LES RÉACTIONS DE MONACO - DIJON (4-0)  
(16/02/2018)

Leonardo Jardim
«C'est une victoire sérieuse parce que Dijon aime jouer et a beaucoup de qualité technique. Si on n'est pas sérieux sur ce match, Dijon peut faire mal. On a été bons dans les transitions défensives. On s'est servi des joueurs de couloir pour sur le premier but. Puis l'adversaire a attaqué et on a contré. Je suis content des quatre buts. On a profité des erreurs adverses. Mais il est important de dire que Dijon a toujours essayé de jouer et a pris des risques à 1-0. Il faut valoriser ce travail. Cela dit, même quand notre adversaire a pris des risques, on est toujours resté équilibrés. On a contrôlé.» (lequipe.fr & AFP)

Olivier Dall'Oglio
«Le score (0-4) est un peu lourd. Je suis partagé car on peut faire mieux que ça. On fait des erreurs qui nous ont coûté très cher, avec des pertes de balle au milieu. Je suis déçu car à la mi-temps (0-1), je pensais qu'on pouvait faire mieux que ça. J'avais espoir de les accrocher. Mais on a eu beaucoup de faiblesse technique.
Il y a aussi une sorte de naïveté sur les transmissions de balles. Même le premier but est évitable. Après, il a manqué la finition. Mon équipe est capable de mieux que ça. Sur la finition et la remontée de balle, on est meilleur à domicile. Sincèrement, je pense qu'on aurait pu marquer un but. On a manqué de culot. On est trop timides.
Maintenant, il faut se reprendre contre Troyes en match en retard. L'équipe progresse à l'extérieur mais ce n'est pas réglé. D'un week-end à l'autre, on navigue entre joie et déception.»
(lequipe.fr & AFP)

CHAMPIONNAT 26ÈME JOURNÉE, MONACO - DIJON : 4-0  
(16/02/2018)

Monaco cartonne au petit trot

L'AS Monaco a remporté une victoire importante contre Dijon (4-0), mais le score est très flatteur pour les monégasques.

L'ouverture du score est intervenue par Keita Baldé, qui a remplacé Jovetic blessé à l'échauffement, profitant d'un travail de Sidibé parfaitement décalé par Lemar (1-0, 13e), puis l'ASM a géré, laissant le ballon aux dijonnais et en jouant en contre, malgré une frappe de Sliti qui frôlait un montant asémiste (15e).

En seconde période, Subasic sauve son but d'une claquette (55e) et l'ASM accélère un peu, s'offrant un pénalty transformé par Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (2-0, 69e).
En fin de partie, après l'entrée de Pietro Pellegri (85e) qui est devenu le plus jeune professionnel de l'ASM à 16 ans (pour 13 jours, il devance Mbappé), Monaco rajoute deux buts.
- Sur un contre, Ghezzal part au but mais Reynet repousse son tir sur Rony Lopes qui marque (3-0, 87e).
- Sur un coup-franc vite joué par Moutinho, Ghezzal centre en retrait pour Kamil Glik, qui rate son contrôle mais reprend de demi-volée, du gauche, en envoit le cuir dnas la lucarne opposée (4-0, 90e+2).

Grâce à cette victoire, l'AS Monaco met un peu de pression sur l'OM à 4 points et l'OL à 8, qui joueront dimanche.

En attendant le déplacement à Toulouse, samedi prochain, Leonardo Jardim (qui rejoint Didier Deschamps sur le podium des entraîneurs monégasques avec 208 matches dirigés) et ses joueurs peuvent se reposer.


Pour plus d'info sur la vingt-sixième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(15/02/2018)








Leurs performances lors des 16èmes de finale aller

Pour remporter cette Ligue Europa 2017-18, 32 équipes vont batailler au printemps, avec 11 anciens monégasques dans leurs effectifs, le 12ème n'est pas qualifié.
Retrouvons leurs performances.

  • Au Kazakhstan, à Astana, le Sporting Lisbonne a réalisé une bonne opération en s'imposant 3-1.
    Les locaux ont ouvert le score par Tomasov (1-0, 7e), les partenaires de Fabio Coentrão (remplacé à la 57e) ont égalisé sur un pénalty de Fernandes (1-1, 48e), pris l'avantage par Martins (1-2, 50e) et le large par Doumbia (1-3, 56e), avant de terminer en supériorité numérique avec l'expulsion de Logvinenko (62ee).

  • Marseille voulait prendre le large sur le Sporting Braga, avant le match retour qui se jouera 3 jours avant PSG-OM.
    Grâce à un doublé de Valère Germain (1-0, 4e et 2-0, 69e) et un but de Thauvin (3-0, 74e), les phocéens ont réalisé le souhait de leur entraîneur.
    Lucas Ocampos et Valère Germain (remplacé après son doublé à la 70e) ont débuté le match, Aymen Abdennour est resté sur le banc des remplaçants.

  • En Suède à Östersund, Arsenal a quasiment validé son billet pour le tout prochain.
    Sans Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'est pas sur la liste des joueurs qualifiés (après avoir joué la Ligue des Champions avec Dortmund), les "Gunners" d'Arsène Wenger se sont imposés grâce à des buts de Monreal (0-1, 13), un csc de Papagiannopoulos (0-2, 24e) et une dernière réalisation d'Özil (0-3, 58e).

  • Après sa défaite sur sa pelouse, le Spartak Moscou est quasiment éliminé.
    L'Athletic Bilbao s'est imposé 3-1, buts d'Aduriz (0-1, 22e et 0-2, 39e) et un csc de Kutepov (0-3, 45e+1), contre un but d'Adriano (1-3, 60e).
    Mario Pasalic a suivi la défaite de son équipe depuis le banc de touche.

  • En Roumanie, le Steaua Bucarest a battu la Lazio Rome, 1-0, but de Gnohéré (1-0, 29e).
    Là aussi, l'ancien asémiste Wallace Fortuna Dos Santos est resté sur le banc.

  • Désillusion pour l'OGC Nice face au Lokomotiv Moscou.
    Les "Aiglons" ont parfaitement débuté le match, ouvrant rapidement le score par Balotelli (1-0, 4e) qui doublait la mise sur pénalty (2-0, 28e).
    Mais avant la pause, les moscovites revenaient dans le match sur un autre pénalty, transformé par Fernandes (2-1, 45e).
    L'autre tournant du match est l'expulsion directe du niçois Coly (67e), car son équipe ne s'en remet pas et encaisse deux autres buts de Fernandes (2-2, 69e et 2-3, 77e).
    Allan Saint-Maximin a joué tout le match, étant passeur décisif sur le premier but. Nampalys Mendy est entré à la 82e.

  • En Grèce, l'AEK Athènes et le Dynamo Kiev se sont neutralisés, Ajdarevic (1-1, 80e) répondant à Tsygankov (0-1, 19e).
    Dieumerci Mbokani n'était pas sur la feuille du club ukrainien.

  • Au Danemark, le FC Copenhague a mené face à l'Atletico Madrid, avant de subir une lourde défaite.
    Fischer a marqué pour les danois (1-0, 15e), mais Niguez a vite égalisé (1-1, 21e), Gameiro (1-2, 37e) a donné l'avantage aux matelassiers.
    En seconde période, après l'entrée de Yannick Ferreira-Carrasco (59e), l'Atletico marque encore.
    Par Griezmann (1-3, 71e) sur une passe d'YFC, puis par Vitolo (1-4, 77e).

  • Les autres matches :
      Etoile Rouge Belgrade - CSKA Moscou : 0-0
      Ludogorets Razgrad - Milan AC : 0-3
      Real Sociedad - RB Salzbourg : 2-2
      Borussia Dortmund - Atalanta Bergame : 3-2
      Partizan Belgrade - Viktoria Plzen : 1-1
      Lyon - Villarreal : 3-1
      Naples - RB Leipzig : 1-3
      Celtic Glasgow - Zénith Saint-Pétersbourg : 1-0

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    PRÉSENTATION MONACO - DIJON (J26)
    (15/02/2018)


    Pour la 26ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (2e) reçoit le Dijon FCO (12e).

    Remontée sur la 2ème marche du podium après sa victoire 4-0 à Angers, conjugée au nul de l'OM à Saint-Etienne (2-2), l'AS Monaco doit confirmer en dominant ces bourguignons qui sont en milieu de tableau, avec un match de retard.
    S'ils en sont là au classement, les dijonnais le doivent à leur parcours à domicile (26 pts en 13 matches) car à l'extérieur, ce sont les plus mauvais de la L1.
    En 11 matches (celui de Troyes a été reporté et reprogrammé le 20 février), le DFCO en a remporté 1 à Metz (1-2 J10), pour 2 nuls à Rennes (2-2 J03), Lyon (3-3 J07) et 8 défaites à Marseille (3-0 J01), Caen (2-1 J05), Nice (1-0 J12), Amiens (2-1 J15), Guingamp (4-0 J17), Angers (2-1 J19), Paris SG (8-0 J21) et Strasbourg (3-2 J22), pour 12 buts marqués et 31 encaissés.
    Cette série de 6 défaites en déplacement consécutive (série en cours) diffère des résultats de l'ASM à domicile, avec 10 victoires, 2 nuls et 1 défaite (36 buts marqués et 14 encaissés), et le résultat logique de la confrontation devrait être une victoire de l'ASM.
    Mais Monaco face à Dijon, c'est compliqué au Louis-II, même si les deux clubs ne se sont pas souvent rencontrés : 2 matches de championnat, pour 1 nul en L2 (1-1) et une victoire la saison passée (2-1) grâce à deux coups-francs de Radamel Falcao, qui ne sera pas là demain.

