LIGUE 1, 9ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
(07/10/2018)
La fin des résultats de la 9ème journée de Ligue 1

Les quatre derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

 3-0 

A 15h, Bordeaux (9e) a facilement dominé Nantes (19e) et son nouvel entraîneur Vahid Halilhodzic grâce à trois buts inscrits en première période par Karamoh d'une belle frappe enroulée (1-0, 5e), Kamano (2-0, 7e) qui profite d'une erreur défensive, avant de transformer un pénalty (3-0, 42e).
Jaroslav Plasil n'était pas dans les 18 girondins.
Côté "Canaris", Gabriel Boschilia a débuté et a été remplacé à la 71e.

 2-0 

A 17h, Marseille (6e) a dominé Caen (10e) grâce à deux frappes de Thauvin.
La première est déviée par le crâne de Mitroglou (1-0, 36e), la seconde par personne (2-0, 45e).
Chez les phocéens, Lucas Ocampos a débuté. Il a été averti à la 75e. Valère Germain est entré à la 67e, Aymen Abdennour était de nouveau écarté.

 1-2 

L'AS Monaco (18e) a perdu une nouvelle fois. Rennes (16e) et Sabri Lamouchi en profitent pour remonter au classement.
Les asémistes ont cédé sur un corner repris trop facilement par Da Silva (0-1, 14e), avant d'être réduits à 10 avec le rouge direct d'Andrea Raggi qui s'est cru sur un ring de boxe (45e+1).
En infériorité, Monaco a égalisé par Radamel Falcao (1-1, 49e), mais a craqué en fin de partie sur une frappe sèche de Ben Arfa (1-2, 77e).

 5-0 

A 21h, le Paris S.G. (1er) sans Layvin Kurzawa (blessé) a continué son parcours sans-faute en écrasant Lyon (5e).
Neymar a ouvert le score sur un pénalty (1-0, 9e) obtenu par Mbappé qui s'est fait fauché par Lopes.
Le match aurait pu s'équilibrer après le rouge direct de Kimpembé (35e), mais Tousart l'a aussitôt rejoint aux vestiaires (45e+1).
A 10 contre 10, Kylian Mbappé a fait un festival offensif avec un quadruplé en 13 minutes (2-0 61e, 3-0 66e, 4-0 69e et 5-0 74e).
Le PSG obtient un nouveau record en L1, celui du meilleur départ en L1 avec 9 succès consécutifs.

Au classement des buteurs, Kylian Mbappé et Neymar (Paris S.G.) sont en tête avec 8 buts.
Ils devancent :
- Bamba (Lille), Kamano (Bordeaux) et Thauvin (Marseille) avec 7 buts,
- Pépé (Lille) avec 6 buts,
- Cavani (Paris S.G.) et Mothiba (Lille puis Strasbourg) avec 5 buts,
- 6 joueurs à 4 buts dont Radamel Falcao (Monaco),
- 9 joueurs à 3 buts dont Germain (Marseille),
- 31 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco),
- 74 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Boschilia (Nantes), Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
- 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE MONACO - RENNES (1-2)
(07/10/2018)

Leonardo Jardim
«En première mi-temps, nous avons fait circuler le ballon sans prendre de risque. Nous avons donné beaucoup d'importance à la sécurité. C'est dû à la peur du moment. Donc j'ai dit aux joueurs à la mi-temps qu'il fallait plus monter la ligne. C'est notre ADN. Un gros club doit jouer vers l'avant. Il y avait besoin de plus d'envie, de plus d'agressivité offensive. Il fallait être plus dynamique. Il y a donc eu plus d'engagement. Mais à 10 c'est toujours plus difficile [Raggi a été expulsé juste avant la pause]. On doit aussi contrôler ses émotions pour ne pas prendre de carton rouge. Les joueurs cadres sont importants. Il faut savoir garder la tête froide. Un cadre avec beaucoup d'années ici a perdu la tête. Peut-être qu'il est lui aussi touché mentalement par ce qui se passe. Raggi était très triste car ce comportement ne lui ressemble pas.
J'avais dit qu'il fallait garder la tête froide tout en prenant des risques offensifs. On l'a fait. Au moment où je veux faire le changement pour essayer de gagner, on prend un but. Ensuite, l'adversaire a bien géré, en sortant en contre. Maintenant, c'est la trêve. Ceux qui partent en sélection doivent se rafraîchir les idées et revenir avec plus de sentiments positifs. Car les joueurs donnent le maximum mais manquent de confiance. Il est important pour tout le monde de faire une analyse, de prendre un peu de recul, bien regarder ce qui se passe pour prendre les meilleures décisions.
Tout le monde doit réfléchir. Le football, c'est un collectif. Depuis un mois, on enchaîne beaucoup de matches. Staff et joueurs doivent réfléchir pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Je parle souvent avec Vadim (Vasilyev). Il sait ce qui se passe toutes les semaines. Je suis venu ici en acceptant le projet [notamment terminer sur le podium]. Mais je dois réussir ce projet. Je ne suis pas parti lorsqu'on tout allait bien pour moi, après le titre par exemple. je suis resté en sachant que cette année est une année difficile. Je l'ai déjà dit. Je reste là pour bosser et donner le meilleur. Je suis l'entraîneur, la personne la plus responsable de l'équipe. Quand les joueurs font des erreurs, ce sont aussi mes erreurs. On perd ensemble comme on a gagné ensemble.»
(lequipe.fr & AFP)

Sabri Lamouchi
«Il y avait une grosse pression sur les coaches, pas sur les équipes. Pourtant, ce n'était pas Leonardo Jardim contre Sabri Lamouchi. Mais Monaco contre Rennes.
Mon homologue monégasque a été le meilleur entraîneur de l'AS Monaco de ces 20 dernières années. Je suis sûr qu'il va se sortir de cette situation. Quand je vois le contenu de nos matches, je me dis qu'on pourrait avoir plus de points. Tout va très vite et on remet tout en cause en très peu de temps.
Je suis assez surpris de cette violence. Parce que pour moi, c'est violent. Ce soir, j'ai félicité les joueurs. Il faut maintenant continuer avec une grosse solidarité.
(Sur Hatem Ben Arfa) Il est loin d'être prêt. Mais j'ai toujours dit qu'il n'a pas besoin d'être prêt pour nous faire gagner un match en L1. Il revient de loin.
Monaco ? C'est la même situation que la mienne avec une perte de confiance. Mais il y a une équipe formidable avec un entraîneur extraordinaire. Et je ne doute absolument pas que l'ASM sortira de période délicate.»
(lequipe.fr & AFP)

CHAMPIONNAT 9ÈME JOURNÉE, MONACO - RENNES : 1-2
(07/10/2018)

L'AS Mona-coule encore....

L'AS Monaco est toujours aussi nulle cette saison, avec un 10ème match sans victoire.
Les monégasques ont même l'art de redonner confiance à leurs adversaires qui ont, comme eux, besoin de points.
Après Bordeaux (19e - 1-2, J03), Angers (12e - 0-1, J07), c'est contre Rennes que l'ASM cède sans réellement combattre.

Les monégasques ont été malmenés dès l'entame, et ont cédé sur un corner où personne ne bouge, sauf Da Silva qui devance Raggi au second poteau (0-1, 14e).
Pour ne rien arranger, le pirate italien se fait justement expulser sur le seul corner monégasque de la première période, pour un coup de coude volontaire (45e+1).

A la pause, l'ASM ne compte qu'un but de retard, et en infériorité numérique égalise.
Long ballon pour Sylla qui contrôle entre deux adversaires au marcage élastique, dribble un troisième en donnant involontairement le cuir à Golovin qui décale pour Radamel Falcao dans la surface côté droit. Contrôle et frappe croisée à ras de terre qui passe entre les jambes de Mexer (1-1, 49e).

Mais revenus au score, les monégasques arrêtent une nouvelle fois de jouer, l'équipe de Sabri Lamouchi joue elle pour la victoire et y parvient sur un exploit individuel de Ben Arfa, aidé par le manque de réactivité de Subasic, sur une frappe puissante au premier poteau (1-2, 77e).

Totalement dépassée, l'ASM coule encore mais reste barragiste grâce aux mauvais résultats de Nantes et Guingamp.
La ligne de flottaison est désormais à 4 points avec Amiens (13e), Nîmes, Caen, Dijon et Reims (17e), tous avec 10 points.

Place à la trêve internationale qui met heureusement fin à cette série de 7 matches en 23 jours, conclus par 2 nuls et 5 défaites.

Prochain désastre à Strasbourg, le 20 octobre ?

Pour plus d'info sur la neuvième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

LIGUE 1, 9ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(06/10/2018)
Les résultats de la 9ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 1-1 

Vendredi à 20h45, Toulouse (7e) et Nice (13e) n'ont su se départager, Dossevi (1-1, 54e) répondant à Srarfi (0-1, 29e).
Corentin Jean (TFC) et Allan Saint-Maximin (OGCN) ont participé à la rencontre. Le premier est entré à la 79e, le second a été remplacé à la 84e.

 3-1 

Samedi à 17h, match au sommet entre Lille (2e) et Saint-Etienne (4e).
Le lillois Bamba a malmené ses anciens partenaires, avec deux buts marqués (1-0, 17e et 2-1, 46e) et une passe décisive pour Pépé (3-1, 85e).
Cabella avait temporairement égalisé sur un pénalty (1-1, 26e).
Chez les "Dogues", toujours pas de Farès Bahlouli (écarté). Kouadio Yves Dabila a rapidement quitté le banc, il est entré à la 36e.
Stéphane Ruffier a gardé les buts des "Verts".

 1-1 

Samedi à 20h, la lanterne rouge Guingamp (20e) s'est rapidement mise en difficulté contre Montpellier (3e), avec le rouge de Thuram (7e).
Les héraultais en ont profité pour prendre l'avantage par Delort (0-1, 30e), mais ils ont été aussi réduits à 10 avec le rouge de Mollet (39e).
A l'heure de jeu, les bretons sont revenus au score par Bénézet (1-1, 64e).
Formés à l'ASM, Marc-Aurèle Caillard (EAG) et Souleymane Camara (MHSC) sont restés sur les bancs.

 2-2 

Angers (11e), face à Strasbourg (8e), a été mené toute la partie avec le doublé de Mothiba (0-1, 2e et 0-2, 40e).
Après le remplacement de Thomas Mangani (sorti à la pause, 46e), le SCO est revenu dans le match par Capelle (1-2, 58e) et ont arraché le nul dans le temps additionnel sur une tête de Thomas (2-2, 90e+3).

 1-0 

Amiens (17e) s'en est encore remis à sa recrue iranienne Ghoddos (1-0, 39e) pour battre Dijon (12e), sur une frappe lointaine puissante.

 0-0 

Pas de vainqueur dans le duel des deux promus. Nîmes (14e) et Reims (15e) n'ont su trouver le chemin des filets.
Aucun des anciens de l'ASM dans les effectifs n'ont joué : Martin Sourzac pour les "Crocos", Johann Carrasso (banc), Tristan Dingomé (pas encore apte) pour les champenois.

Demain dimanche, les quatre derniers matches de la journée :
- A 15h, Bordeaux (9e) reçoit Nantes (19e).
- A 17h, Marseille (6e) affronte Caen (10e), l'AS Monaco (18e) reçoit Rennes (16e).
- A 21h, Paris S.G. (1er) accueille Lyon (5e).

Au classement des buteurs, Bamba (Lille) a rejoint Neymar (Paris S.G.) en tête avec 7 buts.
Ils devancent :
- Pépé (Lille) et Thauvin (Marseille) avec 6 buts,
- Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux) et Mothiba (Lille puis Strasbourg) avec 5 buts,
- Da Costa (Strasbourg), Khazri (Saint-Etienne), Mbappé (Paris S.G.), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Traoré (Lyon) avec 4 buts.
- 9 joueurs à 3 buts dont Radamel Falcao (Monaco), Germain (Marseille),
- 31 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco),
- 73 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Boschilia (Nantes), Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
- 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

PRÉSENTATION MONACO - RENNES (J09)
(06/10/2018)


Pour la 9ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (18e) reçoit le Stade Rennais FC (16e).

Quelques jours après la défaite à Dortmund (0-3) et le déplacement de Rennes au Kazakhstan (0-2 à Astana), deux équipes très décevantes de ce début de championnat se retrouvent.

L'ASM est sur une série de 9 matches sans victoire et doit y mettre fin contre les bretons, qui sont aussi dans une mauvaise passe avec 4 matches sans victoire en championnat. Recevoir Rennes, c'est aussi une opportunité de remporter son premier match à domicile.
L'ASM, en 4 réceptions au Louis-II, a concédé 2 nuls contre Lille (0-0), Nîmes (1-1) et 2 défaites face à Marseille (2-3) et Angers (0-1).
Pour Rennes, un seul point a été ramené des 4 précédents déplacements : Lille (J01, 1-3), Marseille (J03, 2-2), Nice (J05, 1-2) et Amiens (J07, 1-2).

Historiquement, Monaco aime Rennes en championnat. En 42 matches (L1 & L2), l'ASM a remporté 30 victoires pour 6 nuls et 6 défaites (84 buts marqués et 37 encaissés).
Depuis la saison 2007-08 et la dernière victoire rennaise (1-2), les monégasques sont sur une série de 7 victoires et 2 nuls.
A confirmer d'urgence car l'ASM manque cruellement de points, et doit s'éloigner de la zone de relégation dans laquelle elle se trouve.

Leonardo Jardim se méfie de celle de Sabri Lamouchi.
«Rennes a une bonne équipe avec des joueurs de qualité mais le club connaît également un début de saison difficile. De notre côté c’est évident que nous sommes tristes de vivre une telle situation mais nous ne nous décourageons pas. L’AS Monaco n’est pas habitué à vivre des moments comme cela mais il faut relever la tête en continuant à travailler.
J’ai décidé de faire une importante rotation ces derniers matches en changeant même de système. Il est vrai que l’on prend des buts mais si on regarde les saisons précédentes c’était déjà le cas. Ce qui change c’est que nous étions plus réalistes. Les derniers matches contre Saint-Etienne et Dortmund le montrent. Il faut qu’on arrive à aider Falcao car je suis convaincu que si cela se passe mieux offensivement, nos problèmes se règleront plus rapidement.
Je me remets en question, je sais que je suis aussi responsable de cette mauvaise passe. Ce n’est pas pour autant que je vais jeter l’éponge, je donne le meilleur tous les jours.
Mon cas n’est pas le plus important il faut rester concentré sur le club. Même si les joueurs peuvent être en difficultés, chacun se remet en question pour relever la tête.»
(Site officiel ASM).

Andrea Raggi va encore débuter, dans la défense à 5 qui est en place depuis 2 matches, sans réussite (5 buts encaissés et 0 marqué).
«On traverse une période compliquée. Tout le monde le ressent, nous les premiers. Mais ce qui compte c’est de sortir de ce mauvais moment tous ensemble. On va relever la tête et y arriver. On ce moment rien ne va, on a tout contre nous mais on va s’améliorer rapidement. J’ai confiance.
C’est la première fois depuis que je suis à l’AS Monaco que je vis ça. Dès que c’est un peu compliqué on arrive toujours à s’en sortir. Cette saison va être difficile mais quand on regarde Marseille ou Lyon, la saison passée, ils ont réussi à inverser la tendance. Il faut vite gagner. Quand c’est compliqué, c’est normal de faire appel aux plus anciens. Nous devons donner quelque chose en plus, on doit assumer nos responsabilités. C’est notre rôle.
Les onze joueurs qui vont débuter contre Rennes dimanche doivent être à fond dans le match. On doit être comme onze animaux sur le terrain. C’est le gros match avant la trêve internationale, la victoire nous ferait beaucoup de bien. C’est une finale, on doit gagner. C’est une obligation.
Le vestiaire vit bien, il n’y a pas de souci. Il n’y a que les résultats qui ne vont pas. Nous sommes ensemble, compacts et déterminés.»
(Site officiel ASM).

Leonardo Jardim a convoqué 19 joueurs. Benaglio blessé en sort, Jovetic revient lui de l'infirmerie.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Rennes.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Sy, glik#, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Jovetic, Sylla.

Pour Rennes : Koubek, Diallo, Bensabaini, Da Silva, H.Traoré, Danze, Zeffane, Mexer, Grenier, Bourigeaud, Guitane, Johansson, Poha, Lea-Siliki, André, Niang, Ben Arfa, Del Castillo, Sarr.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(04/10/2018)










Leurs performances lors de la 2ème journée

Douze poules de quatre équipes, les deux premiers qualifiés seront rejoints en 16ème de finale par les 8 troisièmes de la Ligue des Champions.
Parmi les 48 équipes qui disputent ce tour, 10 anciens monégasques sont présents. Retrouvons leurs performances.

  • Dans le Groupe C, Bordeaux n'a su conserver le point du nul, à domicile, contre le FC Copenhague.
    Menés par un but de Sotiriou (0-1, 42e), les girondins sont parvenus à égaliser en fin de partie par Sankharé (1-1, 84e), mais ont été battus dans le temps additionnel sur un but de Skov (1-2, 90e+2).
    Jaroslav Plasil n'a pas joué ce match, restant sur le banc. Dans les ultimes secondes, le danois Zeca a été exclu (90e+3).

    Dans l'autre match, le Zenith Saint-Pétersbourg s'est imposé face au Slavia Prague, 1-0, but de Kokorin (80e).

    Classement : Copenhague et Zenith (4 pts), Slavia (3 pts), Bordeaux (0 pt).

  • Dans le Groupe D, Anderlecht a encore perdu, cette fois à domicile contre le Dinamo Zagreb, 0-2, buts de Hajrovic (0-1, 19e sp) et Gojak (0-2, 68e).
    Dennis Appiah n'était pas dans les 18 belges et n'a donc pas participé au match qui s'est terminé à 10 contre 10 avec les expulsions du belge Vranjes (46e) et du croate et ancien stéphanois Théophile-Catherine (90e+3).

    Dans l'autre match, Fenerbahçe Istanbul a battu le Spartak Trnava, 2-0, doublé de Slimani (1-0, 52 et 2-0, 69e).
    Pour rappel, Nabil Dirar a été écarté de la liste des joueurs turcs par son entraîneur.

    Classement : Zagreb (6 pts), Fenerbahçe et Trnava (3 pts), Anderlecht (0 pt).

  • Dans le Groupe E, les deux leaders l'ont emporté à l'extérieur.
    Arsenal à Qarabag sur le score de 3-0, buts de Papastathopoulos (0-1, 4e), Smith Rowe (0-2, 53e) et Guendouzi (0-3, 80e).
    Pierre-Emerick Aubameyang n'avait pas fait le déplacement en Azebaïdjan.

    Dans l'autre match, les ukrainiens de Vorskla Poltava ont perdu sur le gong face au Sporting Lisbonne, 1-2.
    Les locaux ont longtemps mené grâce à Kulach (1-0, 10e), les lusitaniens ont égalisé et gagné dans le temp additionnel grâce à Montero (1-1, 90e+1) et Cabral (1-2, 90e+3).

    Classement : Arsenal et Sporting (6 pts), Vorskla et Qarabag (0 pt).

  • Dans le Groupe F, les favoris ont gagné.
    Le Milan AC a dominé l'Olympiakos Le Pirée, qui avait ouvert le score par Guerrero (0-1, 14e).
    Dans les 20 dernières minutes, les italiens ont renversé la situation avec trois buts marqués par Cutrone (1-1, 70e), Higuain (2-1, 76e) et encore Cutrone (3-1, 79e).
    Tiémoué Bakayoko a joué tout le match dans rangs milanais, Yaya Touré a été remplacé à la 82e chez les grecs.

    Logique respectée en Espagne avec la victoire du Betis Séville sur les luxembourgeois du F91 Dudelange, 3-0, buts de Sanabria (1-0, 56e), Lo Celso (2-0, 80e) et Tello (3-0, 88e).

    Classement : Milan (6 pts), Bétis (4 pts), Olympiakos (1 pt), Dudelange (0 pt).

  • Dans le Groupe H, les deux derniers se sont neutralisés.
    Pourtant chez l'Apollon Limassol, Marseille menait de deux buts grâce à Payet (0-1, 50e) et Gustavo (0-2, 67e).
    Les chypriotes ont égalisés par Markovic (1-2, 74e) et Zelaya (2-2, 90e).
    Valère Germain a joué, entrant à la 46e. Lucas Ocampos est resté sur le banc, Aymen Abdennour n'est pas dans la liste européenne.

    De duel entre les deux premiers a tourné en faveur des allemands de l'Eintracht Francfort, larges vainqueurs de la Lazio Rome, 4-1.
    Da Costa (1-0, 4e) a ouvert le score, Parolo a égalisé (1-1, 23e), Kostic a redonné l'avantage aux locaux (2-1, 28e).
    Le match s'est facilité par la suite, avec les expulsions des romains Basta (45e+3) et Correa (59e), avec deux autres buts de Jovic (3-1, 52e) et encore Da Costa (4-1, 90e+4).
    Titulaire avec le Lazio, Wallace Fortuna Dos Santos a joué les 90 minutes.

    Classement : Francfort (6 pts), Lazio (3 pts), Marseille et Apollon (1 pt).

  • Dans le Groupe I, les équipes qui recevaient ont gagné.
    Les suèdois de Malmö ont battu Besiktas Istanbul, 2-0, buts csc d'Erkin (1-0, 53e) et Rosenberg (2-0, 76e) sur pénalty.
    Vagner Love a joué toute la partie pour les turcs.

    En norvège, Sarpsborg a gagné contre les belges de Genk, 3-1.
    Buts de Mortensen (1-0, 6e), Trossard (1-1, 49e), Zachariassen (2-1, 54e) et re-Mortensen (3-1, 63e).

    Classement : Sarpsborg, Besiktas, Genk et Malmö (3 pts).

  • Dans le Groupe K, Astana a battu Rennes de Sabri Lamouchi, 2-0, buts de Zainutdinov (1-0, 64e) et Tomasov (2-0, 90e+1).

    En République Tchèque, Jablonek a très mal démarré contre le Dynamo Kiev, étant mené 0-2 après un quart d'heure avec les buts de Tsygankov (0-1, 8e) et Garmash (0-2, 14e).
    Hovorka (1-2, 33e) et Trávník (2-2, 81e) ont marqué et permis d'obtenir le point du nul.

    Classement : Astana (4 pts), Rennes (3 pts), Kiev (2 pts), Jablonek (1 pt).

  • Les autres groupes :
      Groupe A : FC Zürich - Ludogorets Razgrad : 1-0, Bayer Leverkusen - AEK Larnaca : 4-2.
      Classement : Bayer Leverkusen et Zürich (6 pts), Ludogorets et Larnaca (0 pt).
      Groupe B : Rosenborg Trondheim - RB Leipzig : 1-3, RB Salzbourg - Celtic Glasgow : 3-1.
      Classement : Salzbourg (6 pts), Leipzig et Celtic (3 pts), Rosenborg (0 pt).
      Groupe G : Glasgow Rangers - Rapid Vienne : 3-1, Spartak Moscou - Villarreal : 3-3.
      Classement : Rangers (4 pts), Rapid (3 pts), Villarreal (2 pts), Spartak (1 pt).
      Groupe J : FC Krasnodar - FC Séville : 2-1, Standard Liège - Akhisar Belediyespor : 2-1.
      Classement : Krasnodar (6 pts), Séville et Standard (3 pts), Akhisar (0 pt).
      Groupe L : BATE Borisov - PAOK Salonique : 1-4, Chelsea - Vidi : 1-0.
      Classement : Chelsea (6 pts), PAOK et BATE (3 pts), Vidi (0 pt).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (03/10/2018)






    Leurs performances lors de la 2ème journée (2ème partie)

    La Ligue des Champions se joue avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 15 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe A, Lucien Favre et son équipe du Borussia Dortmund aurait dû infliger le tarif habituel (4-0) face à l'AS Monaco de Leonardo Jardim.
    Bruun Larsen (1-0, 51e), Alcacer (2-0, 72e) et Reus (3-0, 90e+2) ont profité des largesses monégasques, Alcacer a eu la bonté de frapper un pénalty sur la barre (69e).
    Dans le couloir gauche de la défense du BVB, Abdou Diallo a joué toute la rencontre.

    L'autre place qualificative devrait revenir à l'Atletico Madrid qui a battu le FC Bruges, 3-1, buts de Griemann (1-0, 28e), Groeneveld (1-1, 39e), re-Griezmann (2-1, 67e) et Koke (90e+4).
    Thomas Lemar a joué toute la rencontre chez les "Matelassiers".

    Classement : Atletico et Dortmund (6 points), Monaco et Bruges (0 point).

  • Dans le Groupe B, les premiers l'ont aussi emporté, mais à l'extérieur.
    Le PSV Eindhoven a été battu aux Pays-Bas par l'Inter Milan, 1-2.
    Les néerlandais ont ouvert le score par Rosario (1-0, 27e), Nainggolan a égalisé avant la pause (1-1, 44e), Icardi a donné la victoire aux milanais (1-2, 60e).
    Les deux anciens asémistes des effectifs, Nicolas Isimat-Mirin et Keita Baldé ont regardé le match depuis chaque banc de touche.

