques d'Emiliano Sala ce samedi en Argentine.
Valentin Eysseric, arrivé cet hiver de la Fiorentina, est lui dans le groupe retenu.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nantes.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Subasic, B. Badiashile, Ballo-Touré, Glik, Henrichs, Naldo, Serrano, Sidibé, Aholou, Fabregas, Golovin, Lopes, Martins, Silva, Falcao, N'Koudou, Sylla, Vinícius.

Pour Nantes : Braat, Dupé, Tatarusanu, Diego Carlos, Ié, Fabio, Homawoo, Kwateng, Lima, Traoré, Evangelista, Eysseric, Khrin, Moutoussamy, Rongier, Touré, Coulibaly, Limbombé, Mance, Waris.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(14/02/2019)







Leurs performances lors de 16èmes de finale aller

Ils sont 7 à être encore en lice lors de ces 16èmes de finale de Ligue Europa, dans les effectifs des 32 clubs encore qualifiés.
Retrouvons leurs performances.

  • En Biélorussie, le BATE Borisov a battu Arsenal grâce à un but de Dragun (1-0, 45e).
    Les "Gunners" ne sont pas arrivés à égaliser, malgré l'entrée de Pierre-Emerick Aubameyang à la 68e, et ont dû terminer à 10 après l'expulsion de Lacazette (85e) pour un coup de coude.

  • En Italie, la Lazio Rome a réalisé une très mauvaise opération en perdant chez elle face au FC Séville.
    Les romains ont joué sans Wallace Fortuna Dos Santos, blessé, et ont été battus sur une réalisation d'un supporter de l'ASM, l'ancien du TFC, Wissam Ben Yedder (0-1,22e).

  • Pas de vainqueur en Grèce, mais beaucoup de buts entre l'Olympiakos Le Pirée et le Dynamo Kiev.
    Les grecs ont mené deux fois grâce à Hassan (1-0, 9e) et une superbe demi-volée des 30m du gauche après un contrôle de la poitrine à 35m de Gil Dias (40e), mais se sont faits à chaqye fois rejoindre sur des buts de Buyalskiy (1-1, 27e) et Verbic (2-2, 89e).
    Dans les rangs de l'Olympiakos, Yaya Touré n'a pas été conservé dans la liste pour cette seconde phase.
    Transfuge de Nottingham Forest, Gil Dias est lui dans la liste. Titulaire, il a marqué un splendide but et a été remplacé à la 86e.

  • Rennes peut aussi avoir des regrets face au Betis Séville.
    Sans Loïc Badiashile, assis sur le banc des remplaçants, les bretons ont rapidement pris la large grâce à deux buts de Hunou (1-0, 2e) et un csc de Javi García (2-0, 10e), avant de céder sur une réalisation de l'ancien parisien Lo Celso (2-1, 32e).
    Dans le temps additionnel de la première période, Ben Arfa redonnait deux buts d'avance sur un pénalty (3-1, 45e+3), mais cet avantage allait réduire en seconde période sur les buts de Sidnei (3-2, 62e) et du jeune méxicain Lainez (3-3, 90e).
    Ça s'annonce difficile la semaine prochaine pour le match retour.

  • En Autriche, le Rapid Vienne a été battu chez lui par l'Inter Milan, sans Keita Baldé sur la feuille de match.
    Les milanais l'ont emporté sur un pénalty de Martinez (0-1, 39e).

  • Le Celtic Glasgow a perdu quasiment toutes ses chances de qualifications pour les 8èmes avec sa défaite à domicile contre le FC Valence.
    Les espagnols ont marqué juste avant la pause par Cheryshev (0-1, 42e), puis juste après par Rubén Sobrino (0-2, 49e).
    Titulaire dans les rangs valencians, Geoffrey Kondogbia a joué toute la partie et a été averti à la 83e.

