LIGUE 1, 17ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
(10/12/2017)
Les derniers résultats de la 17ème journée de Ligue 1

Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

 1-2 

A 15h, Amiens (9e) recevait Lyon (2e) et les locaux ont ouvert le score par Gakpé (1-0, 9e).
L'avantage des picards a tenu jusqu'à la 79e, et l'égalisation d'Aouar (1-1, 79e).
Amiens a la balle de match sur un pénalty, à la 89e, que Kakuta met sur le poteau de l'OL.
Dans le temps additionnel, les lyonnais vont chercher la victoire grâce à ce même Aouar (1-2, 90e+4).
Brighton Labeau n'était pas dans les 18, Serge Gakpé était titulaire et a été remplacé à la 68e, Lacina Traoré est entré à la 79e après le but égalisateur.

 1-2 

A 17h, la série d'invincibilité de 6 matches du Nantes (5e) de Claudio Ranieri s'est terminée contre Nice (13e).
Les "Canaris" ont ouvert le score par Bammou (1-0, 12e), mais les niçois ont égalisé par Pléa (1-1, 42e) et remporté la victoire grâce à Balotelli (1-2, 75e).
Allan Saint-Maximin (remplacé à la 83e) a été titularisé, au contraire de Nampalys Mendy, resté sur le banc.
Avec cette 3ème victoire consécutive, Nice est passé de la 18ème à la 8ème place au classement.

 3-0 

A 21h, Marseille (4e) est revenu à hauteur de l'ASM et de l'OL grâce à sa victoire sur Saint-Etienne (12e).
Le portier, et capitaine, stéphanois Stéphane Ruffier a été battu deux fois, ses deux premiers de la saison en L1, par Valère Germain (1-0, 11e et 2-0, 71e), titulaire à la pointe de l'attaque phocéenne. L'autre réalisation est l'oeuvre d'un autre ancien asémiste, Lucas Ocampos, entré à la 68e (3-0, 80e).
Aymen Abdennour (averti à la 21e, remplacé à la 63e) a également participé au match, que n'a pas fini Pierre-Gabriel, expulsé à la 51e. Il manquera la réception de l'ASM le week-end prochain.

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 17 buts.
Il devance :
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 14 buts.
- Diaz (Lyon) avec 12 buts,
- Fékir (Lyon) avec 11 buts,
- Balotelli (Nice), Neymar (Paris S.G.) avec 9 buts,
- Depay (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 8 buts,
- Malcom (Bordeaux) et Toko Ekambi (Angers) avec 7 buts,
- Mbappé (Paris S.G.) et Ocampos (Marseille) avec 6 buts,
- 11 joueurs avec 5 buts,
- 17 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco),
- 16 joueurs à 3 buts dont Keita Baldé et Adama Traoré (AS Monaco),
- 40 joueurs à 2 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Germain (Marseille) et Mangani (Angers),
- 73 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Thomas Lemar, João Moutinho, Djibril Sidibé (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille), Kurzawa (Paris S.G.), Rivière (Metz) et Saint-Maximin (Nice).
- 15 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE MONACO - TROYES (3-2)
(09/12/2017)

Leonardo Jardim
«C'est une soirée avec un gros match, beaucoup d'émotion et de buts. Une belle remontée et un bon état d'esprit. C'est une victoire méritée. L'équipe a montré beaucoup de caractère. C'est le plus important. Moi, je suis un passionné de foot. Je suis très content pour la victoire et pour Carrillo. C'est un mec exceptionnel qui travaille beaucoup, avec une belle rage. Il n'y a pas beaucoup d'explication logique (sur le 0-2, ndlr). Aujourd'hui, notre gardien (Subasic) n'est pas au niveau habituel. Je lui ai demandé son maillot pour le garder et me rappeler de cette victoire, de cette remontée. Les joueurs n'ont pas laissé tomber. Lemar et Sidibé reviennent.
(Sur l'énervement de ses joueurs en première mi-temps) Il ne faut pas perdre de temps avec l'arbitrage. Je le dis à mes joueurs. Mais il faut quand même que je revois attentivement les deux ou trois décisions arbitrales en première mi-temps. Je pense que cette victoire peut donner confiance aux joueurs dans leurs qualités. Il n'est pas important de jouer beaucoup mais de bien jouer. Carrillo l'a fait. Je suis content de cette remontée. C'est la première fois de la saison. L'an dernier, on l'avait réalisé cinq fois. C'est magnifique.»
(lequipe.fr & AFP)

