LES RÉACTIONS DE RENNES - MONACO (2-3)
(20/05/2017)

Leonardo Jardim
«Tout le monde a montré aujourd'hui une grande image de l'équipe. Après une ou deux nuits où les mecs n'ont pas beaucoup dormi, ils ont montré cette qualité et cette rage de vainqueurs. Je crois qu'on a tous fait une grosse saison et je suis heureux pour le groupe. L'idée était de faire que tous les joueurs du groupe soient champions, c'est pourquoi les gardiens ont joué chacun une mi-temps. Pour les joueurs en sélection, j'ai essayé d'en préserver le maximum aussi. Après Saint-Etienne, j'ai fêté ça avec la famille, j'ai passé ensuite une heure avec les joueurs, mais ce n'est pas mon habitude de les contrôler. Je suis un peu étonné que les joueurs aient fait un si bon match, après si peu de sommeil.» (lequipe.fr & AFP)

LIGUE 1, 38ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(20/05/2017)
Les résultats de la 38ème journée de Ligue 1

Retrouvez les résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 2-3 

A Rennes (9e), l'AS Monaco (1er) a fêté son titre de Champion de France par une nouvelle victoire, la 12ème consécutive.
Elle a été acquise par les buts de ses brésiliens Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (0-1, 42e), Jemerson de Jesus Nascimento (0-2, 48e) et Jorge Marco de Oliveira Moraes (1-3, 78e), contre un doublé de Diakhaby (1-2, 69e sur pénalty et 2-3, 90e+1).

 1-1 

Le Paris S.G. (2e), sans Layvin Kurzawa blessé, a terminé la saison sur une mauvaise note et un nul contre Caen (17e).
Les parisiens ont ouvert le score en première période, sur une frappe ratée de Rabiot (1-0, 13e). Les normands, qui jouaient leur maintien, ont poussé pour égaliser en fin de match, ne transformant pas un pénalty (Rodelin a été stoppé par Trapp, 75e), voyant un but refusé à Féret (87e) et y sont parvenus dans le temps additionnel par Rodelin (1-1, 90e+1).
Grâce à ce but, Caen n'est plus barragiste.

 3-3 

Match à buts entre Lyon (4e) et Nice (3e).
L'OL a pris 3 fois l'aventage par Le Marchand contre-son-camp (1-0, 10e) et un doublé de Lacazette (2-1, 48e et 3-2, 78e), pour terminer sa carrière lyonnaise à 100 buts, mais les niçois sont revenus par 3 fois : un doublé de Donis (1-1, 15e et 2-2, 69e) puis un pénalty de Séri (3-3, 90e+3).
Cette rencontre, Nicolas N'Koulou l'a jouée en défense centrale pour l'OL. L'OGCN était orphelin de Mounir Obbadi et Valentin Eysseric, blessés.

 1-0 

L'opposition entre Marseille (5e) et Bastia (19e) était importante pour l'Europe et la relégation.
L'OM s'est imposée grâce à une tête de Gomis (1-0, 74e), qui propulse les phocéens au 3ème tour de la Ligue Europa, et le SCB en Ligue 2.
Ce match a été disputé par Patrice Evra (titulaire pour l'OM) et Allan Saint-Maximin, pour le SCB. Il a été remplacé à la 69e.
Le corse Mehdi Mostefa était suspendu, Sébastien Squillaci était pour le première fois sur le banc des remplaçants depuis sa blessure au genou en octobre dernier.

 1-1 

Nouveau match décisif pour l'Europe et la L2, entre Lorient (18e) et Bordeaux (6e), tributaire du résultat des marseillais.
Tout a bien débuté pour les girondins, qui avaient dépassé leurs adversaires grâce à Sankharé (0-1, 7e), mais les bretons devaient se sortir de la zone rouge et ont égalisé par Le Goff (1-1, 69e).
La partie s'est jouée sans le "Merlu" Benjamin Moukandjo, blessé, ni les bordelais Nicolas Maurice-Belay (pas dans les 18) ni Jérémy Menez (blessé).
Jaroslav Plasil (entré à la 65e) et Jérémy Toulalan (capitaine remplacé à la 77e) ont joué le dernier match de la saison.

 3-0 

Après sa lourde défaite à Monaco, Lille (12e) a terminé la saison par une victoire sur Nantes (7e), avec un triplé de De Préville (16e, 46e et 53e sur pénalty).
Le nantais Lima, averti pour la 2e fois à la 52e, a été expulsé.
Pour son dernier match à la tête du LOSC, Franck Passi, a titularisé Marcos Lopes et fait entré Farès Bahlouli (75e).

 3-1 

Il fallait un concours de circonstances pour éviter la relégation à Nancy (20e).
Cela passait par une victoire sur Saint-Etienne (8e), et grâce aux buts de Busin (1-0, 17e), Diagne (2-0, 59e) et Maouassa (3-1, 82e), contre un but de Nordin (2-1, 74e), les lorrains ont fait le travail.
Malheureusement pour eux, cela n'a pas suffit.
Youssef Aït Bennasser a joué son dernier match pour l'ASNL avant de revenir à Monaco, Vincent Muratori était blessé.
Pour l'ASSE, Stéphane Ruffier a joué dans les buts, Kévin Malcuit était aussi à l'infirmerie.

