LIGUE 1, 1ÈRE JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
(10/08/2019)
Les derniers résultats de la 1ère journée de Ligue 1

Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

 2-1 

A 15h, le vice-champion de France Lille a débuté sa saison par une victoire sur Nantes, grâce à un doublé de son nouvel attaquant Osimhen (1-0, 19e et 2-1, 80e) contre un csc de Celik qui détourne une frappe lointaine (1-1, 51e).
Toujours dans l'effectif nordiste après son transfert avorté à Clermont en L2, Farès Bahlouli n'était pas sur la feuille de match.
Revenu d'Anderlecht, Dennis Appiah a lui suivi la rencontre depuis le banc des "Canaris".

 1-1 

A 17h, le derby de l'Est entre Strasbourg et Metz n'a pas eu de vainqueur.
Engagés dans les tours préliminaires de la Ligue Europa, les alsaciens ont ouvert le score par Thomasson en première période (1-0, 21e) mais se sont faits surprendre par les Champions de L2, et son buteur Diallo (1-1, 47e).
Dans les rangs lorrains, prochains adversaires de l'ASM, Kévin N'Doram a joué toute la rencontre.

 3-0 

A 21h, le Paris S.G. s'est imposé contre Nîmes grâce à un pénalty, offert par la VAR car personne n'avait vu une main nîmoise, transformé par Cavani (1-0, 24e).
En seconde période, Mbappé (2-0, 57e) et Di Maria (3-0, 70e) rajoutent deux autres buts pour une large victoire.
Si Layvin Kurzawa est resté sur le banc, Abdou Diallo et Kylian Mbappé ont joué les 90 minutes de la rencontre.
Chez les "Crocos", Martin Sourzac est toujours le 3e gardien.

Au classement des buteurs, le lillois Osimhen occupe seul la tête avec 2 buts, devant un foule de 23 joueurs à 1 but dont Aholou (St-Etienne), Mangani (Angers) et Mbappé (Paris S.G.).
1 joueur à marquer contre-son-camp.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

MICHAEL EMENALO S'EN VA
(11/08/2019)
Il quitte son poste de Directeur Sportif

Arrivé en novembre 2017 pour combler le poste de Directeur Sportif laissé vacant par Antonio Cordon, Michael Emenalo n'a jamais trouvé sa place dans l'organigramme monégasque.

Recruté par Vadim Vasilyev, l'ancien homme fort de Chelsea ne s'est pas entendu avec Leonardo Jardim, qui préfèrait être en contact direct avec son vice-président.

Emenalo paye aussi le mercato estival 2018, le seul qu'il a mené, qui a entraîné une saison dernière catastrophique avec une relégation évitée de peu.

Au placard depuis l'hiver dernier et le départ de Thierry Henry, Michael Emenalo n'est pas apparu depuis dans la loge monégasque du Louis-II.

L'AS Monaco a officialisé aujourd'hui un départ qui était évident dans un communiqué.

«D’un commun accord, l’AS Monaco et Michael Emenalo décident de mettre un terme à leur collaboration. Michael Emenalo est arrivé à Monaco en novembre 2017 pour occuper les fonctions de Directeur sportif. Ce dernier remercie l’AS Monaco de lui avoir donné l’opportunité de découvrir le championnat français et souhaite au Club et aux supporteurs une belle saison 2019/2020.

L’AS Monaco remercie également Michael Emenalo pour son engagement et lui souhaite bonne chance pour ses futurs projets.
»

NACER CHADLI PRÊTÉ À ANDERLECHT
(11/08/2019)
Il est prêté sans option d'achat

L'AS Monaco continue d'éparpiller ses joueurs.

Le dernier en date est Nacer Chadli.
L'international belge, arrive à la surprise générale fin août dernier, ne s'est jamais imposé sur le Rocher, malgré la transition de Thierry Henry pendant 3 mois, qui le connaissait bien en équipe nationale belge.

Chadli aura participé à 22 rencontres (16 de L1, 1 de Coupe de la Ligue et 5 de Ligue des Champions) avec le maillot à la diagonale pour seulement 1060 minutes (691 en L1) pour 0 but ni passe décisive.

Nacer Chadli est prêté au RSC Anderlecht, sans option d'achat, est sous contrat avec l'ASM jusqu'en juin 2021.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LIGUE 1, 1ÈRE JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(10/08/2019)
Les résultats de la 1ère journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-3 

Vendredi à 20h45, la saison s'est ouverte avec un gros match entre l'AS Monaco et Lyon.
Ce match n'a pas eu lieu, les lyonnais ouvrant rapidement le score par Dembélé (0-1, 5e), puis jouant en supériorité numérique avec le rouge direct, via VAR, donné à Cesc Fabregas (30e).
Depay (0-2, 36e) et Tousart (0-3, 80e) alourdissent le score pour une victoire facile et sans adversité.

 0-2 

Samedi à 17h30, Marseille et son nouvel entraîneur ont débuté par une défaite à domicile face à Reims, en raison des buts de Dia (0-1, 58e) et Suk (0-2, 90e).
Côté phocéen, Ocampos (FC Séville) et Abdennour (retour de prêt vers le FC Valence) sont partis. Il ne restait plus que Valère Germain, titularisé à la pointe de l'attaque. Il a été remplacé à la 73e, minute même où son adversaire et ancien coéquipier sur le Rocher Tristan Dingomé, passeur décisif sur le 1er but, est sorti.
Reims a perdu lors de cette intersaison Johann Carrasso, en fin de contrat.