Jean-Louis Garcia
«On est passé à côté d'un gros coup. Ça fait deux fois contre les gros. Au Parc, il y avait 0-0 et on craque. Là, on pense qu'à 2-0, on fait le nécessaire... Surtout que les dix premières minutes sont très bonnes. On est un peu heureux sur les buts, mais on a provoqué la chance. Ensuite, le premier but nous fait très mal. A 2-1, ça fait basculer la confiance et réveille le stade. On veut relancer court par deux ou trois fois. Et on est super malheureux sur le but, puisque Deplagne dévie de la hanche dans ses buts. Mais parfois, il faut savoir aller à l'essentiel. C'est rageant que cette situation-là fasse basculer le match.
Les entrées de Carrillo et Ghezzal ont aussi été importantes. La richesse de l'effectif monégasque a fait la différence. Ensuite, avec leurs attaquants et leur jeu de tête, ils nous ont devancé. Il y a une perte de lucidité et une poussée très forte de Monaco qui a pris beaucoup de risques. J'espérais plus de coups offensifs pour nous à 2-1, mais cela n'a pas été le cas. Et en fin de match, Glik emporte tout sur son passage pour laisser Carrillo seul. C'est rageant et frustrant par rapport au scénario. C'est dommage d'avoir fait preuve de naïveté. On a manqué de bouteille, de vécu, de maturité. Un peu de vice et de malice, appelez ça comme vous voulez. Il faut grandir pour que ce genre de scenario ne se reproduise pas lors de la deuxième partie du championnat. Avant de recevoir Amiens qui est une petite finale pour nous, un point bonus pour nous pris ici aurait du bien. C'est dur à vivre pour les joueurs.»
(lequipe.fr & AFP)

Guido Carrillo
«Heureux d'avoir marqué, bien sur, mais l'important reste l'équipe et la victoire, c'est magnifique. On attendait une réaction en deuxième mi-temps. On manque de joueurs en ce moment, mais c'était le moment de réagir. On ne jouait pas si mal, le score était sévère à la pause, mais on savait qu'en jouant ensemble en deuxième mi-temps on pouvait faire mieux.» (BeIn Sports)

Karim Azamoum
«C'est cruel, après on aurait pas du reculer, on a trop subi car ils ont de la taille sur coups de pied arrêtés, et on a pas été solides là-dessus. C'est dur à encaisser on avait pris le match de la bonne manière, même quand on mène par deux buts d'écart il faut tenir. On ne peut s'en prendre qu'à nous même.» (BeIn Sports)

LIGUE 1, 17ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(09/12/2017)
Les résultats de la 17ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-3 

Vendredi à 20h45, Bordeaux (11e) a été corrigé à domicile par Strasbourg (16e), qui a confirmé sa victoire contre le PSG.
Les alsaciens ont vite pris l'avantage par Bahoken (0-1, 2e), creusé l'écart par Liénard (0-2, 38e) et mis fin au suspense par Terrier (0-3, 64e) sur un contre de 60m droit devant plein axe.
Le capitaine Jérémy Toulalan, averti à la 57e, a participé au naufrage, Jaroslav Plasil est entré à la 65e.

 3-1 

Samedi à 17h, le Paris S.G. (1er) a retrouvé la victoire contre Lille (17e) grâce à ses argentins Di Maria (1-0, 28e) et Pastore (2-0, 49e).
En fin de partie, les nordistes reviennent dans la partie par El-Ghazi (2-1, 86e), et sur l'ultime corner des "Dogues", Maignan abandonne sa cage pour apporter le surnombre dans la surface, ce qui profite au contre de Kylian Mbappé qui marque dans le but vide (3-1, 90e+2).
Pour le PSG, pas de Layvin Kurzawa touché à un genou, Kylian Mbappé a joué toute la partie.
Pour le LOSC, pas de Farès Bahlouli dans les 18, Kévin Malcuit a lui joué les 90 minutes.

 3-2 

Samedi à 20h, il aura fallu 70 minutes à lAS Monaco (3e) pour se réveiller contre Troyes (15e), privé de Tristan Dingomé blessé à un genou et out jusqu'à la fin de la saison.
Menés 0-2 sur deux buts de Suk (0-1, 25e et 0-2, 50e) sur deux grosses erreurs de Danijel Subasic, les monégasques sont revenus dans la partie sur un csc de Deplagne (1-2, 70e), ont égalisé par Guido Carrillo (2-2, 85e), qui arrache la victoire quelques secondes plus tard (3-2, 88e).

 1-1 

Petit évênement en Lorraine où Metz (20e) n'a pas perdu.
Contre Rennes (6e), Emmanuel Rivière (titulaire) et ses partenaires auraient même dû l'emporter pour la première fois de la saison, mais Mubélé (1-1, 87e) a égalisé en fin de partie pour les hommes de Sabri Lamouchi, qui étaient menés depuis le but de Mollet (1-0, 41e).

 2-0 

Toulouse (18e) n'est plus barragiste, grâce à sa victoire sur Caen (7e), obtenue sur un csc de Da Silva (1-0, 61e) et un pénalty de Gradel (2-0, 74e) qui a mis fin à la série noire avec 2 arrêts lors des 2 derniers matches.
Les buts du TFC sont intervenus après l'entrée de Corentin Jean, qui a quitté le banc à la 60e.
Youssef Aït Bennasser était lui titulaire pour les malherbistes.

 1-1 

Angers (19e) est toujours en position de relégable, après son nul face à Montpellier (8e), Toko Ekambi (1-1, 56e) répondant à Mbenza (0-1, 51e).
Les angevins de Thomas Mangani (entré à la 86e), comme les messins, sont les derniers à ne pas avoir gagné à domicile cette saison.
Les montpelliérains ont fait entrer Souleymane Camara à la 63e pour l'emporter, en vain.

