NABIL ALIOUI SIGNE PRO ET EST PRÊTÉ AU CERCLE BRUGES
(06/08/2018)

Il s'engage pour 3 ans et est prêté dans la foulée

Grand espoir de l'Academy monégasque, Nabil Alioui a enfin signé son premier contrat professionnel.

Cet attaquant, capable de jouer dans l'axe ou sur les ailes, a disputé il y a peu l'Euro U19 avec les "Bleuets" où il a été demi-finaliste, inscrivant en poule un doublé contre l'Angleterre pour une victoire 5-0, lors de l'une de ses 2 titularisations.

De nombreux clubs anglais étaient à l'affut, mais l'ASM lui a proposé ce contrat de 3 saisons, qui le lie désormais jusqu'en juin 2021.

Les dirigeants monégasques l'ont aussitôt prêté dans la filiale belge du Cercle Bruges, pour qu'Alioui se mesure à un niveau supérieur à celui de la réserve monégasque.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

RACHID GHEZZAL QUITTE L'AS MONACO
(05/08/2018)

Il quitte l'ASM pour Leicester City

Arrivé libre de tout contrat en août dernier, en s'engageant pour 4 saisons, Rachid Ghezzal n'est plus monégasque.

L'ancien lyonnais n'a jamais démontré ses qualités entrevues dans son club formateur, malgré ses 1361 minutes (1002 en L1) disputées en 2017-18 en 35 matches (26 de L1 mais 7 titularisations, 2 de Coupe de France, 3 de Coupe de la Ligue et 4 de Ligue des Champions).
Il a inscrit 2 buts et délivré 4 passes, mais s'est surtout montré par son mauvais caractère qui l'a fait expulser bêtement, à Porto pour le dernier match de Ligue des Champions sans enjeu, et lors de la 37ème journée, pour s'en être pris à l'arbitre après le coup de sifflet final.

Concurrencé par Golovin, Lopes, Diop, Mboula, Baldé, Grandsir, ... pour évoluer sur les flancs, il est parti cherché du temps de jeu en Angleterre, à Leicester City, où il s'est engagé pour 4 saisons, où il rejoint Claude Puel qu'il a connu à Lyon.

Il est transféré pour 14 M€.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

TROPHÉE DES CHAMPIONS, PARIS S.G. - MONACO (4-0)
(04/08/2018)



Leonardo Jardim
«Il y a eu deux moments dans ce match : avant les 35 première minutes où nous étions organisés, valeureux, et après ces 35 minutes. L’adversaire, grâce à son talent, a marqué le premier but. C’est un résultat justifié. Le PSG est au dessus de nous sur la qualité, la justesse.
Nous avons deux joueurs importants qui n’ont pas joué : Golovin et Falcao. Sidibé et Subasic étaient également absents. Avec ces quatre joueurs nous seront plus équilibrés.
Nous allons progresser et travailler. Nous avons des joueurs qui disputaient leur première finale, leur premier match sous les couleurs de l’AS Monaco.
Le plus important c’est de revenir demain matin pour travailler. Il n’y a que le travail qui nous aidera à être prêts.»
(Site officiel ASM)

Thomas Tuchel
«Je suis très content, on a fait un bon match, pourtant il fait très chaud ici. L'équipe a travaillé dur et a montré un bel esprit collectif. J'aime beaucoup ça. On a mérité de gagner, je suis content. Il nous reste cependant beaucoup de travail, notamment sur les phases de pressing dans différentes situations. On a beaucoup de talent mais on doit encore améliorer l'équipe. Les joueurs qui vont bientôt revenir nous feront du bien.» (Micro BeIn Sports)

Diego Benaglio
«Paris a beaucoup de qualité. A ce stade, je ne suis pas inquiet. Le chemin est long. On doit progresser, travailler chaque jour. On va le faire. On a une équipe jeune, mais avec énormément de talent. Si on travaille bien, ça va aller. Je ne pense pas qu’on ne soit pas prêt pour attaquer le championnat. On fera peut-être des erreurs, c’est normal. On recherche encore les automatismes. Mais encore une fois, si on bosse bien, ça va aller de mieux de mieux, match après match. Il faut juste rester concentré. Par mon expérience, je sais qu’à chaque fois qu’on travaille dur, on y arrive.» (Site officiel ASM)

Youri Tielemans
«En début de match, on a eu les occasions. Dans ces matches, il faut les mettre au fond. Après le premier but, on a laissé trop d’espaces. Bravo à eux. On sait qu’il sont au dessus du championnat. C’est à nous de bosser pour être juste derrière. On est déçus du résultat, mais dès demain, il faut se remobiliser et aller de l’avant.» (Site officiel ASM)

TROPHÉE DES CHAMPIONS, PARIS S.G. - MONACO : 4-0
(04/08/2018)



Monaco encore largement battu par le PSG

L'AS Monaco a été logiquement battu par le Paris Saint-Germain lors du Trophée des Champions 2018, sur des buts de Di Maria sur coup-franc (1-0, 33e), Nkunku (2-0, 39e), Weah (3-0, 67e) et un dernier contre de Di Maria (4-0, 90e+2).

Les parisiens ont, comme d'habitude, eu la possession du ballon et fait tourner pour trouver de bonnes positions, les monégasques ne se montrant dangereux que sur de rares contres qu'ils n'ont su concrétiser.

Pour ce match, Thomas Tuchel a aligné de nombreux jeunes, laissant Draxler en tribune, Neymar, Kurzawa, Marquinhos et Lo Celso sur le banc.
Côté ASM, Leonardo Jardim alignait son équipe-type du moment, mettant Fernandez, Navarro, Geubbels et Sylla en tribune aux côtés de Falcao.

Le PSG prend donc la main sur le match et se procure la première occasion, avec Rabiot qui trouve Di Maria dans la surface côté gauche. L'argentin dévisse son tir (6e).
Monaco répond par une belle action collective initiée par le toucher de balle de Stevan Jovetic. Au milieu du terrain le long de la ligne de touche et de l'extérieur, il trouve Lopes lancé en pleine course, qui déborde, donne pour Serrano devant lui qui centre en retrait pour Youri Tielemans dans la surface. Sa frappe du plat du pied gauche est déviée par le mollet de Silva, en corner, en passant pas loin du poteau opposé (13e).
Sur le corner, Lopes trouve un de ses partenaires seul au second poteau, mais, surpris, ne cadre pas (14e).
Les actions s'enchaînent :
- Tir de Di Maria, trouvé par Rimane côté gauche. Il crochète Raggi et frappe à ras de terre au premier poteau où l'attend Benaglio qui met en corner (15e).
- Interception de Jean-Eudes Aholou au milieu du terrain, qui accélère en courant après le ballon côté gauche, centre pour Jovetic qui dévie pour Tielemans qui fait de même côté droit pour Grandsir, contré au moment du centre pour le monténégrin seul devant le but (18e).
- Tacle de Raggi sur Weah dans la surface, bien décalé par Rabiot. Corner (19e).
- Action du PSG avec Di Maria qui remonte le ballon, oublie Weah seul dans l'axe pour servir Dagba à droite, qui voit son centre être mis en corner par Glik (21e).
- Grandsir côté droit repique dans l'axe et sert Jovetic qui dévie astucieusement en retrait pour Aholou, aux 20m plein axe, qui tire au-dessus (24e).
- Dagba passe Serrano, comme à chaque fois, rentre dans la surface et depuis l'angle des 6m tente sa chance. Jemerson met en corner (25e).
- Coup-france à 25m et un peu sur la droite, pour une faute de Jemerson sur Rabiot. Di Maria se charge de le tirer, enroule un ballon puissant qui passe au-dessus du mur et retombe sous la barre de Benaglio, qui s'était positionné trop près de son montant droit et qui ne peut plus rien faire pour l'empêcher de rentrer (1-0, 33e).

L'AS Monaco a l'occasion d'égaliser, sur une action de Samuel Grandsir côté droit, qui déborde et centre pour Rony Lopes qui vient couper aux 6m dans l'axe devant Dagba. Il prend Buffon à contre-pied, mais son ballon rase le premier poteau... (35e).
Le PSG cherche à faire le trou est y est proche sur un corner de Di Maria qui trouve le crâne de N'Soki seul au second poteau, qui ne cadre pas (37e).
Le jeune parisien est plus à l'aise avec ses pieds, il est décalé côté gauche avec Grandsir qui le poursuit et centre fort devant le but. Au premier poteau, Weah ne peut reprendre, mais au second Nkunku se jette et tacle dans le but devant Serrano en retard (2-0, 39e).

L'ASM a pris un gros coup derrière la tête, en plus de la chaleur étouffanre. Le PSG a encore les opportunités d'alourdir le score :
- Weah est servi dans la surface, mais bute sur la sortie de Benaglio (42e).
- Balle par-dessus la défense de Verratti pour Di Maria, qui reprend d'une puissante demi-volée. Benaglio sauve l'ASM en repoussant le ballon dans l'axe, sur Nkunku qui reprend de la tête et met le cuir au-dessus de la barre (43e). Un hors-jeu de l'argentin est signalé à tort.

A la pause, Leonardo Jardim effectue 2 remplacements : Judilson Pelé, invisible dans ce premier acte, est remplacé par Keita Baldé, qui le sera tout autant. Samuel Grandsir laisse sa place au jeune Sofiane Diop, qui va se montrer immédiatement.
- Sur la ligne médiane, Diop trouve Jovetic à la limite du hors-jeu qui s'avance et frappe des 25-30m. Buffon repousse (47e).
- Contre et centre de Rabiot pour Weah qui se jette au second poteau pour reprendre, mais rate le ballon lors de son tacle (49e).
- Balle piquée de Tielemans pour Jovetic dans le dos de Silva. Il arrive à frapper en pivot, mais c'est écrasé depuis les 18m et sans souci pour Buffon (50e).
- Double intervention de Kamil Glik, dans sa surface. Il stoppe une percée de Nkunku, puis contre Di Maria (52e).
- Tir de Di Maria des 25m côté droit, à l'angle de la surface. Benaglio repousse des poings (54e).
- Récupération d'Aholou, qui donne pour Lopes côté droit, qui arrive à centrer malgré Diarra pour le second poteau où Diop est devancé de la tête par Silva, qui met en corner et sauve Buffon, battu au premier poteau (57e).
- Côté gauche, Verratti élimine Raggi et Tielemans d'une petite passe pour trouver Di Maria lancé, qui rentre dans la surface et frappe fort au premier poteau, dans le petit-filet (59e).

Premier changement pour le PSG, avec Marquinhos pour Diarra, dernier pour l'ASM avec Jordi Mboula pour Rony Lopes (64e).
Mais c'est en défense que l'ASM est à la peine, avec des flancs trop friables. Le jeune Julien Serrano n'est pas au niveau, Andrea Raggi ne l'est plus, et ce n'est pas Jemerson qui va boucher les trous...
- N'Soki aux abords du poteau de corner, efface trop facilement le pirate italien d'une petite accélération, longe la ligne et centre en retrait pour Weah, qui reprend du plat du pied, logeant le ballon entre les jambes de Benaglio (3-0, 67e).
- Di Maria traverse le camp monégasque de droite à gauche, pour frapper. Le portier suisse de l'ASM dévie et capte (70e).
- Au tour de Verratti de s'amuser dans l'entre-jeu asémiste. Il rentre dans la surface plein axe et au lieu de frapper, décale sur la droite pour Nkunku qui contrôle et adresse une frappe de mule qui fracasse le poteau droit de Benaglio, avancé, battu et resté immobile. Le ballon revient en jeu (71e).

