LES RÉACTIONS DE SAINT-PRYVÉ-SAINT-HILAIRE - MONACO (1-3)
(20/01/2020)

Robert Moreno
«Nous avons vu deux matches différents, une première période et une deuxième. À 3-0, je voulais toujours attaquer, mais avec ce résultat c'est très difficile de garder la même intensité. Saint-Pryvé n'avait plus rien à perdre, donc ils ont pris des risques. Mais je félicite mes joueurs. [...]
Quand tu mènes 3-0, c'est difficile de maintenir la pression. Je suis content.»
(L'équipe.fr & AFP)

Baptiste Ridira
«On reste des joueurs de N 2 face à des joueurs de Ligue 1. [...]
Le deuxième but nous a fait très mal. [...]
À la mi-temps, on s'est dit qu'on était passé à côté. Ça fait jamais plaisir, mais on a été capable de ne pas sombrer et de faire une belle deuxième période.»
(L'équipe.fr & AFP)

16ÈME COUPE DE FRANCE, SAINT-PRYVÉ-SAINT-HILAIRE - MONACO : 1-3
(20/01/2020)



Monaco se qualifie facilement pour les 8èmes de finale

L'AS Monaco s'est facilement défaite des amateurs de N2, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, 3-0 grâce à des buts de Keita Baldé (0-1, 11e et 0-2, 28e), Wissam Ben Yedder (0-3, 36e), contre un but tardif d'Antoine (1-3, 82e).

Pour ce dernier match des 16èmes de finale, Robert Moreno a effectué une large revue d'effectif, mettant des nombreux titulaires habituels sur le banc : Ballo-Touré, Glik, Bakayoko et Fabregas sont aux côtés de Subasic, Zagré et Boschilia.
Benaglio et Silva sont en tribune, ce qui donne le onze de départ suivant : Lecomte dans les buts, Jorge, Badiashile, Maripán et Aguilar en défense, Dias, Golovin et Jovetic au milieu, Baldé, Augustin et Ben Yedder en attaque.

Pour le SPSHFC, Baptiste Ridira fait confiance à Châtelin, Paye, Plisson, Obambot, Moutiapoullé, Leroyer, N'Cho, Kimbembé, Ouattara, Antoine et Seidou.

Dès l'entame, les monégasques cherchent à prendre les devants.
- Long ballon du revenant Jorge, de retour de prêt du Brésil, pour Stevan Jovetic qui contrôle en l'air et reprend de volée avant que le ballon ne touche le sol. Châtelin est battu, mais tout heureux de voir que le ballon lobé passe à côté de son but (2e).
- Coup-franc de Golovin pour la tête de Jovetic plein axe dans la surface. Châtelin capte (4e).
- Tir d'Augustin des 25m. Le portier du SPSHFC se détend et repousse (4e).
- Coup-franc côté droit le long de la touche, tiré par Golovin. Jovetic reprend de la tête, Châtelin se détend encore côté droit et repousse, sur Keita Baldé qui reprend de volée du plat du pied gauche, plaçant le ballon dans le petit-filet opposé (0-1, 11e).

L'AS Monaco a logiquement pris l'avantage, et laisse, un peu trop, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire revenir dans la partie avec la possession du ballon.
- Retour d'Augustin sur Antoine qui allait frapper dans la surface. Il lui prend le ballon (13e).
- Tir de 30m de Ouattara, loin du cadre, mais après une bonne période de possession (18e).

Monaco repart vers l'avant.
- Coup-franc de 25m de Jovetic. Le portier pryvatain le boxe (20e).
- Attaque monégasque avec un contre à 3 contre 1, mené par Gil Dias côté gauche, qui remonte le terrain et centre pour Ben Yedder, qui rate son contrôle du droit, et doit frapper du gauche. Obambot et Châtelin dévient en corner à bout portant (22e).
Sur celui-ci, Jovetic est encore là pour placer une tête piquée au premier poteau, captée par le portier du SPSHFC (22e).
- Tir de Golovin des 20m, du gauche. C'est un peu écrasé et capté (28e).
Châtelin relance sur la droite, pour Leroyer qui est pressé le long de la touche par Baldé et perd le ballon. Jovetic le récupère, joue rapidement pour Ben Yedder dans la surface, qui remise immédiatement en retrait en fixant le gardien, pour Keita Baldé qui a suivi pour marquer dans le but vide (0-2, 28e).

