PRÉSENTATION MANCHESTER CITY - MONACO (LDC-8ÈME DE FINALE ALLER)
(20/02/2017)


Pour le compte des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, l'AS Monaco FC va défier Manchester City.

Si les deux clubs sont passés par les tours préliminaires (Steaua Bucarest pour City, Fenerbahçe et Villarreal pour l'ASM), ce match sera une première entre les deux clubs qui ne se sont jamais affrontés en coupe d'Europe, mais qui ont déjà joué contre des clubs du même championnat.

Pour les "Citizens", il n'y a eu qu'un adversaire français, le PSG, rencontré à 2 reprises en Perfide Albion, pour 1 nul et 1 victoire anglaise.
La première fois (0-0) pour une unique confrontation en phase de poules de la Coupe de l'U.E.F.A. en 2008-09, et la seconde (victoire 1-0) la saison passée en quart de finale retour de la Ligue des Champions.
L'AS Monaco a bataillé plus souvent (8 fois) contre des clubs anglais, avec pas mal de réussite.
Outre-Manche, les monégasques n'ont concédé que 2 défaites pour 2 nuls et 4 victoires.
  • Défaites à :
    - Liverpool (0-2) lors de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des Champions 2004-05.
    - Tottenham (1-4) lors de la 6ème journée de la phase de poules de la Ligue Europa 2015-16.
  • Nuls contre :
    - Manchester United (1-1), en quart de finale retour de la Ligue des Champions 1997-98,
    - Chelsea (2-2) en demi-finale retour de la Ligue des Champions 2003-04,
  • Victoires à :
    - Leeds (1-0) en 32ème de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1995-96,
    - Newcastle (1-0) en quart de finale aller de la Coupe de l'UEFA 1996-97,
    - Arsenal (3-1) en 8ème de finale aller de la Ligue des Champions 2014-15,
    - Tottenham (2-1) lors de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des Champions 2016-17.

  • Cette saison, les deux clubs performent.
    Manchester City est 2ème de Premier League, à 8 points du leader Chelsea, après 25 matches (16 victoires, 4 nuls et 5 défaites, 51 buts marqués et 29 encaissés) et l'ASM en tête de la L1 après 26 matches (18 victoires, 5 nuls et 3 défaites, 76 nuts marqués et 24 encaisssés).
    Sur leurs 5 dernières performances, les deux équipes sont à égalité, avec 4 victoires et 1 nul, et chacune a fait match nul ce week-end.
    City, en Cup, 0-0 à Huddersfield (2ème division) et l'ASM 1-1 à Bastia en ratant sa première mi-temps.

    Demain, ce n'est pas le nul que viendra chercher Leonardo Jardim et son équipe, mais la victoire, contre une formation qui reste sur 9 matches à domicile sans défaite (6 victoires et 3 nuls).
    Pour ce match, Leonardo Jardim annonce ne pas connaître encore sa charnière centrale.
    «Je ne sais pas si Raggi va jouer. C'est un joueur important pour le club, qui donne beaucoup d'options mais, pour demain, la seule certitude est que Glik va âtre aligné. A côté de lui, ça se jouera entre Touré, Diallo et Raggi.
    Je passe toujours un message très important aux joueurs : que ce soit contre Chambly, Paris ou Tottenham, c'est toujours pareil, c'est notre ADN, on travaille comme ça. Demain, ce sera notre onzième match de Ligue des Champions cette saison et, jusque-là, on a toujours essayé de jouer de la même façon, même si le résultat n'a pas toujours été le même.
    Je connais Falcao depuis Porto : c'est un grand attaquant, un grand buteur, avec qui il est facile de travailler. Les deux dernières années, il n'a pas beaucoup joué mais, maintenant, il arrive dans une bonne forme. C'est important pour le club et pour lui.
    Les clés du match ? City est fort dans la transition et possède de très bonnes individualités avec les cinq joueurs de devant. Comme on a besoin de leur créer des problèmes, on a regardé comment ils ont pris leurs buts lors des derniers matches.»
    (AFP).