La pause fraîcheur arrête les envies offensives du PSG, avec les entrées de Bernede pour Silva (73e) puis de Neymar pour Verratti (75e). Le public chinois est heureux de voir le brésilien sur la pelouse, mais le PSG joue maintenant en marchant face à des monégasques qui attendent la fin de la partie.
Dans le temps additionnel, Jovetic est encore servi par un long ballon entre Bernede et Marquinhos. Il s'impose, mais sa frappe est déviée par le brésilien, en corner (90e+1).
Sur le corner, Monaco tente encore, avec Diop qui se fait prendre le ballon aux 25m et le PSG part en contre quand l'ASM réclame une faute.
Rabiot mène le contre à 4 contre 2, attend dans l'axe et sert sur la gauche Di Maria qui contrôle avant de croiser sa frappe à ras de terre qui bat une nouvelle fois Benaglio qui a gardé son premier poteau (4-0, 90e+2).

Face à un PSG bis, l'ASM prend encore une fessée, mais ce n'est une surprise pour personne à la vue des résultats et de l'adversité des matches de préparation ces dernières semaines.

Pour la vraie ouverture de la saison 2018-19, celle de Ligue 1, il faudra ramener un autre résultat de Nantes. Le match se jouera samedi prochain à 17h.

Retrouvez la feuille de match PSG - ASM
Les résultats des Trophées des Champions.

TROPHÉE DES CHAMPIONS, PRÉSENTATION PARIS S.G. - MONACO
(03/08/2017)



Premier match officiel de la saison, et premier trophée mis en jeu, entre le Paris Saint-Germain, Champion de France et vainqueur de la Coupe de France 2018, contre son dauphin en championnat, l'AS Monaco.

Mais la préparation de ce début de saison a été largement perturbée par les retours de vacances tardifs des habituels titulaires, concernés par la Coupe du Monde.

Ainsi, l'ASM a bien débuté sa préparation en Pologne, avec un nul contre le Wisla Cracovie (D1, 1-1) puis une victoire contre Ruch Chorzow (D3, 3-0), suivie d'une seconde contre le Cercle Bruges (D1, 3-2).
Le second stage en Allemagne a été moins bon en terme de résultats et de jeu démontré, avec aucune victoire contre 3 clubs de D2 : défaite contre Paderborn (2-3), nul contre Bochum (2-2) et défaite contre Hambourg (2-3).

Pour le PSG, la préparation avec les jeunes a aussi donné des résultats surprenants : victoire contre Sainte-Geneviève des Bois (Nat 2, 1-0), défaite contre Chambly (National, 2-4), le Bayern Munich (1-3) et Arsenal (1-5), avant une victoire 3-2 contre l'Atletico Madrid (3-2).

Coté effectifs, celui de l'AS Monaco a encore grandement évolué.
Lemar, Fabinho, Moutinho, Diakhaby ont quitté le club, comme les déjà prêtés Meïté et Kongolo et les nombreux jeunes prêtés au club satellite belge du Cercle Bruges.
Pour les remplacer, les dirigeants ont recruté de jeunes joueurs qui ont encore tout à prouver comme Geubbels, Aholou, Barreca, Pierre-Gabriel, Pelé, Grandsir, Panzo, Navarro, Diop.
Seul Aleksandr Golovin a de l'expérience, mais il n'a pas encore repris l'entraînement après la Coupe du Monde, comme Subasic et Sidibé.

Le PSG a lui perdu son vétéran Motta, et a récupéré un peu d'argent pour le FPF avec les départs de Pastore et Berchiche qui voulaient plus de temps de jeu.
Au rayon arrivée, que des retours de prêts plus le portier de la Juve, Buffon, qui arrive libre.
Avec son grand nombre d'internationaux, le PSG a eu aussi sa préparation perturbée. Aréola, Kimpembé, Meunier, Mbappé, Cavani, Neymar, ... n'ont pas encore repris, même si le brésilien a retrouvé ses partenaires en Chine. Il est la vitrine de la L1 et du PSG, et se doit d'être présent pour le Trophée des Champions.
Un peu comme Radamel Falcao, pas présent dans les 22 joueurs convoqués, mais le colombien a rejoint ses partenaires ce vendredi, même s'il ne jouera pas.

Cette semaine, Leonardo Jardim a donné un interview dans Nice-Matin, dans laquelle il est revenu sur le début de saison, et se projette sur celle-ci.
«La préparation ? C'est un bilan à deux visages. Tout d'abord positif, nous avons pu observer les jeunes joueurs achetés cet été et ceux qui jouaient moins l'an dernier avec nous. C'est une bonne période de travail. Et l'autre visage, plus difficile, parce que dans cette période importante pour préparer le championnat, nous étions privés de nos internationaux.
Le départ des cadres ? Tous les entraîneurs veulent garder leurs joueurs et avoir tout le monde sous la main pour travailler. C'est ce qu'on a fait pour être champions en 2017. Nous avons des responsables du recrutement, des gens qui prennent les meilleures décisions pour le club. Mon travail est de faire grandir l'équipe et les joueurs avec les moyens qu'on me donne. J'ai confiance en les personnes qui travaillent en coulisses. Qui s'occupent d'autres choses que l'entraînement, le terrain.
Le Trophée des Champions ? C'est l'opportunité de donner un trophée au club, aux joueurs. Beaucoup d'entre eux dans ce groupe n'ont rien gagné. C'est important qu'ils prennent conscience de cette occasion. En face, le PSG est une équipe très forte, qui gagne tous les trophées en France depuis des années. Paris a beaucoup fait jouer ses jeunes à l'intersaison, mais contre l'Atlético ils ont présenté une belle équipe avec quelques-uns de leurs meilleurs joueurs. Paris est toujours favori.
Faire un coup ? Si nous étions avec notre effectif au complet, avec une bonne organisation, oui. En ce moment, c'est vrai qu'avec Paris, nous sommes un peu confrontés aux mêmes problèmes avec l'absence des internationaux. Mais les joueurs opérationnels à Paris ont plus d'expérience et de qualité. Ils auront une équipe très forte.
Nous pourrons compter sur les joueurs qui étaient avec nous en Allemagne, plus Youri Tielemans. Falcao ne jouera pas. Subasic et Sidibé ne sont pas encore arrivés. Golovin arrivera la semaine prochaine.
La saison à venir ? Le PSG sera encore une fois devant tout le monde. Il n'y a qu'une chose que je ne sais pas : c'est s'ils auront 15 ou 20 points d'avance. Après ce sera une lutte à trois, avec Lyon et Marseille, mais même Rennes, Lille, Saint-Etienne peuvent s'en mêler. Pour le podium, Lyon et Marseille restent favoris. Mais nous allons travailler dur pour contrarier ça. Le projet reste d'être sur le podium. En revanche, pour parler d'objectif précis, il faut attendre la fin du mois, la fin du mercato. Le plus important, c'est le résultat. Parce que si nous n'avons pas de résultat, personne ne voudra de nos joueurs. D'ailleurs, c'est ce que tout le monde cherche durant le mercato : avoir des joueurs obsédés par le résultat, avec cette soif de victoire.
Recrutement et manque d'expérience ? J'ai parlé aux joueurs. Je ne demande rien aux dirigeants. Je leur ai juste dit qu'il était important pour nous d‘être compétitif pour faire progresser les jeunes joueurs. Certains sont très jeunes, ils ont 16 ou 17 ans et seront prêts pour dans deux ans peut-être. C'est important que l'équipe comprenne ça et qu'ils soutiennent ces dix joueurs en maintenant le niveau. Car quand ça ne marche pas bien, après c'est difficile de progresser. Le club a des spécialistes du recrutement et la direction a des responsables en charge de l'équipe. Ce sont eux (Vadim Vasyliev et Michael Emenalo, ndlr) qui décident des besoins. Je fais l'omelette avec les oeufs que j'ai. Comme chaque année. Tout le monde applaudit le projet aujourd'hui, mais c'est uniquement parce que les résultats suivent, qu'on est sur le podium et qu'on joue des demi et quart de Ligue des Champions. Le résultat, c'est le carburant nécessaire pour que le projet continue d'avancer.
Cette saison, le plus grand défi ? C'est juste une saison en plus. J'ai l'habitude de ça. Vous savez, les saisons faciles n'existent pas. C'est toujours difficile. Mais je peux dire une chose... Je crois qu'en ce début août, si on en reste là, nous allons connaître la saison la plus difficile depuis mon arrivée. Mais pas uniquement en raison de notre stratégie ou du projet.
Parce que nos adversaires sont plus costauds que les dernières années. On a connu un Lyon moyen, deux ou trois saisons où Marseille n'était pas aussi fort. Là, ces deux équipes sont au niveau avec un effectif de grande qualité. Ce sont des obstacles supplémentaires pour arriver sur le podium. Voilà pourquoi ça pourrait être la plus difficile.
Le Projet ? C'est la cinquième saison. Tout le monde a compris notre projet. Après, beaucoup de personnes aiment faire croire qu'ils n'ont pas compris. Tout le monde a compris que Jardim n'est pas quelqu'un qui va pleurer devant les médias pour avoir des joueurs. Ce n'est pas mon habitude. Je parle avec le directeur toutes les saisons et je lui donne mon opinion. Cette année aussi, j'ai dit ce que je pensais… Sur les bonnes choses qui pourraient arriver, mais aussi sur les moments difficiles qu'on pourrait rencontrer. Moi, mon travail c'est de faire le mieux possible sur le terrain avec les joueurs qui sont présents.»
(lequipe.fr)

Contre le PSG, ogre quand il faut remporter un titre, l'ASM va avoir une lourde tâche, comme le démontre les 4 défaites lors des 4 confrontations la saison passée (1-2 au Trophée des Champions), 1-2 en L1 au Louis-II (J14), 0-3 en finale de Coupe de la Ligue, et 1-7 pour l'obtention du titre de L1 du PSG (J33).

Spécialiste du Trophée des Champions avec 10 participations et 7 victoires (1995, 1998, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017), dont les 5 derniers, le Paris S.G. découvre son nouvel entraîneur, Thomas Tuchel, que l'ASM a croisé en Ligue des Champions lors du quart de finale en 2016-17 quand il était à Dortmund.
L'ASM l'avait alors emporté lors des deux rencontres (3-2 et 3-1), mais le contexte était spécial après l'attentat contre le bus du club allemand.

En l'absence de Radamel Falcao, un des hommes d'expérience du coach est Kamil Glik.
«La préparation a été bonne. Je me sens bien. Cela fait deux semaines que je travaille avec le groupe. Les résultats des matches amicaux n’ont pas été très bons mais on sera prêt pour demain.
C’est difficile de revenir dans le passé. Nous sommes concentrés sur le présent, l’équipe a beaucoup changé. Nous allons faire le maximum pour obtenir un bon résultat samedi contre le PSG.
Paris reste fort même quand il leur manque quelques joueurs. Il faudra faire un match de haut niveau.
Je fais partie des joueurs les plus expérimentés. J’ai le rôle d’encadrer les jeunes joueurs pour qu’ils se sentent bien sur et en dehors du terrain. Le Mister a le rôle le plus important mais nous sommes là pour l’épauler dans cette mission.»
(lequipe.fr)

Pour ce match à Shenzhen, Leonardo Jardim avait convoqué 22 joueurs, 4 noms devront être enlevés de la feuille de match où ne seront pas Traoré, Pellegri, Touré (réathlétisation), Boschilia, Jorge (choix) et Ghezzal (suspendu et en instance de transfert), qui sont restés à Monaco.