  • Le FC Zürich n'a posé aucun problème à Naples, qui s'est facilement imposé 1-3.
    Les napolitains ont profité d'une erreur du portier suisse pour ouvrir le score par Insigne (0-1, 12e), avant de prendre le large sur un but de Callejón (0-2, 21e) qui reprenait un centre de Malcuit.
    En fin de match, Zielinski (0-3, 77e) donne plus d'ampleur au score, avant la réduction de l'écart sur un pénalty de Kololli (1-3, 83e) transformé d'une Panenka, qui suffisait au bonheur des helvètes.
    Titulaire sur le flanc droit de la défense, Kévin Malcuit a joué tout le match.

  • Il y aurait pu y avoir un monégasque de plus dans cette compétition.
    Almamy Touré ne figure pas dans la liste des joueurs de l'Eintracht Francfort qui jouait en Ukraine, au Shakhtar Donetsk.
    Les deux équipes se sont séparés sur un score vierge, 0-0.

  • Les autres matches :
      Fenerbahçe Istanbul - Zenith Saint-Pétersbourg : 1-0
      Galatasaray Istanbul - Benfica Lisbonne : 1-2
      Krasnodar - Bayer Leverkusen : 0-0
      Slavia Prague - Genk : 0-0
      Sporting Lisbonne - Villarreal : 0-1
      Malmö - Chelsea : 1-2
      FC Bruges - RB Salzbourg : 2-1
      Viktoria Plzen - Dinamo Zagreb : 2-1

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    VADIM VASILYEV CONGÉDIÉ
    (14/02/2019)


    Le Vice-Président de l'AS Monaco a été démis de ses fonctions

    En ce jour de Saint-Valentin, le Président de l'AS Monaco s'est défait de son Vice-Président, après 6 années de collaboration.

    Dmitry Rybolovlev
    «Pendant les six années au cours desquelles Vadim Vasilyev a travaillé à l’AS Monaco nous avons parcouru, ensemble, un long chemin.
    Nous avons connu de nombreux succès : notre équipe est montée sur le podium de la Ligue 1 cinq fois, pour la première fois depuis 17 ans le Club a remporté le championnat de France, et a accédé aux demi-finales de la Ligue des Champions.
    Cependant, des erreurs importantes ont été commises l’année dernière, ce qui nous a menés aux pires résultats sportifs que le club ait connus depuis sept ans.

    Récemment, je me suis investi activement pour gérer et régler les problèmes du Club. J’ai pris un nombre de décisions qui ont été difficiles, mais nécessaires, à mon avis. J’ai notamment tenu personnellement à appeler Leonardo Jardim et à lui présenter des excuses pour l’erreur commise au mois d’octobre. Je lui ai ainsi demandé de revenir au Club pour diriger l’équipe et j’ai validé toutes ses propositions sur les arrivées de nouveaux joueurs durant le mercato hivernal.

    C’est le temps des changements. Et ces changements ne touchent pas que l’effectif, mais également les dirigeants. J’ai ainsi pris une décision qui est très dure pour moi. Celle de libérer Vadim Vasilyev de ses fonctions de Vice-Président et Directeur Général du Club. Je lui suis très reconnaissant pour tout ce qu’il a fait pour notre Club et lui souhaite tout le meilleur pour la suite.

    J'ai l'intention de présenter un nouveau candidat au poste de Vice-Président et Directeur Général du Club au conseil d'administration de l’AS Monaco le 22 février prochain.
    Ce n’est pas la première fois que l’AS Monaco traverse une période de crise. Il y a sept ans, nous avons déjà relevé le club de la situation très délicate dans laquelle il se trouvait. Nous allons essayer de tendre à nouveau vers une telle réussite. Ce sera bien sûr difficile, mais je tiens à faire mon maximum pour cela et, je suis convaincu que ces changements nous permettront d’atteindre nos objectifs !»


    Vadim Vasilyev
    «Je tiens à remercier le Président Dmitry Rybolovlev qui m’a permis de diriger l’AS Monaco et de vivre cette expérience exceptionnelle, si riche en émotions. Durant ce temps, j’ai fait tout mon possible pour permettre au Club d’obtenir des résultats en adéquation avec nos ambitions.