    Au milieu, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» sera présent, avec Tiémoué Bakayoko.
    «On a déjà oublié le nul à Bastia, car la Ligue des Champions est une compétition différente. Et, face à Manchester City, ce sera un match totalement différent de ceux qu'on a l'habitude de jouer en Ligue 1. On a étudié l'adversaire et on s'est concentré sur ce match-là, pour essayer de donner le meilleur.
    Monaco favori pour Guardiola ? Je ne pense pas ! C'est un peu normal qu'il essaye de faire passer cette idée-là. Manchester, on a vu ses qualités, c'est une bonne équipe qui ne va pas être facile à arrêter. Mais, avec nos forces, on va essayer.
    Notre adversaire est très fort offensivement aussi. Peut-être faudra-t-il être attentif à ça mais, avec notre manière, on va essayer d'aller chercher un résultat. Mon nom a été associé à de nombreux clubs mais, en ce moment, je suis à l'ASM et j'y suis très bien. J'ai déjà dit que la Premier League m'attire, j'espère y jouer un jour. J'attends de voir de quoi mon avenir sera fait.»
    (lequipe.fr)

    Leonardo Jardim déplore la blessure de Boschilia et la suspension de Jemerson. Il a convoqué un groupe élargi à 21 joueurs. Guido Carrillo revient de blessure, Jorge Marco de Oliveira Moraes fait sa première apparition après avoir retrouvé la compétition en CFA le week-end dernier.

    Le coach des "Citizens", Pep Guardiola, a des habitudes en Ligue des Champions qu'il va falloir changer. Sur les 7 8èmes de finale qu'il a disputé en tant qu'entraîneur, il s'est toujours qualifié.
    Mais pour passer en quart, l'espagnol devra faire sans Gündogan (blesséau genou à la mi-décembre), Kompany (en reprise), ni Jesus, son attaquant brésilien de 19 ans arrivé au mercato (3 buts et 2 passes décisives) qui s'est fracturé un métatarse.

    Il se méfie des asémistes.
    «Les monégasques sont très impressionnants physiquement mais aussi dans la manière dont ils jouent : les latéraux évoluent comme des ailiers, les ailiers comme des milieux offensifs... Au milieu, Fabinho et Bakayoko jouent très intelligemment, en apportant régulièrement le danger vers le but adverse. Et devant il y a deux joueurs, Falcao et Germain qui sont des vrais tueurs dans la surface... Ce n'est pas un hasard si c'est l'équipe qui marqué le plus de buts en Europe cette saison
    Quand tu perds le ballon face à eux, le danger vient d'un peu partout. Il faut se méfier du positionnement à la fois de Falcao, Germain, Silva, Lemar, mais aussi des latéraux, Sidibé et Mendy qui montent souvent. Lors du match Monaco – Tottenham (2-1, le 22 novembre), le premier but des monégasques avait d'ailleurs été marqué par un latéral, qui avait repris un centre de l'autre latéral, une situation très peu fréquente.»
    (lequipe.fr)

    Retrouvez tous les adversaires européens de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Carrillo, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Manchester City (les joueurs qualifiés) : Bravo, Caballero, Sagna, Kompany, Zabaleta, Kolarov, Clichy, Stones, Otamendi, Fernando, Navas, De Bruyne, Delph, Sané, Silva, Fernandinho, Touré, Sterling, Nolito, Agüero, Jesus, Gunn, Haug, Grimshaw, Adarabioyo, Oliver, Humphreys, Duhaney, Fernandes, Kongolo, Foden, Davenport, Patching, Dilrosun, Nemane, Nmecha, Ambrose, Buckley-Ricketts, Iheanacho.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 26ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (19/02/2017)
    La fin des résultats de la 26ème journée de Ligue 1

    Les quatre derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     3-0 

    A 15h, Bordeaux (7e) est resté dans la course à l'Europe après sa victoire sur Guingamp (8e), le prochain adversaire de l'ASM en L1.
    Les girondins ont scoré par Kamano (1-0, 13e), Pallois sur corner (2-0, 43e) et Laborde (3-0, 71e), terminant en supériorité numérique après l'expulsion, pour deux avertissements de Martins-Pereira (59e).
    Pour ce match, seul Jérémy Toulalan (capitaine) a été titularisé. Jaroslav Plasil et Jérémy Menez sont entrés en jeu aux 67e et 74e, Nicolas Maurice-Belay est toujours en reprise.

     4-2 

    A 17h, Lyon (4e) a éprouvé les pires difficultés pour venir à bout de Dijon (13e).
    Tolisso a ouvert le score pour les "gones" sur un corner (1-0, 11e), mais les dijonnais ont égalisé sur une tête de Tavares (1-1, 30e).
    A la reprise, le DFCO prenait l'avantage sur une grossière erreur de relance, par Diony (1-2, 48e), mais les bourguignons n'ont pas tenu, se faisant égaliser par Tolisso (2-2, 80e).
    L'OL a repris les devants sur un pénalty généreux transformé par Lacazette (3-2, 84e) et pris le large grâce à Fekir (4-2, 90e).
    Le match s'est joué sans Nicolas N'Koulou, écarté du groupe olympien, ni Dylan Bahamboula resté sur le banc de Dijon.