 0-0 

Pas de but pour finir la saison entre Toulouse (11e) et Dijon (16e), malgré un pénalty de Braithwaite, tiré sur la barre (45e).
Ce nul permet aux bourguignons, venus sans Dylan Bahamboula (écarté), de rester en L1.
Le TFC a titularisé Corentin Jean, qui a été remplacé à la 76e par Jessy Pî.

 1-0 

Victoire de prestige pour Guingamp (10e) sur Metz (14e), grâce à un but de Diallo (1-0, 29e), car les bretons ne gagnent aucune place au classement.

 2-0 

Match de prépapration à la finale de Coupe de France pour Angers (13e) qui recevait Montpellier (15e).
Il a été remporté par le SCO, avec des buts en fin de match de J. Bamba (1-0, 82e) et Tait (2-0, 88e).
Thomas Mangani a joué tout le match pour les angevins. Il a affronté Souleymane Camara (entré à la 82e). Cédric Mongongu est encore blessé.

Le classement des buteurs a été remporté par Cavani (Paris S.G.) avec ses 35 buts.
Sur le podium, il devance Lacazette (Lyon) avec 28 buts et Radamel Falcao (AS Monaco) avec 21 buts.
Suivent :
- Gomis (Marseille) avec 20 buts.
- Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
- Balotelli (Nice), Kylian Mbappé (AS Monaco), Santini (Caen) avec 15 buts.
- De Préville (Lille), Mounié (Montpellier) avec 14 buts.
- Moukandjo (Lorient) avec 13 buts.
- 3 joueurs avec 12 buts.
- 4 joueurs avec 11 buts.
- 2 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco) avec 10 buts.
- 8 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Thomas Lemar (AS Monaco) avec 9 buts.
- 9 joueurs dont Bernardo Silva (AS Monaco) avec 8 buts.
- 6 joueurs dont Guido Carrillo (AS Monaco) avec 7 buts.
- 11 joueurs dont Gabriel Boschilia et Kamil Glik (AS Monaco) avec 6 buts.
- 11 joueurs avec 5 buts,
- 23 joueurs dont Eysseric (Nice), Lopes (Lille) avec 4 buts,
- 30 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Mangani (Angers), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
- 35 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
- 100 joueurs dont Nabil Dirar et Jorge Marco de Oliveira Moraes (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Evra (Marseille), Jean (Toulouse), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
- 26 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Alonso, Aurier, Badila et Nwakaeme pour l'ASM.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

CHAMPIONNAT 38ÈME JOURNÉE, RENNES - MONACO : 2-3
(20/05/2017)

Monaco termine en champion

L'AS Monaco a remoorté un 12ème succès consécutif en L1 et a terminé la saison en beauté, en l'emportant 3-2 à Rennes, grâce à des buts de Fabinho (0-1, 42e), Jemerson (0-2, 48e) et Jorge (1-3, 78e) contre un doublé de Diakhaby (1-2, 69e sur pénalty et 2-3, 90e+1).

Pour ce match de gala à Rennes, les bretons alignaient son équipe-type du moment.
Leonardo Jardim a récompensé ses habituels remplaçants, en les titularisant.
Sur le banc, on retrouve donc des titulaires : Glik, #sidibe_#, Silva et Falcao, et aussi Loïc Badiashile qui va jouer la seconde période. Touré est en tribune.
Seydou Sy débute la rencontre, comme Jorge, Diallo, Raggi, N'Doram et Germain. Tiémoué Bakayoko, formé à Rennes, est capitaine. Pour son dernier match avec l'ASM ?