Monaco déroule, et accroît encore le score, sur un long ballon de Maripán pour Augustin qui contrôle de la cuisse et lance Ruben Aguilar cîté droit qui centre parfaitement pour Wissam Ben Yedder qui contrôle et fusille Châtelin d'une frappe croisée et puissante (0-3, 36e).

Le score à la pause ne bougera pas, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire tentant de sauver l'honneur.
- Tir d'Antoine en pivot des 20m, qui fuit le cadre (38e).
- Tir de Dias des 20m un peu à gauche. C'est à ras de terre, au ras du montant gauche du but pryvatain (38e).
- Coup-franc direct de Plisson des 25m, que Lecomte assure en claquant en corner (40e).

A la reprise, pas de changement.

Monaco garde le ballon et fait tourner, ce qui donne bien moins d'occasions.
Des espaces sont trouvés, avec Jovetic lancé côté gauche qui pique son centre pour Ben Yedder, devancé aux 6m par Plisson qui lui enlève le ballon de la tête (50e).
- Tir dévissé de Golovin des 30m (52e).
- Côté droit dans la surface, frappe de mule de Jean-Kévin Augustin qui trouve le poteau (59e).

Saint-Pryvé-Saint-Hilaire effectue 2 changements (56e) et cherche à sauver l'honneur.
- Tir d'Antoine des 20m, contré par Badiashile (60e).
- Moutiapoullé percute côté droit et lance Antoine dans la profondeur et le dos de la défense. Sa frappe est bien repoussée par Lecomte, qui a bouché le premier poteau (68e).

Monaco fait tourner le ballon, et son effectif, avec les entrées de Gabriel Boschilia (61e), Tiémoué Bakayoko (72e) et Arthur Zagré aux places de Ben Yedder, Golovin et Jovetic.
Coup-franc côté gauche frappé par Da Silva, prolongé par Maripán, pour le second poteau où Moutiapoullé contrôle et remet fort devant le but où Antoine surgit et marque de la tête (1-3, 82e).
Ce but est fêté comme le but de la victoire pour le SPSHFC, qui a sauvé l'honneur.

Monaco répond.
- Frappe de Arthur Zagré, déviée devant le but. L'arbitre l'annule, car Bakayoko, en cherchant à se pousser de devant le but, a dévié involontairement du bras (85e).
- Long ballon pour Augustin, avec Plisson dans son dos. Sa frappe de demi-volée du gauche est dévissée et rate le cadre (90e+1).
- Décalé par Dias dans la surface côté gauche, Baldé élimine son adversaire d'une feinte de corps et frappe du gauche. C'est à ras de terre, croisé et vient frôler la base du montant opposé (90e+2).

Monaco se qualifie, a fait tourner pour reposer ses troupes avant une nouvelle semaine à 3 matches. Entre la réception de Strasbourg et le déplacement à Nîmes, l'ASM jouera les 8èmes de finale de la Coupe de France, mardi 28 janvier à 20h55, contre l'AS Saint-Etienne au Louis-II.



Retrouvez la feuille de match SPSHFC - ASM
Les résultats de la Coupe de France 2019-20.

COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES 8ÈMES DE FINALE
(19/01/2020)


Monaco recevra Saint-Etienne si...

Le tirage au sort des seizièmes de finale de la Coupe de France 2019-20, qui auront lieu les 18 et 19 janvier 2020, a eu lieu ce soir après Lorient - PSG, avant le dernier match des 16èmes de finale qui opposera demain Saint-Pryvé-Saint-Hilaire (N2) à l'AS Monaco FC.

Le tirage au sort a été effectué par le navigateur morbihannais Erwan Le Roux.

En cas de victoire, demain, face au club de N2 de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, l'AS Monaco rencontrera l'AS Saint-Etienne.

Pour parvenir à ce stade de la compétition, les "Verts" ont disputé deux tours face à des clubs hiérarchiquement inférieurs.