    L'autre match a vu la défaite de Tottenham sur son terrain face à FC Barcelone, 2-4.
    Les buts ont été marqués par Coutinho (0-1, 2e), Rakitic (0-2, 28e), Kane (1-2, 52e), Messi (1-3, 56e), Lamela (2-3, 66e) et encore Messi (2-4, 90e).

    Classement : Barcelone et Inter (6 points), Tottenham et PSV (0 point).

  • Dans le Groupe C, les équipes qui recevaient ont gagné.
    - Facilement pour le Paris Saint-Germain face à l'Etoile Rouge de Belgrade, 6-1.
    Les buts ont été marqués par Neymar (1-0, 20e et 2-0, 22e), Cavani (3-0, 37e), Di María (4-0, 42e), Mbappé (5-0, 70e), Marin (5-1, 74e) et encore Neymar (6-1, 81e).
    Kylian Mbappé a été mis au repos à la 76e, Layvin Kurzawa n'a pas joué, il est toujours blessé.

    - Difficilement pour Naples contre Liverpool.
    L'unique but a été inscrit dans la dernière minute par Insigne (1-0, 90e).
    Pas de Kévin Malcuit dans les 18 napolitains, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» est entré à la 76e pour les "Reds".

    Classement : Naples (4 points), PSG et Liverpool (3 points), Etoile Rouge Belgrade (1 point).

  • Dans le Groupe D, il y a eu un but dans chaque match, marqué de la tête sur corner.
    - Pour le FC Porto face à Galatasaray Istanbul, par Marega (1-0, 49e).
    Jorge Marco de Oliveira Moraes, prêté par l'ASM, n'était pas sur la feuille de match.

    - Contre le Lokomotiv Moscou qui recevait Schalke 04. Les allemands se sont imposés grâce au but de McKennie (0-1, 88e).

    Classement : Schalke et Porto (4 points), Galatasaray (3 points), Lokomotiv (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE BORUSSIA DORTMUND - MONACO (3-0)
    (03/10/2018)

    Leonardo Jardim
    « Nous avons bien joué en première mi-temps. On a su créer le danger, on a fait circuler le ballon. On a géré l’adversaire. Après nous nous sommes mis en danger tout seul sur les buts que nous avons encaissé. Avec ce système de jeu nous avons plus joué mais défensivement on a payé nos erreurs cash.
    Après avoir encaissé le premier but, c’était plus difficile pour nous. Nous avons laissé des espaces et le Borussia en a profité. L’équipe a toujours essayé de jouer mais nous n’avons pas réussi à marquer.
    On va jouer contre Bruges nos deux prochains matches. On a besoin de sortir avec six points contre eux. Les deux prochains matches sont les plus importants pour assurer une qualification en Europa League.»
    (Twitter ASM)

    Jean-Eudes Aholou
    « En termes de jeu, on se fait avoir sur une erreur d’hésitation. C’est dommage de perdre un match comme ça parce qu’on a mis les ingrédients qu’il fallait.
    On a respecté le plan mais il y a encore des trucs à travailler sur la concentration pendant 90 minutes. C’est compliqué mais il n’y a pas tout à jeter, il y a de bonnes choses à garder. »
    (RMC sport)

    Lucien Favre
    « «Dans l'ensemble c'est mérité. La première période a été très difficile, avec leur défense à cinq il était très difficile de trouver des espaces. Notre deuxième période a été nettement meilleure que la première. Au pressing et dans la conquête du ballon, nous avons été meilleurs, ça nous a rassuré, nous avons plus joué vers l'avant. Ça donne de la confiance pour bien jouer. Mais Monaco a eu des occasions très dangereuses.» (lequipe.fr)

    Roman Bürki
    « Nous savions que ce serait un match difficile, nous avons fait preuve de patience. (à propos de ses souvenirs de l'attentat d'avril 2017) Je croyais que j'en avais fini avec cette histoire, mais j'ai été soulagé ce soir lorsque le bus a dépassé l'endroit où ça avait eu lieu.» (lequipe.fr)

    LIGUE DES CHAMPIONS 2ÈME JOURNÉE, BORUSSIA DORTMUND - MONACO : 3-0
    (03/10/2018)


    Lourde défaite pour Monaco

    L'AS Monaco a une fois de plus chuté cette fois à Dortmund 3 à 0. Alors que la première mi-temps était fortement prometteuse, des erreurs individuelles et le mental n'ont pas suivi lors de la 2ème mi-temps.

    Deux beaux tirs de Tielemans mettaient à mal Burki (17e et 19e) qui repoussait ses frappes.

    Sylla est bien lancé par Falcao mais il tergiverse trop et ne peut tirer (37e).
    La première grosse occasion pour Dortmund, Alcacer est trouvé d'une magnifique louche. Sa frappe est superbement retirée par Benaglio (39e), qui se blesse sur l'action. Subasic refait son grand retour sous le maillot monégasque.

    Malheureusement dès la reprise, Bruun Larsen est lancé en profondeur dans le dos des défenseurs, et parvient à tromper Subasic d'un plat du pied (1-0, 51e).

    Quelques minutes plus tard, Jemerson se troue, Glik accroche dans la surface Reus... pénalty (68e). Alcacer le tire en force en plein milieu, la transversale sauve les monégasques.

    On pense alors que ça va enfin tourner pour Monaco, mais ce n'est pas le cas. 3 minutes plus tard ce même Alcacer est lancé, crochète Subasic et redresse son tir qui passe au dessus des tacles de Raggi et Glik (2-0, 71e).

    Entré, Grandsir se procure une superbe occasion sur un centre d'Henrichs, d'une talonnade il manque le cadre de peu (77e).

    Le coup de butoir sera dans les arrêts de jeu, Raggi pris de vitesse ne peut empêcher le centre de Bruun Larsen pour Reus, seul au second poteau qui inscrit le troisième but pour Dortmund (3-0, 90+2).

    Sans le pénalty raté, Leonardo Jardim aurait pris le tarif habituel contre Favre (2 fois 4-0 à Nice).
    Avec cette énième défaite cette saison, l'ASM pointe à 6 longueurs des deux leaders de la poule, Dortmund et l'Atletico Madrid.
    La double confrontation avec le FC Bruges donnera le qualifié pour la Ligue Europa. Début de réponse, dans 3 semaines en Belgique.

    D'ici là, l'ASM devra avoir retrouver du moral avec du jeu et le chemin de la victoire. Si possible dès ce dimanche contre Rennes au Louis-II.

    La saison européenne 2018-19 de l'AS Monaco

    Retrouvez la feuille de match Borussia Dortmund - Monaco

    YOUTH LEAGUE 2ÈME JOURNÉE, BORUSSIA DORTMUND - MONACO : 0-2
    (03/10/2018)
    Victoire méritée pour les jeunes monégasques.

    Les jeunes monégasques sont en Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).

    Sur un magnifique centre, Millot reprends de la tête et trompe le gardien (0-1, 17e). Quelques minutes plus tard, un long centre est mal dégagé par la défense Madrilène, à l'affut Gouano reprends le ballon et marque (0-2, 34e).

    En 2ème mi-temps, Dordumand a quelques occasions franches, à chaque fois repoussé par le portier monégasque.

    Dans l'autre match du groupe, l'Athlético de Madrid a perdu chez lui 2 à 1 contre Bruges.
    Au classement : 1er Bruges avec 4pts - 2e l'Atletico et Monaco avec 3 pts, 4e Dortmund 1 pt.


    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (02/10/2018)





    Leurs performances lors de la 2ème journée (1ère partie)

    La Ligue des Champions se joue avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 15 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe E, les portugais du Benfica Lisbonne ont parfaitement débuté en Grèce, sur la pelouse de l'AEK Athènes, en prenant l'avantage par Seferovic (0-1, 6e) et Grimaldo (0-2, 15e).
    L'expulsion de l'ex-futur lyonnais Dias (45e+4) pour deux avertissements relance l'AEK, qui égalise sur un doublé de Klonaridis (1-2, 53e et 2-2, 63e), mais les lisboètes arrachent la victoire par Semeda (2-3, 74e), quelques secondes après une grosse occasion pour les grecs.

    Le match entre les deux premiers du groupe, le Bayern Munich et l'Ajax Amsterdam, n'a pas eu de vainqueur.
    Hummels a ouvert le score (1-0, 4e), Mazraoui a vite égalisé (1-1, 22e).
    Le bavarois James Rodriguez est entré à la 62e, il a été averti à la 78e.

    Classement : Ajax et Bayern (4 points), Benfica (3 points), AEK (0 point).

  • Dans le Groupe F, Manchester City a mal débuté en Allemagne, encaissant un but après 44 secondes.
    Hoffenheim a ouvert le score par Belfodil (1-0, 1e), mais s'est fait rejoindre rapidement par un but d'Agüero (1-1, 8e).
    Le but de la victoire anglaise arrive en toute fin de partie, sur un centre de Bernardo Silva, entré à la 68e, qui a été contrôlé par un défenseur et repris par David Silva (1-2, 87e).
    Benjamin Mendy n'a pas joué, il est blessé.

    Lyon avait l'occasion de prendre le large au classement, en cas de victoire sur le Shakhtar Donetsk dans un stade vide.
    Mais le scénario idéal n'est pas arrivé. Pire, les ukrainiens ont pris l'avantage par un doublé de Moraes (0-1, 44e et 0-2, 55e), qui a été réduit à néant en 2 minutes par Dembélé (1-2, 70e) et Dubois (2-2, 72e).

    Classement : Lyon (4 points), Manchester City (3 points), Shakhtar (2 points), Hoffenheim (1 point).

  • Dans le Groupe G, il n'y a pas eu de match entre l'AS Rome et le Viktoria Plzen.
    Sans Stephan El Shaarawy resté sur le banc, les romains ont donné une leçon aux tchèques : 5-0.
    Dzeko a donné deux buts d'avance en première période (1-0, 3e et 2-0, 40e), Ünder (3-0, 64e), Kluivert (4-0, 73e) et Dzeko (5-0, 90e+2) onr rajouté d'autres buts en seconde période.

    Surprise en Russie, où le CSKA Moscou a battu le triple tenant du titre, le Real Madrid, sur un but rapide de Vlasic (1-0, 2e).
    L'ancien club de Aleksandr Golovin a eu de la réussite, avec trois frappes madrilènes, de Casemiro, Benzema et Diaz, qui ont terminées sur les montants.

    Classement : CSKA (4 points), AS Rome & Real (3 points), Plzen (1 point).

  • Dans le Groupe H, pas de but entre Manchester United et le FC Valence.
    Pour les mancunéesn, Anthony Martial est entré en jeu à la 76e, Sergio Romero est resté sur le banc.
    Pour les espagnols, Geoffrey Kondogbia a joué toute la rencontre. Il a été averti à la 90e+2.

    La Juventus Turin prend seule la tête du groupe avec sa facile victoire sur les Young Boys Berne, 3-0, sur un tiplé de Paulo Dybala (1-0 5e, 2-0 33e et 3-0 69e).
    Les bernois ont terminé à 10 avec le rouge de Camara (78e).

    Classement : Juventus (6 points), Manchester United (4 points), Valence (1 point), Berne (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    PRÉSENTATION BORUSSIA DORTMUND - MONACO (LDC-J2)
    (02/10/2018)


    Pour le compte de la 2ème journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, l'AS Monaco se déplace en Allemagne pour y défier le Borussia Dortmund.

    Espèrons que la rencontre se déroule dans une meilleure ambiance générale que lors de l'unique confrontation entre les deux équipes en terres germaniques, le bus du BVB ayant été victime d'une attaque à la bombe.
    Reporté d'une journée, les joueurs du Borussia Dortmund n'avaient pas vraiment la tête au match et l'ASM s'était imposée (2-3) en quart-finale aller de la Ligue des Champions 2016-17.

    Face aux autres clubs allemands, chez eux, l'AS Monaco présente de bonnes statistiques, avec 2 défaites, 3 nuls et 3 victoires.
  • Défaites :
    - contre l'Eintracht Francfort (3-0) en 16ème de finale aller de la Coupe des Coupes 1974-75,
    - chez le Bayer Leverkusen (3-0) pour le dernier match de poule de la LDC de cette année, mais l'ASM était déjà assurée de terminer en tête de la poule et avait fait tourner son effectif.
  • Nuls contre :
    - le Dynamo Berlin (1-1 a.p.) qui valait qualification pour les monégasques en 8ème de finale retour de la Coupe des Coupes,
    - le Bayer Leverkusen (2-2) pour le dernier match de poule de la Ligue des Champions 1997-98).
  • - le RB Leipzig (1-1) pour le premier match de poule de la Ligue des Champions 2017-18).
  • Victoire chez :
    - le Borussia Mönchengladbach (2-4 en 16e de finale aller de la Coupe de l'U.E.F.A. 1996-97,
    - Hambourg SV (0-2) au tour suivant de la même compétition,
    - le Bayer Leverkusen (0-1) où il falait absolument l'emporter, pour le 5ème match de poules de la Ligue des Champions 2014-15.

  • A domicile, le BVB a disputé, outre l'ASM, 9 rencontres contre des clubs de l'Héxagone, pour le bilan de 5 victoires, 3 nuls et 1 défaite.
  • Victoires contre :
    - Bordeaux (4-1) au 1er tour de la Coupe des Villes de Foire (ancêtre de la Coupe de l'U.E.F.A.) 1964-65,
    - Auxerre (2-0) en demi-finale aller de la Coupe de l'U.E.F.A. 1992-93,
    - Encore Auxerre (3-1) en quart de finale aller de la Ligue des Champion 1996-97,
    - Toujours Auxerre (2-1) pour le 2ème match de poule de la 1ère phase de la Ligue des Champions 2002-03,
    - Marseille (3-0) pour le 2ème match de poules de la Ligue des Champions 2013-14.
  • Nuls face :
    - à Lille (0-0) en 8ème de finale retour de la Coupe de l'U.E.F.A. 2001-02,
    - à Sochaux (2-2) en 32ème de finale aller de la Coupe de l'U.E.F.A. 2003-04,
    - au Paris S.G. (1-1) pour le 3ème match de poules de la Ligue Europa 2010-11.
  • Défaite contre Marseille (2-3) pour le 6ème match de poules de la Ligue des Champions 2011-12.

  • Cette saison, Dortmund a parfaitement débuté avec une place de leader de la Bundesliga depuis le week-end dernier.
    En 6 rencontres, le BVB a 14 points grâce à ses 4 victoires et ses 2 nuls. Lors de ces 6 matches, Dortmund a trouvé 19 fois le chemin des filets, et encaissé 5 buts.
    Le Borussia monte en puissance, comme le montre ses 2 derniers résultats : 7-0 à domicile contre le promu Nuremberg, et victoire 4-2 au Bayer Leverkusen après avoir été mené 0-2 à la pause.
    A domicile, le club de la Ruhr a remporté ses 3 matches. Outre Nuremberg dernièrement (J05, 7-0), Dortmund a battu les européens Leipzig (J01, 4-1) et l'Eintracht Francfort (J03, 3-1).
    Et il ne faut pas oublier l'entame de Ligue des Champions, avec une victoire (1-0) acquise sur la pelouse du FC Bruges.

    Si Dortmund est invaincu depuis le début de saison, à Monaco rien ne va plus. Dans le jeu, au classement, avec des contre-performances qui s'accumulent avec ses 8 matches consécutifs sans victoire (3 nuls et 5 défaites).
    Et comme l'ASM a perdu son premier match de poule contre l'Atletico Madrid au Louis-II, il faut déjà ramener un bon résultat pour ne pas voir les 8èmes de finale s'éloigner dès la 2ème journée.
    De plus, avoir comme adversaire l'équipe de Lucien Favre, transfuge de Nice, qui avait l'habitude d'infliger des 4-0 à celle de Leonardo Jardim quand elle allait bien, ce n'est pas vraiment bon pour le moral.

    Pour la rencontre, Leonardo Jardim doit faire sans Sy et Pelé (non qualifiés), Pierre-Gabriel et Geubbels (blessés et non qualifiés), Lopes, Jovetic et Pellegri (blessés). Il a écarté Serrano, Touré et Traoré. Jemerson et Tielemans reviennent dans le groupe de 20 joueurs comme Danijel Subasic, qui devrait être 3ème gardien.

    «La Ligue des Champions est une compétition différente. On va oublier un instant le championnat. Après la défaite contre l’Atlético, nous avons besoin d’un bon résultat à Dortmund. C’est notre objectif. L’équipe a laissé une bonne image contre Madrid. Nous pouvons faire pareil ici.
    Nous cherchons la solution, le meilleur système pour jouer. Nous avons des idées. J’ai aimé ce que l’on a fait contre Saint-Etienne vendredi. Demain il y aura des changements mais avec la même base. Nous avons besoin de rester ensemble. Dehors et sur le terrain.
    Aleksandr Golovin est un joueur de grande qualité. Il a fait une dizaine de jours d’entraînement maintenant, il a plusieurs matches dans les jambes. Il sera titulaire contre Dortmund.
    Radamel Falcao est bien physiquement. Il travaille dur. Il nous a habitué à être très efficace. Il l’est un peu moins en ce moment. Nous attendons de lui qu’il marque.
    Je ne change pas suivant les événements. L’AS Monaco a une histoire et chaque année nous en réécrivons une. L’attitude des joueurs et du staff sont toujours la même. Nous bossons énormément.»
    (Site officiel ASM)

    Subasic n'étant pas encore revenu, Diego Benaglio gardera une nouvelle fois les buts monégasques, dans un stade qu'il connait bien pour y avoir évolué avec son ancienne équipe de Wolfsbourg.
    «Dans le football, tout est possible. On a mal commencé le championnat, les résultats ne sont pas ceux souhaités. On va jouer une grosse équipe du Borussia Dortmund. Ils ont beaucoup de qualité, notamment en attaque. C’est une autre compétition mercredi, ça va nous aider à oublier un instant la Ligue 1. On va tout faire pour prendre des points.
    Nous ne sommes pas favoris mais tout est possible. On y croit et on va entrer sur le terrain en vraie équipe. On va se battre, tout faire pour enclencher sur une série positive.
    Aleksandr Golovin a beaucoup de qualité. C’est dommage qu’il se soit vite blessé. Il a tout de suite montré que c’était un joueur de qualité, un joueur qui fait des différences. On est très content de son retour.
    Les dernières années, l’équipe a toujours été au top. C’est un sentiment nouveau ce mauvais début de saison. Mais j’ai déjà connu ça. Il faut rester ensemble pour passer ce moment difficile.»
    (Site officiel ASM).

    Côté allemand, Lucien Favre connait bien l'ASM, pour l'avoir affronter pendant 2 saisons avec le voisin niçois.
    «Plusieurs joueurs sont partis, Mbappé, Mendy en 2017, puis Moutinho, Lemar, Fabinho. Et parfois un seul joueur fait la différence dans une équipe. Ils n'ont pas très bien commencé la saison en France mais ça tient à des détails. J'ai vu leurs derniers matches et il leur manque très peu de choses. Contre Saint-Etienne par exemple, ils se créent d'énormes occasions mais ils ne marquent pas. Ça reste une très belle équipe.
    Nous avons réussi un bon départ, mais ça tient à rien. Tous les matches sont très serrés en Bundesliga, à part le 7-0 contre Nuremberg, sinon tous les autres ont été difficiles. On a su provoquer la réussite, on a joué un football très offensif par moments, on a pris des contres, des vagues comme on dit en France. Mais on doit encore trouver un plus juste équilibre. Il y a beaucoup de jeunes dans cette équipe : contre Leverkusen nous avions 23 ans de moyenne d'âge, ce n'est pas beaucoup.
    Nous avons un gros potentiel de progression technique et tactique, mais ça prend du temps. Ça ne prend pas deux ou trois mois, ça prend beaucoup plus de temps, surtout avec des joueurs très jeunes. Nous avons besoin de joueurs d'expérience, c'est très important, même si certains de nos jeunes ont une forte personnalité et sont presque des leaders du groupe. Mais les joueurs d'expérience tiennent la maison quand c'est difficile, comme par exemple Roman Bürki.
    » (L'Equipe & AFP)

    Pour son défenseur central, Manuel Akanji, «gagner 7-0 contre Nuremberg nous a donné de l'élan, mais le 4-2 contre Leverkusen (après avoir été mené 2-0 à la pause, ndlr) a été encore plus important pour nous. On a vu qu'on pouvait se serrer les coudes et les joueurs venus du banc nous ont aidés à faire la différence, tout ça est bon pour la cohésion du groupe. Nous avons beaucoup progressé et nous nous améliorons de match en match, nous sommes très bien préparés pour cette rencontre contre Monaco et j'espère que tout ira bien.» (L'Equipe & AFP)

    Lucien Favre a dans ses rang un ancien monégasque, Abdou Diallo arrivé cet été de Mayence où il a performé la saison passée.
    Kagawa, Toprak, Toljan et Rode sont blessés, Piszczek et Götze incertains.

    Retrouvez tous les adversaires européens de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Benaglio, Subasic, Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, N'Doram, Tielemans, Diop, Falcao, Mboula, Sylla.

    Pour Borussia Dortmund (les qualifiés pour la LDC) : Bürki, Hitz, Zagadou, Diallo, Hakimi, Guerreiro, Toljan, Akanji, Piszczek, Schmelzer, Weigl, Toprak, Delaney, Götze, Reus, Gomez, Dahoud, Pulisic, Kagawa, Witsel, Bruun Larsen, Sancho, Alcacer, Philipp, Wolf.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 8ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (30/09/2018)
    La fin des résultats de la 8ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     1-1 

    A 15h, le prochain adversaire de l'ASM, Rennes (17e) n'a pas su gagner contre Toulouse (7e), pourtant réduit à 10 après le rouge direct de Leya Iseka (43e) pour contestation, quelques secondes après avoir pris un jaune.
    L'équipe de Sabri Lamouchi a pourtant pris l'avantage sur un pénalty discutable qui n'a pu être discuté, la VAR étant en panne. Niang le transforme (1-0, 70e).
    En fin de partie, Todibo, fautif sur le pénalty, égalise de la tête sur un corner (1-1, 88e).
    Le toulousain Corentin Jean est entré à la 76e.

     3-0 

    A 17h, le derby du Sud a été facilement remporté par Montpellier (5e) contre Nîmes (9e).
    Les héraultais ont ouvert le score oar Oyongo (1-0, 29e), Delort a doublé la mise sur un pénalty VAR au fin fond du temps additionnel (2-0, 45e+9), puis Laborde en fin de match (3-0, 79e).
    Ce match a été marqué par deux interruptions. La première, après le 1er but, une barrière ayant cédé sous le poids des supporters, puis à la 80e après une tentative d'envahissement du MHSC, pendant 25 minutes.
    Souleymane Camara (MHSC, banc) et Martin Sourzac (NO, 3ème gardien) n'ont pas joué.

     3-0 

    A 21h, Lille (4e) a pris seul la 2ème place au classement en battant Marseille (3e) grâce à deux pénalties transformés par Pépé (1-0, 65e) et Bamba (2-0, 86e).
    Bamba a clos le score dans les dernières secondes (3-0, 89e).
    Côté LOSC, pas de Farès Bahlouli (écarté), Kouadio Yves Dabila était lui titularisé en défense.
    Pour l'OM, Lucas Ocampos (averti à la 17e) et Valère Germain ont débuté, ils ont été remplacés à la 67e, où ils ont rejoint sur le banc Aymen Abdennour, convoqué dans les 18 phocéens.

    Au classement des buteurs, Neymar (Paris S.G.) a pris la tête avec 7 buts.
    Il devance :
    - Thauvin (Marseille) avec 6 buts,
    - Bamba & Pépé (Lille), Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux), avec 5 buts,
    - Da Costa (Strasbourg), Khazri (Saint-Etienne), Mbappé (Paris S.G.), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Traoré (Lyon) avec 4 buts.
    - 8 joueurs à 3 buts dont Radamel Falcao (Monaco), Germain (Marseille),
    - 29 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco),
    - 75 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Boschilia (Nantes), Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 8ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (29/09/2018)
    Les résultats de la 8ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-0 

    Vendredi à 20h45, Saint-Etienne (6e) a été réaliste face à l'AS Monaco (18e), qui a raté trop de choses dans les deux surfaces pour s'imposer.
    Khazri (1-0, 41e et 2-0, 54e) a marqué les deux buts du match, Stéphane Ruffier a multiplié les arrêts pour garder sa cage inviolée.