 4-0 

Guingamp (14e) a facilement battu Dijon (10e), bien aidé par l'expulsion précoce d'Haddadi (12e).
Briand (1-0, 37e) et Salibur (2-0, 40e) ont mis fin au suspense en fin de première mi-temps, Coco (3-0, 59e) et Kerbrat (4-0, 66e) ont soigné la différence de buts.
Le breton Marc-Aurèle Caillard (banc) et le dijonnais Dylan Bahamboula (pas dans les 18) n'ont pas participé au match.

Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
- A 15h, Amiens (9e) reçoit Lyon (2e).
- A 17h, Nantes (5e) accueille Nice (13e).
- A 21h, Marseille (4e) affronte Saint-Etienne (12e).

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 17 buts.
Il devance :
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 14 buts.
- Diaz (Lyon) avec 12 buts,
- Fékir (Lyon) avec 11 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 9 buts,
- Balotelli (Nice), Depay (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 8 buts,
- Malcom (Bordeaux) et Toko Ekambi (Angers) avec 7 buts,
- Mbappé (Paris S.G.) avec 6 buts,
- 10 joueurs dont Ocampos (Marseille) avec 5 buts,
- 18 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco),
- 15 joueurs à 3 buts dont Keita Baldé et Adama Traoré (AS Monaco),
- 38 joueurs à 2 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco), Camara (Montpellier) et Mangani (Angers),
- 75 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Thomas Lemar, João Moutinho, Djibril Sidibé (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Rivière (Metz) et Saint-Maximin (Nice).
- 15 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

CHAMPIONNAT 17ÈME JOURNÉE, MONACO - TROYES : 3-2
(09/12/2017)

Monaco retrouve l'envie en fin de match

L'AS Monaco s'est encore faite peur, menée 0-2 à la 70 sur deux buts de Suk (0-1, 25 et 0-2, 50e) sur deux grosses bévues de Danijel Subasic, qui relache un ballon dans les pieds du coréen, et lui dégager dessus.

Pour que la révolte arrive, il faut un coup du sort, avec un centre de Lemar dévié par la hanche de Deplagne dans son propre but (1-2, 70e). Ça se bat dans le but pour récupérer le ballon (4 cartons jaunes distribués) et l'envie, si chère à Johnny Hallyday, revient enfin chez les monégasques.
Ils campent dans les 30 derniers mètres troyens, pilonnent la surface et finissent par égaliser sur un coup de casque de Guido Carrillo, qui coupe au premier poteau un centre de Moutinho (2-2, 85e).
Les mouches ont changé d'âne, et Monaco continue d'appuyer pour arracher la victoire, ce qui intervient sur un coup-franc frappé côté gauche. Le ballon est mis dans la surface, pour le second poteau où Kamil Glik s'impose pour reprendre de la tête et remettre au premier poteau pour le crâne de Guido Carrillo, encore le plus vif (3-2, 88e).

Monaco s'impose dans la douleur, mais est récompensée pour l'envie montrée dans les 20 dernières minutes, et absente depuis des semaines et lors du parcours en Ligue des Champions.

Cette nouvelle volonté de jue, il faudra l'utiliser à nouveau et dès mardi soir, en 8ème de finale de Coupe de la Ligue contre Caen, au Louis-II.

Résumé en images à suivre.

Pour plus d'info sur la dix-septième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - TROYES (J17)
(08/12/2017)


Pour la 17ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (3e) reçoit l'ES Troyes AC (15e).

Il ne reste que 4 matches avant la trêve hivernale, dont 3 au Louis-II. L'ASM doit engranger le maximum de points, mais cette fin d'année est difficile autant dans le jeu (médiocre) que dans les résultats (4 défaites sur les 5 derniers matches).
Face à Troyes, promu qui n'aura rien à perdre et qui a donné des difficultés au PSG il y a 10 jours, l'objectif sera la victoire contre une équipe qui a perdu 3 de ses 4 derniers matches.

A l'extérieur, les aubois ont gagné 2 fois à Nice (J02, 2-1) et à Metz (J07, 1-0), partagé les points une fois à Lille (J09, 2-2) et perdu 4 fois à Bordeaux (J04, 1-2), Caen (J11, 0-1), Dijon (J13, 1-3) et à Paris (J15, 0-2).

Historiquement sur le Rocher (L1 et L2), Troyes prend des buts et marque peu. En 22 matches, l'ESTAC (et ses prédécesseurs) a perdu 14 fois pour 6 nuls et 2 victoires, encaissant 46 buts pour seulement 17 inscrits.
Sur les 5 dernières confrontations, c'est plus équilibré, avec 2 victoires de l'ASM, 2 nuls et 1 défaite.

