LIGUE 1, 34ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(22/04/2017)
Les résultats de la 34ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-0 

Vendredi à 20h45, Nancy (17e) a pris le point du nul contre Marseille (6e).
L'ASNL a joué sans Vincent Muratori, blessé, mais avec Youssef Aït Bennasser, qui a dû être remplacé à la 29e à la suite d'une béquille.
Patrice Evra a joué les 90 minutes pour les phocéens.

 2-0 

Samedi à 17h, le Paris S.G. (2e) a pris la tête de la L1, avec 2 matches joués de plus que l'ASM, avec sa victoire sur Montpellier (12e).
Cavani (1-0, 29e) et Di Maria (2-0, 48e) ont permis au PSG de battre le MHSC de son ancien entraîneur-adjoint, Jean-Louis Gasset, qui avait écarté Cédric Mongongu et a fait entrer Souleymane Camara à la 81e.
Côté PSG, pas de Layvin Kurzawa, blessé.

 2-0 

Samedi à 20h, il a fallu une mi-temps à Bordeaux (5e) pour prendre le dessus sur Bastia (20e), qui file droit en Ligue 2.
Malcom (1-0, 55e) et Sankharé (2-0, 69e) ont ouvert la voie du succès aux girondins du capitaine Jérémy Toulalan, qui a joué au milieu la première période, et en défense la seconde.
Il a été rejoint sur la pelouse par Jaroslav Plasil, à la 76e, après que les corses aient été réduits à 10 après le 2ème jaune d'El-Kaoutari (75e).
Nicolas Maurice-Belay est resté sur le banc bordelain, Jérémy Menez avait déclaré forfait, touché aux adducteurs.
Côté corse, Mehdi Mostefa (averti à la 26e) a été remplacé à la 67e.
Allan Saint-Maximin, du voyage en Gironde avec les 21 corses retenus, n'était pas sur la feuille de match, comme Sébastien Squillaci, en rééducation après sa blessure au genou en octobre dernier.

 3-0 

Première victoire à domicile de Lille (14e) de Franck Passi, contre un Guingamp (8e) remanié en prévision de la demi-finale de Coupe de France, mardi soir.
De Préville a mis le LOSC devant grâce à un doublé (1-0, 10e et 2-0, 35e sur pénalty), Eder a clot le score (3-0, 66e).
Marcos Lopes (remplacé à la 67e) a participé à la fête au contraire de Farès Bahlouli, écarté une nouvelle fois.

 0-2 

Rien ne va plus à Caen (16e), qui a encore perdu, cette fois face à Nantes (10e).
Les "Canaris" se sont imposés avec un doublé de Bammou (0-1, 27e et 0-2, 35e).

 3-2 

Opération maintien en route pour Dijon (19e), qui a battu Angers (13e), mais s'est fait peur en fin de partie.
Les bourguignons ont mené 3-0 grâce à Diony (1-0, 5e), Lees-Melou (2-0, 17e) et encore Diony (3-0, 43e), mais les angevins sont revenus dans la partie en 2 minutes, sur un pénalty de Mangani (3-1, 68e) et un but de Toko-Ekambi (3-2, 69e).
Le scoïste Thomas Mangani, averti à la 80e, n'a pu croisé sur le terrain Dylan Bahamboula, écarté de la feuille de match.

 5-1 

Pluie de but pour Lorient (18e) contre Metz (15e), qui avait fait tourner contre le PSG en milieu de semaine.
Les lorientais ont ouvert le score par Ciani, sur un corner (1-0, 13e), mais se sont faits reprendre sur un pénalty, concédé par ciani pour un tirage de maillot, transformé par Diabaté qui se faisait justice (1-1, 32e).
La décision s'est faite en seconde période, grâce à Cabot, déjà passeur décisif sur le 1er but. Il remet ça sur un coup-franc repris par Waris (2-1, 49e), profite d'une passe en retrait hasardeuse (3-1, 60e) et score encore (4-1, 66e).
Benjamin Moukandjo, titulaire, rajoute une perle dans le collier pour une large victoire (5-1, 78e) qui sort les "Merlus" de la zone rouge.

Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
- A 15h, Toulouse (11e) reçoit Nice (3e).
- A 17h, Saint-Etienne (7e) affronte Rennes (9e).
- A 21h15, Lyon (4e) accueille l'AS Monaco (1er).