     0-3 

    Samedi à 17h, Nice (11e) a subi la loi du Paris S.G. (1er).
    Neymar (0-1, 22e), Nkunku (0-2, 46e) et encore Neymar (0-3, 90e+2) ont été les buteurs du match auquel ont participé l'"Aiglons" Allan Saint-Maximin (titulaire) et le parisien Kylian Mbappé (averti à la 67e), passeur sur le 3e et impliqué sur le 2e avec un tir repoussé. Son partenaire Layvin Kurzawa est blessé.
    Nice a joué 30 minutes en infériorité numérique après l'expulsion de Cyprien (59e).
    Avec ce 8ème succès en 8 matches, le PSG égale le record du meilleur démarrage de saison de l'Olympique Lillois datant de ... 1936.

     1-1 

    Samedi à 20h, Lyon (2e) n'a pas suivi le rythme des futurs champions de France, en concédant le nul contre Nantes (19e).
    L'OL a ouvert le score par Aouar (1-0, 22e), Boschilia a égalisé d'une frappe sèche au premier poteau des 20m (1-1, 62e), les lyonnais auraient pu s'imposer si Tatarusanu n'avait pas stoppé un penalty VAR de Fékir (81e).
    Le buteur des "Canaris" Gabriel Boschilia a été remplacé à la 82e.

     3-0 

    En Alsace, Strasbourg (13e) a largement battu Dijon (8e) grâce à des buts de Da Costa (1-0, 13e), Mothiba (2-0, 81e) et Martin (3-0, 90e+2).

     0-1 

    Récent vainqueur de l'ASM au Louis-II, Angers (9e) a perdu à domicile face à la lanterne rouge Guingamp (20e).
    Le premier succès breton de la saison a été obtenu sur un but de Bénézet (0-1, 45e+2).
    L'angevin Thomas Mangani a quitté le banc des remplaçants à la 73e, le breton Marc-Aurèle Caillard y est resté.

     0-0 

    Pas de but entre Reims (14e) et Bordeaux (10e), ni d'anciens de l'ASM.
    Les champenois Johann Carrasso (banc) et Tristan Dingomé (en reprise) et le girondin Jaroslav Plasil (banc) n'ont pas participé au match.

     1-0 

    En bas de classement, bonne opération pour Caen (16e) face à Amiens (15e), qui a gagné sur un pénalty de Ninga (1-0, 40e).
    Le picard Ghahoré a été expulsé à la 69e.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Rennes (17e) reçoit Toulouse (7e).
    - A 17h, Montpellier (5e) affronte Nîmes (9e).
    - A 21h, Lille (4e) accueille Marseille (3e).

    Au classement des buteurs, Neymar (Paris S.G.) a pris la tête avec 7 buts.
    Il devance :
    - Thauvin (Marseille) avec 6 buts,
    - Cavani (Paris S.G.) et Kamano (Bordeaux), avec 5 buts,
    - Da Costa (Strasbourg), Khazri (Saint-Etienne), Mbappé (Paris S.G.), Payet (Marseille), Pépé (Lille), Sala (Nantes) et Traoré (Lyon) avec 4 buts.
    - 9 joueurs à 3 buts dont Radamel Falcao (Monaco), Germain (Marseille),
    - 26 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco),
    - 76 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Boschilia (Nantes), Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE SAINT-ETIENNE - MONACO (2-0)
    (28/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «C'est un match dans lequel nous avons progressé par rapport à la rencontre face à Angers. Nous n'avions pas eu un tir cadré mais face à Saint-Étienne, nous avons eu de très bonnes situations. Le gardien stéphanois a réalisé de bons arrêts. Physiquement, l'équipe a été bien. C'est pour cela que nous avions changé de système. Défensivement, nous avons commis des erreurs que nous avons payées cher, notamment sur le premier but de Khazri. Nous avons besoin de faire plus attention sur ce type de situation. L'équipe a démontré un bon comportement, de l'engagement. En principe, si on a six opportunités à l'extérieur, on doit marquer deux ou trois buts mais nos joueurs manquent de confiance. Bien sûr, le doute existe quand il y a des moments difficiles. Nous avons besoin de régler ce problème d'efficacité.» (lequipe.fr & AFP)

    Vadim Vasilyev
    «On ne gagne pas les matches, on manque de confiance. J'ai participé aux mises au vert, l'état d'esprit est bon. C'est le moment de serrer les dents et les coudes, de travailler et relever la tête. Ce n'est pas l'heure de faire le bilan. Je suis déçu, mais tout le monde est déçu.» (Micro Canal+)

    Jean-Louis Gasset
    «J'avais dit que l'on progressait dans le jeu et nous venons de livrer un très bon match. Cela confirme mon impression. La qualité de jeu m'a bien plu notamment en première période même si Monaco a eu des occasions. Cela a donné un match un peu fou avec des opportunités de part et d'autre. Nous n'avons pas pris de but et Stéphane Ruffier a été phénoménal. Après la défaite à Paris (0-4), tout le monde s'alarmait mais je savais qu'il nous fallait du temps. En sept jours, nous venons de prendre neuf points et nous sommes revenus en haut du classement. Le groupe vit bien. Les joueurs reposés à Toulouse ont été excellents mais il y a les blessures de Gabriel Silva et Wahbi Khazri. Être dans les cinq premiers après huit journées, c'est déjà bien.» (lequipe.fr & AFP)

    CHAMPIONNAT 8ÈME JOURNÉE, SAINT-ETIENNE - MONACO : 2-0
    (28/09/2018)

    Monaco continue de couler

    L'AS Monaco enchaîne les mauvais résultats, avec une 7ème rencontre sans victoire, et une nouvelle défaite 2-0 sur un doublé de Khazri (41e et 54e).

    Si cette fois les asémistes ont eu des occasions, ils ont été trop maladroits, offensivement et défensivement, ratant des occasions franches et offrant des ballons aux stéphanois qui auraient pu alourdir le score plus d'une fois.

    Pour ce match, les entraîneurs ont dû retirer des joueurs de leurs listes de convoqués. Bajic et Diousse (ASSE) sont en tribune avec Youssef Aït Bennasser.
    Sur le terrain, les "Verts" ont leur équipe-type, Leonardo Jardim change encore son équipe.
    Il renforce l'axe de sa défense avec 3 joueurs (N'Doram, Glik et Raggi), Barreca et Sidibé étant chargés de prendre les ailes lors des phases offensives. Pelé est titularisé pour la première fois en L1 devant sa défense, Traoré, Diop doivent soutenir Falcao et Sylla devant.

    La volonté d'aller de l'avant est montrée d'entrée par les monégasques, avec Diop qui décale pour Sidibé côté droit. Son long centre trouve la volée de Barreca, trop croisée et écrasée (24e seconde).
    Les stéphanois prennent possession du ballon et jouent dans le camp de l'ASM, qui n'arrive pas à se dégager, rendant immédiatement le cuir à leurs hôtes, et donnant même le bâton pour se faire battre.
    - Passe en retrait de Raggi mal ajustée pour Benaglio qui doit tacler devant Diony pour dégager. L'attaquant le contre, mais ce n'est pas cadré (12e).
    - Tir puissant d'Antonio Barreca. Ruffier se détend le long de son premier poteau et met en corner (16e).
    - Corner joué vite pour l'ASSE, les monégasques discutant dans la surface et ne se plaçant pas. Le long de la ligne de sortie de but, Khazri est servi et centre fort pour le second poteau pour Diony, devancé du but du pied par Sidibé qui lui dévie le ballon sur la poitrine, puis le bras, avant de revenir devant le but dans les bras de Benaglio (18e).
    - Tir enroulé de Cabella côté gauche. Le ballon retombe sur le haut de la barre de Benaglio, qui n'avait pas esquisser le moindre geste (27e).
    - Lancé par Traoré d'une louche, Sylla profite du raté de Perrin pour partir au but. Il oublie Falcao dans l'axe, contrôle pas parfaitement son ballon, rentre dans la surface, évite la sortie de Ruffier, et frappe dans un angle fermé. Perrin, qui a eu le temps de revenir repousse sur sa ligne (30e).
    - Tir de Selnaes des 18m plein axe sur un centre de la gauche. Au-dessus (30e).
    - Frappe enroulée du gauche d'Adama Traoré. Loin du cadre (34e).
    - Gros travail de Djibril Sidibé côté droit, qui remonte 50m, efface Cabella, rentre dans la surface et met en retrait pour la reprise de Radamel Falcao. Ruffier repousse sur Sylla, qui doit contrôler avant de frapper, contré par la défense qui a pu se replacer (35e).
    - Le bloc monégasque a fait reculer les "Verts", mais ceux-ci ont toujours le ballon avec Selnaes à 40m le long de la ligne de touche côté droit. D'un ballon dans le dos de la défense, il trouve Khazri dans la surface qui contrôle dos au but, frappe en pivotant, hors de portée de Benaglio (1-0, 41e).

    Saint-Etienne ouvre le score lors de la meilleure période monégasque... oeuvre d'une équipe en réussite face à une en manque total d'efficacité.

    A la pause, l'ASM est menée et doit réagir, avec le même schéma tactique à 3 dans l'axe.
    Monaco pousse pour égaliser, et se procure de bonnes situationq.
    - Sylla trouvé par Glik se retourne et sert Sidibé sur la droite qui centre pour Falcao, passé devant ses adversaires. Il ouvre son pied droit, trop, et tire à côté (49e).
    - Diop trouve Sylla le long de la ligne de but, qui centre en retrait. Falcao est trop court, mais il trouve Traoré qui contrôle et ajuste sa frappe du plat du pied. Ruffier se détend, repousse d'une main ferme. Sidibé se précipite et reprend, Ruffier repousse encore à bout portant (52e).
    - Tir de Diop des 25m, qui vient passer au ras du montant droit des "Verts" (53e).
    - Tir tendu de Salibur des 25m, qui frôle la barre de Benaglio (54e).
    - Sur la relance monégasque, Pelé dans l'axe est contré par Cabella, M'Vila récupère et sert aussitôt dans la profondeur Khazri, pas marqué forcément, l'ASM remontait le ballon. Contrôle et frappe sèche droit devant au premier poteau, qui surprend Benaglio (2-0, 54e).

    Monaco prend encore un coup sur la tête, mais réagit.
    - Sidibé pour Sylla côté droit, le long de la ligne de sortie de but. Ruffier sort de son but pour lui boucher l'angle, le jeune asémiste centre en retrait pour Falcao qui vient couper au premier poteau, et met le ballon sur le montant du but vide (57e)...

    Premier changement pour l'ASM avec l'entrée de Golovin pour Traoré (60e). Le russe s'essaye avec une frappe enroulée, pas assez puissante pour battre Ruffier qui se couche (66e).
    Après celle de Casper Chadli pour Barreca (67e), l'ASM repasse à 4 derrière, mais les occasions continuent d'un but à l'autre, marquées par les ratés des uns et les cadeaux des autres.
    - Centre de Salibur côté droit en retrait pour le tir écrasé de Nordin, qui a remplacé Khazri (67e). Benaglio capte (76e).
    - Tir des 30m de Diop, flottant. Ruffier capte en deux temps (77e).

    Après l'entrée de Henrichs pour Pelé (79e), les occasions se succèdent.
    - Diop dévisse complètement dans la surface sur un ballon en retrait de Sylla (80e).
    - Tir des 25m côté gauche de Nordin, au ras de la lucarne monégasque (81e).
    - Sur la relance, Benaglio donne à N'Doram aux 16m, qui perd le ballon suite au pressing de Cabella, qui est contré par Benaglio, le ballon arrive sur Diony qui tire à côté (81e).
    - Sur la nouvelle relance, Cabella recentre pour Diony, qui voit le ballon lui être retiré par le tacle de Glik (81e).
    - Tir de Sidibé du gauche, qui revient dans l'axe depuis son flanc droit. Au-dessus (83e).
    - Monnet-Paquet déborde côté gauche, centre pour Cabella à l'angle des 6m. Hors-cadre aussi (84e).
    - Tir de Diony trouvé dans la surface côté droit. Benaglio dévie en corner au premier poteau (86e).
    - Toujours dans la surface, Cabella tire fort au premier poteau. Benaglio repousse des jambes (90e+3).

    Septième match de L1 sans victoire, l'ASM continue de laisser des points en route.
    Avec une seule victoire en 8 matches, 6 points au compteur, ce Monaco 2018-19 réalise son plus mauvais départ en L1 depuis la saison 1973-74. Cette année là, l'ASM avait terminée 16ème, en se sauvant, malgré la défaite 8-4 à Reims, lors de la dernière journée grâce au bonus d'un point attribué à une équipe qui inscrivait plus de 3 buts dans un match.

    Prochain match pour Monaco mercredi à Dortmund, qui a écrasé Nuremberg 7-0 le week-end dernier, pour la 2ème journée de Ligue des Champions.

    Pour plus d'info sur la huitième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION SAINT-ETIENNE - MONACO (J08)
    (27/09/2018)


    Pour la 8ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (18e) se rend chez l'AS Saint-Etienne (6e).

    Barragiste depuis hier, sur une série de 7 matches sans victoire toutes compétitions confondues, l'AS Monaco n'a plus le choix et doit s'imposer dans le Forez contre des "Verts" qui suivent le train des premiers (hors PSG bien sûr).
    Etonnement, monégasques et stéphanois ont marqué 8 buts et en ont encaissé 9, mais le bilan n'est vraiment pas le même.
    L'ASSE a remporté 3 matches, fait 3 nuls et perdu 0-4 contre le PSG.
    Dans le même temps, l'ASM n'a remporté qu'une victoire pour 3 nuls et 3 défaites.

    A domicile, les stéphanois ont joué 3 fois pour 2 victoires 2-1 face à Guingamp (J01) et Caen (J06) et 1 nul contre Amiens (J04, 0-0).
    A l'extérieur, les asémistes ont commencé par une victoire à Nantes (J01, 3-0), puis perdu à Bordeaux (J03, 1-2) et pris le point du nul à Toulouse (J05, 1-1).

    Dans le Chaudron, il faudra débuter une nouvelle série, de victoires celle-là.
    Mais l'ASM y est souvent en difficultés, avec en 50 matches de L1 et L2, seulement 13 victoires pour 11 nuls et 26 défaites (50 buts marqués et 79 encaissés).
    Sauf que Leonardo Jardim n'y a jamais perdu. Lors des 4 dernières saisons, son équipe a fait trois fois matches nuls (1-1) et gagné la saison passée 4-0.

    Après 6 matches sans victoire en L1, Leonardo Jardim attend de son équipe «une réaction, plus d’envie, plus d’énergie. Nous représentons l’AS Monaco, un grand club, un club habitué au haut du tableau, aux coupes européennes. Nos supporters méritent mieux.
    Les joueurs doivent donner le maximum à chaque fois. Parfois ça marche, parfois non. Mais le plus important c’est l’attitude, l’état d’esprit, l’engagement à avoir. C’est cela qui nous fera gagner.
    Jouer pour l’AS Monaco c’est ça la principale motivation. On se doit de jouer à fond quand on porte le maillot de l’AS Monaco. On doit trouver la motivation à l’intérieur de nous-même.
    Vendredi on va jouer contre une bonne équipe de l’ASSE. Ils ont beaucoup de talent devant, de l’expérience aussi. On a besoin d’être plus costaud défensivement et devant être plus dangereux. On doit progresser collectivement. On travaille pour augmenter la qualité individuelle des joueurs puis la qualité collective.»
    (Site officiel ASM).

    Kévin N'Doram va débuter la rencontre, mais en défense ou au milieu du terrain ?
    «On est déçu de notre début de saison. Il y a des joueurs d’expérience, comme Benaglio, Raggi, Subasic, qui nous relèvent la tête et qui vont nous aider à retrouver notre place au classement. Ça va venir.
    On est passé complètement à côté de notre match contre Angers. Manque d’engagement et d’agressivité. On va vite passer à autre chose et montrer un meilleur visage.
    La 18ème place n’est pas notre place. On veux retrouver le haut du tableau. Le groupe a de la qualité. On veut démontrer ce que l’on vaut sur le terrain.
    A chaque fois que je suis sur le terrain je donne pour tout pour ce maillot. Quelque soit la rencontre.»
    (Site officiel ASM).

    Dans la Loire, Leonardo Jardim est encore privé de Pierre-Gabriel, Geubbels, Lopes et Jovetic.
    Subasic n'est toujours pas apte à reprendre en match, et n'a pas été convoqué dans le groupe de 19 joueurs, comme Jemerson, Tielemans et Pellegri, qui s'est déchiré la cuisse gauche à l'entraînement... qui sont remplacés par Barreca, Pelé et Sylla.

    A Saint-Etienne, Jean-Louis Gasset déplore une unique absence, mais plusieurs incertitudes.
    «Debuchy sera encore indisponible. Khazri revient dans le groupe. Nous ferons une mise en place demain matin. Il y a encore un doute sur Gabriel Silva, Wiliam Saliba et Arnaud Nordin qui ont des petits bobos.
    Je retiens notre efficacité contre Toulouse. Nous avons provoqué les erreurs de Toulouse, respecté notre organisation, pressé dans les zones où il fallait. On progresse encore. Il fallait un peu de temps car il y a toujours des contre-temps. Il faut s'adapter.
    Depuis quelques matches, tous les entrants nous font beaucoup de bien. Cet état d'esprit est extrêmement intéressant. Tous les jeunes ont prouvé qu'ils avaient le niveau pour nous rendre service, dans les bons moments.
    Aujourd'hui ce championnat est très serré. Ce qui m'intéresse moi, c'est le jeu. Notre façon de jouer, notre progression. Après Paris (0-4) nous n'étions pas la pire équipe. Après deux victoires, nous ne sommes pas la meilleure.
    Je sens que l'équipe bouillonne bien. Quelqu'un de très proche de moi m'a dit que cette équipe avait du coeur, ça, ça me fait plaisir. Lorsque les uns s'arrachent pour récupérer l'erreur d'un autre, ça me fait plaisir.
    L'AS Monaco joue la Ligue des Champions. Ils doivent être dans les 4 premiers. Mais lorsque l'on perd Fabinho, Moutinho et Lemar, on perd beaucoup de technique ! Chaque année ils doivent reconstruire. J'espère qu'ils y arriveront ... après le match de demain.
    Sommes-nous prêts physiquement ? C'est la petite interrogation que l'on a. Des joueurs vont effectuer leur troisième matches en six jours. Monaco a un effectif plus large, ils auront plus de fraîcheur.»
    (Site officiel ASSE).

    Le coach stéphanois peut compter sur Stéphane Ruffier, élu homme du match à Toulouse, avec de nombreux arrêts.
    «L'AS Monaco est une grande équipe. Même blessée, malade, il faut s'en méfier. La dernière confrontation est oubliée, évacuée. Il s'est passé beaucoup de choses depuis. Le foot, ça va vite.
    Jouer Monaco, ça restera toujours particulier. J'y suis arrivé à 14 ans, j'en suis reparti à 24. Avec l'ASSE, ce sont mes clubs de coeur. Ma vie leur est liée, j'ai vécu beaucoup de belles choses là-bas.»
    (Site officiel ASSE).

    Ruffier est bien dans le groupe de 20 joueurs convoqués, comme les 3 incertains.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Saint-Etienne.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Barreca, Glik, Henrichs, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, Mboula, N'Doram, Pelé, Traoré, Diop, Falcao, Sylla.

    Pour Saint-Etienne : Ruffier, Moulin, Bajic, Saliba, Kolodziejczak, Silva, Perrin, Subotic, Panos, M'Vila, Cabella, Khazri, Selnaes, Diousse, Diony, Nordin, Salibur, Hamouma, Monnet-Paquet, Beric.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 7ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (26/09/2018)
    Les résultats de la 7ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-1 

    Mardi à 19h, l'AS Monaco (16e) continue sa descente au classement avec une nouvelle défaite. Cette fois c'est Angers (12e) qui a battu l'ASM, sur un but de Bahoken (0-1, 27e).
    Titulaire, Thomas Mangani a été remplacé à la 77e.

     1-2 

    Nantes (18e) ne va pas beaucoup mieux, après sa nouvelle défaite. Nice (15e) en profite grâce àdes buts de Jallet (0-1, 31e) et Makengo (1-2, 69e) contre un but de Sala (1-1, 57e).
    Le "Canari" Gabriel Boschilia a débuté le match, il a été remplacé à la 75e.
    L'"Aiglon" Allan Saint-Maximin a fait de même, il est sorti à la 81e.

     2-3 

    Mardi à 21h, Toulouse (4e) a confirmé qu'il n'était pas bon de recevoir.
    Grâce à trois cadeaux des toulousains transformés par Diony (0-1, 23e), Cabella (1-2, 66e) et Salibur (1-3, 75e), Saint-Etienne (8e) s'est imposé, malgré deux frappes parfaitement enroulées de Gradel (1-1, 63e) et Durmaz (2-3, 78e).
    Corentin Jean n'était pas dans les 18 du TFC, Stéphane Ruffier n'a rien pu faire sur les buts des "Violets".

     1-0 

    Mercredi à 19h, Bordeaux (14e) a été très malmené par Lille (2e), mais l'a emporté grâce à un but de Kamano (1-0, 8e).
    Les lillois ont poussé, mais buté sur Costil, et terminé à 10 avec le 2ème avertissement de Soumaoro (89e).
    Le girondins Jaroslav Plasil est resté sur le banc, le lillois Kouadio Yves Dabila également. Son partenaire Farès Bahlouli a été encore écarté.

     2-2 

    Match des extrêmes entre Caen (17e) et Montpellier (3e), qui n'a pas eu de vainqueur.
    Les normands ont pris l'avantage par Khaoui (1-0, 10e), l'ancien caennais Delort a égalisé (1-1, 38e), les héraultais ont mené en début de seconde période par Le Tallec (1-2, 51e), Bammou a remis les deux équipes à égalité (2-2, 64e).
    Resté sur le banc, le vétéran Souleymane Camara a vu son partenaire Hilton être expulsé (83e) pour un tacle non maîtrisé.

     3-2 

    Face à Strasbourg (9e), Marseille (5e) a souffert.
    Les phocéens ont été menés par un but de Lala (0-1, 27e), mais ont égalisé sur un pénalty discutable transformé par Payet (1-1, 41e), et ont pris les devants par Sanson (2-1, 45e).
    Réduits à 10 après le rouge direct d'Amavi (52e), les olympiens se sont faits reprendre en fin de match sur un but de Da Costa (2-2, 89e), mais ont eu les ressources pour l'emporter grâce à Germain (3-2, 90e+1).
    Valère Germain a joué les 90 minutes à la pointe de l'attaque, Lucas Ocampos est entré à la 66e, Aymen Abdennour était une nouvelle fois écarté.

     0-3 

    En Bourgogne, Dijon (7e) a été balayé par Lyon (6e) grâce à trois buts inscrits en première mi-temps par Dembélé (0-1, 17e et 0-2, 19e) et Terrier (0-3, 35e).
    Les deux équipes ont terminé à 10, avec les expulsions de Tousart (66e) et Loiodice (90e).

     0-0 

    Pas de but entre Nîmes (10e) et Guingamp (20e), qui marque son premier point de la saison.
    Et encore, il s'en ait fallu de peu que les bretons rentrent avec une nouvelle défaite. Un pénalty, accordé par la VAR, frappé par Bozok a terminé sur le poteau (45e).
    Les portiers Martin Sourzac (NO, 3e gardien) et Marc-Aurèle Caillard (EAG, resté sur le banc) n'ont pas joué.

     2-1 

    Avec la victoire d'Amiens (19e) sur Rennes (13e), l'ASM est barragiste.
    L'équipe de Sabri Lamouchi s'est inclinée, buts de Gnahore (1-0, 51e), Gouano (2-0, 66e) et Grenier (2-1, 81e), jouant 30 minutes à 10 après le rouge de Gelin (61e).

     4-1 

    A 21h, le Paris S.G. (1er) continue son sans-faute en battant largement Reims (11e).
    Les champenois ont vite ouvert le score par Chavalerin (0-1, 2e), les parisiens ont rapidement répondu par Cavani (1-1, 5e), avant de prendre l'avantage sur un pénalty de Neymar (2-1, 24e), et de le confirmer à nouveau par Cavani (3-1, 44e) puis Meunier (4-1, 55e), qui a inscrit le 200ème but de la saison.
    Pas d'ancien monégasque sur la pelouse, malgré les 4 dans les effectifs : les parisiens Layvin Kurzawa (blessé), Kylian Mbappé (suspendu pour la dernière fois), les rémois Johann Carrasso (banc) et Tristan Dingomé (reprise) n'ont pu jouer.