    Pour Leonardo Jardim, l'absence des individualités ne doit pas nuire aux résultats de son équipe.
    «Le groupe est toujours placé au-dessus des individualités dans notre méthodologie. Cela fait longtemps que c’est ainsi. Tous les joueurs travaillent bien pour arriver au match et donner le maximum.
    Ce qui m’importe c’est seulement cette course à la deuxième place. Le plus important c’est d’être à cette position au soir de la dernière journée. Je ne crois pas à un calendrier plus facile. Ce n’est pas sûr que tu perdes des points contre les grands et que tu en gagnes contre les petits.
    Monaco n’est pas là pour la 2e étape de la Ligue des Champions. On va regarder à la télé cette année, mais c’est comme ça le foot. Maintenant on travaille sur les objectifs qu’ils nous restent.
    Chaque semaine, l’info change, les favoris changent. Nous on ne change pas, on continue de travailler. L’année dernière contre Dijon c’était un match très difficile. On gagne à la fin sur deux coups-francs. Il n’y a aucun match facile. Je continue de croire que la lutte pour la 2e place aura lieu jusqu’au bout.
    208 matches ? Je suis content d’intégrer le podium des entraineurs qui ont dirigé le plus de matches à Monaco. C’est important de souligner le travail de tout le staff et aussi de Vadim qui est toujours à nos côtés.
    Subasic ? Il n’est pas à 100% mais il se sent beaucoup mieux. Vendredi, je pense qu’il sera apte à jouer.
    Tielemans ? Je suis très exigeant car j’attends toujours plus. Mais pas seulement de lui, de tout le monde. On travaille toujours avec nos limites. Il a notre soutien pour continuer à progresser. Il peut encore faire mieux.
    Le fait que nos concurrents jouent la Coupe d’Europe n’est pas forcément un avantage. Il n’y a pas de règle. L’an dernier nous avons été Champions et nous sommes pourtant aller en demie de la Ligue des Champions.»
    (Site officiel ASM)

    Dans l'entre-jeu, Youri Tielemans est redevenu titulaire aux côté de Fabinho, et devrait une fois de plus démarrer la rencontre.
    «Le but c’est de ne plus lâcher cette 2e place. On va tout faire pour la conserver jusqu’au bout. Le match de Lyon nous a fait beaucoup de bien mentalement. Remporter ce match à la fin contre une équipe forte et un concurrente direct ça nous a fait du bien.
    On sait que ceux qui sont sur le banc ont autant de qualités que les titulaires. Ne pas jouer la Coupe d’Europe est à double tranchant. Les équipes qui la jouent peuvent avoir un boost mental. Cela n’aura pas forcément d’incidence sur la course à la deuxième place.
    Chaque match sera difficile. À nous de rester concentrés. On a des objectifs à atteindre, à nous de faire le job et de remporter tous nos matches.
    J’essaie de donner mon maximum sur le terrain pour obtenir ma place de titulaire. Il faut jouer, y aller à fond, sans penser à une éventuelle blessure malgré la Coupe du Monde. Je me sens très bien. J’ai eu besoin de reprendre du rythme physiquement après ma blessure. Mais je pense être bien revenu et être bien en jambes. J’espère finir en beauté pour obtenir cette 2e place. Physiquement j’ai pris du volume. Les contacts sont plus durs, le schéma tactique a changé aussi, il a fallu que je m’adapte mais ça vient.»
    (Site officiel ASM)

    Pour ce match, Leonardo Jardim a le bonheur de voir son infirmerie se vider.
    Si Falcao, Benaglio, Jorge et Traoré sont toujours forfaits, Keita Baldé et Danijel Subasic sont de retour dans le groupe de 19 joueurs retenus.

    Le coach dijonais Olivier Dall'Oglio espère ramener quelque chose du Rocher.
    «Monaco est une grosse cylindrée qui vient d’en mettre quatre à Angers. Ils sont efficaces offensivement avec des individualités bien marquées, même si l’absence de Falcao est non négligeable. Mais un autre a pris la place derrière... Avec Thomas Lemar et consorts, oui, c’est un gros morceau.
    Au match aller (1-4), on avait pris des buts sur coups de pied arrêtés. C’est notre manque d’efficacité sur ces phases de jeu qui nous avait vraiment fait défaut. Sinon, je pense que le score aurait été moindre.
    Quand a vu le calendrier de début de saison, on ne s’en est pas réjoui. Mais ce qui est bien dans l’équipe, c’est qu’il y a de très bonnes réactions au niveau mental. On ne s’est pas laissé abattre. On a continué notre chemin. On a gagné pas mal de matches à domicile et on a engrangé pas mal de points, c’est positif pour se retrouver là où on est. Je pense qu’on est à notre place. Après la défaite à Paris, on a su réagir face à cette situation. C’est dû à la qualité des joueurs et à la faculté du club à avoir une certaine retenue, une tranquillité et pas d’euphorie quand on gagne.
    Ce n’est pas anodin d’aller à Paris et d’en prendre huit. C’était en milieu de semaine, des garçons étaient fatigués et d’autres avaient été mis au repos. Nous sommes quand même obligés de le prendre en compte car prendre huit buts, c’est une réelle gêne. On a bien réagi mais ça va traîner dans les têtes et on n’a pas envie de le revivre. Il y aura une grosse présence des joueurs.
    Ce sont des profils différents. Mais Jovetic, en tant que remplaçant de luxe de Falcao, c’est plutôt efficace. Il est très agressif. Puis, c’est une équipe qui a des latéraux placés très haut et qui participent au jeu. Ils marquent un tiers des buts sur des centres. Et même les milieux défensifs, ce sont des joueurs qui se projettent beaucoup. C’est une belle équipe, mais avec ces individualités-là... C’est une équipe à craindre.
    Mais il faut être ambitieux sur tous les matches. On ne va pas à Monaco déjà battus. La saison dernière, c’est passé à deux doigts avec des exploits de Falcao sur coups de pied arrêtés. Si on arrive à gérer ces situations, on aura notre mot à dire, je l’espère.
    À la vue de nos résultats à l’extérieur, chaque point que l’on prendra à l’extérieur sera une victoire pour nous. On y va d’abord pour bien défendre et pour être efficaces ensuite en gardant bien le ballon. On peut avoir des occasions, on en a quasiment lors de tous nos matches. Il suffit d’avoir un peu de réussite.
    » (Site officiel DFCO).

    Baptiste Reynet s'attend a avoir pas mal de boulot mais est content de l'absence d'«El Tigre».
    «On avait fait un bon match à l’aller mais on était tombé sur un grand Radamel Falcao qui nous avait plombés. Maintenant, il va falloir aborder ce match de vendredi dans le même état d’esprit que l’année passée.
    C’est un match où on n’a pas grand-chose à perdre. Il ne va pas falloir passer à côté, il faut tout donner. On est conscient que Monaco est une équipe qui joue la qualification pour la Ligue des Champions et qui est au-dessus de nous mais on va y aller avec nos armes. Il ne va pas falloir attendre d’être mené pour réagir. Il va falloir au contraire attaquer la rencontre tambour battant.
    » (Site officiel DFCO).

    Côté absences, Dall'Oglio est privé de Bouka Moutou, Marié, Sammaritano et Xeka (blessés).
    Il a convoqué un groupe de 18 joueurs.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Dijon.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Ghezzal, Jovetic, Pellegri.

    Pour Dijon : Leroy, Reynet, Chafik, Djilobodji, Haddadi, Lautoa, Rosier, Varrault, Yambéré, Abeid, Amalfitano, Balmont, Massouema, Sliti, Jeannot, Kwon, Saïd, Tavares.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (13 & 14/02/2018)





    Leurs performances lors de la première journée des huitièmes de finale aller

    Dans cette Ligue des Champions 2017-18, si l'AS Monaco a été éliminée lors de la phase de poules, 11 anciens monégasques sont présents lors de ce tour.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Avec sa large victoire chez les suisses du FC Bâle, Manchester City est déjà qualifié pour les quarts de finale.
    Les "Citizens", sans Benjamin Mendy (blessé au genou) ni Yaya Touré (pas dans les 18), mais avec Bernardo Silva titulaire, se sont facilement imposés 0-4.
    Gündogan a ouvert le score sur corner (0-1, 14e), Bernardo Silva a doublé la mise d'une volée après un contrôle de la poitrine (0-2, 18e), Agüero a marqué d'une frappe des 25m (0-3, 23e) et Gündogan a clos la marque d'un tir enroulé des 20m (0-4, 53).

    Il ne reste aux anglais qu'à valider le billet au retour pour faire mieux que l'année passée et l'élimination par l'AS Monaco...