Le parcours de l'ASSE :
  • 16ème de finale, Paris FC (L2) - AS Saint-Etienne : 2-3
  • 32ème de finale, FC Bastia-Borgo (N) - AS Saint-Etienne : 0-2

  • Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES 8ÈMES DE FINALE APRÈS LE MATCH DE 20H55
    (19/01/2020)

    Monaco connaitra ce soir son possible adversaire

    C'est ce soir en direct sur Eurosport, après la rencontre de 20h55, et avant le résultat du dernier match de ces 16e qui opposera demain Saint-Pryvé-Saint-Hilaire à l'ASM, que Monaco connaitra son adversaire, en cas de qualification, pour le compte des 8èmes de finale de la Coupe de France.

    Les 18 clubs encore qualifiés sont :
    - les 10 clubs de Ligue 1 encore qualifiés : Angers, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Rennes, Saint-Etienne, Strasbourg.
    - le dernier club de National : Pau.
    - les 2 clubs de National 2 restants : Belfort, Epinal.
    - le dernier représentant de National 3 : Limonest.
    - le vainqueur du match de ce soir : Lorient (L2) - Paris Saint-Germain (L1).
    - le vainqueur du match de demain : Saint-Pryvé-Saint-Hilaire (N2) - AS Monaco FC (L1).

    Retrouvez les résultats de la Coupe de France 2019-20.

    COUPE DE FRANCE : 16ÈME DE FINALE, PRÉSENTATION SAINT-PRYVÉ-SAINT-HILAIRE - MONACO
    (19/01/2020)



    Pour les 16èmes de finale de la Coupe de France, l'AS Monaco se rend dans le Loiret défier le Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC.

    Le SPSHFC est un club de la banlieue d'Orléans, où se déroulera la rencontre, le stade du Grand Clos" n'étant pas homologué.
    Pensionnaire de National 2, division où joue la réserve de l'ASM, le Saint-Pryvé-Saint-Hilaire Football Club est actuellement 9ème du groupe C.
    Pryvatains et Hilairois, les habitants des deux communes de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin et Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, comptent 19 points en 16 journées (1 match en retard), avec 4 victoires, 7 nuls et 4 défaites (17 buts marqués et 19 encaissés).

    Le SPSHFC a parfaitement débuté l'année 2020, en diminant à domicile la réserve de Montpellier, 3-1 Pour pouvoir affronter l'ASM en Coupe de France, qui a sorti Reims au tour précédent (2-1), Saint-Pryvé-Saint-Hilaire a fait un exploit, en éliminant Toulouse en 32e, lanterne rouge de L1.

    Le parcours de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC :
  • 32ème de finale, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC - Toulouse FC (L1) : 1-0
  • 8ème tour, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC - AJ Saint-Georges Cayenne (R1, Guyane) : 6-0
  • 7ème tour, Moulins-Yzeure Foot (N2) - Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC : 1-2
  • 6ème tour, FC Saint-Jean Le Blanc (R1) - Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC : 1-5
  • 5ème tour, ASL Orchaise (D) - Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC : 1-9
  • 4ème tour, AG Boigny-Checy-Mardie (D) - Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC : 0-3

  • Robert Moreno est prévenu, et connaît déjà l'Histoire de l'ASM en Coupe, rappelant la saison 2010-11 et l'élimination par Chambéry.
    «Le football, c'est une habitude. Tu dois répéter, répéter. Le succès en football, c'est de se donner des habitudes. En ce moment, les joueurs n'ont pas le rythme pour jouer tous les trois jours. Jusqu'à mi-février, nous avons un match tous les trois jours.
    C'est difficile de donner toutes les informations que je veux. Je dois contrôler ce que je dis aux joueurs et les exigences. Je vais faire tout ce que je peux pour que l'équipe marque plus de buts et gagne des matches.
    Pour moi, 4-1 ou 3-1, c'est la même chose. Si on marque le 3-2, il y a la possibilité de gagner le match. Pour moi, c'est important d'attaquer et d'accepter les risques que nous prenions.
    Nous avons vu les Girondins de Bordeaux perdre en coupe de France et Toulouse contre Saint-Pryvé-Saint-Hilaire. Nous avons en face une équipe de N2 qui a envie de gagner. Si nous respectons l'adversaire, nous pouvons gagner. C'est une question de respect, nous aurons des chances de gagner.
    Quand tu es un bon professionnel, tu dois bien faire contre le PSG et Saint-Pryvé-Saint-Hilaire. C'est une question de respect. Nous devons égaler le niveau d'intensité. Si nous répondons présent dans ce secteur, nous pouvons gagner.
    Nous voulons aller au prochain tour de Coupe de France. Mes joueurs doivent me montrer qu'ils veulent jouer tous les matches. Je veux un groupe concerné.
    Aujourd'hui dans le football moderne, le staff est très important. Tout mon travail est collectif. C'est le travail de tout le monde pour donner la possibilité aux joueurs d'être au meilleur niveau.
    Pour décider de l'équipe, j'attends le dernier jour. Je veux voir tous les entrainements, analyser avec les vidéos de ces entrainements pour voir nos problèmes. Après ça, nous analysons notre adversaire. Ensuite avec le staff, je décide de qui va jouer. C'est mieux, je veux que tous les joueurs pensent qu'ils peuvent jouer le week-end. C'est ma volonté.»
    (Site officiel AS Monaco)