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 31 buts.
Il devance :
- Lacazette (Lyon) avec 24 buts.
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 18 buts.
- Gomis (Marseille) avec 17 buts.
- Balotelli (Nice), Moukandjo (Lorient), Mounié (Montpellier), Santini (Caen) et Thauvin (Marseille) avec 13 buts.
- Kylian Mbappé (AS Monaco) avec 12 buts.
- Boudebouz (Montpellier), Pléa (Nice) avec 11 buts.
- 4 joueurs avec 10 buts.
- 5 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco)avec 9 buts.
- 11 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco) avec 8 buts.
- 4 joueurs dont Guido Carrillo et Thomas Lemar (AS Monaco) avec 7 buts.
- 12 joueurs dont Gabriel Boschilia et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
- 11 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
- 21 joueurs dont Lopes (Lille) avec 4 buts,
- 27 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Eysseric (Nice), Mangani (Angers), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
- 32 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, João Moutinho, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
- 101 joueurs dont Nabil Dirar et Jemerson de Jesus Nascimento (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
- 23 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

PRÉSENTATION LYON - MONACO (J34)
(22/04/2017)


Pour la 34ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (1er) se rend chez l'Olympique Lyonnais (4e).

C'est aussi la rencontre entre les deux derniers représentants de l'Héxagone en Europe, qui ont joué cette semaine.
L'ASM en Ligue des Champions, qui a sorti le Borussia Dortmund, en l'emportant 3-1 au Louis-II jouera la Juventus en demi-finale.
L'OL en Ligue Europa, qui a éliminé le Besiktas Istanbul en Turquie en perdant 2-1 après prolongation, mais s'imposant aux tirs au but, défiera l'Ajax Amsterdam.

La récupération sera donc primordiale pour l'emporter demain soir, et continuer avec le PSG en tête de la L1.
Mais la pelouse lyonnaise ne réussit pas aux monégasques. La nouvelle, avec deux lourdes défaites (le 1-6 contre l'OL de la saison passée, et le 1-4 contre le PSG en finale de Coupe de la Ligue au début du mois), et l'ancienne, car en 54 déplacements (L1 et L2), Monaco ne s'y est imposé que 15 fois (14 nuls et 25 défaites).

Pour faire mentir ces statistiques, les monégasques peuvent s'appuyer sur d'autres.
Dernièrement en L1, l'ASM reste sur 5 victoires consécutives (12 buts marqués, 2 encaissés), quand l'OL est sur 2 victoires, 1 nul et 2 défaites (10 buts marqués et 7 encaissés).
A domicile, Lyon alterne le bon et le mauvais, avec 11 victoires et 5 défaites. A l'extérieur, Monaco a remporté 10 victoires, partagé 4 fois les points et perdu 2 fois.

Dans le Rhône, l'équipe de Leonardo Jardim doit prendre des points pour garder son joker d'avance sur le PSG, qui pour lui, va faire un sans-faute pendant un mois.
«Nous avons un calendrier très chargé. Les joueurs ont démontré leurs compétences et c’est eux qui ont fait que Monaco peut vivre cette fin de saison.
Lyon est une équipe qui a démontré sa force en Europe, même si en championnat cela se passe moins bien.
Si nous aurons un avantage physique ? La fatigue se juge au nombre de matches accumulés, pas le nombre de jours entre deux matches.
Nous jouons toujours avec la meilleure équipe, celle la plus en forme pour être capable de gagner. Sidibé sera forfait. Nous avons aussi 2-3 joueurs de plus qui ont des petits soucis. On prendra la décision demain samedi.
Paris avec son calendrier peut mettre toutes ses forces dans la Ligue 1. Je pense qu’ils ne perdront pas de points d’ici la fin.»
(Site officiel ASM).

Son milieu Tiémoué Bakayoko est sur la même longueur d'onde.
«La Juve, c’est dans deux semaines, maintenant on pense à Lyon. On va essayer de faire ce qu’il faut pour aller au bout. Que ce soit contre Angers, Dijon ou Dortmund, on donne toujours le maximum de nous-mêmes.
On ne s’inquiète pas du regard des autres équipes. On va continuer à faire ce que l’on sait faire. On a un coach qui sait tirer le meilleur de nous-mêmes.
Petit poucet ? Je pense que l’on est à notre place. On est capables de battre n’importe qui cette saison.
Cette équipe de l’OL c’est un peu notre bête noire. On a du mal à les battre ces dernière années. Mais on y va avec l’envie de gagner ce match.
La fatigue physique ? On est l’équipe qui a le plus joué cette saison. Ce n’est pas parce qu’ils sont rentrés tôt ce matin sur Lyon que l’on sera plus frais qu’eux.
Il faut encore gagner 5 matches. Il ne faut pas penser à Paris, qui va sûrement gagner tous ses matches.»
(Site officiel ASM).

