LES RÉACTIONS DE MONACO - NANTES (2-1)
(07/04/2018)

Leonardo Jardim
«En première mi-temps, on a eu au minimum cinq grosses occasions. L'adversaire a été efficace à 100%. En seconde, on était plus dans le confort parce qu'on menait au score. C'était plus équilibré. Mais c'est nous qui avons eu la meilleure occasion. La victoire, logique, est allée à l'équipe qui voulait gagner depuis le début.
Je suis content de notre petit Rony Lopes. Il est arrivé à ce niveau avec beaucoup de travail et d'écoute. Son évolution, c'est son grand mérite.
Lemar est un champion, un bosseur. Ce n'est pas une sanction. Il passe un moment un peu difficile avec la fatigue des matches enchaînés. Quand il est rentré, il a fait ce qui lui était demandé. C'est un joueur très important pour nous.
Claudio Ranieri a réalisé un gros travail ici. Il a une histoire très importante dans le football sur ces quinze dernière années. Je lui ai souhaité le meilleur pour lui.»
(lequipe.fr & AFP)

Claudio Ranieri
«La défaite fait mal, parce qu'on menait 1-0 et, en trois minutes, on perd le match. Pourtant, on a fait un bon match, bien contrôlé. Et puis ces deux buts... Sur le premier, Falcao a un peu de chance que le ballon lui revienne dessus. Mais c'est Falcao! Il sait comment faire. Si c'est un autre joueur, peut-être qu'il n'y a pas but. En revanche, sur le deuxième, on doit sortir plus haut sur lui et sur Lopes. Contre les grands joueurs, on doit serrer plus.
Mais autant, j'étais déçu de la deuxième mi-temps contre Saint-Etienne (0-3), autant je suis satisfait de la qualité de notre prestation contre une grande équipe de Monaco. Monaco, où j'ai vécu deux belles années et où je reviens avec de l'émotion.
Pour la cinquième place, c'est un peu plus difficile, c'est certain. Mais je dois toujours lutter. C'est ainsi. Ce sera difficile mais on doit se battre jusqu'à la fin du championnat. Contre Monaco, on a essayé jusqu'au bout en sortant Pallois, par exemple. Dès le prochain match contre Dijon, pour qui j'ai le plus profond respect, on va chercher la victoire.
Mon départ ? Moi, je ne dis rien. Rien ne se passe. Ce sont des bruits. Je suis l'entraîneur de Nantes. L'an prochain, je le serai encore. On m'annonce une fois en Italie, une fois ailleurs. Mais je suis là. Dans le football, cela parle toujours. C'est comme ça. Dire que cela gène et fait penser les joueurs à autre chose, c'est une excuse. On ne doit pas se servir de ça comme excuse. En revanche, il faut continuer à lutter comme on a fait aujourd'hui. Jusqu'au bout.»
(lequipe.fr & AFP)

Djibril Sidibé
«On s'était dit avant le match que le plus important était de revenir avec la victoire, pour engranger le maximum de confiance. C'était un peu compliqué. En ce moment, on a dû mal à entrer dans les matches, on n'est pas à l'abri d'une faute d'inattention qui nous coûte un but. Mais on a fait preuve de caractère, c'est le plus important.
On ne regarde que notre équipe. On est content de cette victoire, on espère garder cette deuxième place jusqu'à la fin.»
(Micro Canal+)

Keita Baldé
«Cette victoire est très importante pour nous, pour la confiance. On a bien travaillé toute la semaine pour ce match. On avait un groupe costaud. C'est plus facile si on ne prend pas de but, mais le foot c'est comme ça.» (lequipe.fr)

CHAMPIONNAT 32ÈME JOURNÉE, MONACO - NANTES : 2-1
(07/04/2018)

Monaco encore renversant

L'AS Monaco a une nouvelle fois renversé son adversaire.
Le record de points pris après avoir été mené au score augmente au fil des matches de l'ASM. Il est maintenant de 22 points pris.
Car encore hier, les monégasques ont été menés sur un but de Thomasson (0-1, 32e), mais ont répondu et renversé les nantais en 3 minutes avant la pause grâce à des réalisations de ses deux meilleurs buteurs, Radamel Falcao (1-1, 42e) et Rony Lopes (2-1, 45e), avant de gérer en seconde.

Pour ce match, Leonardo Jardim change son onze de départ, avec Raggi remplacé sur le flanc gauche par Raggi, Lemar sur le banc remplacé par Baldé, Tielemans et Fabinho à la récupératin avec Moutinho en soutien de Falcao.
Le coach nantais, Claudio Ranieri, revenait pour la première fois au Louis-II depuis son départ. Il a été applaudi par le stade lors de la composition des équipes, et accueuilli par le kop de l'ASM par des "Ranieri". Il a répondu par un petit salut.


Monaco débute le mieux le match, avec une domination stérile face à un bloc regroupé en 4-1-4-1.
Les "Canaris" sortent peu à peu, aidés par des erreurs asémistes, se procurent d'abord des coups-francs.
Sur l'un d'eux, Dubois frappe à ras de terre, Subasic repousse, mais le ballon est redonné aux nantais avec Pallois, qui trouve Thomasson aux 20m d'une transversale depuis la ligne médiane. Contrôle et volée qui lobe Subasic (0-1, 32e).

Si le collectif monégasque n'a pas vraiment brillé, le jeu rapide à une touche de balle a fait la différence en 3 minutes avant la pause.
- Accélération de Fabinho côté droit, qui obtient un relai avec Falcao à l'angle droit de la surface. Le brésilien déborde, centre fort en retrait pour Lopes qui dévie acrobatiquement en retrait sur Radamel Falcao qui reprend de volée. Le ballon d'«El Tigre» est à ras de terre et trompe Tatarusanu (1-1, 42e).







- Monaco continue de pousser avant la pause. Toujours Falcao à l'angle de la surface côté droit, qui peu s'avancer face à la défense nantaise, et sert entre deux adversaires Rony Lopes dans la surface. Contrôle orienté pour pivoter en s'éloignant de Pallois et se mettre sur son pied gauche, frappe enroulée enchaînée qui trouve le petit-filet opposé, derrière le poteau. Magnifique ! (2-1, 45e).










Au retour des vestiaires, l'ASM n'est pas loin de prendre le large, sur une balle arrêtée qui arrive au second poteau pour Glik, qui remet dans l'axe sur Falcao. Pallois repousse sur sa ligne par Pallois (49e).




Puis c'est au tour de Nantes d'être proche de scorer, sur un centre de Lima, Jemerson est proche du csc (52e).




Monaco gère son avantage, qui est proche d'être nul. Les poteaux monégasques continuent de voir les ballons les frôler sur une frappe déviée de 25m de Krhin (76e).



Ou sur une autre de Sala (90e+3), peu après un arrêt de Tatarusanu sur une frappe de Youri Tielemans (90e+1).





L'essentiel est préservé : la victoire. Monaco prend 8 points d'avance sur Marseille et 10 sur Lyon qui jouent demain, avant d'aller à Paris dimanche prochain, où la défaite sera interdite pour que le PSG ne fête le titre de Champion contre l'ASM.

Pour plus d'info sur la trente-deuxième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - NANTES (J32)
(06/04/2018)


Pour la 32ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (2e) reçoit le FC Nantes (8e).

Troisième match en une semaine pour l'ASM, après une défaite (0-3) en finale de Coupe de la Ligue et un nul à Rennes (1-1), qui reçoit les "Canaris" de Claudio Ranieri.
Avant de retourner défier le PSG le week-end prochain, les monégasques doivent l'emporter pour conserver, au moins, ses 5 et 7 longueurs d'avance sur l'OM et l'OL.

Mais les monégasques peinent un peu en ce moment, concèdant trop de buts. Sur les 5 derniers matches, il y a 3 victoires et 2 nuls (11 buts marqués et 7 encaissés).
Certes Nantes va aussi moins bien, se faisant doubler par Rennes, Montpellier et Nice dans la course à la 5ème place, avec une seule victoire pour 2 nuls et 2 défaites (3 buts marqués et 6 encaissés).

A domicile, l'ASM a ce petit supplément de motivation pour arracher les victoires, ce qu'ont fait les nantais à l'aller, avec un but dans le temps additionnel, sur un coup-franc. C'est d'ailleurs la dernière défaite monégasque en L1 (16 matches sans défaite consécutifs).
Avec 13 victoires, pour 2 nuls et 1 défaite en 16 matches (44 buts marqués et 16 encaissés), l'ASM sera favorite contre Nantes, qui s'est aussi déplacé 16 fois (18 buts marqués et 20 encaissés) pour un bilan de :
- 5 victoires à Troyes (0-1 J03), Montpellier (0-1 J05), Strasbourg (1-2 J07), Amiens (0-1 J19), Guingamp (0-3 J23).
- 6 nuls à Bordeaux (1-1 J09), Saint-Etienne (1-1 J16), Toulouse (1-1 J21), Nice (1-1 J26), Marseille (1-1 J28), Metz (1-1 J30).
- 5 défaites à Lille (3-0 J01), Dijon (1-0 J11), PSG (4-1 J13), Rennes (2-1 J14), Caen (3-2 J24).

Historiquement, les résultats sont largement en faveur des monégasques lors de ces ASM-FCN, avec en 52 matches : 34 victoires, 9 nuls et 9 défaites (107 buts marqués et 59 encaissés).
Depuis la remontée des deux clubs en L1, l'ASM reste sur 4 victoires consécutives.

Pour Leonardo Jardim, l'enchaînement des matches ne doit pas poser problème à ses joueurs.
«La fatigue est une chose à laquelle nous sommes habitués. Les joueurs sont professionnels. A Rennes, on peut parler d’un mauvais match plutôt que de fatigue. Les premières 30 minutes l’équipe n’est pas fatiguée et c’est le pire moment. Nous aurions dû faire plus à Rennes.
Je discute toujours avec les joueurs. Dans les bons comme dans les mauvais moments. Nous sommes tous adultes, nous sommes tous ensemble. Dans le football personne ne peut faire de gestion. Ce qu’il doit se passer se passera. Les joueurs qui ne sont pas concentrés, qui trichent... Ils auront des problèmes. Nous avons alerté les joueurs que le présent c’est la vérité du football.
Cristiano Ronaldo est un exemple. Il joue tous les matches à fond, il veut toujours faire plus. C’est un très grand professionnel, avec une grande mentalité. Ce genre de joueur sait qu’il doit toujours rester toujours compétitif.
Contre Nantes, ce sera un match très équilibré. A l’aller nous avions été bien organisé mais nous avions perdu. Nantes est bien organisé, avec une bonne transition offensive. Ils ont un bloc bas. C’est une équipe difficile à jouer. C’est leur ADN de bien défendre.
Nous avons besoin de plus de dynamisme pour marquer des buts. C’est ce qui nous a manqué contre Rennes. Suivant la récupération des joueurs il y aura ou non des changements. Les remplaçants qui n’ont pas joué peuvent nous apporter.
Nous attendons Baldé et Moutinho contre Nantes, j’espère qu’ils seront prêts. Concernant Jovetic, nous allons voir sa situation. C’est un problème musculaire au mollet.
Je suis content d’être l’entraîneur de l’AS Monaco. Pour moi le présent c’est toujours le plus important. Ma tête est très concentrée sur ce club que j’aime. Je ne donne pas d’importance aux rumeurs.»
(Site officiel ASM)

Fabio Henrique Tavares «Fabinho» devrait une nouvelle débuter le match avec l'ASM.
«Il y a beaucoup de fatigue accumulée après l’enchaînement PSG et Rennes. On va bien récupérer. Il faut tout donner pour prendre les trois points contre Nantes. Il faut maintenir cet avantage sur l’OM et l’OL, deux belles équipes. Je suis concentré sur les prochaines échéances, bien finir la saison.
On a tout à disposition pour bien récupérer (cryo, massage, kiné...). On mange bien aussi, c’est important. On a plus trop l’occasion de jouer trois matches par semaine, c’est pour ça peut être. Il y a des joueurs qui peuvent rentrer dans l’équipe et nous amener de la fraîcheur.
Contre Rennes je ne m’attendais pas à être autant fatigué. On a un peu perdu l’habitude c’est vrai d’enchaîner tous les trois jours. Contre Nantes il ne faudra pas calculer. On aura toute la semaine prochaine pour récupérer.
Rennes nous a physiquement mangé. C’était une défaillance collective. Personne ne se gère, personne ne triche, nous étions juste fatigués. Celui qui triche c’est celui qui a le plus de chance de se blesser.
Contre Nantes, il faudra de la patience et mettre de l’intensité. C’est une très bonne équipe, avec de bons joueurs au milieu du terrain comme Rongier. On est chez nous, on va tout faire pour s’imposer.
La Coupe du Monde ? J’y crois encore un petit peu mais ça va être très très dur.
J’ai plus souvent joué aux côtés de Moutinho donc nous avons plus d’automatismes. C’est pareil avec Tielemans. Mais aux cotés de N'Doram j’ai un autre rôle car il est plus défensif.»
(Site officiel ASM)

Leonardo Jardim récupère donc Keita Baldé et João Moutinho, mais a perdu Jovetic.
Badiashile, Serrano et Boschilia sortent du groupe, Jordi Mboula sera certainement le 19ème homme.

Claudio Ranieri, le coach des nantais, va revenir pour la première fois sur un banc de touche au Louis-II depuis son départ en 2014. Pas forcément au bon moment pour lui, son équipe devant réagir après un 0-3 encaissé à domicile contre Saint-Etienne.
«Les matches à l'extérieur sont une chose, à domicile s'en est une autre. Monaco a gagné ses 5 derniers matches à domicile. C'est une équipe qui est championne de France, qui a changé des joueurs, mais ils sont encore là, à lutter. Ils sont deuxièmes. Ce sera pour nous un grand match.
Je veux voir comment nous allons réagir après le match contre Saint-Etienne. Je veux voir le caractère de mes joueurs, la force. Je pense que ce sera un beau match. Ok, nous avons mal joué, nous avons perdu. Je veux maintenant voir, après, comment nous allons réagir. C'est pour moi le plus important. Tout le monde peut mal jouer, tout le monde peut se tromper... mais ensuite, il faut réagir.
Le stade Louis II ? C'est pour moi un bon stade. J'ai fait de bonnes choses là-bas. J'y ai joué la SuperCoupe d'Europe avec Valence, on est remonté de Ligue 2 avant de finir 2èmes du championnat... C'est pour moi un bon stade. Mais je pense à l'équipe, et pas à moi.
Des solutions offensives ? Je suis conscient de cette question. Mais ce n'est pas maintenant qu'il faut chercher une solution offensive. Nous savons qu'il est difficile de marquer des buts. C'est pour ça qu'on doit avoir encore plus de "grinta" pour marquer quand un ballon se présente. Un ballon doit suffire.
Sala est-il usé ? Je le pense. Il a fait un grand championnat. Il a beaucoup donné. Je dois parler avec lui. Il est combattif. J'espère qu'il a encore la rage de faire quelque chose de bien.
Nous avons eu des problèmes avec les autres attaquants. On doit trouver une solution alternative.
Quand le championnat sera terminé, je dirai si je suis content ou non. Pour le moment, je suis en course et je veux penser positif, lutter, stimuler mes joueurs. On verra après.
Pour l'Europe, il y a maintenant beaucoup d'équipes devant nous. C'est pour ça que j'attends une réaction. Nous sommes là, à lutter. Nous devons bien faire les choses sur les derniers matches du championnat.
Nantes est en difficulté ? C'est vrai. La réaction est là. Mais c'est aussi vrai qu'il y a des adversaires. Saint-Etienne a changé 6 ou 7 joueurs par rapport au match aller. C'était une nouvelle équipe. Et je pense que les trois buts viennent de nos erreurs. Nous avons donné des opportunités en contre-attaque. Et notre force, ce sont les contre-attaques. On doit réfléchir et voir ce que nous avons mal fait, et comment on peut retrouver notre jeu.
» (Site officiel FCN).

Pour le déplacement sur le Rocher, le "Mister" a convoqué 20 joueurs. Coulibaly, Ditu, Sigthorsson sont blessés, Kwateng, Kacaniklic et Touré écartés.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nantes.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Mboula.

Pour Nantes : Braat, Dupé, Tatarusanu, Awaziem, Diego Carlos, Djidji, Dubois, Lima, Pallois, El Ghanassy, Girotto, Iloki, Krhin, Moutoussamy, Rongier, Thomasson, Baamou, Nakoulma, Ngom, Sala.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(05/04/2018)



Leurs performances lors des quarts de finale aller

Ils sont encore 6 anciens de l'ASM dans ces quarts de finale de la Ligue Europa 2017-18.
Retrouvons leurs performances.

  • La Lazio Rome s'est faite peur contre le RB Salzbourg, en se faisant égaliser deux fois par Berisha sur pénalty (1-1, 30e) et Minamino (2-2, 71e) qui ont répondu à Lulic (1-0, 8e) et Parolo (2-1, 49e).
    Mais Anderson (3-2, 74e) et Immobile (4-2, 76e) mettent les laziales hors d'atteinte en fin de partie.
    Wallace Fortuna Dos Santos n'était pas sur la feuille de match des romains.

  • L'Atletico Madrid a pris le dessus sur le Sporting Lisbonne, et il n'a fallut que 22 secondes pour cela, le temps pour Koke d'ouvrir le score (1-0, 1e).
    En fin du premier acte, Griezmann double la mise (2-0, 40e) pour les "matelassiers" qui prennent un bon avantage avant le match retour.
    Le portugais Fabio Coentrão a été titularisé dans les rangs du Sporting. Averti à la 56e, il a été remplacé à la 80e.

  • A Londres, Arsenal a pris un bonne option sur la qualification en dominant 4-1 le CSKA Moscou.
    Sans Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'est pas sur la liste des joueurs qualifiés (après avoir joué la Ligue des Champions avec Dortmund), les "Gunners" d'Arsène Wenger ont rapidement ouvert le score par Ramsey (1-0, 9e), mais se sont fait reprendre sur un coup-franc de Golovin (1-1, 15e).
    Arsenal a repris sa marche en avant et a vite pris le large sur un pénalty de Lacazette (2-1, 23e), une déviation acrobatique de Ramsey (3-1, 28e) et encore une frappe de Lacazette (4-1, 35e).
    S'il y a eu un festival de buts en première période, la seconde sera stérile.