 3-1 

Samedi à 20h, Angers recevait Bordeaux Les Girondins, orphelins de Jaroslav Plasil parti à la retraite, ont rapidement pris l'avantage sur un coup-franc de De Préville (0-1, 4e).
Mais les angevins ont renversé la vapeur en première période par Reine-Adélaïde, annoncé sur les tablettes de l'ASM pour un transfert de 20 M€.
Le peut-être futur asémiste a égalisé en reprenant un ballon au second poteau (1-1, 27e), et donné le ballon du 3-1 à Thomas Mangani, titularisé (3-1, 45e).
Entre-temps, Pereira Lage avait donné l'avantage au SCO (2-1, 33e).

 1-1 

Pour son retour en L1, Brest était opposé à Toulouse.
Avec Ibrahima Diallo et Samuel Grandsir (remplacé à la 90e+5) titularisés, les bretons ont longtemps cru à la victoire grâce au but d'Autret (1-0, 25e).
Surtout qu'en fin de match, Charbonnier a tiré un pénalty, mais buté sur Reynet (84e) qui a permis à son équipe de rester dans le match et de pouvoir égaliser par Koulouris (1-1, 89e).
Pour le TFC, Corentin Jean est toujours blessé, le néo violet William Vainqueur a débuté la partie et a été remplacé à la 73e.

 1-2 

Maintenu après barrages, Dijon retrouvait le L1 face à Saint-Etienne.
Les "Verts" ont rapidement pris la large par Hamouma (0-1, 5e) et ... Jean-Eudes Aholou (0-2, 11e), prêté par l'ASM et qui n'avait pas scoré la saison passée.
Les stéphanois ont gardé cet avantage avec Stéphane Ruffier dans le but, qui ne s'est incliné que sur un pénalty de Tavares (1-2, 34e).
Jean-Eudes Aholou, averti à la 46e, a été remplacé à la 71e.

 0-1 

Sans Benjamin Lecomte et Ruben Aguilar partis à Monaco, Montpellier a connu la défaite face à Rennes sur un but de Morel (0-1, 6e).
Les héraultais auraient pu égaliser, mais Delort a buté sur Salin pour transformer un pénalty (61e).
En supériorité numérique après le rouge de Tait (69e), le MHSC n'a pu égaliser, même avec l'entrée en fin de partie de Souleymane Camara (90e+3) et une barre de Dolly (90e+3).

 2-1 

Nice a bien débuté sa saison, en battant Amiens. Mais cela s'est fait dans la difficulté.
Malgré une domination nette, les niçois ont dû attendre l'expulsion de Gnahoré pour 2 jaunes (27e) pour prendre l'avantage par Hérelle (0-1, 32e).
Les picards ont égalisé en fin de partie, contre le cours du jeu, par Akolo (1-1, 81e) qui a profité de cadeaux.
Mais dans les toutes dernières secondes du temps additionnel, la capitaine Dante arrache la victoire pour les "Aiglons" (2-1, 90e+5).
L'OGCN n'a plus Allan Saint-Maximin dans ses rangs, il a été transféré à Newcastle.
Par contre, transfuge de l'ASM, Khéphren Thuram est lui niçois, et est resté sur le banc.

Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
- A 15h, Lille reçoit Nantes.
- A 17h, Strasbourg accueille Metz.
- A 21h, Paris S.G. affronte Nîmes.

Au classement des buteurs, les 18 buteurs de cette première journée sont en tête avec 1 but dont Aholou (St-Etienne) et Mangani (Angers).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

NATIONAL 2, 1ÈRE JOURNÉE : LE RÉSULTAT
(10/08/2019)


Le résultat de la 1ère journée de National 2

La saison de National 2 a débuté aujourd'hui.

Dans le groupe D, celui qui intéresse la réserve de l'AS Monaco, les jeunes asémistes étaient opposés aux bressans de Louhans-Cuiseaux, à Beausoleil.

Match fou avec 10 buts, mais il aurait pu y en avoir beaucoup d'autres.
Les monégasques ont rapidement été menés sur un long ballon en profondeur, raté par le portier Théo Louis (0-1, 4e).




L'ASM domine, a des occasions et fini par en mettre une au fond par Moussa Sylla de la tête (1-1, 19e).





Le ballon et les occasions restent pour l'ASM, avec un raté d'Ibouroi et une frappe de Sylla déviée en corner.





Louhans tient et arrive à mettre la défense en difficulté, en étant très efficace avec deux buts évitables avant la pause.
Le premier sur une frappe des 18m à ras de terre (1-2, 45e).




Le second sur un nouveau ballon en profondeur et une nouvelle sortie hors de sa surface de Louis, devancé 1-3, 45e+2).




A la reprise, Monaco veut rapidement revenir dans la partie et c'est tout l'inverse qui se passe, avec un nouveau but encaissé (1-4, 47e).



La domination monégasque reprend, avec une frappe de Millot sur une remise de Sylla, qui frôle le montant (55e).






L'espoir revient sur une nouvelle tentative enroulée de Enzo Millot (2-4, 60e), mais il repart aussitôt sur le corner suivant (2-5, 62e).