Après la nouvelle désillusion subie à Porto en Ligue des Champions, Leonardo Jardim va refaire confiance à son équipe-type du moment, car les habituels remplaçants ont raté leur chance. Il veut réduire l'effectif pour la seconde partie de la saison.
«La Ligue des Champions était déjà terminée il y a quinze jours, quand on s'est fait éliminer. Maintenant, il faut travailler pour revenir en Ligue des Champions la saison prochaine, et pour ça, il faudra faire un bon championnat.
Les joueurs qui ont joué à Porto ont fait le maximum mais ça n'a pas marché. On a fait beaucoup d'erreurs et à ce niveau tu les paies cher.
Ils n'ont pas saisi leur chance ? C'est peut-être pour cela qu'ils jouent moins. Je n'ai pas l'habitude de faire joueur les joueurs moins performants, je fais toujours jouer les plus performants. Ces opportunités sont très importantes pour eux, il faut donner sa meilleure image. C'était l'occasion, dans un beau stade, une belle pelouse, une grande compétition, une belle atmosphère.
Il y a une différence entre les joueurs qui étaient déjà ici la saison passée et jouent plus et ceux qui sont arrivés et jouent moins. On ne peut pas comparer Falcao, Sidibé, Glik, Moutinho, Fabinho, qui ont déjà fait une carrière, avec ceux qui arrivent d'un championnat différent ou d'une équipe moins cotée. Peut-être que l'évolution des nouveaux joueurs sera meilleure à l'avenir. Peut-être qu'ils ne sont pas 100% adaptés. Ils ont besoin de travailler plus pour progresser plus et augmenter leur niveau. Mais prenez Adama Traoré, lui, c'est un grand talent et à chaque fois que je lui ai donné une opportunité, il a répondu présent. Mais il a toujours des blessures et des soucis. S'il réglait ses problèmes, lui...
Quand on débute la saison, on a toujours un espoir que les joueurs qui arrivent progressent très vite. Mais ce n'est pas facile d'arriver ici avec les joueurs de la saison dernière. On sait qu'on a besoin de temps.
Le mercato ? On n'a plus que trois compétitions et il faudra surtout réduire l'effectif. Monaco n'a jamais fait de gros mercato d'hiver depuis que je suis là. Il faut que certains aillent jouer ailleurs. La priorité c'est de réduire le groupe, plutôt que de prendre des joueurs. Quand tu fermes le groupe, tout le monde est plus concentré. Et puis on n'aura pas toujours dix blessés comme en ce moment. J'aurai dix-huit joueurs avec moi, plus un ou deux jeunes et ça ira très bien. Quand on est à vingt-cinq joueurs, tu en laisses toujours quatorze dehors; ce n'est pas bon pour le projet du club et pas bon pour les joueurs eux-mêmes car notre objectif est qu'ils progressent.
Pourquoi la qualité de jeu a autant baissé à l'AS Monaco depuis plusieurs semaines? Ce n'est pas seulement ces dernières semaines. On n'avait pas mal débuté mais on avait joué contre des équipes qui n'étaient pas à 100%. Après, cela a été plus difficile contre d'autres équipes. La qualité de jeu d'une équipe dépend surtout de la qualité technique des joueurs. Aujourd'hui, on rate plus de passes, on fait moins de pressing sur les adversaires, individuellement, on a perdu la capacité de gagner les duels offensifs et les un contre un. Tout ça a fait baisser la qualité du jeu.»
(L'équipe.fr)

En défense, Djibril Sidibé va retrouver sa place de titulaire.
«On est déçus de cette campagne européenne, on s’est rendu la tâche difficile dès le début. Ça reste des matches de très haut niveau. C’est un nouveau cycle qui redémarre. On a un groupe très jeune, on ne cherche pas d’excuse mais la différence c’est sûrement faite au niveau de l’expérience. Besiktas et Porto méritent leur qualification. Maintenant il faut se reconcentrer vite sur le championnat. On va plus se baser sur un match par semaine, on aura plus le temps pour récupérer, on va essayer d’aller titiller les parisiens et de lutter avec nos concurrents pour la deuxième place.
On a recruté des bons joueurs mais qui manquent d’expérience du haut niveau. Ils ont un fort potentiel mais ils ont besoin de temps encore. À nous de faire le nécessaire pour augmenter notre niveau individuellement et collectivement. On a perdu des grands joueurs cet été. C’est différent de la saison dernière. Il faut s’adapter techniquement et tactiquement.
J’ai eu un coup de mou, je commence à revenir petit à petit. J’ai eu des pépins physiques, mais je suis prêt maintenant. De grosses échéances en club et en sélection arrivent. Je joue pour être le meilleur, pour gagner des titres donc non je ne me repose pas sur mes lauriers.
On a besoin de plus se parler, de s’encourager, de pousser tout le monde vers le haut. On est conscients qu’il faut améliorer beaucoup de choses. Il faut oublier ce que l’on a fait l’an passé et se concentrer sur cette saison. Ce n’est pas la crise mais il faut être très vigilant. On est bien en terme de points mais ce n’est pas suffisant. On a coeur de faire un gros match samedi pour relancer la dynamique. Il faut se parler, se dire les choses et commencer un nouveau départ.»
(Site officiel ASM)

Pour ce match, la liste des blessés compte encore 7 noms, mais Danijel Subasic et Thomas Lemar sont à nouveau disponibles et convoqués par Leonardo Jardim dans son groupe de 19 joueurs. Almamy Touré (suspendu) est en absent.