    Au classement des buteurs, Thauvin (Marseille) est seul en tête avec 6 buts.
    Il devance :
    - Kamano (Bordeaux), Cavani & Neymar (Paris S.G.) avec 5 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.), Payet (Marseille), Pépé (Lille), Sala (Nantes) et Traoré (Lyon) avec 4 buts.
    - 9 joueurs à 3 buts dont Radamel Falcao (Monaco), Germain (Marseille),
    - 27 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco),
    - 72 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - ANGERS (0-1)
    (25/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «C'est un début de Championnat très difficile pour différentes raisons : les blessés, les internationaux, le niveau de forme, la pelouse. Mais je ne suis pas là pour expliquer les raisons. La raison principale, c'est le manque de points. Contre Madrid et Nîmes, on a vu une équipe avec beaucoup d'engagement. Aujourd'hui, je suis déçu. Principalement en première mi-temps. L'équipe n'a pas créé, n'a pas joué avec l'engagement et l'attitude escomptés. Il y a aussi du déchet technique et des passes ratées.
    Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu ça en Ligue 1. J'avais dit aux joueurs avant le match: «Pas de pression, que chacun fasse son boulot. Pas le stress du résultat.» L'équipe de la première mi-temps a été en difficulté. En seconde mi-temps, on a essayé avec deux attaquants. Il y a eu un peu d'esprit collectif. Mais on n'a pas été dangereux. Pietro Pellegri a fait quatre fautes offensives, par exemple. Les supporters ne sont pas contents. C'est normal. Et ici, ils sont gentils. Il faut faire mieux, réagir dès Saint-Etienne.
    (Sur le fait que Monaco n'a pas cadré une frappe) Non, je ne me souviens pas d'avoir dirigé une équipe qui n'a pas cadré une frappe.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Stéphane Moulin
    «On avait secrètement l'espoir de ramener enfin un résultat de Monaco, après trois résultats négatifs avec de courtes défaites ces trois dernières années. J'avais dit aux joueurs que c'était peut-être le bon moment. Car tout était réuni pour réaliser quelque chose: ils ne sont pas à leur meilleur niveau, il y a des blessés, physiquement le groupe n'est pas encore homogène, le terrain est catastrophique et ce n'est pas la foule qui va les sublimer. Mais ça c'était avant le match. Il fallait y parvenir.
    Le mérite en revient aux joueurs. Avec de l'exigence, je peux même dire que je ne suis pas complètement satisfait de notre seconde période. Mais on a montré nos vertus, notre solidarité. Les garçons ne lâchent rien. On a des lacunes mais on a vu une vraie équipe. On n'a pas rendu la tâche facile à Monaco. C'est notre mérite. On les a mis dans le doute. Pour nous c'est un exploit, car Monaco est une équipe de Ligue des Champions.»
    (lequipe.fr & AFP)

    CHAMPIONNAT 7ÈME JOURNÉE, MONACO - ANGERS : 0-1
    (25/09/2018)

    Monaco en route pour la Ligue 2

    L'AS Monaco est en route pour la Ligue 2.
    Contre une faible formation d'Angers, l'équipe monégasque... pardon, les onze joueurs incapables de jouer en équipe, ont été bien pires.

    Pas de mobilité, pas de sentiment de révolte, pas de précision dans les passes, et pas de tir cadré, ce qui explique une nouvelle défaite bien méritée sur une frappe de Bahoken (0-1, 27e).

    Après le nul contre Nîmes, Monaco devait démarrer sa saison à domicile contre Angers.
    Pour cela, Leonardo Jardim refaisait tourner son effectif. Adieu Barreca, N'Doram, Raggi, Aït Bennasser, Diop, Traoré et Mboula, retour de Henrichs, Jemerson, Sidibé, Aholou, Chadli, Golovin et Grandsir pour épauler les Benaglio, Glik, Tielemans et Falcao.

    Dès l'entame, la soirée s'annonce longue :
    - Bourde de Jemerson qui profite à Ndoye pour servir Bahoken. Benaglio capte (3e).
    - Contre angevin, Tait face à Benaglio, qui bénéficie d'un contre favorable, mais le ballon va à côté du but vide (19e).



    - Tir de Samaritano, mis en corner après rebond par Benaglio (22e).



    - Débordement de Tait côté gauche, centre en retrait pour Bahoken qui contrôle et frappe en force. Benaglio est battu (0-1, 27e).




    - Centre de Sidibé pour le second poteau et Grandsir, qui reprend comme il peut dans un angle fermé. Loin du cadre (40e).




    Pour la seconde période, Chadli reste aux vestiaires remplacé par Pietro Pellegri. Leonardo Jardim peut empiler le nombre d'attaquant qu'il voudra, les ballons ne leur arriveront pas.
    Corner monégasque, repoussé deux fois. Le ballon revient sur Tielemans côté droit qui centre fort devant le bur. Butelle dévie devant son but où Jemerson stoppe le ballon pour que la défense angevine dégage (53e).




    Corner pour l'ASM, tiré par Tielemans, qui trouve au second poteau Falcao qui ne redresse pas assez son ballon, surpris par le raté de Butelle (56e).




    Centre d'Henrichs pour Falcao qui reprend de l'extérieur du droit, contré par le tacle volontaire de Bamba qui se relève et relance ensuite (61e).





    Depuis la reprise, Monaco a empilé les corners, mais comme depuis le début de saison, toutes ces balles arrêtées (même le pénalty sifflé contre Lille) n'amènent rien.
    Le premier pour Angers, tiré par Tait, est proche du 0-2. Falcao vient contrer Thomas, Benaglio ramasse le ballon (62e).




    L'entrée de Mboula pour Tielemans (63e), ne modifie pas le triste jeu monégasque, comme celle de Diop pour Grandsir (79e).
    L'ASM aurait pu bénéficier d'un pénalty, sur un coup-franc de Golovin. Pajot stoppe le ballon, le coince entre son coude et son ventre et le manie, avant de le dégager. La V.A.R. est appelée, Mr Delajod va voir les images mais pour lui il n'y a rien à redire à l'intervention de Pajot (84e).





    Monaco ne reviendra pas dans ce match, et Angers le remporte. C'est une première en L1 depuis le 9 décembre 1973 (défaite 1-2), le SCO l'avait emporté en L2 le 9 septembre 2011 (1-3).

    Ce 7ème match consécutif sans victoire (le 6ème en L1), laisse l'ASM en 16ème position (elle sera au pire 18e et barragiste demain soir), mais ce match affligeant est surtout inquiêtant pour la suite qui s'annonce vite : Saint-Etienne vendredi soir, qui a gagné à Toulouse 3-1 ce soir, Dortmund et Rennes la semaine prochaine.

    Pour plus d'info sur la septième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - ANGERS (J07)
    (24/09/2018)


    Pour la 7ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (16e) reçoit le SCO d'Angers (12e).

    La zonr rouge n'est qu'à un point, et il est temps pour l'AS Monaco d'engranger les points après une série de 6 matches sans victoire, toutes compétitions confondues, dont 5 en L1.
    Dans le même temps, le SCO d'Angers va mieux. Après 3 défaites pour commencer la saison, les angevins sont maintenant sur 3 matches sans défaite (2 victoires et 1 nul).

    Monaco doit vaincre, ce qui serait une première à domicile cette saison, après 2 nuls et 1 défaite.
    Angers, s'est déplacé 3 fois en L1, et présente le bilan d'un victoire à Dijon (J05, 1-3) et 2 défaites à Rennes (J02, 1-0) et au Paris S.G. (J03, 3-1).

    Outre le mieux dans le jeu entrevu conter Nîmes vendredi, l'AS Monaco peut aussi s'appuyer sur les statistiques entre les deux formations.
    En 29 réception d'Angers (L1 et L2), l'ASM l'a emporté 19 fois, pour 3 nuls et 7 défaites (59 buts marqués et 26 encaissés).
    Mais ces 3 dernières saisons, c'est assez compliqué pour les monégasques, qui restent sur 3 victoires en L1 par un but d'écart.

    Pour passer au mieux cet enfilement de rencontres, Leonardo Jardim fait tourner son effectif.
    «Nous préparons cet enchaînement de matchs en prenant en compte la fatigue des joueurs. On va faire une gestion qui donnera la possibilité à chacun de donner son maximum pour l’équipe. Cette gestion nous permet de ne pas prendre le risque des blessures et de respecter le niveau physique de chacun.
    C’est important d’avoir une équipe de l’AS Monaco solide et compacte. Nous devons faire attention aux coups de pieds arrêtés car Angers est une équipe dangereuse sur ces phases de jeu. Ils ont des joueurs assez grands qui peuvent nous mettre en difficulté sur ces actions. Nous devons donc rester très attentifs pour gagner le match, c’est notre objectif.
    C’est toujours plus agréable de gagner le maximum de matches. Les joueurs travaillent bien et donnent le maximum que ce soit lors des entraînements ou pendant les matches. On l’a constaté contre Nîmes : l’équipe avait la bonne attitude, le bon comportement et a donné le maximum. Il faut continuer de travailler pour avoir des résultats.
    Ce n’est pas le nombre de points en retard sur les premières places qui est important mais c'est d’arriver au haut niveau pour combler ce retard. Pour avancer, il faut travailler, comme nous le faisons déjà. Il faut du temps. La gestion des joueurs est importante par rapport à notre calendrier. Mais nous sommes habitués, l’AS Monaco est présente dans les grandes compétitions européennes chaque année. Les nouveaux joueurs doivent s’adapter à ce rythme. Le calendrier est le même pour toutes les équipes de haut niveau.
    L’AS Monaco a un projet avec trois objectifs : gagner des matches, être le plus haut au classement et la progression des joueurs. Nous sommes attentifs au résultat des rencontres, mais ça c’est la responsabilité du coach et des dirigeants. Les joueurs doivent se concentrer sur le travail. On essaye de progresser au plus vite, avec la bonne attitude et de l’implication sur les entraînements et pendant les matchs. Les résultats viendront ensuite.»
    (Site officiel ASM)

    Remplaçant le dernier match, Samuel Grandsir va débuter contre Angers.
    «Je me sens très bien à l’AS Monaco, nous avons un bon effectif. J’ai été très bien accueilli. Je sens que j’ai déjà progressé et je sais que ce n’est que le début. J’ai encore beaucoup de travail à effectuer. Je peux mieux faire. Il faut que je sois plus décisif, que je marque des buts et fasse des passes décisives. C’est important pour un joueur offensif.
    Rony Lopes nous manque, c’est un joueur confirmé. Bien sûr cela m’offre plus de temps de jeu mais je pense à l’équipe et c’est une grosse perte. On a besoin de résultat. Je suis là pour gagner ma place et essayer de confirmer mon niveau par rapport au coach.
    C’est vrai que notre début de saison n’est pas top, on démarre mal. Mais on garde confiance en nous a confiance. On a un groupe de qualité, composés de très bons joueurs. On travaille dur pour avoir des résultats. On a fait deux matches de suite où l’on a très bien joué (Madrid et Nîmes). La chance va tourner.
    On est frustré de ne pas avoir de résultat en ce début de saison mais on ne s’inquiète pas, on travaille et on sait que cela payera bientôt.
    Le passage deTroyes à Monaco n’est pas facile. La différence c’est qu’ici on me demande beaucoup de travail. Je le savais, en venant ici que j’allais vraiment travailler très dur. Sa place coûte chère. Il faut être bien mentalement et physiquement. Dans les grands clubs, c’est toujours comme ça.
    Je suis heureux d’avoir marqué contre l’Atlético. C’est mon premier en Ligue des Champions. L’an dernier je la regardais à la télévision. Je suis satisfait de ce que j’ai fait sur ce match-là. Mais le résultat final n’a pas été positif.
    Mentalement j’ai progressé depuis le début de la saison. Défensivement aussi. J’écoute le coach et tant que je suis sur le terrain je suis heureux. On sait que les entraîneurs aiment bien les joueurs excentrés qui attaquent et défendent beaucoup. Physiquement je me sens capable de faire ces efforts là.»
    (Site officiel ASM)

    Si Pierre-Gabriel, Geubbels, Lopes et Jovetic sont toujours blessés, Subasic en reprise, l'infirmerie monégasque se vide lentement, avec le retour de Pellegri.
    Aholou et Sidibé, laissés au repos contre Nîmes, sont de retour dans le groupe de 19 joueurs convoqués par Leonardo Jardim, au détriment de Barreca, Touré, Pelé et Sylla.

    Le coach des angevins, Stéphane Moulin espère faire comme Lille, Marseille ou Nîmes : jouer un mauvais tour aux monégasques.
    «C’est clair que Monaco n’a pas fait le début de championnat qu’il espérait, ils vont vouloir réagir. Le rapport de forces paraît être en leur faveur avant le match à nous de faire qu’il ne le soit pas pendant.
    Je trouve qu’on a trouvé un équilibre qui nous permet d’être bons dans tous les secteurs de jeu. On a malheureusement tendance à ne regarder que les résultats dans le football mais le collectif était déjà bon avant nos résultats .
    On ne peut pas marquer 3 buts à tous les matches, on a un niveau de Ligue 1 mais pas pour être dans les 5-6 premiers ! Je ne pense pas que cela nous empêche de bouger ces équipes.
    Ce qui me plait, c’est qu’on arrive à reproduire ce que l’on fait de mieux ! Cela se prépare, être dans un état psychologique pour ramener des points !
    » (Site officiel SCOA).

    Pajot, Andreu, Fulgini, Bertrand, El Melali, Cissé et Puyo sont blessés et ne devraient pas être dans le groupe, qui n'a pas été communiqué.
    Thomas Mangani devrait y être.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Angers.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Pellegri.

    Pour Angers : non communiqué.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 6ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (23/09/2018)
    Les derniers résultats de la 6ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     1-3 

    A 15h, Rennes (9e) a perdu contre le Paris S.G. (1er) qui continue son sans-faute.
    L'équipe de Sabri Lamouchi a ouvert le score sur un csc de Rabiot (1-0, 11e), les parisiens ont égalisé juste avant la pause par Di Maria (1-1, 45e), pris les devants par Meunier (1-2, 61e) et terminé le travail par Choupo-Moting (1-3, 83e).
    Le PSG a joué sans Layvin Kurzawa (blessé) ni Kylian Mbappé (suspendu).

     1-3 

    A 17h, les deux dernies s'affrontaient, la lanterne rouge Guingamp (20e) est toujours sans point après sa défaite contre Bordeaux (19e), 1-3, buts de Kamano (0-1, 53e), Thuram sur pénalty (1-1, 70e), Karamoh (1-2, 80e), De Préville (1-3, 90e+5).
    Le breton Marc-Aurèle Caillard est resté sur le banc, le girondin Jaroslav Plasil a été laissé au repos et n'avait pas fait le déplacement.

     4-2 

    A 21h, Lyon (7e) recolle à son adversaire du soir au classement, grâce à sa victoire 4-1 sur Marseille (2e).
    Aouar a ouvert le score (1-0, 28e), Thauvin a égalisé avant la pause (1-1, 40e), les lyonnais ont repris l'avantage et le large par Traoré (2-1, 51e et 3-1, 60e), puis sur un pénalty VAR transformé par Fékir avec l'aide du poteau (4-1, 74e), l'ancien lyonnais Njie a réduit l'écart (4-2, 82e), lui aussi avec l'aide du poteau.
    Caleta-Car a été expulsé peu après pour un tacle par derrière (84e).
    Dans les rangs phocéens, par d'Aymen Abdennour écarté. Lucas Ocampos était titulaire et a croisé, lors de sa sortie (64e), Valère Germain (entré 64e).

    Au classement des buteurs, Thauvin (Marseille) est seul en tête avec 6 buts.
    Il devance :
    - Kamano (Bordeaux), Mbappé & Neymar (Paris S.G.), Pépé (Lille) et Traoré (Lyon) avec 4 buts.
    - Bamba (Lille), Cavani & Di Maria (Paris S.G.), Radamel Falcao (Monaco), Konaté (Amiens), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 20 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 71 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 6 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 6ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (22/09/2018)
    Les résultats de la 6ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-1 

    Vendredi à 20h45, l'AS Monaco (15e) n'a toujours pas retrouvé le chemin de la victoire.
    Le visiteur Nîmes (8e), sans Martin Sourzac non convoqué, a ouvert le score par Briançon (0-1, 19e), Radamel Falcao a égalisé sur une frappe déviée (1-1, 27e).

     2-1 

    Samedi à 17h, Lille (3e) continue sa bonne entame de la saison.
    Contre Nantes (17e), les lillois se sont de nouveau imposés grâce à des buts de J. Fonte (1-0, 9e) et Ikoné (2-0, 68e) contre la réduction du score tardive de Coulibaly (2-1, 82e).
    Dans les rangs du LOSC, pas de Farès Bahlouli (écarté) ni de Kouadio Yves Dabila (resté sur le banc).
    Le "Canari" Gabriel Boschilia est entré à la 69e, et le but nantais est consécutif à un centre mal renvoyé.

     0-0 

    Samedi à 20h, le prochain adversaire de l'ASM, Angers (12e) a été tenu en échec par le dernier adversaire des monégasques, Toulouse (4e).
    Aucun but marqué, le scoïste Thomas Mangani est entré à la 77e. Son adversaire Corentin Jean est resté sur le banc du TFC.

     0-0 

    Pas de but non plus entre Reims (10e) et Dijon (5e).
    Les champenois ont joué sans Johann Carrasso (resté sur le banc) ni Tristan Dingomé (non convoqué, toujours en reprise).

     1-0 

    A La Mosson, Montpellier (6e) a mis fin à la série de deux victoires de Nice (11e), grâce à un but de Laborde (1-0, 35e) en renard des surfaces.
    Souleymane Camara est resté sur le banc héraultais, le nçois Allan Saint-Maximin a joué toute la rencontre. Il a été averti à la 90e.

     2-1 

    Saint-Etienne (14e) a retrouvé le chemin des filets contre Caen (13e), grâce à un pénalty de Khazri (1-1, 48e) qui répondait à l'ouverture du score de Fajr (0-1, 32e).
    Les "Verts" se sont imposés grâce à la réalisation de Kolodziejczak (2-1, 66e).
    Stéphane Ruffier, le portier stéphanois, a été impliqué sur l'ouverture du score normande avec une faute de mains.

     3-1 

    En bas de classement, Strasbourg (16e) a pris de la distance avec Amiens (18e).
    Les picards ont ouvert le score en fin de premier acte par Krafth (0-1, 45e+2), les alsaciens ont répondu dans le début du second par Lala (1-1, 49e), pris l'avantage par Corgnet (2-1, 66e) et pris définitivement le large avec le csc d'Adenon (3-1, 87e).

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Rennes (9e) reçoit le Paris S.G. (1er).
    - A 17h, Guingamp (20e) accueille Bordeaux (19e).
    - A 21h, Lyon (7e) affronte Marseille (2e).

    Au classement des buteurs, Thauvin (Marseille) est seul en tête avec 5 buts.
    Il devance :
    - Mbappé & Neymar (Paris S.G.) et Pépé (Lille) avec 4 buts.
    - Bamba (Lille), Cavani (Paris S.G.), Radamel Falcao (Monaco), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 22 joueurs à 2 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 66 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 5 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - NÎMES (1-1)
    (21/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «Le résultat est frustrant. Mais je suis satisfait de l’engagement et du comportement des joueurs sur le terrain. Tout le monde a donné son maximum. On doit travailler pour progresser encore. Aujourd’hui, avec de l’efficacité, on peut sortir de ce match avec une victoire.
    Le gardien de Nîmes a été très bon, il a fait de très grands arrêts. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui ont besoin de faire ces erreurs pour progresser. Nous continuons de travailler pour devenir meilleur à l’avenir.
    Aleksandr Golovin est un joueur d’un autre niveau. C’est un joueur international qui a l’habitude de jouer avec des équipes qui jouent le podium. Il va être très important et décisif pour l’équipe.
    Nîmes est une équipe avec de bons joueurs de tête. Il y a une grande force chez eux dans les duels. Ils ont une grande agressivité offensive. Notre objectif reste le même : le podium pour le championnat et se qualifier pour la Ligue des Champions.
    L’important c’est de travailler et de ne pas penser que nous sommes en retard. La première année, nous avions 15 points de retard sur Marseille et nous sommes arrivés au podium. Nous allons travailler les matchs un par un.»
    (Site officiel ASM)

    Bernard Blaquart
    «Je suis satisfait de ramener un point, compte tenu de la physionomie de la deuxième mi-temps aussi. Si on avait marqué à la fin, ça aurait été un hold-up. Mais ce nul n'est pas miraculeux. On est satisfait du nombre de points pris en ce début de saison, de notre jeu aussi. Il faut qu'on progresse, même si c'est encourageant. Cela dit, on n'a pris que deux points sur nos quatre derniers matches.
    (Sur son groupe) On a des joueurs de talent et des garçons qui ne se prennent pas pour d'autres. Ils savent d'où ils viennent. Il y a trois ans, certains allaient peut-être raccrocher les crampons. Le groupe est très sain. On est le petit de la Ligue 1 qui a très bien démarré son Championnat. Mais on ne veut pas rester petit. Cela dit, je suis très prudent dans l'analyse. Les trois matches à venir (Guingamp, Montpellier et Reims) seront essentiels pour savoir ce qu'on peut faire dans cette L1.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Vadim Vasilyev
    «Personne au sein du club n'est satisfait. Nous ne sommes pas heureux de notre place au classement. Mais en même temps, je n'ai rien à reprocher aux joueurs sur la rencontre face à Nîmes. On a eu la bonne attitude, les occasions... On n'a pas eu la réussite, avec notamment le poteau de Falcao. Il faut continuer à travailler. On monte en puissance match après match. Il faut juste travailler encore plus dur. En faisant une série de victoires, on va bien remonter.» (Site officiel ASM)

    CHAMPIONNAT 6ÈME JOURNÉE, MONACO - NÎMES : 1-1
    (21/09/2018)

    Monaco : du mieux mais toujours pas de victoire

    L'AS Monaco n'a toujours pas remporté sa première victoire à domicile de la saison, après 4 rencontres (Lille, Marseille, Atletico Madrid et maintenant Nîmes), enchaînant même un 6ème match consécutif sans victoire, avec ce nul 1-1 contre Nîmes.
    Mais cette fois, les joueurs de Leonardo Jardim ont mieux joué, se procurant des occasions, malheureusement ils ont pêché dans la finition.

    Pour cette rencontre, le coach lusitanien de l'ASM a mis Almamy Touré et Judilson Pelé en tribune.
    Il a changé sa défense, avec Raggi à droite, Barreca à gauche, N'Doram dans l'axe avec Glik. Au milieu, retour d'Aït Bennasser, Tielemans recule d'un cran. Pour soutenir Falcao en pointe, il y aura les jeunes Diop, Mboula sur les ailes et Traoré en soutien.
    Aleksandr Golovin va donc s'installer sur le banc, ce qui est le fait de ce début de match pour les photographes.


    Sur le terrain, abîmé, Monaco tente de démarrer fort avec un centre de Mboula pour Traoré, qui frappe largement au-dessus (1e).


    Nîmes répond par un tir de Bobichon des 20m, hors-cadre (3e).


    Les "Crocos" se montrent les plus dangereux dans ce début de match.
    - avec une tête de Briançon sur corner, qui termine juste au-dessus (8e),



    - un tir de Bobichon répoussé par Benaglio en corner (9e).

    La première grosse occasion, Jordi Mboula se la créée tout seul. Débordement côté droit, crochet intérieur, il rentre dans la surface, se recentre et enroule du gauche... mais n'attrape pas le cadre (12e).






    Réponse nîmoise sur un coup-franc côté droit, tiré par Bobichon. Son ballon travaillé tombe aux 6m, sur le crâne de son capitaine, Briançon, derrière N'Doram et abandonné par Glik. Benaglio ne peut rien faire (0-1, 19e).






    Monaco doit égaliser. Radamel Falcao est dans les bons coups :
    - Avec un coup-franc qui passe à côté (25e).



    - Dans l'axe, «El Tigre» est servi à 35m, s'avance et frappe des 20m à ras de terre. Son ballon est dévié par un talon de Paquiez et trompe Bernardoni (1-1, 27e).








    Revigorés, les monégasques poussent pour prendre l'avantage, et sont proches de le faire.
    - Centre de Raggi pour le second poteau et la tête de Falcao. Bernardoni repousse en corner (39e).






    - Coup-franc lointain de Tielemans dans le paquet. Glik recule mais ne peut dévier. Bernardoni repousse (45e).





    Au retour des vestiaires, Monaco pousse encore.
    - Superbe frappe de Sofiane Diop des 25m, que va chercher Bernardoni dans sa lucarne. Raggi récupère et centre, Mboula reprend acrobatiquement et ne trouve pas le cadre (49e).





    - Coup-franc de Tielemans qui trouve Falcao tout seul au second poteau. Il se jette et met à bout portant le ballon sur la barre (53e).




    Les premiers changements ont lieu avec les entrées de Grandsir pour Mboula (61e) et Diallo pour Thioub (62e), Nîmes se montre encore, surtout sur balle arrêtée.
    - Coup-franc de Bobichon, qui trouve encore la tête de Briançon. Le ballon file dans la lucarne gauche, Benaglio se détend et claque en corner (63e).





    - Tir de Bozok des 25m. Au-dessus (67e).


    Pour arracher la victoire, Leonardo Jardim fait entrer Aleksandr Golovin (71e) et Moussa Sylla (78e) aux places de Diop et Traoré. Le jeu monégasque devient plus fluide, les occasions se succèdent.



    - Centre de Grandsir, le ballon rebondit avant que Sylla, aux 6m, le reprenne en se jettant. Au-dessus ! (80e).