Avec un pénalty obtenu par Sylla et transformé par Wilson Isidor, l'ASM revient à 2 buts (3-5, 72e).






Tout juste entré, Isidor est dans les bons coups :
- avec une tête en déséquilibre et donc sans puissance sur un corner (75e).




- une remise pour Sylla qui rate le but vide aux 18m et le 4-5 (84e).





Ce but d'un nouvel espoir arrive à la 89e avec Ayiah (4-5, 89e).





Et dans les ultimes secondes, c'est le 5-5 qui est cherché, avec un bon coup-franc qu'Antonucci met largement au-dessus (90e+2).


Mais à se découvrir, l'ASM est encore prise en contre pour un dernier but encaissé (4-6, 90e+3).



Premier match, première défaite, et l'ASM pointe à la 14ème place (la première relégable).
Prochaine journée contre la réserve de Lyon, dernière après sa défaite 0-3 à Nîmes.

Retrouvez ici les résultats et les classements du Championnat de National 2

LES RÉACTIONS DE MONACO - LYON (0-3)
(09/08/2019)

Leonardo Jardim
« Un match difficile à analyser ? Non. Il y a eu 30 minutes, on a fait une erreur qui nous a coûté le premier but, puis on a maîtrisé le ballon, mais sans poids offensif. Après le carton rouge, c'est Lyon qui a eu le contrôle du ballon. Au niveau de l'attitude, mes joueurs ont essayé de donner leur meilleur. Bien sûr qu'on fait des erreurs, des erreurs importantes qui ont coûté les deux premiers buts, mais on peut parler du poids offensif, du manque d'impact offensif pour déséquilibrer les lignes offensives adverses et être plus efficace dans les 30 derniers mètres.
L'expulsion ? Je pense que l'arbitre avait fait une bonne première analyse (en sanctionnant Fabregas d'un avertissement). Les deux jouaient le ballon. Après, l'arbitre a pris une autre décision. Je ne veux pas parler de ça.
Bien sûr, le match changé après 30 minutes. À 10 contre 11, Lyon a beaucoup mieux contrôlé le ballon.
Ce manque d'impact offensif, c'est un appel à vos dirigeants ? Non, je fais cet appel à chaque fois que je parle. Ce n'est pas un appel, tout le monde le sait déjà.
Des soucis défensifs ? Il y a des erreurs individuelles. Ça arrive, même à des joueurs qui ont de l'expérience.
Une dynamique très négative comme la saison dernière ? On a déjà travaillé six semaines. Bien sûr qu'on va continuer à travailler avec le même objectif, celui de faire du mieux possible. Tout le monde a essayé de donner son maximum, avec une bonne attitude. Bien sûr qu'on a plus de confiance quand on gagne, mais c'est une nouvelle saison.»
(lequipe.fr & AFP)

Silvinho
«On est content du match. Comme je l'avais dit, on va beaucoup souffrir sur les deux, trois premiers matches en termes de rythme et d'entente dans le jeu. Au vu du résultat, on est très content. Mais le chemin est encore très long.
Moussa Dembélé ? C'est un très grand joueur, il a fait un grand match comme tous les autres. Toute l'équipe a fait un très bon match. Ce qui m'a plu, c'est qu'on avait une équipe très compacte défensivement, ce qui est très important dans le football moderne.
Monaco : des joueurs talentueux, mais des difficultés collectives ? On parle de bons joueurs, de joueurs rapides sur les côtés. On savait que Monaco nous poserait beaucoup de problèmes. C'est une équipe qui avait encaissé très peu de buts en pré-saison. Pour moi, c'est une bonne équipe, avec des joueurs dynamiques.
Le titre ? Je me répète, mais les trois, quatre premiers matches seront difficiles pour tout le monde. Il fait très chaud, il faut digérer la préparation. Ça ne sera facile pour personne. On doit d'abord voir comment on gère les premières journées. L'objectif est d'entrer en Ligue des Champions, comme on le sait tous.
L'expulsion de Fabregas ? Je n'ai pas vu la vidéo. J'ai besoin de bien regarder les images pour interpréter son geste. J'ai vu que l'arbitre a pris cela très au sérieux, mais je ne peux pas dire si c'est juste ou pas.»
(lequipe.fr & AFP)

Rony Lopes
«C'est une défaite très lourde. On prend un but rapide, ensuite il y a le carton rouge... Avant cela, on avait bien contrôlé le match. Mais ensuite, ça a été très compliqué. Ça a complètement changé le match.
On sait tous ce qu'il s'est passé la saison dernière et on ne veut pas revivre la même chose. Ça va changer. C'est compliqué de faire une analyse après ce genre de match. Franchement, je ne veux pas parler de l'arbitrage... Pour moi, il n'y a pas rouge. Mais c'est sa décision, on n'y peut rien, on doit la respecter. Cesc Fabregas était déçu. Il n'a pas fait exprès, on le sait.»
(lequipe.fr)

CHAMPIONNAT 1ÈRE JOURNÉE, MONACO - LYON : 0-3
(09/08/2019)

Monaco sur les bases de la saison passée

En retrouvant la Ligue 1, l'AS Monaco est retrouvée dans ses travers.

Après de bons résultats en préparation, l'ASM a explosé contre Lyon, pour l'ouverture du championnat en perdant 0-3 à domicile.