Côté PSG, Thomas Tuchel va aussi faire un choix et ne pas utiliser ceux qui viennent de reprendre, pour ne pas hypothéquer l'avenir.
«Je ne prendrai aucun risque avec les brésiliens qui ont repris cette semaine, c'est mon devoir d'en prendre soin. Je dois être très prudent avec eux. J'ai une idée de ce que je veux faire face à Monaco mais je ne vais pas vous le dire. Je vais parler avec les joueurs, je dois tenir compte de l'entraînement de ce vendredi, mais aussi de leur voyage, du décalage horaire mais aussi de la qualité de leur sommeil. Ils sont capables de jouer mais je ne sais pas combien de temps.
La préparation tronquée ? Ça a été dur de préparer ce match en effet. On veut le gagner bien sûr. Quand tu travailles au PSG, tu veux jouer des finales et les gagner. Tout résultat a un effet sur le moral. Il faut voir la grande différence entre nos dîners d'après Arsenal (défaite 1-5) et l'Atletico Madrid (succès 3-2) à Singapour. Il y avait un grand soulagement après l'Atletico. On veut gagner, mais ce sera un match serré et dur.
Une équipe compétitive samedi ? Il y a une grosse différence entre rejoindre une équipe et être prêt à jouer avec elle. Tous nos joueurs ne sont pas là, et certains ne sont pas à 100%. Je vais devoir bien réfléchir à la composition pour samedi, aux joueurs en forme, en intégrant le fait qu'il n'y a que trois remplacements possibles pendant le match.
Mon plus gros challenge, pour moi et mon staff, c'est la langue. Nous voulons aussi nous familiariser avec la culture française. Mais je suis très content jusqu'à présent. Le club est très sympa et amical avec nous.»
(Site officiel PSG).

Il doit faire sans Alves, Cavani, Aréola, Kimpembé, Mbappé et Meunier.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Paris S.G..

Voici les groupes retenus :

Pour Monaco : Benaglio, Fernandez, Sy, Barreca, Glik, Jemerson, Pierre-Gabriel, Raggi, Serrano, Aholou, Grandsir, Lopes, Mboula, Navarro, N'Doram, Pelé, Tielemans, Baldé, Diop, Geubbels, Jovetic, Sylla.

Pour Paris S.G. : Buffon, Trapp, Cibois, Descamps, Silva, Marquinhos, Kurzawa, Nsoki, Rimane, Zagre, Dagba, Sissako, Verratti, Lo Celso, Diarra, Nkunku, Rabiot, Toufiqui, Bernede, Adli, Diaby, Di Maria, Neymar, Draxler, Fressange, Postolachi, Bahebeck, Weah.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...
Pour l'historique de l'AS Monaco dans cette compétition, rendez-vous dans la rubrique Trophée des Champions....

JONATHAN MÉXIQUE PRÊTÉ À CHOLET
(03/08/2018)

Il est prêté

Jonathan Méxique est encore prêté.

Arrivé sur le Rocher lors du dépôt de bilan du Mans en 2013, Méxique a d'abord été dans les équipes de jeunes de l'ASM, avant d'être prêté pour obtenir du temps de jeu.
Il a porté successivement les couleurs du Red Star en Ligue 2 en 2016-17 (relégué), du Cercle Bruges en D2 belge jusqu'en janvier 2018, puis de Tours (de janvier à juin dernier) avec lequel il a encore été relégué en National.

Et bien, ce championnat de National, il va le découvrir avec le SO Cholet, promu à ce niveau, puisque l'ASM vient d'annoncer son prêt.

Jonathan Méxique est sous contrat avec l'ASM jusqu'en juin 2020, et n'a jamais disputé un match avec l'équipe professionnelle monégasque.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LE GROUPE POUR LE STAGE EN CHINE
(31/07/2018)

22 joueurs appelés

L'AS Monaco est partie aujourd'hui en Chine, à Shenzhen, afin d'y préparer le Trophée des Champions qui s'y jouera samedi contre le Paris Saint-Germain.

Pour ce mini-stage, Leonardo Jardim a emmené avec lui 22 joueurs :
- 3 gardiens de but : Diego Benaglio, Alvaro Fernandez, Seydou Sy.
- 6 défenseurs : Antonio Barreca, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Ronaël Pierre-Gabriel, Andrea Raggi, Julien Serrano.
- 8 milieux : Jean-Eudes Aholou, Samuel Grandsir, Rony Lopes, Jordi Mboula, Robert Navarro, Kévin N'Doram, Judilson Pelé, Youri Tielemans.
- 5 attaquants : Keita Baldé, Sofiane Diop, Willem Geubbels, Stevan Jovetic, Moussa Sylla.

Le capitaine Radamel Falcao continue sa remise en forme en Principauté et rejoindra ses partenaires vendredi en Chine.
Parmi les absents, Danijel Subasic et Djibril Sidibé n'ont toujours pas repris après leur finale de Coupe du Monde, comme la recrue Aleksandr Golovin.
Almamy Touré soigne une élongation au psoas, Pietro Pellegri et Adama Traoré sont en phase de réathlétisation.

Pour les autres, Jorge Marco de Oliveira Moraes, Rachid Ghezzal et Gabriel Boschilia, l'entraîneur monégasque ne semble plus compter sur eux et se cherchent un nouveau club.
Le second serait proche de l'Angleterre (Leicester ou Southampton), le dernier devrait être prochainement prêté (avec ou sans option d'achat) au FC Nantes.

Le PSG, adversaire de l'ASM, est déjà en Asie depuis une semaine, où le club a participé à une tournée de l'International Champions Cup, avec deux rencontres face aux anglais d'Arsenal (défaite 5-1) et aux espagnols de l'Atletico Madrid (victoire 3-2).

AMICAL, HAMBOURG SV - MONACO : 3-1
(28/07/2018)


Monaco défait logiquement par Hambourg

Pour son sixième et dernier match de préparation, l'AS Monaco a une nouvelle fois montré de grosses lacunes, et a logiquement été défaite 3-1 par Hambourg grâce à des buts de Narey (1-0, 29e et 2-0, 42e), Lasogga (3-1, 73e) contre la réduction du score de Rony Lopes (2-1, 47e).

Débuté sous des trombes d'eau, le match a mis du temps à démarrer, avec des occasions pour le HSV.
- Débordement de Douglas, qui longe la ligne de corner et centre en retrait. Repoussé par la défense asémiste (13e).
- C'est chaud devant le but de l'ASM, avec un centre de la droite fort devant le but, repoussé par Benaglio dans l'axe, où Hunt contrôle et frappe. Il est contré par Glik, le cuir revient côté gauche sur Douglas qui tente aussi sa chance, malgré le plongeon de Benaglio. Raggi sauve sur la ligne (14e).
- Mauvaise relance de Jemerson pour Narey, qui s'avance et tire des 25m, plein axe. C'est à ras de terre et légèrement dévié par un défenseur (19e).
- Interception de Glik aux 25m, qui lance côté opposé Lopes, qui remonte le terrain et centre en arrivant à la surface côté gauche. Au second poteau, Jovetic croise trop sa frappe (24e).
- Tacle raté de Jemerson, qui permet à Jairo de partir au but. Au moment de frapper, retour de Serrano qui, en taclant, lui envoit le ballon dans les jambes. Benaglio reste derrière le joueur pour l'empêcher de se retourner, avant de rentrer dans son but (29e).
- Passe pour Narey, Glik rate l'interception. Narey n'a plus qu'à crocheter le plot Jemerson et frapper aux 20m, à ras de terre et au ras du montant gauche de Benaglio, battu (1-0, 29e).

L'AS Monaco est à la ramasse : elle ne montre rien offensivement, est trop facilement mise hors de position en défense, et le milieu ne récupère pas beaucoup de ballons.
Seul point positif, le coup-franc à 25m côté gauche de Jovetic qui oblige Pollersbeck à se détendre pour enlever le ballon de son but (32e).
- Narey est lancé côté gauche, et à l'axe du but fermé par Jemerson. Accélération et frappe dans un angle fermé. Benaglio repousse (32e).
- Corner de Lopes côté droit, dévié au premier poteau par Aholou. Ça passe devant le but (42e).
- Attaque côté droit, pour Hunt dans la surface qui centre à ras de terre en retrait. Glik tacle en direction du but, devance Benaglio qui se jette aussi pour repousser, et dévie en cloche pour le second poteau où se trouve Narey qui n'a plus qu'à pousser au fond (2-0, 42e).

La fin de cette première période aurait pu mieux se terminer pour l'ASM, si la frappe enroulée de Stevan Jovetic n'avait pas trouvé le montant gauche du but de Pollersbeck, lobé et battu (44e).

A la reprise, 4 changements. 1 pour Hambourg et 3 pour Leonardo Jardim : Baldé, Raggi et Diop cèdent leurs places à Geubbels, Touré et Mboula.
C'est rapidement payant, avec un centre de Touré pour le second poteau, où il lobe Narey pour trouver Rony Lopes. Contrôle poitrine et reprise de volée qui fusille le portier allemand (2-1, 47e).
Hambourg continue de mettre en danger la défense monégasque, par le nouvel entrant Ito.
- Tir de la gauche d'Ito, capté par Benaglio en deux temps (49e).
- Tir d'Ito dans un angle fermé. Le portier suisse de l'ASM garde bien le premier poteau et met en corner (50e).
- Long ballon par-dessus la défense pour Jairo côté droit, qui fixe Benaglio et centre pour Hunt au second poteau. D'un tacle désespéré Jemerson dévie juste ce qu'il faut pour empêcher le 3-1 (54e).
- Frappe de Jovetic des 25m, trop croisée (58e).

De multiples changements sont effectués : 4 (62e et 70e) pour Hambourg, 3 pour l'ASM (Barreca, Boschilia et Grandsir remplacent Serrano 62e, Aholou et Jovetic 67e), Monaco commence à avoir plus le ballon et les allemands pratiquent en contre.
Sur l'un d'eux, Lasogga, tout juste entré, est lancé par-dessus la défense à la limite du hors-jeu. Son tir à ras de terre est croisé, vient heurter l'intérieur du poteau opposé avant de rentrer dans les filets (3-1, 73e).

Monaco cherche à réduire le score, et se procure des occasions :
- Centre de Mboula pour Grandsir, taclé par Bates dans la surface. Le cuir revient sur Boschilia qui tire au-dessus (74e).
- Grandsir lance Geubbels côté droit, qui attend trop et vient buter sur le gardien du HSV (77e).
- Coup-franc plein axe aux 18m. Lopes le frappe en force et dévisse (78e).
- Percée de Faivre, tout juste entré à la place de Lopes, qui rentre dans la surface mais rate sa frappe qui se transforme en centre pour Geubbels qui se jette au point de pénalty pour dévier. A côté (82e).
- Au tour de Robert Navarro, entré avec Pierre-Gabriel (84e) pour Glik et Pelé, de tenter sa chance. Il est contré par la défense (86e), puis trouve une nouvelle position quelques secondes plus tard, après un crochet. Pollersbeck capte (86e).
- Coup-franc à 25m frappé par Boschilia. Le portier se détend et met en corner (90e).