Le coach des aubois, Jean-Louis Garcia, prépare un bloc regroupé et prêt à contre-attaquer.
«On va devoir faire avec des absences, mais Aloïs Confais est impatient de jouer et a beaucoup travaillé. Je le ferai débuter sans aucune hésitation.
L'AS Monaco est en pôle position pour être second du championnat et avoir leur place en Ligue des Champions. C'est un club avec des joueurs de classe mondiale.
Ce match est encore un match bonus. On va devoir être audacieux et s'appuyer sur le match effectué à Paris. J'ai confiance en mes garçons. Tous les points que nous prendrons contre les grosses équipes seront des points bonus pour nous.
Monaco est une équipe très forte sur les transitions et la récupération de balle. Parfois, contre des adversaires très compacts, elle peut avoir du mal à trouver la solution. A chaque fois que nous perdrons le ballon, il faudra être dans l'anticipation, car cette équipe est redoutable dans ces phases de jeu.
» (Site officiel ESTAC).

A Monaco, il est donc privé de Grandsir et Bellugou (suspendus) et de Tristan Dingomé qui a terminé sa saison après sa rupture des ligaments d'un genou.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Troyes.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Glik, Jemerson, Jorge, Kongolo, Nguinda, Sidibé, Fabinho, Ghezzal, Lemar, Lopes, Meïté, Moutinho, N'Doram, Baldé, Carrillo, Diakhaby, Falcao.

Pour Troyes : Samassa, Zelazny, Cordoval, Deplagne, Giraudon, Hérelle, Obiang, Traoré, Vizcarrondo, Azamoum, Ben Saada, Confais, Darbion, Khaoui, Nivet, Pelé, Niane, Suk.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

TAFSIR CHÉRIF À CHOLET
(08/12/2017)

Il rejoint le National

Tafsir Chérif n'est plus monégasque.

L'attaquant guinéen de 22 ans a résilié le contrat qui le liait avec l'AS Monaco jusqu'en juin 2019 le mois dernier.
Jamais utilisé par Leonardo Jardim, Chérif a été prêté pendant 3 ans dans diverses divisions sans réussir à s'imposer, que ce soit en Ligue 2 à Auxerre (août à décembre 2014) ou à Orléans (de janvier à juin 2015), en deuxième division portugaise à Varzim (de janvier à juin 2016) ou en première à Rio Ave (de juillet 2016 à janvier 2017), et en deuxième division belge au Cercle Bruges (de janvier à juin 2017).

Rentré sur le Rocher où il ne jouait pas, Tafsir Chérif et l'ASM ont résilié le contrat qui les liaient, et le joueur vient de s'engager en 3ème division française, en National, dans le club du Stade Olympique de Cholet (actuellement 3ème et barragiste).

Le club du Maine-et-Loire l'a fait signer jusqu'en juin 2019.

Il n'aura disputé aucune rencontre officielle avec l'équipe professionnelle de l'AS Monaco.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(07/12/2017)








Leurs performances lors de la 6ème journée

Douze poules de quatre équipes, les deux premiers qualifiés sont rejoints en 16ème de finale par les 8 troisièmes de la Ligue des Champions.
Parmi les 48 équipes qui disputaient ce tour, 10 anciens monégasques (9 joueurs, 1 entraîneur) étaient présents, 8 seront au prochain tour rejoints par 5 reversés de la Ligue des Champions.
Retrouvons leurs performances.

  • Dans le Groupe B, les deux qualifiés se rencontraient, et le Dynamo Kiev a assuré sa première place en battant largement le Partizan Belgrade, 4-1.
    Morozyuk (1-0, 6e), un triplé de Moraes (2-0 28e, 3-0 31e et 4-1 77e sur pénalty) et Jevtovic aussi sur pénalty (3-1, 45e+4) ont été les buteurs du match que n'a pu jouer Dieumerci Mbokani, blessé.

    Le match entre les éliminé a tourné en faveur des Young Boys Berne sur les albanais de Skenderbeu Korce, 2-1, buts de Gavazaj (0-1, 51e), Hoarau (1-1, 55e) et Assalé (2-1, 90e+5).

    Classement : Kiev (13 pts), Partizan (8 pts), YB Berne (6 pts), Skenderbeu (5 pts).

  • Dans le Groupe C, il fallait un concours de circonstances pour qu'Istanbul Basaksehir se qualifie.
    Cela passait par une victoire sur le Sporting Braga, déjà qualifié, et les coéquipier d'Emmanuel Adebayor (pas dans les 18) se sont imposés 2-1, buts de Visca (1-0, 10e), Silva (1-1, 55e) et Emre sur pénalty (2-1, 77e).

    La seconde partie du concours était une défaite de Ludogorets Razgrad chez le dernier, Hoffenheim.
    C'était bien parti après l'ouverture du score d'Ochs (1-0, 25e), mais Wanderson a égalisé (1-1, 62e). A 10 après le rouge de Keserü (83e), les bulgares ont tenu la qualification.

    Classement : Braga (10 pts), Ludogorets (9 pts), Istanbul (8 pts), Hoffenheim (5 pts).

  • Dans le Groupe E, les deux éliminés se sont affrontés et l'Apollon Limassol a été battu 0-3 sur son terrain par Everton, venu sans Maarten Stekelenburg.
    Lookman (0-1, 21e et 0-2, 27e) et Vlasic (0-3, 87e) ont scoré pour les "Toffies".