  • En Allemagne, le RB Leipzig s'est imposé 1-0 face à Marseille, sur un but de Werner (1-0, 45e+1).
    Malgré quelques bonnes opportunités, les phocéens n'ont su marquer ce but si important à l'extérieur en coupe d'Europe.
    Lucas Ocampos a joué l'intégralité du match, Valère Germain est entré à la 80e, Aymen Abdennour est resté sur le banc des remplaçants.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES RÉACTIONS DE RENNES - MONACO (1-1)
    (04/04/2018)

    Leonardo Jardim
    «Nous avons manqué de maîtrise en première période. Nous n’avons pas été à notre niveau habituel et le Rennes a fait un bon match. Le match nul est justifié.
    Maintenant il faut bien récupérer pour préparer le match de samedi à domicile face à Nantes.»
    (Twitter ASM)

    «Je crois que ce n'est pas un gros match du côté de Monaco. Ce n'est pas facile de jouer ici trois jours. Après la finale de la Coupe de la Ligue, il y avait un peu de fatigue mais aussi la valeur de l'adversaire. Rennes, ces trois derniers mois, arrive avec un beau jeu et une bonne dynamique, mais c'est un point. Ce n'était pas l'objectif, Mais je pense que c'est justifié pour ce qu'on a fait. Maintenant on va avoir deux jours de récupération seulement. Peut-être qu'on aura besoin de faire d'autres changements pour donner de la fraîcheur à l'équipe face à Nantes.» (lequipe.fr & AFP)

    Sabri Lamouchi
    «On ne peut pas dire que ce soit une contre-performance contre le champion en titre, mais au vu des efforts, du contenu, de la prestation de mon équipe, je pense que mes joueurs auraient mérité la victoire. C'est certainement le match le plus abouti depuis ma prise de fonction et j'ai aimé l'entame de match. On a fait les choses avec cohérence.
    Monaco est probablement encore un peu dans la déception de la finale perdue, mais champion quand même, une seule occasion leur a permis de revenir dans le match. En deuxième période on est repartis sur les mêmes bases et j'ai été agréablement surpris qu'on ait pu tenir le rythme et se créer de nombreuses situations. On n'a pas été efficaces mais j'ai une grande satisfaction sur le contenu du match.
    Je ne pense pas qu'on puisse parler de déception, je dirais plutôt de la frustration, c'est ce que j'ai senti chez mes joueurs en rentrant dans le vestiaire. Je ne m'attendais pas à avoir autant d'occasions, pour être honnête, je ne m'attendais pas à un match si abouti.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Kévin N'Doram
    «On aurait pu perdre ce match, on est mal rentré dedans dès le début. On a su réagir en marquant après leur but mais ce n'est pas suffisant. Rennes nous a bougé. Il faut prendre des points à l'extérieur, bien sûr, mais aujourd'hui, vu la physionomie du match, Rennes mérite le match nul, voire plus.» (Micro BeIn Sports)

    Wahbi Khazri
    «Tout au long de la partie, je pense qu'on les a dominés, qu'on a été meilleur qu'eux. On s'est créé les meilleures occasions, malheureusement on n'a pas su concrétiser. On est malgré tout content de ce point face à une belle équipe de Monaco. Il y avait une belle ambiance, l'équipe le mérite car elle a tout fait pour l'emporter. Ce n'est pas une contre-performance, l'équipe a mis tous les ingrédients pour tenter de gagner ce match, il faudra mieux gérer, notamment dans la finition.» (Micro BeIn Sports)

    CHAMPIONNAT 31ÈME JOURNÉE, RENNES - MONACO : 1-1
    (04/04/2018)

    Avec 1 point, Monaco s'en sort bien

    L'AS Monaco ne pouvait espèrer mieux qu'un point à Rennes, en cette fin d'après-midi, avec un score de 1-1, Rony Lopes (1-1, 29e) répondant à Gnagnon (1-0, 20e).
    Privés de ballon, les monégasques ont passé leur temps à défendre et à courir après la balle, et peuvent s'estimer heureux de ramener le point du nul de Bretagne, grâce au manque de réalisme des rennais.

    Pour ce match, Leonardo Jardim a mis Badiashile et Serrano en tribune, et aligné Jovetic avec Falcao, soutenus par Lemar et Lopes. Pour remplacer Moutinho absent, N'Doram a été titularisé devant une défense inchangée.

    Et le match est très long à démarrer, il ne s'y passe rient pendant un quart d'heure, jusqu'à un coup-franc de Lemar repoussé sur Jovetic qui talonne pour Lopes. Son centre en retrait trouve Fabinho aux 18m, qui tire à côté (16e).
    - Rennes répond avec une frappe enroulée des 25m d'André, que repousse Suba (18e).
    - Corner joué en retrait avec Khazri pour Prcic qui centre pour Gnagnon à l'angle des 6m au second poteau qui reprend de volée et surprend Subasic avec une balle puissante au premier poteau. Le croate dévie dans son but (1-0, 20e).
    - Encore une tentative d'André des 25m côté gauche, enroulé, que claque Subasic (25e). Sur le corner, Gnagnon met sa tête au-dessus (25e).
    - Falcao pour Jovetic dans l'axe. Le tir du monténégrin est écrasé et capté par Koubek (26e).
    - Interception de Fabinho sur la ligne médiane, qui donne à Lemar et va se positionner sur le flanc gauche. Le brésilien est reservi sur le côté gauche de la surface, centre en retrait pour Falcao à l'entrée de la surface qui décale sur sa droite pour Rony Lopes qui frappe à ras de terre du droit, et trompe Koubek d'une balle croisée (1-1, 29e).
    - Corner repoussé sur Gélin dans l'axe, qui tire bien au-dessus (35e).
    - Contre rennais avec Khazri lancé côté droit dans le dos de la défense, qui perd son duel face à Danijel Subasic qui sort parfaitement pour repousser (36e).
    - Sarr est servi dans le dos de Raggi qui est pris de vitesse dans la surface. Arrivé sur la ligne de sortie de but, son centre en retrait est contré par le dos de N'Doram qui taclait pour lui couper la trajectoire. Sur le corner, André est trouvé sur la ligne des 6m dans l'axe, et envoit sa tête décroisée sur le poteau droit de Subasic (43e).

    A la pause, Monaco et Rennes se tiennent en échec, et les 22 joueurs reviennent pour la seconde période, que Jovetic ne jouera que 3 minutes. Apparemment touché, il est remplacé par l'ancien rennais Adama Diakhaby (48e).
    Et dans cette deuxième période, l'ASM n'aura jamais le ballon. Les attaquants en sont privés, le milieu est battu, la défense tient bon face à des rennais trop imprécis.
    L'ASM ne peut apporter le danger que sur balles arrêtées, et c'est ce qui est fait :
    - Sur un corner joué en retrait. Lopes centre de la gauche pour la tête de Jemerson au point de pénalty. Là-aussi c'est décroisée, mais ça rase le montant (51e).
    - Sur un coup-franc repoussé, Lopes centre pour le second poteau où Glik semble bien placé pour reprendre. Il hésite trop longtemps pour tenter la tête plongeante, avant de se raviser et tenter de reprendre du gauche. En retard et à côté (60e).
    - Tir enroulé de Bourigeaud des 25m, dans les gants de Subasic (61e).
    - Coup-franc à proximité du point de corner côté droit. Danzé coupe au premier poteau, Subasic met en corner. Il est joué en retrait pour la frappe lointaine de Khazri, à côté (65e).
    - Coup-franc lointain de Khazri qui met le ballon au second poteau par-dessus la défense où André recule et reprend de la tête. Sans force, Subasic capte (76e).
    - Tir puissant de Hunou des 25m. Subasic repousse des poings (83e).
    - Action en une touche de balle côté droit, avec André aux 18m qui donne dans la surface pour Bourigeaud côté droit. Face à la sortie rapide de Subasic qui se jette pour lui boucher l'angle, il centre fort pour le second poteau où Hunou, face au but vide, place une tête plongeante au ras du montant. Ouf (90e+1).

    Monaco prend le point du nul avec ce 1-1 à Rennes. Marseille (3e) est à 5 longueurs, Lyon (4e) à 7, à 7 matches du terme.
    Victoire à retrouver samedi contre Nantes de Claudio Ranieri, avant de se déplacer au Parc contre le PSG.

    Pour plus d'info sur la trente-et-unième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (03 & 04/04/2018)



    Leurs performances lors des quarts de finale aller

    Pour remporter cette Ligue des Champions 2017-18, il reste 5 anciens monégasques engagés en quarts de finale.
    Retrouvons leurs résultats.

  • En Espagne, le FC Séville recevait le Bayern Munich.
    Les andalous ont fait soufrir les bavarois, prenant l'avantage sur un but de Sarabia (1-0, 31e).
    L'entraîneur allemand est obligé de changer son équipe avec la blessure de Vidal, et fait entrer James Rodriguez à la 36e.
    C'est aussitôt payant, le Bayern égalisant sur un centre de Ribéry dévié par Navas dans son but (1-1, 37e).
    Les sévillans ne sont d'ailleurs pas chanceux, en seconde période un nouveau centre lobé de Ribéry trouve au second poteau la tête piquée d'Alcantara, là aussi dévié par un défenseur hors de portée de son gardien (1-2, 68e).

  • Remake de la dernière finale en Italie, où la Juventus Turin recevait le Real Madrid.
    Si l'année dernière le Real s'était imposé 4-1, les espagnols se sont encore baladés chez les champions d'Italie.
    Ronaldo ouvre le score en déviant un centre (0-1, 3e), alourdit le score d'un superbe ciseau retourné (0-2, 64e) et donne un ballon à Marcelo qui devance Buffon (0-3, 72e).
    Outre ces 3 buts qui éliminent la "Vieille Dame", les madrilènes de Zidane ont aussi trouvé deux fois les montants italiens.
    Pour la match retour, il n'y aura pas Dybala, expulsé à la 66e pour deux avertissements.

  • Le duel anglais entre Liverpool FC et Manchester City a largement tourné en faveur des "Reds".
    Sans Bernardo Silva (resté sur le banc), Yaya Touré (choix) et Benjamin Mendy (en reprise après sa blessure au genou), les "Citizens" ont été balayés en première période sur des buts de Salah (1-0, 12e), Oxlade-Chamberlain (2-0, 21e) et Mané (3-0, 31e).
    Les liverpuldiens souffrent en seconde mi-temps, mais tiennent bons contre City, qui ne se procure aucune réelle occasion de but.

  • En Espagne, le FC Barcelone a quasiment validé son billet en dominant l'AS Rome.
    Regroupés sur leur but, les romains se sont jetés pour repousser les assauts catalans, et même un peu trop en marquans deux fois contre leur camp par De Rossi (1-0, 38e) qui taclait aux 16m devant Messi, et Manolas (2-0, 55e) après un une-deux avec son poteau.
    Piqué a alourdi le score avec un but sur rebond (3-0, 59e), Dzeko sauve l'honneur (3-1, 80e) et Suarez profite d'un ballon qui traîne dans la surface pour redonner 3 buts d'avance au "Barça" (4-1, 87e).
    Le romain Stephan El Shaarawy est entré à la 72e.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    PRÉSENTATION RENNES - MONACO (J31)
    (03/04/2018)


    Pour la 31ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (2e) se rend chez le Stade Rennais FC (5e).

    Décalé en ce milieu de semaine en raison de la finale de Coupe de la Ligue, perdue par l'ASM, ce match à Rennes débute une série de 3 rencontres périlleuses pour l'ASM, qui recevra ensuite Nantes de Claudio Ranieri, puis ira au Parc-des-Princes chez un PSG qui aura le titre dans la poche en cas de victoire sur l'ASM.

    Invaincus depuis 6 matches (4 victoires et 2 nuls) les rennais luttent pour la 5ème place qui est européenne.
    Les monégasques, qui ont vu revenir Marseille et Lyon à 4 et 6 points, doivent reprendre de l'avance sur leurs adversaires et continuer leur série de 15 matches sans défaite en L1 (11 victoires et 4 nuls).
    Pour cela, l'ASM devra rester sur ses stats hors de ses bases, avec 7 victoires, 4 nuls et 3 défaites (30 buts marqués et 16 encaissés).
    Rennes à domicile, alterne le bon et le moins bon avec 6 victoires face à Lille (1-0 J10), Bordeaux (1-0 J12), Rennes (2-1 J14), Amiens (2-0 J16), Angers (1-0 J22), Troyes (2-0 J27), 2 nuls contre Dijon (2-2 J03), Saint-Etienne (1-1 J29) et 6 défaites devant Lyon (1-2 J02), Nice (0-1 J06), Caen (0-1 J08), PSG (1-4 J18), Marseille (0-3 J20), Guingamp (0-1 J24).

    Historiquement, l'ASM a gagné plus que son adversaire sur son terrain, avec 16 victoires, 10 nuls et 15 défaites (52 buts marqués et 50 encaissés).
    Sur les 5 dernières saisons, c'est aussi équilibré avec 2 défaites, 1 nul et 2 victoires.

    Leonardo Jardim veut retrouver le chemin de la victoire, mais en donnant un peu de repos à certains joueurs.
    «Nous ne sommes pas contents d’avoir perdu. Il s’est passé des choses que nous n’avons pas pu contrôler. Mais c’est le foot, c’est du passé. Il faut penser au championnat et à notre objectif.
    Il reste 8 matches. Nous avons un avantage mais ça ne suffit pas. Cette semaine nous avons deux matches très difficiles. Nous allons jouer à Rennes qui reste sur une série de 6 matches sans défaite. Ensuite on enchaîne avec Nantes avec seulement deux jours de récupération. Mais nous devons continuer de jouer avec nos limites, avec notre force. Ce sera plus facile si nous faisons deux bons résultats cette semaine. C’est un calendrier difficile. Au niveau physique ce sera difficile. Nous avons besoin de rester fort mentalement dans cette course à la 2e place.
    Tielemans a fait un match au niveau des autres. Il est sorti pour une décision stratégique car nous perdions 2-0 et il fallait prendre plus de risques en faisant rentrer un deuxième attaquant. C’est un jeune qui progresse avec nous. Il ne faut s’empresser, les choses avancent tranquillement. Il ne faut pas mettre trop de pression sur un joueur.
    Moutinho ? Samedi il sera peut être apte. Mais nous avons d’autres joueurs qui sont dans la zone rouge, ceux qui enchainent le plus.
    L’objectif ce sont les 6 points cette semaine. Mais le plus important c’est de bien gérer le fait que nous allons jouer deux matches en moins de trois jours.»
    (Site officiel ASM).

    Pas sélectionné avec le Portugal, Rony Lopes a eu la trêve pour souffler.
    «On était déçus après la finale. Maintenant nous avons déjà un match demain, il faut être prêt et oublier cette finale. On est tous prêts pour ce match. Rennes est dans une bonne dynamique, ils jouent la place pour l’Europe. Nous voulons garder notre 2e place, ce match est très important pour nous, on y va pour gagner.
    On voulait gagner la finale, cela n’a pas été possible mais il faut s’accrocher maintenant pour le match de mercredi. J’ai repensé beaucoup à mon occasion ratée. Cela aurait pu changer le match. Il faut apprendre de ces moments là. Cela peut arriver mais l’objectif c’est d’apprendre et ne pas la louper la prochaine fois.
    C’est bien d’enchainer vite afin que l’on ne cogite pas trop sur la finale. Ce sont deux matches très importants contre deux très bonnes équipes. Si on gagne ces deux matches, on a de bonne chance de conserver notre 2e place même si ce ne sera pas encore fini.
    La sélection ? Ce n’était pas une déception de ne pas être appelé. Je pense que si je continue de travailler une opportunité arrivera.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim a donc laissé João Moutinho au repos. Baldé, Benaglio, Pellegri et Traoré sont blessés. Julien Serrano est présent dans le groupe de 20 joueurs convoqués.

    A Rennes, Sabri Lamouchi espère jouer un mauvais coup à un de ses anciens clubs.
    «Les joueurs avaient besoin de cette trêve car ils ont beaucoup donné. Ils ont fait beaucoup d’efforts. La trêve a permis de se reposer après une belle série. Arrive-t-elle au bon moment ? Est-ce que ça va nous couper dans notre élan ? Va-t-on avoir du mal à repartir ? On le saura plus tard, et pas seulement après la réception de Monaco car quoiqu’il arrive, jouer cette équipe est toujours compliquée, même à domicile. Après, il y aura Nice. Ces deux matches ne seront pas une partie de plaisir.
    L’enjeu principal de ces 8 derniers matches est d’être convaincu que nous méritons d’être là où nous sommes. Nous devons tout faire pour y rester. Pour ça, il nous faudra redoubler d’efforts et de sacrifices. Les individualités sont au service du collectif mais il faut que l’équipe ait plus de maîtrise sur certaines situations. On a vu qu’à Bordeaux, on a perdu trop de ballons. Contre Saint-Étienne, on a concédé trop de situations de but. La suffisance n’est pas permise. Toutefois, nous sommes dans le vrai.
    Chaque match est une histoire différente. Nos deux derniers matches à domicile ont été complètement différents, comme les deux derniers à l’extérieur. On se concentre sur la préparation du prochain match face au champion de France.
    Monaco est une équipe qui a beaucoup d’automatisme. Elle a de la maîtrise, de l’expérience et de la personnalité. Ils jouent ensemble depuis un moment. Ils vivent de grandes choses ensemble. Ils ont été champions de France, ils ont joué la Ligue des Champions et ils ont été finalistes de la Coupe de la Ligue, ça crée des liens sur et en dehors du terrain. Ils connaissent leurs qualités et leurs forces.
    L'AS Monaco est un club qui a compté pour moi car j’ai gagné le championnat de France avec ce club en 2000. J’ai pas mal de bons souvenirs et d’amis sur la Principauté de Monaco.»
    (Site officiel SRFC).

    Face à l'ASM, il peut compter sur son groupe quasi au complet, et a convoqué 18 joueurs. Mexer, Maouassa sont écartés.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Rennes.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Serrano, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, N'Doram, Tielemans, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Jovetic.

    Pour Rennes : A. Diallo, Koubek, Baal, Bensebaini, Danzé, Gélin, Gnagnon, Zeffane, Amalfitano, André, Bourigeaud, Gourcuff, Hunou, Khazri, Léa-Siliki, Prcic, Sakho, Sarr.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 31ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (01/04/2018)
    Les résultats de la 31ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-3 

    Samedi à 17h, Dijon (10e) a été battu à domicile par Marseille (3e), 1-3.
    Les phocéens ont ouvert le score par Valère Germain (0-1, 36e), mais en seconde période ont accumulé les mauvaises nouvelles, avec les sorties sur blessure de Mandanda et Rami, puis en se faisant égaliser par Kwon (1-1, 73e), tout juste entré (72e).
    En fin de match, l'OM reprend l'avantage sur un corner dévié au premier poteau par Germain et repris au second poteau par Lucas Ocampos (1-2, 88e).
    Dans les dernières minutes, la défense dijonaise accumulent les fautes et les pénalties.
    Le premier, qui vaut une expulsion à Yambéré (90e+2) pour une grosse faute sur Ocampos, est stoppé par Reynet (90e+3).
    Le second, toujours frappé par Payet, est transformé (1-3, 90e+5).
    Lucas Ocampos (averti à la 62e) et Valère Germain ont joué tout le match, Aymen Abdennour n'était pas dans les 18 marseillais.

     2-1 

    Dimanche à 15h, Guingamp (14e) a dominé Bordeaux (11e).
    Comme il ne pouvait rien arriver en première période, les buts sont venus dans la seconde. Un coup-franc de Grenier (1-0, 55e) et une frappe de Diallo qui profite d'une partie de flipper (2-0, 59e) donnent deux buts d'avance aux bretons.
    Mais la victoire se fera dans la douleur, les girondins revenant dans la partie sur un pénalty de Malcom repoussé par Johnsson, mais la défense n'arrive pas à se dégager et le cuir revient dans les pieds de Malcom, au sol, qui marque de près (2-1, 80e). Ils seront même proches d'égaliser dans les ultimes secondes.
    Le breton Marc-Aurèle Caillard et le bordelais Jaroslav Plasil sont restés sur leurs bancs à regarder Soualiho Meïté jouer toute la partie.

     0-3 

    Dimanche à 17h, l'adversaire de l'ASM samedi prochain, Nantes (6e), a été lourdement battu sur sa pelouse par Saint-Etienne (9e).
    Debuchy a ouvert le score (0-1, 18e), Claudio Ranieri a pris des risques en seconde période qui ont ouvert des espaces pour Cabella, qui a inscrit un doublé (0-2, 54e et 0-3, 64e).
    Stéphane Ruffier a gardé les buts stéphanois.

     1-3 

    Caen (13e) a aussi perdu à domicile, contre Montpellier (7e) qui a pris le large en 3 minutes avec Sio (0-1, 22e) et Skhiri (0-2, 24e) qui ont poussé le cuir au second poteau.
    A la reprise, Sio alourdit le score (0-3, 54e) et en fin de partie Santini (1-3, 88e) sauve l'honneur des normands, qui ont joué sans Youssef Aït Bennasser, blessé.
    Pour le MHSC, Souleymane Camara est resté sur le banc.

     0-2 

    En bas de classement, Troyes (18e) a donné le bâton pour se faire battre chez lui par Nice (8e), avec une passe en retrait pour Pléa qui ouvre le score des 20m (0-1, 17e).
    En fin de partie, le buteur niçois double la mise sur une frappe déviée (0-2, 83e).
    Pour l'ESTAC, toujours pas de Tristan Dingomé qui est en reprise après sa blessure au genou en début de saison. Pour l'OGCN, Allan Saint-Maximin a été remplacé à la 81e, Nampalys Mendy n'était pas dans les 18.