Le match est terminé, la préparation l'est aussi, avec un bilan de deux victoires contre une D3 polonaise (Ruch Chorzow 3-0) et le Cercle Bruges (3-2), deux nuls contre le Wisla Cracovie (1-1) et une D2 allemande (Bochum 2-2) et deux défaites contre deux D2 allemandes, Paderborn (2-3) et donc Hambourg (1-3).
Bref, pas de quoi donner beaucoup de satisfaction à Leonardo Jardim pour le premier match officiel, qui décernera le premier titre de la saison 2018-19, samedi prochain contre le Paris Saint-Germain. Il sera joué en Chine à 14h à Shenzhen.

Retrouvez la feuille de match Hambourg SV - AS Monaco FC

ALEKSANDR GOLOVIN SIGNE À MONACO
(27/07/2018)

Il a signé pour 5 ans

Après de longues semaines d'attente, Aleksandr Golovin est bien un joueur de l'AS Monaco.

Les premières touches ont été lancées avant l'ouverture de la Coupe du Monde, et la signature du joueur russe est enfin sur le contrat qui le lie avec l'AS Monaco pour 5 ans.
Pour l'arracher au CSKA Moscou et devancer Chelsea voire la Juventus Turin, les dirigeants monégasques ont dû remplir un chèque de 30 M€ (+ un pourcentage à la revente) pour engager le milieu de terrain.

Né dans la partie asiatique de la Russie, Golovin est arrivé au CSKA Moscou en 2012, et s'est imposé dans le onze de départ depuis 2 saisons, disputant au total 89 matches de championnat et y inscrivant 9 buts.
Âgé de 22 ans, il est aussi international russe (23 sélections, 3 buts) et s'est montré décisif en Coupe du Monde (1 but et 2 passes).

Il est le premier russe à revêtir la tunique monégasque, et portera le numéro 17 laissé par Youri Tielemans.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes très heureux de l’arrivée d’Aleksandr Golovin à l’AS Monaco. C’est un jeune joueur talentueux, très en vue lors de la Coupe du Monde mais que nous suivons depuis longtemps. Il possède déjà une solide expérience en première division russe et sur le plan international. Malgré la concurrence de très grands clubs européens, Aleksandr a choisi le projet sportif de l’AS Monaco, qui lui offrira les meilleures conditions pour poursuivre sa progression.» (Site officiel ASM)

Aleksandr Golovin :
«Je suis très heureux de signer à l’AS Monaco. C’est une nouvelle aventure pour moi que j’aborde avec beaucoup d’ambitions. Je suis maintenant très impatient de rencontrer le staff et mes nouveaux coéquipiers pour entrer dans le vif du sujet.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats
AMICAL, VfL BOCHUM - MONACO : 2-2
(25/07/2018)


Encore un match sans victoire pour l'ASM

Pour son cinquième match de préparation, le deuxième en Allemagne contre des clubs de 2ème division, l'AS Monaco n'a pas été en mesure de s'imposer, après avoir mené deux fois grâce à Rony Lopes (0-1, 2e et 1-2, 41e).

Par deux fois les monégasques se sont faits rejoindre par des réalisations de Ganvoula (1-1, 39e) et d'Hinterseer (2-2, 69e), montrant les grosses lacunes défensives actuelles.

Le match a débuté sans round d'observation, avec un débordement de Jordi Mboula côté droit, qui centrait pour Rony Lopes qui surgissait au milieu de la défense pour tromper Kraft (0-1, 2e).
- La réponse du VfL est rapide, avec un centre de Gyamerah côté droit pour Ganvoula trop court au second poteau qui ne peut redresser (5e).
- Le ballon est surtout au milieu du terrain, la vitesse monégasque gêne les allemands qui reçoivent deux avertissements (10e et 13).
Sur un nouveau coup-franc, Rony Lopes le frappe et trouve Kraft qui boxe (18e).
Puis Diop centre de la gauche pour la tête de Touré. Au-dessus (18e).
- Action côté droit avec un centre de Kruse pour la tête de Ganvoula. Benaglio repousse (29e).
- Le flanc gauche monégasque avec Serrano est à la ramasse. Récupération de Baack, pour Wurtz qui déborde et centre en retrait à ras de terre pour trouver au second poteau Ganvoula. Diego Benaglio repousse encore du pied et remporte son face-à-face (34e).
- Encore Kruse qui passe côté droit, et centre au second poteau pour l'inévitable Ganvoula, qui à deux mètres du but, ne rate pas l'égalisation (1-1, 39e).
- Monaco repart à l'attaque et obtient un nouveau coup-franc. A 25m un peu sur la droite, Rony Lopes enroule son ballon qui contourne le mur et vient se loger au fond des filets au ras du montant gauche de Kraft, battu (1-2, 41e).

A la pause, l'ASM mène mais a laissé de gros espaces côté gauche en défense.
Pour la seconde période, Bochum aligne un nouveau onze quand Leonardo Jardim ne remplace que le gardien de but, Benaglio laissant sa place à Seydou Sy (46e).
La première occasion de cette seconde période est pour l'ASM, avec une récupération haute de Jean-Eudes Aholou, qui a débuté le match après avoir signé hier son contrat.
En puissance, il rentre dans la surface et décale sur la gauche pour Jordi Mboula, mais son plat du pied est capté par Dornebusch (54e).
Monaco obtient encore un bon coup-franc aux abords de la surface et c'est encore Lopes qui le frappe. A ras de terre, il transperce le mur, mais le portier allemand capte (59e).
C'est à peu près tout ce que fera l'ASM offensivement dans cette seconde période, malgré les nombreux changements qui vont intervenir par la suite.
En défense, après la sortie de Glik, Hinterseer est trouvé par une déviation dans la surface. Seul face à Sy au point de pénalty, il ouvre son pied et le trompe (2-2, 69e).
Monaco aurait pu encaisser d'autres buts, sur une percée de Maier plein axe qui rentre dans la surface mais frappe au-dessus (73e), ou sur un tir de Weilandt, contré par Jemerson (77e).

Après une défaite 2-3 contre Paderborn, Monaco fait match nul 2-2 contre Bochum, et rencontrera samedi à 16h un autre club de 2ème division allemande, Hambourg SV (relégué pour la première fois).
Ce sera le dernier match de préparation pour les joueurs de Leonardo Jardim avant le Trophée des Champions en Chine contre le PSG.

Retrouvez la feuille de match VfL Bochum - AS Monaco FC

JEAN-EUDES AHOLOU MONÉGASQUE
(23/07/2018)

Il a signé pour 5 ans

Après les départs de Fabinho et Moutinho, l'AS Monaco renforce sa récupération au milieu de terrain, avec l'arrivée de l'ivoirien Jean-Eudes Aholou.

Promu avec Strasbourg la saison passée, Aholou a effectué une très bonne saison avec les alsaciens, permettant le maintien, en jouant 35 rencontres comme titulaire (3006 minutes) et inscrivant 5 buts contre Marseille (J09), Saint-Etienne (J14), Dijon (J22), Troyes (J25) et PSG (J26).

Pour l'arracher au RCSA, l'AS Monaco a déboursé 14 M€ et offert un contrat de 5 ans au joueur.

Jean-Eudes Aholou a été formé à Lille, avant de partir à Orléans et de signer à Strasbourg en janvier 2017.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes très heureux de la signature de Jean-Eudes Aholou à l’AS Monaco, qui vient étoffer le secteur du milieu de terrain. Il a montré beaucoup de qualités la saison dernière et nous souhaitons lui permettre d’exprimer pleinement son potentiel au sein de notre projet.» (Site officiel ASM)

Jean-Eudes Aholou :
«Je suis très content de rejoindre l’AS Monaco. C’est une grande équipe que tout le monde connaît, en France et en Europe, et un club ambitieux qui veut gagner des titres. C’est le projet sportif qui m’a attiré ici ; je vais tout donner pour apporter le maximum au groupe.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

JOAO MOUTINHO S'ENGAGE À WOLVERHAMPTON
(24/07/2018)

Il a signé un contrat de 2 ans

João Moutinho, 31 ans, quitte l'AS Monaco pour l'Angleterre.

Arrivé à l'été 2013, celui de la remontée en L1 avec Radamel Falcao et James Rodriguez, João Moutinho était une des pièces maîtresses de l'entre-jeu monégasque ces 5 dernières saisons, où il a participé à 2 finales de Coupe de la Ligue, et remporté le championnat de France en 2017.

Lors de ses 5 années en Principauté, Moutinho a participé à 219 rencontres officielles (158 de L1, 14 de Coupe de France, 10 de Coupe de la Ligue, 31 de Ligue des Champions et 6 de Ligue Europa) pour 12 buts inscrits (9 en L1, 1 en Coupes de France et de la Ligue, 1 en Ligue des Champions) et de nombreuses passes décisives.

En fin de contrat en juin dernier, il avait pourtant prolongé de 2 saisons fin mars dernier. Mais cet été, l'ASM et le joueur ont accepté la proposition de 5,6 M€ de Wolverhampton, promu en Premier League, accompagnée d'un contrat de 2 ans.

Chez les "Wolves", João Moutinho va retrouver ses compatriotes Rui Patricio, et ceux passés par l'ASM : Ruben Vinagre, Ivan Cavaleiro et Hélder Costa.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Durant ces cinq saisons à Monaco, João Moutinho a été un acteur important du retour du club au tout premier plan. Par ses performances, il a contribué aux résultats sportifs exceptionnels de ces dernières saisons ; grâce à son professionnalisme et sa rigueur, il a aidé nos jeunes joueurs dans leur progression. João sera toujours le bienvenu à Monaco.» (Site officiel ASM)

Au revoir Joao, et bonne continuation.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

ADRIEN BONGIOVANNI AUSSI AU CERCLE BRUGES
(24/07/2018)

Il retrouve la Belgique

Le jeune milieu de terrain belge Adrien Bongiovanni est prêté pour la saison au Cercle Bruges, où il retrouve de nombreux jeunes monégasques avec qui il a joué avec les U19 ou la réserve.

S'il pouvait intégrer régulièrement les pros de l'AS Monaco cette saison, Bongiovanni a préféré avoir plus de garanties sur son temps de jeu, et est donc retourné dans sa Belgique natale, et pourra affronter son club formateur du Standard Liège en Jupile League, en confirmant les nombreuses qualités entrevues en Europe en Youth League ces deux dernières années.

Avec l'équipe première de l'ASM, il n'a participé qu'à une rencontre de Coupe de France, contre le PSG en demi-finale en 2017.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

AMICAL, SC PADERBORN - MONACO : 3-2
(21/07/2018)


Quatrième match amical et première défaite monégasque

Pour son quatrième match de préparation, l'AS Monaco a connu sa première défaite contre un club de 2ème division allemande, le SC Paderborn 07.

Ce match amical, organisé pour fêter le 10ème anniversaire de sa "Benteler-Arena", a donc vu les locaux s'imposer 3-2.

Paderborn a ouvert le score par Gjasula (1-0, 28e) seul au second poteau sur un centre en retrait de la gauche, Sofiane Diop a égalisé peu après d'une frappe à ras de terre sur un contre (1-1, 36e) et donné l'avantage aux asémistes grâce à un coup de flipper, sa frappe étant déviée par deux adversaires pour finir dans le but (1-2, 51e).

Les allemands ont égalisé par Tietz (2-2, 69e) à bout portant après deux parades de Benaglio et remporté le match grâce à Zolinski (3-2, 72e), seul pour reprendre au second poteau un ballon frappé à ras de terre sur corner.

Les joueurs de Leonardo Jardim ont encore du travail, et devront montrer autre chose contre le VfL Bochum, également pensionnaire de la 2ème division allemande, mercredi prochain.