    Moreno va devoir faire tourner un peu son équipe car Gelson Martins est blessé, en plus des forfaits de Pellegri, Geubbels et Slimani.
    L'espagnol a convoqué 20 joueurs, dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, de retour de ses 2 années de prêt au Brésil, et Arthur Zagré.
    Malade cette semaine, Tiémoué Bakayoko est du voyage, au contraire de Benjamin Henrichs.

    Pour le Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC, le coach Baptiste Ridira n'aura pas de mal à motiver ses joueurs, après avoir fait tomber Toulouse, dernier de L1.
    «Monaco faisait partie des équipes qui nous font clairement rêver dans notre petits parcours de joueurs et d'éducateurs modestes. C'est un club historique de L1. C'est magnifique pour nous et il faut profiter de cet engouement.
    Pour moi, Monaco c'est Thierry Henry, Ludovic Giuly, Jean-Luc Ettori. C'est un club qui a un passé prstigieux. Ils ont allés en finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupes contre le Werder Brême, il y a eu l'épopée de 2004 et la finale de Ligues des Champions contre Porto avec Didier Deschamps comme coach.
    Je repense aux grands joueurs comme George Weah... enfin bref. Sans oublier le titre de champion de France il y a 2 saisons. Nous, modeste club de N2... C'est un club qui fait rêver.
    Il y a un vrai prestige qui entoure le club et la Principauté de Monaco. C'est un autre monde, un lieu idyllique.
    Monaco, c'est aussi fort que l'OM ou Paris. On sent qu'autour de ce club, il y a énormément de supporters dans toute la France. Les places se sont vendues comme des petits pains. Pour nous, c'est un très gros club, une grosse opposition. Un club à l'actualité forte aussi qui a changé d'entraîneur. Deux entraîneurs de renom avec Jardim et maintenant Monsieur Moreno. En France, on ne le connaît peut-être pas trop mais il a quand même été le sélectionneur de l'Espagne ! Ce n'est pas rien.
    Avec la double confrontation contre Paris, au niveau local, ça a suscité une grosse curiosité par rapport à notre match.
    Les deux matches contre Paris ? On se dit qu'ils ont peut-être raté le coche la deuxième fois et que ça va nous retomber dessus (rire). On se demande quelle équipe nous allons affronter, quel groupe nous allons avoir en face... Mais bon, on imagine que lorsqu'un nouveau coach arrive, il veut développer rapidement les automatismes. Ce n'est pas très rassurant quan on voit l'équipe que Moreno peut aligner. Je ne pense pas qu'ils nous prendront de haut en plus. Pour eux, c'est l'occasion d'aller chercher un titre. Ils vont être encore plus redoutables. Ce n'est pas rassurant... Mais l'idée de se retrouver face à Fabregas ou Ben Yedder, c'est incroyable. On avait joué Rennes la saison dernière, on a un peu d'expérience mais il n'y avait que 3000 personnes. Là, ce sera le double ! Ce sera un événement à gérer sur le plan émotionnel.
    On n'est pas très bien classé en championnat, mais le message est de gentiment profiter de l'émulation autour de ce match, sans oublier que la priorité restait le maintien en N2. On n'a eu qu'un match de championnat entre le tirage et la rencontre de demain, donc on n'a oas trop le temps de tergiverser. C'est un avantage. On vit les choses comme elles viennent. On reste lucide. On n'a rien changé de particulier dans notre façon de nous entraîner.
    Mon effectif ? Nous n'avons pas d'anciens pros, mais plusieurs joueurs sont passés par des centres de formation prestigieux. On a un effectif jeune, qui joue avec beaucoup de fougue et d'envier. On s'appuie là-dessus depuis le début de saison.
    Ce que je redoute de l'ASM ? La vitesse et la qualité offensive qu'on a pu voir avec des joueurs de grandes qualités. Nous devrons rester calmes et serains. Ce sera la clé. On doit rester fidèle à ce que l'on sait faire et ne pas surjouer. Nous devrons maîtriser les événements si c'est possible.
    Un casse-têt pour choisir les joueurs pour ce match ? C'était déjà le cas contre Toulouse, On a dû faire de choix forts pour ce match de reprise après la trêve. Certains joueurs ont gagné leur place avec cette qualification en Coupe de France et ont confirmé contre la réserve de Montpellier (victoire 3-1). Il y aura des déçus, mais ça fait partie du jeu, d'une saison. Que ce soir en N2 ou en Coupe. Mais évidemment que tout le monde veut sa part du gâteau. On net peut pas mettre tout le monde sur la feuille et sur le terrain. Mais tout le monde participe à cet événement extraordinaire.»
    (Nice-Matin)