A Lyon, Leonardo Jardim est toujours privé de Sidibé, Carrillo, Boschilia.
Il a convoqué l'ensemble de son groupe, soit 21 joueurs.

L'objectif de Lyon et de Bruno Génésio est la 4ème place, directement qualificative pour la prochaine phase de poule de la Ligue Europa, et la finale de cette même coupe cette année, le vainqueur étant invité en Ligue des Champions.
«Les joueurs doivent être satisfaits car on a rempli notre objectif, tout en faisant un grand match et en obtenant la qualification. Physiquement, on est bien atteint. Mais il y a un match dimanche et on a un effectif suffisant, en terme de qualité et de compétitivité, pour aligner une bonne équipe contre Monaco.
Compte tenu de la fatigue, ça sera compliqué et certains ne seront pas obligés de jouer ce week-end. Monaco a eu un jour de récupération de plus. On s’attend à un match très très compliqué. C’est, avec Paris, la meilleure équipe du championnat. Mais on sera chez nous, avec la dynamique qu’entraîne cette qualification. La 4e place reste un objectif pour être qualifié directement en coupe d’Europe. Ce championnat, souvent décrié, montre qu’il est compétitif car on a deux équipes en demi-finales de coupes d’Europe.»
(Site officiel OL).

Lucas Tousart est revenu sur le match aller et Mbappé, coéquipier l'été dernier en équipe de France U19.
«Lyon et Monaco viennent de connaitre des émotions fortes. Monaco est un cran au-dessus. On est sur une bonne dynamique. Ça sera un grand match...
Le match aller a été un moment important pour moi. J’ai pu exprimer mon potentiel. J’ai montré à tout le monde de quoi j’étais capable. Certains n’étaient pas très enthousiastes à mon égard.
Kylian Mbappé, je le connais bien. J’ai fait l’Euro U19 avec lui. C’est un joueur qui va très vite, capable d’éliminer. Il a une facilité technique. C’est un vrai poison pour les défenses. C’est grandiose ce qu’il fait. Je savais qu’il avait un potentiel mais à ce point... C’est exceptionnel à son âge et il a une grosse marge de progression. Il peut devenir l’un des meilleurs joueurs au monde. Je pense qu’on va s’écrire un peu avant le match. Je vais d’abord le féliciter et on va peut-être se chambrer.»
(Site officiel OL).

Génésio est privé de son buteur, avec 24 buts, Lacazette (adducteurs), Fékir (cheville) et Mammana (genou), et a laissé au repos Morel et Ghezzal.
Nicolas N'Koulou est dans les 18 convoqués.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Lyon.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

Pour Lyon : Gorgelin, Lopes, Diakhaby, Jallet, N'Koulou, Rafael, Rybus, Yanga Mbiwa, Aouar, Darder, Ferri, Gonalons, Tolisso, Tousart, Cornet, Memphis, Mateta, Valbuena.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LE RÉSUMÉ DE MONACO - BORUSSIA DORTMUND  
(20/04/2017)
Revivez la rencontre

Vous n'avez pas vu le match ?

Vous souhaitez revivre la rencontre des quarts de finale retour de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

Bonne lecture.

LES RÉACTIONS APRÈS LE TIRAGE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
(21/04/2017)


Vadim Vasilyev
«À ce niveau de la compétition nous savions que nous allions jouer un grosse équipe. Toutes les équipes sont au top. Nous avons joué la Juventus il y a deux ans en quart de finale. Depuis ils se sont renforcés, tout comme nous. Ce sera une revanche.
Ce n’est que du bonheur d’être à ce stade de la compétition, on va tout faire pour se qualifier. La Juventus sait défendre mais nous nous savons marquer des buts. Notre équipe ne se fixe aucune limite, ils sont jeunes, talentueux et n’ont pas peur. Il nous manque un peu d’expérience car ce sera la première demi-finale pour l’ensemble de nos joueurs.»
(Site officiel ASM)