Ce match sans enjeu est lancé par Shabani Nonda, ancien buteur des deux équipes, qui donne le coup d'envoi fictif du match.
La première action de la partie est pour Mbappé, lancé côté droit, qui frappe à ras de terre dans un angle fermé. A côté, mais il n'y avait pas de soutien dans l'axe (5e).
Monaco continue de jouer dans le camp rennais, et les occasions se multiplient.
- Bakayoko est contré deux fois dans la surface, par Gnagnon puis Fernandes. Corner. Le ballon est repoussé pour la volée de Raggi des 25m. C'est écrasé et dans les bras de Costil (11e).
- Centre de la gauche de Jorge, pour la tête piquée de Fabinho au point de pénalty. Costil se couche, l'ASM récupère, le tir en pivot de Germain est contré, quelques secondes plus tard (13e).
- Mbappé affole la défense côté droit et centre pour le second poteau et Jorge. Danzé stoppe le ballon du bout du pied en extention (14e).
- Balle en profondeur pour Mubélé, côté gauche. Seydou Sy tarde à sortir, mais allonge son mètre 92 et contre l'attaquant rennais, signalé hors-jeu (16e).
- Relance plein axe de Diallo, dans les pieds de Fernandes, qui cherche trop longuement Sio. Sy récupère (18e).
- Percée plein axe de Fabinho, qui profite des appels de Mbappé et Germain de chaque côté. Il tire fort à ras de terre, au ras du premier poteau (21e).
- Perte de balle de Diallo le long de la touche côté gauche, Sio part au but, regarde à gauche puis à droite, se déséquilibre et rate son plat du pied. Jemerson repousse en corner (22e).
- Centre de Mubélé pour le second poteau et Hunou, qui rate sa volée du plat du pied, en reprenant de la semelle. Après rebond, ça passe au-dessus de la barre (23e).
- Tir de 25m de N'Doram, au-dessus (24e).
- Germain lance Mbappé côté gauche, face à Mexer. Passements de jambes, accélération et il s'écroule. Pas de pénalty (25e).
- Centre de Danzé pour André dans la surface. N'Doram le devance et prolonge du bhaut du crâne (26e).
- Double une-deux entre Mbappé et Germain, qui est lancé côté droit. Sur son contrôle, il s'excentre et frappe à ras de terre. Costil repousse du pied au premier poteau (30e).
- Tir enroulé de Prcic des 25m, montrant bien que Rennes a beaucoup de difficultés à s'approcher, sans erreur asémiste, des 20 derniers mètres (31e).
- Lemar sert Jorge côté gauche dans la surface. Double crochet pour éliminer 3 défenseurs, le 4ème contre son tir (32e).
Sur le corner, Germain décroise sa tête au premier poteau et envoit le ballon au pied du second où Mbappé marche sur le ballon et ne peut conclure (32e)...
- Centre de Bensebaini côté gauche pour sio au point de pénalty. Diallo dévie du bout du crâne et lui enlève (39e).
- Contre monégasque à 3 contre 2. Mbappé côté gauche met dans l'axe pour Fabinho, qui décale sur la gauche sur Germain mais ne lui donne pas très bien le ballon, obligé de tendre la jambe pour le contrôler, puis de le frapper. Costil repousse, Germain reprend et Gnagnon, sur la ligne, repousse (40e).
- Offensive monégasque, Lemar perce plein axe, fait un relai avec Fabinho et sert Germain à l'entrée de la surface un peu sur la gauche. Il bute encore sur Costil, mais le ballon traîne aux 6m et Fabinho est le premier dessus et le pousse au fond des filets (0-1, 42e).

A la pause, l'AS Monaco mène logiquement.
Si le trou n'a pas été fait en première période, il est fait dès la reprise où deux changements sont effectués : Seydou Sy est remplacé par Loïc Badiashile dans le but asémiste, Bensebaini est remplacé par Afonso pour Rennes.
- Belle action collective monégasque qui se termine par un centre en retrait de Lemar pour Germain. Prcic lui retire, mais le remet sur Jorge Marco de Oliveira Moraes qui reprend de l'extérieur du pied gauche, obligeant Costil à claquer le ballon qui filait sous sa barre (47e).
Sur le corner, Lemar dépose le ballon au premier poteau, aux 6m, sur la tête de Jemerson de Jesus Nascimento qui catapulte le ballon au ras du premier poteau (0-2, 48e).
- Coup-franc de Prcic qui enroule son ballon et contourne le mur. Badiashile repousse après rebond (50e).
- Tir de Sio, contré par les jambes d'Hunou. Badiashile capte (52e).
- Frappe du gauche de Mbappé, aux 16m côté droit. Costil dévie en corner (54e).
- Tir de 25m de l'extérieur du gauche de Jorge, dévié par le mollet de Danzé. Costil se détend et dévie le ballon qui filait au ras de son montant gauche (58e).
- Tentative de Sio à ras de terre au premier poteau. Pour Badiashile en deux temps (59e).
- Tir trop croisé de Fabinho, côté droit (62e).
- Contre monégasque avec une balle lobée de Lemar pour Germain côté droit, qui contrôle de la poitrine en rentrant dans la surface, mais rate le ballon sur sa reprise (65e).
- Débordement de Lemar et centre, contré par le tacle de Mexer. Mbappé était seul au premier poteau face au but (66e).
- Faute de Diallo qui joue des bras sur Mubélé. Pénalty que transforme Diakahby, entré à la 61e, en prenant Badiashile à contre-pied, à ras de terre sur sa droite (1-2, 69e).
- Diallo se reprend avec un bon retour sur Mubélé, et le contre dans la surface (70e).
- Djibril Sidibé, entré à la place de Lemar (72e), se couche dans les pieds d'Hunou, le contre et dégage au point de pénalty (73e).
- Mbappé côté gauche aux 20m donne dans la profondeur pour Sidibé qui centre en retrait pour le plat du pied gauche de Jorge. Costil est battu par la frappe croisée (1-3, 78e).