    Le coach pryvatain a dû choisir 18 joueurs. Claveau, Bangaly, Diong, Gérard, Natlaoui, Opa et Da Silva Mendonça seront en tribune pour soutenir leurs coéquipiers.

    Retrouvez tous adversaires français de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus :

    Pour Monaco : Benaglio, Lecomte, Subasic, Aguilar, Badiashile, Ballo-Touré, Glik, Jorge, Maripán, Zagré, Bakayoko, Boschilia, Dias, Fabregas, Golovin, Silva, Augustin, Baldé, Ben Yedder, Jovetic.

    Pour Saint-Pryvé-Saint-Hilaire : Chatelin, Hunou, Da Silva, Leroyer, Moutiapoullé, Obambot, Paye, Plisson, Charpentier, Esmel, Kimbembé, N’Cho, Perroux, Rouamba, Antoine, Lema&iacirc;tre, Ouattara, Seidou.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...
    Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    FIN DE CONTRAT POUR NALDO
    (17/01/2020)
    Contrat résilié

    Dans un bref communiqué, l'AS Monaco a annoncé que le club et son défenseur brésilien «Ronaldo Aparacido Rodrigues «Naldo» ont trouvé un accord pour résilier le contrat qui les liait jusqu’au 30 juin 2020.
    Le club remercie Naldo pour son professionnalisme et lui souhaite le meilleur pour l’avenir.»


    Lors de ses 12 mois passés sur le Rocher, Ronaldo Aparacido Rodrigues «Naldo» n'aura participé qu'à un total de 9 rencontres (7 de L1, 1 de Coupe de France, 1 de Coupe de la Ligue).
    Son arrivée était souhaitée par Thierry Henry pour renforcer sa défense à 5, mais entre suspensions pour cartons rouges, et limogeage de son entraîneur, il n'a quasiment pas joué sous Leonardo Jardim pour le reste de la saison.

    Cette saison, le portugais ou son remplaçant Robert Moreno n'ont jamais fait confiance au défenseur de 37 ans.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    LES RÉACTIONS DE MONACO - PARIS S.G. (1-4)
    (15/01/2020)

    Robert Moreno
    «Je suis très content et fier de mon équipe. Nous avons été dans le rythme. Le résultat est différent de dimanche, mais on a continué à attaquer. C'est difficile d'avoir des espaces contre Paris. Les quatre buts encaissés sont dus aux risques qu'on a pris. Mais nous avons fait un bon match collectivement. Je n'ai rien à dire de l'arbitre ou du VAR. Les visions des caméras sont difficiles à interpréter. Je ne contrôle pas ce que fait l'arbitre mais ce que font mes joueurs » (lequipe.fr & AFP)