Le "cause-à-effet" a aussi été accentué par le retour de l'arbitrage français, avec un Mr Buquet qui reste égal à lui-même, qui a expulsé Cesc Fabregas à la demi-heure grâce à l'intervention de la VAR.

Pour ce match, les deux entraîneurs devaient mettre un joueur en tribune. Jardim y a mis Ronaldo Aparacido Rodrigues «Naldo», Sylvinho a choisi Rafael.

Sur la feuille de match, le coach asémiste a titularisé la recrue Lecomte dans les buts, Glik et Panzo en défense centrale, Ballo-Touré à gauche et Aguilar arrivé deux jours plus tôt à droite. Au milieu, Jemerson, Henrichs et Fabregas, Lopes, Martins et le jeune sud-africain Foster en attaque.


Pour l'OL, on a : Lopes, Koné, Denayer, Andersen, Dubois, Mendes, Tousart, Aouar, Depay, Traoré et Dembélé.

En ce début de match, Monaco prend le ballon, Lyon attend.
L'ASM a la première opportunité de la rencontre, sur un long coup-franc remisé par Glik au second poteau pour Jemerson au premier qui met au-dessus. Le polonais était signalé hors-jeu (3e).





Premier corner du match pour Lyon. Traoré le frappe de la droite pour les 6m au premier poteau. Glik regarde passer le ballon, Dembélé saute dans son dos, Jemerson saute derrière lui et ne peut l'empêcher de fusiller Lecomte (0-1, 5e).




C'est parti de la pire des manières pour l'ASM, qui montre que ses largesses défensives de la saison passée sont loin d'être oubliées...
Monaco continue d'avoir le ballon, aidé par Lyon qui attend le contre.
Le ballon circule beaucoup, mais surtout dans la largeur du terrain. Les offensives sont rares, et quand un ballon est centré, l'esseulé Foster n'est aidé que par Lopes. De la tête, c'est loin d'être évident pour lui... (9e).



La défense lyonnaise est peu sollicitée, mais le match va encore tourner en leur faveur.
Long ballon pour Fabregas, qui voit à Dubois dans sa course, et lui marche sur le mollet.


Sur l'action, Fabregas s'excuse montrant à l'arbitre qu'il a été gêné par les projecteurs du stade. Il l'avertit, mais est appelé par la VAR. Après visionnage, il estime que le geste est volontaire et expulse l'espagnol (30e).





Dans les secondes qui suivent, les monégasques s'énervent car les fautes lyonnaises n'ont pas été sanctionnées d'avertissement. Sur le banc, Diego Benaglio est lui averti pour constestation (33e).


Absents offensivement, les monégasques sont réduits à 10 et ne vont pas s'en remettre, Benjamin Lecomte se mettant au niveau des gardiens de l'ASM (Sy, Benaglio) en prenant un but casquette sur le deuxième corner lyonnais.
Le ballon passe devant le but, est récupéré au second poteau et mis en retrait. Pas attaqué, Depay frappe des 25m. C'est fort, à ras de terre, flottant. Lecomte veut dégager du pied droit, mais est trompé par la trajectoire et laisse passer le ballon entre ses jambes (0-2, 36e).





Pour tenter de remettre dans le bon sens, Leonardo Jardim remplace l'esseulé Lyle Foster par Boschilia. Sans numéro 9, Monaco ne sera pas réellement dangereux pour Lopes.
Lyon gère, fait circuler le ballon et marque un dernier but par Tousart sur une frappe des 20m à ras de terre sur la droite de Lecomte (0-3, 80e).




L'AS Monaco débute de la pire des façons sa saison. Il faudra se réveiller samedi prochain chez le promu Metz, mais ce sera sans Fabregas qui sera suspendu.

Pour plus d'info sur la première journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - LYON (J01)
(08/08/2019)


Pour la 1ère journée du championnat de Ligue 1 2019-20, l'AS Monaco FC reçoit l'Olympique Lyonnais.

Lors de la préparation, les deux équipes ont eu des fortunes diverses.
D'abord victorieux du Cercle Bruges (4-1), l'ASM a ensuite concédé 3 défaites face à Lokeren (0-5), Lausanne (1-2) et Everton (0-1), avant de se reprendre sur les derniers matches avec 3 victoires 1-0 et un nul vierge : FC Valence (1-0), Braga (0-0), FC Porto (1-0) et Sampdoria Gènes (1-0).

Pour Lyon, la préparation a été compliquée avec 5 rencontres amicales pour 4 défaites : Servette Genève (1-2), Genoa (3-4), Arsenal (2-1), Liverpool (1-3) et Bournemouth (0-3).

Historiquement, l'AS Monaco réussit bien face à Lyon, avec 35 victoires en 47 rencontres de championnat (L1 et L2 confondues), pour 10 nuls et 12 défaites (91 buts marqués et 49 encaissés).
Sur les dernières saisons, le bilan est de 2 nuls, 1 défaite et 2 victoires, série en cours.