Pavel Nedved (vice-président de la Juventus Turin)
«Les garçons sont concentrés, leur objectif est d'aller le plus loin possible. En Ligue des Champions, vous n'avez pas le droit à l'erreur. Nous allons donner notre maximum. Les garçons veulent remporter la Coupe. Nous apprécions Allegri. Son travail a été excellent et les critiques ont été prématurées.» (Micro BeIn Sports)

Leonardo Jardim
«C’est une équipe que tout le monde connait bien, très costaud, avec beaucoup d’expérience à ce niveau-là. Ils ont aussi l’avantage d’avoir presque gagner leur championnat. C’est un gros adversaire. Défensivement c’est l’équipe la plus costaud d’Europe. Il y a 2 ans c’était très équilibré. Cela s’est joué sur un but. Ce sera probablement encore un match équilibré avec deux équipes différentes. .» (Site officiel ASM)

Tiémoué Bakayoko
«On a perdu il y a deux ans contre eux, c’était une situation un peu bizarre. C’est la meilleure défense d’Europe. On s’attend à un gros match.» (Site officiel ASM)

LIGUE DES CHAMPIONS : LA JUVENTUS EN DEMI-FINALES
(21/04/2017)



Les demi-finales sont connus

Le tirage au sort des demi-finales de la Ligue des Champions a eu lieu ce midi à Nyon, en Suisse.

Ian Rush a désigné les italiens de la Juventus de Turin comme adversaire de l'AS Monaco pour ce tour de la Ligue des Champions.

Deux fois vainqueur de la C1 (1985 et 1996), 6 fois finaliste, la Juventus est une habituée des compétitions européennes, comme le montre leur bon classement U.E.F.A. (au début de la saison, la Juve occupait la 9e place de ce classement, l'AS Monaco était 58e).

Quintuple champion d'Italie en titre (32 au total), la Juventus Turin est encore en tête de son championnat avec 8 longueurs d'avance sur l'AS Rome et 10 sur Naples.
Pour parvenir à ce stade de la compétition, la "Vieille Dame" a terminé première de sa poule devant le FC Séville (0-0 et 3-1), Lyon (1-0 et 1-1) et le Dinamo Zagreb (4-0 et 2-0).
En huitièmes de finale, la Juventus a éliminé le FC Porto (2-0 et 1-0) puis a sorti le FC Barcelone en quarts (3-0 et 0-0).

Les deux clubs se sont affrontés sur la scène continentale, à deux reprises en Ligue des Champions, pour deux qualifications des italiens, mais la première manche avait eu lieu en Italie.
- La première fois à ce même stade de la compétition, en 1997-98 (4-1 et 2-3).
- La dernière fois il y a 2 saisons en quarts de finale (1-0 et 0-0).

Le match aller aura lieu à Monaco le 3 mai, le retour sera à Turin le 9 mai.

La saison passée la Juventus avait été éliminée en 8èmes de finale par le Bayern Munich.

Les résultats de l'AS Monaco face à ses adversaires européens.

LES DEMI-FINALES
Real Madrid-Atletico Madrid
AS Monaco FC-Juventus Turin

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(20/04/2017)



Leurs performances lors des quarts de finale retour

Ils étaient 4 anciens monégasques en quarts de finale, ils seront 3 en demi-finales de la Ligue Europa.
Retrouvons leurs performances.

  • Après son nul 1-1 en Belgique, Manchester United retrouvait le RSC Anderlecht.
    Les anglais ont rapidement pris l'avantage par Mkhitaryan (1-0, 10e), mais les belges ont égalisé, sur l'ensemble des deux matches, par Hanni (1-1, 32e).
    Le score reste inchangé jusqu'à la prolongation où Rashford (2-1, 107e) donne la victoire et la qualification aux mancunéens.
    Pour M.U., Sergio Romero a joué toute la rencontre, Anthony Martial est entré à la place d'Ibrahimovic, blessé au genou (90e+3).
    Pour le RSCA, Dennis Appiah a également joué toute la partie, étant averti à la 97e.