    - Tir aux 25m de Golovin. Contré, corner (85e).


    - Centre de Tielemans pour N'Doram au premier poteau. Bernardoni est attentif et remet en corner (86e).



    - Nouveau corner du belge, repoussé aux 25m sur Barreca qui reprend comme il peut. Loin du cadre (87e).

    Pour la fin de match, 5 minutes de temps additionnels sont octroyées. L'ASM, habituée à prendre des buts en fin de partie, recule, laisse le ballon aux nîmois qui se procurent plusieurs coups-francs, heureusement sans réussite pour eux.

    Score final de 1-1 qui arrange Nîmes mais absolument pas l'AS Monaco qui ne décolle pas au classement avec seulement 6 points en autant de journées. C'est la pire entame de l'ASM depuis 2006-07 (4 points en 6 matches).

    Réaction dans le jeu à confirmer dès mardi (19h) contre Angers au Louis-II, où la victoire est impérative.

    Pour plus d'info sur la sixième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (20/09/2018)











    Leurs performances lors de la 1ère journée

    Douze poules de quatre équipes, les deux premiers qualifiés seront rejoints en 16ème de finale par les 8 troisièmes de la Ligue des Champions.
    Parmi les 48 équipes qui disputent ce tour, 11 anciens monégasques sont présents. Retrouvons leurs performances.

  • Dans le Groupe C, le Slavia Prague a pris la tête de la poule en battant Bordeaux, 1-0, but de Zmrhal (35e).
    Dans l''équipe du manager Ricardo, Jaroslav Plasil a joué quasiment toute la rencontre. Il a été remplacé à la 85e.

    L'autre match de la poule s'est terminé sur un nul (1-1) entre le FC Copenhague et le Zenith Saint-Pétersbourg.
    Les buteurs sont Mak (0-1, 44e) et Sotiriou (1-1, 63e).

    Classement : Slavia (3 pts), Copenhague et Zenith (1 pt), Bordeaux (0 pt).

  • Dans le Groupe D, le Dinamo Zagreb a infligé une lourde défaite au Fenerbahçe Istanbul, 4-1.
    Sunjic (1-0, 16e), Hajrovic (2-0, 27e), Neustädter (2-1, 47e), Hajrovic (3-1, 57e), Olmo (4-1, 60e) ont trouvé le chemin des filets dans une compétition que ne disputera pas Nabil Dirar, écarté de la liste des joueurs engagés par son entraîneur.
    Vu les résultats actuels du club, ce n'est peut-être pas la meilleure décision.

    Dans l'autre match, les slovaques du Spartak Trnava ont gagné contre Anderlecht, 1-0, but d'Oravec (79e).
    Là aussi, Dennis Appiah n'a pas joué, il est resté sur le banc belge.

    Classement : Zagreb et Trnava (3 pts), Anderlecht et Fenerbahçe (0 pt).

  • Dans le Groupe E, les deux favoris se sont imposés.
    Arsenal a battu les ukrainiens de Vorskla Poltava, 4-2.
    Les "Gunners" menaient 4-0 grâce à Aubameyang (1-0, 32e), Welbeck (2-0, 48e), Aubameyang (3-0, 56e) et Özil (4-0, 74e), mais se sont relachés dans le dernier quart d'heure, encaissant deux buts par Chesnakov (4-1, 77e) et Sharpar (4-2, 90e+3).
    Titulaire buteur, Pierre-Emerick Aubameyang a été remplacé à la 57e, justa après son doublé.

    Dans l'autre match, le Sporting Lisbonne a battu Qarabag, 2-0, buts de Raphinha (1-0, 54e) et Cabral (2-0, 88e).

    Classement : Arsenal et Sporting (3 pts), Vorskla et Qarabag (0 pt).

  • Dans le Groupe F, la surprise luxembourgeoise, le F91 Dudelange n'a pas créé la surprise contre le Milan AC, mais a bien résister.
    Les locaux n'ont cédé que sur un but d'Higuain (0-1, 59e).
    Tiémoué Bakayoko a été titularisé et a joué tout le match.

    L'autre rencontre opposait l'Olympiakos Le Pirée au Betis Séville. Pas de but ni de vainqueur, pas de Yaya Touré sur la feuille de match grecque, lui qui a signé fin août.
    Les grecs ont terminé à 10 avec le rouge de Tsimikas (73e).

    Classement : Milan (3 pts), Olympiakos et Bétis (1 pt), Dudelange (0 pt).

  • Dans le Groupe H, le finaliste de la dernière édition, Marseille a bien débuté dans un stade vide contre l'Eintracht Francfort, ouvrant le score rapidement par Ocampos (1-0, 3e).
    Mais les phocéens se sont faits reprendre en début de seconde période par Torro (1-1, 52e), et ont joué en supériorité numérique après le rouge de Willems (59e).
    Cela n'a pas suffit pour l'emporter, ils ont même fait pire, encaissant un but en fin de match par Jovic (1-2, 89e) après une mauvaise relance.
    Valère Germain et Lucas Ocampos ont été titularisés, l'argentin a été remplacé à la 72e.
    Aymen Abdennour ne jouera pas la phase de poule, il n'est pas dans la liste des joueurs engagés.

    Hiérarchie respectée entre la Lazio Rome et l'Apollon Limassol.
    Les italiens se sont imposés 2-1, buts d'Alberto (1-0, 14e), Immobile sur pénalty (2-0, 84e) et Zelaya (2-1, 87e).
    Wallace Fortuna Dos Santos a suivi la rencontre depuis le banc romain.

    Classement : Francfort et Lazio (3 pts), Marseille et Apollon (0 pt).

  • Dans le Groupe I, les scandinaves ont perdu loin de leurs bases.
    Besiktas Istanbul a battu les norvégiens de Sarpsborg, 3-1, buts de Babel (1-0, 51e), Roco (2-0, 69e), Lens (3-0, 82e) et Zachariassen (3-1, 90e+4).
    Vagner Love est resté sur le banc turc.

    En Belgique, Genk a dominé les suèdois de Malmö, 2-0, buts de Trossard (1-0, 37e) et Samatta (2-0, 71e).

    Classement : Besiktas et Genk (3 pts), Sarpsborg et Malmö (0 pt).

  • Dans le Groupe K, les bretons de Rennes ont réussi leur entrée dans la compétition en s'imposant sur le fil contre les tchèques de Jablonek, 2-1.
    Les hommes de Sabri Lamouchi ont ouvert le score sur une superbe volée de Sarr (1-0, 31e), se sont faits rejoindre sur un coup-franc de Trávník (1-1, 54e), mais l'ont emporté sur un pénalty de Ben Arfa (2-1, 90e+1) dans le temps additionnel.

    Les rennais sont seuls en tête car l'autre match, entre le Dynamo Kiev et Astana s'est soldé par un nul 2-2.
    Les ukrainiens ont mené deux fois grâce à Tsygankov (1-0, 11e) et Garmash (2-1, 45e+1), mais se sont faits reprendre à chaque fois grâce aux buts kazakhs d'Anicic (1-1, 21e) et Murtazayev (2-2, 90e+5)

    Classement : Rennes (3 pts), Kiev et Astana (1 pt), Jablonek (0 pt).

  • Les autres groupes :
      Groupe A : AEK Larnaca - FC Zürich : 0-1, Ludogorets Razgrad - Bayer Leverkusen : 2-3.
      Classement : Bayer Leverkusen et Zürich (3 pts), Ludogorets et Larnaca (0 pt).
      Groupe B : RB Leipzig - RB Salzbourg : 2-3, Celtic Glasgow - Rosenborg Trondheim : 1-0.
      Classement : Salzbourg et Celtic (3 pts), Leipzig et Rosenborg (0 pt).
      Groupe G : Villarreal - Glasgow Rangers : 2-2, Rapid Vienne - Spartak Moscou : 2-0.
      Classement : Rapid (3 pts), Villarreal et Rangers (1 pt), Spartak (0 pt).
      Groupe J : FC Séville - Standard Liège : 5-1, Akhisar Belediyespor - FC Krasnodar : 0-1.
      Classement : Séville et Krasnodar (3 pts), Akhisar et Standard (0 pt).
      Groupe L : PAOK Salonique - Chelsea : 0-1, Vidi - BATE Borisov : 0-2.
      Classement : BATE et Chelsea (3 pts), PAOK et Vidi (0 pt).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    PRÉSENTATION MONACO - NÎMES (J06)
    (20/09/2018)


    Pour la 6ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (15e) reçoit le Nîmes Olympique (8e).

    Le promu gardois est sur sa lancée de sa montée, enchaînant les bons résultats avec de nombreux buts inscrits (12, 3ème meilleure attaque) même contre les "gros", puisque Marseille en a pris 3 (victoire nîmoise 3-1) et le PSG 2 (victoire du PSG 4-2).
    A l'extérieur cette saison, Nîmes a tout fait : gagné à Angers (J01, 4-3), perdu à Toulouse (J03, 0-1) et match nul à Bordeaux (J05, 3-3).

    L'AS Monaco n'y arrive plus. Depuis la victoire inaugurale à Nantes, l'ASM enchaîne les contre-performances : nul contre Lille (0-0), défaite à Bordeaux (1-2) et face à Marseille (2-3), nul à Toulouse (1-1) et défaite contre l'Atletico (1-2).
    Il y a certes un léger mieux, mais suffira-t-il pour remporter la première victoire à domicile ?
    Statistiquement, Nîmes est un bon adversaire en Principauté, avec 14 victoires monégasques, 11 nuls et 4 défaites (49 buts marqués et 25 encaissés).
    Nîmes n'a plus gagné depuis 10 matches (2-0 en 1973-74) et reste sur 4 nuls et 6 défaites.
    Les nîmois perdent donc un match sur deux sur le Rocher, et comme la dernière visite des gardois (en 2012-13 en L2) s'est soldée par un nul...

    Leonardo Jardim attend que ses joueurs blessés reviennent, et se méfie de Nîmes.
    «Nîmes est une équipe avec beaucoup de qualités. Ils mettent de l’intensité dans leurs matches. Ils sont très dangereux dans les transitions offensives et dans les contre-attaques. Ils l’ont démontré face à Bordeaux et Marseille. On doit rester attentif et travailler pour atteindre notre objectif : gagner le match.
    Nous attendons beaucoup de Golovin. J’attends qu’il revienne au meilleur de sa forme physique pour qu’il démontre ses qualités. Après avoir joué deux ou trois matches, je pense qu’il sera au niveau. Tous les bons joueurs apportent de la qualité à l’équipe, ce qui amènera de meilleurs résultats.
    J’ai revu le match contre l’Atlético : c’était un match équilibré mais l’Atlético a su trouver la faille. Le niveau de jeu des deux équipes n’était pas différent, c’est la rigueur qui nous a manqué et qui est l’une des principales qualités des madrilènes. Ils ont des joueurs avec beaucoup d’expérience. Je suis déçu du résultat, mais les joueurs ont donné le meilleur.
    Sur les deux dernières rencontres (Toulouse et Atlético), je suis content de l’attitude des joueurs. L’engagement était bon. Il faut du temps d’adaptation pour les joueurs. Ce sera plus difficile cette année mais nous avons besoin de temps pour travailler et progresser afin d’arriver à notre objectif.
    Une équipe de foot, c’est 11 joueurs avec 7 remplaçants. C’est un collectif. On va enchaîner un match tous les trois jours et avec notre groupe, cela va permettre de faire des changements. Contre Nîmes, je veux une équipe compétitive et agressive. Je veux de l’intensité et une bonne attitude.
    Youri Tielemans est un joueur d’expérience avant même d’arriver à l’AS Monaco. Il a la capacité d’enchaîner les matches et travaille pour. C’est un jeune joueur compétitif, qui a une belle marge de progression. Un bon joueur peut jouer dans n’importe quelle situation. Un match c’est toujours dynamique, il faut s’avoir s’adapter.
    Adama Traoré est un joueur avec du talent. Il a été blessé mais travaille à l’entraînement pour revenir au mieux. Je compte beaucoup sur lui et nous attendons pour qu’il revienne à son meilleur niveau physique. Il a besoin d’être dans la continuité. C’est un bon joueur, je crois en lui. Il mérite d’avoir une belle carrière.»
    (Site officiel ASM)

    Adama Traoré pourrait démarrer contre les gardois, lui qui est entré en fin de rencontre mardi.
    «Il y a forcément de la déception après la rencontre face à l’Atlético mais on a fait un bon match. On doit relever la tête et se concentrer pour celui contre Nîmes. Le plus important, c’est d’avoir confiance : en soi et celle du coach. On a besoin de points et face à Nîmes on fera tout pour gagner.
    Aujourd’hui je me sens bien, je travaille beaucoup pour revenir au meilleur de ma forme. Le coach a confiance en moi. J’espère que cette année sera différente de celle de la saison passée. J’ai souvent été blessé mais je me sens bien aujourd’hui. J’ai besoin d’enchaîner des matches pour progresser.
    Je n’ai jamais douté. J’ai connu des moments difficiles mais j’ai eu le soutien de ma famille et j’avais confiance en moi. Il faut rester debout dans ces moments-là et rester concentré sur son objectif.
    Il n’y a que le présent qui compte désormais. On affronte Nîmes en championnat vendredi. C’est une équipe très solide défensivement. On doit rester attentif pour gagner le match et ramener les trois points du déplacement. On travaille pour être plus fort.»
    (Site officiel ASM)

    La liste des absents comportent toujours les noms de Pierre-Gabriel, Jovetic, Geubbels, Lopes et Subasic.
    Aleksandr Golovin et Pietro Pellegri, qui ont repris avec le groupe, mais seul le premier est opérationnel.
    Djibril Sidibé et Jean-Eudes Aholou sortent du groupe de 20 joueurs, Antonio Barreca, Almamy Touré et Judilson Pelé y sont.

    Pour ce déplacement en Principauté, le coach nîmois Bernard Blaquartest privé de Savanier (suspendu), Alioui et Valdivia (blessés), mais récupère Bouanga et Diallo dans son groupe de 18 joueurs.
    Troisième gardien, Martin Sourzac n'en fait pas partie.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nîmes.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Touré, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, Mboula, N'Doram, Pelé, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Sylla.

    Pour Nîmes : Bernardoni, Valette, Alakouch, Briançon, Landre, Lybohy, Miguel, Paquiez, Bobichon, Bouanga, Diallo, Valls, Bozok, Depres, Guillaume, Maouassa, Ripart, Thioub.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (19/09/2018)





    Leurs performances lors de la 1ère journée (2ème partie)

    La Ligue des Champions a repris hier avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 15 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe E, les favoris se sont imposés.
    A domicile, l'Ajax Amsterdam a dominé les grecs de l'AEK Athènes, 3-0, buts de Tagliafico (1-0, 46), van de Beek (2-0, 77e) et encore Tagliafico (3-0, 90e).

    Au Portugal, le Benfica Lisbonne a été battu par le Bayern Munich, buts de Lewandowski (0-1, 10e) et Sanches (0-2, 54e).
    Titulaire, James Rodriguez a été remplacé à la 79e. Il a été passeur décisif sur le second but bavarois.

    Classement : Ajax et Bayern (3 points), Benfica et AEK (0 point).

  • Dans le Groupe F, des surprises.
    En Ukraine, l'habitué de la compétition, le Shakhtar Donetsk a été tenu en échec par Hoffenheim, 2-2.
    Les locaux ont été menés deux fois par les buts de Grillitsch (0-1, 6e) et Nordtveit (1-2, 38e), mais sont revenus par Ismaily (1-1, 27e) et Maycon (2-2, 81e).

    En Angleterre, un des favoris de la compétition, Manchester City a été surpris par Lyon, 1-2, buts de Cornet (0-1, 23e), Fékir (0-2, 43e) qui ont profité de erreurs défensives, Silva a redonné espoir aux siens (1-2, 67e).
    Titulaire chez les "Citizens", Bernardo Silva a joué toute la rencontre. Son partenaire Benjamin Mendy, blessé au genou, était forfait, son remplaçant a été fautif sur l'ouverture du score en ratant un dégagement.

    Classement : Lyon (3 points), Shakhtar et Hoffenheim (1 point), Manchester City (0 point).

  • Dans le Groupe G, le Real Madrid, triple tenant du titre, a parfaitement débuté face à l'AS Rome.
    Les madrilènes se sont imposés 3-0, buts d'Isco (1-0, 45e), Bale (2-0, 58e) et Diaz (3-0, 90e+1).
    Le romain Stephan El Shaarawy, titulaire, a été remplacé à la 62e.

    Dans l'autre match, le Viktoria Plzen pensait avoir fait le plus dur, face au CSKA Moscou, en menant 2-0 à la pause grâce à un doublé de Krmencík (1-0, 29e et 2-0, 41e).
    Mais en seconde période, les russes sont revenus par Chalov (2-1, 49e) et ont égalisé dans le temps additionnel sur un pénalty de Vlasic (90e+5).

    Classement : Real (3 points), Plzen et CSKA (1 point), AS Rome (0 point).

  • Dans le Groupe H, malheur à ceux qui recevaient.
    Les Young Boys Berne ont été battus par Manchester United, 0-3, victime de Pogba double buteur (0-1, 35e et 0-2, 44e sur pénalty) et passeur pour Martial (0-3, 66e).
    Anthony Martial a joué les 90 minutes du match, qu'a suivi son partenaire Sergio Romero depuis le banc.

    En Espagne, le FC Valence a été battu par la Juventus Turin sur deux pénalties de Pjanic (0-1, 45e et 0-2, 51e).
    Ronaldo n'a pu les frapper, il a été expulsé à la 29e pour avoir tiré les cheveux à un adversaire au sol.
    Ce match était décidément une histoire de pénalty. Parejo a vu le sien repoussé par Szczesny (90e+6) en toute fin de match.
    Côté espagnol, pas de Geoffrey Kondogbia, blessé à une cheville.

    Classement : Manchester United et Juventus (3 points), Valence et Berne (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (18/09/2018)







    Leurs performances lors de la 1ère journée (1ère partie)

    La Ligue des Champions reprend avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 15 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe A, les équipes qui recevaient ont perdu.
    L'AS Monaco a été battue à domicile par l'Atletico Madrid, vainqueur de la dernière Ligue Europa.
    Les monégasques ont ouvert le score par Samuel Grandsir (1-0, 18e), mais n'ont su garder cet avantage. Costa a égalisé (1-1, 31e), Gimenez a donné la victoire (1-2, 45e+1) aux "Colchoneros".
    Le champion du monde Thomas Lemar, entré 70e, a retrouvé le Louis-II.

    En Belgique, le FC Bruges a été battu par le Borussia Dortmund dans les dernières minutes, sur un but de Pulisic (0-1, 85e).
    Titulaire en défense, Abdou Diallo a joué toute la rencontre.

    Classement : Atletico et Dortmund (3 points), Monaco et Bruges (0 point).

  • Dans le Groupe B, les équipes qui recevaient se sont imposées.
    Le FC Barcelone a parfaitement débuté sa saison européenne en écrasant le PSV Eindhoven, 4-0, buts de Messi (1-0, 32e), Dembélé (2-0, 75e) et encore Messi (3-0, 77e et 4-0, 87e).
    L'entrée de Nicolas Isimat-Mirin (66e) pour les néerlandais n'a pas eu l'effet escompter en défense, ni la sortie d'Umtiti, expulsé à la 79e.

    En Italie, l'Inter Milan a battu Tottenham.
    Les "Spurs" avaent ouvert le score par Eriksen (0-1, 53e), mais se sont faits reprendre après l'entrée du milanais Keita Baldé (entré à la 72e).
    Icardi (1-1, 86e) et Vecino (2-1, 90e+2) ont renversé la vapeur pour l'Inter.

    Classement : Barcelone et Inter (3 points), Tottenham et PSV (0 point).

  • Dans le Groupe C, il y a eu des retournements de situtation entre Liverpool et le Paris Saint-Germain.
    Les finalistes de la dernière édition ont pris deux buts d'avance, par Sturridge (1-0, 30e) et Milner sur pénalty (2-0, 36e), mais les parisiens sont revenus dans la partie par Meunier (2-1, 40e) et Mbappé (2-2, 83e).
    Les "Reds" e sont tout de même imposés grâce à un but de Firmino dans le temps additionnel (3-2, 90e+2).
    Fabio Henrique Tavares «Fabinho» a joué ses premières secondes avec son nouveau club, en entrant... à la 90e+3.
    Kylian Mbappé a joué toute la partie pour le PSG, Layvin Kurzawa est en convalescence après son opération du dos.

    L'autre match entre l'Etoile Rouge de Belgrade et Naples n'a pas eu de but.
    Kévin Malcuit n'était pas sur la feuille de match des napolitains.

    Classement : Liverpool (3 points), Naples et Etoile Rouge Belgrade (1 point), PSG (0 point).

  • Dans le Groupe D, Schalke 04 et le FC Porto se sont neutralisés, Otavio sur pénalty (1-1, 75e), faisant mieux que Telles qui a vu le sien stoppé par le gardien allemand (13e), répondant à Embolo (1-0, 64e).
    Prêté par l'ASM au club portugais, Jorge Marco de Oliveira Moraes n'était pas dans les 18.

    Dans l'autre match, Galatasaray Istanbul a dominé le Lokomotiv Moscou et s'est emparé de la tête du groupe grâce aux réalisations de Rodrigues (1-0, 9e), Derdiyok (2-0, 67e) et un pénalty d'Inan (90e+4) malgré l'infériorité numérique après le rouge, pour deux jaunes, de N'Diaye (87e).

    Classement : Galatasaray (3 points), Schalke et Porto (1 point), Lokomotiv (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - ATLETICO MADRID (1-2)
    (18/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «L'adversaire a été plus efficace et plus rigoureux que nous. C'est exactement ce qui a manqué de notré côté. A (1-0) on prend un but qui vient de l’axe, on a pas été assez présents au milieu. C’est dommage pour le second but qui vient sur une tête après un corner. Après je n’ai pas vu beaucoup de différence entre les deux équipes. Les joueurs ont besoin de faire des erreurs pour dans le futur en faire moins et grandir.
    Avant l’égalisation l’Atletico Madrid n’a rien fait de spécial, le talent de Griezmann en une touche et le mouvement de Diego Costa ont fait la différence sur le premier but. Notre milieu n’a pas été assez compact, on doit être plus rigoureux, c’est la différence qu’il y a entre l’Atletico Madrid et nous.
    Pour la suite, la pression est la même, l’objectif reste identique, se qualifier pour les huitièmes de finale. Je suis ambitieux, toute ma vie j’ai l’ambition de faire mieux et c’est ca que je transmets aux joueurs, on doit penser à gagner.»
    (Site officiel ASM)

    Diego Simeone
    «Le plus important à retenir ce soir est la victoire. C'était un match difficile. Nous avons essayé de faire circuler le ballon en début de match et leur but a été un coup dur. Nous avons ensuite eu une belle réaction, l'équipe est monté d'un cran sur le terrain, nous sommes revenus au score en première période ce qui était important. Le milieu de terrain a fourni un gros travail.
    La manière est toujours importante. Nous nous devions d'y croire même avec un but de retard. La première rencontre à l'extérieur en Ligue des Champions est primordiale. L'état de la pelouse n'a pas aidé l'équipe mais dans l'ensemble c'était un bon match.»
    (Site UEFA)

    «La partie a été difficile. Le terrain n'était pas bon pour les deux équipes: c'était un risque de blessure pour les joueurs. Monaco a joué derrière en début de rencontre. Leur but a été un coup dur. A partir de ce but, il y a eu une réaction. Les défenseur centraux ont joué plus haut. Au milieu, notamment, Koke a été bon. On a progressé durant le match. Mais on doit grandir et progresser. C'est toujours difficile de gagner le premier match de Ligue des champions à l'extérieur.
    (Concernant sa suspension) On voit très bien d'en haut, bien mieux qu'en bas.
    (Concernant Griezmann) Il est en train de grandir à chaque match. C'est un joueur déterminant. Il a été performant au bon moment et sa complicité avec Costa a été bonne. Cela a été un grand match de Griezmann.
    (Concernant Correa et Lemar) Correa est plus installé que Lemar dans l'équipe puisqu'il est là depuis quatre ans. On a essayé d'apporter le danger à droite avec lui et Juanfran face à un défenseur gauche (Henrichs) dont ce n'est pas le métier. Lemar, lui, est un footballeur très important pour le futur de l'équipe. Mais il doit continuer à travailler pour se faire une place dans l'équipe. Ce qui n'est pas simple.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Kamil Glik
    «C'est dommage d'avoir pris ce but sur corner sur la dernière situation de la première mi-temps. On doit travailler sur ces choses, car en Ligue des Champions, ces détails font la différence. Maintenant, on a perdu un match, mais on a progressé un peu. Il faut continuer à travailler. Il faut bien récupérer, car dès vendredi on aura une autre guerre et il faudra rentrer sur le terrain au top.» (Site officiel ASM)

    Samuel Grandsir
    «On fait un match assez solide. En deuxième mi-temps, on n'a pas pris de buts. Ca peut nous mettre en confiance pour la suite car l'Atletico est une très grosse équipe. Sur le plan individuel, c'est une belle première. J'ai marqué mon premier but en Ligue des Champions. Mais je suis vraiment déçu par rapport au résultat. On avait l'impression qu'on tenait tête. On n'a pas su être efficace pour mettre un deuxième but.» (Site officiel ASM)

    Jordi Mboula
    «On a été bien mieux que lors des derniers matches. C'est dommage. Mais, on est sur le chemin pour retrouver la victoire et si on continue comme ça, on fera une belle saison.» (Site officiel ASM)

    Diego Costa
    «Nous sommes parvenus à faire tourner la rencontre en notre faveur. C'était un déplacement compliqué dans une atmosphère particulière et c'est une bonne chose de démarrer la compétition par une victoire au Louis-II.» (Site UEFA)

    LIGUE DES CHAMPIONS 1ÈRE JOURNÉE, MONACO - ATLETICO MADRID : 1-2
    (18/09/2018)


    Nouvelle désillusion pour Monaco

    L'AS Monaco n'a toujours pas retrouvé le chemin de la victoire contre l'Atletico Madrid pour l'ouverture de la Ligue des Champions.