     2-2 

    Derby houleux entre Strasbourg (15e) et Metz (20e), avec 9 avertissements et 2 expulsions, pour l'alsacien Ndour (64e) et le lorrain Selimovic (77e).
    Bahoken ouvre le score (1-0, 18e), Rivière égalise sur un pénalty (1-1, 24e) qui n'aurait jamais dû être accordé puisque c'est un messin qui a touché le ballon de la main dans la surface.
    A la reprise, Mollet met Metz devant (1-2, 46e), Seka égalise à 10 minutes de la fin (2-2, 79e) sur une lourde frappe.
    Titulaire, Emmanuel Rivière a été remplacé dans le temps additionnel (90e+2).

     0-1 

    Dans un stade à huis clos, Lille (19e) a encore perdu face à Amiens (16e).
    Les malheureux lillois ont donné le ballon, sur une touche en retrait, à Mendoza (0-1, 54e), puis touché deux fois les montants.
    Pour le LOSC, Kévin Malcuit a été titurisé, Kouadio Yves Dabila est entré en jeu à la 13e, Farès Bahlouli a fait de même à la 79e.
    Pour l'ASC, Lacina Traoré et Serge Gakpé ont débuté sur le banc, le togolais est entré à la 66e.

     2-0 

    A 21h, Lyon (4e) a dominé Toulouse (17e) avec deux buts de Depay en première période (1-0, 24e) dont un sur pénalty (2-0, 43e).
    Titulaire pour le TFC, Corentin Jean a été remplacé à la 69e.

    Pour rappel, le Paris S.G. (1er) a battu Angers (12e) le 13 mars dernier, 2-1.

    Le dernier match de la journée sera joué mercredi à 18h45 et opposera Rennes (5e) à l'AS Monaco (2e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille), Toko Ekambi (Angers) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice) avec 14 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.) avec 13 buts,
    - Depay (Lyon), Pléa (Nice), Roux (Metz), Sala (Nantes) avec 12 buts,
    - Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - *Rony Lopes (AS Monaco) et Sio (Montpellier) avec 10 buts,
    - 7 joueurs avec 9 buts,
    - 4 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Stevan Jovetic (AS Monaco) et Ocampos (Marseille),
    - 4 joueurs avec 7 buts dont Germain (Marseille),
    - 10 joueurs à 6 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco),
    - 17 joueurs à 5 buts dont Rivière (Metz),
    - 10 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco),
    - 26 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 49 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers) et Saint-Maximin (Nice),
    - 82 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), Bahlouli (Lille).
    - 23 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE PARIS S.G. - MONACO (3-0)
    (31/03/2018)

    Leonardo Jardim
    «Je pense que l'équipe de Paris a été plus réaliste, plus efficace que nous. Ce soir il y a eu un grand Kylian Mbappé de l'autre côté. Il a déséquilibré un peu le match. Je pense que notre équipe était avec la bonne attitude, a essayé de toujours chercher le but après le penalty. Elle n'y est pas arrivée, elle a raté trois fois la cage adverse, il y a eu le petit hors-jeu de Falcao... C'est comme ça. Je pense que l'adversaire a mérité cette victoire. Aujourd'hui l'équipe n'est pas arrivée à cet objectif. Maintenant il faut oublier la Coupe et travailler sur le Championnat. Cette semaine sera décisive avec deux matches contre deux équipes de qualité, Rennes et Nantes.» (AFP & lequipe.fr)

    Unai Emery
    «Nous avons vu évoluer les deux meilleures équipes de France. Tous les supporters ont vu un grand match. Nous avons mérité de gagner. Le premier but fait la différence. Nous avons affronté la pression, mais nous avons résisté. Monaco a fait une bonne première période. On a mieux maîtrisé le match en seconde période. Le plus important, c'est que le public ait vu un beau match.» (AFP & lequipe.fr)

    Vadim Vasilyev
    «Le score est un peu trop lourd. Félicitations au PSG qui a fait un très bon match. C'est triste car on avait l'ambition de gagner cette Coupe. Ça ne s'est pas joué à grand-chose. On a eu des occasions. Il faut vite tourner la page et se concentrer sur l'objectif principale, la deuxième place. On a vu un vrai match. La réussite n'était pas avec nous. C'est le foot. Je suis fier de mes joueurs.
    L'arbitrage vidéo ? Je peux comprendre les émotions. Je reste convaincu que dans le temps ce sera une très bonne chose. Il faut des réglages.»
    (lequipe.fr)

    Radamel Falcao
    «Paris a été plus efficace. Après, il y a eu l'arbitre. C'était en faveur d'une seule équipe, Paris.
    Pour le foot français, ce qu'a fait l'arbitre aujourd'hui, c'est la honte.»
    (Micro Canal+)

    COUPE DE LA LIGUE FINALE, PARIS S.G. - MONACO : 3-0
    (31/03/2018)


    Monaco encore battu en finale

    L'AS Monaco a une nouvelle fois perdu, logiquement, en coupe contre le Paris S.G., et une 3ème finale consécutive contre le club de la capitale.

    Cette fois, l'ASM a été battue 0-3, sur un pénalty de Cavani (0-1, 8e) sifflé avec l'aide de l'arbitrage vidéo (VAR), un but de Di Maria (0-2, 21e) et un but de Cavani en fin de partie (0-3, 85e).
    Mais ce match a aussi été marqué par un but accordé par les arbitres du match, mais refusé à Radamel Falcao par la VAR, alors qu'il était valable... une première mondiale que l'ASM se serait bien passée.

    Pour ce match, les deux entraîneurs devaient faire des choix. Emery met Nkunku et Weah en tribune, Leonardo Jardim fait de même avec Badiashile, Boschilia et Sylla.
    Le coach du PSG aligne son équipe-type, celui de l'ASM fait de même en laissant Jovetic sur le banc au profit de Tielemans qui joue en soutien de Falcao.

    Si l'avant-match est monégasque avec Jürgen Klinsmann qui apporte le trophée, et les anciens joueurs des 2 équipes Jérôme Rothen (40 ans aujourd'hui) et Ludovic Giuly qui donnent le coup d'envoi fictif du match, le réel début du match est pour le PSG qui confisque le ballon, avec Mbappé qui provoque.
    Dès les premières secondes, il défie Raggi côté droit, remonte le terrain et centre (2e).
    Puis il part en dribble aux 25m, rentre dans la surface, est fauché par Glik. Rabiot récupère le ballon au point de pénalty et n'a pas le temps de frapper, Mr Turpin siffle et montre le point de pénalty (4e).
    Au même moment, l'assistant a levé son drapeau pour signaler un hors-jeu de Rabiot, l'arbitre annule le pénalty... avant de demander la vidéo qu'il s'empresse d'aller voir pour confirmer sa première décision : Glik a fauché Mbappé avant le hors-jeu, il ordonne à nouveau un pénalty justifié.
    Cavani s'élance et frappe fort, à mi-hauteur sur la gauche de Subasic qui part du bon côté, mais est trop parti vers son poteau et ne peut que toucher le ballon (1-0, 8e).

    Comme la saison passée, Monaco a raté son début de match en encaissant un but. Mais la saison dernière, le but du PSG aurait dû être refusé pour hors-jeu... mais il n'y avait alors par de VAR...
    Pour le match de ce soir, le PSG insiste côté droit, côté de Raggi, avec un jeu technique très juste qui destabilise à chaque fois le bloc asémiste.
    Il faut une bonne dizaine de minutes pour voir Monaco être dangereux, avec une récupération haute de Moutinho, qui tacle et sert Tielemans qui enroule son tir des 20m. Au-dessus (12e).
    L'ASM sort peu à peu de son camp, laisse des espaces au PSG qui les prend et s'en sert. Sur un corner monégasque, le ballon est perdu avec Berchiche qui devance Falcao et dégage. Mbappé hérite du ballon, accélère côté droit en attirant à lui la défense, et sert parfaitement depuis son camp Di Maria parti de l'autre côté. A l'entrée de la surface, il contrôle et frappe à ras de terre au premier poteau que ne bouche pas Subasic, qui se troue en laissant passer le ballon (2-0, 21e).

    Monaco doit réagir, et le fait en se procurant des occasions de but, mais le PSG n'est pas en reste :
    - Centre fort de la droite que Lopes ne peut reprendre au second poteau (23e).
    - Centre en retrait de Sidibé pour Lemar à l'entrée de la surface, qui frappe à ras de terre en évitant le tacle de Verratti. De peu à côté (25e).
    - Cavani lancé dans le dos des défenseurs côté gauche, centre pour le second poteau et Mbappé qui se jette, mais ne peut reprendre. L'uruguayen a été signalé injustement hors-jeu (27e).
    - Pressing haut de l'ASM qui permet à Tielemans de frapper de demi-volée des 20m. Au-dessus encore (29e).
    - Touche côté gauche pour Falcao qui, après un contrôle orienté parfait, n'enroule pas assez sa frappe des 25m (30e).
    - Balle parfaite de Moutinho dans l'axe pour Rony Lopes, parti dans le dos de la défense. Face à Trapp avancé, il pique son ballon qui vient frôler le montant gauche du but parisien, mais du mauvais côté (34e).
    - Contre du PSG, centre d'Alves pour Mbappé au second poteau qui contrôle et remet sur Cavani aux 6m, qui rate son plat du pied et décroise trop sa reprise, qui passe de peu à côté (35e).
    - Côté droit, Fabinho donne à Tielemans qui fait de même avec Lopes qui centre au premier poteau pour la tête de Falcao, qui devance la sortie des poings de Trapp. Le gardien allemand dévie de la main sur le crâne du colombien, qui marque dans le but vide.
    Le but est validé par l'arbitre, mais la VAR fait son effet pour le PSG et annule le but, parfaitement valable, pour un hors-jeu. Mais comment peut-il y avoir hors-jeu quand Falcao est derrière le ballon au moment du centre de Lopes ?
    L'ASM inaugure une grande première : l'arbitrage volé par la vidéo que l'oeil de l'arbitre avait accordé.

    Pas découragés, les monégasques continuent d'appuyer pour revenir dans la partie, avec une frappe puissante de Lopes des 20m côté droit. Trapp repousse ds poings de l'autre côté, pour la volée de Lemar, qui oblige le gardien à mettre en corner (41e).
    Défensivement, l'ASM est perdue avec un Subasic qui rate aussi ses dégagements en donnant le ballon à Cavani aux 25m. Jemerson revient (43e).
    - Centre de Berchiche qui trouve Draxler au point de pénalty, qui tire en plein milieu. Subasic se rachète en repoussant des jambes, il avait anticipé et s'était jeté le long de son poteau gauche (44e).
    - Corner de Di Maria, tête piquée de Silva au second poteau. Hors cadre (45e+1).
    - Centre pour Alves au second poteau qui centre en frappant de volée. Di Maria est trop court au poteau opposé (45e+3).

    A la reprise, Leonardo Jardim a définitivement renié ses choix initiaux. Lopes a attendu 25 minutes pour retrouver son flanc droit et Lemar le gauche. Cette fois Tielemans est resté aux vestiaires, Stevan Jovetic entre (46e). Mais sans effet dans ce second acte qui est bien moins intéressant.
    - Perte de balle monégasque qui permet à Cavani d'être servi dans la surface côté droit. Il ne frappe pas et centre pour Di Maria au second poteau, devancé par Djibril Sidibé (49e).
    - Tir de Pastore, entré pour Di Maria (52e), côté gauche. Falcao repousse dans ses 6m devant Subasic... (55e).
    - Tir enroulé du gauche de Lopes, côté droit, dévié par la jambe de Berchiche sur la barre de Trapp, battu. Pas de corner (57e).
    - Mbappé centre pour Cavani, qui marque. But réfusé justement pour hors-jeu (74e).

    Après les entrées de Diakhaby et Ghezzal pour Lopes (73e) et Moutinho touché à un genou (79e), Monaco n'a pas plus d'occasion de revenir dans la partie.
    - Dégagement raté de Cavani dans sa propre surface, qui va sur sa main. Pas de VAR, le jeu continue au grand désarroi des monégasques (80e).
    - Mbappé aux 20m donne à Cavani à l'entrée de la surface, qui crochète Jemerson qui avait anticipé la remise, et frappe en taclant au premier poteau. Subasic est pris à contre-pied (3-0, 85e).

    L'AS Monaco perd une deuxième finale de Coupe de la Ligue consécutive contre le PSG, qui remporte le trophée pour la 5ème fois consécutive.
    2017-18 sera donc une année sans titre pour les monégasques, qui n'ont plus comme objectif de garder la deuxième place de L1. Pour cela, une victoire est attendue à Rennes, mercredi à 18h45, en match en retard de la 31ème journée qui continue demain.

    Les résultats de Coupe de la Ligue 2017-18.

    Les résultats de l'AS Monaco en Coupe de la Ligue depuis sa création.

    PRÉSENTATION FINALE COUPE DE LA LIGUE, PARIS S.G. - MONACO
    (30/03/2018)



    Pour le compte de la finale de la Coupe de la Ligue, l'AS Monaco affronte le Paris Saint-Germain, quadruple tenant du titre, à Bordeaux.

    Après la coupure internationale, les deux premiers clubs de Ligue 1 vont s'affronter pour le premier titre décerné en 2018.
    Ce match est aussi une revanche de la finale 2017 où l'ASM avait été défaite 1-4.

    Pour parvenir en finale, Monaco a successivement écarté Caen (L1, 2-0), Nice (L1, 2-1) et Montpellier (L1, 2-0) quand le PSG éliminait Strasbourg (L1, 4-2), Amiens (L1, 2-0) et Rennes (L1, 3-2).

    Historiquement, l'AS Monaco et le Paris Saint-Germain se sont déjà affrontés sur 9 tours de coupes, pour 10 matches.
    L'ASM en a remporté 3, les 3 premiers (en 1978-79 et 1984-85 pour 2 qualifications), fait match nul 1 fois et perdu 6 fois (7 éliminations successives depuis 1992-93).
    Il y a déjà eu 2 finales de Coupe de France entre monégasques et parisiens, et les deux clubs sont à une victoire chacune (1-0 en 1984-85 et 0-1 a.p. en 2009-10).

    Pour ne retenir que la Coupe de la Ligue, les deux formations se sont croisées trois fois, et à chaque fois le PSG s'est imposé :
    - 0-0, 2-3 t.a.b. en 1998-99, en 8èmes de finale,
    - 0-1 en 2008-09 en 16èmes de finale,
    - 1-4 en 2016-17 en finale.

    Mais la saison passée, l'ASM était en tête de la L1 avec le PSG à ses trousses, et était encore qualifiée en Ligue des Champions et en Coupe de France.
    Cette année, le titre est en poche pour les parisiens, l'ASM n'a plus que cette finale a disputé pour gagner un titre.

    La motivation est donc tout autre, et cette fois, Leonardo Jardim pourra aligner Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (il était suspendu l'année dernière).
    «On veut gagner. Un trophée fournit le CV de chacun. Mais la 2e place changerait la saison prochaine. Elle est plus importante. On a réduit le groupe en janvier pour plus de concurrence. Ensuite, c'est le respect de la règle collective et l'importance des performances individuelles. Vérité et cohérence sont les bases de ma relation avec les joueurs. Ils sont intelligents. Sans cette cohérence - discours-acte - tout peut se casser. Un joueur sort de l'équipe sur baisse de performances ou blessure.
    Nous aurons besoin de faire plus d’un but que l’adversaire, essayer de jouer mieux qu’eux. La stratégie ne suffit pas à gagner le match. Nous aurons besoin de jouer notre foot comme d’habitude. Il faudra faire en sorte que nous restions une équipe équilibrée.
    Le plus important c’est la concentration. Les internationaux n’ont eu que deux jours, il faut oublier la sélection et ne penser qu’à ce match. Les joueurs expérimentés ont l’habitude de cette gestion mais pour les plus jeunes c’est un peu plus difficile.
    J’ai confiance dans mon groupe. Tout le monde a l’ambition de remporter ce trophée.
    Baldé n’est pas en condition pour être là mais cela ne veut pas dire que nous allons jouer avec deux attaquants, Falcao et Jovetic.&»
    (Site Officiel AS Monaco)

    En forme depuis un mois, Marcos Lopes n'était pas à Lyon l'année dernière et n'a pas de sentiment de revanche, juste l'envie de gagner cette coupe et mettre fin à la série du PSG.
    «Nous n'avons pas un sentiment de revanche. Nous voulons gagner la finale, nous voulons gagner la Coupe. On sait que l'an passé, l'AS Monaco s'est incliné en finale. Mais cette saison on y va encore pour essayer de gagner. On pense en avoir les capacités.
    Le PSG est une équipe qui aime avoir le ballon. Il faudra très bien défendre face à eux. Et ensuite il faudra profiter des erreurs pour lancer nos contre-attaques. On devra aussi jouer notre football. Ne pas tout miser les contre-attaques. On a la qualité pour faire un bon résultat.
    On ne doit pas montrer de la peur face au PSG. On doit montrer que nous sommes là, que nous sommes une bonne équipe. Montrer que nous sommes là pour gagner, que l'on a peur de personne.»
    (Site Officiel AS Monaco)

    Son compère Kamil Glik a rappelé les différences avec la saison passée : la Coupe de la Ligue est un objectif cette saison.
    «L’année dernière nous avions d’autres objectifs prioritaires. Cette saison est différente. Nous ne sommes plus à la lutte pour le titre de champion, et nous ne sommes plus en Ligue des Champions. Nous allons tout faire pour ramener le trophée à la maison. Ce trophée est très important pour nous et pour le club.
    Nous nous sommes affrontés beaucoup de fois ces dernières saisons. Cette rivalité entre Monaco et le PSG est une bonne chose pour les deux équipes et le football français en général. Il y aura du public, le stade sera plein, ce sera une belle fête.
    Il reste encore deux mois à jouer. Nous avons un autre objectif qui est la deuxième place. Si nous atteignons ces deux objectifs avec la Coupe de la Ligue ce sera une très belle saison.»
    (Site Officiel AS Monaco)

    Contre le PSG, Leonardo Jardim est privé de Benaglio, Baldé, Pellegri et Traoré. Il a convoqué 21 joueurs.

    A Paris, Unai Emery a convoqué un groupe de 20 joueurs. Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé en font partie.

    «Les joueurs qui reviennent de leur équipe nationale ont conscience de l'importance de jouer un titre. On va aborder ce match avec l'expérience de celui de l'an dernier. On avait joué ce titre contre Monaco dans une grande ambiance qu'on va peut-être retrouver ici. On est motivés pour gagner ce titre.
    Je crois que l'équipe est prête, elle a surmonté l'élimination en Ligue des Champions. Chaque joueur a l'esprit tourné vers le collectif, avec la motivation. Demain est un moment important. J'espère qu'ils auront demain le même esprit, la même motivation, la même démonstration de tout donner.
    » (lequipe.fr).

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Paris S.G.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Jovetic, Sylla.

    Pour Paris S.G. : Aréola, Trapp, Alves, Berchiche, Kimpembé, Kurzawa, Marquinhos, Meunier, Silva, Di Maria, Diarra, Draxler, Lo Celso, Nkunku, Pastore, Rabiot, Verratti, Cavani, Mbappé, Weah.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    Les résultats de Coupe de la Ligue 2017-18.

    Les résultats de l'AS Monaco en Coupe de la Ligue depuis sa création.

    JOAO MOUTINHO PROLONGE SON CONTRAT
    (29/03/2018)
    Il a prolongé son contrat de 2 années

    En fin de contrat en juin prochain, João Moutinho et les dirigeants monégasques se sont entendus pour la prolongation de son contrat pour 2 années supplémentaires.