    Thomas Tuchel
    «La différence dans cette victoire (4-1) par rapport au nul de dimanche dernier ? On a eu aussi la possibilité de gagner dimanche au Parc. Ça s'est joué sur des détails. Il y a plus de management et de risques offensifs dans cette victoire. Notre contre-pressing a été bien meilleur. On a été plus courageux, plus serrés pour évoluer tous ensemble. Ce succès est mérité. Nous nous sommes créé plus d'occasions et plus de possibilités de marquer. L'équipe a été supérieure dans la possession. Les joueurs ont été très attentifs et impliqués.
    Le 4-4-2 ? C'est toujours une question de structure et je suis un gars structuré. Je suis convaincu que cette structure est nécessaire. Le résultat de dimanche n'était pas qu'une question de structure. La différence est qu'on a été plus attentifs. Mais je n'ai aucun doute sur le fait qu'on peut jouer des matches comme ça avec notre qualité offensive. Tout le monde doit être impliqué.
    Mauro Icardi moins décisif ? C'est vrai. Mais ça fait un bon mixte avec Mbappé, Di Maria et Neymar, qui en touchent beaucoup. Mauro crée des espaces aussi, pour les autres qui en profitent. Ça fait deux matches qu'il ne marque pas, mais il travaille beaucoup pour l'équipe. Après, on a utilisé la vitesse de Ney et Kylian pour les contre-attaques. Mais je reste satisfait de Mauro.
    Les prestations de Kurzawa, Kouassi et Kimpembé ? Ces changements étaient obligatoires avec les absences. Ils les ont bien suppléées. On a confiance en Tanguy, avec sa taille et malgré des erreurs en première période. Il s'est amélioré au cours du match.
    L'objectif est toujours de gagner et faire le trou. On doit faire une grande performance avant de faire des résultats. Nous avons peut-être les meilleurs joueurs, mais je veux qu'on soit la meilleure équipe. Nous avons huit points d'avance. C'est bien.
    Navas ? Il est une garantie dans le jeu et le management. C'est un vrai numéro un. Il est super cool comme mec et comme gardien. Tout le monde est tranquille avec lui. La situation est claire.»
    (lequipe.fr & AFP)

    CHAMPIONNAT 15ÈME JOURNÉE, MONACO - PARIS S.G. : 1-4
    (15/01/2020)

    Monaco dominé par le PSG

    L'AS Monaco n'a pu rééditer sa prestation du week-en dernier, contre le PSG, en concédant une lourde défaite (1-4), marquée par quelques décisions arbitrales toutes en défaveur de l'ASM : 1er but accordé avec une faute qui aurait pu être sifflée au départ, puis avec un hors-jeu limite non signalé, un pénalty imaginaire, un but signalé hors-jeu et validé par la VAR.

    Pour cette revanche du 3-3 du Parc, Robert Moreno a aligné la même équipe.
    Pour Tuchel, il y a de nombreux changements : 3 sur 4 en défense, 1 au milieu.

    Et comme dimanche soir, l'ASM n'a pas concrétisé les occasions qu'elle s'est créée, ce qui aurait pu mettre un peu de doute dans les esprits parisiens, qui sont rapidement partis vers le but asémiste.
    - Lourde frappe de Gueye que Lecomte dégage (2e).
    - Centre de Henrichs de la droite, tête de Wissam Ben Yedder dégagée par Navas (4e).
    - Tir de Di Maria des 25m repoussée par Lecomte (5e).
    - Frappe de Martins qui file pas loin de la lucarne gauche parisienne (5e).
    - Centre de Mbappé que Neymar tacle et enlève à Icardi au second poteau. A côté (7e).
    - Coup-france de Neymar qui cherchait la lucarne (17e).
    - Centre de Mbappé pour Neymar au premier poteau qui réussit une "Madjer, mais Lecomte est attentif et repousse (18e).
    - Faute sur Baldé non signalée le long de la touche côté gauche, et contre parisien avec Mbappé lancé à l'extrême limite du hors-jeu, qui s'en va tromper Lecomte d'un tir croisé (0-1, 24e). Il faudra de longues minutes à la VAR pour accorder le but.

    - Réaction monégasque avec Gelson Martins qui bute sur Navas (28e).
    - Corner de Golovin, tête de Bakayoko à côté (36e).
    - Débordement de Kurzawa côté gauche qui revient dans la surface et s'effondre devant Glik. L'arbitre accorde un pénalty très généreux, que Neymar transforme à l'identique de dimanche, en prenant encore Lecomte à contre-pied, toujours sur sa droite (0-2, 45e+2).

    A la pause, Monaco a été malmenée au milieu du terrain, a du mal à se trouver devant, mais est menée par des buts litigieux et aurait pu scorer avec plus de réalisme.