  • En Italie, la Juventus Turin a parfaitement débuté contre Tottenham, avec un doublé d'Higuain.
    Le premier but a été marqué sur un coup-franc et une volée de l'argentin (1-0, 2e), le second sur un pénalty (2-0, 9e). Les deux fois, Lloris a touché le ballon... et cela a certainement joué sur le second pénalty frappé par Higuain dans le temps additionnel. Il l'a tiré droit devant, sur la barre de Lloris qui n'avait pas bougé (45e+2).
    Et les anglais se sont parfaitement repris, réduisant le score par Kane (2-1, 35e) qui dribblait Buffon, puis sur un coup-franc d'Eriksen qui traversait le mur (2-2, 71e).
    Les "Spurs" sont en ballotage favorables pour la qualification au prochain tour.

  • Mercredi, le double tenant du titre, le Real Madrid, recevait le Paris S.G..
    Les parisiens ont ouvert le score par Rabiot (0-1, 33e) mais se sont faits rejoindre sur un pénalty évitable, transformé par Ronaldo (1-1, 45e).
    Malgré une domination en seconde période, le PSG a craqué en fin de partie, sur un but de la rotule de Ronaldo (2-1, 83e) et une frappe de Marcelo (3-1, 86e).
    Le PSG a joué avec Kylian Mbappé mais sans Layvin Kurzawa (pas sur la feuille de match), mais est en position défavorable pour le match retour avec 2 buts de retard.

  • Sorti de la poule de l'ASM, le FC Porto a été corrigé sur son terrain par Liverpool, vainqueur 0-5.
    Mané (0-1, 25e), Salah (0-2, 29e), Mané encore (0-3, 53e), Firmino (0-4, 69e) et Mané toujours (0-5, 85e) ont été les buteurs du match qui va qualifier les "Reds" pour les quarts de finale.

  • La semaine prochaine :
      Bayern Munich - Besiktas Istanbul avec dans les effectifs James Rodriguez et Vagner Love, transfuge d'Alanyaspor cet hiver.
      Chelsea - FC Barcelone avec Tiémoué Bakayoko dans les rangs anglais.
      Shakhtar Donetsk - AS Rome de Stephan El Shaarawy.
      FC Séville - Manchester United avec Anthony Martial et Sergio Romero pour les anglais.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    CONTRAT PROFESSIONNEL POUR ROMAIN FAIVRE
    (12/02/2018)
    Son contrat prendra effet en juillet

    Après Benoît Badiashile la semaine dernière, l'AS Monaco continue de faire signer des contrats professionnels à ses jeunes talents.

    Ainsi, Romain Faivre (19 ans) a signé un contrat professionnel d'une durée de 3 ans.
    Ce milieu de terrain est apparu sur la feuille de match de la 15ème journée (à Nantes), mais n'était pas rentré en jeu.

    Romain Faivre est arrivé l'été dernier en provenance de Tours (Ligue 2).

    Romain Faivre :
    «C'est une grande fierté et un honneur de pouvoir représenter l'AS Monaco où je m'épanouis depuis mon arrivée. Je ferai tout pour redonner la confiance que l'on m'a donné. C'est une étape importante et j'espère que c'est le début d'une grande histoire.» (Site officiel ASM).

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (11/02/2018)
    La fin des résultats de la 25ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     2-1 

    A 15h, Strasbourg (14e) a pris un gros bol d'air en battant Troyes (19e), qui s'enfonce un peu plus en bas de classement, depuis la blessure de Tristan Dingomé.
    Aholou (1-0, 65e) et Blayac (2-0, 69e) ont mis les alsaciens hors d'atteinte, même avec le but tardif de Niane (2-1, 90e+4).

     2-2 

    A 17h, Nantes (5e) a mené deux fois contre Lille (18e), mais les "Canaris" de Claudio Ranieri se sont faits à chaque fois reprendre.
    Sala a inscrit les deux buts du FCN (1-0, 17e et 2-1, 68e), Mothiba (1-1, 68e) et Pépé (2-2, 81e) ont égalisé pour le LOSC, venu sans Kévin Malcuit (blessé) mais avec Farès Bahlouli, resté sur le banc.

     0-2 

    A 21h, plus rien ne va à Lyon (4e) qui a perdu un 3ème match consécutif en L1 depuis sa victoire contre le PSG.
    Après Bordeaux et Monaco, c'est face à Rennes (10e) et à domicile que les lyonnais ont perdu, 0-1.
    L'équipe de Sabri Lamouchi s'est imposée grâce à un but de Khazri (0-1, 5e) inscrit sur une nouvelle erreur défensive de Marcela, déjà fautif sur le but de Rony Lopes le week-end dernier, et un dernier de Léa Siliki, en 2 fois, dans le temps additionnel (0-2, 90e+2).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 21 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 18 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Fékir (Lyon) avec 16 buts.
    - Diaz (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 14 buts,
    - Balotelli (Nice) avec 13 buts,
    - Toko Ekambi (Angers) avec 11 buts,
    - Sala (Nantes) avec 10 buts,
    - Depay (Lyon), Mbappé (Paris S.G.), Roux (Metz) et Tavares (Dijon) avec 9 buts,
    - 3 joueurs avec 8 buts,
    - 3 joueurs avec 7 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
    - 11 joueurs à 6 buts dont Germain & Ocampos (Marseille),
    - 11 joueurs à 5 buts,
    - 19 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 21 joueurs à 3 buts dont Adama Traoré (AS Monaco),
    - 43 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 83 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 18 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS D'ANGERS - MONACO (0-4)
    (10/02/2018)

    Leonardo Jardim
    «Nous avons fait un gros match avec beaucoup de qualités mais aussi avec beaucoup de maitrise et d’impact. Nous sommes toujours restés présents, bien équlibrés. Cela nous a donné de la confiance. Ce n’est jamais facile de jouer contre Angers qui est une équipe très bien organisée. Tous les monégasques sont fiers de l’équipe car elle joue très bien. Jovetic marque deux buts et a été très important dans la victoire, je suis content pour lui.» (Site officiel AS Monaco)

    Stéphane Moulin
    «Il y a deux manières de voir les choses: soit on est objectif et on reconnaît que la très nette différence qu'on connaissait avant le match s'est traduite ce soir sur le terrain ou soit on se dit qu'on n'a pas été à la hauteur. Moi je la vois de manière objective. Quand une équipe comme Monaco joue au niveau où elle a joué ce soir, malgré toute notre bonne volonté, toutes nos bonnes intentions, on est très loin de ce niveau là. Donc, ils nous ont exécuté ce soir, froidement, avec beaucoup de talent et de maîtrise. Quand on est moins fort qu'une équipe techniquement, physiquement, tactiquement, c'est compliqué. Moi, ce soir, je n'ai pas beaucoup de regrets.» (lequipe.fr & AFP)

    Andrea Raggi
    «On a fait un grand match. On a montré qu'on était là et bien là dans la course au podium. On savait avec le match nul de l'OM qu'il y avait un coup à faire. Notre équipe a beaucoup qualités. Quand on joue tous ensemble comme ça, en défense, en attaque, on est très costauds.» (Site officiel AS Monaco)

    Romain Thomas
    «Depuis qu'on joue en Ligue 1, je n'avais jamais vu une équipe monégasque aussi complète, aussi forte dans toutes les lignes. C'est vraiment un PSG bis, même si Paris a sans doute plus de qualité. Mais ce soir, on a vu la différence, ils ont montré qu'ils formaient une grande équipe.» (lequipe.fr & AFP)

    LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (10/02/2018)
    Les résultats de la 25ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-2 

    Vendredi à 20h45, Saint-Etienne (12e) a souffert contre Marseille (2e), mais a arraché le nul.
    Les phocéens ont mené deux fois grâce à Thauvin (0-1, 4e) et Sanson (1-2, 20e), mais Monnet-Paquet (1-1, 9e) et Beric (2-2, 74e) ont égalisé.
    Dans le temps additionnel, le portier stéphanois Stéphane Ruffier,titulaire, sauve le nul d'une belle parade.
    Pour l'OM, Lucas Ocampos était le 19ème homme, Aymen Abdennour est resté sur le banc, Valère Germain a été titularisé et remplacé à la 66e.

     0-1 

    Samedi à 17h, Toulouse (15e) a été battu par le Paris S.G. (1er) sur la plus petite des marges et un but csc de Diop qui dévie une frappe de Neymar (0-1, 68e).
    Corentin Jean, averti à la 40e, a été titularisé pour le TFC et remplacé à la 74e.
    Pour le PSG, pas de Layvin Kurzawa sur la feuille de match, Kylian Mbappé a joué les 90 minutes.

     0-4 

    Samedi à 20h, Angers (16e) a été surclassé par l'AS Monaco (3e) qui voulait l'emporter pour reprendre la deuxième place au classement.
    Grâce à un csc de Butelle (0-1, 10e), un doublé de Stevan Jovetic (0-2, 30e et 0-3, 65e) et un but d'Andrea Raggi (0-4, 71e), les monégasques en ont même profité pour soigner la différence de buts.
    Titulaire côté SCO, Thomas Mangani a joué toute la partie.