Retrouvez la feuille de match SC Paderborn 07 - AS Monaco FC

ADAMA DIAKHABY FILE À HUDDERSFIELD
(20/07/2018)

Une petite saison et puis s'en va

Arrivé l'été dernier en provenance de Rennes, Adama Diakhaby a déjà quitté le club.

Il s'est engagé avec le club anglais d'Huddersfield Town, 16ème du dernier championnat anglais, où il y retrouvera son ancien coéquipier Terence Kongolo.
Son transfert est estimé à 10 M€ (soit le prix de son achat au club breton) pour racheter ses 4 dernières années de contrat asémiste, et il s'y est engagé pour 3 ans.

En une saison en "Rouge & Blanc", il a disputé 30 rencontres au total (22 de L1, 3 de Coupe de la Ligue et 5 de Ligue des Champions) pour 3 buts marqués : 2 en L1 contre Marseille et Nice, 1 en Coupe de la Ligue à Nice, et délivré 3 passes décisives en L1.
Il a passé 1250 minutes sur les terrains (849 en L1).

Adama Diakhaby a vu son temps de jeu diminuer au fur-et-à mesure que la saison avançait, devancé par Radamel Falcao, Stevan Jovetic, Rony Lopes en attaque.
Cette saison, avec les arrivées des jeunes Wilson Isidor et Willem Geubbels qui ont déjà montré de belles choses en amical, sans oublier Pietro Pellegri et Jordi Mboula qui vont pointer le nez, son temps de jeu risquait encore de se réduire.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LE GROUPE POUR LE SECOND STAGE EN ALLEMAGNE
(19/07/2018)


24 joueurs appelés

Pour le stage qui débute aujourd'hui à Harsewinkel (Allemagne), Leonardo Jardim a convoqué un groupe de 24 joueurs qui vont s'envoler ce soir.

Ce stage est d'une durée de 9 jours, avec 3 rencontres amicales contre Paderborn (le 21), Bochum (le 25) et Hambourg (le 28).

Leonardo Jardim a déjà fait un premier tri dans les jeunes joueurs puisque Wilson Isidor, Adrien Bongiovanni (en instance de prêt vers le Cercle Bruges) et Adama Diakhaby (instance de départ vers Huddersfield Town) ne sont pas convoqués.

Kamil Glik et Keita Baldé, éliminés en phase de groupe à la Coupe du Monde, sont de retour avec le groupe, au contraire de Kévin N'Doram et Yannis Ngakoutou Yapende (blessés), Pietro Pellegri, Adama Traoré et Antonio Barreca (réathlétisation).

Les 24 joueurs retenus :
- 3 gardiens de but : Diego Benaglio, Alvaro Fernandez, Seydou Sy.
- 8 défenseurs : Benoît Badiashile, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Jorge Marco de Oliveira Moraes, Ronaël Pierre-Gabriel, Andrea Raggi, Julien Serrano, Almamy Touré.
- 7 milieux : Gabriel Boschilia, Sofiane Diop, Romain Faivre, Samuel Grandsir, Rony Lopes, Robert Navarro, Judilson Pelé.
- 6 attaquants : Keita Baldé, Willem Geubbels, Rachid Ghezzal, Stevan Jovetic, Jordi Mboula, Moussa Sylla.

KÉVIN N'DORAM PROLONGE D'UNE SAISON
(18/07/2018)
Il a prolongé jusqu'en 2023

L'AS Monaco a annoncé la prolongation du contrat du jeune Kévin N'Doram pour une saison.
Désormais le jeune milieu de terrain ou défenseur central est lié avec le club du Rocher jusqu'en juin 2023.

La saison dernière, N'Doram a participé à 16 rencontres (11 de L1, 2 de chaque coupe nationale, et 1 de Ligue des Champions) pour 1 passe décisive.
Au total, il a disputé 24 rencontres officielles pour 1 but marqué.

Kévin N'Doram :
«Je suis très heureux de prolonger mon contrat avec l'AS Monaco, mon club formateur, le seul que j’ai représenté depuis mon enfance. Cela montre la confiance du club en moi. J’espère lui rendre en réussissant une belle saison et en étant le plus performant possible.» (Site officiel ASM).

Vadim Vasilyev, Vice-président Directeur Général :
«Kévin N'Doram porte les valeurs de l’AS Monaco depuis qu’il est tout petit. Il continue de franchir les paliers avec le groupe professionnel et nous sommes convaincus qu’il va poursuivre sa progression au sein de notre projet. Cette prolongation est le signe de nos ambitions communes.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

COUPE DU MONDE 2018 : L'ASM TRUSTE LE PODIUM
(15/07/2018)

L'AS Monaco sur toutes les marches du podium

La Coupe du Monde 2018 vient de se terminer sur le titre remporté par la France, mais l'AS Monaco est présente sur toutes les marches du podium.

Didier Deschamps, Djibril Sidibé, Benjamin Mendy, Thomas Lemar, Kylian Mbappé sont sur la première, Danijel Subasic sur la deuxième, Youri Tielemans et Yannick Ferreira-Carrasco sur la troisième.


L'AS Monaco porte bonheur à l'équipe de France, avec ses joueurs formés au club qui scorent en dernier lors des victoires françaises dans les grandes compétitions.
- En 1984, la France remporte son premier Euro face à l'Espagne (2-0), avec des buts de Michel Platini et Bruno Bellone.
- En 1998, la France gagne sa première Coupe du Monde face au Brésil (3-0). Outre le doublé de Zinedine Zidane, Emmanuel Petit marque dans les dernières secondes.
- En 2000, la France remporte l'Euro devant l'Italie (2-1). Sylvain Wiltord égalisait dans le temps additionnel, David Trezeguet marque ensuite le but en or.
- En 2001, seule fois où cela ne se passe pas avec la victoire de la France en Coupe des Confédérations sur le Japon (1-0) avec un but de Patrick Vieira.
- En 2003, nouvelle victoire en Coupe des Confédérations, devant le Cameroun (1-0), avec un but en or de Thierry Henry.
- En 2018, la France remporte sa deuxième Coupe du Monde devant la Croatie (4-2), buts de Mario Mandzukic contre-son-camp, Antoine Griezmann sur pénalty, Paul Pogba et Kylian Mbappé.

COUPE DU MONDE 2018 : LE RÉSULTAT DE LA FINALE
(15/07/2018)
La France Championne du Monde

 4-2 

La finale de cette Coupe du Monde 2018 se jouait à Moscou à 17h, entre la France et la Croatie.
Les croates ont dominé la rencontre, territorialement et techniquement, mais ils ont été battus par le froid réalisme des français qui ont scoré sur balles arrêtées et en contre.

Le début du match est nettement à l'avantage de la Croatie, les "Bleus" n'arrivent pas à passer le milieu de terrain.
Mais sur leur premier ballon jouable dans le camp adverse, la France ouvre le score sur un coup-franc rentrant de Griezmann, dévié par le bout du crâne de Mandzukic devant Pogba, qui prolonge dans le but de Suba (1-0, 18e). C'est le premier csc dans une finale de Coupe du Monde...


L'avantage est de courte durée pour l'équipe de Didier Deschamps, qui a encore fait confiance à Kylian Mbappé et laissé Djibril Sidibé, Benjamin Mendy et Thomas Lemar sur le banc.
Sur un coup-franc, les croates gagnent trois duels aériens qui permettent à Perisic de contrôler et reprendre de demi-volée. C'est croisé, touché par Varane, hors de portée de Lloris (1-1, 28e).

La deuxième opportunité française vient sur un corner de Griezmann pour Matuidi au premier poteau, qui rate le ballon. Dans son dos, Perisic dévie de la main et le retire du second poteau, le mettant en corner du pied. La V.A.R. est appelée (34e), et l'arbitre ordonne un pénalty (36e). Griezmann le frappe à ras de terre, sur la droite de Danijel Subasic qui avait anticipé et ouvert le but (2-1, 38e).


La Croatie pousse pour égaliser, avec de nombreux centres. Rebic rate sa volée (39e), un coup-franc n'est pas dégagé au second poteau et la volée de Lovrene est contrée (43e).
Un corner passe devant le but, Vida est trop court pour reprendre (45e+1).

En seconde période, la Croatie reprend sa domination seulement troublée par un tir écrasé de Griezmann capté facilement par Subasic (47e), et est encore la plus dangereuse avec Rebic qui oblige Lloris à claquer en corner (48e).
Kylian Mbappé, peu en vue jusque là car très mal servi, a enfin un ballon dans la profondeur sur le flanc droit. Il passe en vitesse et bute sur Danijel Subasic dans un angle fermé (52e).
Mbappé remet ça, centre en retrait pour Griezmann qui contrôle, met en retrait pour Pogba. Son tir est contré, mais le ballon lui revient dans les jambes et évite le contre en frappant du plat du pied gauche. Suba ne voit pas le départ du ballon et est battu pour la troisième fois (3-1, 59e).


Après un débordement d'Hernandez côté gauche, le défenseur trouve Kylian Mbappé dans l'axe aux 20m. Contrôle et frappe puissante à ras de terre, que Subasic ne voit encore pas partir (4-1, 65e).


La France ne profitera pas longtemps de ses 3 buts d'avance, car Lloris fait une grosse bévue sur une passe en retrait. Il tente un dribble de l'extérieur du pied sur Mandzukic dans ses 6m, et se fait contrer par l'attaquant croate (4-2, 69e).

La France tient sa victoire et sa deuxième étoile sur son maillot, et remporte la Coupe du Monde 2018.


Troisième plus jeune joueur de l'histoire de la coupe du Monde derrière Pelé (en 1958) et Bergomi (en 1982), Kylian Mbappé reçoit le trophée du meilleur jeune de la compétition, Luka Modric celui du meilleur joueur.


Didier Deschamps, Benjamin Mendy, Djibril Sidibé, Thomas Lemar, Kylian Mbappé sont Champions du Monde 2018.



AMICAL, CERCLE BRUGES - MONACO : 2-3
(14/07/2018)


Troisième match amical et deuxième victoire pour l'ASM

Pour son troisième match de préparation, l'AS Monaco a défié sa filiale belge, le Cercle Bruges, promu dans l'élite à l'issue de la saison dernière, et a remporté la rencontre 3-2 grâce à Jovetic, Lopes et Geubbels, en se faisant remonter deux buts.

Sur la feuille de match du Cercle, plusieurs noms connus en Principauté : Isaac Koné et les prêtés Paul Nardi, Yoann Etienne et Irvin Cardona. Pierre Nguinda et Kévin Appin sont sur le banc avec la jeune recrue Vitinho, au contraire de Guévin Tormin.

Le début du match est brugeois, avec Cardona trouvé dans la profondeur et frappe. Benaglio repousse du pied (5e).
L'attaquant prêté par l'ASM essaye encore, mais de l'extérieur de la surface. Le portier asémiste capte (13e).

Monaco prend peu à peu le jeu à son compte, et un mouvement collectif se termine par une frappe de Jovetic, captée par Nardi (17e).
- Jeu à trois côté droit, tir de Lopes, contré au dernier moment (19e).
- Relance de Lusamba dans l'axe, interceptée par Stevan Jovetic qui lobe Nardi depuis l'extérieur de la surface (0-1, 25e).
- Sylla trouve Ghezzal. Sa frappe est rempoussé par Nardi dans les pieds de Jovetic, qui marque. But refusé pour hors-jeu (31e).
- Centre mal renvoyé par la défense, le ballon revient sur Rony Lopes qui place le ballon au fond des filets belges d'une frappe lourde, déviée par un défenseur belge devant Nardi (0-2, 32e).
- Rush de Ghezzal, mais son tir n'est pas assez puissant pour tromper Nardi (39e).
- Débordement et centre de Cardona côté droit pour Bruno dans l'axe. Pierre-Gabriel le devance en se jetant, mais le ballon part en cloche, lobe Benaglio qui n'arrive pas à empêcher le ballon de rentrer dans ses filets (1-2, 44e).