     2-1 

    A la même heure, Montpellier (11e) recevait Saint-Etienne (5e).
    Les "Verts" ont ouvert le score par Monnet-Paquet (0-1, 12e), mais l'ASE s'est faite reprendre en début de seconde période sur un but de Lasne (1-1, 49e).
    A 11 contre 10, après le rouge du stéphanois Jorginho (51e), les héraultais ont à nouveau scoré par Mounié (2-1, 68e).
    Pour le MHSC, Souleymane Camara est entré à la 66e, Cédric Mongongu n'était pas dans le groupe.
    Pour l'ASSE, Stéphane Ruffier (capitaine) et Kévin Malcuit ont été titularisés.

     0-0 

    A 21h, le Paris S.G. (2e) avait l'occasion de revenir à un point de l'ASM, en cas de victoire sur Toulouse (9e).
    Mais les parisiens, sans Layvin Kurzawa (dans les 20 mais pas dans les 18), ont buté sur les toulousains dominés et regroupés de Jessy Pî (titulaire et remplacé à la 55e) et Corentin Jean.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 25 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 21 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse), Mounié (Montpellier) et Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) avec 9 buts.
    - Boudebouz (Montpellier), Diony & Tavares (Dijon), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) et Thauvin (Marseille) avec 8 buts.
    - 8 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 11 joueurs dont Gabriel Boschilia et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 7 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 18 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 4 buts,
    - 20 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 38 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 98 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 26ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (18/02/2017)
    Les résultats de la 26ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-1 

    Vendredi soir à Bastia (19e), l'AS Monaco (1er) a été tenue en échec par les corses, après une première période ratée et ponctuée par le but de Diallo (1-0, 19e).
    En seconde période, les monégasques ont égalisé par Bernardo Silva (1-1, 52e) mais n'ont su trouver la faille une nouvelle fois.
    Pour ce match, le SCB était privé de Sébastien Squillaci (blessé) et de Allan Saint-Maximin (prêté et payé par l'ASM). Mehdi Mostefa a participé à la totalité de la rencontre.

     2-0 

    Samedi à 17h, Marseille (6e) a dominé Rennes (10e) grâce à deux buts en seconde période, inscrits par Njié (1-0, 59e) et Thauvin (2-0, 64e).
    Patrice Evra, capitaine, a été remplacé à la 75e.

     0-1 

    Samedi à 20h, la lanterne rouge Lorient (20e) a perdu contre Nice (3e), sur un but de Cyprien (0-1, 15e), malgré l'infériorité numérique dans les 20 dernières minutes, après le rouge direct donné à Balotelli (68e).
    Benjamin Moukandjo (remplacé à la 76e) pour le FCL, Mounir Obbadi (averti 43e et remplacé 75e) et Valentin Eysseric (remplacé 80e) pour l'OGCN ont tous débuté.

     1-1 

    Metz (16e) s'est remis de sa lourde défaite en Principauté en égalisant en toute fin de partie, par Diabaté sur pénalty (1-1, 90e+1), contre Nantes (12e) qui avait ouvert le score par Rongier (0-1, 68e).

     1-0 

    Angers (14e) a remporté un match important contre Nancy (15e), grâce à J. Bamba (1-0, 5e) dans la course au maintien.
    Le scoïste Thomas Mangani, les nancéns Youssef Aït Bennasser (remplacé à la 55e) et Vincent Muratori (remplacé à la 75e) ont été titularisés.

     0-1 

    Mauvaise opération pour Caen (18e) dans la course au maintien, qui a perdu contre Lille (17e), adversaire direct.
    Sans Marcos Lopes (blessé) ni Farès Bahlouli (resté sur le banc), la nouvelle équipe de Franck Passi s'est imposée grâce à une réalisation d'El Ghazi (0-1, 70e), survenue en infériorité numérique après le rouge de Soumaoro (63e).