    En seconde période, le PSG gère, garde le ballon. Les opportunités sont moins nombreuses mais toujours en faveur du PSG, dont un face-à-face raté par Kylian Mbappé devant Benjamin Lecomte (58e).
    Les premiers remplacement se font : Adrien Silva pour Aleksandr Golovin qui tire la patte (69e), Sarabia et Verratti pour Icardi et Gueye (71e).
    L'entrée de l'espagnol se traduit par un nouveau but, sur une balle lobée reprise de volée au second poteau. Le drapeau se levait pour signaler un hors-jeu, annulé par la VAR, qui validait le but (0-3, 73e).

    Pour les dernières minutes, les deux entraîneurs effectuaient leurs derniers remplacement avec Jean-Kévin Augustin, Stevan Jovetic et Draxler pour Martins, Fabregas et Di Maria (78e).
    L'ASM parvenait à sauver l'honneur sur un coup-franc de Adrien Silva de la droite. Navas se troue, Tiémoué Bakayoko derrière lui marque du genou (1-3, 87e).

    Monaco n'aura pas le dernier mot. En voulant à nouveau marquer, les monégasques se font prendre en contre, Neymar lançant Mbappé côté gauche, qui trompait une nouvelle fois Lecomte (1-4, 90e+1).

    Émoussés physiquement, les joueurs de Robert Moreno n'ont pu lutter contre le PSG, pas aidés par l'arbitrage de Mr Letéxier, qui a remplacé Mr Bastien blessé.
    Ironie du sort, Mr Letéxier était prévu pour le prochain match de l'ASM, celui en Coupe de France contre Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, lundi soir à Orléans.
    Il est finalement remplacé par Mr Schneider.

    En L1, le prochain match est samedi prochain, le 25 janvier, cotnre Strasbourg au Louis-II.

    Pour plus d'info sur la quinzième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LIGUE 1, LES RÉSULTATS DES MATCHES EN RETARD
    (15/01/2020)
    Les résultats des matches en retard de Ligue 1

    Les trois matches en retard se déroulaient ce mercredi.

     0-1 

    A 19h, le match en retard de la 12ème journée a vu un des derniers, Nîmes (19e), perdre à domicile face à un des premiers, Rennes (3e).
    Hunou a été l'unique buteur de la rencontre (0-1, 64e).

     1-1 

    Le match en retard de la 16ème journée, entre Amiens (18e) et Reims (10e) n'a pas eu de vainqueur, Konaté (1-1, 54e) répondant à Kutesa (0-1, 45e+1).
    Le rémois Tristan Dingomé a joué toute la partie.

     21h 

    A 21h, le match en retard de la 15ème journée entre l'AS Monaco (8e) et le Paris S.G. (1er) de Layvin Kurzawa, Abdou Diallo et Kylian Mbappé.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    PRÉSENTATION MONACO - PARIS S.G. (J15, MATCH EN RETARD)
    (14/01/2020)


    Pour le match en retard de la 15ème journée du championnat de Ligue 1 2019-20, l'AS Monaco FC (8e) reçoit le Paris S.G. (1er).

    Trois jours après la surprise monégasque, et ce match nul 3-3 au Parc-des-Princes, les deux équipes se retrouvent au Louis-II, pour le match aller qui avait été reporté le 1er décembre dernier en raison des grosses pluies sur la Côte d'Azur.

    Les parisiens seront revanchards, et voudront récupérer les points perdus à domicile, en confirmant leurs bonnes stats à l'extérieur, avec 7 victoires à Metz (0-2, J04), Lyon (0-1, J06), Bordeaux (0-1, J08), Nice (1-4, J10), Brest (1-2, J13), Montpellier (1-3, J17), Saint-Etienne (0-4, J18) et 2 défaites à Rennes (2-1, J02) et Dijon (2-1, J12).

    Mais l'ASM est meilleure à domicile, avec 6 victoires d'affilée au Louis-II en L1.
    Et historiquement, l'ASM aime le PSG avec 43 rencontres de L1 en Principauté, pour 24 victoires monégasques, 13 nuls, 6 défaites (68 buts marqués et 35 encaissés).