     0-1 

    Metz (20e) qui avait débuté sa remontée à Montpellier (6e), a cédé sur sa pelouse contre les héraultais, sur un but de Sio (0-1, 23e).
    Les attaquants Emmanuel Rivière (FCM, titulaire) et Souleymane Camara (MHSC, entré à la 86e) ont participé à la rencontre.

     3-2 

    Le prochain adversaire de l'ASM, Dijon (13e) a été mené par Nice (7e), mais a su renverser le match.
    Tout s'est joué dans la dernière demi-heure, avec l'ouverture du score de Tavares (1-0, 60e), mais les "Aiglons" ont vite répondu par l'ancien dijonais Lees-Melou (1-1, 65e) puis pris l'avantage par Pléa (1-2, 67e).
    Dans le dernier quart d'heure, un pénalty de Tavares (2-2, 77e) a remis les deux équipes à égalité, et la victoire est arrivée avec un but de Kwon (3-2, 84e).
    Pour Nice, Allan Saint-Maximin a quitté le banc à la 63e, Nampalys Mendy y est resté.

     3-2 

    Cinq buts aussi entre Bordeaux (8e) et Amiens (17e).
    Les girondins ont pris le large en fin de première mi-temps par Koundé (1-0, 33e) et Lerager (2-0, 40e), puis un nouveau but de Kamano (3-0, 77e).
    Dans la minute suivante, la recrue hivernale Mendoza sauvait l'honneur (3-1, 78e), Kakuta a redonné un espoir vain aux picards (3-2, 90e) venus sans Serge Gakpé (blessé) ni Lacina Traoré (écarté).
    Pour le FCGB, Jaroslav Plasil est revenu de suspension mais est resté sur le banc, Soualiho Meïté a lui joué les 90 minutes.

     0-0 

    Pas de but entre Guingamp (9e) et Caen (11e).
    Le breton Marc-Aurèle Caillard est resté sur le banc guingampais, le normand Youssef Aït Bennasser a été remplacé à la 17e, KO après un choc.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Strasbourg (14e) reçoit Troyes (19e).
    - A 17h, Nantes (5e) affronte Lille (18e).
    - A 21h, Lyon (4e) accueille Rennes (10e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 21 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 17 buts.
    - Fékir (Lyon) avec 16 buts.
    - Diaz (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 14 buts,
    - Balotelli (Nice) avec 13 buts,
    - Toko Ekambi (Angers) avec 11 buts,
    - Depay (Lyon), Mbappé (Paris S.G.), Roux (Metz) et Tavares (Dijon) avec 9 buts,
    - 4 joueurs avec 8 buts,
    - 2 joueurs avec 7 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
    - 11 joueurs à 6 buts dont Germain & Ocampos (Marseille),
    - 11 joueurs à 5 buts,
    - 19 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 22 joueurs à 3 buts dont Adama Traoré (AS Monaco),
    - 41 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 84 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho & Andrea Raggi (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 18 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 25ÈME JOURNÉE, ANGERS - MONACO : 0-4
    (10/02/2018)

    Monaco facile vainqueur en Anjou

    L'AS Monaco a remporté facilement son match à Angers, avec deux buts par mi-temps, de Butelle contre-son-camp (0-1, 10e), Jovetic (0-2, 30e et 0-3, 65e) et Raggi (0-4, 71e).

    Pour ce match, les deux coaches avaient convoqué 21 joueurs et devaient en retirer 3.
    A Angers, Tait et Guillaume sont forfaits. Coulibaly n'est pas sur la feuille de match.
    Pour l'ASM, Alvaro Fernandez et Moussa Sylla sont en tribune avec Jorge, finalement pas apte.

    Le SCO domine le début de rencontre en jouant dans le camp asémiste, mais la première sortie de Monaco est proche d'être la bonne, avec un centre en retrait de Diakhaby qui arrive sur Youri Tielemans, aux 25m plein axe. Son tir rase le poteau droit de Butelle, battu (6e).
    Si la première n'a pas été la bonne, la deuxième l'est :
    Diakhaby est lancé côté gauche, par Moutinho, et centre instantanément pour Jovetic dans l'axe aux 6m. Devant lui, Thomas tacle vers son but, Butelle pris à contre-pied tend sa jambe droite, dévie le ballon au-dessus de ses gants, les fesses dans le gazon, qui retombe sur son poteau, après que Jovetic se soit jeté dans le but mais ait raté le cuir, et revient lui taper sur le front pour rentrer dans le but (0-1, 10e).

    Vraiment pas de réussite pour Angers, qui a la malchance des derniers. Cela n'émeut pas Monaco qui cherche à creuser l'écart et se procure les plus grosses occasions.
    - Coup-franc de Moutinho, tête piquée de Glik au point de pénalty pas assez puissante et sur Butelle, qui capte (14e).
    - Belle action collective monégasque avec Moutinho qui lance Sidibé côté droit, qui met en retrait pour Lopes, qui tire sur Butelle, alors que Jovetic attendait le ballon plus tôt dans l'axe (17e).
    - Passe en retrait angevine, pour Jovetic qui part au but. Il crochète aux 20m oubliant un partenaire à droite, se retrouve enfermer dans la défense du SCO, profite de deux contres favorables pour frapper. Contré, Butelle capte (20e).
    - Centre de Fulgini de la droite, légèrement dévié par le tacle de Jemerson mais capté quand même par Sy qui avait plongé derrière lui (22e).
    - Tir dévissé de Toko Ekambi, dans la surface côté droit (23e).
    - Action côté droite entre Moutinho, Sidibé qui décalé Lopes à droite, qui lui remet, mais il laisse passer pour Jovetic, qui frappe en pivot au ras de la barre (28e).
    - Contre monégasque avec Diakhaby lancé côté droit, poursuivi par deux adversaires. Arrivé à l'angle de la surface, il s'arrête, donne pour Stevan Jovetic à côté de lui et lancé, qui trompe Butelle d'une superbe ballon piqué (0-2, 30e).

    Monaco prend logiquement le large, qui aurait encore pu alourdir le score sur une mauvaise relance sur Sidibé aux 20m. Il rentre dans la surface, se fait pousser dans le dos par Traoré, mais donne le ballon en tombant sur Jovetic. L'arbitre ne siffle pas pénalty et laisse le monténégrin face à deux adversaires, trouver une position de frappe mais Butelle capte (36e).
    Avant la pause, Mangani décale Capelle dans la gauche de la surface. Contrôle et frappe croisée, repoussée par Seydou Sy devant lui. Mangani se jette pour reprendre. A côté (45e).

    Pour la reprise, pas de changement dans les équipes, mais Angers prend la possession du ballon pour essayer de revenir au score, sans réussite.
    - Tir trop croisé d'Oniangué, qui passe devant le but (51e).
    - Toko Ekambi déborde raggi# côté droit et met en retrait pour le plat du pied gauche de Thomas Mangani aux 16m. Au-dessus de la barre de Sy (54e).

    Monaco est toujours prêt à profiter des cadeaux de la défense, et et après avoir contré un ballon, Jovetic donne pour Lopes dans l'axe qui joue seul et frappe des 20m, à ras de terre et à côté (55e).

    Les premiers changements ont lieu, avec les entrées de Ketkéophomphone et Lemar aux places de Fulgini et Diakhaby (63e), et c'est gagnant pour l'ASM.
    Ouverture de Fabinho pour Lemar, parti dans le dos de la défense, qui se retrouve dans la surfac face à Butelle, qu'il fixe pour donner sur Stevan Jovetic, seul au point de pénalty qui pousse le ballon dans le but vide (0-3, 65e).
    Angers est KO, et l'ASM en profite pour soigner sa différence de buts, quand côté droit, Moutinho donne pour Tielemans seul à l'angle de la surface qui centre pour le second poteau et Andrea Raggi, qui reprend au second poteau et fusille Butelle une nouvelle fois (0-4, 71e).

    Les dernières 20 minutes seront gérées par les monégasques, avec les remplacements de Lopes (74e) et Sidibé (86e) par Ghezzal et Touré.
    Le dernier changement aurait dû être Jovetic pour Pietro Pellegri, mais le défenseur monégasque a demandé à sortir et le jeune italien fêtera plus tard ses débuts en Ligue 1.

    Monaco s'impose facilement 4-0, soigne sa différence de buts (+33) par rapport à Lyon et Marseille (+26), et reprend la deuxième place du championnat après le nul de l'OM hier.

    Pour la garder le week-end prochain, une seule solution : battre Dijon vendredi prochain pour la 26ème journée de L1.

    Pour plus d'info sur la vingt-cinquième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION ANGERS - MONACO (J25)
    (09/02/2018)


    Pour la 25ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (3e) se rend chez le SCO d'Angers (16e).