    Demain dimanche, les quatre derniers matches de la journée :
    - A 15h, Bordeaux (7e) reçoit Guingamp (8e).
    - A 17h, Lyon (4e) affronte Dijon (13e) et Montpellier (11e) défie Saint-Etienne (5e).
    - A 21h, Paris S.G. (2e) accueille Toulouse (9e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 25 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 20 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse) et Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) et Mounié (Montpellier) avec 9 buts.
    - Boudebouz (Montpellier), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) et Thauvin (Marseille) avec 8 buts.
    - 10 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 8 joueurs dont Gabriel Boschilia et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 9 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 17 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 4 buts,
    - 21 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 38 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 99 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE BASTIA - MONACO (0-1)
    (17/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «Nous avons mal débuté la rencontre. L'adversaire a gagné les duels et les deuxièmes ballons en première période. En seconde période, nous avons modifié notre style de jeu et mieux joué. Nous nous sommes créés des occasions. Ce soir, nous avons perdu deux points. Nous ne sommes pas satisfaits mais nous continuons en tête de la Ligue 1. Maintenant, il faut récupérer et préparer le match de mardi face à Manchester City.» (lequipe.fr & AFP)

    François Ciccolini
    «Ce n'est qu'un point, après il faut féliciter les joueurs parce qu'ils ont tout donné, ils ont fait un match plein contre une bonne équipe avec des individualités fortes. On aurait pu tuer ce match en début de deuxième période mais on aurait pu le perdre aussi parce qu'à la fin on était moins bien. Le public a joué son rôle parce qu'ils nous ont soutenus quand on était dans le trou et ça nous a permis de faire match nul, je les remercie.
    Tout le monde a joué à son niveau, on a eu un petit peu de chance, il en faut aussi parfois.
    Les grandes lignes, c'était de bloquer les deux «6», ce sont eux qui organisent le jeu. Il fallait fermer ces angles de passes, on ne l'a pas toujours bien fait, mais c'était difficile parce qu'ils ont beaucoup couru.
    On verra lors du prochain match contre Angers si on arrive à enchaîner deux prestations de haute volée. On va tout faire pour maintenir ce niveau.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Almamy Touré
    «Avant le match, on savait que pour préparer au mieux City, il fallait gagner. C'est la première mi-temps qui nous a fait défaut. On va essayer de rectifier ça face à City en commençant le match très fort. La saison est encore longue. Ce n'est pas sur ce match-là que ça va se décider. Paris peut revenir à un point, mais il sera toujours derrière nous. Il faudra vite relever la tête.» (lequipe.fr & AFP)

    Jean-Louis Leca
    «On sait qu'on traverse un moment difficile, pour s'en sortir ça va passer par cette combativité-là, cette osmose avec notre public. On a fait un match costaud, surtout qu'on avait tous ces absents, comme Saint-Maximin et Crivelli. Il faut qu'on soit dans nos valeurs, quand on est dans nos valeurs ça suit, on a un groupe avec de bons joueurs. Sans nos valeurs, on n'y arrivera pas. Ce soir, tout ce qu'on a mis dans la combativité, c'était clair, il n'y avait pas de mauvais gestes.» (micro de Canal+ Sport)

    Mehdi Mostefa
    «Ce soir, il y avait de la place, mais bon ça reste Monaco, c'est un rouleau compresseur, c'est déjà bien de prendre un point. On a retrouvé des valeurs qu'on avait perdues ces derniers temps. On a retrouvé beaucoup de choses, surtout dans les têtes. A nous de nous accrocher, il y a d'autres équipes mal classées, on va continuer de travailler. On a un bon état d'esprit, mais il ne faut pas faire des gros matches que contre Monaco et Nice, il faut les faire contre les équipes mal classées, comme nous.» (micro de Canal+ Sport)

    CHAMPIONNAT 26ÈME JOURNÉE, BASTIA - MONACO : 1-1
    (17/02/2017)

    Monaco abandonne 2 points en Corse

    L'AS Monaco a perdu deux points importants en Corse, en ne prenant que le point du nul contre le SC Bastia, après une première période ratée, concrétisée par le but de Diallo (1-0, 19e).
    La seconde a été maîtrisée par l'ASM, qui a rapidement égalisé par Bernardo Silva sur un centre de Touré (1-1, 52e), mais a ensuite pêché dans la finition ne parvenant pas à marquer se deuxième but si important dans la course au titre.

    Pour la rencontre, Leonardo Jardim a écarté Seydou Sy et Kévin N'Doram, et effectué deux changements dans son onze de départ habituel, avec Sidibé et Fabinho remplacés par Touré et Moutinho.