    L'inconnue pour Robert Moreno et ses joueurs, c'est de savoir s'ils pourront rééditer la performance du Parc, autant tactiquement que physiquement.
    «Ils ont fait un grand match et je suis sûr que demain, ça sera encore plus difficile. Nous avons montré notre meilleur visage pour essayer de gagner le match.
    Ils ont une équipe de très grande qualité alors faire jouer un joueur ou un autre, il n'y a pas de différence. Tous les joueurs du PSG sont des grands joueurs.
    Nous sommes très contents parce que tout dépend du dernier résultat en football. Nous avons fait un grand match contre la meilleure équipe de France. Dire autre chose n'est pas juste.
    Nous devons faire mieux pour ne pas prendre trois buts. Je pense qu'ils ont eu une dizaine d'occasions franches, mais c'est aussi à cause de la qualité de leurs joueurs. C'est compliqué de les bloquer. C'est incroyable quand tu vois ce qu'ils font dans les petits espaces.
    Même en faisant notre maximum, ils arrivent à trouver des solutions. Le PSG est une équipe qui exige le maximum de notre équipe. Même avec une exigence au maximum, nous arrivons à être en danger.
    Je suis un nouvel entraîneur. Tous les joueurs veulent montrer qu'ils sont capables d'apporter à l'équipe, d'être importants. Ils sont tous disponibles. Jovetic est disponible. J'espère rapidement récupérer les derniers blessés et avoir un gros problème pour constituer le groupe.
    Wissam Ben Yedder a été une grande surprise pour les espagnols. Je reconnais le joueur que j'ai vu jouer en Liga. Il est un grand joueur, il a la qualité pour marquer des buts, mais il donne aussi énormément de solutions pour ses coéquipiers. Il est très important pour nous, j'espère qu'il sera toujours à ce niveau.»
    (Site officiel ASM)

    L'arrivée de l'espagnol a redonné une place de titulaire à Guillermo Maripán en défense centrale.
    «Paris n'est pas une équipe simple à jouer mais le groupe est bien et nous espérons faire un bon match demain.
    Moreno est un grand entraîneur. Chaque entraîneur a sa philosophie, nous nous adaptons petit-à-petit aux consignes du nouveau staff.
    Concernant la tactique, certains matches nous obligent à jouer et presser haut, d'autres à maintenir un bloc bas.
    Quand j'affrontais Wissam en Liga, c'était toujours difficile de défendre. C'est un grand joueur ! Il sait tout faire et a une très bonne finition.
    Je pense que le club peut rêver d'une qualification en Ligue des Champions. Le groupe est uni, nous avons tous envie de faire de grandes choses.»
    (Site officiel ASM)

    Robert Moreno a toujours Geubbels et Pellegri sur le flanc, Islam Slimani est incertain (gêne à une cuisse). Gelson Martins sorti au Parc est présent, comme Danijel Subasic qui a purgé ses deux matches de suspension.
    Le groupe n'a pas été communiqué.

    Le coach parisien, Thomas Tuchel compte plusieurs blessés après le match de dimanche.
    «Nous allons sûrement faire sans Juan Bernat, Marquinhos et Thomas Meunier. Ce ne sont pas des blessures graves, mais nous faisons attention. Le reste du groupe sera normalement disponible.
    C’est bien que l’on puisse jouer Monaco trois jours après. On a joué un match contre une équipe très forte et il faudra ajuster quelques détails mercredi. Mais ce match nous permet de progresser. Nous voulons gagner à Monaco. Même si ce sera difficile, je suis convaincu que l’on peut le faire.
    On peut jouer dans n’importe quel système. Dans le football, aucun système te fait gagner à coup sûr. C’est pour cela que nous changeons parfois de système et nous ajustons selon l’adversaire. Peu importe le schéma, le plus important est d’ajuster certains détails et d’être performants. Avec quelques ajustements, je suis convaincu que nous pouvons l’emporter.
    » (Site officiel PSG).

    L'entraîneur allemand du PSG a donc dû changer quelques joueurs dans son groupe de 20 joueurs retenus.
    Bernat, Cavani, Marquinhos, Meunier et Paredes sont touchés et absents. Cela profite à Bakker, Diallo, Herrera, Kehrer, Kouassi, Kurzawa qui sont du voyage.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Paris S.G.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : non communiqué.

    Pour Paris S.G. : Bulka, Navas, Rico, Bakker, Dagba, Diallo, Kehrer, Kimpembé, Kouassi, Kurzawa, Silva, Draxler, Gueye, Herrera, Verratti, Sarabia, Di Maria, Icardi, Mbappé, Neymar.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...