    Après sa victoire à l'arrachée contre Lyon, l'AS Monaco doit continuer à engranger des points contre les équipes qui luttent pour le maintien.
    Depuis le début de l'année 2018, le SCO va mieux, avec 2 victoires, 1 nul et 2 défaites qui l'ont fait sortir de la zone de relégation.
    Le mieux vient tout simplement du parcours à domicile qui s'est redressé, restant sur 1 nul et 3 victoires consécutives, après un début de saison catastrophique.
    - 4 défaites contre Metz (0-1 J06), Toulouse (0-1 J10), Paris S.G. (0-5 J12), Rennes (1-2 J15),
    - 4 nuls face à Bordeaux (2-2 J01), Lille (1-1 J04), Lyon (3-3 J08), Montpellier (1-1 J17),
    - 3 victoires contre Dijon (2-1 J19), Troyes (3-1 J21), Amiens (1-0 J23).

    Mais l'ASM se rend en Anjou pour gagner et confirmer les 4 points pris contre ses adversaires à la Ligue des Champions.
    Pour cela, les monégasques vont devoir confirmer les stats de ce 21ème siècle contre Angers, avec 3 victoires et 1 défaites, et non celles historiques chez le SCO (6 victoires, 12 nuls et 10 défaites, 35 buts marqués et 44 encaissés).

    Souci pour Leonardo Jardim, son grand nombre des joueurs blessés et les incertitudes sur ceux qui pourraient être de retour.

    «Falcao, Benaglio et Traoré ne seront pas aptes pour Angers. Point d’interrogation pour Ghezzal, Subasic, Jorge.
    Lemar et Diakhaby ne sont pas encore à 100% mais sont prêts à jouer. Si Subasic n’est pas bien, Sy débutera le match contre Angers. Le foot c’est comme cela, il faut jouer avec toutes ces variables.
    C’était une bonne semaine la semaine dernière. Mais c’est fini, c’est du passé. On pense à Angers. Ils arrivent au niveau auquel ils nous ont habitués ces deux dernières saisons, après un départ difficile. Il faudra jouer avec de l’impact pour prendre les trois points.
    Jovetic peut jouer avant-centre. Diakhaby peut égaler jouer à la pointe, mais il y a également les deux jeunes pour cette position : Pellegri et Sylla.
    Pellegri n’est là que depuis deux semaines. J’aimerais lui donner plus de temps pour son adaptation, qu’il intègre notre philosophie, nos préceptes. Mais avec tous les absents, peut-être qu’il jouera plus tôt que prévu.
    Les gros joueurs, les grandes équipes gardent leur attitude quelque soit leur adversaire. On ne pense jamais en terme de petite ou grandes équipes. Ce serait un manque de respect et de professionnalisme. On travaille toujours de la même façon.
    Jovetic a débuté la saison, il a eu ensuite une période de blessure. Ces derniers temps, il est plus fort, il a enchainé les entrainements et les matches. Il a fait une bonne période contre Montpellier. Contre Lyon, il a fait une très bonne rentrée. Il a beaucoup de qualités techniques.
    Je suis content forcément que Lemar revienne. Tout le monde sait combien c’est un joueur important.
    Les objectifs continuent. Petit à petit, les joueurs augmentent leur performance. Rony est revenu ici pour gagner sa place, il y arrive petit à petit en étant de plus en plus important pour l’équipe avec ses buts, ses passes décisives... Je suis content de sa progression, mais il lui reste encore une marge importante dans tous les domaines : analyse de jeu, décision qualité technique...»
    (Site officiel ASM).

    En attaque, Stevan Jovetic va débuter à Angers.
    «Cela a été une bonne semaine. Nous avons travaillé dur. Nous croyons en nous et allons donner le meilleur pour l’emporter à Angers samedi.
    J’aime décrocher, aller là où est le ballon, le coach aimerait que je reste plus proche de la surface. On travaille là-dessus à l’entrainement. J’ai joué de nombreuses fois en numéro 9, je suis tout à fait capable d’évoluer à ce poste.
    J’ai bien débuté la saison puis j’ai eu des pépins physiques. Mais cela va mieux et je me sens très bien ici dans l’équipe au milieu de très bons gars qui m’ont bien accueilli. Il y a un très bon groupe. J’espère que l’on aura beaucoup de succès tous ensemble. Je me sens bien en ce moment. Je veux juste être plus décisif. On est en droit d’en attendre plus de moi sur l’efficacité.
    C’est important d’être là dans les grands matches comme j’ai pu l’être contre Lyon ou Marseille. Mais il faut répondre présent à chaque match.
    C’est un championnat très relevé, les joueurs sont très rapides et physiques. Il y a aussi beaucoup de technique.
    Falcao est un joueur crucial pour nous. À nous de faire oublier son absence le temps qu’il revienne. Je ne me fixe pas d’objectifs de passes ou de buts. Je vais juste essayer de donner le maximum à chacun de mes matches.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim doit donc faire sans ses deux meilleurs buteurs, Falcao blessé (17 buts) et Baldé suspendu (7 buts).
    Autres absents : Benaglio, Traoré et Subasic.
    Incertains, Ghezzal et Jorge sont bien dans le groupe élargi à 21 joueurs, avec Lemar, Diakhaby et Sidibé qui sont aussi de retour.
    Dans les buts, la classe biberon de l'ASM avec Seydou Sy, Loïc Badiashile et Alvaro Fernandez.

    A Angers, Stéphane Moulin espère jouer un mauvais tour à l'ASM.
    «C'est un match de foot et il arrive que la logique ne soit pas respectée. Et malgré la difficulté on veut s'y atteler.
    Il y a une énorme différence entre les deux clubs. A nous d'essayer de la réduire pour faire un résultat.
    Monaco a un effectif pléthorique, de qualité, et s'ils viennent de perdre 2 joueurs importants, ils vont en récupérer 4.
    Il n'y a pas à être inhibé. On ne cherche pas à retarder l'échéance mais à jouer notre chance à fond.»
    (Site officiel SCOA).

    Formé à l'ASM, Thomas Mangani est motivé pour la réception des monégasques.
    «Monaco a un effectif taillé pour l'Europe mais on va essayer de les embêter avec nos armes. On a à coeur de faire un gros match et passer outre le statut de Monaco pour essayer de faire un résultat.
    On sait que le maintien se joue face à des équipes de notre championnat, mais face à des gros on se doit de bien figurer.
    C'est toujours intéressant d'être à la dernière passe mais je ne suis pas fixé sur ça, l'avant-dernière est aussi importante.
    Les conditions cette semaine étaient différentes avec la neige mais on s'adapte.
    Avec cette belle tribune qui sera ouverte, on sera encore plus entourés ! Et ça fait plaisir de la voir terminée.»
    (Site officiel SCOA).

    Contre Monaco, Stéphane Moulin a aussi convoqué 21 joueurs, car Tait, Guillaume et leur meilleur buteur Toko-Ekambi (11 buts) sont malades et incertains.
    Mangani est présent, la recrue hivernale Reine-Adélaïde aussi. Pavlovic est suspendu.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Angers.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Fernandez, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Diakhaby, Ghezzal, Jovetic, Pellegri, Sylla.

    Pour Angers : Butelle, Michel, Andreu, Bamba, Thomas, Traoré, Capelle, Coulibaly, Fulgini, Ketkeophomphone, Mangani, Oniangué, Puyo, Reine-Adélaïde, Santamaria, Tait, Guillaume, Kanga, Sunu, Toko Ekambi, Touré.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    YOUTH LEAGUE 8ÈMES, MONACO CONTRE TOTTENHAM
    (09/02/2018)
    Les jeunes monégasques qualifiés

    Pour les 8èmes de finale de la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe), l'AS Monaco connait son adversaire.

    Le tirage au sort, effectué ce midi à Nyon (Suisse) a donné les anglais de Tottenham comme adversaire à l'ASM, le match de jouant à Londres le 20 ou 21 février prochain.

    Les deux équipes se sont déjà affrontées la saison passée en phase de poules et l'ASM s'était imposée 3-2.

    Le vainqueur de ce match affrontera le FC Porto, croisé en poules, ou le RB Salzbourg, le tenant du titre.

    Les matches des 8èmes :
    Bayern Munich (Allemagne) - Real Madrid (Espagne)
    Manchester City (Angleterre) - Inter Milan (Italie)
    Atlético Madrid (Espagne) - FC Bâle (Suisse)
    FC Porto (Portugal) - RB Salzbourg (Autriche)
    Paris S.G. (France) - FC Barcelone (Espagne)
    Liverpool (Angleterre) - Manchester United (Angleterre)
    Tottenham (Angleterre) - AS Monaco
    Chelsea (Angleterre) - Feyenoord Rotterdam (Pays-Bas)

    YOUTH LEAGUE BARRAGES, MOLDE - MONACO : 2-2, 2-4 T.A.B.
    (07/02/2018)
    Les jeunes monégasques qualifiés

    Les U19 monégasques jouaient la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).

    Deuxième de sa poule derrière le FC Porto, l'AS Monaco devait passer par un tour de barrages pour participer aux 8èmes de finale de la Youth League, la Ligue des Champions des U19, et affrontait le champion de Norvège U19, Molde FK, chez lui.

    Les monégasques ont ouvert la marque sur un centre de la gauche que le gardien Byttingsvik déviait derrière sa ligne avant de le capter (0-1, 12e), mais se sont faits égaliser dans le temps additionnel par Gussiås qui coupait au second poteau un centre (1-1, 45e+1).