    Malgré les derniers mois difficiles, je suis fier du bilan présenté à la fin de ces six années intenses.

    J’aimerais remercier SAS le Prince Albert II pour son soutien.

    J’ai une pensée pour tous les supporters du Club, avec qui j’ai partagé de très beaux moments.
    Aujourd’hui c’est avec une très forte émotion que je quitte ma fonction de Vice-Président et Directeur Général du club.

    Pour finir je voudrais adresser tous mes encouragements à Leonardo, bien sûr, mais aussi à toute l’équipe. Je suis convaincu que le groupe est sur la bonne voie et que la fin de saison permettra aux joueurs de montrer toutes leurs qualités pour sauver ce merveilleux club.

    Daghe Munegu.»

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/4)
    (13/02/2019)


    Leurs performances lors de la deuxième journée des huitièmes de finale aller

    Dans cette Ligue des Champions 2018-19, si l'AS Monaco a été éliminée lors de la phase de poules, 12 anciens monégasques sont présents lors de ce tour.
    Retrouvons le résultat du seul engagé ce soir.

  • Georges-Kévin N'Koudou a dû suivre la performance de Tottenham face au Borussia Dortmund.
    Prêté à l'ASM par le club anglais, N'Koudou était dans l'effectif qui a participé à la phase de poules de la Ligue des Champions, et a vu ses anciens partenaires faire un grand pas vers la qualification pour les quarts de finale, face au premier du groupe de l'AS Monaco.
    A Wembley, les "Spurs" ont gagné 3-0, avec des buts inscrits en seconde période. Le coréen Son a marqué au retour des vestiaires (1-0, 47e), Vertonghen (2-0, 83e) et Llorente (3-0, 86e) ont quasiment validé le billet pour le tour prochain contre le club d'Abdou Diallo, titulaire dans la défense allemande.

  • Aux Pays-Bas, l'Ajax Amsterdam a dominé le Real Madrid, le triple tenant du titre, en première période sans parvenir à marquer un but validé par la VAR.
    En seconde mi-temps, Benzema marque pour les "Meringues" (0-1, 60e), Ziyech égalise (1-1, 75e), mais les espagnols font un grand pas vers la qualification en l'emportant grâce à la dernière réalisation d'Asensio (1-2, 87e).

  • Les premiers résultats :
      AS Rome - FC Porto : 2-1
      Manchester United - Paris Saint-Germain : 0-2
    La semaine prochaine les 4 autres rencontres :
      Lyon - FC Barcelone
      Liverpool - Bayern Munich
      Atletico Madrid - Juventus Turin
      Schalke 04 - Manchester City

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LIGUE 1, MATCHES EN RETARD 23ÈME JOURNÉE
    (13/02/2019)
    Les résultats des matches en retard

    Retrouvez les résultat des matches en retard de la 23ème journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    A 19h, Saint-Etienne (4e) a rapidement pris le dessus sur Strasbourg (6e) grâce à Beric (1-0, 5e), confirmé par Perrin (2-0, 27e).
    En fin de match, Da Costa sauve l'honneur des alsaciens (2-1, 73e) mais ce n'est pas suffisant pour arracher un point dans le Forez.
    Pour l'ASSE, Stéphane Ruffier a gardé les buts, Youssef Aït Bennasser a joué dans l'entre-jeu. Il a été remplacé à la 70e.
    Face à eux, Samuel Grandsir est resté sur le banc du RCSA.

     0-1 

    A 19h30, le choc des mal classés entre Caen (17e) et Nantes (15e) a tourné en faveur du prochain adversaire de l'ASM, grâce à un pénalty de Rongier en fin de match (0-1, 80e), alors que les "Canaris" ont joué à 10 pendant quasiment une heure avec le rouge (pour deux jaunes) de Girotto (34e).
    Gabriel Boschilia est resté sur le banc nantais, Valentin Eysseric l'a rejoint à la pause.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1