  • Défaits 1-2 à l'aller, le Besiktas Istanbul devait l'emporter pour se qualifier face à l'Olympique de Lyon.
    Les lyonnais ont cédé les premiers, sur un corner repris par Talisca (1-0, 27e) mais ont répondu rapidement par Lacazette (1-1, 34e).
    En seconde période, Talisca met les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches (2-1, 58e), qui n'arriveront à se départager avant la séance des tirs au but, malgré les nombreuses occasions et les 3 montants, Lacazette deux fois (41e et 90e) et Quaresma (86e).
    Lors de la séance, les 6 premiers tireurs de chaque équipe marquent, les 7èmes ratent. Ce sont les 8èmes qui font tourner la partie en faveur de Lyon, Mitrovic ratant et Gonalons scorant (6-7 tab), envoyant l'OL en demi-finale.
    Nicolas N'Koulou a joué toute la partie.

  • Les autres matches :
      RC Genk - Celta Vigo : 1-1 (aller 2-3 )
      Schalke 04 - Ajax Amsterdam : 3-2 a.p. (aller 0-2 )
  • Les résutats de la Ligue Europa.

    LIGUE DES CHAMPIONS : QUI EN DEMI-FINALES ?
    (20/04/2017)


    Qui pour affronter l'ASM en demi-finale ?

    Les quarts de finale de la Ligue des Champions se sont terminés hier soir, avec les dernières qualifications de la Juventus Turin et de l'AS Monaco.

    Les 4 qualifiés sont donc connus et le tirage au sort aura lieu à Nyon (Suisse) dès demain midi.

    Parmi ces 3 adversaires potentiels, 2 ont déjà affronté l'AS Monaco par le passé.
  • Le Real Madrid, tenant du titre.
    C'est un bon souvenir, avec ce quart de finale renversant lors de la Ligue des Champions 2003-04.
    En poule, les espagnols ont été devancés par Dortmund, remportant 3 matches et fait 3 nuls (16 buts inscrits, 10 pris).
    Le Real a éliminé Naples (2 victoires 3-1) en 8èmes, et le Bayern (2 victoires 2-1 et 4-2 a.p.) en quarts.

  • La Juventus Turin.
    Les deux clubs se sont déjà croisés 2 fois, pour deux éliminations asémistes, en 1997-98 et en 2014-15.
    En poule, les italiens ont terminé en tête devant le FC Séville (et Lyon) avec 4 victoires et 2 nuls (11 buts marqués, 2 encaissés).
    La "Vieille Dame" a éliminé le FC Porto avec deux victoires (2-0 et 1-0) en 8èmes et le FC Barcelone (victoire 3-0 et nul 0-0) en quarts.

  • L'Atletico Madrid, ce serait une première.
    1er de sa poule devant le Bayern Munich, le club espagnol avait dominé sa poules avec 5 victoires et 1 défaite (7 buts marqués, 2 encaissés).
    L'Atletico a éliminé le Bayer Leverkusen (4-2 et 0-0) en 8èmes et Leicester City (1-0 et 1-1) en quarts.


  • Réponse dès demain vendredi, à partir de midi avec le tirage au sort des demi-finales.

    Les résutats de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - BORUSSIA DORTMUND (3-1)  
    (19/04/2017)

    Leonardo Jardim
    «On n'a rien gagné, mais on a fait l'histoire. C'est la première fois qu'une équipe sort de 3e tour préliminaire et va en demi-finale de la Ligue des Champions. Ces joueurs vont rester dans l'histoire. Dortmund est une grosse équipe. Mais, avec notre maîtrise, notre organisation, on savait qu'on aurait des espaces. Avec une grosse pression durant 20 minutes, nous avons marqué. Je pense que la victoire est très méritée. Il y a eu 3-1 mais cela aurait pu finir 5-3 ou 6-3. Monaco et Dortmund ont manqué des occasions. On a fait un match très costaud avec maîtrise et ambition. On n'a jamais voulu garder le résultat. On a toujours voulu attaquer pour marquer. Notre ADN est le football d'attaque. On amène la France dans le top 4 de la Ligue des Champions.
    Pour nous, il n'y a pas de préférence (pour l'adversaire en demi-finale), ce sont trois très belles équipes. Notre ambition, c'est de profiter des demi-finales et de jouer avec nos qualités. Les quatre équipes peuvent gagner la compétition. Nous ne sommes pas favoris, mais nous allons jouer la demie avec la même ambition que les quarts, avec l'envie de nous qualifier. Tous mes joueurs ont joué à un gros niveau. La défense, les milieux axiaux, excentrés, les attaquants ont marqué. L'entrée de Nabil Dirar qui a apporté de l'équilibre, celle de Valère Germain qui a marqué.
    Il n'est jamais facile de jouer l'Europe à ce niveau puis de jouer le championnat pour le gagner. Nous savons que c'est dur. On est l'équipe qui joue le plus en Europe. On va faire 16 matches de Ligue des Champions. Mais on a l'ambition de jouer à un grand niveau. On ne peut pas dire aux joueurs de changer cette mentalité. Il faut bien récupérer. A choisir ? c'est normal de préférer gagner la Ligue des Champions. Mais c'est plus difficile que de gagner le championnat. On va essayer d'aller aux limites dans les deux compétitions, qui sont très importantes. Cette Ligue des Champions, c'est aussi celle de la France, qui n'a pas l'habitude d'aller en demi-finale de cette compétition. On représente un pays.»
    (lequipe.fr)