    A la reprise, l'ASM reprenait l'avantage par Zerkane (1-2, 50e), qui avait remplacé Jordi Mboula blessé (37e), sur une nouvelle erreur défensive sur un corner. Mais c'était de courte durée car Svendsen (2-2, 56e) remettait les deux formations dos à dos, sur un exploit personnel.

    2-2 à la fin du temps règlementaire, pas de prolongation, directement la séance de tirs-au-but.
    Lors de celle-ci, Alioui (0-1), Oestigaard (1-1), Serrano (1-2), Markovic (2-2), Antonucci (2-3) réussissait leurs tentatives, Dahl butait sur Mifsud (2-3), Sylla confortait l'avance de l'ASM (2-4), Mifsud donnait la qualification aux asémistes en stoppant le tir de Mordal.

    Qualifiée pour les 8èmes de finale, l'AS Monaco figure dans le chapeau des vainqueurs de barrages, avec Manchester United (Angleterre), le RB Salzbourg (Autriche, tenant du titre), l'Atlético Madrid et le Real Madrid (Espagne), le Paris S.G., l'Inter Milan (Italie), le Feyenoord Rotterdam (Pays-Bas).
    L'ASM affrontera l'une des équipe suivante, hormis le FC Porto (Portugal), croisé en poule.
    Bayern Munich (Allemagne), Chelsea, Liverpool, Manchester City, Tottenham (Angleterre), FC Barcelone (Espagne), FC Bâle (Suisse).

    Tirage au sort des 8èmes de finale vendredi 9 février à 13h. Le match se jouera sur le terrain du premier club tiré au sort, les 20 ou 21 février.

    LE RÉSUMÉ DE MONACO - LYON  
    (07/02/2018)
    Revivez la rencontre

    Vous n'avez pas vu le match ?

    Vous souhaitez revivre la rencontre de la 24ème journée de Ligue 1 contre Lyon comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

    Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

    Bonne lecture.

    CONTRAT PROFESSIONNEL POUR BENOÎT BADIASHILE
    (05/02/2018)
    Son contrat prendra effet en juillet

    L'AS Monaco continue de garder ses jeunes talents.
    Les dirigeants monégasques ont fait signer son premier contrat professionnel (durée non précisée, maias certainement de 3 ans) à Benoît Badiashile, 17 ans en mars prochain, frère du gardien Loïc Badiashile qui fête aujourd'hui son 20ème anniversaire.

    L'athlétique défenseur (1m92) qui joue avec l'équipe U19, engagée cette semaine en Youth League à Molde (Norvège), est arrivé en Principauté à l'été 2016.
    Benoît Badiashile faisait l'objet de nombreuses sollicitations de grand clubs européens.

    Vadim Vasilyev, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
    «Benoît fait partie des grands talents de l’Academy et je suis très heureux qu’il ait choisi de poursuivre sa progression dans son club formateur. C’est une belle histoire d’avoir Loïc et Benoît, deux frères, professionnels à l’AS Monaco.» (Site officiel ASM)

    Benoît Badiashile :
    «Je suis très heureux de signer mon contrat professionnel avec l’AS Monaco. Je me sens très bien ici. Il y a tout ce qu’il faut pour travailler et franchir de nouvelles étapes. Je vais tout faire pour rendre au club la confiance qu’il m’apporte.» (Site officiel ASM).

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    LES RÉACTIONS DE MONACO - LYON (3-2)  
    (04/02/2018)

    Leonardo Jardim
    «C'est une de nos plus belles prestations par rapport à l'attitude collective des joueurs. Il y a eu de mauvais moments lors des vingt premières minutes. Lyon a marqué un but chanceux et Subasic s'est blessé sur cette action (12e). Un jeune gardien, Sy est entré, c'était la première fois qu'il jouait en Championnat cette saison. Après, on a encaissé le second but, mais les joueurs ont bien réagi et ont réussi à égaliser à 2-2.
    Après l'expulsion logique de Baldé (44e), on a changé la stratégie, on est passé d'une équipe haute à un bloc bas pour jouer en contre-attaque. J'ai demandé aux joueurs de faire 10% de plus chacun. En 2e mi-temps, c'est Monaco qui a les meilleures opportunités, avec Falcao et Jovetic avant le but. Ça a très bien marché avec une très grosse attitude des joueurs, toujours très bien placés. En seconde période, la meilleure équipe, c'était Monaco. C'est mérité ! Je suis très fier et content de mes joueurs. Lyon nous respecte. Ils savent que Monaco est le champion de France. Ce n'est pas un miracle.
    Rony Lopes, c'est un bon garçon, un joueur qui aime beaucoup la transition. Avec notre ligne un peu plus basse, il a profité de cette espace devant-lui. Il a eu aussi un très bon comportement sur le plan défensif et il a toujours donné une solution dans la profondeur. C'est très bien pour lui et pour l'équipe.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Bruno Génésio
    «C'est une faute grave de ne pas gagner ce soir. C'est même pire de perdre, après notre bon début de match. On a fait une très bonne entame. Puis, on s'est pratiquement arrêté de jouer dès qu'on a mené 2-0. On en a fait trop peu en deuxième période pour les mettre en difficulté. On a aussi lâché 10 minutes en première période. C'est un coup d'arrêt, c'est certain. Mais il reste beaucoup de matches, 14 matches. Donc rien n'est définitif. Ce qui est sûr, c'est qu'il faudra montrer autre chose prochainement pour espérer autre chose. On ne peut pas se réfugier derrière la jeunesse de l'effectif. On a manqué de mouvement sur le côté et de rythme en deuxième période pour déstabiliser cette équipe. Ce soir, c'est pire que la semaine dernière (défaite 1-3, à Bordeaux, ndlr). Parce qu'on menait 2-0 et qu'on a perdu 2-3. En 2e période, on était parfois sur le fil du rasoir. On a fait des erreurs de concentration. Le penalty? C'est une faute évitable. Il faut qu'on apprenne de ces erreurs. Maintenant, il faut bien analyser l'échec pour rebondir.» (lequipe.fr & AFP)

    Marcos Lopes
    «C'était très difficile suite à l'expulsion, mais on a réussi à gagner, c'est très important pour nous. Ce but était vraiment très important pour moi. Je suis très content. On a gagné ce match.
    Le match aller, on avait perdu dans les dernières minutes aussi, cette fois, on a gagné. Je suis très content de pouvoir aider l'équipe. Le plus important, ce sont les trois points. Je pense que l'équipe a mérité la victoire. Le but de Keita Baldé a donné une autre envie à l'équipe. On a pas bien démarré le match, mais après ce but là toute l'équipe a changé. C'était un but très important en plus on a marqué un deuxième but rapidement après. À la mi-temps, à 2-2 c'était bon pour nous. Après, c'est sûr, c'était compliqué avec le carton rouge. Mais l'équipe était très cohérente et on a réussi à gagner. On bat enfin Lyon, on a perdu deux fois cette saison contre eux. Cette victoire est très importante pour la lutte à la deuxième place. On sait que la lutte pour la deuxième place va être très serré jusqu'à la fin. L'équipe est très contente d'avoir gagné ce match ce soir.»
    (Micro Canal+)

    Ferland Mendy
    «C'est très dur. Ils ont joué les contres. On perd le match sur une erreur défensive de notre part. On a eu le ballon tout le long de la deuxième période, mais cela a été compliqué de trouver des espaces. Ils étaient bien en bloc. Ce n'est pas que nous n'avons pas trouvé la solution technique ou tactique, c'est que nous n'avons pas su jouer les contres au bon moment. C'est compliqué de voir cette équipe perdre des matches comme ça, mais j'espère que l'on va se ressaisir vite.» (Micro Canal+)

    CHAMPIONNAT 24ÈME JOURNÉE, MONACO - LYON : 3-2  
    (04/02/2018)

    Monaco fait face à l'adversité

    L'AS Monaco a remporté une victoire très importante contre un adversaire direct dans la course à la Ligue des Champions, Lyon, sur le score de 3-2.

    Mais dans ce match, l'ASM a dû faire face à l'adversité :
    - Le forfait de Sidibé, malade.
    - Un but casquette de Diaz et la blessure de Danijel Subasic, remplacé par Seydou Sy (0-1, 12e).
    - Un second but lyonnais de Traoré (0-2, 27e).
    - L'expulsion de Keita Baldé (44e) pour deux cartons jaunes idiots.
    - La sortie sur blessure de Radamel Falcao (55e).

    Malgré cela, les monégasques ont renversé l'OL.
    Ils sont tout d'abord revenus dans la partie sur une percée de Keita Baldé côté droit, qui battait Lopes d'une frappe puissante croisée à ras de terre (1-2, 31e), puis sur un pénalty accordé par l'arbitre assistant sur une balle arrêtée. Glik est accroché, Radamel Falcao tire le pénalty qui est repoussé par Lopes, sur le buteur colombien qui cette fois marque (2-2, 36e).