Monaco a repris le large, effectue son dernier remplacement avec Raggi remplacé par Silva (79e).
- Débordement de Mubélé côté droit, qui centre en retrait pour Diakhaby qui reprend du plat du pied et trouve la base du premier poteau (82e).
- Contre monégasque avec Mbappé qui remonte 70m côté droit, mais rate son centre pour Silva (85e).
- Une-deux Fernandes-Hunou, qui met le suisse seul face au but, mais il tire à côté. De peu, mais à côté (88e).
- Diakhaby élimine Fabinho côté gauche, rentre dans la surface et frappe fort droit devant. Badiashile repousse sur le rennais qui ne rate pas sa seconde chance (2-3, 90e+1).

Monaco remporte son premier match en tant que Champion de France, son 12ème match consécutif.
Avec 107 buts inscrits, 30 victoires, les monégasques méritent amplement ce titre qu'ils défendront la saison prochaine.
Elle débutera le 29 juillet à Tanger, pour le Trophée des Champions, avant de débuter la saison de L1 (2017-18) le samedi suivant.

Pour plus d'info sur la trente-huitième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION RENNES - MONACO (J38)
(19/05/2017)


Pour la 38ème et dernière journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (1er) vient inaugurer son titre de Champion de France chez le Stade Rennais FC (9e).

Monégasques et bretons n'ont plus rien à jouer pour cette ultime sortie de la saison, mais les monégasques voudront l'emporter, et pour plusieurs raisons.
- Rester invaincu, et continuer cette phase retour quasi parfaite avec 16 victoires et 2 nuls.
- Poursuivre la série de 11 victoires consécutives, record de la L1 co-detenu avec Bordeaux de 2008-09.
- Marquer, pour continuer un 32ème match avec au moins un but inscrit.
- Gagner à Rennes, et ce serait la 1ère place du classement extérieur. Monaco a déjà remporté 12 matches (4 nuls et 2 défaites), marquant 41 buts (16 encaissés).

Mais Rennes voudra terminer en beauté sa saison à domicile, même si les 11 dernières sorties, il n'y a pas eu beaucoup de buts (9 marqués, 8 encaissés pour 4 victoires, 5 nuls et 2 défaites. Monaco c'est 28 buts inscrits, 5 encaissés).

Cette saison, Rennes n'a perdu que 2 matches dans son Roazhon Park, face à Bastia (J18, 1-2) et au PSG (J20, 0-1), pour 6 nuls et 10 victoires (24 buts marqués, 12 pris).

Historiquement, Rennes et Monaco se partagent les victoires (15 chacunes et 10 nuls, 49 buts pour l'ASM, 48 pour le SRFC). Mais il faudrait rétablir les stats, car sur les 6 dernières oppositions, l'ASM n'a gagné qu'un match, pour 1 nuls et 4 défaites.

Pour le dernier match de la saison, Leonardo Jardim ne met pas d'objectif à ses joueurs.
«Le résultat est là. On a gagné le championnat. Pour ce dernier match il n'y a pas d’objectif. Les records de points, de buts sont déjà acquis. C’est un match pour profiter et essayer de donner une belle image finale. C’est un match spectacle. Il n’y a pas la pression du résultat.
La compo ? Je pourrai vous la donner mais je ne la connais pas encore. Hier c’était jour libre. On verra après cet entrainement qui est bien pour jouer.
Nous avons besoin de gagner pour progresser dans une carrière. Tout le groupe vit pour la victoire. J’ai gardé toute mon énergie pour ce dernier match mercredi. Après j’ai profité un peu, j’ai fait des rendez-vous médias, le reste on y pensera après. On fera le bilan la semaine prochaine comme tous les ans avec les dirigeants.
Le jour où j’entrainerai une sélection, je ne retravaillerai pas pour un club. Ce n’est donc pas pour tout de suite. Si cette équipe reste encore 3 ans ensemble, elle sera beaucoup plus forte. Peu importe où tu entraines, la pression pour gagner est la même. Le jour où je ne ressentirai plus cette pression, peut-être que j’arrêterai. Le jour où faire match nul ou perdre ne te touche plus...
Il y a une relation forte avec mes joueurs. Mon objectif c’est que tout le monde progresse, atteigne un bon niveau. J’aime ce groupe. Peu importe qu’ils jouent beaucoup ou non, ils sont là. L’important c’est la passion et l’ambition dans ton travail. Jouer pour gagner et bien faire les choses.»
(Site officiel ASM).

Leonardo Jardim a convoqué 19 joueurs. Si Danijel Subasic et Morgan De Sanctis ne sont pas présents, c'est pour donner du temps de jeu aux 2 gardiens Seydou Sy et Loïc Badiashile, qui seront officiellement champions de France s'ils jouent au moins 1 minute.
Benjamin Mendy et Nabil Dirar ne seront pas en Bretagne.