    Certes, l'adversaire était huppé, mais les monégasques ont été malmenés dans le jeu, courrant après le ballon.
    S'ils ont ouvert le score sur un cafouillage conclu par Samuel Grandsir (1-0, 18e), ils ont vite été rejoints par un but de Costa (1-1, 31e) et dépassés sur un corner repris par Gimenez (1-2, 45e+1), encore dans les dernières secondes d'une période.

    En deuxième mi-temps, l'Atletico a géré, gardant le ballon et le faisant tourner, l'ASM s'est épuisé à le récupérer et n'a jamais réussi à inquiêter réellement Oblak.

    Pour ce match, Leonardo Jardim a encore changé son équipe de départ. Youssef Aït Bennasser et Sofiane Diop sont remplacés par Kévin N'Doram et Samuel Grandsir, Radamel Falcao retrouvant logiquement sa place en pointe, mettant Moussa Sylla sur le banc. Julien Serrano est en tribune.
    Pour l'Atletico, pas de Thomas Lemar dans le onze de départ, il est sur le banc.

    Les madrilènes prennent possession du ballon, et viennent trop facilement dans les 30 derniers mètres monégasques.
    - Griezmann trouve Costa avec un ballon par-dessus la défense. Côté droit, il frappe fort à ras de terre. C'est croisé et ça frôle la base du montant droit de Benaglio (6e).
    - Décalé par Griezmann dans la surface côté gauche, le centre d'Hernandez est contré par le retour de Sidibé (8e).

    Monaco tente d'apporter le danger par le remuant Grandsir, côté gauche. Il remonte tout le terrain sur son aile, mais ne trouve pas de partenaire dans l'axe (12e).
    N'arrivant pas à s'approcher des buts, Kévin N'Doram tente sa chance de 30m. C'est puissant et légèrement de l'extérieur, ce qui fait tourner son ballon au dernier moment, il rase la lucarne d'Oblak (12e).
    Lancé côté droit, Sidibé centre en retrait, mais Niguez contrôle et se fait prendre le ballon par le pressing de Falcao, qui pousse le cuir pour centrer à son tour en retrait, sur Correa, qui le perd aussi avec le pressing d'Aholou, au profit de Samuel Grandsir, aux 6m, qui devance Oblak et le trompe (1-0, 18e).

    L'AS Monaco ouvre le score après un entame inquiêtante, mais va mieux depuis quelques minutes.
    Les asémistes ont une nouvelle occasion avec une frappe de 25m côté gauche de Jean-Eudes Aholou. Oblak se couche au pied de son poteau et détourne en corner du gant (24e).

    Les 15 minutes monégasques sont passées, l'Atletico redevient dangereux. Sidibé revient encore pour dégager (30e), mais les "Colchoneros" parviennent à égaliser sur un jeu rapide.
    Long ballon pour Griezmann qui dévie dans la course de Costa, parti dans le dos de la défense. Le brésilien gagne son duel face à Benaglio des 20m (1-1, 31e).
    Après être revenus, les madrilènes cherchent à inscrire un autre but.
    - Débordement de Griezmann côté gauche, et centre fort en retrait pour le second poteau où un partenaire s'est démarqué. Au premier, Benaglio repousse du pied, N'Doram dégage (35e).
    - Corner tiré par Koké de la droite, pour la tête lancée de Gimenez aux 6m, au premier poteau. Benaglio, malgré un réflexe, n'a pas la main assez ferme pour repousser (1-2, 45e+1).

    Les fins de période sont toujours aussi difficile pour l'ASM, qui encaisse quasiment à chaque fois un but. Après le PSG (Trophée des Champions, Di Maria 90e+2), Nantes (J01, Sala 90e+2), Bordeaux (J03, Kamano 90e+2), Marseille (J04, Mitroglou 45e+1), c'est l'Atletico qui marque.

    En seconde période, l'Atletico Madrid gère son avance et tente de garder le ballon en le faisant tourner, tout en essayant de profiter de la moindre occasion pour scorer.
    Costa marquera sur un coup-franc, mais le but est logiquement refusé (50e).
    Trop tendres, les jeunes pousses de l'ASM n'auront pas été aidées par le fantômatique Chadli, remplacé à la 58e par Mboula.
    Les cadres monégasques auront tenté, en vain.
    - Falcao enchaînant un contrôle et une demi-volée, largement à côté (62e).
    - Tir de Sidibé des 25m côté droit, largement au-dessus (80e).
    - Glik, venu aider ses attaquants comme lors de la réception du Bayer Leverkusen il y a 2 ans. Cette fois sur le centre impeccable de Mboula de la droite, il reprend au second poteau, mais sa tête piquée passe à 1m du but (90e+1).

    L'AS Monaco cède sur son terrain, contre une équipe de l'Atletico Madrid en recherche de confiance. Dommage que les monégasques soient en plein doute, ils auraient pu donner plus de mal aux espagnols.
    Prochain match de Ligue des Champions le 2 octobre, à Dortmund qui s'est imposé 1-0 à Bruges. La défaite y sera interdite sous peine de dire, déjà, quasiment adieu à une 8ème de finale dans la compétition.

    D'ici là, l'ASM aura joué trois matches de championnat. Le premier d'entre eux est ce vendredi, sur cette pelouse dégradée du Louis-II, contre le promu Nîmes.

    La saison européenne 2018-19 de l'AS Monaco

    Retrouvez la feuille de match Monaco - Atletico Madrid

    YOUTH LEAGUE 1ÈRE JOURNÉE, MONACO - ATLETICO MADRID : 0-2
    (18/09/2018)
    Les jeunes monégasques débutent par une défaite à domicile

    Les jeunes monégasques ont mal débuté la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).


    A Cannes, ils ont été battus par l'Atletico Madrid, grâce à deux buts inscrits en seconde période, par Camello (0-1, 48e) et Mollejo sur pénalty (0-2, 62e).

    Les monégasques se sont procurés leur première occasion sur une tête de Panzo, au-dessus, sur corner (15e).


    Centre de Silva que Gouano dévie légèrement pour le second poteau où Kephren Thuram-Ulien reprend du talon. Gouano récupère, frappe en pivot et trouve le poteau (36e).






    Centre de la droite, reprise de Sanchez Sendra, au ras du montant d'Hénin, battu (42e).




    Pas de changement à la reprise dans les deux équipes, mais le score lui varie.
    Camello est trouvé dans la profondeur, dans le dos de la défense et bat Hénin d'une balle lobée à l'entrée de la surface (0-1, 48e).




    Peu après, Camello dans la surface ouvre son pied. Hénin repousse (50e).



    Isidor est trouvé côté gauche, il centre parfaitement à ras de terre pour Gouano qui rate le ballon, seul aux 6m, et surprend Toutain derrière lui qui ne peut reprendre (61e).




    Sur le contre, Mollejo prend de vitesse la défense, rentre dans la surface et est fauché par Hénin. Pénalty qu'il transforme en prenant le portier monégasque à contre-pied (0-2, 62e).



    L'autre match, entre le FC Bruges et le Borussia Dortmund s'est soldé par un match nul 1-1.

    Au classement : 1er l'Atletico avec 3 pts, 2e Bruges et Dortmund 1 pt, 4e Monaco 0 pt.

    PRÉSENTATION MONACO - ATLETICO MADRID (LDC-J1)
    (17/09/2018)


    Pour le compte de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, l'AS Monaco reçoit l'Atletico Madrid, vainqueur de la dernière Ligue Europa, deux fois finaliste de l'épreuve en 2014 et 2016, et dauphin du FC Barcelone la saison passée.

    Sur la scène européenne, les deux clubs ne se sont jamais affrontés.
    A domicile face aux clubs espagnols, l'AS Monaco présente le bon bilan de 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite.
  • Défaite 0-1 contre le FC Barcelone, lors du dernier match de poules de la Ligue des Champions 1993-94.
  • Nuls face au :
    - FC Valence (3-3) en 16ème de finale retour de la Coupe des Coupes 1980-81,
    - Real Valladolid (0-0, qualification aux tirs-au-but 3-1) en quart de finale retour de la Coupe des Coupes 1989-90,
    - Bétis Séville (2-2) lors du tour préliminaire retour de la Ligue des Champions 2005-06.
  • Victoires contre :
    - le Real Majorque (1-0) en 8ème de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1999-2000,
    - La Corogne (8-3), lors du 4ème match de poules de la Ligue des Champions 2003-04,
    - le Real Madrid (3-1) en quart de finale retour de cette même année 2003-04,
    - encore le Deportivo La Corogne, 2-0, en poule de la LDC 2004-05,
    - le FC Valence (2-1) en barrage retour de la Ligue des Champions 2015-16,
    - Villarreal (1-0) encore en barrage retour de la Ligue des Champions 2016-17.
  • A son tour, l'Atletico Madrid a rencontré 7 fois un club français, pour un bilan de 6 qualifications.
    Le bilan est donc nettement en faveur des Colchoneros, qui n'a perdu qu'une seule fois dans l'Héxagone en 7 matches.
  • Victoires :
    - A Sedan (2-3) lors du premier tour aller de la Coupe des Coupes 1961-62,
    - A Lyon contre Marseille (0-3), lors de la dernières finale de Ligue Europa.
  • Nuls à :
    - Bastia (0-0) en 16ème de finale aller de la Coupe des Coupes 1972-73,
    - Nantes (1-1) en 8ème de finale aller de la Coupe des Clubs Champions 1977-78,
    - Marseille (0-0) pour le 6ème match de poule de la Ligue des Champions 2008-09,
    - Rennes (1-1) pour le 2ème match de poule de la Ligue Europa 2011-12.
  • Défaite à Lens (4-2) en 8ème de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1999-2000.
  • Cette saison, si le club espagnol a remporté la Super Coupe d'Europe contre son ennemi, le Real Madrid, le début de saison en Liga est médiocre.
    C'est même la pire entame depuis 2009-10. Après 4 matches, l'Atletico est 8ème avec 5 points, obtenus à Valence (J01, 1-1), le Rayo Vallecano (J02, 1-0), au Celta Vigo (J03, 0-2), et Eibar (J04, 1-1).
    Si la Liga est importante pour le club espagnol, l'objectif est d'aller en finale de la Ligue des Champions, qui se déroulera dans son antre du Metropolitano.

    Si les "Colchoneros" ont mal débuté, c'est bien mieux que l'ASM, qui n'y arrive pas en ce début de saison.
    Après le 0-4 du Trophée des Champions contre le PSG, Monaco enchaîne les contre-performances, malgré la victoire à Nantes (J01, 3-1), l'ASM a fait match nul contre Lille (J02, 0-0) en ratant un pénalty et son match, perdu deux fois à Bordeaux (J03, 1-2) et contre Marseille (J04, 2-3), avant de faire un nouveau triste nul à Toulouse (J05, 1-1).

    Il faut dire aussi que l'effectif de Leonardo Jardim a encore beaucoup changé, et que ce début de saison a été perturbé par les retours tardifs de sélections (Coupe du Monde) et les blessures et les maladies (Golovin, Raggi, Pierre-Gabriel, Jovetic, Pellegri, Lopes, Falcao, ...).

    «La confiance dans le foot s’acquiert tout au long de la semaine, joueurs et staff avons besoin de confiance pour bien faire les choses.
    On connaît bien l’adversaire. L’Atletico de Madrid a gagné la Ligue Europa la saison passée et a participé à deux finales de Ligue des Champions ces dernières années.
    Leurs joueurs ont du talent et beaucoup d’expérience. De notre côté les choses changent chaque année mais on garde toujours de l’ambition. C’est en jouant à ce niveau que les joueurs vont prendre confiance. On va essayer de gagner et respecter notre objectif, se qualifier pour les huitièmes de finale.
    Je crois que l’Atletico Madrid comme d’autres équipes ont un projet différent du notre. Le notre c’est d’aller le plus loin possible et d’avoir une bonne attitude pour nos supporters.
    La Ligue des Champions c’est toujours très difficile, il y a beaucoup de grandes équipes. L’année dernière nous ne sommes pas arrivés à être performants dans cette compétition donc j’espère que l’on fera mieux cette année.
    On travaille de notre côté pour changer la situation, donner le meilleur et arriver à un bon niveau. On a l’objectif de toujours jouer les grandes compétitions et de viser le podium en Ligue 1.»
    (Site officiel ASM)

    Benjamin Henrichs est lui revenu sur ses premières semaines en Principauté.
    «Bien sur que c’est difficile, le début de championnat n’est pas facile pour nous, il ne faudra pas avoir peur demain et avoir confiance en nous pour gagner le match.
    J’ai joué contre l’Atletico de Madrid il y a deux ans et je sais qu’il y a de grandes individualités. Il faudra être patient et très solide défensivement.
    Je me sens autant à l’aise sur le côté gauche que sur le côté droit de la défense et même au milieu. Le coach m’a fait confiance ces derniers matches, peu importe où je joue, je veux juste aider l’équipe.
    Ce n’est pas seulement un grand match parce que c’est l’Atletico Madrid en face, c’est un grand match parce que c’est la Ligue des Champions. C’est un honneur de jouer ce genre de rencontres et on va tout faire pour se qualifier pour les huitièmes de finales.»
    (Site officiel ASM).

    L'ancien de l'Atletico Radamel Falcao est remis de sa gastro, et est présent dans le groupe de 19 joueurs monégasques, au contraire de Barreca. Loïc Badiashile est la doublure de Benaglio.
    Pour rappel, Geubbels, Pelé, Pierre-Gabriel et Sy ne sont pas qualifiés pour la Ligue des Champions.

    Côté espagnol, Diego Simeone voit «du positif depuis le début de la saison même s'il y a des choses à améliorer, on a fait de bons matches et on va continuer à travailler pour progresser.
    Avant toute chose, je voudrais parler de l’entraineur de l’AS Monaco, Leonardo Jardim. Il est très intelligent, il est là depuis longtemps, avec des équipes changeantes mais toujours compétitives, le match de demain sera difficile.
    Radamel Falcao est un joueur que je connais bien, on a été champions ensemble avec River Plate, il sait que je l’apprécie comme l’ensemble de notre effectif. On aura plaisir de le saluer à la fin de la rencontre.
    L’AS Monaco est une équipe qui a son style de jeu, qui aime jouer, nous nous attendons à un gros match.
    C'est normal que la presse parle de cette finale (organisée au Metropolitano), mais on a vécu une campagne difficile la saison dernière et on ne peut pas regarder plus loin que cette rencontre face à Monaco. Si on prend les matches les uns après les autres, on ne peut que voir jusqu'où cette aventure nous mènera
    » (Site officiel ASM & UEFA)

    Les Colchoneros sont venus avec 21 joueurs, dont l'ancien de la maison Thomas Lemar.
    Blessés en sélections, Santiago Arias (Colombie) et Stefan Savic (Monténégro) ont rejoint à l'infirmerie Vitolo et Kalinic.
    Cristian Rodriguez, Poveda et Mollejo sont écartés.

    Retrouvez tous les adversaires européens de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Badiashile, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Serrano, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Grandsir, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Sylla.

    Pour Atletico Madrid : Adán, Oblak, Alex, Godín, Filipe Luís, Juanfran, Hernández, Giménez, Solano, Montero, Partey, Koke, Ñíguez, Lemar, Rodri, Martins, Joaquin, Griezmann, Correa, Costa, Borja.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 5ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (16/09/2018)
    La fin des résultats de la 5ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     0-0 

    A 15h, Nantes (16e) et Reims (11e) se sont quittés sur un score vierge.
    Coté "Canari", Gabriel Boschilia est entré à la 60e.
    Pour les rémois, Johann Carrasso était sur le banc, Tristan Dingomé n'est toujours pas apte.

     3-3 

    A 17h, Bordeaux (19e) a souffert contre Nîmes (10e), même si les girondins ont ouvert le score par Briand (1-0, 26e), les gardois avaient touché du bois.
    L'avantage est de courte durée, Guillaume égalise (1-1, 31e), Bobichon fait passer les "Crocos" devant sur un coup-franc direct parfait (1-2, 45e).
    Avant l'heure de jeu, les "Marines" marquent deux fois coup sur coup par Briand (2-2, 56e) et Kalu (3-2, 58e), Bozok remet encore les deux équipes dos-à-dos (3-3, 77e), cette fois définitivement.
    Jaroslav Plasil (averti 80e) a été titularisé pour le retour de Ricardo sur un banc français.
    Troisième gardien de Nîmes, prochain adversaire de l'ASM, Martin Sourzac n'était pas sur la feuille de match.

     4-0 

    A 21h, Marseille (5e) est devenu le nouveau dauphin du PSG avec sa lrge victoire sur la lanterne rouge Guingamp (20e).
    Il aura fallu tout de même attendre la seconde période, et la sortie de Lucas Ocampos (averti à la 32e, remplacé à la pause), pour voir l'OM passer devant sur une tête de Thauvin (1-0, 57e).
    Ensuite, ça a été la déferlante, avec une volée somptueuse de Payet (2-0, 73e), une belle frappe enroulée de Thauvin après deux bons contrôles (3-0, 80e) et une action collective conclue par Mitroglou (4-0, 83e).
    Valère Germain est entré en finde match (87e), Aymen Abdennour était encore écarté pour l'OM.
    Pour l'EAG, Marc-Aurèle Caillard a retrouvé sa place sur le banc.

    Au classement des buteurs, Thauvin (Marseille) a pris seul la tête du classement avec 5 buts.
    Il devance :
    - Mbappé & Neymar (Paris S.G.) et Pépé (Lille) avec 4 buts.
    - Bamba (Lille), Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 22 joueurs à 2 buts dont Radamel Falcao & Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 57 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 4 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE TOULOUSE - MONACO (1-1)
    (15/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «L'objectif c'était la victoire et à ce titre là le bilan est négatif. Maintenant, sur l'état d'esprit et l'attitude je suis très satisfait. On a de mieux en mieux maîtrisé la rencontre même si on peut regretter le déchet technique en certaines occasions. Les joueurs ont donné le maximum.
    Les absences? Je ne me plains pas des absences. On est là pour faire progresser cette jeunesse.
    Pour mardi face à l'Atlético de Madrid il faudra garder cette attitude et ce comportement et se montrer plus juste techniquement. Prêts ou pas de toute façon il faudra jouer ce match. Et l'objectif sera de le gagner pour débuter la compétition par une victoire et tout faire pour se qualifier.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Alain Casanova
    «On se contente de ce point. Je suis fier de mes joueurs. Nous avons fait un très gros début de match en étant supérieurs à Monaco pendant trente minutes. Ils sont bien revenus, on a été menés mais mon équipe a refusé la défaite. On a eu une belle réaction d'orgueil, de l'amour propre et c'est très important pour la suite de la saison. Il nous reste encore du travail au niveau du jeu mais cette attitude me plaît vraiment.» (lequipe.fr & AFP)

    Youri Tielemans
    «On s’est dit qu’on devait d’abord bien rester organisés derrière. Au retour des vestiaires, on a su mieux construire le jeu qu'en première mi-temps. En ouvrant la marque, on se devait à minima de conserver le score ou essayer d’en mettre un 2e, mais sans se désunir. Il faut mieux gérer. Toulouse est une bonne équipe, qui fait un bon début de saison. On savait qu’ils seraient dangereux. Il fallait rester concentré. Malheureusement, on a encaissé ce but.» (Site officiel ASM)

    LIGUE 1, 5ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (15/09/2018)
    Les résultats de la 5ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    Vendredi à 19h, Nice (17e) a renversé Rennes (6e).
    L'équipe de Sabri Lamouchi a ouvert le score sur un csc de Sarr (0-1, 58e), mais n'a su tenir le score.
    Le niçois Allan Saint-Maximin a égalisé (1-1, 77e) et les "Aiglons" ont arraché la victoire sur une frappe de Lees-Melou qui trouve la lucarne (2-1, 89e).

     4-0 

    Vendredi à 20h45, les deux dernières équipes invaincues se rencontraient.
    Sans surprise, il n'en reste qu'une, puisque le Paris S.G. (1er) a écrasé Saint-Etienne (9e), 4-0, buts de Draxler (1-0, 22e), Cavani sur pénalty (2-0, 51e), Di Maria (3-0, 76e) et Diaby (4-0, 84e).
    Le PSG a joué sans Layvin Kurzawa (opéré du dos) ni Kylian Mbappé (suspendu).
    Stéphane Ruffier a passé une mauvaise soirée dans les buts stéphanois.

     2-2 

    Samedi à 17h, Caen (12e) n'était pas loin de créer la surprise contre Lyon (8e).
    Les rhôdaniens ont ouvert le score sur un coup-franc direct de Fékir (0-1, 45e), mais en seconde période, Beauvue a égalisé sur pénalty (1-1, 53e).
    Juste après, Djiku est expulsé pour un tacle dangereux (55e), mais à 10 contre 11, Caen prend l'avantage sur un coup-franc repris par Oniangué (2-1, 73e).
    Les malherbistes se dirigent vers la victoire, mais dans la dernière minute, Mendy égalise (2-2, 89e), alors qu'il aurait pu être expulsé à la 53e, pour un 2ème jaune, en provocant le pénalty du 1-1.
    Les normands terminent à 9, après la nouvelle expulsion directe de Sankoh (90e+4).

     1-3 

    Samedi à 20h, le dauphin du PSG, Dijon (2e) a lourdement chuté à domicile contre Angers (18e).
    Sans Thomas Mangani (suspendu), les angevins ont pourtant concédé le premier but, inscrit par Saïd (1-0, 13e). Mais Bahoken (1-1, 20e), Tait (1-2, 30e) et Santamaria (1-3, 38e) ont trouvé la faille en première période.

     1-1 

    Toulouse (3e) et l'AS Monaco (13e) se sont neutralisés, Leya Iseka (1-1, 79e) répondant à Youri Tielemans (0-1, 56e).
    Le match s'est joué sans Corentin Jean, écarté de la feuille de match.
    L'ASM a mal préparé son match de Ligue des Champions de mardi contre l'Atletico, pas aidé par le calendrier de la LFP.
    Le PSG, qui joue aussi mardi, a joué vendredi. Lyon qui joue mercredi a lui joué dans l'après-midi...

     2-3 

    Amiens (14e) a perdu a domicile contre le nouveau dauphin du PSG, Lille (4e).
    Sans Farès Bahlouli (écarté) ni Kouadio Yves Dabila (banc des remplaçants), les "Dogues" se sont imposés grâce à trois buts de Pépé, dont deux pénalties (0-1, 45e+2 et 0-2, 56e).
    Après son 3ème but (0-3, 76e), les picards se sont réveillés avec un but du polonais Kurzawa (1-3, 79e), n'ont su transformé un pénalty, Konaté butant sur Maignan (87e), et auront de gros regrets pour cela en raison du coup-franc précis de l'iranien Ghoddos (2-3, 90e+3).

     1-1 

    Pas de vainqueur entre Montpellier (7e) et Strasbourg (15e).
    Le Tallec a ouvert le score à la reprise (1-0, 50e), l'ancien lillois Mothiba a égalisé dans le temps additionnel (1-1, 90e+3).
    Entré à la 85e, Souleymane Camara n'a pas trouvé le chemin des filets.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Nantes (16ee) reçoit Reims (11e).
    - A 17h, Bordeaux (19e) affronte Nîmes (10e).
    - A 21h, Marseille (5e) accueille Guingamp (20e).