    Thomas Tuchel
    «On a pris d'entrée des buts très malheureux, et en début de match nous avons manqué de mordant, d'audace, nous n'avons pas été compacts, pas assez rigoureux en défense, avec trop de mauvaises passes, trop de fautes de positionnement. Ce sont des erreurs que l'on n'a pas le droit de faire à ce niveau. Devant, nous méritons des compliments, mais derrière nous n'avons pas eu la force de tenir. A la mi-temps, nous nous sommes dit que si on égalisait, tout était possible. Nous avons marqué un but mais nous n'avons pas réussi à enchaîner. Au final, notre performance n'était pas suffisante pour passer.» (Micro Sky Allemagne)

    «(A propos du retard de l'équipe)Le départ du bus était prévu à 19h15. Tout le monde était présent. Il y avait la police. Mais on n'est pas parti. On a attendu pendant 16 ou 17 minutes dans le bus. On nous a dit que c'était pour des raisons de sécurité. Vous imaginez bien ce que cela représente, huit jours après les attentats. C'est le pire qui puisse arriver. La sensation était bizarre. A titre personnel, je n'ai pas repensé à cela au début du match. Il faudrait demander aux joueurs ce qu'ils en pensent. Mais une heure et demie avant le match, ce n'était pas idéal. Nous n'avions aucune pensée au football.
    Nous sommes revenu à 2-1 et, avec un peu de chance, nous aurions pu égaliser et les pousser en prolongation. Mais huit jours après ce terrible attentat, il ne faut pas accorder trop d'importance à la prestation des joueurs. C'était très difficile pour eux et il ne faut pas être trop critique. Jusqu'à il y a huit jours, nous nous sentions prêts à nous qualifier en demi-finales. Mais la situation a changé de façon dramatique.»
    (lequipe.fr)

    Vadim Vasilyev
    «C'est une fierté, je suis très heureux. Cette équipe ne se fixe pas de limites. Le projet marche. Il faut continuer avec dimanche un match difficile à Lyon. On va jouer les deux compétitions (C1 et Ligue 1) à fond. Il faut bien gérer la fatigue. Mais le coach le fait très bien. Aller en demie ce n'est pas ce qu'on espérait en début de saison. Mais on savait qu'on avait une équipe de qualité. On a un coach au plus haut. Tous les ingrédients pour faire les choses bien.
    (Sur le tirage) Peu importe. Demi-finales c'est déjà exceptionnel mais si on peut aller plus loin...»
    (lequipe.fr)

    Radamel Falcao
    «C'est super pour tout le groupe, on est très heureux, on a très bien joué et nous sommes en demi-finales. On prend match après match, mais on rêve de gagner, bien sûr, toutes les compétitions qu'on dispute.
    L'Atlético de Madrid (son ancienne équipe) en demies? On verra, peu importe. C'est formidable pour Monaco de retrouver les demi-finales treize ans après, pour le football français aussi.
    Je suis passé par des moments difficiles, mais j'ai travaillé en silence quand certains n'y croyaient plus, et je crois que chaque effort finit par être récompensé. Mes sensations sur le terrain sont très bonnes, je marque et réussis des passes décisives. Je crois que les moments difficiles m'ont fait grandir et m'ont rendu plus fort. Je suis très heureux grâce à Dieu de vivre ces moments.
    Kylian Mbappé ? Ce joueur a des grandes capacités, il m'impressionne. Le Prince Albert est venu nous voir dans le vestiaire, il était très heureux pour son équipe.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Kylian Mbappé
    «On a su après chaque exploit se remettre en question et travailler, c'est ce qui fait notre force. Maintenant on va continuer à se remettre en question, voir ce qui n'a pas été aujourd'hui. Il y a encore deux ou trois choses qu'on peut améliorer. Je pense qu'à certains moments on subit trop, le bloc est trop bas donc on subit des occasions et on peut le payer cash. Après on peut pas tout faire mais bon... c'est déjà bien.» (Micro BeIn Sports)