A Rennes, Christian Gourcuff a félicité «les monégasques pour leur saison, et d’une façon générale parce qu’il n’y a pas que le championnat. Ils ont fait un parcours brillant en Ligue des Champions, en coupe aussi même s’il a fallu qu’ils fassent des choix. On les a joués en septembre et de façon très nette, on a vu une évolution positive et une stabilité au niveau des choix. Des joueurs comme Fabinho, Tiémoué Bakayoko et Kylian Mbappé se sont révélés, comme quoi le jeu collectif renforce les individualités et l’épanouissement personnel. Beaucoup de joueurs ont atteint un niveau supérieur de part la qualité du travail collectif. Les monégasques ont des capacités extraordinaires à faire des différences. Être tranchant donne de la confiance et met une dynamique en place.
J’espère que ce Rennes-Monaco sera un vrai match. Pour nous, c’est l’occasion de montrer ce que l’on sait faire et ce que l’on veut faire. C’est très agréable de finir comme ça. Monaco n’aura pas de pression samedi. La seule, c’est le jeu, j’espère que ça va se traduire sur le terrain.»
(Site officiel SRFC).

Pour la rencontre, Christian Gourcuff est privé de son fils Yoann, d'Amalfitano, Baal, Léa-Siliki, Saïd (tous à l'infirmerie), de Poha (en sélection), et a écarté Cavaré, Chantôme, Diallo, Gertmonas, Lenjani et Zeffane.
Il a retenu 18 joueurs.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Rennes.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Badiashile, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Carrillo, Falcao, Germain, Mbappé.

Pour Rennes : Costil, M'Bolhi, Afonso, Armand, Bensebaini, Danzé, Gnagnon, Mendes, Mexer, André, Fernandes, Janvier, Hunou, Prcic, Diakhaby, Kalulu, Mubélé, Sio.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LE RÉSUMÉ DE MONACO - SAINT-ETIENNE  
(18/05/2017)
Revivez la rencontre

Vous n'avez pas vu le match ?

Vous souhaitez revivre le match en retard de la 31ème journée de Ligue 1 contre Saint-Etienne, et surtout ce qui a suivi pour fêter le 8ème titre de Champion de France de l'AS Monaco, comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

Bonne lecture.

LES RÉACTIONS DE MONACO - SAINT-ETIENNE (2-0)  
(17/05/2017)

Leonardo Jardim
«Gagner un Championnat avec une équipe qui n'est pas favorite c'est un grand trophée. C'est le trophée le plus important de ma vie d'entraîneur. On a beaucoup travaillé depuis 11 mois. Mais la meilleure chose est arrivée avec ce titre. Monaco champion, cela vaut quatre fois Paris champion. Que Paris gagne c'est l'habitude, mais Monaco...» (Micro Canal +)

«C'est le plus plus beau titre de ma vie. J'ai débuté à 27 ans. Cela fait 15 ans que je travaille. J'ai déjà gagné la D2 portugaise et le championnat grec. Mais ce sont de petites choses par rapport au championnat de France. En plus, on a gagné avec une équipe qui n'était pas favorite, contre un adversaire très fort. C'est plus fort que le reste. Monaco a fait une très belle saison. Je pense que c'est la plus belle saison de l'histoire de Monaco. Il y a deux moments clés. Quand on passe devant en L1 lors de la 21e ou la 22e journée. L'autre moment a été lorsque l'on a joué la Coupe de France avec la CFA. Le week-end d'après on gagne 3-1, alors que notre adversaire perd. Je suis suis fier du titre.» (Site officiel LFP)

Christophe Galtier
«On était face à la meilleure équipe du championnat et nous on était très affaiblis, avec la blessure de Pierre-Gabriel à l'échauffement, et dimanche dernier contre la 2e meilleure équipe (défaite 5-0 contre PSG)... Monaco l'a mérité sur le parcours, le nombre de buts marqués, c'est exceptionnel. C'est une équipe qui joue toujours de le même manière mais qui pose toujours autant de difficultés. Elle a beaucoup de force athlétique, de vitesse, associés à une grande justesse technique.
En ce qui me concerne, je préfère dire que c'est la moins bonne saison lors de ces sept-huit ans, plutôt que la plus mauvaise. Moi, j'en ai tiré des conclusions, je me suis retiré, je sais pourquoi. Il faudra dans un futur proche que tout le monde se pose de bonnes questions sur une saison qui a été éprouvante, notamment sur le plan physique, pourquoi avons-nous eu autant de blessés, par exemple ? Septième, 8e ou 9e, il y a de l'argent en jeu, et l'argent c'est sacré. Nous, on n'a pas un portefeuille très large, j'espère laisser l'équipe à la 7e place.»
(lequipe.fr & AFP)