    A 10 contre 11, en second période, Monaco est regroupé sur son but, Lyon fait tourner sans être dangereux.
    Les monégasques y croyent, ont des opportunités sur des contres par Lopes ou Tielemans, et parvient à arracher la victoire sur une balle de Jovetic pour Rony Lopes, qui trompe son homonyme pour la 3ème fois en 3 matches cette saison (3-2, 88e).

    Avec cette victoire, Monaco reste 1 point derrière Marseille et prend 2 longueurs sur Lyon.
    Prochain match à Angers, où une nouvelle victoire est attendue pour confirmer celle-ci.


    Pour plus d'info sur la vingt-quatrième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LIGUE 1, 24ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (04/02/2018)
    Les derniers résultats de la 24ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     0-1 

    A 15h, Rennes (8e) et Guingamp (10e) ont failli se quitter sur un score vierge.
    Mais dans le temps additionnel, sur un contre sur un corner rennais, l'EAG marque le seul but du match sur une frappe splendide de Ngbakoto (0-1, 90e+2).
    Deuxième défaite consécutive pour l'équipe de Sabri Lamouchi, celle de Marc-Aurèle Caillard, resté sur le banc, met fin à 3 défaites consécutives.

     3-2 

    A 17h, Caen (13e) a battu Nantes (5e).
    Ce sont les hommes de Claudio Ranieri qui ont ouvert la marque par Bammou (0-1, 31e), mais ils se sont faits rapidement rejoindre sur un pénalty de Santini (1-1, 35e).
    En seconde période, les caennais prennent l'avantage par Da Silva, sur corner (2-1, 52e), là aussi de courte durée car Bammou égalise (2-2, 58e).
    En toute fin de partie, après le remplacement de Youssef Aït Bennasser à la 70e, Da Silva donne la victoire, sur un nouveau corner, aux normands (3-2, 80e).

     21h 

    A 21h, l'AS Monaco (4e) reçoit Lyon (2e) pour le choc de la journée.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 21 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 18 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Fékir (Lyon) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice), Diaz (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 13 buts,
    - Toko Ekambi (Angers) avec 11 buts,
    - Depay (Lyon), Mbappé (Paris S.G.) et Roux (Metz) avec 9 buts,
    - 3 joueurs avec 8 buts,
    - 3 joueurs avec 7 buts,
    - 9 joueurs à 6 buts dont Keita Baldé (AS Monaco), Germain & Ocampos (Marseille),
    - 14 joueurs à 5 buts,
    - 14 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo & Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 25 joueurs à 3 buts dont Marcos Lopes & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 40 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 84 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 16 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 24ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (03/02/2018)
    Les résultats de la 24ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     6-3 

    Vendredi à 20h45, Marseille (3e) et Metz (20e) ont offert un spectacle offensif.
    Les phocéens, sans Lucas Ocampos et Aymen Abdennour (restés sur le banc) mais avec Valère Germain titulaire, ont rapidement pris le large avec des buts de Sanson (1-0, 6e), servi par Germain et de Thauvin (2-0, 8e).
    Avant la pause et juste après, l'OM rajoute trois unités par Thauvin (3-0, 44e), Germain (4-0, 49e) et encore Thauvin (5-0, 56e).
    En fin de match et après la sortie de Emmanuel Rivière, remplacé à la 72e, les lorrains parviennent enfin à tromper Mandanda par Mollet (5-1, 73e), mais l'OM reprend 5 buts d'avance par Mitroglou (6-1, 75e).
    En toute fin de partie, les messins parviennent à réduire l'écart grâce à Mollet, encore (6-2, 84e) et Niane (6-3, 90e).

     0-3 

    Samedi à 17h, pas de surprise pour Lille (17e) qui recevait le Paris S.G. (1er).
    Les nordistes restent en bas de tableau avec cette nouvelle défaite subie grâce aux buts de Berchiche (0-1, 45e), Neymar (0-2, 77e) et Lo Celso (0-3, 87e).
    Pas de monégasque sur le terrain. Pour le LOSC, Farès Bahlouli a ciré le banc, Kévin Malcuit était blessé.
    Pour le PSG, Layvin Kurzawa est resté sur le banc, Kylian Mbappé était suspendu après son rouge reçu mardi en Coupe de la Ligue.

     0-1 

    Samedi à 20h, Nice (6e) qui s'était relancé en allant gagner à Toulouse (19e) à l'aller, a rendu la pareille aux toulousains.
    Le TéFéCé s'est imposé grâce à une superbe frappe enroulée de Gradel, en pleine lucarne (0-1, 67e).
    Les niçois étaient privés de Allan Saint-Maximin (blessé). Nampalys Mendy a joué, remplacé à la 71e, comme son adversaire victorieux Corentin Jean, remplacé à la 87e.

     2-1 

    Montpellier (7e) a d'abord été mené par Angers (16e) sur un pénalty de Toko Ekambi (0-1, 20e), mais les héraultais ont réagi avec un tir de Lasne dévié (1-1, 43e) et remporté la victoire sur une frappe de Mbenza (2-1, 71e) parfaitement décalé par Souleymane Camara, titularisé et remplacé à la 81e.
    Le scoïste Thomas Mangani a joué les 90 minutes.

     0-2 

    Strasbourg (12e) s'est mis rapidement en difficulté contre Bordeaux (9e), avec Sankharé qui a contré un dégagement de Grimm pour marquer le premier but du match (0-1, 4e).
    Le second, toujours pour les girondins, a été inscrit par Laborde d'une frappe croisée (0-2, 53e).
    Le FCGB était encore privé de Jaroslav Plasil (suspendu). Soualiho Meïté a une nouvelle fois été titularisé dans l'entre-jeu.

     REPORTÉ 

    Le match opposant Troyes (18e) à Dijon (11e) a été reporté en milieu de semaine au mardi 20 février à 18h30, en raison des inondations qui touchent le stade de l'Aube.
    En effet, la "Vieille Seine" qui jouxte le stade est sortie de son lit et menace le transformateur électrique de l'enceinte auboise.
    L'eau a envahi plusieurs de ses ascenseurs, l'accès au terrain est restreint et la pelouse, même drainée, risque d'être gorgée d'eau.

     0-2 

    Amiens (15e) continue de glisser vers le fond du classement après une nouvelle défaite, contre Saint-Etienne (14e).
    Les recrues stéphanoises sont efficaces, avec le but de Debuchy tout frais transféré d'Arsenal (0-1, 62e). Cabella a terminé le travail en fin de match (0-2, 85e).
    L'attaque amiénoise était privée de Serge Gakpé (blessé) et de Lacina Traoré (écarté). Elle n'a su tomper Stéphane Ruffier, titulaire dansles buts "Verts".

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Rennes (8e) reçoit Guingamp (10e).
    - A 17h, Caen (13e) accueille Nantes (5e).
    - A 21h, l'AS Monaco (4e) affronte Lyon (2e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 21 buts.
    Il devance :
    - Neymar (Paris S.G.) avec 18 buts,
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Fékir (Lyon) avec 16 buts.
    - Balotelli (Nice), Diaz (Lyon) et Thauvin (Marseille) avec 13 buts,
    - Toko Ekambi (Angers) avec 11 buts,
    - Depay (Lyon), Mbappé (Paris S.G.) et Roux (Metz) avec 9 buts,
    - 2 joueurs avec 8 buts,
    - 4 joueurs avec 7 buts,
    - 9 joueurs à 6 buts dont Keita Baldé (AS Monaco), Germain & Ocampos (Marseille),
    - 14 joueurs à 5 buts,
    - 14 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo & Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco) et Rivière (Metz),
    - 23 joueurs à 3 buts dont Marcos Lopes & Adama Traoré (AS Monaco),
    - 40 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic, Thomas Lemar & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 85 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 16 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    PRÉSENTATION MONACO - LYON (J24)
    (03/02/2018)


    Pour la 24ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (4e) reçoit l'Olympique Lyonnais (2e).

    Dix jours après l'élimination en 16ème de finale de Coupe de France (2-3) par ces mêmes lyonnais dans ce même Louis-II, l'AS Monaco va devoir prendre une revanche et l'emporter, pour rester dans la course à la deuxième place, avec l'OM et l'OL.

    Depuis la semaine dernière, Monaco montre du mieux dans le jeu à Marseille et contre Montpellier, en demi-finale de Coupe de la Ligue.
    Ce regain, comme les bons résultats à domicile en L1, sont à confirmer contre Lyon, meilleure équipe à l'extérieure.
    Au Louis-II, Monaco a joué 12 matches pour 9 victoires, 2 nuls et 1 défaites (33 buts marqués, 12 encaissés).
    Hors du Rhône, Lyon a joué 12 matches pour 8 victoires à Rennes (1-2 J02), Troyes (0-5 J10), Saint-Etienne (0-5 J12), Nice (0-5 J14), Caen (1-2 J16), Amiens (1-2 J17), Toulouse (1-2 J19) et Guingamp (0-2 J21), 2 nuls à Nantes (0-0 J04) et Angers (3-3 J08) et 2 défaites à Paris S.G. (2-0 J06), Bordeaux (3-1 J23).