    Benjamin Mendy
    «C'est un grand moment de joie, quand on pense qu'on était parmi les premiers à entrer dans la compétition et qu'aujourd'hui on est en demi-finales, on peut savourer. Dans le vestiaire, on était tous très heureux mais le coach nous a vite calmés en nous parlant du match de Lyon (dimanche en L1). Leur but mais aussi le poteau de Sahin nous ont refroidis un peu, mais voilà, on est qualifié. On n'est pas sur un nuage, on est dans le dernier carré et c'est la réalité, on est un super groupe, on veut tous la même chose. Pour tout le monde, on vit la meilleure saison de notre carrière, mais ce n'est pas fini. A l'aller j'avais été frustré de ne pas pouvoir jouer, je voulais tout donner pour montrer à l'équipe que j'étais à fond derrière elle après ce qu'elle avait réalisé à l'aller. Pour moi, il n'y a pas de comparaison avec 2004, c'était un très bon groupe, ils sont allés en finale. Pour l'instant on n'est qu'en demi-finales et il nous reste un Championnat à jouer. Les comparaisons, je les laisse aux gens. L'objectif reste le Championnat.
    (Sur le tirage) Il n'y a que des bons adversaires à prendre. On a beaucoup d'ambition.
    (Sur le match) Des fois ce n'est pas le meilleur qui gagne. Mais sur ces deux matches on a montré un beau visage. Ça va nous donner de la force pour la L1. Le principal c'est la L1. La qualification on y croyait après le travail effectué à l'aller. En demies, ce n'est pas tout le monde qui y va. On sait que quand on presse une équipe on est très durs à jouer. On est des compétiteurs et on veut tout jouer.»
    (lequipe.fr)

    Valère Germain
    «C'est une grande qualification. Tout nous réussit mais on travaille tellement depuis le début de l'année pour ça... C'est beau ce qu'on fait mais on n'a rien pour l'instant . Il faut qu'on aille chercher quelque chose. On était euphoriques dans le vestiaire. Mais il va falloir y être dès dimanche. Ce sont des semaines de malade en ce moment.
    (Sur le tirage) Il ne reste que du lourd mais si on peut éviter la Juve... On les a rencontrés il y a deux ans et on aimerait voir d'autres stades. On verra mais peu importe il faut aller au bout. On se doit de le faire.»
    (lequipe.fr)

    Bernardo Silva
    «C'est fantastique d'être en demi-finales, c'est la première fois pour tout le monde, mais maintenant, il faut penser à Lyon, le principal objectif pour le club est de gagner le Championnat. Demain matin, on va commencer à préparer Lyon, ce qui s'est passé ce soir c'est déjà du passé. A la maison, on essaie de presser d'entrée notre adversaire, on l'a fait ce soir, même si on avait l'avantage d'un but il fallait entrer sur le terrain sans peur.» (lequipe.fr)

    Marco Reus
    «Nous ne sommes pas entrés dans les duels dès le début. Nous n'avons pas mis Monaco sous pression, nous n'avons pas été assez agressifs et nous nous sommes retrouvés menés 2-0. Ensuite nous avons eu quelques situations dangereuses. Si on en avait mis une au fond, c'était un autre match. Mais nous n'avons pas bien joué en première période. Avant le match nous sommes restés bloqués longtemps à l'hôtel, c'était une impression bizarre mais au final ça n'a eu aucune influence. La visite de Bartra dans le vestiaire nous a fait plaisir évidemment.» (lequipe.fr)

    Roman Bürki
    «Nous n'étions pas à 100% dès la première seconde, peut-être que nous pensions trop à marquer des buts. Nous nous sommes nous-mêmes mis en difficulté en offrant deux buts d'entrée sur des erreurs individuelles. Le premier, c'est de ma faute, je repousse un ballon sur l'attaquant. A 2-0, nous avons continué à nous battre pour marquer trois buts, mais ça n'a pas marché.
    (sur l'influence de l'attentat) J'avais l'impression que nous étions prêts. Aujourd'hui, ce sont des erreurs individuelles qui nous font perdre.»
    (lequipe.fr)

    LIGUE DES CHAMPIONS QUART DE FINALE RETOUR, MONACO - BORUSSIA DORTMUND : 3-1  
    (19/04/2017)


    Monaco en demi-finale

    L'AS Monaco est rentré une fois de plus dans l'histoire du football français et européen, en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des Champions.
    C'est la 4ème fois pour l'ASM, et la 1ère pour un club issu du 3ème tour préliminaire.