Pour Leonardo Jardim, la pré-saison a été «bonne. Nous avons bien travaillé et fait de bons matches amicaux contre des bonnes équipes européennes (Porto, Braga, Valence, Everton..).
Mon discours, c’est le travail. C’est ça le plus important. Il y’a beaucoup d’exemples d’équipes qui font une mauvaise saison et se reprennent sur la suivante. C’est un nouveau championnat. Un nouveau challenge. Il faut prendre match après match et ça débute vendredi contre Lyon.
Panzo a très bien travaillé pendant la pré-saison et montré de belles choses. Il pourra être une solution pour la saison à venir.
Lyon ? C’est le troisième du dernier championnat, une grosse équipe qui a toujours l’ambition de jouer les premières places ; ce ne sera pas facile mais comme toujours on fera le maximum pour gagner ce match.
Je travaille pour gagner et pour donner les meilleurs résultats à l’AS Monaco. Le club doit être au-dessus de tout. Mon objectif est que ce groupe soit fort collectivement et ne soit pas juste une somme d’individualités.»
(Site officiel ASM)

Utilisé en milieu de terrain défensif ces derniers matches, Benjamin Henrichs devrait débuter aux côtés de Fabregas dans l'entre-jeu contre Lyon.
«La pré-saison est intéressante pour tester des choses. Je suis à l’aise pour jouer latéral ou au milieu de terrain. Je peux jouer à plusieurs postes et donnerai toujours mon maximum.
La saison dernière je suis arrivé tard. Là j’ai pu faire une bonne partie de la pré-saison avec le groupe. Nous avons eu des résultats positifs contre de bonnes équipes comme Porto, Valence ou la Sampdoria.
La saison dernière était difficile pour nous. On a la volonté de faire mieux. Pour nous, pour le club et pour nos supporters.
Lyon va jouer la Ligue des Champions cette année. C’est une bonne équipe. Mais nous les avons battus l’an dernier à la maison. Il faudra reproduire une grosse performance.
Fabregas est un grand joueur. Il m’aide beaucoup et me parle énormément. Tu ne peux qu’apprendre à côté d’un champion du monde comme lui.»
(Site officiel ASM)

Face à Lyon, Leonardo Jardim est privé des habituels blessés (Subasic, Jovetic, Geubbels et Pellegri), de Falcao, Baldé et Golovin (suspendus pour des cartons reçus la saison passées).
Kamil Glik, préservé sur les deux derniers matches après une gêne musculaire ressentie face à Braga, est dans le groupe de 19 joueurs retenus.

Côté lyonnais, le nouveau directeur sportif était remonté après les derniers matches.
«J'étais très déçu. Mais perdre de cette manière, sans manquer de respect à Bournemouth, être dominé techniquement, physiquement et mentalement, il y a quelque chose à faire pour réagir d'ici à vendredi.
C'est la désillusion sur ces deux matches. Cela nous montre qu'il manque une âme, une force collective. On doit montrer à l'adversaire que nous avons aussi du caractère.
Si nous allons à Monaco avec cet état d'esprit, nous allons souffrir. À partir de vendredi, ce sera l'heure de vérité. Ce n'est pas le problème de perdre mais j'ai eu du mal à accepter et à regarder ce match à Bournemouth.
» (OL TV).

Le nouvel entraîneur de l'OL, Silvinho, sait que son équipe n'est pas prête, mais attend de voir son équipe en compétition.
«Je pense que le début de la saison est toujours un bon moment. L’équipe va s’améliorer au bout de 3-4 matches. Etre prêt c’est une chose, tirer des conclusions en est une autre. Il ne faut pas aller trop vite. On a une équipe technique. Il y a des ajustements à faire avec les nouvelles recrues. Je pense que nous sommes prêts. Vous allez savoir le capitaine vendredi. Mais il y aura plusieurs personnes pour former ce leadership.
Dans la préparation, il y a une partie physique, technique et tactique. On continue le travail physique et accentue le travail tactique. Mais tous ne sont pas au même stade car certains joueurs s’entraînent depuis peu. Un match amical n’est pas comme un match de championnat.
Il est important de faire une performance liée au contenu mais il nous faut aussi marquer des points. Je vais aligner une équipe par rapport aux conditions du moment. Je suis amoureux du système tactique. Mais je suis encore plus amoureux du football. J’ai besoin de m’adapter à l’adversaire et des joueurs que j’ai à disposition. On peut donc jouer en 4-3-3, 4-4-2 ou 4-2-3-1. Ce qui est sûr, c’est qu’on aura toujours une ligne de 4.
Je suis le travail de Monaco depuis longtemps. C’est une équipe qui veut avoir une place pour disputer la Ligue des Champions. Il y a une base forte qui s’identifie sur le terrain et qui sait ce qu’elle doit faire. C’est très dangereux.
» (Site officiel OL).

Lui aussi a convoqué 19 joueurs.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Lyon.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Lecomte, Aguilar, B. Badiashile, Ballo-Touré, Glik, Henrichs, Jemerson, Naldo, Panzo, Dias, Boschilia, Chadli, Fabregas, Lopes, Martins, Traoré, Foster, Sylla.

Pour Lyon : Lopes, Tatarusanu, Andersen, Denayer, Dubois, Koné, Marcelo, Rafael, Tete, Aouar, Cheikh, Lucas, Mendes, Tousart, Cornet, Dembélé, Depay, Terrier, Traoré.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

DJIBRIL SIDIBÉ PRÊTÉ À EVERTON
(07/08/2019)
Il est prêté avec option d'achat

Djibril Sidibé n'est plus monégasque.