    Au classement des buteurs, Pépé (Lille) a rejoint Mbappé & Neymar (Paris S.G.) en tête avec 4 buts.
    Suivent :
    - Bamba (Lille), Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Sala (Nantes), Tavares (Dijon) et Thauvin (Marseille) avec 3 buts,
    - 20 joueurs à 2 buts dont Radamel Falcao & Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 56 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 4 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 5ÈME JOURNÉE, TOULOUSE - MONACO : 1-1
    (15/09/2018)

    Monaco stagne encore

    L'AS Monaco continue sa série sans victoire, qui en est maintenant à 4 matches (2 nuls et 2 défaites), avec le point pris (1-1) à Toulouse après avoir mené sur une frappe lointaine de Youri Tielemans (0-1, 56e), après une première période encore très loin du haut niveau.
    Encore une fois, l'ASM n'a su conserver le score, et s'est faite rejoindre sur un ballon rendu bêtement à Leya Iseka (1-1, 79e).

    Pour ce match, Leonardo Jardim a dû faire sans Radamel Falcao, malade (gastro-entérite). Il a été remplacé numériquement par Wilson Isidor, rappelé en urgence d'Annecy où se trouvait la réserve.
    Antonio Barreca est 19ème homme, Henrichs prend sa place à gauche, Sidibé vient à droite. Chadli et Diop seront sur les côtés pour servir Moussa Sylla, titularisé en attaque devant Tielemans.

    Sur le terrain, Monaco est encore à la peine, dominé dans le jeu par des toulousains plus véloces, qui se procurent les meilleures occasions, mais pèchent dans la finition.
    - Débordement de Gradel côté gauche, centre pour le second poteau et la volée du plat du pied de Dossevi, qui met le ballon plein axe sur Benaglio qui repousse (7e).
    - Lancé dans le dos de la défense, Sanogo rentre dans la surface, fait un crochet trop long et se fait reprendre par la défense qui se replace tant bien que mal (10e).
    - Manu Garcia perce plein axe, et frappe. Sidibé se jette et tacle en mode désespéré et dévie en corner du bout du pied (11e).
    - Deux interceptions consécutives de Jean-Eudes Aholou au milieu du terrain, qui lance Sylla au but. Rentré dans la surface, le jeune monégasque oublie l'ancien strasbourgeois dans l'axe, tire et se fait contrer. Tielemans récupère le ballon et centre. Sylla coupe et met le ballon de la tête, au-dessus (12e).
    - Tir en pivot de Gradel aux 16m, un peu écrasé. Benaglio capte (22e).

    Le jeu s'est équilibré, il faut attendre les dernières secondes pour voir de nouveaux tirs.
    - Frappe écrasée des 20m de Sylla, que Reynet ramasse (44e).
    - Garcia décale pour Moubandjé côté gauche, contré par le tacle de Sidibé. Corner (45e+1).

    Au retour des vestiaires, Monaco se montre un peu plus dans le camp toulousain, avec un tir dévissé d'Aholou, à l'angle de la surface côté gauche (46e).
    - Le TFC répond sur un corner, repris par le pied de Jullien qui devance le tacle de Glik. Benaglio capte la reprise écrasée (49e).
    - Centre en retrait de Chadli, contrôle raté d'Aholou du droit, et frappe loin du ballon du gauche... et donc loin du cadre (50e).
    - Passé côté droit, centre-tir de Chadli qui lobe Reynet et vient toucher l'équerre opposée (55e).
    - Au milieu du terrain, Aït Bennasser donne le ballon à Youri Tielemans, seul aux 30m, qui s'avance et frappe fort des 25m plein axe.
    Le ballon lobe Reynet, vient taper le dessous de sa barre, retombe juste derrière la ligne et revient en jeu. Le but est logiquement accordé par la technologie de la ligne de but (0-1, 56e).

    Sur l'intégralité du match, l'ASM mène contre le cours du jeu, et semble se satisfaire du résultat.
    Toulouse pousse, change ses joueurs offensifs avec les entrées de Leya Iseka (60e), Durmaz (64e) et El Mokeddem (77e) aux places de Sanogo, Garcia et Dossevi.
    - Intervention de Sidibé sur Sanogo dans la surface, trouvé par Garcia (59e).
    - Tir de Leya Iseka côté droit, fort et à ras de terre au premier poteau. Benaglio repousse du pied (71e).
    - Tir de 25m à ras de terre de Gradel, capté par Benaglio (75e).
    - Frappe croisée de Durmaz aux 25m, plein axe. Pas loin du montant droit du but monégasque (76e).

    Après l'entrée de N'Doram pour Aholou (77e), Bostock tente de trouver Gradel dans le dos de la défense asémiste. Glik repousse la passe devant lui, où Leya Iseka est plus vif que Jemerson, pousse le ballon pour passer entre les deux défenseurs et se présente dans la surface côté droit, face à Benaglio qu'il bat d'une frappe croisée puissante (1-1, 79e).

    En fin de partie, Monaco cherche la victoire avec les entrées de Adama Traoré et Samuel Grandsir pour Aït Bennasser et Chadli (82e). C'était à quelques centimètres d'être payant, sur la seule vraie action construite des monégasques de la partie.
    Côté droit, Diop trouve Traoré dans l'axe qui décale pour Grandsir côté gauche. Il fixe Reynet, ne frappe pas et centre pour Sylla dans l'axe, mais lui met le ballon trop en profondeur pour qu'il le pousse au fond des filets (87e).

    L'ASM prend le point du nul et ne décolle toujours pas au classement (5 points en 5 matches, rythme de relégable), tombant à la 15ème place en attendant les résultats de demain.
    Pas de quoi se refaire un petit moral avant de recevoir l'Atletico Madrid, mardi, pour la première journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.

    Pour plus d'info sur la cinquième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION TOULOUSE - MONACO (J05)
    (14/09/2018)


    Pour la 5ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (13e) se rend chez le Toulouse FC (3e).

    Ce premier match d'après trêve internationale, est le début d'une série importante dans la saison monégasque.
    Après Toulouse, l'ASM débutera en Ligue des Champions avec la réception de l'Atletico Madrid, puis recevra Nîmes et Angers, ira à Saint-Etienne et Dortmund, et terminera avec Rennes le 7 octobre.

    Et ce match à Toulouse doit remettre les monégasques sur de bons rails, après 3 matches sans victoire (1 nul puis 2 défaites), alors que les toulousains sont eux sur 3 victoires consécutives (2-1 contre Bordeaux, 1-0 contre Nîmes et 2-1 à Guingamp), après une lourde défaite inaugurale (0-4 à Marseille).

    Mais le stadium ne réussi guère aux monégasques, qui ne s'y sont imposés que 12 fois en 47 déplacements (L1 ou L2, contre les différents TFC), pour 53 buts marqués et 63 encaissés.
    L'année dernière, la victoire était proche (1-3 à 15 minutes de la fin), mais l'ASM s'était faite reprendre en fin de match (3-3).

    En 4 déplacements à Toulouse, Leonardo Jardim n'a gagné qu'une seule fois (2 nuls et 1 défaite), c'était contre le TFC d'Alain Casanova. De bonne augure pour renverser la forme du moment des deux formations ?

    Après 2 défaites consécutives, Leonardo Jardim attend une victoire de ses joueurs.
    «J'ai parlé avec eux et ils savent que l'important aujourd'hui, c'est le match contre Toulouse ce week-end. C'est important de ramener des points de ce déplacement, cela donne confiance et nous pourrons travailler ensuite sur le match de Ligue des Champions contre l'Atlético de Madrid.
    Nous avons besoin de temps : pour le club, les nouveaux joueurs et le projet. Il faut qu'on retrouve le haut niveau. On doit montrer nos qualités. L'important c'est de relever la tête, de travailler plus et mieux.
    Toulouse est une équipe solide et athlétique. Pendant leurs matchs, il y a beaucoup d'engagement et de duels. On y va pour ramener les trois points.
    Ce n'est pas par hasard que nous n'avons que quatre points. Je pense que nous avons raté beaucoup de choses. Mais l'important est de relever la tête. On doit faire attention et travailler. Les joueurs doivent être plus solides. Nous devons garder le ballon plus longtemps et être compétitifs.
    Je pense que Chadli est prêt. Il a joué vingt minutes avec la sélection Belge. Ce sera un joueur important pour l'équipe.
    Djibril Sidibé est un joueur d'expérience, avec beaucoup de qualité. Je pense qu'il est prêt pour jouer. Cette semaine, il a montré une belle attitude à l'entraînement.»
    (Site officiel ASM).

    Le latéral champion du Monde, Djibril Sidibé devrait retrouver une place de titulaire dans le couloir droit.
    «Tout va bien pour moi. Je prends du plaisir avec mes coéquipiers. Après la Coupe du Monde, il fallait se remettre très rapidement dans le travail. La Coupe du Monde, c'était magnifique ! Les émotions étaient très fortes. On en redemande ! J'avais des objectifs. J'ai réussi mon pari malgré mes soucis. Je suis un compétiteur !
    J'ai repris l'entraînement avec le groupe et je pense postuler pour une place de titulaire ce week-end, mais ça c'est le coach qui décidera. Quand je viens à l'entraînement, c'est pour m'investir à fond.
    On a un groupe de jeunes joueurs et c'est notre responsabilité de montrer l'exemple. On va se remobiliser pour le match de samedi contre Toulouse avant de se mettre en mode Ligue des Champions. Pour la confiance, on doit prendre des points.
    Nous sommes très attendus et on se doit de remonter très vite dans le haut du classement.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim déplore les absences de nombreux joueurs blessés ou en reprise. Ainsi Subasic, Golovin, Jovetic, Lopes, Pellegri, Geubbels, Pierre-Gabriel sont absents du groupe de 19 joueurs retenus pour la rencontre, comme Serrano ou Pelé, écartés. Raggi est lui de retour.

    A Toulouse, Alain Casanova se méfie de l'euphorie ambiante actuelle, après 3 victoires consécutives.
    «Je n'aime pas ce qui flotte dans l'air en ce moment.
    Nous sommes trop rapidement contents: ça me fatigue, car on dirait qu'on est déjà en fin de saison, que les objectifs sont atteints et qu'on est sur le point d'acquérir quelque chose qui nous semblait inaccessible. Aujourd'hui, nous n'avons rien fait du tout et nous sommes loin de ce qu'on doit faire, que ce soit sur le plan du jeu, de la mentalité et des points.
    Nous entendons beaucoup de satisfaction sur notre début de saison, mais je ne peux pas me contenter de ça car notre marge de progression est énorme. On doit être encore plus exigeants, notamment sur les coups de pied arrêtés et mentalement, où on doit prendre exemple sur l'équipe de France.
    Monaco, même avec ses absents, reste sur le papier plus fort que nous. L'ASM a eu un début compliqué, mais ça ne va pas durer. C'est un adversaire redoutable, on s'est préparé depuis 10 jours et maintenant on va se préparer mentalement pour samedi.»
    (Site officiel TFC).

    Todibo expulsé à Guingamp est suspendu, Corentin Jean n'est pas dans le groupe de 18 joueurs convoqués comme Yago (blessé), Mbia, Bodiger et Mubélé.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Toulouse.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Grandsir, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Sylla .

    Pour Toulouse : Goicoechea, Reynet, Amian, Fortes, Jullien, Moreira, Moubandje, Sylla, Bostock, Cahuzac, Dossevi, Durmaz, Garcia, Sangaré, El Mokeddem, Gradel, Leya Iseka, Sanogo .

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 11/9
    (11/09/2018)


    Les résultats du jour

  • En éliminatoires de l'Euro 2019 Espoirs, Groupe 2, l'Espagne, déjà qualifiée, a perdu (1-2) à la maison face à l'Irlande du Nord qui joue encore les barrages.
    Convoqué, Jordi Mboula n'était pas sur la feuille de match.

  • Dans ces mêmes éliminatoires, dans le Groupe 5, l'Allemagne a étrillé l'Eire, en Irlande, 6-0 dont 3 penalties.
    Benjamin Henrichs a joué toute la rencontre en tant que milieu droit, et a été passeur pour l'ouverture du score (6e).
    Il manque 1 point aux allemands, lors des deux derniers matches, pour s'assurer la qualification.

  • Dans le groupe 9 à Strasbourg, la France déjà qualifiée recevait le Luxembourg.
    Sans Samuel Grandsir (forfait) mais avec Abdou Diallo (capitaine remplacé à la 64e), les "Bleuets" ont gagné 2-0 buts d'Aouar (60e) et Bamba (88e).

  • En Ligue des Nations, Ligue A groupe 2, l'Islande a encore perdu. Cette fois c'était à Reykjavik face à la Belgique de Youri Tielemans (remplacé 80e), Yannick Ferreira-Carrasco remplacé par Nacer Chadli (70e), victoirieuse 0-3, buts d'E. Hazard sur pénalty (0-1, 29e) et Lukaku (0-2, 31e et 0-3, 81e).

  • En amical, la Pologne recevait l'Eire, avec Kamil Glik titulaire (remplacé à la 61e) et porteur du brassard de capitaine.
    Les polonais ont égalisé en fin de partie (1-1), buts d'Obrien (53e) et Klich (1-1, 87e).

  • Toujours en amical à East Rutherford (Etats-Unis), la Colombie et l'Argentine se sont neutralisées (0-0).
    Capitaine titulaire, Radamel Falcao a été remplacé à la 79e.

  • Chez les anciens monégasques, en Ligue des Nations (LA, G4), l'Espagne a étrillé le finaliste de la dernière Coupe du Monde, la Croatie 6-0 (3-0 à la pause, 5-0 57e).
    Mario Pasalic est resté sur le banc croate.

    Dans la Ligue C G2, la Grèce de Giorgios Tzavellas (averti 36e, remplacé à la pause) et Alexandros Tziolis (sur le banc) a perdu 2-1 en Hongrie.

    En amical à Landover (Etats-Unis), le Brésil a cartonné le Salvador, 5-0. Fabio Henrique Tavares «Fabinho» est resté sur le banc.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 10/9
    (10/09/2018)

    Les résultats du jour

  • A Tubize, au centre national du football belge, la Belgique U19 a joué contre l'Angleterre U19 de Jonathan Panzo.

  • Dans la Ligue des Nations à Lisbonne, Ligue A G3, le Portugal a battu l'Italie, 1-0, grâce à un but d'André Silva (48e).
    Si Bernardo Silva a joué toute la rencontre, deux monégasques actuels étaient sélectionnés pour cette rencontre, mais n'ont pu jouer.

    Pietro Pellegri avait déclaré forfait dès la semaine dernière, Rony Lopes l'a fait ce jour.
    Il est touché aux ischio-jambiers, et cette blessure va l'éloigner des terrains entre 3 et 4 semaines.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 9/9
    (09/09/2018)


    Les résultats du jour

  • En amical à Podgorica (Monténégro), l'équipe de France U20 a rencontrée celle du FK Buducnost Podgorica.
    Les "Bleuets" se sont imposés 5-0, avec un triplé de Moussa Sylla.
    Nabil Alioui était aussi convoqué.

  • Toujours en amical, mais à Velika Gorica (Slovénie), l'équipe de France U19 était en stage de préparation.
    Après un nul 3-3 contre la Slovénie, une victoire 1-0 contre la Croatie, la France rencontrait l'Inde.
    Avec un but de Sofiane Diop en première période, et un autre d'Abi en seconde, la France s'est imposée 2-0.
    Benoît Badiashile également convoqué.
  • Pour le comptede la Ligue des Nations (Ligue A, G1), à Saint-Denis, la France recevait les Pays-Bas.
    Didier Deschamps n'a pas changé son onze de départ. Kylian Mbappé a donc été titularisé, Djibril Sidibé était sur le banc avec Thomas Lemar et Benjamin Mendy.
    Les "Bleus" se sont imposés 2-1, buts de Mbappé (1-0, 14e), Babbel (1-1, 67e) et Giroud (2-1, 74e).
    Mendy est entré à la 62e, et a été passeur sur le but de la victoire.
  • En éliminatoires de la CAN 2019, le Rwanda a été défait à domicile par la Côte d’Ivoire, 1-2.
    Jean-Eudes Aholou était convoqué pour les "Eléphants".

    Dans le même groupe, à Conakry, la Guinée a battu la République Centrafricaine, 1-0.
    Geoffrey Kondogbia, qui a porté à 5 reprises le maillot de la France mais en matches amicaux, était éligible pour une autre sélection. Il a été appelé par la Centrafrique, mais n'a pu honoré la sélection, blessé à une cheville.
    Autre sélectionné chez les Fauves du Bas-Oubangui, Frédéric Nimani.
    Au classement du groupe H : 1er Guinée 6 pts, 2e Côte d'Ivoire 3 pts, 3e Centrafrique 3 pts, 4e Rwanda 0 pt.

    Dans le groupe A, Madagascar a pris le point du nul (2-2), contre le Sénégal, avec un but de Keita Baldé (celui du 1-2 à la 62e).

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 8/9
    (08/09/2018)
    Les résultats du jour

  • En éliminatoires de la CAN 2019, dans le Groupe B, le Maroc s'est facilement imposé à Casablanca contre le Malawi, 3-0.
    Youssef Aït Bennasser a été titularisé. Pas d'information pour Nabil Dirar.
    Dans l'autre match, les Comores et le Cameroun ont fait match nul 1-1.
    Au classement après 2 journées : 1er Cameroun 4 pts, 2e Maroc 3 pts, 3e Malawi 3 pts, 4e Comores 1 pt.

  • Dans le groupe K de ces mêmes éliminatoires, la Guinée-Bissau de Judilson Pelé, titulaire, était au Mozambique, pour un nul 2-2.
    Dans l'autre match, pas de vainqueur entre la Namibie et la Zambie : 1-1.
    Au classement après 2 journées : 1er Guinée Bissau 4 pts, 2e Mozambique 4 pts, 3e Zambie 1 pt, 4e Namibie 1 pt.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 7/9
    (07/09/2018)


    Les résultats du jour

  • En Eliminatoires de l'Euro 2019 Espoirs qui aura lieu en Italie et à Saint-Marin, à Stara Zagora en Bulgarie, les bulgares ont perdu contre la France, 0-1, but du néo lyonnais Dembélé (57e).
    Dans cette équipe espoirs, pas de Samuel Grandsir qui a dû déclarer forfait après le match de Marseille, mais le capitaine Abdou Diallo était bien là. Il retrouvera bientôt l'ASM avec son club de Dortmund.
    Grâce à cette victoire, les "Bleuets" sont assurés, après 8 journées sur 10, de terminer en tête du groupe 9, avec 13 points d'avance sur la Slovénie, qui a un match de retard.

  • En amical à Fürth, l'Allemagne U21 recevait le Mexique U21 avec Benjamin Henrichs, titulaire au milieu du terrain, qui a été remplacé à la pause quand le score était de 1-0.
    Les allemands se sont imposés 3-0.

  • En amical à Glasgow, l'Ecosse a accueilli la Belgique.
    Avec Youri Tielemans titulaire, Yannick Ferreira-Carrasco entré à la 46e, mais sans Nacer Chadli (absent de la feuille de match), les "Diables Rouges" se sont facilement imposés 4-0, buts de Lukaku (0-1, 28e, E. Hazard (0-2, 46e) et un doublé de Batshuayi (0-3, 52e et 0-4, 60e).

  • En Ligue des Nations (LA, G3) l'Italie recevait la Pologne de Kamil Glik à Bologne.
    Titularisé dans la défense polonaise, Glik n'a pu affronter son jeune partenaire Pietro Pellegri, appelé avec les A, mais forfait après sa blessure contre Marseille dimanche dernier.
    La Pologne a cru ramener la victoire d'Italie, après le but de Zielinski (0-1, 40e), mais les "Azzuri" sont revenus sur un pénalty de Jorginho (1-1, 78e).

  • En amical à Miami, la Colombie a battu difficilement le Vénézuéla.
    Titulaire et capitaine, Radamel Falcao a égalisé en seconde période (1-1, 55e) après l'ouverture du core de Machis (0-1, 4e), avant d'être remplacé à la 77e.
    Les colombiens ont gagné grâce à un but en fin de partie de Chara (2-1, 90e).

  • Côté ancien monégasque, s'il ne joue pas à Liverpool, son transfert en Angleterre l'a rappelé aux souvenirs de son sélectionneur.
    Ainsi, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» a été titulaire sur le côté droit de la défense du Brésil, en amical aux Etats-Unis.
    Le Brésil s'est imposé 2-0, buts de Firmino (0-1, 11e) et Neymar (0-2, 44e) sur pénalty.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 6/9
    (06/09/2018)


    Les résultats du jour

  • L'équipe de France U19, est en stage de préparation au tour de qualification de l'Euro, dans les Balkans.
    Après le 3-3 en Slovénie, la France U19 était à Lokosin Dol (Croatie) pour une nouvelle rencontre amicale, contre le pays hôte.
    Les "Bleuets" se sont imposée 1-0, sur un but d'Adli (80e).
    Sofiane Diop est entré à la 75e, Benoît Badiashile a été titularisé.

  • A Niksic au Monténégro, la France U20 a perdu en amical contre le Monténégro U21, 2-1.
    Moussa Sylla est entré à la 75e. Pas d'information si Nabil Alioui a joué.

  • En éliminatoires de l'Euro 2019 Espoirs, l'Espagne recevait, à Cordoue, l'Albanie.
    Sans Jordi Mboula, absent de la feuille de match, les espagnols se sont imposés 3-0.

  • Pour la première journée de la Ligue des Nations (Ligue A, G1), les deux derniers champions du monde, l'Allemagne et la France s'affrontaient à Munich (0-0).
    Didier Deschamps a aligné l'équipe championne en Russie à l'exception du gardien de but. Kylian Mbappé a donc joué tout le match, Djibril Sidibé, Thomas Lemar et Benjamin Mendy sont restés sur le banc.

  • En amical à Faro, le Portugal et la Croatie se sont rencontrés, et quitté sur un nul 1-1, buts de Perisic (0-1, 18e) et Pepe (1-1, 32e).
    Titulaire, Bernardo Silva a été remplacé à la pause. Remplaçant, Rony Lopes est entré en jeu à la 68e.
    Les buts de la Croatie ne sont plus gardés par Danijel Subasic, qui a pris sa retraite internationale après la Coupe du Monde.

  • SÉLECTIONS : LE RÉSULTAT DU 5/9
    (05/09/2018)
    Le résultat du jour

    Dans son antre de Saint George’s Park, l'équipe d'Angleterre U19 a rencontré son homologue des Pays-Bas en amical.
    Avec Jonathan Panzo titulaire et nommé capitaine, les jeunes anglais se sont imposés 4-1.

    SÉLECTIONS : LE RÉSULTAT DU 4/9
    (04/09/2018)
    Le résultat du jour

    Réunis depuis dimanche, ce qui a privé Sofiane Diop de figurer dans le groupe de l'ASM contre Marseille, les sélectionnés pour l'équipe de France U19, effectuent un stage de préparation au tour de qualification de l'Euro, dans les Balkans.
    A Krsko à 17h30, la Slovénie U19 a accueilli les "Bleuets", avec Sofiane Diop titularisé et Benoît Badiashile sur le banc.

    Sur un terrain gorgé d'eau qui s'est dégradé au fur-et-à-mesure du match, la France a rapidement pris le large grâce à Batista Mendy (0-1, 4e) sur un corner, et un but de Sofiane Diop (0-2, 15e) qui a intercepté une passe en retrait et battu le gardien d'un tir ras de terre des 18m.
    Dominateurs, les "Bleuets" ont rejoint les vestiaires sur cet avantage qui s'est réduit sur corner repris par Stojinovic (1-2, 56e) avant d'être nul (2-2, 66e) sur une reprise de Kolobaric après que le ballon ait tapé un montant.
    Remplacé à la 76e, Diop a suivi la fin du match depuis le banc, et a vu ses partenaires reprendre l'avantage par Adli (2-3, 82e) mais se faire de nouveau rejoindre sur un coup-franc dévié par le crâne de Kurtovic (3-3, 84e).

    LES JOUEURS QUALIFIÉS POUR LA LIGUE DES CHAMPIONS
    (04/09/2018)

    23 joueurs sont inscrits sur la liste

    On connait les joueurs que l'AS Monaco a inscrit sur la liste communiquée à l'U.E.F.A.

    Pour rappel, chaque club peut fournir deux listes à l'UEFA.
    - La Liste A, devait être communiquée à l'instance avant minuit.
    - La Liste B doit l'être, avant minuit la veille de chaque match.

    Sur la Liste A, on peut y mettre 25 joueurs au maximum, dont au moins 2 gardiens.
    8 places minimum sont réservées aux joueurs formés localement. Si un club en compte moins, son nombre de joueurs sur la Liste A se réduit d'autant.
    Ces "joueurs formés localement" sont :
    - licenciés pendant 3 saisons au club, entre 15 et 21 ans,
    - licenciés dans un autre club de la même association (donc en France pour l'ASM) pendant 3 saisons entre 15 et 21 ans (au max. 4 sur les 8).

    Sur la Liste B, on peut y inscrire un nombre illimité de joueurs, à condition :
    - qu'il soit né après le 1er janvier 1997.
    - qu'il soit au club depuis au moins 2 ans.