    La première place se jouait entre l'Atalanta Bergame et Lyon, avec un avantage pour les italiens qui avaient fait 1-1 dans le Rhône.
    Les bolognais se sont imposés 1-0, but de Petagna (1-0, 10e) et ont consolidé la tête du groupe.

    Classement : Atalanta (14 pts), Lyon (11 pts), Everton (4 pts), Apollon (3 pts).

  • Dans le Groupe H, assuré de la première place Arsenal a fait plaisir à son public face au BATE Borisov, écrasé 6-0.
    Les "Gunners" d'Arsène Wenger ont marqué par Debuchy (1-0, 11e), Walcott (2-0, 37e), Wilshere (3-0, 43e), Polyakov contre-son-camp (4-0, 51e), Giroud sur pénalty (5-0, 64e) et Elneny (6-0, 74e).

    La deuxième place du groupe revient à l'Etoile Rouge Belgrade, qui a battu le FC Cologne, 1-0 but de Srnic (1-0, 22e).

    Classement : Arsenal (13 pts), Belgrade (9 pts), Cologne (6 pts), BATE (5 pts).

  • Dans le Groupe I, il fallait un point à l'Olympique de Marseille, contre le Red Bull Salzbourg assuré de terminer premier, pour se qualifier.
    Sans Aymen Abdennour resté sur le banc, avec Valère Germain qui l'a quitté à la 76e et Lucas Ocampos, titulaire averti à la 28e, les phocéens ont fait match nul 0-0.

    Ce résultat éliminait Konyaspor qui devait gagner au Portugal chez le Vitoria Guimaraes, en espèrant une défaite marseillaise.
    Tout se passait bien avec le but de Bourabia (0-1, 15e), mais Turan a égalisé en marquans contre son camp (1-1, 77e).

    Classement : Salzbourg (12 pts), Marseille (8 pts), Konyaspor (6 pts), Guimaraes (5 pts).

  • Dans le Groupe K, tout était joué, et les derniers ont sauvé l'honneur chez eux contre les qualifiés remaniés.
    Ainsi Zulte-Waregem a battu la Lazio Rome 3-2, buts de De Pauw (1-0, 6e), Heylen (2-0, 60e), Caicedo (2-1, 67e), Lucas (2-2, 76e) et Leya Iseka (3-2, 83e).
    Wallace Fortuna Dos Santos a fait son retour sur les terrains, entrant à la 65e pour la Lazio.

    Dans l'autre match, le Vitesse Arnhem a battu l'OGC Nice 1-0, but de Castaignos (1-0, 84e).
    Nampalys Mendy est resté sur le banc niçois, Allan Saint-Maximin n'avait pas fait le déplacement aux Pays-Bas.

    Classement : Lazio (13 pts), Nice (9 pts), Zulte (7 pts), Arnhem (5 pts).

  • Les autres groupes :
      Groupe A : Slavia Prague - Astana : 0-1, Villarreal - Maccabi Tel-Aviv : 0-1.
      Classement : Villarreal (11 pts), Astana (10 pts), Slavia (8 pts), Maccabi (1 pt).
      Groupe D : Rijeka - Milan AC : 2-0, Austria Vienne - AEK Athènes : 0-0.
      Classement : Milan (11 pts), AEK (8 pts), Rijeka (7 pts), Austria (5 pts).
      Groupe F : FC Copenhague - Sheriff Tiraspol : 2-0, Zlin - Lokomotiv Moscou : 0-2.
      Classement : Lokomotiv (11 pts), Copenhague (9 pts), Sheriff (9 pts), Zlin (2 pts).
      Groupe G : Hapoël Beer-Sheva - Viktoria Plzen : 0-2, Steaua Bucarest - Lugano : 1-2.
      Classement : Plzen (12 pts), Steaua (10 pts), Lugano (9 pts), Beer-Sheva (4 pts).
      Groupe J : Hertha Berlin - Östersund : 1-1, Zorya Louhansk - Athletic Bilbao : 0-2.
      Classement : Bilbao (11 pts), Östersund (11 pts), Zorya (6 pts), Hertha (5 pts).
      Groupe L : Vardar Skopje - Rosenborg Trondheim : 1-1, Real Sociedad - Zénith Saint-Pétersbourg : 1-3.
      Classement : Zénith (16 pts), Real Sociedad (12 pts), Rosenborg (5 pts), Vardar (1 pt).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES RÉACTIONS DE FC PORTO - MONACO (1-4)
    (06/12/2017)

    Leonardo Jardim
    «Notre équipe a présenté un niveau bien inférieur à ce qui est requis dans cette compétition, nous avons fait beaucoup d'erreurs et en Ligue des Champions, elles se paient très cher. Même les joueurs à qui j'ai donné une chance ce soir n'ont pas eu l'occasion de se montrer. Sur cette phase de groupes, je pense que la qualification de Besiktas et de Porto est juste pour ce qu'ils ont montré sur le terrain.» (lequipe.fr & AFP)