S.A.S. Albert-II
«Après une saison extraordinaire, cette victoire finale à domicile est l'aboutissement de beaucoup de choses. Il y a quatre ans et demi on était en Ligue 2, on se retrouve champion de France. Il y a eu ce parcours extraodinaire en C1. Ce groupe est extraordinaire, talentueux et de très bon esprit, mené par un grand entraîneur. C'est un travail de toute une équipe, mais aussi du staff, et des supporters. Je pense que cette équipe a un talent énorme avec des jeunes qui peuvent encore progresser.
L'avenir ? Ils ne peuvent pas tous rester. Il y aura quelques départs forcément, de belles arrivées, mais j'espère qu'on conservera cette volonté d'aller de l'avant.»
(Micro Canal +)

Vadim Vasilyev
«Cela fait 17 ans que Monaco attendait ce titre. C'est exceptionnel, une fierté. Le bon travail paye toujours. On était en Ligue 2 il y a quatre ans. Je n'imaginais pas qu'on y arrive dans un temps si court. Nous allons tous faire pour garder les joueurs.» (Micro Canal +)

«Que de chemin parcouru, qu'il est beau ce stade quand il est plein comme ce soir. C'est une grande fierté de m'adresser à vous ce soir, nous sommes champions de Ligue 1 ! Ce soir, je souhaite rendre hommage à notre président : quand il a repris le club, dernier de Ligue 2, nous avions promis de ramener l'AS Monaco au plus haut niveau français et européen. Et ce soir, cette saison, nous l'avons fait !
Je suis très fier de nos joueurs, de notre entraîneur, de tout le staff et de tous les gens qui travaillent au quotidien pour l'AS Monaco toute la saison, merci à eux. Je suis aussi fier de vous, chers supporters, vous nous avez soutenus toute la saison. Je pense à vous qui êtes là ce soir mais aussi à tous les supporters en France qui se déplacent. Ce titre est pour vous tous. Profitez bien de cette soirée. Allez Monaco et Daghe Munegu.»
(Au micro du Louis-II)

Djibril Sidibé
«C'est le résultat de tout le staff. On a fait une saison magnifique. C'est une bande de copains qui s'amuse sur le terrain. On a joué avec nos valeurs, tout le monde a fait les efforts. On va fêter ça avec les supporters.» (Micro Canal +)

Bernardo Silva
«C'est le moment de profiter, de fêter. On a fait une saison exceptionnelle, on le mérite. C'est le sacre de tout un groupe.» (Micro Canal +)

Kylian Mbappé
«Après la victoire en Gambardella (la saison dernière), ma mère m'avait dit : "C'est bien beau, mais ça, c'est avec les enfants". Je lui avais répondu: "Regarde, donne-moi un an et je ferai la même avec les adultes!". Pour l'année prochaine, je lui promets une meilleure saison encore. Il faut toujours mettre la barre haut, sinon on ne progresse pas.
Je suis très heureux. On voulait ça depuis le début, et c'est chose faite. On s'est donné les moyens de nos ambitions, et dans le foot, quand on se donne les moyens, c'est toujours moins difficile.
Maintenant on va bien fêter, et quand l'euphorie sera redescendue, il faudra se remettre au travail: le foot est une éternelle remise en question. Il faudra tout de suite se remettre l'année d'après pour être au moins aussi performant. Le football va vite mais ça peut aller vite dans les deux sens: je ne me le souhaite pas, mais peut-être que l'année prochaine on jouera le maintien!»
(Micro Canal +)

CHAMPIONNAT MATCH EN RETARD 31ÈME JOURNÉE, MONACO - SAINT-ETIENNE : 2-0  
(17/05/2017)

Monaco Champion de France

L'AS Monaco est officiellement Championne de France 2016-17 !


Les monégasques n'avaient besoin que d'un seul point, lors du match en retard de la 31ème journée contre Saint-Etienne, ils ont fait bien mieux en s'imposant 2-0, grâce à Kylian Mbappé (1-0, 19e) et Valère Germain (2-0, 90e+3).

Dans un stade Louis-II prêt à faire la fête, le match a été assez fermé, les "Verts" diminués ne souhaitaient certainement pas subir une seconde déconvenue après celle subie dimanche face au PSG (0-5).
L'ASM a ouvert le score quand les stéphanois étaient à 10, après la blessure de Maïga, avec une récupération haute et Kylian Mbappé lancé, à la limite du hors-jeu et sur orbite, pour aller défier Ruffier et sa défense. Une feinte de frappe magistrale plus tard, le ballon était au fond du but vide (1-0, 19e).

Monaco a eu l'opportunité de se mettre à l'abri mais une tête de Falcao est déviée in extremis (52e), puis Germain rate le but vide sur un service de Mbappé (74e), mais est resté à portée de fusil de stéphanois assez inoffensifs, mis à part les tentatives de Nordin (16e et 55e) et Veretout (61e).
La délivrance n'est venue qu'au fin fond du temps additionnel, sur un contre mené par Thomas Lemar côté gauche, qui décalait parfaitement pour Valère Germain au second poteau (2-0, 90e+3), pour un joil bouquet final.