Pour la reprise, un changement pour le Cercle avec l'entrée de Nguinda pour Etienne, 4 pour l'ASM avec les entrées de Serrano, Grandsir, Touré et Geubbels qui remplacent Jorge, Jemerson, Raggi et Sylla.

L'égalisation belge arrive vite, par le buteur local Irvin Cardona. Il accélère côté droit et marque d'une frappe croisée (2-2, 49e).

A l'heure de jeu, les deux entraîneurs effectuent de nouveaux changements : 3 pour le Cercle, 7 pour l'ASM.
- Samuel Grandsir côté droit apporte le danger. Il trouve la barre de Nardi (66e).
- Percée de Mboula sur la droite, qui donne pour Geubbels. Son tir en force passe au-dessus (70e).
- Centre de la droite de Grandsir dévié dès le départ. Le ballon arrive au premier poteau où Willem Geubbels dévie et bat Nardi au premier poteau (2-3, 77e).

Avec Bongiovanni et Panzo entrés en fin de partie (81e), les dernières minutes ne changeront plus le score et l'AS Monaco remporte un deuxième match amical en 3 sorties.
Les monégasques vont maintenant rentrer en Principauté, retrouver des internationaux pour partir en stage le 19 en Allemagne, et défier dès le 21, le SC Paderborn.

Retrouvez la feuille de match Cercle Bruges - AS Monaco FC

COUPE DU MONDE 2018 : LE RÉSULTAT DU 14/7
(14/07/2018)
Le résultat du jour

L'avant-dernier match de la Coupe du Monde s'est déroulé cet après-midi, pour connaître l'équipe qui est montée sur la 3ème marche du podium.

 2-0 

A 16h à Saint-Pétersbourg, la Belgique a confirmé sa victoire en phase de groupes contre l'Angleterre en l'emportant de nouveau.
Les belges ont rapidement ouvert le score par Meunier (1-0, 4e) qui a bien manqué à son équipe en demi-finale.
Le podium sera confirmé en fin de partie, avec un autre but signé Hazard (2-0, 82e).

Youri Tielemans a été titularisé, et remplacé à la 78e. Yannick Ferreira-Carrasco est resté sur le banc aux côtés de l'entraîneur adjoint Thierry Henry.

La Belgique réalise là son meilleur résultat en Coupe du Monde, après la 4ème place en 1986.



LE GROUPE POUR LE CERCLE BRUGES
(13/07/2018)

25 joueurs appelés

Pour le match amical prévu demain à 19h chez le Cercle Bruges (Belgique), Leonardo Jardim a convoqué un groupe élargi de 25 joueurs qui vont s'envoler ce soir.

Par rapport au groupe qui a fait deux matches amicaux en Pologne la semaine passée, 5 changements : Yannis Ngakoutou Yapende, Soualiho Meïté (transféré depuis), Kévin N'Doram, Adama Diakhaby et Sofiane Diop sortent du groupe et ont été remplacés par Jonathan Panzo, Ronaël Pierre-Gabriel, Judilson Pelé arrivés depuis, Ibrahima Diallo et Moussa Sylla revenus de la sélection U19.

Toujours pas d'Adama Traoré ni de Pietro Pellegri. Antonio Barreca n'a pas été convoqué non plus.

Les 25 joueurs retenus :
- 3 gardiens de but : Diego Benaglio, Alvaro Fernandez, Seydou Sy.
- 8 défenseurs : Benoît Badiashile, Jemerson de Jesus Nascimento, Jorge Marco de Oliveira Moraes, Jonathan Panzo, Ronaël Pierre-Gabriel, Andrea Raggi, Julien Serrano, Almamy Touré.
- 9 milieux : Adrien Bongiovanni, Gabriel Boschilia, Ibrahima Diallo, Romain Faivre, Samuel Grandsir, Rony Lopes, Jordi Mboula, Robert Navarro, Judilson Pelé.
- 5 attaquants : Willem Geubbels, Rachid Ghezzal, Wilson Isidor, Stevan Jovetic, Moussa Sylla.

COUPE DU MONDE 2018 : LE RÉSULTAT DU 11/7
(11/07/2018)
Le résultat du jour

La seconde demi-finale a eu lieu aujourd'hui, et on connait les affiches du match de classement et de la finale.

 1-2a.p. 

A 20h à Moscou, l'Angleterre et la Croatie se disputaient la place en finale.
Les anglais ont rapidement pris l'avantage sur un coup-franc direct de Trippier, qui battait Danijel Subasic d'une frappe enroulée en pleine lucarne (1-0, 5e).
Si les croates ont été dominés en première période, ils ont répondu en seconde et égalisé sur une reprise "kung-fu" de Perisic (1-1, 68e), qui reprend du pied au-dessus de la tête de Trippier.
Le but était accordé, et les deux équipes allaient encore en prolongation, mais cette fois sans atteindre les tirs-au-but, car Mandzukic profitait d'un mauvais renvoi pour marquer d'une reprise croisée (1-2, 109e).
Les anglais ne reviendront pas, d'autant plus qu'ils terminent à 10 après la sortie du blessure de Trippier (114e).

L'Angleterre jouera la 3ème place contre la Belgique, la Croatie est en finale contre la France.
Il y aura au moins un monégasque Champion du Monde !


JULIEN SERRANO PROLONGE DE 2 ANS
(11/07/2018)
Il a prolongé jusqu'en 2022

L'AS Monaco a annoncé la prolongation du contrat du jeune Julien Serrano de 2 saisons.
Désormais le jeune défenseur est lié avec le club du Rocher jusqu'en juin 2022.
En fin de saison dernière, il a disputé 4 rencontres de Ligue 1 qui ont permis à l'ASM de reprendre la deuxième place du championnat.

Julien Serrano :
«C'est un jour particulier. Je prolonge mon contrat avec l'AS Monaco, mon club formateur. J'en suis très fier. En espérant que ce ne soit que le début d'une belle carrière. J'ai réussi à faire mes débuts en pro en fin de saison dernière. Il faut continuer à bien travailler. C'est la clé pour réussir. La persévérance, la patience, l'humilité...» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

COUPE DU MONDE 2018 : LE RÉSULTAT DU 10/7
(10/07/2018)
Le résultat du jour

La première demi-finale a eu lieu aujourd'hui.

 1-0 

A 20h à Saint-Pétersbourg, la France et la Belgique se sont affrontés pour une place en finale.
Une fois de plus, Didier Deschamps a laissé Djibril Sidibé, Benjamin Mendy et Thomas Lemar sur le banc, titularisant Kylian Mbappé.
Côté belge, Youri Tielemans, Yannick Ferreira-Carrasco étaient aussi sur le banc et ont assisté à la victoire de la France grâce à un but sur corner d'Umtiti (1-0, 51e).
Dangereux en première période, les "Diables Rouges" l'ont moins été en seconde mi-temps, butant sur la défense française.
Pour revenir en fin de partie, Ferreira-Carrasco est entré, en vain, en fin de match (80e) dans lequel Mbappé a été averti pour gain de temps (90e+3).

Champion du monde 1998 avec Deschamps, Thierry Henry (entraîneur adjoint des belges) ne vivra pas une nouvelle finale.



ANTONIO BARRECA SIGNE À MONACO
(10/07/2018)

Il a signé pour 5 ans

Après la signature du latéral droit Ronaël Pierre-Gabriel, l'AS Monaco a renforcé le côté gauche avec la signature de l'italien Antonio Barreca.
Âgé de 23 ans, cet international Espoirs italien s'est engagé pour 5 ans contre un chèque de 10 M€.

S'il n'a disputé que 9 rencontres la saison passée, c'est en grande partie en raison d'une blessure. La précédente, il avait participé à 28 rencontres de Série A.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes ravis d’accueillir Antonio Barreca à l’AS Monaco. Antonio est un jeune joueur déjà expérimenté. Nous sommes convaincus qu’il trouvera à l’AS Monaco les conditions pour progresser davantage et aider le club à atteindre ses objectifs.» (Site officiel ASM)

Antonio Barreca :
«Je suis très heureux de m’engager avec l’AS Monaco. L’AS Monaco a montré lors des saisons précédentes qu’il était un grand club européen. Le projet du club est très ambitieux, je suis ravi d’en faire partie. Je suis impatient de commencer à travailler avec le staff et des joueurs de grande qualité. Je vais tout donner pour progresser et apporter ma contribution à l’équipe.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

SOUALIHO MEÏTÉ FILE AU TORINO
(10/07/2018)
Il est transféré au club transalpin

Arrivé l'été dernier en provenance du club belge de Zulte-Waregem, Soualiho Meïté n'a pas convaincu son entraîneur Leonardo Jardim lors des premiers mois de la saison passée.

Avant d'être prêté à Bordeaux où il a pu jouer, Soualiho Meïté n'avait participé qu'à 3 rencontres officielles en 5 mois (2 de L1 et 1 de Ligue des Champions où son coach avait fait tourner).

Encore barré dans l'entre-jeu monégasque avec les présences de Moutinho, Tielemans, le retour de prêt d'Aït Bennasser et le transfert de Pelé, Meïté a préféré quitter l'ASM pour retrouver du temps de jeu. Ce devrait être au Torino.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

RONAËL PIERRE-GABRIEL S'ENGAGE AVEC L'AS MONACO
(09/07/2018)

Il a signé pour 5 ans

Après le recrutement de nombreux jeunes, l'AS Monaco commence son marché pour l'équipe première, avec la signature du latéral droit de l'AS Saint-Etienne, Ronaël Pierre-Gabriel, 20 ans.
Il s'est engagé 5 saisons, le transfert est estimé à 6 M€ + un pourcentage à la revente.

A Saint-Etienne la saison passée, il a disputé 16 rencontres de L1 (13 en tant que titulaire), sans délivrer de passe décisive ou inscrire de but.

Son arrivée veut-elle confirmer le départ de Djibril Sidibé vers l'Atletico Madrid, après son retour de la Coupe du Monde en Russie.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Bienvenue à Ronaël Pierre-Gabriel que nous sommes ravis d’accueillir à l’AS Monaco. C’est un joueur prometteur qui a débuté en Ligue 1 à l’âge de 17 ans. Nous croyons beaucoup en son potentiel et sa capacité à évoluer ces prochaines saisons.» (Site officiel ASM)

Ronaël Pierre-Gabriel :
«Je suis très fier de rejoindre l’AS Monaco, un grand club qui dispute la Ligue des Champions. J’espère progresser et faire le plus de matches possible.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

AMICAL, RUCH CHORZOW - MONACO : 0-3
(08/07/2018)


Deuxième match et première victoire pour l'ASM

L'adversaire du jour, Ruch Chorzow, est renommé en Pologne pour être le plus titré du pays avec quatorze championnats remportés entre 1933 et 1989 (et 3 coupes de Pologne).

Malheureusement, suite à des problèmes financiers, le club de Silésie a été relégué en 2ème division à la fin de la saison 2016-17, puis en 3ème division la saison dernière, terminant dernier (avec 6 points de pénalité, sans cela Ruch Chorzow aurait terminé 17e sur 18).