    Arrivé à l'été 2013 lors de la montée de l'ASM en Ligue 1, João Moutinho a depuis participé à 213 rencontres (153 de L1, 14 de Coupe de France, 9 de Coupe de la Ligue et 37 de coupes d'Europe) pour 12 buts marqués (9 de L1, 1 en coupes de France, de la Ligue et Ligue des Champions).

    Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
    «Nous sommes très heureux d’annoncer la prolongation de João Moutinho, un joueur performant, expérimenté et très important pour le projet de l’AS Monaco. C’est un exemple pour nos jeunes joueurs sur le terrain mais également en dehors. En contribuant aux résultats sportifs exceptionnels de ces cinq dernières saisons, João s’est imposé comme un joueur cadre. Cette prolongation permet au club de consolider son effectif pour l’avenir.» (Site officiel ASM)

    João Moutinho :
    «Je suis très heureux de prolonger mon contrat avec l’AS Monaco. Ces années ont été très positives sur un plan personnel mais également collectif avec de très beaux parcours en Ligue des Champions et le titre de champion de France. Je me sens très bien à Monaco, je vais continuer à donner le meilleur de moi-même pour aider l’AS Monaco à atteindre ses objectifs.» (Site officiel ASM).

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 27/3
    (27/03/2018)


    Les résultats du jour

  • Les U17 disputaient un Tour Elite, qualificatif pour l'Euro 2018 en Angleterre.
    Dans ce groupe 6 qui se jouait en Autriche, la France U17 affrontait le pays hôte, avec l'obligation de l'emporter pour être sûr de son destin.
    Mais à Rohrbach an der Lafnitz, les "Bleuets" avec Benoît Badiashile (titulaire) mais sans Khephren Thuram (resté sur le banc) ont été contraints au nul 0-0 avec un pénalty de Gnobo stoppé par le portier autrichien (22e).
    Pour aller en barrage et garder la 2ème place, il fallait espèrer au moins un nul du Danemark contre la Bosnie-Herzégovine, mais cette dernière l'a emporté 1-0.

    Au classement : 1er Bosnie 6 pts (qualifié), 2e Danemark 6 pts (barragiste), 3e France 4 pts, 4e Autriche 1 pt.

  • Même chose dans la catégorie du dessus, avec les U19.
    Cette fois l'Euro 2018 se jouera en Finlande, et le groupe 6 de ces éliminatoires se jouait en Espagne, où seul la première équipe de la poule se qualifiait pour la Finlande.
    Avant ce dernier match, la France avait 2 points d'avance sur l'Espagne et un nul suffisait à son bonheur.
    Sans le monégasque Nabil Alioui, resté sur le banc, la France a été menée sur un pénalty en début de seconde période, transformé par Ruiz (1-0, 52e), mais les "Bleuets" ont égalisé sur un csc de Cuenca Barreno (1-1, 63e) et pris l'avantage par Maolida (1-2, 66e).
    L'Espagne doit réagir, mais encaisse un autre but par Gouiri (1-3, 82e). Jordi Mboula fait alors son entrée (82e), qui est bénéfique pour son pays puisqu'il réduit l'écart peu après (2-3, 88e), mais il faut encore marquer 2 fois sans en encaisser, et la France marque encore par Diaby (2-4, 90e+1).
    Victorieux, les français seront à l'Euro U19 cet été, quand l'Espagne, la Belgique et la Bulgarie (victoire des belges 2-0 dans le dernier match) seront en vacances.

    Au classement : 1er France 9 pts, 2e Espagne 4 pts, 3e Belgique 3 pts, 4e Bulgarie 1 pt.

  • En Amical à Saint-Pétersbourg, la Russie a montré qu'elle aura du mal dans son Mondial, en perdant encore face à la France, 1-3.
    Didier Deschamps avait aligné Kylian Mbappé et Anthony Martial en attaque, Djibril Sidibé et Thomas Lemar restants sur le banc.
    Et la première mi-temps a été soporifique, mais les "Bleus" ont ouvert le score dans un sursaut, par Mbappé lancé dans la profondeur (0-1, 40e).
    En seconde période, Pogba marque sur un coup-franc direct (0-2, 49e), Smolov réduit le score (1-2, 68e) et Mbappé marque en fin de match (1-3, 83e).
    Martial a été remplacé à la 58e, Mbappé a demandé le changement après son 2ème but et a cédé sa place à Lemar qui a fêté sa 10ème sélection. Sidibé est resté sur le banc.

  • Toujours en amical, le Monténégro recevait la Turquie. Pas de Stevan Jovetic sur la feuille de match, les turcs ont mené 2-0 après 23 minutes mais n'ont su tenir le score, se faisant égaliser en fin de partie (2-2).

  • A Chorzów, la Pologne s'est faite peur en fin de partie face à la Corée du Sud.
    Avec Kamil Glik, titulaire, les polonais ont pris l'avantage en première période grâce à Lewandowski (1-0, 32e) et Grosicki (2-0, 45e).
    Sans Glik, remplacé à la 67e, la Pologne a souffert en fin de partie, encaissant deux buts par C.M. Lee (2-1, 85e) et H.C. Hwang (2-2, 87e).
    Dans les dernières secondes, Zielinski donne la victoire à la Pologne (3-2, 90e+2).

  • A Londres, à Craven Cottage, l'Australie et la Colombie ont fait 0-0.
    Radamel Falcao a joué la première période, James Rodriguez a été remplacé à la 82e. Les colombiens auraient pu l'emporter, mais le pénalty de Borja (85e) a été arrêté par le gardien australien.

  • A Bruxelles, la Belgique n'a fait qu'une bouchée de l'Arabie Saoudite, 4-0, buts de R. Lukaku (1-0, 13e et 2-0, 39e), Batshuayi (3-0, 77e) et De Bruyne (4-0, 78e).
    Yannick Ferreira-Carrasco a joué les 45 premières minutes, Youri Tielemans est resté sur le banc.

  • Au Havre, le Sénégal défiait la Bosnie-Herzégovine (0-0) sans Keita Baldé, forfait après sa contracture à la cuisse qui l'avait déjà empêché d'affronter l'Ouzbékistan. Il est aussi rentré sur le Rocher.

  • Cette nuit à Dallas (Etats-Unis), le Méxique affrontera la Croatie sans Danijel Subasic, un des 6 joueurs libérés dimanche dernier par son sélectionneur, qui est rentré en Principauté.

  • SÉLECTIONS : LE RÉSULTAT DU 26/3
    (26/03/2018)
    Le résultat du jour

    En amical à Genève (Suisse), le Portugal affrontait les Pays-Bas.

    Les portugais ont été dominés par les néerlandais qui se sont largement imposés 0-3 avec des buts de Depay (0-1, 12e), Babel (0-2, 32e) et Van Dijk (0-3, 45e+2) inscrits en première période.
    En seconde, les problèmes continuent pour les lusitaniens avec l'expulsion, pour deux avertissements, de Cancelo (62e).
    João Moutinho a participé au match, entrant à la 68e à la place de Ronaldo. Son ancien partenaire Bernardo Silva est resté sur le banc.

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 24/3
    (24/03/2018)

    Les résultats du jour

  • Les U17 disputent un Tour Elite, qualificatif pour l'Euro 2018 en Angleterre.
    Dans ce groupe 6 qui se joue en Autriche, la France U17 affrontait le Danemark à Rohrbach an der Lafnitz.
    Les "Bleuets" ont été défaits par les danois, 1-2, buts d'Isaksen (0-1, 31e), Begraoui (1-1, 49e) et Rose-Villadsen (1-2, 78e).
    Cette fois, Benoît Badiashile est resté sur le banc des remplaçants, Khephren Thuram a été titularisé.

    Dans l'autre match, l'Autriche a perdu à domicile contre la Bosnie-Herzégovine, 1-3.

    Au classement : 1er Danemark 6 pts, 2e France 3 pts, 3e Bosnie 3 pts, 4e Autriche 0 pt.

  • Même chose dans la catégorie du dessus, avec les U19.
    Cette fois l'Euro 2018 se jouera en Finlande, et le groupe 6 de ces éliminatoires se joue en Espagne.
    A Benidorm, la France a battu la Bulgarie, 2-0 avec un doublé du monégasque Alioui (1-0, 26e et 2-0, 79e) qui a joué les 90 minutes.

    L'autre match de la poule s'est aussi joué à Benidorm, entre l'Espagne U19 et la Belgique.
    Les espagnols se sont imposés 3-0, avec Jordi Mboula capitaine, remplacé à la 63e alors que le score était de 2-0.

    Au classement : 1er France 6 pts, 2e Espagne 4 pts, 3e Bulgarie 1 pt, 4e Belgique 0 pt.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 23/3
    (23/03/2018)
    Les résultats des matches amicaux du jour

  • A Saint-Denis, l'équipe de France affrontait la Colombie.
    Titularisés par Didier Deschamps, Djibril Sidibé, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (Anthony Martial est resté sur le banc) ont participé à la très bonne première demi-heure des "Bleus" face aux "Cafetiers" de Radamel Falcao et James Rodriguez, aussi titulaires.
    La France a ouvert le score par Giroud (1-0, 11e), pris l'avantage sur un but de Lemar bien décalé par Mbappé à la conclusion d'une magnifique action (2-0, 26e).
    Mais ça s'arrête là pour la France, qui encaisse rapidement un but sur un centre rentrant de Muriel que personne ne touche (2-1, 28e).
    En seconde période, la Colombie prend le jeu à son compte et égalise logiquement sur une action des monégasque, James centrant côté droit pour le plat du pied d'«El Tigre» (2-2, 62e).
    En fin de match, après les sorties de Mbappé (65e), du capitaine Falcao (62e) et de son remplaçant Rodriguez (83e), la Colombie obtient un pénalty que transforme Quintero (2-3, 85e), pour une victoire symbolique, la première contre l'équipe de France.

  • A Wroclaw, la Pologne se préparait à la Coupe du Monde contre le Nigéria.
    Avec Kamil Glik titulaire en défense, les polonais ont été battus par les "Super Eagles" sur un pénalty transformé par Moses (0-1, 61e).
    Le joueur du Cercle Bruges, Uwa Échiéjilé «Elderson», est resté sur le banc des remplaçants.

  • A Zürich en Suisse, le Portugal a dû attendre le temps additionnel pour renverser l'Egypte.
    Les "Pharaons" ont ouvert le score par Salah (0-1, 56e), les portugais ont marqué par l'inévitable Ronaldo, égalisant d'abord (1-1, 90e+2) et donnant la victoire aux siens (2-1, 90e+6).
    Titulaires, João Moutinho et Bernardo Silva ont été remplacés aux 62e et 68e.

  • A Nicosie, Chypre et le Monténégro se sont séparés sur un score vierge, 0-0. Titularisé, Stevan Jovetic a eu moins de réussite qu'avec l'ASM. Il a été remplacé à la 65e.

  • En tournée aux Etats-Unis, la Croatie a été battue par le Pérou, 2-0, buts de Carrillo (1-0, 12e) et Flores (2-0, 49e), qui a terminé à 10 avec le rouge de Yotun (75e).
    Danijel Subasic a joué toute la rencontre.

  • A Casablance (Maroc), le Sénégal et l'Ouzbékistan se sont quittés sur un nul 1-1.
    Keita Baldé n'a pu jouer ce match, forfait pour une contracture à la cuisse.

  • AMICAL, MONACO - GENOA : 4-1
    (23/03/2018)


    Monaco a dominé le Genoa

    En amical, l'AS Monaco a battu le Genoa CFC en fin d'après-midi, 4-1, buts de Moussa Sylla (1-0, 7e), Lapadula (1-1, 14e), Adama Diakhaby (2-1, 17e et 3-1, 81e) et Biraschi contre-son-camp (4-1, 90e+2).

    Leonardo Jardim a profité de ce match pour donner du temps de jeu à un grand nombre de ses habituels remplaçants, laissant Jemerson, Lopes et Fabinho sur le banc avec les jeunes Mbae, Bongiovanni, Appin et Sy.
    Il titularise les jeunes Serrano, Diallo et Sylla et les habitués au banc Touré, Jorge, N'Doram, Ghezzal, Boschilia et Diakhaby avec Benaglio dans les buts.


    Et l'ASM débute parfaitement, se procurant des occasions avec une tête de Touré sur un corner qui est repoussée par le poteau (5e).



    Puis Touré sert Moussa Sylla pour l'ouverture du score (1-0, 7e).







    Les italiens reviennent rapidement au score, après avoir buté sur la défense monégasque.
    Le ballon de Lapadula est repoussé par Benaglio, Bertolacci frappe au but, Benaglio repousse encore (9e).





    Lapadula, servi sur un centre de Medeiros, est seul au second poteau pour égaliser, n'ayant plus qu'à cadrer sa tête (1-1, 14e).





    Monaco reprend vite l'ascendant, avec une ouverture de Boschilia pour Diakhaby côté gauche, qui marque du plat du pied (2-1, 17e).






    Les italiens prennent possession du ballon, et viennent inquiêter Benaglio, avec un tir en pivot trop croisé de Lapadula (22e).




    Diego Benaglio se blesse quelques instants plus tard, dans un contact avec Serrano. Il tente mais doit céder sa place à Seydou Sy, touché au genou gauche (35e).






    Seydou Sy repousse des offensives génoises, et Monaco joue en contre et tente sa chance de loin.



    Pour la seconde période, Genoa fait 3 remplacements, Monaco un seul avec Lopes pour Sylla, Diakhaby passant dans l'axe.
    Les monégasques gèrent et attendent leurs adversaires pour profiter des espaces en contre, ce qu'ils font mieux après la sortie de Ghezzal et l'entrée d'Adrien Bongiovanni (75e).
    - Touré lancé par Diakhaby bute sur Lamanna (62e).



    - Tir enroulé de Ghezzal, sorti du bout du gant par Lamanna (73e).




    Lancé dans le dos de la défense, à la limite du hors-jeu, le jeune belge fixe le portier Lamanna et sert Diakhaby, seul au point de pénalty, qui a le temps de contrôler avant de pousser le cuir au fond des filets (3-1, 81e).







    En fin de match (plus de photo, batterie vide...), Monaco pousse, est proche du 4-1 sur des frappes de Rony Lopes (87e) et Bongiovanni (90e) qui trouvent la barre et la base du poteau gauche.
    Le 4-1 arrive à la dernière seconde du match, sur un centre de Jorge côté gauche, contré par son adversaire Biraschi. Le cuir file au premier poteau où Lamanna n'a pas la main assez ferme pour le repousser ailleurs que derrière son poteau (4-1, 90e+2).

    Les remplaçants de l'AS Monaco se sont imposés, ont pris un peu de rythme avant la série de 3 matches en 1 semaine contre le PSG en finale de Coupe de la Ligue, à Rennes et face à Nantes en L1.

    Retrouvez la feuille de match AS Monaco FC - Genoa CFC

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 21/3
    (21/03/2018)

    Les résultats du jour

  • Les U17 disputent un Tour Elite, qualificatif pour l'Euro 2018 en Angleterre.
    Dans ce groupe 6 qui se joue en Autriche, la France U17 affrontait la Bosnie-Herzégovine à Bad Waltersdorf.
    Avec Benoît Badiashile, titulaire et averti à la 61e, et Khephren Thuram entré à la 62e, les "Bleuets" se sont imposés 3-0 avec des buts de Da Cunha (1-0, 22e), Gboho (2-0, 44e) et Begraoui (3-0, 73e).

    Dans l'autre match, l'Autriche a perdu face au Danemark, 0-1.

    Au classement : 1er France 3 pts, 2e Danemark 3 pts, 3e Autriche 0 pt, 4e Bosnie 0 pt.

  • Même chose dans la catégorie du dessus, avec les U19.
    Cette fois l'Euro 2018 se jouera en Finlande, et le groupe 6 de ces éliminatoires se joue en Espagne.
    A Benidorm, la France a battu la Belgique après avoir été mené 0-2 avec des buts de Verlinden (0-1, 7e) et Bornauw (0-2, 47e).
    L'expulsion du gardien belge Gabriel (51e) fait du bien aux français qui marquent en fin de match par Pinto (1-2, 81e), égalisent par Gouiri (2-2, 86e) et gagnent par Pintor (3-2, 90e+1).
    Le monégasque Nabil Alioui est resté sur le banc français.

    L'autre match de la poule s'est aussi joué à Benidorm, entre l'Espagne U19 et la Bulgarie.
    Pas de but lor de ce match, malgré l'entrée de Jordi Mboula à la 64e.

    Au classement : 1er France 3 pts, 2e Bulgarie 1 pt, 3e Espagne 1 pt, 4e Belgique 0 pt.

  • MONACO RECEVRA GENOA EN AMICAL VENDREDI
    (19/03/2018)
    Le match aura lieu vendredi à 18h

    Afin de meubler la trève internationale pour les joueurs non sélectionnés, et de donner du temps de jeu à ceux qui n'en n'ont pas habituellement, l'AS Monaco a conclu une rencontre amicale vendredi 23 mars à 18h.

    Le match se jouera au stade Louis-II, contre le voisin italien du Genoa CFC, actuellement 13ème de Série A.

    LIGUE 1, 30ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (18/03/2018)
    Les derniers résultats de la 30ème journée de Ligue 1

    Quatre matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     1-2 

    Exceptionnellement, la LFP avait programmé un match à 13h, pour être visible en Chine.
    L'affiche de la soirée pour l'Empire du Milieu opposait Nice (7e), et ses investisseurs chinois, au Paris S.G. (1er) qui veut y ouvrir un bureau.
    Le match a été plaisant, avec de nombreuses situations que n'ont su concrétiser que Allan Saint-Maximin (1-0, 17e), lancé dans le dos de la défense du PSG.
    Pas de chance pour les niçois, ils se sont faits immédiatement reprendre sur un but de Di Maria (1-1, 21e), et les parisiens ses sont imposés en fin de match sur un but d'Alves (1-2, 82e).
    Pour l'OGCN, Allan Saint-Maximin a débuté et a été remplacé à la 83e, Nampalys Mendy n'était pas dans les 18 retenus.
    Pour le PSG, Kylian Mbappé a joué tout le match, Layvin Kurzawa est entré à la pause.

     1-1 

    A 15h, Metz (20e) et Nantes (5e) se sont neutralisés.
    La lanterne rouge a ouvert la marque par son buteur Roux (1-0, 12e), les "Canaris" de Claudio Ranieri ont rapidement répondu par Rongier (1-1, 23e).
    Entré en fin de match pour les lorrains (77e), Emmanuel Rivière n'a pu aider son club à l'emporter et prendre 2 points supplémentairesqui vont cruellement manquer en fin de saison.

     2-0 

    A 17h, Saint-Etienne (11e) a dominé Guingamp (13e) avec des buts de Subotic (1-0, 29e) et Cabella (2-0, 79e).
    Fortunes diverses pour les anciens gardiens de l'ASM. Stéphane Ruffier a joué pour les "Verts", Marc-Aurèle Caillard est resté sur le banc des bretons.