    Voici la liste communiquée par l'ASM. Elle comporte 23 noms sur la liste A :
    - Gardiens de but : Benaglio, Subasic.
    - Défenseurs : Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Touré.
    - Milieux de terrain : Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Golovin, Grandsir, Lopes, N'Doram, Tielemans, Traoré.
    - Attaquants : Diop, Falcao, Jovetic, Mboula, Pellegri.

    Ces joueurs, qui ne peuvent être inscrits sur les listes A ou B ne pourront jouer la Ligue des Champions : Seydou Sy, Ronaël Pierre-Gabriel, Judilson Pelé et Willem Geubbels.

    8 joueurs sont déjà inscrits sur la liste B :
    - Gardien de but : Loïc Badiashile.
    - Défenseurs : Benoît Badiashile, Yannis Ngakoutou Yapende, Julien Serrano.
    - Milieux de terrain : Han-Noah Massengo, Tristan Muyumba.
    - Attaquants : Gobe Gouano, Moussa Sylla.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - MARSEILLE (2-3)
    (02/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «La première mi-temps fut équilibrée et très disputée entre les deux équipes. En seconde, nous avons marqué mais cela n’a pas suffi pour prendre des points. L’objectif n’est pas atteint, nous allons travailler.
    L’idée est de progresser à tous les niveaux, que ce soit collectivement ou individuellement. Mes joueurs ont tout donné aujourd’hui. Ils ont beaucoup couru, remporté des duels et bien pressé l’adversaire. Mais nous avons manqué des opportunités. L’équipe avait une bonne attitude et avec le travail nous allons arriver à atteindre un plus haut niveau.
    Nous avons besoin de plus de temps pour construire un onze type. Il faut prendre en compte les nouveaux comme Chadli ou encore Golovin et la progression des autres joueurs.
    L’objectif est de prendre le maximum de points et il n’est pas réalisé pour l’instant. Je ne suis pas surpris car je connais le championnat français. Notre travail est de reconstruire une équipe avec ce nouveau groupe.
    Nous avons juste besoin de temps pour arriver au niveau que tout le monde veut nous voir jouer : les supporters, les dirigeants et moi-même ! Tout le monde donne son maximum pour progresser.
    Ce sont des matches comme ce soir qui nous feront progresser. Chaque équipe fait son histoire, on ne doit pas faire de comparaison entre les clubs ou par rapport aux saisons passées. »
    (Site officiel ASM)

    Rudi Garcia
    «C'est une grande victoire parce que c'est à Monaco qui va jouer la Ligue des Champions et ambitionne le podium. On fait une grande première mi-temps. Puis ces deux erreurs individuelles nous font passer à 1-2. J'ai alors ressenti de la déception pour Adil (Rami) et l'équipe. Mais cette équipe de l'OM est fantastique parce qu'elle a du caractère.
    L'entrée de Thauvin a apporté un plus. Je voulais qu'il entre et qu'il fasse la différence, qu'il soit frais. Car il n'a pas 90 minutes dans les jambes.
    Valère Germain aussi a fait la différence. Mais à l'avenir, il faudra faire moins de cadeaux. On voulait effacer ce qui s'est passé la saison dernière (1-6). Strootman a bonifié l'équipe et l'a stabilisée. On n'a que sept points, on a rattrapé ceux perdus contre Rennes (2-2).
    Mitroglou ? Il a certainement fait un de ses meilleurs matches avec l'OM. Il était en confiance. Mais il aurait pu marquer un autre but.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Youri Tielemans
    «On avait le match en main à 2-1. On a laissé un peu trop d'espace. On leur a donné les trois points. Je pense que chacun a eu ses phases. On a concédé deux défaites de suite. Après la sélection, il va falloir beaucoup bosser. Je pense qu'on a un nouveau groupe, il faut que la mayonnaise prenne. On a vu aujourd'hui que quand on joue bien, on peut produire de belles phases de jeu. On doit se baser là-dessus.» (lequipe.fr)

    Florian Thauvin
    «Je suis content. On a beaucoup été critiqués sur ces matches contre les 'gros' et on en a enfin battu un. L'essentiel, c'est de progresser au fur et à mesure. Là, on a envoyé un beau message. On menait et on a pris ces deux buts mais on a su reprendre la tête. On a fait preuve de caractère, on a bien réagi et ça va lancer notre saison. Maintenant, je suis heureux de pouvoir retrouver l'équipe de France. Ils m'ont un peu manqué et on va passer une belle semaine ensemble.» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 4ÈME JOURNÉE, MONACO - MARSEILLE : 2-3
    (02/09/2018)

    Monaco ne sait plus tenir un score

    L'AS Monaco a été logiquement battu par Marseille (2-3), en concédant encore des buts en fin de périodes par Mitroglou (0-1, 45e+1) et Germain (2-3, 89e).
    Le premier a logiquement donné l'avantage aux phocéens qui aurait pu être plus lourd à la pause, le dernier a donné la victoire aux siens, alors que c'était plutôt mal parti après 10 minutes en seconde période, Youri Tielemans (1-1, 49e) et Radamel Falcao (2-1, 54e) profitant de deux erreurs de Rami pour scorer.
    Mais les entrées de Thauvin (62e) et #germain_# (87e) faisait mal à l'ASM, qui apportait de la vitesse par le premier qui égalisait (2-2, 74e), et le jeu de tête du second.

    Pour ce match, les deux entraîneurs ont dû écarter un joueur. Leonardo Jardim a mis Sylla en tribune, qui rejoignait Sertic pour l'OM.
    Sur la pelouse, le portugais a titularisé Benjamin Henrichs à la place de Touré, laissant Djibril Sidibé sur le banc et lui tout le loisir de présenter la Coupe du Monde au Louis-II.


    Au milieu du terrain, Youssef Aït Bennasser portait pour la première fois le maillot à la diagonale, aux côtés d'Aholou, Tielemans se retrouvant en soutien de Falcao.

    Pour l'OM, Strootman venait renforcer le milieu de terrai, mettant Luiz Gustavo dans l'axe de la défense.

    Et la première période est en sens unique. Pas forcément dans la possession du ballon, mais en nombre d'occasions de but.
    - Centre d'Ocampos de la droite pour Mitroglou, qui oblige Benaglio à une belle parade pour sauver son équipe (7e).



    - Jemerson contre Sarr sur un corner (13e).
    - Centre de Lopes pour la tête sans puissance de Falcao, facilement pris par Pelé (16e).


    - Centre de Payet repris par Mitroglou d'une tête piquée. Benaglio met en corner. Sur celui-ci, Payet trouve encore le crâne de Mitroglou. Au-dessus (37e).




    - Centre de Payet de la droite, pour le crâne de Mitroglou, qui cette fois met le ballon dans petit-filet de Benaglio (0-1, 45e+1).

    A la reprise, Monaco joue plus vers l'avant, et profite des erreurs olympiennes.
    Passe de Pelé pour Rami, qui rate son contrôle. Falcao lui prend le ballon, part au but, efface Pelé et frappe dans le but vide. Luiz Gustavo et Rami se jettent désespérement pour contrer le cuir, Rami y parvient, mais le ballon arrive dans les pieds de Youri Tielemans qui marque cette fois (1-1, 49e).









    Centre d'Henrichs qui est stoppé par Rami dans la course de Radamel Falcao, aux 6m, qui marque en taclant sous la barre (2-1, 54e).









    Monaco va mieux, mais s'arrête de jouer. La rentrée de Thauvin à la place de Sarr (62e) va amener plus de vitesse.
    - Débordement d'Ocampos côté gauche, centre pour Thauvin lancé, qui reprend en taclant aux 6m. Au-dessus (64e).



    - Centre de Sakai côté droit, décalé par Thauvin, qui lui remet à ras de terre et en retrait, pour le plat du pied au premier poteau, qui cette fois trouve le cadre (2-2, 74e).





    En fin de partie, les deux entraîneurs cherchent la victoire et font entrer un second attaquant. Pietro Pellegri pour l'ASM à la place de Tielemans (86e), Valère Germain pour Payt à l'OM (87e).


    Le choix du marseillais est payant, car sur le dernier corner du match, Germain dévie le ballon en reculant au premier poteau, pour la base du montant où Benaglio arrive en retard et n'arrive pas à mettre la main sur le cuir, le laissant rentrer (2-3, 89e).




    Avec cette nouvelle défaite, la 2ème consécutive, l'ASM dégringole à la 13ème place de la L1, avec seulement 1 longueur d'avance sur le 18e.
    Prochain rendez-vous, à Toulouse après la trêve internationale, le samedi 15, où il faudra battre retrouver le goût de la victoire qui échappe à l'ASM depuis 3 rencontres.

    Pour plus d'info sur la quatrième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LIGUE 1, 4ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (02/09/2018)
    Les derniers résultats de la 4ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     0-0 

    A 15h, Saint-Etienne (8e) et Amiens (14e) se sont neutralisés, sans inscrire de but.
    Titulaire dans les buts stéphanois, Stéphane Ruffier a donc gardé sa cave inviolée.

     2-0 

    A 17h, duel d'européens, mais celui qui n'a pas joué en milieu de semaine a dominé celui qui a joué.
    A domicile, Rennes (13e) de Sabri Lamouchi a donc battu Bordeaux (15e) de Jaroslav Plasil (titulaire), avec deux buts inscrits coup sur coup en début de rencontre par André (1-0, 12e) et Bensebaini (2-0, 16e).

     21h 

    A 21h, l'AS Monaco (10e) reçoit Marseille (9e).
    Lucas Ocampos et Valère Germain seront au Louis-II, pas Aymen Abdennour écarté par son entraîneur.

    Au classement des buteurs, Mbappé & Neymar (Paris S.G.) sont en tête avec 4 buts.
    Suivent :
    - Bamba (Lille), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 14 joueurs à 2 buts,
    - 50 joueurs à 1 but, dont les monégasques Radamel Falcao, Stevan Jovetic, Rony Lopes et Pietro Pellegri, ainsi que Germain & Ocampos (Marseille), Mangani (Angers).
    - 3 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 4ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (01/09/2018)
    Les résultats de la 4ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-1 

    Vendredi à 20h45, Lyon (4e) a été battu par Nice (18e), contre le cours du jeu.
    Avec 29 tirs à 8 (10 cadrés à 1) et deux montants trouvés, les lyonnais ont surtout buté sur un vrai gardien, Benitez, revenu dans les buts après 3 matches de Cardinale.
    Il a tout repoussé, et les "Aiglons" se sont imposés sur une frappe de Allan Saint-Maximin (remplacé à la 85e) déviée par Marcelo dans son but (0-1, 51e), juste après voir trouvé la barre.

     2-4 

    Samedi à 17h, Nîmes (5e) a malmené le Paris S.G. (1er), qui avait pourtant pris le large avec deux buts de Neymar (0-1, 36e) et Di Maria (0-2, 40e) sur un corner direct.
    En seconde période, les gardois continuent de pousser, presser, et sont récompensés par un but de Bobichon (1-2, 63e) sur une frappe enroulée dans la lucarne.
    Revigorés, les "Crocos" poussent, et obtiennent un pénalty grâce à la VAR, que transforme Savanier (2-2, 71e).
    Le PSG est malmené, mais sauvé par sa barre sur un tir d'Alakouch (74e), par Aréola qui repousse des tentatives et par ses individualités.
    Sur un long ballon, Mbappé file dans le dos de la défense, contrôle parfaitement dans sa course et marque d'une demi-volée du plat du pied (2-3, 77e).
    Dans le temps additionnel, Paris reprend deux buts d'avance par Cavani, qui profite d'un contrôle raté de Mbappé (2-4, 90e+2).
    Si le score ne bouge pas, Kylian Mbappé (déjà averti à la 18e) a une mauvaise réaction après un mauvais geste de Savanier. Les deux sont expulsés et rentrent aux vestiaires quelques secondes avant les autres.
    Pour Nîmes, pas de Martin Sourzac (3e gardien) sur la feuille, ni de Layvin Kurzawa (blessé au dos, opération envisagée) pour le PSG.

     0-2 

    Samedi à 20h, le saus-faute de Dijon (2e) s'est terminé à domicile contre Caen (16e).
    Les normands ont pris les devants grâce à Crivelli (0-1, 21e), et ont profité des espaces laissés dans le temps additionnel pour mettre fin au suspense, par Beauvue parti de son camp, qui n'avait plus qu'à dribbler le portier bourguignon à 40m de son but (0-2, 90e+4).

     1-0 

    Autre choc des extrêmes qui a tourné en faveur du mal classé, celui entre Angers (19e) et Lille (3e).
    Les angevins ont ouvert le score sur un corner repris au second poteau par Traoré (1-0, 60e), les nordistes ont eu la possibilité de revenir sur un pénalty, pour une main involontaire de Mangani, qui lui a valu un rouge (pour des mots ?).
    Rémy, pour son retour en L1, a trouvé Butelle qui a repoussé sa tentative (65e).
    Thomas Mangani titulaire, a donc quitté ses partenaires à la 64e.
    Côté LOSC, par de Farès Bahlouli (écarté) qui n'est pas parti le dernier jour du mercato. Kouadio Yves Dabila est entré à la 87e.

     0-1 

    Face à Montpellier (12e), Reims (6e) a cruellement manqué de réalisme, trouvant entre autre la barre par Chavarria (63e) qui n'avait plus qu'à cadrer.
    Et comme souvent, les champenois ont été punis sur une superbe volée à ras de terre et croisée d'Oyongo (0-1, 77e).
    Les rémois Johann Carrasso (banc) et Tristan Dingomé (pas encore apte) n'ont pas joué. L'héraultais Souleymane Camara (banc) n'a pas eu plus de chance.

     1-2 

    La lanterne rouge Guingamp (20e) n'a su imité les autres mal classés, en perdant contre Toulouse (7e) à cause d'un début de match raté.
    Le TFC a rapidement pris le large avec des buts de Gradel (0-1, 2e) et Sangaré (0-2, 12e), mais l'expulsion de Todibo pour deux avertissements (26e) a relancé les bretons, qui sont revenus dans la partie sur un corner repris par le crâne de Thuram (1-2, 45e).
    En seconde période, l'EAG pousse, mais ne parviendra pas à revenir, trouvant la barre sur une lourde frappe de Deaux (53e).
    Sur le terrain, pas de Marc-Aurèle Caillard (3ème gardien, pas sur la feuille de match), ni de Corentin Jean (resté sur le banc toulousain).

     2-3 

    A domicile, Strasbourg (11e) a perdu contre Nantes (17e).
    Les alsaciens ont frappé les premiers sur une tête d'Ajorque (1-0, 22e), les "Canaris" ont égalisé sur une frappe déviée par Mitrovic dans son propre but (1-1, 35e) et pris l'avantage sur un contre par Evangelista (1-2, 45e+2) alors que les strasbourgeois s'étaient arrêtés de jouer, réclamant la VAR pour un pénalty qui ne leur sera pas accordé.
    En seconde période, Sala de la tête score pour le FCN (1-3, 60e), le RCSA reprend espoir, en vain, sur un ballon perdu aux 18m conclu par Da Costa (2-3, 81e).
    Pour Nantes, Gabriel Boschilia a quitté le banc à la 72e.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Saint-Etienne (8e) reçoit Amiens (14e).
    - A 17h, Rennes (13e) accueille Bordeaux (15e).
    - A 21h, l'AS Monaco (10e) affronte Marseille (9e).

    Au classement des buteurs, Mbappé & Neymar (Paris S.G.) sont en tête avec 4 buts.
    Suivent :
    - Bamba (Lille), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 14 joueurs à 2 buts,
    - 48 joueurs à 1 but, dont les monégasques Radamel Falcao, Stevan Jovetic, Rony Lopes et Pietro Pellegri, ainsi que Germain & Ocampos (Marseille), Mangani (Angers).
    - 3 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    PRÉSENTATION MONACO - MARSEILLE (J04)
    (01/09/2018)


    Pour la 4ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (10e) reçoit l'Olympique de Marseille (9e).

    Début de saison décevant pour les deux clubs, qui ont débuté par une victoire (à Nantes pour l'ASM 3-1, devant Toulouse pour l'OM 4-0) avant de faire un nul et une défaite (Lille 0-0 et Bordeaux 1-2 pour l'ASM, Nîmes 1-3 et Rennes 2-2 pour l'OM), après une préparation peu réussie.
    Marseille a disputé 7 matches amicaux pour 1 victoire, 2 nuls et 4 défaites face à Béziers (L2, 1-2), Saint-Etienne (L1, 0-1), Nantes (L1, 2-1), Villarreal (Esp, 1-1), Bétis Séville (Esp, 2-3), Sporting Lisbonne (Por, 1-1) et Bournemouth (Ang, 2-5).

    Les monégasques doivent l'emporter, et pour cela marquer leur(s) premier(s) but(s) de la saison au Louis-II, pour préparer serainement l'après-trève internationale, avec 7 matches en 22 jours.
    Pour cela, ils devront confirmer leur forme récente face à Marseille, et leurs 5 victoires consécutives, sans oublier qu'avant ils étaient sur 5 matches sans victoire.
    Historiquement, l'OM est un adversaire coriace. En 48 confrontations de championnat (L1 et L2), Monaco en a remporté 23, pour 8 nuls et 17 défaites (67 buts marqués et 49 encaissés).

    Avant de parler de l'OM, Leonardo Jardim est revenu sur le tirage des poules de la Ligue des Champions.
    «C’est un groupe avec des bonnes équipes, avec une histoire. L’objectif c’est de se qualifier pour les 8es de finale, rien de moins. Il faudra avoir la mentalité de gagner, d’aller chercher les objectifs du club en championnat et en Europe, avec nos forces.
    Le passé ne compte pas pour moi. Ce qui compte c’est le présent. Pas le passé du joueur, mais ce qu’il est capable de faire, comment il peut progresser. L’important ce n’est pas ce que les joueurs ont fait avant dans leur carrière mais ce qu’ils peuvent apporter ici à Monaco désormais.
    Chadli n’est pas encore prêt pour débuter le match mais on verra, on va parler.
    Je ne comprends pas pourquoi tout le monde considère que nous sommes plus faibles que Marseille. Nous restons sur 5 victoires à domicile sur eux.
    Nous faisons attention à nos jeunes joueurs, nous adaptons la charge de travail pour respecter leur corps et leur développement. Ce n’est pas le cas dans beaucoup de clubs qui ne pensent qu’à faire grandir le joueur vite pour le revendre.»
    (Site officiel ASM)

    Pour gagner pour la première fois au Louis-II, l'attaque sera encore menée par Radamel Falcao.
    «Nous allons tout donner sur chaque match pour nous qualifier. Je suis très heureux d’aller jouer contre l’Atletico. J’ai de très bons souvenirs là-bas. Maintenant je suis là pour lutter pour l’AS Monaco pour gagner ce match. C’est le favori du groupe. Ils ont fait trois finales européennes récemment, cela montre le bon travail réalisé au club.
    J’ai profité de chaque minute lors de la Coupe du Monde. Cela a été une très bonne expérience. Nous avons lutté chaque match pour aller le plus loin possible. Mais je garde que les bons moments de cette Coupe du Monde.
    J’espère que nous allons faire une grande saison, vivre des moments mémorables. Après la Coupe du Monde, j’ai profité des vacances, j’ai entendu des propositions mais je suis ici et j’ai envie de faire une grande saison avec l’AS Monaco.
    Contre Marseille, c’est un derby, c’est un rival direct pour le podium. On va tout donner pour remporter les trois points. Ce sont deux équipes fortes qui luttent pour la Ligue des Champions. Il y aura 90 minutes d’intensité, de lutte et surtout un bon niveau de football. Nous restons sur une bonne série contre eux, mais tous les matchs sont différents, ce sera une autre histoire dimanche. Les deux équipes vont jouer pour la victoire.
    Pietro Pellegri ? J’espère qu’il va continuer à progresser et à nous apporter. Il essaye chaque jour de faire mieux, on a déjà constaté ses progrès. Il donne tout. Cela me rappelle un peu de moi car chaque jour j’essaie de tout donner. Il va continuer à grandir.
    Benjamin Henrichs et Nacer Chadli sont deux grands joueurs, ils vont continuer à nous aider. J’espère qu’ils vont vite s’intégrer pour aider l’équipe.
    J’espère que l’on va pouvoir construire une équipe forte cette année entre les jeunes qui sont arrivés et les joueurs plus expérimentés.»
    (Site officiel ASM)

    La fin du mercato a encore modifié l'effectif monégasque.
    Et les deux dernières recrues sont dans le groupe de 19 joueurs convoqués. Chadli et Henrichs entrent, N'Doram revient, Serrano, Touré, Pelé et Diop sortent.

    Le coach des phocéens, Rudi Garcia, veut récupérer les points perdus contre Rennes, dès dimanche.
    «Si on bat tous les gros mais qu'on gagne aucun match contre les soi-disant moins gros, cela n'aura aucun intérêt. C'est un match où on a à coeur de bien figurer, d'autant plus qu'on a perdu des points à domicile lors du dernier match contre Rennes. On a pour objectif de les récupérer à Monaco. Dieu sait si ce sera difficile. On peut toujours dire ce que l'on veut contre Monaco, équipe remaniée, qui a démarré moyennement son championnat, n'empêche que c'est une équipe qui va disputer la Ligue des Champions et est bâtie pour la jouer, et qui a envie d'y revenir la saison prochaine via le championnat, comme nous. Elle nous a souvent battus ces dernières saisons, notamment au stade Louis-II. Ça n'empêche pas qu'on y va avec ambition, comme toujours. Mais aussi avec beaucoup d'humilité, on sait quelle équipe on rencontre.
    L'OM reste sur cinq défaites à Louis-II, dont un 4-0 en novembre 2016 et un 6-1 en septembre 2017? Je n'ai pas toutes ces stats, et on ne perd pas non plus de temps à ressasser toutes les choses négatives avec les joueurs, sinon ils rétrécissent au lavage, comme on dit. On a besoin de joueurs confiants, gonflés à bloc, conscients aussi que c'est un gros match. Comme eux, on veut finir sur le podium. On sait où on va, où on se déplace. Il faudra être beaucoup plus solides que depuis le début de saison. Il faudra être capables de marquer, mais pour l'instant, on a su le faire à chaque match.
    Rennes ? Mon équipe n'a plus besoin de démontrer qu'elle est une équipe de caractère. Elle en a, elle l'a démontré toute la saison dernière, elle peut rebondir sur des situations compliquées. Maintenant, ce serait bien qu'on le devance, ce type de situations. Quand on montre le visage de la seconde période, pourquoi attendre d'être dans une situation délicate, au niveau du score plutôt que sur le plan du jeu d'ailleurs... Il faut qu'on fasse moins de cadeaux. Cette équipe a marqué sept buts, mais elle en a déjà encaissé trop en trois matches (5). On est repartis sur les mêmes bases que la saison dernière, il va falloir corriger ça, être beaucoup plus solides, même avec les problèmes qu'on a eus (blessés, joueurs arrivés en retard...).
    » (lequipe.fr).

    Pour cela, Garcia a renforcé son équipe dans les dernières heures du mercato avec le recrutement de Strootman, Radonjic et Caleta-Car, pour le seul départ de Zambo Anguissa.
    Ils sont dans le groupe de 20 joueurs, comme Lucas Ocampos et Valère Germain. Aymen Abdennour est écarté, comme Hubocan. Mandanda et Rolando sont blessés.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Marseille.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Grandsir, Lopes, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Falcao, Pellegri, Sylla.

    Pour Marseille : Pelé, Escales, Sakai, Caleta-Car, Sarr, Amavi, Rami, Kamara, Radonjic, Sanson, Luiz Gustavo, Sertic, Lopez, Strootman, Ocampos, Payet, Mitroglou, Njie, Thauvin, Germain.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    FERMETURE DU MERCATO ESTIVAL
    (01/09/2018)
    Il est fermé depuis 0h.

    Le mercato estival, ouvert depuis le samedi 9 juin a fermé ses portes à minuit.

    Durant ces 12 semaines transferts, l'AS Monaco a une nouvelle fois bouleversé son effectif.

    Présents l'année dernière, Baldé, Boschilia, Diakhaby, Fabinho, Ghezzal, Jorge, Lemar, Moutinho sont partis (définitivement ou en prêt avec option d'achat).
    Ceux déjà évincés en 2017-18, Beneddine, Diarra, Dias, Échiéjilé, Kongolo, Meïté, L. Traoré, Vinagre les ont suivis (résiliations, prêts ou transferts.
    Des jeunes ont été prêtés pour prendre du temps de jeu et de l'expérience : Alioui, Appin, Cardona, Diallo, Etienne, Fernandez, Méxique, Nardi, Nguinda, Tormin.

    Pour remplacer tous ces départs, les dirigeants monégasques ont dû recruter.
    Aholou, Barreca, Chadli, Diop, Geubbels, Golovin, Grandsir, Henrichs, Navarro, Panzo, Pelé, Pierre-Gabriel sont arrivés, Aït Bennasser revient après 2 prêts.

    La prochaine période de mutations se déroulera du 1er au 31 janvier 2019.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...