Le Champion du Monde 2018 et champion de France 2017 a été prêté au club anglais d'Everton.
Ce prêt est payant (2,5 M€ selon L'équipe) et est assorti d'une option d'achat de 14 M€.

Arrivé en 2016 en provenance de Lille, le natif de Troyes a disputé 114 rencontres avec l'AS Monaco (82 de L1, 4 de Coupe de France, 8 de Coupe de la Ligue, 19 de Ligue des Champions et 1 Trophée des Champions) pour 6 buts inscrits (4 en L1, 1 en LDC et 1 au TC).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

PELÉ À READING
(06/08/2019)

Il est prêté

L'AS Monaco continue son dégraissage de joueurs.

Voici Judilson Pelé qui quitte la Principauté pour l'Angleterre, où il a déjà passé la seconde partie de saison dernière.

Arrivé l'été dernier de Rio Ave pour 10 M€, avec un contrat de 5 ans, le remplaçant de Fabinho n'aura jamais réussi à le remplacer.
En 6 mois sur le Rocher, il n'aura participé qu'à 11 rencontres (8 de L1, 1 de Coupe de France, 1 de Coupe de la Ligue et 1 Trophée des Champions) pour seulement 585 minutes de jeu.

Il s'est engagé sous l'a forme d'un prêt (pas de précision quant à une éventuelle option d'achat) avec Reading FC, club de Championship, et pourra y croiser Han-Noah Massengo, fraîchement débarqué à Bristol.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

RUBEN AGUILAR MONÉGASQUE
(06/08/2019)

Il arrive aussi de Montpellier

Après Benjamin Lecomte, l'AS Monaco a encore recruté un joueur du Montpellier HSC.

Ruben Aguilar, est un latéral droit formé à Grenoble, qui a découvert la Ligue 1 il y a 2 saisons en quittant Auxerre pour l'Hérault.
Il y a fait son trou, disputant au total 60 rencontres de L1, pour 4986 minutes de jeu.
La saison dernière, Aguilar a joué 29 matches (tous titulaires) pour 1 but marqué et 5 passes décisives.

Ruben Aguilar a paraphé un contrat de 5 saisons avec l'AS Monaco, qui a déboursé 8 M€ pour sa venue sur le Rocher.

Curiosité, les deux néo-monégasques du MHSC sont nés le même jour, un 26 avril. En 1993 pour le défenseur, en 1991 pour le portier.

Oleg Petrov, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes très heureux de la signature de Ruben Aguilar. Il a démontré ses qualités et sa régularité lors des deux dernières saisons avec Montpellier. Son arrivée renforce la compétitivité de notre effectif.» (Site officiel ASM)

Ruben Aguilar :
«Je suis très heureux de rejoindre l’AS Monaco. Le Club a de l’ambition et souhaite lutter pour les premières places. C’est un nouveau challenge dans ma carrière. Je vais travailler dur pour franchir ce nouveau palier et aider l’équipe à atteindre ses objectifs.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

CONTRAT PROFESSIONNEL POUR EDGARAS UTKUS
(06/08/2019)

Il a signé un contrat professionnel

Si les jeunes talents de l'Académy d'hier quittent l'ASM, ceux d'aujourd'hui signent.

Après Enzo Millot, c'est au tour du jeune lituanien Edgaras Utkus de 19 ans de s'engager pour 3 saisons avec l'AS Monaco.

Formé à l'Académie Nationale du Football en Lituanie, Utkus a rejoint la Principauté en janvier 2018 où il a joué avec les U19.

International lituanien U21, Edgaras Utkus est un longiligne milieu de terrain qui intègrera cette saison l'équipe de Nationale 2.

Edgaras Utkus : «Ce contrat professionnel est quelque chose de très important pour moi, je suis content mais ce n’est que le début. Je tiens à remercier le club pour sa confiance et son soutien constant»

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

HAN-NOAH MASSENGO À BRISTOL CITY
(05/08/2019)

Il est transféré

L'AS Monaco continue de dégraisser.

Han-Noah Massengo révélation au milieu du terrain de l'ère Thierry Henry fait ses bagages pour l'Angleterre et Bristol.

Professionnel depuis 2018 avec un contrat de 3 ans, âgé de 18 ans depuis le 7 juillet, Massengo (international français U18) quitte définitivement l'ASM puisqu'il a été transféré pour 8 M€ (et un pourcentage à la revente) dans le club de Championship (2ème division anglaise), qui a perdu son premier match à domicile contre Leeds (1-3) dimanche dernier.
Il a signé un contrat de 4 ans avec les "Robins" (rouges-gorges), surnom des joueurs de Bristol City.

Han-Noah Massengo avait découvert le monde professionnel en raison de la pénurie de joueurs à l'automne dernier, disputant 7 rencontres (3 de L1, 1 de Coupe de la Ligue et 3 de Ligue des Champions) pour un total de 240 minutes (58 de L1).

Cette saison, Massengo a effectué les deux premiers stages de préparation avec les pros, mais il n'a pas été rappelé pour le 3ème et dernier stage au Portugal, retournant avec la N2.

Cette déception, couplée au peu de chance de retrouver le groupe professionnel rapidement, a fait que Han-Noah Massengo a demandé à quitter le club pour tenter de trouver du temps de jeu ailleurs.