    Bastia joue en 5-4-1, mais débute parfaitement en pressant haut des monégasques qui n'arrivent pas à se montrer dangereux, dans le jeu, sur le but de Leca.
    Une des rares opportunités vient d'un coup-franc de Lemar, de 30m de la droite. Son ballon est rentrant, pas touché par le paquet de joueurs, et est claqué, après rebond, par Leca en corner (7e).
    Bastia domine territorialement, met de l'impact physique dans les duels, et est récompensé sur un corner repoussé. Danic centre à nouveau pour le second poteau et la tête piquée de Diallo, que Subasic repousse derrière la ligne. Le but est accordé par la Coal Line Technology (1-0, 19e).

    Monaco se doit de réagir, mais joue sans mouvement, est trop imprécis techniquement et dans les passes. Bastia ne met pas Subasic à contribution mais gêne énormément l'ASM.
    Sur de rares actions, les asémistes se trouvent et sont dangereux :
    - Centre de Lemar dégagé par El Kaoutari au premier poteau en corner (28e). Sur celui-ci, la tête de Bakayoko passe au-dessus (29e).
    - Silva s'infiltre dans la surface, dribble mais est repris au moment de frapper, dans les 6m, par le tacle de Marange (34e).
    - Long coup-franc de Lemar, pour la tête arrière de Germain, qui rate le ballon (35e).
    - Accélération de Lemar, qui perd le ballon pour Moutinho, et son tir enroulé des 16m qui trouve les bras de Leca (40e).
    - Tir des 25m de Mendy, trop croisé (45e).
    - Centre de l'extérieur du gauche de Silva pour la tête plongeante de Falcao, captée par Leca (45e+1).

    Au retour des vestiaires, Leonardo Jardim remplace Bakayoko par Fabinho et la fluidité dans le jeu de l'ASM revient.
    - Balle perdue de Moutinho, qui permet un contre de Diallo, qui décale Danic côté gauche, quivoit son tir repoussé par Subasic (48e).
    - Centre de Coulibaly pour Diallo, seul aux 18m dans l'axe. Son tir écrasé est capté par le portier monégasque (50e).
    - Moutinho lance Touré côté droit qui centre aux 6m pour la tête décroisée de Bernardo Silva, qui devance Keita (1-1, 52e).

    L'ASM a égalisé, mais n'a fait que la moitié du travil pour l'emporter, et une attaque-défense commence.
    - Centre de Silva côté droit, du gauche. Au deuxième poteau, Germain remet le ballon de la tête, en l'enlèvant à Lemar derrière lui, pour le retourné de Falcao, qui passe à 50cm du poteau droit de Leca (61e).
    - Corner repoussé pour la volée tendue de Keita, aux 25m. A côté (63e).
    - Touche de Lemar pour le centre de Mendy. Tête de Germain hors-cadre (66e).

    Les changements continuent, avec Kylian Mbappé qui remplace Germain (71e) et Ngando à la place de Diallo (74e), et les occasions monégasques continuent d'affluer.
    - Corner joué vite à deux côté gauche. Le centre arrive au second poteau, pour le tir de Moutinho aux 20m, au-dessus (77e).
    - Lancé côté gauche, Lemar centre devant le but à destination de Moutinho, seul au second poteau. Marange coupe au premier (78e).

    Dernier remplacement pour l'ASM et choix offensif avec l'entrée de Nabil Dirar pour Touré (79e). Bastia joue sans réel attaquant, et défend.
    - Centre de Mbappé côté gauche, dévié qui passe entre le gardien corse et son but. Le centre qui vient de la droite est repris de volée par Falcao, encore au-dessus (81e).
    - Centre en retrait et à ras de terre de Mendy, qui trouve Mbappé dans l'axe, qui tire trop fort et encore au-dessus (84e).
    - Contre monégasque, avec Silva qui provoque côté droit, et Mbappé frappe dans un angle fermé au premier poteau. Le ballon passe entre les jambes de Leca, qui dévie le cuir au ras de son montant droit (87e).
    - Centre de Silva pour le secondpoteau où Keita gène Lemar, qui ne peut cadrer aux 6m (89e).

    En raison d'une première période ratée, la tête certainement à mardi et au match de Ligue des Champions à Manchester City, Monaco n'enchaînera pas une 4ème victoire consécutive en L1, avec ce 1-1 pris à Bastia, et perd 2 points qui pourront s'avéré précieux dans la course au titre.
    En attendant le résultat du PSG face à Toulouse dimanche, l'ASM dispose de 4 longueurs d'avance sur les parisiens et 6 sur Nice.
    Prochain match de L1, samedi 25 à Guingamp où il faudra faire mieux qu'en Corse.