     1-2 

    A 21h, les deux poursuivants de l'ASM, Marseille (3e) et Lyon (4e) s'affrontaient.
    Après un bon début de match, l'OM ouvre logiquement le score par Rolando (1-0, 31e) mais cet avantage sera de courte durée.
    L'OL est réveillé, Mandanda multiplie les parades mais ne pourra rien sur le ballon dévié par Rami, qui score contre-son-camp (1-1, 42e).
    A la reprise, les lyonnais prennent l'avantage sur une belle frappe enroulée (1-2, 52e) face à des phocéens sans réaction, incapables de frapper au but entre les 32e et 75e.
    Entré en jeu à la place de Germain, Mitroglou égalise en fin de partie (2-2, 84e), et est signalé injustement hors-jeu à la 90e, partant de son camp. Sur le long coup-franc dévié, Depay marque de la tête et offre la victoire à l'OL (2-3, 90e), son premier but depuis celui de la victoire contre le PSG, le 20 janvier dernier, qui laisse l'OM à 7 pts de l'ASM et Lyon à 9.
    Titulaires, Valère Germain et Lucas Ocampos ont été remplacés aux 64e et 74e, Aymen Abdennour n'était pas dans les 18 marseillais.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
    - Toko Ekambi (Angers) avec 15 buts,
    - Balotelli (Nice) avec 14 buts,
    - Roux (Metz), Sala (Nantes) avec 12 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - Depay (Lyon), *Rony Lopes (AS Monaco), Pléa (Nice) avec 10 buts,
    - 5 joueurs avec 9 buts,
    - 6 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Stevan Jovetic (AS Monaco),
    - 3 joueurs avec 7 buts dont Ocampos (Marseille),
    - 9 joueurs à 6 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco), Germain (Marseille),
    - 16 joueurs à 5 buts,
    - 14 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 24 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 49 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers) et Saint-Maximin (Nice),
    - 83 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), Bahlouli (Lille).
    - 23 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 30ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (17/03/2018)
    Les résultats de la 30ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    Vendredi à 20h45, l'AS Monaco (2e) a battu Lille (19e) après avoir été mené par un but de Mothiba (0-1, 16e).
    Mais pour la 4ème fois consécutive Rony Lopes (1-1, 43e) et Stevan Jovetic (2-1, 61e) ont marqué pour l'ASM et donné une victoire importante, la 20ème en 30 matches.
    Les anciens monégasques Farès Bahlouli et Kévin Malcuit sont entrés aux 75e et 80e. Kouadio Yves Dabila est resté sur le banc du LOSC.

     0-2 

    Samedi à 17h, Bordeaux (9e) a été battu à domicile par Rennes (6e), qui a su profiter des erreurs girondines.
    L'équipe de Sabri Lamouchi a marqué par Sarr (0-1, 49e) sur une faute de main de Costil, Gourcuff a profité d'un mauvaise relance de Pablo (0-2, 86e).
    Pour le FCGB, Jaroslav Plasil (remplacé à la 59e) et Soualiho Meïté ont été titularisés.

     2-2 

    Samedi à 20h, Montpellier (8e) laisse s'éloigner les places européennes en se faisant rejoindre dans les dernières secondes par Dijon (10e).
    Les bourguignons ont ouvert le score par Saïd (0-1, 27e), les héraultais ont égalisé en seconde période par Skhiri (1-1, 59e) avant de prendre l'avantage par Sio (2-1, 67e).
    Le MHSC n'obtiendra pas les 3 points de la victoire, car dans le temps additionnel Saïd égalise (2-2, 90e+1).
    Souleymane Camara est resté sur le banc du club de La Paillade.

     3-0 

    Angers (14e) a fait un grand pas vers le maintien en battant Caen (12e) avec des buts de Tait (1-0, 11e), Toko Ekambi (2-0, 43e) et Oniangué (3-0, 74e).
    Côté SCO, Thomas Mangani a joué tout le match au contraire du malherbiste Youssef Aït Bennasser, remplacé à la 68e.

     2-2 

    En bas de classement, Toulouse (17e) et Strasbourg (15e) ont cru l'emporter et faire une excellente opération pour le maintien.
    Les alsaciens ont mené dès la reprise sur un but de Blayac (0-1, 46e) et pensaient obtenir eux aussi la victoire. Mais comme contre l'ASM, Sanogo a égalisé (1-1, 89e) puis scoré une nouvelle fois (2-1, 90e+2) pour un renversement de situation en 3 minutes.
    Mais il restait encore un peu de temps à jouer, qui a profité à Koné, qui égalise d'une tête plongeante déviée dans son but par Yago (2-2, 90e+5 csc).
    Finalement, aucune des équipes n'est satisfaite du résultat, celle de Corentin Jean, entré à la 70e est un peu plus frustrée.

     1-1 

    Encore un duel de mal classés et encore pas de club victorieux entre Amiens (16e) et Troyes (18e).
    Les deux buts du match ont été inscrits sur pénalty, Niane (1-1, 47e) répondant à Konaté (1-0, 38e).
    Seul ancien monégasque à pouvoir jouer en raison des blessures de son adversaire Tristan Dingomé et de son partenaire Serge Gakpé, Lacina Traoré a joué les 90 minutes à la pointe des picards.

    Demain dimanche, les quatre derniers matches de la journée :
    - A 13h, Nice (7e) reçoit le Paris S.G. (1er).
    - A 15h, Metz (20e) est l'hôte de Nantes (5e).
    - A 17h, Saint-Etienne (11e) accueille Guingamp (13e).
    - A 21h, Marseille (3e) affronte Lyon (4e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
    - Toko Ekambi (Angers) avec 15 buts,
    - Balotelli (Nice) avec 14 buts,
    - Sala (Nantes) avec 12 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.), Roux (Metz), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - *Rony Lopes (AS Monaco) et Pléa (Nice) avec 10 buts,
    - 5 joueurs avec 9 buts,
    - 7 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Stevan Jovetic (AS Monaco),
    - 3 joueurs avec 7 buts dont Ocampos (Marseille),
    - 9 joueurs à 6 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco), Germain (Marseille),
    - 14 joueurs à 5 buts,
    - 15 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 25 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 47 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 81 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 22 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - LILLE (2-1)
    (16/03/2018)

    Leonardo Jardim
    «Lille a fait un bon match. Le match nul aurait été plus justifié. L'adversaire a bien controlé le match en premiere période. Galtier avec son bloc très dense a été bien. En seconde période, on a été meilleur. Mais sur la fin, on a perdu le contrôle à nouveau, j'ai dû remplacer Falcao qui revenait (de blessure). Ce n'était pas un gros match de l'ASM. Je pense que c'est le match ou nous avons manqué le plus de passes. L'entrée de Jovetic a apporté un plus technique. Encore une fois, notre adversaire a fait mieux que nous en première période. 1-1 n'était pas mérité (pour Lille) à la pause. C'est une équipe relégable mais qui a des joueurs qui ont beaucoup de finesse technique.» (Micro BeIn Sport)

    Christophe Galtier
    «Toutes les défaites font mal, encore plus dans notre situation. Il y a de quoi râler parce qu'on offre des buts, par des erreurs de placements et parfois par excès de confiance. Je n'avais pas parlé de résultats à mes joueurs. J'avais simplement demandé que l'on rende le match très difficile à Monaco. On ne l'a rendu que difficile. Ce n'a pas été suffisant pour prendre un point. Il a manqué, dans les zones de vérité, de la justesse dans les zones défensives, et il y a eu de l'imprécision dans les zones offensives. En 2e période, on s'est laissé grisé durant un quart d'heure et on s'est fait sanctionner. On a offert le 2e but. Sur deux ou trois occasions, on s'est laissé aller à des gestes que l'on fait à l'entraînement. Contre Monaco ça ne pardonne pas. C'est une défaite, c'est négatif. Mais il ne faudra pas être tendu, crispé lors du prochain match, contre Amiens. Il faut arriver à inverser la tendance actuelle. On se bat. Il faudra un engagement total.
    Les huis clos? Ce sera très particulier. C'est une sanction très lourde, difficile à commenter. Elle reste en travers de la gorge. Je trouve que la sanction pour le club n'est pas justifiée. Mais il faut la respecter. Les gens disent que c'est mieux de jouer sans public. Je n'en suis pas convaincu. De toute façon, sur ce match, il y aura de la pression. Aujourd'hui, on est relégable. Cela fait 29 journées qu'on dit que Lille n'a pas le jeu d'un relégable, qu'on va faire une série et qu'on ne le fait pas.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Ibrahim Amadou
    «On est déçus parce qu'on n'a pas gagné. Il y avait de la place pour un résultat mais on sort encore avec une défaite. Avec ce contenu, on se doit d'y croire. Il reste huit matches à jouer, il y aura des confrontations directes entre les équipes qui jouent le maintien, et il ne faudra pas les rater. Le fait de prendre un but en première mi-temps, ça nous un peu tués. On avait les intentions pour faire la même chose en deuxième mi-temps. C'est une équipe qui a su jouer à l'expérience.» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 30ÈME JOURNÉE, MONACO - LILLE : 2-1
    (16/03/2018)

    Monaco bat Lille dans la difficulté et sans convaincre

    L'AS Monaco a remporté une nouvelle victoire, importante dans l'optique de la deuxième place de Ligue 1, en venant difficilement à bout de Lille (2-1), pourtant relégable, grâce à ses deux hommes en forme Rony Lopes (1-1, 43e) et Stevan Jovetic (2-1, 61e) qui ont répondu à l'ouverture du score de Mothiba (0-1, 16e).

    Pour ce match, Leonardo Jardim a d'abord fait un choix important, en laissant de côté Fabio Henrique Tavares «Fabinho», pour le préserver d'un éventuel avertissement qui l'aurait privé de la finale de Coupe de la Ligue contre le Paris Saint-Germain, lui qui avait déjà manqué l'évênement la saison dernière. Le brésilien est en tribune, avec le troisième gardien Seydou Sy.


    Les lillois débutent le mieux la rencontre, prenant la possession du ballon, et sont récompensés par un but de Mothiba qui conclut une action collective au milieu des plots de la défense asémiste (0-1, 16e).






    Menés une nouvelle fois, les hommes de Leonardo Jardim continuent sur leurs lancées et sont proches du 0-2 sur des actions de Maia (26e) et Mothiba (37e) et ne paniquent pas, habitués à renverser les matches (15 points pris après avoir concédé l'ouverture du score).





    Et sur sa première vraie occasion du match, sur un des rares ballons que Keita Baldé n'a pas perdu, il trouve Rony Lopes seul côté droit dans la surface qui s'y prend à deux fois pour battre Maignan qui a relaché le ballon (1-1, 43e).












    A la pause, Monaco est revenu au score un peu contre le cours du jeu, et Jardim effectue son premier remplacement en enlevant Baldé pour Stevan Jovetic. Lemar passe à gauche, Jovetic joue en soutien de Falcao et c'est rapidement payant.

    Le jeu monégasque a plus de mouvement, ça combine mieux et les actions se succèdent jusqu'à celle où Stevan Jovetic est à la conclusion d'un gros travail de récupération de João Moutinho qui lance le monténégrin, qui gagne son duel avec un ballon piqué croisé à l'entrée de la surface (2-1, 61e).






    Monaco mène, essaye de gérer et se fait peur avec une défense loin d'être sereine contre une attaque nordiste très brouillonne et qui fait toujours les mauvais choix.







    L'esentiel est fait, les trois points de la victoire pour mettre Marseille à 7 points et Lyon à 12, en attendant le match de dimanche entre les deux formations.
    Place maintenant à la trève internationale, avant le prochain match de l'AS Monaco à Bordeaux, contre le Paris S.G. pour la finale de Coupe de la Ligue. Ce sera avec Fabio Henrique Tavares «Fabinho».

    Pour plus d'info sur la trentième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (15/03/2018)





    Leurs performances lors des 8èmes de finale retour

    Ils étaient 7 anciens de l'ASM dans ces 8èmes de finale de la Ligue Europa 2017-18, ils seront 6 au prochain tour.
    Retrouvons leurs performances.

  • En Ukraine, le Dynamo Kiev n'a pas confirmé le résultat (2-2) fait chez la Lazio Rome.
    Les italiens se sont imposés 2-0 à Kiev, buts de Lucas (0-1, 23e) et De Vrij (0-2, 83e), sans Wallace Fortuna Dos Santos qui n'était pas sur la feuille de match.
    Dieumerci Mbokani est entré à la 70e pour le Dynamo.

  • En Espagne, l'Athletic Bilbao a encore perdu contre Marseille.
    Après le 1-3 au Vélodrome, les phocéens se sont encore imposés 1-2, buts de Payet sur pénalty (0-1, 38e) et Ocampos (0-2, 52e) contre une réalisation de Williams (1-2, 74e).
    Lucas Ocampos a joué les 90 minutes, Valère Germain et Aymen Abdennour sont restés sur le banc.

  • En République Tchèque, le Viktoria Plzen a remonté ses 2 buts de retard face au Sporting Lisbonne, grâce à un doublé de Bakos (1-0, 6e et 2-0, 65e).
    Dans le temps additionnel, les lisboètes ont un pénalty pour éviter la prolongation, mais Dost bute sur le portier Hruska (90e+2).
    Lors des 30 minutes supplémentaires, le Sporting score par Battaglia (2-1, 105e+2) et obtient son billet pour les quarts de finale.
    Fabio Coentrão a joué les 120 minutes du match.

  • Vainqueur 2-0 chez le Milan AC à l'aller, Arsenal ne s'est fait peur que 4 minutes après l'ouverture du score de Çalhanoglu (0-1, 35e), le temps pour Welbeck de transformer un pénalty (1-1, 39e).
    En seconde période, les milanais poussent mais ne marqueront pas, au contraire des "Gunners" d'Arsène Wenger qui scorent par Xhaka (2-1, 71e) et Welbeck encore (3-1, 86e).

  • Les autres matches :
      Lokomotiv Moscou - Atletico Madrid : 1-5 (aller 0-3)
      Lyon - CSKA Moscou : 2-3 (aller 1-0)
      RB Salzbourg - Borussia Dortmund : 0-0 (aller 2-1)
      Zénith Saint-Pétersbourg - RB Leipzig : 1-1 (aller 1-2)

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    PRÉSENTATION MONACO - LILLE (J30)
    (15/03/2018)


    Pour la 30ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (2e) reçoit le Lille OSC (19e).

    Face à une équipe relégable et en raison de la confrontation ce week-end entre Marseille et Lyon, les deux adversaires de l'ASM à la Ligue des Champions, les monégasques n'ont d'autres choix que de l'emporter pour prendre de l'avance sur au moins une de ces deux formations.

    La dynamique actuelle est nettement en faveur des asémistes, qui sont sur 14 matches sans défaite, 51 matches consécutifs à domicile avec au moins un but marqué.
    Côté LOSC, la série en cours est de 6 matches sans défaite (3 nuls et 3 défaites), avec le dernier match qui va rester dans les têtes nordistes avec l'envahissement du terrain à la fin de la rencontre et les coups donnés aux joueurs.

    Cette saison, l'ASM reste maîtresse chez elle, avec 12 victoires, 2 nuls et 1 défaite (42 buts marqués et 15 encaissés).
    En déplacement en 14 matches (11 buts marqués et 24 encaissés), Lille a remporté 3 victoires à Metz (0-3 J12), Lyon (1-2 J15), Caen (0-1 J20), fait 2 nuls à Angers (1-1 J04) et Nantes (2-2 J25) et concédé 9 défaites à Strasbourg (3-0 J02), Guingamp (1-0 J06), Rennes (1-0 J10), Amiens (2-0 J08 réporté), Montpellier (3-0 J14), Paris S.G. (3-1 J17), Dijon (3-0 J18), Troyes (1-0 J22) et Nice (2-1 J28).

    Historiquement, l'AS Monaco gagne une fois sur deux face au LOSC.
    En 47 matches, on décompte 24 victoires monégasques, 14 nuls et 9 défaites (72 buts marqués et 37 buts encaissés).
    Et comme sur les 6 derniers matches, l'ASM ne compte que 2 victoires pour 3 nuls et 1 défaite, il faut faire remonter les statistiques avec une nouvelle victoire.

    Leonardo Jardim se méfie du LOSC, qui s'est imposé à Lyon. Il ne souhaite pareille mésaventure.
    «L’adversaire va venir pour donner le maximum, faire le meilleur. Jamais un match n’est facile. ll faut jouer avec notre attitude positive, notre qualité de jeu. Je ne regarde jamais la couleur de l’adversaire, je regarde mon équipe avant tout.
    Ce qui s’est passé là-bas ? J’ai travaillé en Grèce et au Portugal, ce n’est pas un type de situation qui me choque facilement. Le plus important c’est notre travail, gagner les trois points pour conserver notre avantage. Il ne faut pas perdre de temps à regarder l’adversaire. Lille a de bons joueurs, avec un entraineur très expérimenté. Il faudra jouer avec nos limites comme à chaque fois.
    Falcao s’entraine depuis une semaine avec le groupe. Il pourra peut être débuter le match. Il peut jouer avec Jovetic, ou pas, on verra. Ce n’est pas un problème.
    Lemar est un joueur polyvalent qui peut jouer sur le côté ou dans l’axe. Il aime beaucoup toucher le ballon. Nous le faisons jouer là où l'équipe a le plus besoin de lui.
    Baldé a de très bonne stats en championnat. Nous sommes contents de lui, il a encore une marge de progression. J’espère qu’il finira bien la saison avec nous. C’est un joueur gourmand qui demande beaucoup le ballon, je le préfère sur le côté que dans l’axe. Il a besoin de continuer à progresser, il faut travailler chaque jour plus. Il a besoin de progresser aussi dans les informations que je lui donne.»
    (Site officiel ASM)

    Thomas Lemar débutera contre Lille, sur son côté gauche ou en soutien de l'attaquant si le duo Falcao - Jovetic n'est pas aligné.
    «Tous les matches de Ligue 1 sont compliqués. À nous de faire la part des choses pour aller chercher les trois points. C’est une très bonne équipe. Ils vont jouer leur carte jusqu’à la fin, j’espère qu’ils vont se maintenir, ils restent encore beaucoup de matches.
    Marseille-Lyon peut être décisif pour la suite mais quoiqu’il en soit il faut que l’on soit focalisé uniquement sur notre match de vendredi.
    Baldé ? Il s’est très bien intégré. C’est un mec adorable sur et en dehors du terrain. Son adaptation s’est très bien passée. La complicité se créé avec le temps, les automatismes sont là mais on peut encore progresser. Il est très rapide, très puissant et a une très grosse frappe de balle.
    L'Équipe de France ? J’attends la liste évidemment mais pas impatiemment. Que je sois dedans ou pas il faut travailler et ne pas baisser la tête. Il ne faut pas trop se gérer, j’essaye de jouer comme je le fais habituellement sans penser à la Coupe du Monde. On n’en parle pas du tout, on est juste focalisés sur notre objectif qui est la 2e place. Je suis un joueur assez polyvalent, ensuite c’est le sélectionner qui fait ses choix. Je me donnerai à fond. J’aime beaucoup toucher le ballon, j’ai plus d’automatismes et de repères dans l’axe.
    Que je marque ou pas, cela ne me fait pas cogiter. Je suis plus amené à faire des passes que de marquer. Même si on aime toujours marquer.
    On n’a pas encore discuté avec Falcao de ce match France-Colombie, ça viendra peut-être après Lille (sourire).»
    (Site officiel ASM)

    Contre Lille, Leonardo Jardim est toujours privé de Pietro Pellegri et Adama Traoré blessés. Diego Benaglio a repris avec le groupe et est dans les 20 joueurs convoqués, au contraire de Badiashile et Boschilia.

    Le coach des lillois, Christophe Galtier est revenu sur les incidents de la dernière journée.
    «Cette semaine, nous avons beaucoup et bien travaillé sur le terrain. Bien évidemment que j'ai parlé avec mon groupe à propos de samedi soir, en essayant de libérer la parole, d'évacuer déception, colère, craintes ou peurs. J'ai trouvé mes joueurs peu bavards.
    Vous dire que les joueurs n'ont pas été sensibles, c'est faux. Mais vous dire qu'ils en ont parlé toute la semaine ne serait pas vrai non plus. Il faut savoir évacuer les choses et se focaliser sur les matches qui arrivent.
    Ne tirons pas à boulets rouges sur les supporters du LOSC. Malheureusement, ce qui s'est passé samedi s'est aussi passé en Angleterre et dans d'autres championnats. C'est un problème de société. Il faut stopper ça, car ça peut aboutir à des drames.
    Que les entraîneurs et joueurs soient responsables de la situation sportive : oui. Les responsables de ce qu'il s'est produit samedi, ce sont les gens qui sont rentrés sur le terrain. Ce ne sont pas des hooligans. Ce sont des supporters qui ont pété les plombs.
    Oui il vaut mieux que notre prochain match soit à l'extérieur. Si on regarde les cotes on voit très bien qui sera le favori pour ce Monaco - Lille. Puis il est bon que cette coupure internationale intervienne avant Lille-Amiens. Faisons en sorte de retrouver une atmosphère positive.
    Notre récupération du ballon est généralement trop basse. Du coup il faut remonter 75 mètres, avec un adversaire qui vous en empêche. Si on le récupère plus haut on parviendra forcément à se procurer plus de situations.
    Les joueurs ne sont coupés de personne. Ils sortent dans Lille, ils rencontrent les gens, les lillois. Quand on leur demande de faire une photo, je suis convaincu qu'ils acceptent tout le temps.
    Croyez-moi que les joueurs ne sont pas fiers de la situation. Ils sont gênés, tristes quand ils saluent les gens du club au quotidien.
    » (Site officiel LOSC).