Good luck Han-Noah Massengo and see you soon.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

AMICAL, MONACO - SAMPDORIA GÈNES : 1-0
(03/08/2019)


Monaco termine sa préparation par une victoire

Pour son 8ème et dernier match de préparation, l'AS Monaco retrouvait sa pelouse du Louis-II pour recevoir la Sampdoria de Gènes.

Pour cette rencontre, Leonardo Jardim aligne Lecomte, Jemerson et Panzo dans l'axe, Ballo-Touré et Sidibé sur les ailes, Henrichs et Fabregas dans l'entre-jeu, Boschilia, Martins et Traoré pour servir Foster seul en pointe.

- Coup-franc à 25m plein axe, obtenu et frappé par Gabriel Boschilia. Ça passe pas loin de la lucarne droite d'Audero qui était sur la trajectoire (14e).
- Récupération de Foster sur la ligne médiane qui remise en retrait pour Henrichs, qui donne à Traoré devant lui pour lancer Gelson Martins. Il crochète Colley dans la surface, mais son plat du pied gauche bute sur Audero (19e).
- Tir de Quagliarella à l'entrée de la surface, contré par Panzo. Le ballon ralenti est facilement capté par Lecomte (27e).
- Frappe de Boschilia dans un angle fermé. Boxé par le gardien de la Samp (27e).
- Tir de Martins côté gauche dans la surface. C'est puissant, mais loin du cadre (28e).
- Grosse frappe d'Adama Traoré de 30m, qui frole la lucarne, pas attaqué depuis le rond central (29e).
- Foster trouve Martins dans la surface côté gauche. Crochet du gauche, frappe pas assez enroulée du droit qui va au ras du montant opposé (38e).
- Centre rentrant de Boschilia côté droit, qui n'est repris par personne et qui rase le poteau gauche d'Audero (43e).
- Ramirez se joue de Fabregas puis de Jemerson le long de la ligne de sortie de but, et trouve les jambes de Lecomte, qui les a refermées, au premier poteau (44e).

A la pause, des changements dans les deux équipes : 2 pour la Samp, 3 pour l'ASM avec les sorties de Foster, Boschilia et Traoré pour les entrées de Radamel Falcao, Marcos Lopes et Aleksandr Golovin.
Et ils se mettent rapidement en valeur.
Récupération de Golovin sur la ligne médiane qui transmet à Fabregas sur la droite, qui donne à Martins plus dans l'axe qui fait de même pour Rony Lopes, qui s'avance, fixe 3 défenseurs et décale sur la gauche pour Radamel Falcao qui rentre dans la surface. Feinte de frappe du gauche pour éliminer Colley, et tir du plat du pied droit pour battre Audero (1-0, 50e).

«El Tigre» n'aura eu besoin que de 5 minutes de jeu pour retrouver le chemin des filets. Monaco a son buteur, mais faut-il encore le garder. Il lui reste une saison de contrat, et ne restera qu'en cas de prolongation, ce qui ne lui a pas été proposé pour le moment...

- Centre de Lopes en retrait pour Fabregas dans l'axe aux 16m, qui dévisse (53e).
- Long ballon côté droit pour Quagliarella parti dans le dos de Panzo qui reprend de volée à l'angle de la surface. Lecomte repousse et glisse, Quagliarella contrôle pour effacer le gardien, mais Jemerson revient et met en corner (57e).
Sur celui-ci, le ballon arrive au second poteau où Quagliarella centre à nouveau. Colley, esseulé aux 6m entre Panzo et Jemerson fracasse le ballon sur le poteau de Lecomte. Le ballon revient sur Quagliarella qui frappe fort, juste derrière le montant droit du but asémiste (57e).
- Mauvaise relances sur un 6m de la Samp. Le ballon est donné à Falcao aux 20m, qui frappe des 18. Le gardien repousse sur Gelson Martins qui reprend d'un plat du pied droit aérien. Largement hors-cadre (64e).

Avec les nombreux changements successifs (9 pour la Sampdoria, 7 pour l'ASM avec Benaglio, B. Badiashile, Dias, Naldo, Chadli, Pelé, Sylla pour Lecomte, Panzo, Ballo-Touré, Sidibé, Henrichs, Fabregas, Martins) le match retombe.

Monaco remporte le trophée honorifique mis en jeu ce soir (1ère Philipp Plein Cup) avec un 2ème succès consécutif et conforte sa série de 3 victoires (1-0) et 1 nul sans prendre de but.

Série à confirmer pour le prochain match vendredi prochain, cette fois officiel, pour l'ouverture de la saison de Ligue 1 contre Lyon à 20h45.
Ce sera sans Radamel Falcao ni Aleksandr Golovin, suspendus pour des avertissements reçus la saison précédente.

Retrouvez la feuille de match AS Monaco FC - UC Sampdoria

OLEG PETROV ANNONCE LES AMBITIONS DE L'ASM
(02/08/2019)

Dans une interview à l'AFP

Le Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco, Oleg Petrov, a donné une interview à l'AFP, relayé par Ouest-France, sur les ambitions de l'ASM dans ce mercato et pour cette saison 2019-20.

Il est revenu, sans langue de bois, sur le non transfert d'André Silva, pour raison financière.
Il attend que son club termine dans les places qualificatives pour la Ligue des Champions, et attend encore 4 nouvelles recrues, dont des joueurs confirmés sans dépenser trop.