    Sergio Conceiçao
    «Même si nous avons marqué deux buts rapidement, nous avons fait preuve de précipitation dans la construction au cours des premières minutes. Il faut féliciter les joueurs qui, même en ayant l'avantage, ont toujours cherché à mettre un but de plus. Je suis satisfait de notre attitude et de notre ambition de ce soir, nous avons eu le contrôle du match et nous avons rempli l'objectif qui était de se qualifier pour les huitièmes de finale. Maintenant, peu importe l'adversaire sur lequel nous tomberons, nous ne lâcherons rien.» (lequipe.fr & AFP)

    Radamel Falcao
    «Pour moi revenir ici c'est vraiment spécial et le résultat n'est pas celui qu'on espérait. On pensait réussir un bon match, réussir enfin à gagner en Ligue des Champions, mais Porto a marqué beaucoup de buts et c'est difficile d'aborder ces matches quand on est déjà éliminés. Les joueurs qui ont commencé la rencontre ont fait de leur mieux mais ça n'a pas été possible de rivaliser.» (lequipe.fr & AFP)

    João Moutinho
    «Nous ne sommes pas parvenus à remplir notre objectif qui était de gagner même si nous étions déjà éliminés. Maintenant que l'Europe est terminée pour nous, il faut relever la tête et se concentrer sur le Championnat. J'étais content de revenir ici au stade du Dragon et je dois remercier les supporters du FC Porto pour leur soutien.» (lequipe.fr & AFP)

    Marcos Lopes
    «On savait que le match allait être difficile. Certes, nous étions déjà éliminés, mais notre équipe est très jeune et nous sommes toujours motivés par ce genre de rencontres. Malheureusement, on a pris ce but très rapidement et par la suite, nous n'avons rien pu faire pour contrarier ce FC Porto qui possède des joueurs qui créent des déséquilibres devant.» (lequipe.fr & AFP)

    LIGUE DES CHAMPIONS 6ÈME JOURNÉE, FC PORTO - MONACO : 5-2
    (06/12/2017)


    Monaco encore corrigé par le FC Porto

    L'AS Monaco a encore perdu sur un score lourd en Ligue des Champions, contre le FC Porto, 5-2.

    Pour ce match, Leonardo Jardim avait annoncé qu'il ferait tourner son équipe, et il l'a fait. Si Loïc Badiashile et Pierre Nguinda sont en tribune, il a mis Jorge, Sidibé, Fabinho, Moutinho, Baldé et Falcao sur le banc.
    Pour Porto, Sergio Conceiçao aligne lui son équipe-type, puisqu'il a besoin de la victoire pour se qualifier.
    Il doit changer ses plans avant le match, car Otavio, annoncé titulaire, n'est pas sur la feuille de match, est remplacé par André.

    Monaco débute pas trop mal, avec un débordement de Adama Diakhaby côté gauche, qui se termine par un centre capté par Sa devant Carrillo (6e).
    Mais Porto a plus d'envie, et profite des largesses monégasques :
    - Coup-franc côté droit repoussé, remis dans la surface par Brahimi. La défense monégasque remonte, Aboubakar file vers le but et devance la sortie de Benaglio, qui pousse le ballon sous le corps du portier suisse abandonné par sa défense (1-0, 9e).
    - Centre de la droite de Telles, repris de volée par Aboubakar. Au-dessus (12e).
    - Tir de Danilo des 30m, que va chercher Benaglio le long de son poteau droit. Corner (22e).
    - Brahimi perce la défense monégasque, rentre dans la surface et se prépare à frapper. Glik le tacle et ne prend que le pied d'appui, sans que l'arbitre ne siffle pénalty. Ouf (24e).
    - Contre portugais côté droit, avec André qui remet dans l'axe, un peu en retrait. Brahimi, sur la trajectoire, n'arrive pas à contrôler le ballon qui continue sa course dans les pieds de Danilo, qui décale sur la gauche pour Aboubakar esseulé, qui ne frappe pas. Crochet sur Glik pour se remettre sur son pied droit et à l'angle des 6m, il frappe à ras de terre, entre les jambes de Benaglio (2-0, 33e).

    Monaco est devenu inoffensif, n'ayant pas le ballon et le rendant trop vite. Sa n'aura été inquiêté que sur une tentative de lob de Glik, depuis la ligne médiane, mais le ballon passe au-dessus de la barre (18e).

    C'était compliqué à 11 contre 11, ça le sera aussi à 10 contre 10, après les expulsions de Ghezzal et Felipe qui en sont venus aux mains, après un accrochage du second sur le premier (38e).
    Le défenseur central manquant, Touré en profite pour centrer pour la tête de Carrillo, qui ne peut mettre de puissance dans sa balle en cloche, qui retombe derrière la barre (40e).
    Conceiçao remplace un milieu, André, par un défenseur, Reyes (42e), et Rony Lopes tente sa chance de loin. Le ballon, légèrement dévié par le dos de Marcano, est difficilement repoussé par Sa (43e).
    Avant la pause, Porto profite encore des largesses asémistes avec un ballon lobé plein axe d'Aboubakar pour Brahimi, parti dans le dos de Touré, qui ajuste la sortie de Benaglio (3-0, 45e).