    Il faudra se méfier de cette équipe lyonnaise, d'autant plus qu'elle a pris pour habitude de faire des résultats contre les monégasques.
    Si les statistiques en championnat (L1 et L2) sont favorables à l'ASM à domicile, avec 33 victoires pour 10 nuls et 12 défaites (86 buts marqués et 47 encaissés), sur les 8 derniers ASM-OL en L1, il n'y a eu qu'une victoire (2-1 en 2013-14) pour 3 nuls et 4 défaites.

    Pour Leonardo Jardim, «l’objectif c’est de bien terminer la semaine. Ce sera un match très équilibré entre deux bonnes équipes. On va essayer de donner le maximum pour prendre les trois points, c’est l’objectif. Nous devrons donner notre maximum sur ce match, comme d’habitude. Ce n’est pas une revanche. Chaque match est différent. À chaque fois cela s’est joué à la fin. J’espère que ce sera à notre avantage cette fois-ci. Ce match n’est pas décisif. Il y aura encore beaucoup de rencontres. Cette lutte pour le podium durera jusqu’au bout.
    La force de l’OL ? Ce sont toujours les joueurs la force d’une équipe. Genesio est un entraineur que j’aime beaucoup. Il connait très bien le foot, il fait bien son travail. Les entraineurs sont très bons mais la force de l’équipe est le reflet de la qualité de ses joueurs.
    Sidibé sera peut être présent, c’est une maladie de deux jours. Diakhaby et Lemar sont incertains.
    Moutinho est un joueur de grande qualité technique, il donne toujours le maximum. Il est très important dans la construction du jeu. Dans l’attitude, c’est un joueur exemplaire.
    Pellegri est dans un moment de découverte, de la ville, du club, du groupe. C’est un joueur qui n’est pas prêt à rejoindre le groupe maintenant. On travaille pour le futur avec lui. Le football a un langage universel, il parle espagnol aussi donc c’est plus facile dans le vestiaire.
    Falcao, je lui ai dit : "nous croyions à 200% en lui, pas 100%, mais 200%. Tu es important dans la construction, dans le groupe aussi. Tu re-marqueras et c’est ce qui arrivé, il a mis un doublé contre Montpellier.»
    (Site officiel ASM)

    Pour l'emporter, il peut compter sur son buteur Radamel Falcao.
    «Ce type de match donne une vraie motivation pour tous les joueurs. Lyon fait une grande saison. Nous sommes à la lutte pour la 2e place avec eux et Marseille. C’est une grande motivation pour nous tous. Les trois équipes vont lutter jusqu’à la fin. Il faudra être combatif jusqu’au bout.
    Ce qui s’est passé au match précédent en L1 est derrière nous. C’est une nouvelle histoire à écrire. Il faut se demander ce que nous devons faire pour l’emporter. Ce n’est pas une revanche, mais une opportunité pour maintenir notre niveau et notre confiance.
    Les attaquants ne peuvent pas marquer à tous les matches. J’ai passé beaucoup de fois dans ma carrière des moments comme ceux-là. Avec mon expérience, je suis tranquillle. Je sais que le but va venir tout seul. C’est difficile de maintenir toute la saison les mêmes statistiques. En tant professionnel du foot, nous devons affronter ce type de situation et les résoudre.
    Je crois qu’il n’y a pas assez de protection pour les grands joueurs en France. Cela ne veut pas dire que les arbitres ne sont pas bons. Mais je pense qu’il pourrait y avoir une meilleure protection. Rolando n’avait pas peut-être la mauvaise intention, mais il y a eu plusieurs situations dangereuses et il n’a jamais été averti.
    J’ai un rêve qui est de jouer la Coupe du Monde pour la première fois. C’est une grande opportunité. Je me prépare tous les jours sur tous les aspects, pour mon club et pour ma sélection. La Colombie a un effectif de grandes qualités, mais tout n’est pas question d’individualités.
    Contre la France ? C’est un match magnifique, on va jouer contre une grosse équipe, l’une des meilleures du monde avec le Brésil et l’Allemagne. Ils sont jeunes mais ont l‘expérience pour faire une grande Coupe du Monde.
    Glik et Baldé ? On rigole dans le vestiaire à propos de notre future confrontation à la Coupe du Monde. On aura le temps d’y penser.
    Fabinho ? Il a vécu une période difficile, mais il se sent beaucoup mieux. Sur le terrain et dans le vestiaire, je le vois tout le temps heureux. C’est un joueur très important pour nous. Il a été fondamental l’an dernier. Je comprends qu’il ne soit pas facile de maintenir son niveau à chaque match. Mais il en a la capacité. C’est un professionnel exemplaire. Son comportement dans toutes les situations est merveilleux, sur et en dehors du terrain. C’est un gentleman. J’admire sa personnalité. C’est un joueur rare.»
    (Site officiel ASM)

    Contre Lyon, Leonardo Jardim est encore privé de Diakhaby, Traoré, Benaglio, Lemar rejoints à l'infirmerie par Ghezzal et Jorge. Mboula est avec sa sélection U19.
    Ces absences profitent à Pietro Pellegri, Julien Serrano et Moussa Sylla qui sont dans le groupe de 20 joueurs avec Seydou Sy et Loïc Badiashile.

    Le coach des lyonnais, Bruno Génésio a moins de souci avec son effectif.
    «Tout le monde est opérationnel. Lucas Tousart est suspendu et Maxwel Cornet est resté en soins par précaution après une petite douleur au mollet.
    Ce Monaco - Lyon est un gros match. On est capables de battre cette équipe. On l’a déjà fait deux fois mais cela ne donne pas d’ascendant psychologique. Il peut y avoir tellement de faits de jeu favorables ou non que chaque match à sa vérité. Je pense qu’on aura la possession. C’est une équipe très dangereuse en attaque rapide. On sait qu’on est à l’aise à l’extérieur. On a perdu trop de points contre des équipes mal classées, notamment à domicile. On a souvent fait de très bons matches contre les gros avec des victoires à la clé. On s’exprime plus facilement.
    A Bordeaux, on n’a pas été dominé. On a fait une première mi-temps où on a été largement insuffisant dans les duels alors que c’est la base. Malgré tout, on n’a pas été extrêmement en danger. Il y a un fait de jeu qui nous est très défavorable. On a livré une seconde mi-temps de meilleur facture. Bordeaux a fait un très bon match. Je n’ai pas senti de relâchement. Cela fait partie des matchs dans une saison.
    » (Site officiel OL).

    Pour causer des misères à l'ASM, il peut compter sur Bertrand Traoré, le frère de Alain Traoré, qui a marqué en Coupe de France.
    «En tant que compétiteur, on veut jouer chaque match. J’ai dû m’arrêter à cause d’une blessure ce qui était dommage pour moi. Je suis bien revenu. Je suis content de m’entraîner tous les jours avec mes coéquipiers.
    On vient à Monaco pour gagner. On peut le faire si on joue comme on l’a fait contre l'ASM cette saison. J’ai eu la chance de jouer avec Falcao à Chelsea. Je connais ses qualités et c’est l’un des meilleurs attaquants au monde. Il est revenu à son meilleur niveau. J’espère qu’il ne sera pas aussi performant contre nous.
    Nos performances dans les grands matches ? C’est dû à notre état d’esprit. On a un bon groupe qui travaille ensemble. On bosse en équipe et lors des grands matches c’est le collectif qui fait la différence. On répète les efforts. On a aussi beaucoup d’individualités. Il y a plus de pression contre les grandes équipes car ce sont des adversaires directs.
    Bordeaux, c’est un match à vite oublier. On ne va pas se chercher d’excuses. Il faut savoir se remettre en question. On n’a pas bien commencé le match. On n’a pas produit notre jeu habituel. On ne peut pas être très bons à tous les matches sur une saison. Il faut accepter, repartir au travail et revenir plus fort.
    » (Site officiel OL).

    Dans le groupe lyonnais de 18 joueurs, il n'y a donc pas Tousart (suspendu), mais Cornet est bien présent.
    Génésio a choisi d'écarter Diop et Gouiri.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Lyon.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Badiashile, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Raggi, Serrano, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Falcao, Jovetic, Pellegri, Sylla.

    Pour Lyon : Gorgelin, Lopes, Diakhaby, Marçal, Marcelo, Mendy, Morel, Rafael, Tete, Aouar, Ferri, Ndombélé, Cornet, Fékir, Diaz, Depay, Maolida, Traoré.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LE RÉSUMÉ DE MONACO - MONTPELLIER  
    (01/02/2018)
    Revivez la rencontre

    Vous n'avez pas vu le match ?

    Vous souhaitez revivre la rencontre des demi-finales de la Coupe de la Ligue contre Montpellier comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

    Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

    Bonne lecture.

    FERMETURE DU MERCATO HIVERNAL
    (01/02/2018)
    Il est fermé depuis 0h.

    Le mercato hivernal, ouvert depuis le lundi 1er janvier à 0h, a clos ses portes à minuit.

    Durant ce mois de transferts, l'AS Monaco a recruté un jeune joueur prometteur avec Pietro Pellegri (ex-Genoa).

    Le club a aussi prêté des joueurs en manque de temps de jeu (Chaïbi, Kongolo, Meïté, Nguinda), et vendu grassement Guido Carrillo en Angleterre, qui n'a pas été remplacé.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...