Monaco remporte son 29ème match de la saison, son 11ème consécutif (record de Bordeaux égalé), avec un record de 104 buts inscrits. Avec son total de 92 points, l'ASM est assurée du titre de Champion de France, son 8ème après ceux de 1961, 1963, 1977, 1982, 1988, 1997 et 2000.

La série de victoires est à continuer, pour en devenir le seul détenteur, à Rennes samedi prochain, lors de la clôture de la saison de Ligue 1.





Pour plus d'info sur la trente-et-unième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - SAINT-ETIENNE (J31, MATCH EN RETARD)
(16/05/2017)


Pour le match en retard de la 31ème journée du championnat de Ligue 1 2016-17, l'AS Monaco FC (1er) reçoit l'AS Saint-Etienne (8e).

L'objectif est simple pour l'ASM, prendre au moins 1 point pour fêter son 8ème titre de Champion de France devant ses supporters.
Mais les monégasques veulent plus, gagner pour continuer la série en cours de 10 victoires consécutives (26 buts marqués, 5 encaissés).

Dans le même temps, les stéphanois ont perdu 3 places au classement, avec le maigre bilan de 2 victoires, 5 nuls et 3 défaites (9 buts marqués, 16 encaissés) dont le 0-5 face au PSG du week-end dernier.

En Ligue 1, Monaco n'a perdu que 5 points sur toute la saison, avec 16 victoires pour 1 nul et 1 défaite (61 buts marqués, 13 encaissés).
L'ASSE a remporté 5 victoires loin du Forez, partagé 5 fois les points et perdu 7 fois (16 buts marqués, 19 encaissés).

Historiquement, les Monaco - Saint-Etienne sont plus en faveur des monégasques (20 victoires, 15 nuls, 13 défaites, 66 buts marqués et 56 encaissés).
Depuis la remontée en L1 en 2013, les monégasques n'ont plus perdu (2 victoires et 1 nul) mais les matches sont toujours serrés.

Pour Leonardo Jardim, il ne faut pas penser à l'après ou au match nul, il faut gagner.
«Nous aurons besoin de jouer comme d’habitude, avec la même attitude, la même ambition. On ne jouera pas pour faire un nul. L’objectif c’est de bien préparer l’équipe, de rester loin de l’euphorie. On va jouer contre une équipe de qualité, il faudra être à 100% pour gagner.
L’expérience t’amène à garder la tête froide. Dans le foot tout est possible, regardez la remontada du Barça... Ceux qui m’ont envoyé un message de félicitations, attendent encore la réponse... C’est un respect pour le foot. Nous avons travaillé 11 mois pour ce titre, ce n’est pas le moment de lâcher. C’est le moment uniquement de penser à mercredi.
Le trophée UNFP, ce n’est pas une revanche. Si je gagne ce sera une bonne chose. En 2014 et 2015, j’ai gagné la truelle d’or, si je gagne cette année ce sera une progression. Ce sera une reconnaissance pour ces 3 ans de travail. J’ai débuté comme adjoint de 4e division. Je travaille avec mes idées.
Ce groupe a une marge de progression encore très forte. Les jeunes ont encore minimum 30% de marge de progression encore.»
(Site officiel ASM)

Bernardo Silva n'a pas été élu meilleur joueur de L1, mais Monaco doit «finir le travail mercredi. C’est presque impossible de ne pas être champion mais dans le foot tu ne sais jamais... Quand tu as un adversaire comme Paris qui gagne tout, ça donne encore plus de mérite. On savait qu’on était presque champions après le match hier mais on n’a rien célébré. En 2017, on a fait que des victoires et deux matchs nuls. C’est très bien. On sait qu’on est proches, que cela va arriver. On célébrera avec nos supporters quand ce sera acquis.
Le coach m’a aidé personnellement beaucoup. Il a crée un groupe très soudé, avec une très bonne ambiance. Il travaille très bien avec les jeunes joueurs. Le travail du staff cette année est incroyable.
Je me sens très bien ici. C’est ma 3e saison. On peut finir champions. Il y a 2 ans un quart de finale de Ligue des Champions, cette année une demie. On joue pour gagner des titres à Monaco. Tous les joueurs sont très contents d’être ici. On a envie de continuer. Si tout le monde reste on peut faire quelque chose de spécial. Après dans le foot on ne sait jamais.
Dès le début tout a marché très bien, sur et en dehors de terrain. C’est beaucoup de plaisir de jouer au foot à Monaco cette saison. Mon but contre Paris c’est un tournant de la saison. C’est très difficile de jouer contre eux. L’égalisation nous donnait l’avantage pour garder notre 1ère place.»
(Site officiel ASM)

Leonardo Jardim a convoqué les 19 joueurs vainqueurs de Lille et Nabil Dirar, revenu de blessure.