    Déjà battu 2 fois 3-0 par Porto en finale en 2003-04 et au match aller, l'ASM a pris le tarif habituel, mais il reste encore 45 minutes pour ne pas alourdir le score au tableau d'affichage.

    A la reprise, ça va un peu mieux pour Monaco, qui tente sa chance, même si c'est loin d'être dangereux.
    - Tir de Meïté des 25m, hors-cadre (49e).
    - Tir de Diakhaby des 20m côté gauche. Dans les nuages (50e).
    - Tir d'Herrera des 20m, dévissé (51e).
    - Centre en retrait de Diakhaby pour Lopes dans la surface, qui enlève trop son tir, gêné par le monde dans la surface devant lui (53e).
    - Centre de Telles, lancé côté gauche, pour Aboubakar au point de p"nalty, devancé par Jemerson de la main. Le ballon poursuit sa course au second poteau pour la frappe en force de Marega, dévié en corner par le tacle de Kongolo (55e).
    - Tir de Diakhaby côté droit. C'est cadré, mais dans la niche de Sa (58e).
    - Centre côté gauche de Kongolo pour la tête de Carrillo, contré par le dessous du bras bien en l'air de Marcano. L'arbitre siffle pénalty. Pas de Fabinho ni de Falcao, tous deux sur le banc, c'est le capitaine du soir, Kamil Glik qui se charge de la sentence. Il le frappe en force à ras de terre, et le ballon passe sous le corps de Sa, parti du bon côté sur sa droite (3-1, 61e).

    L'AS Monaco a vaincu le signe indien, marquant pour la première fois contre Porto, mais l'écart va rester de 3 buts, car Telles score à son tour. Dans l'axe des 20m un peu sur la gauche, son tir puissant à ras de terre vient se loger derrière le poteau gauche de Benaglio (4-1, 65e).

    C'est l'heure de faire plaisir au public portugais, avec les entrées de ses anciens joueurs Radamel Falcao et João Moutinho (65e) aux places de Carrillo et Meïté.
    - Aboubakar pour Corona côté droit, qui centre pour le camerounais. Sa volée est captée par Benaglio (72e).
    - Centre de Touré, tête de Falcao au-dessus (74e).
    - Centre pour Brahimi dans la surface, qui frappe au-dessus, chargé par Moutinho (76e).
    - Accélération de Lopes côté droit, qui revient dans l'axe et voit sa frappe contrée. Le ballon part au second poteau sur Baldé, qui contrôle avant la sortie en corner et centre en retrait sur la ligne des 6m où Radamel Falcao surgit, devance son garde du corps et reprend de la tête, plaçant le ballon dans le contre-pied de Sa (4-2, 77e).
    «El Tigre» ne fête pas son but mais remercie son passeur. Il est applaudi par son ancien public, qui l'applaudit à son tour.

    Mais il est écrit que l'ASM doit perdre par trois buts d'écart contre Porto. Sur un centre de Ricardo, l'ancien niçois, Soares prend une nouvelle fois le pauvre Benaglio à contre-pied (5-2, 88e).

    Monaco sort peu glorieusement de la Ligue des Champions avec 2 petits points au compteur, ce qui est la plus mauvaise campagne européenne de l'ASM, avec 16 buts encaissés en 6 matches...
    Ce match aura encore une fois démontré que l'axe central n'est plus efficace, et que les remplaçants ne sont pas au niveau, ne pouvant substituer les blessés.

    Le calendrier 2018 allégé, les monégasques devront se reprendre pour retrouver l'Europe à l'automne prochain. Cela passe par une victoire dès samedi contre Troyes au Louis-II.

    La saison européenne 2017-18 de l'AS Monaco

    Retrouvez la feuille de match FC Porto - Monaco

    YOUTH LEAGUE 6ÈME JOURNÉE, FC PORTO - MONACO : 2-1
    (06/12/2017)
    Les jeunes monégasques qualifés pour les barrages

    Les U19 monégasques jouaient la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).

    Deuxième à 2 pts du FC Porto avant cette dernière journée, l'AS Monaco n'avait pas le choix au Portugal, la victoire était obligatoire pour terminer en tête de la poule et se qualifier directement pour les 8èmes de finale.
    Et les monégasques ont bien débuté, ouvrant le score par Alioui d'une frappe des 20m à ras de terre (0-1, 25e).
    Malheureusement, l'ASM craque en fin de première période, sur un tir des 20m de Piers dévié (1-1, 42e) et encore une fois en seconde période, sur une erreur défensive monégasque avec le défenseur central contré aux 25m. Queta récupère et trompe Mifsud (2-1, 66e).

    Le FC Porto termine en tête de la poule, et se qualifie directement pour les 8èmes de finale. L'AS Monaco, deuxième, devra passer par un barrage contre un champion de son pays. Le match se jouera sur un match, chez le champion passé par des tours à élimination directe.

    L'autre match de poule s'est terminé sur la victoire de Leipzig sur Besiktas, 4-0.

    Le classement final, 1er Porto (15 pts), 2e Monaco (10 pts), 3e Leipzig & 4e Besiktas (4 pts)