    Seul El-Ghazi est forfait. Ié et Kévin Malcuit, formé à l'ASM, sont de retour et présents dans le groupe de 18 joueurs, comme Kouadio Yves Dabila et Farès Bahlouli.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Lille.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Jovetic.

    Pour Lille : Maignan, Koffi, Alonso, Ballo-Touré, Dabila, Soumaoro, Ié, Malcuit, Mendes, Maia, Amadou, Soumaré, Bahlouli, Ponce, Pépé, Mothiba, Araujo, Benzia.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, MATCH AVANCÉ 31ÈME JOURNÉE
    (14/03/2018)
    Le résultat du match avancé de la 31ème journée de Ligue 1

     2-1 

    Pour éviter le calendrier fou de l'ASM la saison passée en fin de saison, en raison de sa qualification en Ligue des Champions et de la finale de Coupe de la Ligue, la L.F.P. a prévu cette saison d'avancer, au lieu de retarder, le match des équipes encore qualifiées en compétitions européennes au moment des 8èmes de finale.

    Si l'ASM jouera à Rennes le 4 avril, le Paris S.G. (1er) jouait ce soir son match de la 31ème journée contre Angers (14e), même si le match aurait pu être reprogrammé début avril avec l'élimination du PSG par le Real Madrid.

    Sans surprise, face à un adversaire qui privilégiait plus son match du week-end contre Caen que le déplacement chez le leader, les parisiens se sont imposés.
    Mais cela a été plus compliqué que prévu, même si Kylian Mbappé a marqué un doublé (1-0, 12e et 2-0, 25e).
    La complication est venue de l'expulsion rapide de Motta (16e) et du but de Toko Ekambi à un quart d'heure de la fin de la partie (2-1, 76e).
    Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé ont joué les 90 minutes de la partie, le premier a servi le second sur le but du doublé.
    Thomas Mangani était le capitaine du SCO.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (13 & 14/03/2018)




    Leurs performances lors de la seconde journée des huitièmes de finale retour

    Pour remporter cette Ligue des Champions 2017-18, il restait 10 anciens monégasques lors ce tour. Ils seront 5 en quarts de finale dans les 8 effectifs encore qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • En Italie, l'AS Rome recevait le Shakhtar Donetsk avec un but de retard après la défaite 1-2 en Ukraine.
    Et ce but de retard a été inscrit par Dzeko (1-0, 52e) au retour des vestiaires.
    La qualification s'est encore un peu plus profilée après l'expulsion d'Ordets (79e) pour le Shakhtar, qui n'a pu revenir au score.
    En fin de partie, Stephan El Shaarawy est entré à la 89e à la place de l'unique buteur du match.

  • En Angleterre, Manchester United a encore pu constater que faire 0-0 à l'aller à l'extérieur n'est pas un bon résultat, comme face à l'ASM en 1998.
    Face au FC Séville, les mancunéens se sont faits surprendre sur deux buts de Ben Yedder (0-1, 74e et 0-2, 78e), entré à la 72e, et n'ont pu que sauver l'honneur par Lukaku (1-2, 84e).
    En fin de partie, Anthony Martial est entré en jeu pour tenter d'égaliser (77e), Sergio Romero est lui resté sur le banc.

  • Sans surprise, le Besiktas Istanbul a été éliminé par le Bayern Munich.
    Déjà vainqueurs 5-0 en Bavière, les munichois se sont encore imposés en Turquie, 3-1, buts d'Alcantara (0-1, 18e), Gönul contre son camp (0-2, 46e), Love (1-2, 59e) et Wagner (1-3, 84e).
    James Rodriguez est entré à la 35e pour le Bayern, Vagner Love était titulaire chez le Besiktas et a été remplacé à la 75e.

  • Déjà efficace sur sa seule occasion à Londres pour faire match nul 1-1, FC Barcelone a remis ça contre Chelsea.
    Messi a rapidement ouvert le score (1-0, 3e) et donné une passe décisive pour Dembélé (2-0, 20e).
    En seconde période, Chelsea aurait dû bénéficier d'un pénalty pour une faute sur Giroud (49e) mais n'est pas revenu dans la partie. Au contraire, Messi ajoute un autre but (3-0, 63e), son 100ème en Ligue des Champions.
    Ce n'était pas le jour des "Blues". Ça aurait pu tourner en leur faveur avec un peu plus de réussite, outre le pénalty, car Alonso (45e) sur coup-franc et Rüdiger (90e) sur corner ont trouvé les montants catalans.
    Tiémoué Bakayoko est éliminé de la compétition, sans avoir joué contre le Barça. Il est resté sur le banc pour le match retour.

  • Les autres qualifiés :
      FC Bâle - Manchester City : 0-4 et 2-1
      Juventus Turin - Tottenham : 2-2 et 2-1
      Real Madrid - Paris S.G. : 3-1 et 2-1
      FC Porto - Liverpool : 0-5 et 0-0

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LIGUE 1, 29ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (11/03/2018)
    La fin des résultats de la 29ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     2-5 

    A 15h, Guingamp (11e) a bien débuté contre Nice (8e) avec un pénalty transformé par Grenier (1-0, 9e) et un autre qui aurait dû être sifflé dans la minute suivante pour une faute encore plus flagrante.
    Les "Aiglons" laissent passer l'orage, égalisent sur un contre par Pléa (1-1, 24e).
    L'attaquant niçois profite de l'absence de Balotelli pour faire un numéro aux bretons avec deux autres buts (1-2, 47e et 1-3, 58e).
    Les locaux poussent pour revenir dans la partie, marquent sur un csc de Marlon (2-3, 83e) et poussent encore mais se font prendre par deux autres buts de Srarfi (2-4, 86e) et l'inévitable Pléa qui signe un quadruplé (2-5, 90e+2).
    Marc-Aurèle Caillard a une nouvelle fois suivi le match de l'EAG depuis le banc.
    Allan Saint-Maximin a été titularisé et remplacé à la 79e, Nampalys Mendy n'était pas sur la feuille de match.

     1-0 

    A 17h, Lyon (4e) a retrouvé le chemin de la victoire contre Caen (12e) grâce à un but de Traoré (1-0, 63e) qui reprend un centre dévié deux fois.
    Le normand Youssef Aït Bennasser a joué les 90 minutes du match.

     1-2 

    A 21h, Toulouse (17e) et Marseille (3e) ont eu les occasions pour remporter le match, mais ce sont les phocéens, les mieux placés, qui se sont imposés.
    L'OM a vite pris l'avantage par Lucas Ocampos (0-1, 10e) sur sa lancée de la Ligue Europa, mais le TFC a égalisé contre le cours du jeu (1-1, 19e), avant de se procurer de nouvelles occasions sans les convertir.
    En fin de partie, 35 secondes après le remplacement de Germain, Mitroglou marque le dernier but du match (1-2, 79e) qui fait revenir Marseille à 4 longueurs de l'ASM.
    Pour le TFC, Corentin Jean est entré en jeu à la 68e. Pour l'OM, Lucas Ocampos et Valère Germain (remplacé à la 78e) ont été titularisés, Aymen Abdennour est resté sur le banc.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice), Toko Ekambi (Angers) avec 14 buts,
    - Sala (Nantes) avec 12 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.), Roux (Metz), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - Pléa (Nice) avec 10 buts,
    - 4 joueurs avec 9 buts dont *Rony Lopes (AS Monaco),
    - 6 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
    - 5 joueurs avec 7 buts dont Stevan Jovetic (AS Monaco), Ocampos (Marseille),
    - 10 joueurs à 6 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco), Germain (Marseille),
    - 13 joueurs à 5 buts,
    - 15 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 24 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 46 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 83 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 21 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CERCLE BRUGES PROMU EN 1ÈRE DIVISION BELGE
    (10/03/2018)
    Le club satellite de l'ASM jouera en D1A la saison prochaine

    Racheté l'été dernier par l'AS Monaco, le club belge du Cercle Bruges a joué en D1B, la deuxième division belge cette saison.

    Le format de ce championnat à 8 clubs, faisait que les clubs se rencontraient en matches aller et retour pour une première phase, et encore pour une seconde.
    Les deux vainqueurs de chaque phase se rencontraient ensuite en deux matches, pour connaître le nom du promu en 1ère division la saison prochaine et rejoindre le FC Bruges, le RSC Anderlecht, Standard de Liège et autres clubs de D1A.

    La première phase a été remportée par le KFCO Beerschot-Wilrijk, club d'Anvers, la seconde par le Cercle Bruges.
    Sur l'ensemble des deux phases, le Cercle possèdait le plus de points, le faisant recevoir pour le match retour.

    Le 4 mars dernier, pour le match aller, le Cercle Bruges a été largement dominé par le KFCO Beerschot-Wilrijk qui s'est imposé grâce à un but de Fessou (1-0, 53e) sur une grosse bévue de Paul Nardi, impeccable lors de ce match hormis sur son contrôle raté sur une passe en retrait.

    Ce soir, avec Paul Nardi, Isaac Koné, Irvin Cardona et Guévin Tormin, le club brugeois a retrouvé son jeu et trouvé la faille deux fois en première période par Mercier (1-0, 31e) sur une passe de Cardona et Crysan (2-0, 35e).
    En fin de match, les anversois sont proches de la correctionnelle sur un contre à 3 contre 1 mal joué par le Cercle, et dans la minute qui suit, Van Hyfte score de la tête (2-1, 84e) et envoit son équipe en 1ère division au bénéfice du but marqué à l'extérieur.

    Le Cercle Bruges pousse, joue aux abords de la surface du Beerschot et obtient un pénalty pour une faute sur Cardona, vérifié par l'arbitrage vidéo (88e).
    Irvin Cardona ne tremble pas, et le transforme d'un ballon placé à ras de terre, sur la gauche du gardien parti du bon côté, et qui le touche du bout du gant (90e).

    Après 4 minutes de temps additionnel, l'arbitre libère le Cercle Bruges et le staff de l'AS Monaco au grand complet (Vadim Vasilyev, Michael Emenalo, Nicolas Holveck, Filips Dhondt et Leonardo Jardim) venu soutenir le club belge.

    La saison du Cercle Bruges est déjà terminée avec cette promotion en D1A.
    Les autres clubs de D1B joueront des play-offs de qualification à la Ligue Europa ou de promotion/relégation en 3ème division.

    LIGUE 1, 29ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (10/03/2018)
    Les résultats de la 29ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-3 

    Vendredi à 20h45, Strasbourg (15e) a continué sa mauvaise série en perdant à domicile face à l'AS Monaco (2e), qui enchaîne un 14ème match sans défaite.
    Stevan Jovetic (0-1, 5e) a rapidement donné l'avantage à l'ASM, Bahoken a égalisé (1-1, 19e) mais les asémistes ont immédiatement repris les devants avec Rony Lopes (1-2, 21e) et le large par Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (1-3, 41e).

     5-0 

    Samedi à 17h, le match des extrêmes entre le Paris S.G. (1er) et Metz (20e) a tourné court.
    Le PSG a vite marqué par Meunier (1-0, 5e), Nkunku (2-0, 20e et 3-0, 28e), avant que Kylian Mbappé (4-0, 45e+1) et Silva (5-0, 82e) n'aggravent encore l'écart.
    Côté parisien, Layvin Kurzawa a été écarté, Kylian Mbappé a joué les 90 minutes. Pour Metz, Emmanuel Rivière est entré à la 64e.

     1-1 

    Samedi à 20h, Rennes (5e) et Sabri Lamouchi ont failli perdre face à Saint-Etienne (13e) qui avait ouvert le score par Subotic (0-1, 35e).
    Mais en fin de partie, Sarr a égalisé (1-1, 86e) en trompant Stéphane Ruffier, titulaire dans les buts stéphanois.

     1-1 

    Score nul aussi entre Lille (19e) et Montpellier (6e), Roussillon (1-1, 64e) répondant à Pépé (1-0, 41e).
    Pour le LOSC, Farès Bahlouli est resté sur le banc, Kévin Malcuit était encore forfait. Pour le MHSC, Souleymane Camara était titulaire et a été remplacé à la 60e.

     1-0 

    Nantes (7e) et Troyes (18e) étaient proches du nul, mais ce qui fait la différence entre deux équipes du haut de tableau et du bas, c'est aussi un buteur.
    Sala a donné la victoires aux "Canaris" de Claudio Ranieri en toute fin de partie (1-0, 86e).

     0-0 

    Pas de but entre Bordeaux (9e) et Angers (14e).
    Jaroslav Plasil et Soualiho Meïté ont joué toute la partie pour les girondins, Thomas Mangani n'a pu jouer pour le SCO, étant suspendu.

     1-1 

    Score de partié aussi entre Dijon (10e) et Amiens (16e).
    Konaté a ouvert le score dans le temps additionnel de la première période (0-1, 45e+2), Saïd a égalisé (1-1, 69e).
    Les picards Serge Gakpé et Lacina Traoré ont joué. Le premier est entré à la 27e, a été passeur décisif sur le but de son équipe et a été remplacé à la 62e.
    Le second est entré pour le dernier quart d'heure (76e).

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Guingamp (11e) reçoit Nice (8e).
    - A 17h, Lyon (4e) affronte Caen (12e).
    - A 21h, Toulouse (17e) accueille Marseille (3e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice), Toko Ekambi (Angers) avec 14 buts,
    - Sala (Nantes) avec 12 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.), Roux (Metz), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - 4 joueurs avec 9 buts dont *Rony Lopes (AS Monaco),
    - 6 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
    - 3 joueurs avec 7 buts dont Stevan Jovetic (AS Monaco),
    - 12 joueurs à 6 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco), Germain & Ocampos (Marseille),
    - 14 joueurs à 5 buts,
    - 14 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 24 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 47 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 82 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 20 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE STRASBOURG - MONACO (1-3)
    (09/03/2018)

    Leonardo Jardim
    «C'est une belle victoire sur un terrain très difficile. Nous avons été très efficaces en première période et en seconde nous avons essayé de rester équilibrés, car l'adversaire a profité de l'état du terrain pour pratiquer un jeu direct. Je pense que c'est une victoire méritée.
    Strasbourg nous a posé des problèmes et ce n'est pas facile pour une équipe joueuse comme nous de défendre sur du jeu direct. Mais nous avons bien défendu en seconde période, car on ne voulait pas encaisser de deuxième but.
    Malgré l'égalisation, la réaction est venue très vite, c'est bien. Nous avons repris un but d'avance, puis deux et après nous étions en confiance et nous avons pu conserver les trois points. Quand tu gagnes, c'est confortable, tu passes le week-end à récupérer. Les adversaires peuvent perdre des points, mais le plus important c'est notre match. Il faut qu'on gagne les trois points, peu importe ce que font les autres.
    Radamel Falcao ne s'est entraîné que quatre jours avec le groupe, il n'est pas à 100% et on menait 3-1 donc ça ne valait pas la peine de prendre de risques sur ce terrain difficile. Le plus important c'est qu'il s'entraîne, qu'il revienne à son niveau et il va bientôt rejouer. C'est bien d'avoir beaucoup de solutions offensives pour les neuf derniers matches de Ligue 1.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Thierry Laurey
    «J'ai vu une équipe qui a fait tous les efforts pour se créer des occasions, produire du jeu sur un terrain difficile.
    Malgré l'ouverture du score, on s'est remis en route. Mais après l'égalisation on a eu quelques relâchements coupables, comme d'habitude. On ne peut pas faire beaucoup plus offensivement, mais défensivement on peut faire mieux.
    Je n'ai pas vu beaucoup d'occasions pour Monaco, je suis très admiratif de leur efficacité. On a manqué de rigueur et c'est embêtant car la seconde période est très bonne. J'ai une équipe qui travaille, des garçons qui donnent le meilleur d'eux-mêmes.
    Monaco, ça va vite, c'est propre et parfois on ne peut pas suivre ce rythme-là. Je ne cherche pas d'excuse, on a fait le match qu'on voulait faire, j'ai même parfois été surpris. Je tire un coup de chapeau aux garçons, je suis déçu pour eux. C'est rageant et frustrant.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Stevan Jovetic
    «On joue bien, nous avons de bons résultats en ce moment. Je suis très fier de mon équipe et je souhaite continuer comme cela. Je joue numéro 9 parce que Falcao n'est pas là. Certes, je suis très content de marquer des buts. Falcao est un très grand joueur, c'est le capitaine de l'équipe, il est à plus de 20 buts par saison je ne cherche absolument pas à prendre sa place. On ne parle pas tout de suite de la finale contre Paris, car le match est dans plus de 20 jours, d'abord il y a le match contre Lille puis la trêve internationale.» (Micro Canal+ Sport)

    Benjamin Corgnet
    «Quand on est menée contre cette équipe de deux buts, elle gère plutôt bien. En première mi-temps, on paye cash les occasions qu'on laisse, on sait que face à une équipe comme celle-là ça ne pardonne pas, après il faut vraiment voir des motifs de satisfaction aujourd'hui. Parce qu'on a livré un gros match mais dans l'état d'esprit c'était vraiment cela qu'il fallait qu'on retrouve et si on fait des matchs de ce calibre jusqu'à la fin de la saison on peut s'en sortir c'est vraiment ce qui faut qu'on fasse.» (Micro Canal+ Sport)

    CHAMPIONNAT 29ÈME JOURNÉE, STRASBOURG - MONACO : 1-3
    (09/03/2018)

    Monaco ultra-réaliste en Alsace

    L'AS Monaco a remporté une nouvelle victoire, sa 19ème de la saison à Strasbourg (1-3), en étant d'un réalisme froid avec des buts de Stevan Jovetic (0-1, 5e), Bahoken (1-1, 19e), Rony Lopes (1-2, 21e) et Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (1-3, 41e) face à une formation alsacienne volontaire mais limitée.

    Pour ce match, les deux entraîneurs devaient enlever 2 joueurs pour en inscrire 18 sur la feuille de match. Aaneba et Da Costa (de retour de blessure) sont en tribune pour le RSCA, Loïc Badiashile et Jorge Marco de Oliveira Moraes pour l'ASM.
    Comme prévu, Radamel Falcao est de retour mais sur le banc. Il n'a pas les 90 minutes dans les jambes.

    Strasbourg, sur sa pelouse indigne d'un club professionnel, pousse et profite du terrain pourri et d'une mauvaise relance de Raggi. Bahoken récupère, remonte le terrain et frappe. C'est écrasé et bien à côté (1e).
    Les alsaciens profitent de la moindre ouverture pour tirer au but, et c'est surtout de loin, comme le tir de Liénard des 20m dans l'axe. Dans les bras de Danijel Subasic (4e).
    La réponse monégasque fait mal au RCSA, qui laisse trop d'espace : ouverture de Moutinho pour Sidibé seul côté droit, qui centre pour le premier poteau aux 6m où Stevan Jovetic décroise sa tête et trompe Oukidja (0-1, 5e).