    Cette qualification, après la victoire 3-2 en Allemagne, a été rapide à se dessiner, avec 2 buts dans les 20 premières minutes, inscrits par Kylian Mbappé (1-0, 3e) qui profite d'une grosse frappe de Mendy repoussée par Bürki, et Radamel Falcao (2-0, 17e) sur un centre de Lemar.
    Les allemands ont été dangereux, trouvant le poteau sur un coup-franc de Sahin (14e), mais n'ont été réalistes qu'une fois, à la reprise, sur un débordement de Dembélé qui mettait en retrait pour Reus (2-1, 48e).
    En fin de partie, le Borussia pousse et, sur une nouvelle perte de balle sur la ligne médiane, se fait punir par Valère Germain, sur son premier ballon (3-1, 81e).

    L'AS Monaco est donc en demi-finale de la Ligue des Champions, et aura tout son effectif à disposition car aucun des joueurs sous la menace d'un carton n'a été averti, et aucun ne ratera la demi-finale retour, car les compteur sont remis à zéro.
    L'adversaire sera connu vendredi midi.

    Prochaine étape de la saison pour l'ASM, dimanche soir à Lyon pour la 34ème journée de Ligue 1.


    Pour plus d'info sur la Ligue des Champions, rendez-vous dans la rubrique Ligue des Champions...

    Retrouvez la feuille de match Monaco - Borussia Dortmund

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (18 & 19/04/2017)





    Leurs performances lors de la deuxième journée de huitièmes retour

    Ils étaient 5 anciens monégasques encore engagés en Ligue des Champions en plus de l'AS Monaco, pour ces quarts de finale, ils seront 4 en demies et pourront croiser l'ASM.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Mardi, après sa victoire (1-0) à l'aller, l'Atletico Madrid a fait le plus difficile en ouvrant le score à Leicester City par Saul Niguez (0-1, 26e).
    Sans Nampalys Mendy, forfait, les "Foxes" ont poussé pour marquer 3 buts mais n'y sont parvenus qu'une seule fois, par Vardy (1-1, 61e).
    Yannick Ferreira-Carrasco (remplacé à la 69e) et les "matelassiers" seront en demi-finale.

  • Défaits 1-2 en Allemagne, le Bayern Munich devait au moins scorer 2 fois chez le Real Madrid pour se qualifier.
    Le pénalty de Lewandowski (0-1, 53e) a fait la moitié du chemin, Ronaldo a égalisé à un quart d'heure du terme (1-1, 76e), mais il fallait toujoursu n but aux bavarois pour aller en prolongation, et il est arrivé sur un csc de Ramos (1-2, 78e).
    Réduits à 10 après le rouge de Vidal (84e) pour un second avertissement imaginaire, mais qui aurait pu lui être accordé bien avant, les allemands ont craqué en prolongation sur un doublé de Ronaldo (2-2, 105e et 3-2, 110e hors-jeu) et un dernier but d'Asensio (4-2, 112e).
    Les "Meringues" se sont qualifiés sans James Rodriguez, resté sur le banc, et sans Fabio Coentrão, écarté.

  • Mercredi, l'AS Monaco a confirmé sa victoire 3-2 en Allemagne en dominant le Borussia Dortmund, 3-1.
    Kylian Mbappé (1-0, 3e), Radamel Falcao (2-0, 17e) ont mis l'ASM sur orbite, que n'a pas perturbé la réduction du score de Reus (2-1, 48e).
    Le dernier but est venu par Valère Germain (3-1, 81e) sur son premier ballon.
    Pierre-Emerick Aubameyang a joué toute la rencontre, mais n'aura pas su tromper Danijel Subasic sur les 2 matches.

  • Pas de nouvelle "remontada" pour le FC Barcelone à domicile.
    Battus 0-3 à l'aller par la Juventus Turin, les catalans n'ont même pas réussi à marquer une fois face aux italiens, qui complètent le carré des qualifiés.

  • Les résutats de la Ligue des Champions.