Face à Ruch Chorzow, l'ASM s'est imposée grâce à des buts de Gabriel Boschilia (0-1, 14e), Willem Geubbels (0-2, 69e) et Stevan Jovetic (0-3, 85e).

Les occasions du match :
- Coup-franc de Boschilia repris par le crâne de N'Doram. A côté (6e).
- Boschilia lance Bongiovanni qui tire à l'entrée de la surface. Le portier Lech capte (8e).
- Frappe de Podgórski hors de la surface de réparation. Au-dessus (10e).
- Adrien Bongiovanni déborde côté gauche, repique dans l'axe et frappe. Lech l'enlève de sa lucarne (12e).
- Gabriel Boschilia provoque dans l'axe et bat Lech d'une frappe croisée des 20m (0-1, 14e).
- Ouverture de Bongiovanni dans le dos de la défense pour Navarro, qui contrôle et est repris par la défense (19e).
- Tête de Touré sur un coup-franc de Boschilia. Au ras du montant (27e).
- Centre de Touré pour la tête de Navarro au premier poteau. A côté (33e).
- Centre de Kowalski, reprise de Kedziora. Benaglio doit s'employer (33e).
- Tir en pivot d'Isidor hors de la surface. A côté (44e).

Pour la seconde période, les équipes changent en grande partie : 8 remplacements pour Ruch Chorzow, 9 pour Monaco.
- Crochet de Ghezzal et frappe à l’entrée de la surface ! Contré par la défense (54e).
- Ouverture de Jovetic pour Ghezzal. Contrôle poitrine, dribble et frappe. Encore contré (58e).
- Depuis le côté droit, Ghezzal repique et tir du gauche. Au-dessus (61e).
- Jovetic lance Willem Geubbels par-dessus la défense qui va lober Lech (0-2, 69e).
Après des entrées de Fernandez, Badiashile, Diop et Jorge (75e), l'ASM aggrave encore le score sur un débordement de Sofiane Diop qui met en retrait pour Stevan Jovetic (0-3, 85e).

Retrouvez la feuille de match Ruch Chorzow - AS Monaco FC

COUPE DU MONDE 2018 : LES RÉSULTATS DU 7/7
(07/07/2018)
Les résultats du jour

La seconde journée des quarts de finale a eu lieu aujourd'hui.
Sur les 8 monégasques, passés ou actuels, présents à ce tour, les 8 seront en demi-finales.

 0-2 

A 16h à Samara, la Suède et l'Angleterre se sont affrontés pour une place en demi-finale, et les anglais se sont imposés grâce àdes buts de la tête de Maguire (0-1, 30e) et Alli (0-2, 59e).

 2-23-4 t.a.b. 

A 20h à Sotchi, la Russie et la Croatie se disputaient le dernier billet pour les demies.
Cheryshev a ouvert le score pour les locaux d'une frappe des 25m (1-0, 31e), les croates ont rapidement répondu par un but de Kramaric (1-1, 39e).
Si aucun but n'était inscrit dans le temps règlementaire, la Croatie prenait l'avantage en prolongation par une tête de Vida (1-2, 101e), les russes ont su réagir et égaliser par une tête de Mario Fernandes (2-2, 115e).

On avait le droit aux tirs-au-but, comme en huitièmes pour ces deux équipes.
Danijel Subasic stoppait le premier essai de Smolov, qui ratait sa panenka (0-0), Brozovic marquait (0-1), Dzagoev égalise (1-1), Kovacic voit son tir stoppé par Akinfeev (1-1), Mario Fernandes tire à côté (1-1), Modric marque avec réussite (poteau, le ballon passe au-dessus du gardien pour venir mourir dans le petit-filet opposé : 1-2), Ignashevich égalise (2-2), Vida score (2-3), Kuzaiev laisse un espoir (3-3) que Rakitic réduit à néant en marquant le dernier tir-au-but (3-4).



La dernière demi-finale opposera donc l'Angleterre à la Croatie.

AMICAL, WISLA CRACOVIE - MONACO : 1-1, 5-4 T.A.B.
(07/07/2018)


Premier match pour l'ASM, et match nul

Premier adversaire de la saison, le Wisla Cracovie qui a terminé 7ème (sur 16) du championnat régulier, et 6ème (sur 8) du championnat pour le titre, à 5 points des européens Lech Poznan et Gornik Zabrze.

Pour son premier match de préparation de la saison 2018-19, l'AS Monaco jouait sur la pelouse du Wisla Cracovie, pour un résultat nul 1-1, Isidor (1-1, 60e) répondant à Pietrzak (1-0, 7e).

Face à une équipe en fin de préparation (5ème match pour elle), l'AS Monaco, a aligné deux équipes différentes lors de chaque période.
Le Wisla a rapidement ouvert le score, sur un une-deux conclu par Pietrzak côté gauche, qui frappait fort au premier poteau (1-0, 7e).
Monaco tentait d'égaliser, en pressant devant le but, le Wisla restant dangereux en contre.

En seconde période, les jeunes poussent monégasques (Navarro, Mboula et Isidor) font mal à la nouvelle équipe du Wisla, Seydou Sy sauve le 2-0 en repoussant des genoux une tête d'Ondrasek (58e), et Monaco égalise peu après, sur un centre de Mboula, dévié, qui arrive au second poteau pour la tête de Wilson Isidor (1-1, 60e).
En fin de match, Monaco presse pour l'emporter, a plusieurs opportunités sans y parvenir.

Pour départager les deux équipes, et attribuer le trophée Henryk-Reyman, il faut les tirs-au-but où Almamy Touré, dernier tireur, ratera la sien.

Retrouvez la feuille de match Wisla Cracovie - AS Monaco FC

UN PELÉ À MONACO
(06/07/2018)

Il a signé pour 5 ans

L'AS Monaco tient le remplaçant de Fabio Henrique Tavares «Fabinho», parti à Liverpool, avec le recrutement de Judilson Mamadu Tuncara Gomes dit Pelé.

Né au Portugal, ce milieu de terrain a été international portugais dans toutes les catégories de jeunes, étant même finaliste de la Coupe du Monde U20 en 2011.
Depuis, il a choisi la sélection bissaoguinéenne, étant originaire de Guinée-Bissau.

Comme son prédécesseur à l'ASM, Judilson Pelé arrive de Rio Ave, pour 10 M€, où il a disputé la saison passée 31 matches de championnat pour 7 buts marqués... sur pénalty.

Lors de sa carrière, Pelé a évolué à Belenenses, avant de partir au Milan AC où il n'a jamais joué, prêté à l'Arsenal Kiev (Ukraine), puis dans d'autres clubs portugais (Olhanense, encore Belenenses) avant de signer au Benfica Lisbonne où il n'a pas eu plus de chance, encore prêté au Paços Ferreira, Feirense, avant de signer l'été dernier à Rio Ave.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes ravis d’accueillir Pelé. Il a débuté très tôt chez les professionnels avant de se révéler la saison passée au Rio Ave FC. C’est un joueur talentueux et un renfort expérimenté pour notre effectif.» (Site officiel ASM)

Judilson Pelé :
«Je suis très heureux de m’engager avec l’AS Monaco, un club ambitieux qui dispute la Ligue des Champions et joue les premiers rôles dans son championnat chaque année. C’est une grande motivation et un rêve de représenter l’AS Monaco. Je vais travailler pour montrer mes qualités et aider l’équipe à atteindre ses objectifs. J’ai hâte de rencontrer le staff et mes coéquipiers.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

COUPE DU MONDE 2018 : LES RÉSULTATS DU 6/7
(06/07/2018)
Les résultats du jour

La première journée des quarts de finale a eu lieu aujourd'hui. On connait la première demi-finale.

 2-0 

A 16h à Nijni-Novgorod, la France continuait son parcours sud-américain. Après le Pérou et l'Argentine, l'Uruguay était au programme.
Une nouvelle fois Didier Deschamps a titularisé Kylian Mbappé et a laissé Djibril Sidibé, Benjamin Mendy et Thomas Lemar sur le banc.

Les "Bleus" ont dominé la rencontre même si les uruguayens ont réussi à cadrer leurs frappes, mais sans pouvoir mettre en danger Lloris.
Les français ne cadrent pas, jusqu'à un coup-franc excentré de Griezmann. Son ballon est coupé au premier poteau par la tête de Varane qui dévie au second poteau et bat Muslera (1-0, 40e).
Avant la pause, Lloris sauve la France d'une main ferme, sur un coup-franc dévié par la tête de Caceres. Godin au second poteau tire au-dessus (44e).

En seconde période, la France continue sa domination dans le jeu, et se donne de l'air sur une frappe des 25m de Griezmann que Muslera n'arrive pas à capter. Le cuir vole et change de direction au dernier moment et provoque sa faute de main, qui ne peut que ralentir le ballon dans ses filets (2-0, 61e).

La France gère la suite du match, l'Uruguay sans Cavani ne sera plus dangereux et les "Bleus" se qualifient pour les demi-finales.



 1-2 

A 20h à Kazan, le Brésil a été battu par la Belgique, qui fait le trou en première période, inscrivant deux buts.
Le premier a été marqué contre-son-camp par Fernandinho sur un corner (0-1, 13e), le second sur un contre parfait joué par Lukaku qui décalait De Bruyne pour une frappe tendue à ras de terre (0-2, 31e).
En deuxième période, le Brésil domine, la Belgique recule et cède sur un centre piqué de Coutinho pour tête de Renato dans le dos de la défense (1-2, 76e).
Neymar tentera d'obtenir des pénalties en se jetant dans la surface, en vain, Courtois et son poteau repousseront toute les autres tentatives cadrées.

Si Yannick Ferreira-Carrasco est resté sur le banc belge, Youri Tielemans est entré à la 87e pour tenir le résultat.



La première demi-finale opposera la France à la Belgique.

LE GROUPE POUR LE PREMIER STAGE EN POLOGNE
(06/07/2018)


25 joueurs appelés

Pour le stage qui débute demain en Pologne, Leonardo Jardim a convoqué un groupe élargi de 25 joueurs qui vont s'envoler ce soir.

Ce stage ne dure que 3 jours, mais deux matches amicaux sont prévus pour permettre une revue d'effectif, pour connaître les joueurs qui pourront aider l'ASM cette saison, et ceux qui devront partir pour trouver du temps de jeu.

Parmi les "stagiaires" absents, par d'Adama Traoré ni de Pietro Pellegri.
Les jeunes Loïc Badiashile, Jordy Gaspar, Franco Antonucci, Jonathan Méxique et Tristan Muyumba ne sont pas présents.

Les 25 joueurs retenus :
- 3 gardiens de but : Diego Benaglio, Alvaro Fernandez, Seydou Sy.
- 7 défenseurs : Benoît Badiashile, Jemerson de Jesus Nascimento, Jorge Marco de Oliveira Moraes, Yannis Ngakoutou Yapende, Andrea Raggi, Julien Serrano, Almamy Touré.
- 9 milieux : Adrien Bongiovanni, Gabriel Boschilia, Romain Faivre, Samuel Grandsir, Rony Lopes, Jordi Mboula, Soualiho Meïté, Robert Navarro, Kévin N'Doram.
- 6 attaquants : Adama Diakhaby, Sofiane Diop, Willem Geubbels, Rachid Ghezzal, Wilson Isidor, Stevan Jovetic.

JONATHAN PANZO CHOISIT MONACO
(06/07/2018)

Il a signé pour 3 ans

Dans la recherche de futures pépites, l'AS Monaco continue son marché avec la signature du défenseur anglais Jonathan Panzo.