    Strasbourg repart de l'avant et tente toujours sa chance :
    - Tir de Martin des 20m dans l'axe, sur une remise d'Aholou. Largement au-dessus (9e).
    - Coup-franc repoussé de Lopes qui lui revient. Son centre trouve au second poteau Andrea Raggi qui contrôle et prend son temps avant de frapper. Son ballon est dévié en corner par le bras bien décollé du corps de Koné. Pas de pénalty malgré les réclamations asémistes, une compensation car la faute sur le coup-franc initial était peu évidente (12e).
    - Tir de Terrier des 25m, sans solution. 10m à côté (15e).
    - Côté droit, Lala revient dans l'axe et sert Martin dans la surface et dans le dos de la défense. Son tir est contré par Jemerson et le ballon vient aux 6m au second poteau où Bahoken a suivi et trompe Subasic de prêt (1-1, 19e).

    Monaco ne prend pas un coup sur la tête et repart dans le camp du RCSA et reprend immédiatement l'avantage.
    Touche monégasque côté droit pour Jovetic, qui rentre dans la surface, pousse son ballon qui est dévié mais trouve Baldé côté droit qui centre en retrait. Oukidja se couche et dévie le ballon mais pas suffisamment pour empêcher Rony Lopes de reprendre, en pivot. Il loge le ballon au ras du montant droit du portier qui plonge vers son but (1-2, 21e).

    L'ASM reprend sa gestion, laissant le ballon à Strasbourg qui s'essaye toujours hors de la surface.
    - Tir de Blayac des 25m dans l'axe à ras de terre. Subasic capte en deux temps sur ce terrain bosselé (28e).
    - Centre de Lopes côté gauche. Dans l'axe, Seka devance Jovetic prêt à reprendre au second poteau (31e).
    - Tir de Bahoken des 20m côté gauche. Puissant, mais encore à côté (36e).
    - Centre dévié de Lala côté droit qui arrive au second poteau pour la tête de Blayac. Au-dessus (40e).
    - Baldé est lancé côté droit et met en retrait pour Fabio Henrique Tavares «Fabinho» qui rentre dans la surface et frappe fort. Martinez dévie du genou hors de portée de son gardien (1-3, 41e).

    - Tir enroulé de Liénard des 20m, sur Subasic (45e).

    A la pause, Monaco mène grâce à son froid réalisme.
    Au retour des vestiaires, Corgnet remplace Terrier, touché, et Strasbourg continue de pousser pour revenir au score. Monaco continue sa gestion et laisse le ballon.
    - Centre de Liénard pour Blayac, qui saute devant Raggi aux 6m dans l'axe. Au-dessus (48e).
    - Coup-franc de Liénard pour Martinez devant Subasic, mais Jemerson dévie en corner (53e).
    - Centre de Raggi en retrait pour Jovetic, contré par Martinez (56e).
    - Coup-franc de Lemar côté gauche, pour la tête de Stevan Jovetic. Encore au premier poteau, encore décroisé, mais cette fois le poteau opposé repousse sur un alsacien (57e).
    - Aholou tombe dans la surface monégasque et tout le monde s'arrête de jouer et se retourne vers l'arbitre qui demande de jouer. Bahoken centre alors pour le second poteau et la tête plongeante de Blayac, sur Suba qui capte sur sa ligne (64e).

    Deux autres changements ont lieu : Martin et Djibril Sidibé se plaignent de douleur et sont remplacés par Grimm et Almamy Touré (65e).
    - Contre monégasque avec Jovetic qui lance Lopes côté gauche. Sous le pressing défensif, il frappe à côté (68e).
    - Corner repoussé sur Grimm dans l'axe aux 25m. Sa frappe frôle le montant gauche du but de l'ASM, accompagné par Subasic (74e).
    - Bahoken est lancé plein axe, couvert par Touré qui traine. Kamil Glik revient, l'oblige à s'excentrer, tacle lorsque l'attaquant feinte et crochète, éliminant aussi Subasic sur l'action, mais s'excentre encore et tire dans un angle fermé, à côté (77e).
    - Tir de 25m enroulé de Corgnet qui fleurte avec la lucarne droite monégasque (82e).
    - Tir de Tielemans des 20m. Oukidja se détend sur sa droite et repousse (90e+2).

    En fin de partie le terrain a laissé des trâces dans les organismes : Lala touché est remplacé par Ndour (82e), Keita Baldé se plaint aussi et laisse sa place à Youri Tielemans (79e), comme Thomas Lemar avec Rachid Ghezzal (85e).

    Mais le principal est fait, l'AS Monaco remporte une nouvelle victoire, met Marseille à 7 points et Lyon à 12, Tielemans et Fabinho n'ont pas été avertis. Ils sont encore sous le coup d'une suspension pour la finale de Coupe de la Ligue, en cas de nouvel avertissement contre Lille vendredi prochain.

    Pour plus d'info sur la vingt-neuvième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (08/03/2018)






    Leurs performances lors des 8èmes de finale aller

    Pour remporter cette Ligue Europa 2017-18, 15 sont encore en lice avec 8 anciens monégasques dans leurs effectifs.
    Retrouvons leurs performances.

  • Surprise en Italie, où le Milan AC a été battu à domicile par Arsenal, qui a des difficultés en championnat.
    Sans Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'est pas sur la liste des joueurs qualifiés (après avoir joué la Ligue des Champions avec Dortmund), les "Gunners" d'Arsène Wenger se sont imposés grâce à deux buts en première période de Mkhitaryan (0-1, 15e) et Ramsey (0-2, 45e+4).

  • Toujours en Italie, la Lazio Rome et le Dynamo Kiev se sont quittés sur un score nul de 2-2.
    Les ukrainiens ont ouvert la marque par Tsygankov (0-1, 52e), mais Immobile a vite égalisé (1-1, 54e) et Anderson (2-1, 62e) donné l'avantage aux romains.
    En fin de partie, Moraes (2-2, 79e) a remis les deux formations dos-à-dos avant le match retour.
    Pour la Lazio, Wallace Fortuna Dos Santos a été titularisé et remplacé à la 85e. Pas de Dieumerci Mbokani côté ukrainien, qui a terminé à 10 avec l'expulsion de Garmash (90e+7).

  • A Marseille, les phocéens n'ont eu besoin que d'une quarantaine de secondes pour prendre le dessus sur l'Athletic Bilbao, avec un but de Lucas Ocampos (1-0, 1e).
    L'OM a rapidement pris le large avec Payet (2-0, 14e), mais les espagnols sont revenus grâce à un pénalty discutable transformé par Aduriz (2-1, 45e+3).
    En seconde période, Lucas Ocampos marque encore pour une victoire olympienne avec plus de relief (3-1, 57e).
    Pour ce match, Valère Germain (averti à la 38e et remp lacé à la 71e) et Lucas Ocampos ont été titularisés. Aymen Abdennour n'était pas sur la feuille de match.

  • Le Sporting Lisbonne aurait pu l'emporter plus largement face au Viktoria Plzen que sur le score de 2-0 final.
    Les deux buts du match ont été inscrits par Montero (1-0, 45e+1 et 2-0, 49e), le premier sur une remise acrobatique de Fabio Coentrão, titulaire et remplacé à la 85e.

  • Il n'y a plus d'ancien monégasque dans les rangs de l'Atletico Madrid, qui recevait le Lokomotiv Moscou.
    En rupture avec les "matelassiers", Yannick Ferreira-Carrasco a quitté l'Espagne pour la Chine, où il a rejoint le Dalian Yifang, contre un chèque de 30 M€.
    Pour le match de ce soir, l'Atletico s'est facilement imposé 3-0, face aux tombeurs de Nice, grâce à des buts de Ñiguez (1-0, 22e), Costa (2-0, 47e) et Koke (3-0, 90e).

  • Les autres matches :
      CSKA Moscou - Lyon : 0-1
      Borussia Dortmund - RB Salzbourg : 1-2
      RB Leipzig - Zénith Saint-Pétersbourg : 2-1

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    PRÉSENTATION STRASBOURG - MONACO (J29)
    (08/03/2018)


    Pour la 29ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (2e) se rend chez le RC Strasbourg Alsace (15e).

    Une fois de plus, l'ASM ouvre la journée et se rend en Alsace avec l'objectif de poursuivre sa série de 13 matches sans défaite, de l'emporter pour mettre l'OM à 7 points.
    Et gagner dans le Bas-Rhin, Monaco peut le faire en s'appuyant :
    - Sur son attaque, la deuxième de L1 avec 69 buts marqués, face à la 3ème plus mauvaise défense avec 49 buts encaissés.
    - Sur les derniers résultats, 4 victoires et 1 nul pour Monaco contre 1 victoire, 1 nul et 3 défaites pour Strasbourg.

    Mais cette saison, les alsaciens sont capables de tout chez eux : battre le PSG, tenir l'OM en respect et perdre face à Amiens.
    Le bilan à domicile est de :
    - 6 victoires devant Lille (3-0 J02), Rennes (2-1 J13), Paris S.G. (2-1 J16), Toulouse (2-1 J18), Dijon (3-2 J22), Troyes (2-1 J25),
    - 4 nuls : Marseille (3-3 J09), Angers (2-2 J11), Caen (0-0 J15), Montpellier (0-0 J27),
    - 4 défaites : Amiens (0-1 J05), Nantes (1-2 J07), Guingamp (0-2 J20), Bordeaux (0-2 J24).

    A l'extérieur, Monaco présente quasiment le même bilan que son adversaire chez lui : 6 victoires, 4 nuls et 3 défaites, mais a marqué plus de buts (27 contre 20) et en a encaissé moins (15 contre 18).

    Historiquement, les confrontations sont en faveur des locaux, avec 11 victoires monégasques, 16 nuls et 15 défaites (51 buts marqués et 65 encaissés), avec un avantage à l'ASM sur les derniers matches avec 2 nuls 0-0 et 2 victoires 2-1 et 2-0.
    Mais cela fait 10 ans que les 2 clubs ne se sont plus affrontés, le Racing déposant le bilan et repartant en 5ème division.

    Pour ce match, Leonardo Jardim voit le retour de Radamel Falcao, mais serait-il prêt à jouer ?
    «Si Falcao est apte et disponible, je l'emmène dans le groupe, mais ça ne veut pas dire qu'il va jouer vendredi. Il s’est entrainé cette semaine, il va revenir à son niveau. Nous sommes toujours très contents quand Falcao est avec nous. Mais nous avons confiance en tout le monde. Notre stratégie c’est un jeu collectif, un jeu dans lequel tout le monde peut marquer. Nous comptons sur tous les joueurs. Bien sûr que le retour de Falcao a un impact positif sur le groupe. C’est un joueur que tout le monde aime.
    Avoir pris de l’avance au classement, c’est bien mais le plus important c’est de travailler avec notre méthode, nos objectifs. Le plus important chaque week-end c’est le résultat de Monaco, pas ceux des autres.
    Strasbourg est une équipe de qualité, très forte à la maison avec beaucoup d’agressivité, de pression devant. Ils ont une grande intensité de jeu, changent beaucoup de système tactique; c’est toujours difficile de jouer contre eux. Il faut faire un match sérieux pour tenter de remporter les trois points.
    Moi je ne pense pas à la Coupe du Monde. Les joueurs ont besoin de rester confiants pour y aller. Je ne comprends pas l’idée comme quoi ils auraient besoin de moins jouer pour se préparer.
    C’est dommage qu’il n’y ait plus de club français en Ligue des Champions car nous avons besoin de points pour qualifier plus de clubs en Coupe d’Europe. Cela montre encore une fois qu’il est très difficile d’aller en quart, en demie de la Ligue des Champions. Nous l’avons fait deux fois en 3 saisons. Cela valorise forcément notre projet, la stratégie de l’AS Monaco.»
    (Site officiel ASM).

    En défense, l'entraîneur de l'ASM pourra sur Glik de retour de suspension et de Jemerson de Jesus Nascimento.
    «Nous sommes dans une bonne période. Nous avons trouvé un équilibre sur les derniers matches à domicile comme à l’extérieur.
    Falcao est un joueur important qui manquerait à n’importe quelle équipe. Il va nous apporter toute sa qualité même si nous avons réussi à avoir de bons résultats sans lui car le coach a su trouver des solutions pour bien équilibrer l’équipe. Baldé et Jovetic ont joué en pointe pendant son absence. Ils sont un peu plus mobiles. Falcao est plus un joueur de surface toujours là pour conclure les actions. Nous, on s’adaptera à l’attaquant qui sera aligné.
    Strasbourg est une équipe qui met beaucoup d’intensité dans un stade très chaud. À nous d’apporter le répondant pour remporter les trois points. On prépare nos matches uniquement en pensant à nos adversaires, à notre équilibre. On ne pense pas à nos concurrents.
    La Coupe du Monde ? C’est une échéance importante pour tous les joueurs mais je reste tranquille. C’est une pression, mais j’essaye de ne pas y penser, faire de mon mieux au quotidien, avec mon club et les choses arriveront naturellement.»
    (Site officiel ASM).

    En Alsace, Leonardo Jardim a convoqué 20 joueurs. Radamel Falcao est bien présent, au contraire de Gabriel Boschilia. Pietro Pellegri opéré cette semaine d'une pubalgie est absent pour au moins 6 semaines.

    A Strasbourg, Thierry Laurey souhaite prendre un petit point contre l'ASM.
    «Il est évident qu'on aimerait gratter quelque chose. Après, Monaco est un gros morceau. On va faire en sorte de les perturber et de faire une grosse perf'.
    Que ce soit face à Paris ou Marseille, on est resté dans le match le plus longtemps possible. Face à ce genre d'équipe, il faut se sublimer. On joue à la maison devant un public nombreux, on se doit de sortir une grosse performance demain soir.
    Ça se joue à pas grand-chose à chaque fois à l'image du match contre Caen. Contre l'AS Monaco, j'espère que nous nous focaliserons sur l'intensité, l'impact avant de penser au résultat. Contre les gros, si tu restes dans l'ordinaire, tu es mort.
    Benjamin Corgnet n'est pas prêt physiquement à tenir 90 minutes mais il est capable d'apporter l'étincelle. C'est un garçon qui se déplace très bien et qui sait marquer des buts. Il faut lui laisser du temps.
    On a un point au coup d'envoi, si on pouvait le garder, ce serait fantastique.»
    (Site officiel RCSA).

    Pour garder le 0-0 initial, le coach alsacien doit se passer de Mangane, Foulquier et Gonçalves blessés, et a convoqué 20 joueurs.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Strasbourg.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Jovetic.

    Pour Strasbourg : Oukidja, Kamara, Seka, Salmier, Koné, Martinez, Lala, Ndour, Aaneba, Aholou, Grimm, Martin, Nogueira, Corgnet, Liénard, Terrier, Blayac, Bahoken, Da Costa, Saadi.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (06 & 07/03/2018)





    Leurs performances lors de la première journée des huitièmes de finale retour

    Dans cette Ligue des Champions 2017-18, si l'AS Monaco a été éliminée lors de la phase de poules, 11 anciens monégasques sont présents lors de ce tour, et 5 jouaient cette première partie des huitièmes de finale retour.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Mardi, le Paris S.G. avait deux buts de retard sur le Real Madrid après sa défaite 1-3 à l'aller, double tenant du titre.
    Mais les parisiens n'ont jamais montré qu'ils avaient l'intention de remonter ce retard, jouant sans folie ni vitesse dans le jeu.
    C'est donc logiquement qu'ils se sont faits éliminés, perdant encore (1-2) face aux espagnols mais sur leur pelouse, une première depuis le 20 mars 2016 et la victoire de l'AS Monaco au Parc-des-Princes... Comme quoi il n'y a que les grandes équipes qui s'y imposent :P ...

    Les buts du matches ont été inscrits par Ronaldo (0-1, 51e) sur une tête piquée au second poteau, Cavani (1-1, 71e) qui dévie involontairement dans le but un ballon qui rebondissait dans les jambes madrilènes puis les siennes, Casemiro (1-2, 80e) sur une frappe déviée des 20m.

    Le PSG a joué à 10 après le rouge de Verratti (66e) pour l'ensemble de son oeuvre (deux avertissements pour un tacle et une contestation), sans Layvin Kurzawa (écarté de la feuille de match), mais avec Kylian Mbappé qui a perdu son jeu collectif depuis son arrivée dans la capitale. Il a été remplacé à la 85e.

  • Sans surprise, Liverpool s'est qualifié face au FC Porto.
    Après sa victoire 5-0 au Portugal, les "Reds" ont encore malmené les portugais mais ont été plus maladroits devant le but, trouvant un poteau par Mané en première période.
    Le score final de 0-0 ne traduit pas la domination de Liverpool qui sera présent au prochain tour.

  • Mercredi, Manchester City avait déjà son billet en poche après sa victoire de l'aller (4-0) chez le FC Bâle.
    La rapide ouverture du score de Jesus (1-0, 8e), sur un centre de Bernardo Silva, titulaire, obligeait les suisses à scorer 6 fois pour se qualifier.
    Ils ne vont y parvenir que 2 fois, par Elyounoussi (1-1, 17e) et Lang (1-2, 71e), et remportent une victoire pour l'honneur.
    L'équipe des "Citizens" a été fortement remodelée. Benjamin Mendy est en phase de reprise après sa blessure au genou. Comme Silva, Yaya Touré a joué tout le match en portant le brassard de capitaine.

  • Après le nul 2-2 à l'aller, Tottenham avait les cartes en main face à la Juventus Turin, surtout après l'ouverture du score de Son (1-0, 39e).
    En seconde période, Higuain égalise (1-1, 64e) et Dybala (1-2, 67e) donne l'avantage à la "Vieille Dame", qui va s'avérer décisif car Kane n'a pu égaliser dans la dernière minute du temps règlementaire, sa tête piquée trouvant le poteau de Buffon (90e).

  • La semaine prochaine :
      AS Rome - Shakhtar Donetsk (aller 1-2).
      Manchester United - FC Séville (aller 0-0).
      Besiktas Istanbul - Bayern Munich (aller 0-5).
      FC Barcelone - Chelsea (aller 1-1).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LIGUE 1, 28ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (04/03/2018)
    Les derniers résultats de la 28ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     2-0 

    A 15h, Caen (13e) a fait un grand pas vers le maintien en battant Strasbourg (14e), le prochain adversaire de l'ASM, avec un but en fin de chaque période, de Crivelli (1-0, 43e) et Guilbert en contre (2-0, 87e).
    Le monégasque Youssef Aït Bennasser, prêté au club normand, a été titularisé et remplacé à la 60e.

     1-1 

    A 17h, malgré la forte pluie Montpellier (5e) et Lyon (4e) ont procuré du jeu et ont eu des occasions, mais se sont quittés sur un score nul de 1-1, buts de Mbenza (1-0, 7e) et Diaz (1-1, 58e), et 1-1 aussi dans les barres transversales.
    L'héraultais Souleymane Camara est resté sur le banc du MHSC et a vu les lyonnais restés à points de l'ASM au classement.

     1-1 

    A 21h, Marseille (3e) a perdu 2 points précieux dans la course à la deuxième place en faisant match nul contre Nantes (6e).
    Et encore, les phocéens s'en tirent bien contre l'équipe de Claudio Ranieri qui avait ouvert le score en début de match par Dubois (0-1, 11e), égalisant au fin fond du temps additionnel par Thauvin (1-1, 90e+5), un but provoquant l'expulsion de Pallois pour contestation (90e+5).
    Pour l'OM, Valère Germain a joué tout le match, Lucas Ocampos est entré à la 65e, Aymen Abdennour est resté sur le banc.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Diaz & Fékir (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice), Toko Ekambi (Angers) avec 14 buts,
    - Roux (Metz), Sala (Nantes), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.) avec 10 buts,
    - 2 joueurs avec 9 buts,
    - 7 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Rony Lopes (AS Monaco),
    - 2 joueurs avec 7 buts,
    - 13 joueurs à 6 buts dont Stevan Jovetic (AS Monaco), Germain & Ocampos (Marseille),
    - 14 joueurs à 5 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco),
    - 13 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 24 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 48 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 81 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 20 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 28ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (03/03/2018)
    Les résultats de la 28ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    Vendredi à 19h, Nice (9e) a ouvert la soirée en battant Lille (19e), qui s'enfonce en fond du classement.
    Balotelli a ouvert le score de la tête sur un corner en début de match (1-0, 5e), Araujo a égalisé à la reprise (1-1, 51e) et Cyprien a donné la victoire à son équipe en fin de partie (2-1, 80e).
    L'OGCN a joué avec Allan Saint-Maximin et a rejoint, au fin fond du temps additionnel (90e+7), Nampalys Mendy sur le banc.
    Pour le LOSC, pas de Farès Bahlouli (écarté) ni de Kévin Malcuit (blessé).