«A une semaine de l'ouverture de la L1, quelle est votre priorité pour le mercato ?
Plusieurs s'entremêlent. La première est de réduire notre effectif. Passer de 74 contrats professionnels à la fin de saison dernière, à environ 55. Après un gros travail, avec 19 départs dont 10 en prêts, il faut encore réduire le groupe d'une dizaine d'éléments. On trouvera des solutions pour Pelé, Aït Bennasser, Cardona ou Diop, par exemple.

Cela vaut-il pour Falcao ou Jemerson ?
Des clubs, pas uniquement Galatasaray, et d'autres marchés sont intéressés par Falcao, notre capitaine et un de nos meilleurs joueurs. Il est important qu'il reste, sauf si on reçoit une offre exceptionnelle. Il faudrait alors le remplacer par un joueur de son calibre.
S'il reste, tout le monde pourra s'y retrouver (Falcao sera libre en juin, NDLR). Je ne pense pas qu'il y aura de problème. D'autre part, son agent (Jorge Mendes) travaille souvent avec Monaco. Et depuis longtemps. Nous avons tous intérêt à une bonne coopération. Pour Jemerson, je n'ai ni reçu de proposition, ni envisagé son départ.

Retenez-vous Falcao à cause de la non-signature d'André Silva ?
Ce transfert ne s'est pas réalisé en raison de désaccords financiers entre les clubs. Pas pour une blessure. A l'heure actuelle, il n'y a plus de négociation. Nous explorons d'autres pistes.

Quels profils de joueurs souhaitez-vous engager ?
Un deuxième attaquant, pour épauler Falcao dans un 4-4-2. Un défenseur central, un milieu et un attaquant de couloir également. Nous sommes actifs. Mais je dois aussi préserver l'équilibre général. Sur un même poste, impossible d'avoir cinq éléments ou uniquement des jeunes! D'autant que certains, comme Baldé, peuvent évoluer dans ces registres.

Comprenez-vous toutefois l'impatience des supporters ?
Oui. La saison, notamment son début, est importante. Mais je ne le redoute pas. Je continue à travailler dur pour que nous ayons terminé de recruter au 2 septembre. Tout est affaire d'équilibre.

Monaco ne sera plus aussi dépensier qu'avant ?
Nous avons les moyens d'effectuer d'importantes acquisitions. Nous ne nous cantonnerons pas à de jeunes recrues. Nous ne pouvons pas attendre leur éclosion. Certains clubs ne vendent pas. Nous avons reçu la réponse de Porto après notre offre pour son capitaine (le milieu Danilo Pereira, NDLR). Certains joueurs veulent disputer la C1, d'autres ont des prétentions élevées. Nous sommes toujours guidés par la performance sportive. Nous allons investir sur des joueurs confirmés. Mais il faut aussi respecter équilibres financiers et sportifs.

Avez-vous une enveloppe importante ?
Je sais ce que je souhaite dépenser. Les perspectives financières peuvent aussi évoluer en fonction de notre capacité à offrir des joueurs en échange, ou en contreparties d'achats.
Oui, nous nous positionnons sur des profils importants! Allons-nous proposer 50 millions d'euros sur un joueur? Je ne crois pas. Il faut rester pragmatique, Monaco n'a pas vocation à effectuer ce type d'investissement chaque année. Notre objectif est une qualification en C1. C'est le plus important. Y parvenir à n'importe quel prix, en achetant des stars, c'est bien. Le faire en conservant un équilibre général, c'est mieux. C'est la voie actuelle.

Sans arrivée, Jardim cautionnera-t-il l'objectif ?
L'équipe est identique à la saison passée, à l'exception du gardien.
En grand professionnel, il se battra avec le groupe à disposition. Je travaille à l'amélioration de la qualité de l'équipe. Il y aura des changements! Ils ne seront pas insignifiants! Avec Lecomte, excellent en préparation comme gardien N°1, plus quatre autres recrues, et le retour de certains blessés, comme Pellegri en août, ou Geubbels.

Vos débuts à la tête du club sont-ils compliqués?
Le mercato est une période difficile. Je suis "challengé". En acceptant ce poste très exposé, je m'y attendais. Je reste focus sur mon travail. Nous aurons besoin de résultats sportifs rapides. Ne pas atteindre l'objectif "Ligue des champions" serait un échec. Le président Rybolovlev veut des performances dès cette saison.
»

JEAN-EUDES AHOLOU PRÊTÉ À SAINT-ETIENNE
(01/08/2019)
Il est prêté sans option d'achat

Arrivé l'été dernier de Strasbourg contre un chèque de 14 M€ et avec un contrat de 5 ans, Jean-Eudes Aholou part chercher du temps de jeu loin du Rocher.

Il s'est engagé avec Saint-Etienne, où il a été prêté une saison sans option d'achat.

La saison passée, Jean-Eudes Aholou n'a pas été à son avantage dans les équipes de Leonardo Jardim ou Thierry Henry, disputant 21 matches (17 de L1, 3 de Ligue des Champions et le Trophée des Champions) sur les 48 de l'ASM, pour un total de 1342 minutes (1075 en L1).
A Strasbourg, il avait été déterminant avec 3006 minutes jouées en 35 titularisations, et 5 buts inscrits.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...