International anglais U18, vainqueur de la dernière Youth League, Champion d'Angleterre U18, Champion du Monde U17 et finaliste de l'Euro U17 en 2017, Panzo est en train de se créer un palmarès dans les équipes de jeunes.

Le joueur arrive de Chelsea, l'ancien club de Mickaël Emenalo, pour un transfert estimé à 3 M€, dans un premier temps pour renforcer la réserve pour y terminer sa formation.

Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes ravis d’accueillir Jonathan Panzo à l’AS Monaco. C’est un joueur d’avenir qui s’est démarqué par ses aptitudes en sélection et avec les équipes de jeunes de Chelsea FC. Nous croyons beaucoup en lui et en ses capacités à franchir ici, dans le projet de l’AS Monaco, de nouveaux paliers vers le plus haut niveau.» (Site officiel ASM)

Jonathan Panzo :
«Je suis très heureux de m’engager avec l’AS Monaco. L’AS Monaco est un grand club qui fait confiance aux jeunes joueurs et dispute régulièrement la Ligue des Champions. C’est une nouvelle étape dans ma carrière. Je suis très motivé à l’idée de travailler avec le staff et côtoyer de grands joueurs. J’espère m’intégrer le plus rapidement possible pour aider le club à atteindre ses objectifs.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

IRVIN CARDONA POURSUIT AU CERCLE BRUGES
(04/07/2018)
Il est encore prêté

Comme Guévin Tormin et Paul Nardi avec qui il a été sacré Champion de 2ème division en Belgique, Irvin Cardona retourne au Cercle Bruges.

Auteur 7 passes décisives et de 9 buts en 18 rencontres, dont le pénalty de la montée, Cardona est de retour en Belgique pour y découvrir l'élite.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

COUPE DU MONDE 2018 : LES RÉSULTATS DU 3/7
(03/07/2018)
Les résultats du jour

La dernière journée des huitièmes de finale a eu lieu aujourd'hui.
Sur les 13 monégasques, passés ou actuels, présents à ce tour, 8 seront en quarts de finale.

 1-0 

A 16h à Saint-Pétersbourg, la Suède s'est imposée face à la Suisse, sur une frappe de Forsberg déviée par Akanji (1-0, 66e), après avoir eu les meilleures opportunités d'ouvrir le score.
En toute fin de match, sur un contre, le suisse Lang a été expulsé (90e+4) pour une faute en tant que dernier défenseur.

 1-13-4 t.a.b. 

A 20h à Moscou, le dernier huitième de finale opposait la Colombie à l'Angleterre.
Sans James Rodriguez forfait, blessé à un mollet, les colombiens ont été peu inspirés et ont cédé sur un pénalty de Kane (0-1, 57e).
Mécontents de l'arbitrage, Radamel Falcao et ses coéquipiers sont un peu sortis du match en contestant chaque décision, et le capitaine a même été averti à la 63e.
En fin de match, les anglais reculent, les colombiens se montrent enfin dangereux après une interception de Bacca à la ligne médiane, qui part en direction du but et décale pour Cuadrado qui rate sa frappe (81e).
Falcao essaye aussi, mais son tir écrasé est capté (87e).
L'ultime chance vient sur un corner, après un coup-franc d'Uribe des 35m claqué hors du but (90e+3). Mina égalise d'une tête piquée, son 3ème but de la compétition sur le corner (90e+4) et envoit les "Cafeteros" en prolongation.
Lors du premier acte, Falcao a une occasion mais sa tête n'est pas cadrée, chargé dans le dos (104e).

On a le droit à la séance des tirs-au-but, et la Colombie la débute :
- «El Tigre» en force au milieu (1-0).
- Kane fort à ras de terre, croisé (1-1).
- Cuadrado en force sur la droite de Pickford, pourtant parti du bon côté (2-1).
- Rashford en force croisé à ras de terre. Ospina parti du bon côté ne peut rien faire (2-2).
- Muriel place un plat du pied à contre-pied du portier parti sur sa droite (3-2).
- Henderson place son ballon au ras du montant gauche d'Ospina, parti du bon côté qui repousse d'une manchette (3-2).
- Uribe en force. La transversale de la lucarne droite repousse (3-2).
- Trippier en force à mi-hauteur, au-dessus d'Ospina parti sur sa droite (3-3).
- Bacca en force à mi-hauteur un peu sur la gauche, Pickford repousse de la main (3-3).
- Dier marque d'une frappe à ras de terre croisée, malgré Ospina qui touche le ballon (3-4).



Les quarts de finale sont connus : (les vainqueurs des matches joués le même jour se rencontrent en demie)
6/7 à 16h : France - Uruguay
6/7 à 20h : Brésil - Belgique
7/7 à 16h : Suède - Angleterre
7/7 à 20h : Russie - Croatie

COUPE DU MONDE 2018 : LES RÉSULTATS DU 2/7
(02/07/2018)
Les résultats du jour

La troisème journée des huitièmes de finale a eu lieu aujourd'hui. On connait 6 des 8 quarts de finalistes.

 2-0 

A 16h à Samara, le Brésil a dominé le Méxique grâce à Neymar, buteur (1-0, 51e) à la réception d'un centre de Willian.
En fin de match, une de ses frappes a été repoussée par Ochoa dans les pieds de Firmino (2-0, 88e), seul au second poteau.

Mais le début de match a été pour le Méxique, entreprenant, qui a bousculé les brésiliens, avant de craqué en seconde période.
Le vétéran Rafael Marquez, capitaine, a été titularisé et remplacé à la pause. Il va prendre sa retraite après cette 5ème Coupe du Monde personnelle.

 3-2 

A 20h à Rostov-sur-le-Don, une surprise se dessinait en début de seconde période, avec les deux buts du Japon, par Haraguchi (0-1, 48e) d'un tir croisé à ras de terre et Inui (0-2, 52e) d'une frappe des 25m.
La Belgique a été malheureuse, sur le tir de E. Hazard sur le poteau (49e), avant de revenir dans la partie sur un but chanceux de Vertonghen (1-2, 69e), d'une tête lobée excentré côté gauche, qui ressemblait plus à une remise dans l'axe ratée.
Cinq minutes plus tard, Fellaini égalise de la tête (2-2, 74e), et dans la toute dernière minute de temps additionnel, sur un contre parti du gardien Courtois, Chadli conclu de près (3-2, 90e+4) évitant 30 minutes supplémentaires aux "Diables Rouges".
Youri Tielemans n'a pas participé au match, Yannick Ferreira-Carrasco a été remplacé à la 65e.




Le troisième quart de finale opposera donc le Brésil à la Belgique.

ROBERT NAVARRO MONÉGASQUE
(02/07/2018)

Il a signé pour 3 ans

Le recrutement de jeunes talents continue.

Après Jordi Mboula, Pietro Pellegri, Eliot Matazo, Willem Geubbels, Thiago Ribeiro, Sofiane Diop et Wilson Isidor, l'AS Monaco a engagé le milieu de terrain espagnol Robert Navarro.

Âgé de 16 ans, ce grand espoir quitte la Masia, centre de formation du FC Barcelone, pour l'ASM où il a été séduit par le projet monégasque, qui lui promet d'être rapidement en équipe première, ce qui n'est pas le cas au Barça.
Une preuve ? Mboula a joué ses premières minutes en pro avec l'ASM en fin de saison et a même inscrit son premier but lors du dernier match de la saison à Troyes.

Milieu de terrain offensif et international espagnol U16, Navarro s'est engagé pour 3 ans + 2 années en option. Il évoluera d'abord avec la réserve et les U19.
L'indemnité de transfert est nulle, le joueur était en fin de contrat le 30 juin.

Robert Navarro :
«L’AS Monaco est un grand club qui s’appuie beaucoup sur sa formation et donne la chance aux jeunes de s’exprimer au plus haut niveau. Mon objectif est de travailler dur pour progresser et franchir de nouveaux paliers.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

COUPE DU MONDE 2018 : LES RÉSULTATS DU 1/7
(01/07/2018)
Les résultats du jour

La deuxième journée des huitièmes de finale a eu lieu aujourd'hui. On connait 4 des 8 quarts de finalistes.

 1-13-4 t.a.b. 

A 16h à Moscou, la première surprise de ces 8èmes, avec l'élimination de l'Espagne par le pays organisateur, la Russie.
Les espagnols avaient pourtant rapidement ouvert le score sur un corner, où Ignashevich a plus pensé à empêcher Piqué de jouer, et a dévié le ballon dans son but du talon (1-0, 12e).
L'Espagne domine, la Russie n'arrive à rien, jusqu'à un pénalty miraculeux pour une main de Piqué. Dzyuba le transforme (1-1, 41e), et ce sera le seul tir cadré russe de tout le match.
Les ibères continuent leur jeu fait de passes, surtout latérales, pour arriver à un total de plus de 1000 passes à la fin de la prolongation, contre 200 aux russes.

Pour départager les deux équipes, il faut les tirs-au-but, ce que recherchaient les russes, qui finissent pas l'emporter.
Iniesta (1-0), Smolov (1-1), Piqué (2-1), Ignashevich (2-2) marquent, celui de Koke est stoppé par Akinfeev, ce qui permet aux russes de prendre les devants avec les réussites de Golovin (2-3), Ramos (3-3), Cheryshev (3-4).
Akinfeev est le héros russe, en déviant du bout du pied, la tentative plein axe d'Aspas (3-4), et qualifie la Russie pour la première fois de son histoire en quarts de finale.

 1-13-2 t.a.b. 

A 20h à Nijni-Novgorod, la Croatie devait se méfier du Danemark.
Au bout de 30 secondes, les danois étaient devant, avec un cafaouillage et une frappe de M. Jørgensen que Subasic voyait au dernier moment et ne pouvait que dévier, ayant anticiper un ballon croisé (0-1, 1e).
Mais les croates ont du répondant et égalisent rapidement par Mandzukic, qui rate sa frappe au second poteau (1-1, 4e).

Pour les buts ce sera tout, les deux formations se neutralisant.
Pendant la prolongation, les croates ont l'occasion de prendre l'avantage après que Rebic ait été fauché par M. Jørgensen, après avoir effacé le portier danois.
$ Le pénalty de Modric est stoppé par Schmeichel (114e) qui envoit les équipes aux tirs-au-but.

Et les portiers vont se montrer décisifs :
- Danijel Subasic repousse la tentative d'Eriksen, avec l'aide de son poteau droit (0-0).
- Badelj tire à ras de terre un peu sur la gauche. Schmeichel repousse des jambes (0-0).
- Kjaer en force dans la lucarne gauche. Imparable (1-0).
- Kramaric ralentit sa course et prend Schmeichel à contre-pied, parti trop vite (1-1).
- Krohn-Dehli prend Suba à contre-pied (2-1).
- Modric retrouve le portier danois. Il tire à ras de terre en plein milieu, au ras des crampons de Schmeichel parti trop loin le long de son poteau gauche (2-2).
- Schone tire sur la droite de Subasic, parti du bon côté, qui repousse (2-2).
- Pivaric tire sur la droite de Schmeichel, parti du bon côté qui repousse (2-2).
- N. Jørgensen ralentit sa course et frappe à ras de terre, au milieu. Suba part à gauche, mais laisse traîner ses jambes et repousse (2-2).
- Rakitic prend Schmeichel à contre-pied (2-3) et qualifie la Croatie.




Le deuxième quart de finale opposera donc la Russie à la Croatie.

Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...