     2-1 

    Vendredi à 20h45, l'AS Monaco (2e) a conforté sa place au classement en venant à bout de Bordeaux (8e).
    Les girondins ont ouvert la marque, contre le cours du jeu, par Vada (0-1, 32e) sur leur seul tir cadré du match.
    Les monégasques ont arrêté de gâcher avant la pause, égalisant par Stevan Jovetic (1-1, 45e) et prenant l'avantage en seconde période par son homme en forme, Rony Lopes (2-1, 69e).
    Titulaire, Jaroslav Plasil a joué tout le match pour les bordelais, orphelins de Soualiho Meïté, qui n'a pu jouer en raison d'un accord entre les deux clubs lors de son prêt cet hiver (le joueur est payé par l'ASM).

     0-2 

    Samedi à 17h, Troyes (18e) a perdu contre le Paris S.G. (1er) privé de nombreux titulaires habituels, préservés pour la Ligue des Champions.
    Les parisiens ont ouvert le score en début de seconde période par Di Maria (0-1, 47e) et ont doublé la mise par Nkunku (0-2, 77e), pourtant hors-jeu, alors que le but d'Alves valable (90e+4) a été annulé pour un hors-jeu inexsitant...
    L'ESTAC est toujours privée de Tristan Dingomé, blessé. Le PSG a joué sans Kylian Mbappé laissé au repos, mais avec Layvin Kurzawa (90 minutes), qui ne devrait pas jouer contre le Real.

     0-2 

    Samedi à 20h, Amiens (15e) a confirmé sa descente en fin de classement et Rennes (7e) sa remontée vers le haut.
    En Picardie, les bretons se sont imposés grâce à deux buts inscrits en fin de chaque période, par Khazri (0-1, 41e) et Sarr (0-2, 86e).
    L'équipe de Sabri Lamouchi grimpe à la 5ème place du classement provisoire, après sa victoire sur celle de Serge Gakpé (remplacé à la 69e) et de Lacina Traoré (averti à la 14e et remplacé à la 62e).

     3-0 

    A Angers (17e), qui recevait Guingamp (10e), il ne fallait pas arriver en retard et partir trop tôt.
    Tait a ouvert le score dès l'entame (1-0, 1e), Toko Ekambi (2-0, 89e) et Traoré (3-0, 90e+4) ont donné plus d'ampleur dans les toutes dernières secondes du match.
    Titulaire, Thomas Mangani a participé à la victoire sur l'EAG de Marc-Aurèle Caillard, resté sur le banc.

     2-2 

    Entre Saint-Etienne (12e) et Dijon (11e), il va y avoir des regrets.
    Les bourguignons pour avoir mené 2 fois au score grâce à Tavares (0-1, 32e) et Saïd (1-2, 55e), les "Verts" de Stéphane Ruffier pour ne pas avoir transformé un pénalty par Berix, qui butait sur Reynet (35e).
    Il s'est fait pardonné en égalisant deux fois (1-1, 45e+1 et 2-2, 62e).

     1-1 

    A Metz (20e), ça sent la Ligue 2 après le nul arraché par Toulouse (16e) dans les dernières minutes.
    Roux avait donné l'avantage aux messins (1-0, 32e), mais l'expulsion de Palmieri (42e) a fait mal aux lorrains qui ont craqué sur une frappe d'Amian (1-1, 85e).
    Deux anciens asémistes ont été titularisés lors de ce match. Emmanuel Rivière (FCM) a été remplacé à la 87e, Corentin Jean (TFC) a été averti à la 18e et est sorti à la 54e.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Caen (13e) reçoit Strasbourg (14e).
    - A 17h, Montpellier (5e) accueille Lyon (4e).
    - A 21h, Marseille (3e) affronte Nantes (5e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 24 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Fékir (Lyon) avec 16 buts.
    - Diaz (Lyon), Thauvin (Marseille) avec 15 buts,
    - Balotelli (Nice), Toko Ekambi (Angers) avec 14 buts,
    - Roux (Metz), Sala (Nantes), Tavares (Dijon) avec 11 buts,
    - Mbappé (Paris S.G.) avec 10 buts,
    - 2 joueurs avec 9 buts,
    - 7 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Rony Lopes (AS Monaco),
    - 2 joueurs avec 7 buts,
    - 12 joueurs à 6 buts dont Stevan Jovetic (AS Monaco), Germain & Ocampos (Marseille),
    - 15 joueurs à 5 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco),
    - 13 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 23 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 48 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 81 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 20 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - BORDEAUX (2-1)
    (02/03/2018)

    Leonardo Jardim
    «J'espère passer un bon week-end. Le vendredi est bon déjà. Mais le plus important est de dire que Monaco a fait un gros match, avec beaucoup de qualité. C'est la meilleure première période de la saison. J'étais très content à la mi-temps, je l'ai dit aux joueurs. Collectivement, on faisait un très bon match. Mais on a raté cinq occasions en un contre un. Normalement, on perd de la confiance dans ces moments-là.
    J'ai dit à la mi-temps qu'il fallait continuer et que le but allait arriver, que j'étais content. On doit sortir de la première période en menant 3-1. Une fois qu'on a mené au score, on a défendu sur le jeu direct. On a été bon sur les duels.
    La pression sur Lyon et Marseille ? On se met la pression sur nous-mêmes. On ne pense pas aux autres. Il manque 10 matches. Ce sont 10 finales.
    Rony Lopes ? C'est aux joueurs de montrer leur capacité à réussir. Je le félicite. Il a profité des huit mois depuis son retour ici pour continuer à progresser et travailler.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Gustavo Poyet
    «On n'a pas bien joué, pas bien défendu. C'est difficile de parler maintenant. Je dois regarder le match tranquille. Je dois voir pourquoi on a donné trop d'occasions à notre adversaire. Ce n'était pas bien du tout. On est resté dans le match parce que Benoît Costil a été fantastique et que Monaco a raté des un contre un. Sinon, le match était plié à la mi-temps.
    Il faut changer tout de suite et gagner la semaine prochaine. Il ne faut pas s'arrêter là-dessus. Cela sera différent d'ailleurs. Des joueurs comme Malcom et Meïté reviennent. Quand on mène 1-0, c'est un miracle. Mais ce but avant la mi-temps change tout. Monaco a attaqué tout le temps, s'est créé des occasions. Après sur le but de Lopes, j'ai regardé le ralenti parce que je me demande encore comment il peut être tout seul. On n'a rien fait de bien aujourd'hui. Parfois, on dit que rien ne va. Alors tu rentres chez toi et tu reviens au travail le lendemain.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Djibril Sidibé
    «On a eu beaucoup d'occasions, on aurait pu en mettre plus. Le coach nous a bien crié dessus pendant la mi-temps. On a su rester solidaires, regroupés et aller au bout de nos intentions. Sur le but, je vois du rouge, je vois Rony, ça passe entre les jambes, ça passe et c'est tant mieux.» (Micro Canal+ Sport)

    Thomas Lemar
    «On avait à coeur de gagner (2-1) pour prendre le large sur Marseille et Lyon. On verra ce qu'ils font. Si on n'avait pas marqué avant la mi-temps, ça aurait été très difficile parce que Bordeaux jouait très bien défensivement.
    À titre personnel, oui, je fais aussi un bon match, une très bonne première période, même si je "mange" une occasion. J'y ai pensé jusqu'à la mi-temps. Et puis je me suis dit que ce n'était qu'une occasion ratée. J'ai raté beaucoup de matches cette saison, je reviens bien. Je me sens en jambes et je joue où l'entraîneur me demande. À gauche, à droite ou dans l'axe.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Stevan Jovetic
    «On a très bien joué. Ce n'était pas facile. On a eu beaucoup d'occasions sans marquer. Mais on a continué. Et à la fin le plus important est la victoire.
    Les autres (l'OM et l'OL) ? On ne les regarde pas. On se concentre uniquement sur nous-mêmes.
    (À titre personnel) Cela se passe bien en ce moment. Je marque et donne des passes décisives. C'est bien.»
    (lequipe.fr & AFP)

    CHAMPIONNAT 28ÈME JOURNÉE, MONACO - BORDEAUX : 2-1
    (02/03/2018)

    Monaco bat logiquement Bordeaux

    L'AS Monaco a remporté une victoire logique contre Bordeaux, après avoir énormément gâché en première période.

    Jovetic (16e) et surtout Ghezzal (27e) ont eu l'ouverture du score au bout du pied, l'international algérien trouvant la barre face au but grand ouvert.
    Contre le cours du jeu, sur son seul tir (cadré), Bordeaux prend l'avantage par Vada (0-1, 32e) et l'ASM vendange encore par Lemar (34e) et Jovetic qui bute deux fois sur la défense girondine (40e).
    Heureusement, les monégasques égalisent avant la pause, sur une balle en profondeur de Lemar pour Stevan Jovetic, qui ajuste cette fois Costil du plat du pied au premier poteau (1-1, 45e).

    A la reprise, le jeu est plus équilibré et les occasions sont plus rares. Djibril Sidibé s'arrache côté droit et centre en retrait pour Rony Lopes, au premier poteau et malgré l'angle fermé ajuste Costil (2-1, 69e) alors qu'il allait être remplacé par Diakhaby qui attendait pour faire son entrée.
    Le milieu portugais restera encore 10 minutes sur le terrain, l'attaquant ne rentrera pas, car Leonardo Jardim préfère faire reculer son équipe avec les entrées de Tielemans (80e) et N'Doram (90e), qui ne sécurisent pas un bloc défensif peu serein.

    L'essentiel est préservé, l'AS Monaco empoche les 3 points de la victoire et prend 5 longueurs d'avance sur Marseille et 10 sur Lyon, qui joueront ce week-end contre Nantes et à Montpellier.
    Prochain match de l'ASM, encore vendredi, à Strasbourg.

    Les principales actions du match :

    - Centre puissant de Lemar côté gauche pour la tête de Rony Lopes. Largement au-dessus (6e).




    - Tir de Fabinho contré par Pablo en corner (7e).



    - Long ballon de Fabinho pour Jovetic, qui prend Pablo de vitesse, passe entre Baysse et Costil, devance le gardien à l'angle droit des 6m, mais tire dans le petit-filet (16e).
    - Jovetic plein axe trouve Lemar par-dessus la défense, côté droit, qui peut reprendre de volée sur son mauvais pied, mais préfère remettre en retrait sur Rachid Ghezzal qui contrôle pour se remettre sur son pied gauche face au but grand ouvert mais trouve la barre de Costil, battu (27e).








    - Accélération de Sabaly côté droit, qui remonte le couloir et centre à ras de terre au point de pénalty, éliminant ainsi toute la défense asémiste, pour Vada qui reprend et trompe Subasic (0-1, 32e).






    - Passe de Sidibé pour Thomas Lemar côté droit, qui devance Costil du bout du pied, mais son ballon vient frôler le montant opposé (34e).






    - Kamano contre un dégagement de Jorge côté droit, rentre dans la surface et centre pour le second poteau, trop loin pour De Préville qui fait faute sur Sidibé (36e).


    - Lopes se bat côté gauche, au niveau de la ligne médiane, accélère avec un grand pont sur Koundé, rentre dans la surface et centre pour Stevan Jovetic qui tente une "madjer" mais Poundjé le contre. Le ballon reste dans les pieds du monténégrin qui bute cette fois sur Costil, qui repousse dans l'axe sur un de ses partenaires qui dégage (40e).






    - Récupération de Fabinho dans les pieds de Vada au niveau de la ligne médiane, passe pour Lemar qui voit l'appel de Stevan Jovetic dans la profondeur et dans l'axe. Face à Costil, il frappe du plat du pied, à ras de terre et au premier poteau, pour l'égalisation plus que méritée (1-1, 45e).








    En seconde période, Monaco cherche toujours la victoire mais Bordeaux défend toujours et les occasions sont plus rares.
    - Frappe de Jovetic des 25m plein axe. Costil capte en deux temps (63e).



    - Centre de Jorge de la gauche, qui traverse la surface, jusqu'au côté droit où Sidibé s'arrache pour passer devant De Préville, évite la sortie de but et centre en retrait, entre les jambes de De Préville, pour Rony Lopes à l'angle des 6m, seul. Le portugais frappe du droit et trompe Costil (2-1, 69e).











    - Tir de Lemar des 25m, repoussé par Costil (76e).



    - Centre en retrait de De Préville pour Laborde, contré par Braithwaite (82e).



    - Tir de Braithwaite dans un angle fermé, à côté (84e).




    Pour plus d'info sur la vingt-huitième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - BORDEAUX (J28)
    (01/03/2018)


    Pour la 28ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (2e) reçoit les Girondins de Bordeaux (8e).

    Après le nul à Toulouse (3-3), les monégasques doivent retrouver le chemin de la victoire face à l'autre club français sur les bords de la Garonne.
    Mais les girondins, depuis le limogeage de Jocelyn Gourvennec et le départ de Jérémy Toulalan, vont beaucoup mieux et ont retrouvé la première partie de tableau avec 4 victoires, 1 nul et 1 défaite à Marseille.

    Ce mieux, Bordeaux le démontre aussi à l'extérieur (14 buts marqués et 19 encaissés), où après avoir commencé par 3 nuls à Angers (2-2 J01), Lyon (3-3 J03), Lille (0-0 J05), le club a remporté 3 de ses 4 derniers matches.
    Au total, les bordelais ont remporté 4 victoires à Toulouse (0-1 J06), Troyes (0-1 J20), Nantes (0-1 J22), Strasbourg (0-2 J24) et concédé 7 défaites à Paris S.G. (6-2 J08), Amiens (1-0 J10), Rennes (1-0 J12), Caen (1-0 J14), Dijon (3-2 J16), Nice (1-0 J18), Marseille (1-0 J26).
    Le FCGB aligne donc les séries, et comme les bordelais ont perdu le dernier match contre l'OM, une défaite à Monaco serait la bienvenue et confirmerait le bon parcours à domicile des asémistes avec 11 victoires, 2 nuls et 1 défaite (40 buts marqués et 14 encaissés) et l'historique entre les deux clubs.
    En Principauté, le bilan des Monaco - Bordeaux est en faveur des asémistes avec 23 victoires, 16 nuls et 14 défaites (92 buts marqués et 67 encaissés), sauf sur les dernières saisons. En gagnant la saison dernière, l'ASM a mis fin à 10 matches sans victoire (6 nuls et 4 défaites).

    Victorieux 2-0 à l'aller (11ème journée), les monégasques vont chercher à conforter la deuxième place, en ouverture de la 28ème journée.
    Et le nul à Toulouse, Leonardo Jardim l'a toujours en travers de la gorge.
    «Je suis déjà revenu sur ce qui s’est passé à Toulouse. J’ai répété que j’étais en faveur de l’arbitrage video pour augmenter le niveau du championnat. C’est une décision très bizarre qui a été prise samedi. Jeu dangereux, c’est jeu dangereux. J’en ai parlé, j’ai donné mon opinion sur l’arbitrage video qui ne pourrait qu’élever le niveau de la Ligue 1.
    Falcao s’entraine encore à côté. Je ne pense pas qu’il sera disponible pour Bordeaux. En revanche Baldé pourra a priori faire son retour.
    Bordeaux est une équipe bien organisée. Ils ont l’objectif de sortir en contre-attaque. C’est une équipe motivée, avec un bon jeu dans les transitions. Ils sont plus concentrés, plus équilibrés aussi que lors du match aller. Des nouveaux joueurs sont arrivés. C’est une équipe à laquelle il faudra faire très attention.
    Pour remplacer Glik suspendu, nous avons plusieurs options avec N'Doram ou Raggi. On travaille les différents schémas, on verra vendredi. J’ai préparé l’équipe comme si Malcom allait jouer vendredi.
    La neige ? Nous nous sommes entrainés au Louis-II. Les terrains de La Turbie sont gelés. Les joueurs sud-américains sont déjà habitués au froid donc cela ne pose pas de problème. On fait plus attention à l’échauffement que l’on renforce pour combattre le froid.
    Mon secret pour combattre le froid ? Mon sang est suffisamment chaud pendant les matches, pas besoin de bonnet (sourire).»
    (Site officiel ASM)

    Homme fort du moment côté ASM, Rony Lopes, qui engrange les buts.
    «Bien sûr que le match contre Toulouse est digéré. On n’était pas contents car on aurait dû gagner. Mais maintenant l’important c’est Bordeaux. On pourrait avoir creusé un plus grand écart mais ça ne change rien. L’arbitrage a fait changer le match. Mais c’est le passé, il ne faut plus penser à ça et se concentrer uniquement sur Bordeaux.
    Ma façon de jouer ne change pas si Falcao est là ou non. C’est forcément mieux quand il est là pour l’équipe. Moi je suis là pour aider l’équipe, je fais mon travail. J’aime être décisif, j’aime être important. Mais je sais que je ne suis pas à 100% titulaire, personne n’est 100% titulaire dans l'équipe. Il faut toujours prouver que l’on a sa place. Je suis ici à Monaco pour progresser. Il faut encore que je m’améliore sur la finition, j’ai encore à apprendre, je veux continuer. Ce but contre Lyon me donne encore plus de confiance.
    Me comparer avec Giuly ? C’est bien d'être comparé à des grands joueurs. Mais je suis Rony Lopes, je ne suis pas là pour me comparer.
    Le groupe a progressé depuis le début de saison. Cela va encore continuer. Le groupe est jeune et a encore une marge de progression. Je suis à mon meilleur niveau jusqu’à maintenant mais je sais que je peux encore faire mieux. Je peux encore marquer plus de buts et faire plus de passes décisives.
    La neige ? J'y suis habitué. C’est atypique à Monaco mais le plus important c’est que l’on a pu s’entrainer même si c’était difficile avec le froid (sourire). Gants, cache-colle (...) il faut tout mettre pour se protéger. C’est important de bien s’échauffer, tout le staff nous aide à cela. J’ai progressé physiquement, dans la finition, dans le placement, la prise de décision... J’ai gagné dans tous les secteurs. Il y a toujours la possibilité de faire mieux.»
    (Site officiel ASM)

    Leonardo Jardim est donc privé de Kamil Glik (suspendu), Radamel Falcao, Diego Benaglio et Pietro Pellegri (blessé). Sorti sur blessure à Toulouse, Keita Baldé est bien présent dans le groupe de 19 joueurs retenus.

    Le coach des girondins, Gustavo Poyet veut une victoire après une défaite à Marseille et un nul contre Nice.
    «Ce sera différent de Marseille et nous restons sur deux matches sans victoire, nous avons besoin de gagner.
    Certains joueurs ont marqué des points contre Nice.
    J’ai un gros problèmes derrière car j’ai trois supers défenseurs centraux. C’est la première fois de ma carrière que cela m’arrive.
    L’absence de Soualiho Meïté change des choses pour nous.
    » (Site officiel FCGB).

    Malcom a longtemps été espéré mais est bien suspendu. Soualiho Meïté, prêté aux girondins par l'ASM, ne jouera pas non plus, Monaco payant encore son salaire.
    L'entraîneur uruguayen a convoqué 18 joueurs dont Jaroslav Plasil, mais écarté Cafu, Gajic, Lewczuk, Pellenard et Sankharé.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Bordeaux.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Subasic, Sy, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, Mboula, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Ghezzal, Jovetic.

    Pour Bordeaux : Costil, Prior, Baysse, Contento, Koundé, Pablo, Poundjé, Sabaly, Lerager, Otavio, Plasil, Tchouaméni, Vada, Youssouf, Braithwaite, De Préville, Kamano, Laborde.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...