Le coach des stéphanois, Christophe Galtier, s'attend à un match compliqué à Monaco avec une équipe démobilisée.
«Si on doit gâcher la fête de Monaco? Donc, il faut qu'on soit le Paris S.G. qui nous a gâché notre dernière à Geoffroy-Guichard. Cette défaite me laisse d'ailleurs un goût amer. Pas pour moi mais pour le maillot, mes dirigeants et nos supporters qui méritaient une dernière avec une autre prestation. Mes joueurs ont été touchés, K.-O. par cette défaite.
Monaco est champion, même s'il ne l'est pas encore mathématiquement. Il va falloir avoir un comportement très professionnel, j'ose espérer d'hommes. Car si on les regarde faire, si on se laisse glisser vers cette dernière semaine comme ce fut le cas dimanche dernier (contre Paris)... Il faut finir avec dignité, fierté et honneur. Non pas pour une personne, mais pour le maillot, l'institution. On se doit donc de livrer un vrai match.
On m'a fait remarquer que dans les équipes où le départ de l'entraîneur a été annoncé, il y a eu beaucoup de défaites. On ne va pas se le cacher : il peut y avoir du relâchement. Surtout que l'Europe n'est plus accessible depuis notre nul devant Bordeaux (2-2). Si on n'a pas montré notre visage, c'est également dû au fait qu'il y a de la fatigue et les incertitudes des uns et des autres quant à leur avenir.
J'ai alerté mes joueurs sur le fait où l'on est un des seuls matches en Europe mercredi. Qui plus est, avec une grande diffusion médiatique. Mes joueurs se doivent de faire un match de haut niveau pour ne pas être, non pas la risée, mais pour ne pas donner l'image d'un groupe qui a tout bafoué sur la dernière semaine.
Quand je vois le nombre d'absents, j'ose espérer que mes jeunes joueurs seront encadrés de la meilleure façon. Ce sera un beau baptême du feu pour eux.
Oui, Monaco m'a surpris. Il a fallu que les choses se mettent en place au Paris S.G. avec le changement d'entraîneur et cette période lui a été préjudiciable. Mais Monaco a montré beaucoup de forces, de vitesse et de jambes. Monaco est un beau champion et ravir le titre au Paris S.G. est une grande performance. Ce qu'il faut mettre en avant, c'est qu'il a marqué un nombre incroyable de buts. C'est exceptionnel en France et en Europe aussi.
Il existe un écart financier entre la septième et la huitième place. Je me dois de faire le job jusqu'au bout pour que le club ne souffre pas d'une perte financière en fin de saison.
» (lequipe.fr).

Comme annoncé, Galtier est privé de nombreux joueurs : Perrin, Corgnet, Malcuit, Monnet-Paquet, Pajot, Selnaes, M'Bengue sont blessé, Roux, Tannane et Dabo sont écartés.
Il a donc dû appeler quelques jeunes pour trouver 18 joueurs. Stéphane Ruffier est lui bien présent.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Saint-Etienne.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, Silva, Carrillo, Falcao, Germain, Mbappé.

Pour Saint-Etienne : Ruffier, Moulin, Théophile-Catherine, Polomat, Lacroix, Pogba, Pierre-Gabriel, Nade, Clément, Saivet, Veretout, Lemoine, Maïga, Rocha Santos, Hamouma, Soderlund, Beric, Nordin.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

TROPHÉES UNFP : L'AS MONACO RCOMPENSÉE
(15/05/2014)



De nombreux trophées pour l'AS Monaco

Comme chaque année, l'UNFP distribue ses trophées.
Une fois n'est pas coutume, l'AS Monaco a été recompensée par plusieurs trophées, prouvant une fois de plus son excellente saison.

Ainsi Kylian Mbappé a été élu meilleur espoir de la Ligue 1.
En 27 matches de Ligue 1, Mbappé a trouvé 14 fois le chemin des filets, et délivré 8 passes décisives.

Autre joueur monégasque récompensé, Danijel Subasic a été élu meilleur gardien de la Ligue 1 par ses pairs.
Le portier croate de l'ASM a disputé 35 des 36 premiers matches, ne ratant que le déplacement à Lille (J04). Il a encaissé 28 buts lors de ces rencontres.

Leonardo Jardim a lui aussi été récompensé par le trophée du meilleur entraîneur de Ligue 1.
Avec son jeu offensif, qui a donné 102 buts inscrits et 28 victoires en 36 rencontres, il était difficile de trouver un autre nom à inscrire sur le bulletin.
L'équipe de Jardim bat les records en L1 les uns après les autres, et va priver le PSG d'un nouveau titre de Champion de France.

Le onze-type de Ligue 1 est aussi trusté par les monégasques, avec 6 représentants.
Danijel Subasic, Benjamin Mendy, Thiago Silva, Kamil Glik, Djibril Sidibé, Marco Verratti, Michaël Séri, Bernardo Silva, Alexandre Lacazette, Kylian Mbappé et Edinson Cavani.


LE RÉSUMÉ DE MONACO - LILLE  
(15/05/2017)
Revivez la rencontre

Vous n'avez pas vu le match ?

Vous souhaitez revivre la rencontre de la 37ème journée de Ligue 1 contre Lille comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

Bonne lecture.