    Pour plus d'info sur la vingt-sixième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (16/02/2017)






    Leurs performances lors des seizièmes de finale aller

    Parmi les 32 équipes encore qualifiés dans cette Ligue Europa, on retrouve 8 anciens monégasques, Giorgios Tzavellas ayant quitté son club.
    Retrouvons leurs performances.

  • Aux Pays-Bas, chez l'AZ'67 Alkmaar, l'Olympique de Lyon a fait un grand pas vers le tour prochain.
    Sans Nicolas N'Koulou, les lyonnais se sont imposés 4-1 grâce à Tousart (0-1, 26e), Lacazette (0-2, 45e+2 et 0-3, 57e), Jahanbakhsh sur pénalty (1-3, 68e) et Ferri (1-4, 90e+5).

  • En Roumanie, l'Astra Giurgiu a arraché le nul contre le RC Genk, en égalisant 2 fois.
    Castagne (0-1, 25e) et Trossard (1-2, 83e) ont donné l'avantage aux belges, les partenaires de Daniel Niculae (titulaire, remplacé à la 63e) sont revenus par Budescu (1-1, 43e) et Seto (2-2, 90e).

  • En Grèce, le PAOK Salonique, ophelin de Giorgios Tzavellas parti rejoindre Vagner Love cet hiver en Turquie (Alanyaspor), a été lourdement battu par Schalke 04, 0-3.
    Les allemands ont marqué par Burgstaller (0-1, 27e), puis en fin de partie par Meyer (0-2, 82e) et Huntelaar (0-3, 90e), prenant une grosse option sur la qualification.

  • En Espagne, à Villarreal CF, l'AS Rome a validé son billet pour le tour prochain.
    Avec Stephan El Shaarawy, remplacé à la 62e, les romains ont ouvert le score par Emerson (0-1, 32e), et ont fait le trou après sa sortie, avec un triplé de Dzeko (0-2 65e, 0-3 79e et 0-4 86e).

  • Le premier duel entre club de Manchester et français a tourné en faveur de Manchester United face à AS Saint-Etienne.
    Et comme trop souvent face aux "Verts", c'est Ibrahimovic qui a marqué, aidé par un arbitrage qui lui a donné un coup-franc et un pénalty sur des fautes discutables.
    Le premier a été dévié (1-0, 15e), le second transformé (3-0, 88e), avec au milieu, un but sur un centre dévié uqui lui arrive dans les pieds à 4m du but vide (2-0, 75e).

    L'ASSE a joué avec Stéphane Ruffier et Kévin Malcuit, MU avec Anthony Martial (averti à la 47e et remplacé à la 84e) et Sergio Romero. Tous ont débuté la partie.

  • En Belgique, le RSC Anderlecht a battu le Zénith Saint-Pétersbourg, 2-0, doublé d'Acheampong (1-0, 5e et 2-0, 31e).
    Dennis Appiah était une nouvelle fois forfait, blessé au tibia.

  • Les autres matches :
      FC Krasnodar - Fenerbahçe Istanbul : 1-0
      Borussia Mönchengladbach - Fiorentina : 0-1
      FC Rostov - Sparta Prague : 4-0
      La Gantoise - Tottenham : 1-0
      Olympiakos le Pirée - Osmanlispor : 0-0
      Celta Vigo - Shakhtar Donetsk : 0-1
      Ludogorets Razgrad - FC Copenhague : 1-2
      Hapoel Beer-Sheva - Besiktas Istanbul : 1-2
      Legia Varsovie - Ajax Amsterdam : 0-0
      Athletic Bilbao - APOEL Nicosie : 3-2
  • Les résutats de la Ligue Europa.

    PRÉSENTATION BASTIA - MONACO (J26)
    (16/02/2017)


    Pour la 26ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (1er) se rend chez le SC Bastia (19e, -1 match).

    Avant le 8ème de finale de la Ligue des Champions à Manchester City, l'AS Monaco se prépare en Corse, avec l'obligation de l'emporter contre un adversaire à la dérive.
    Depuis le début de l'année 2017, Monaco est la meilleure formation (5 victoires, 1 nul avec 19 buts marqués et 3 encaissés) et Bastia la pire (2 nuls et 3 défaites avec 4 buts marqués et 9 encaissés).

    A domicile aussi, le SCB est à la peine, avec 3 victoires (Toulouse, Guingamp et Metz) pour 6 nuls et 3 défaites (PSG, Angers et Marseille), n'inscrivant que 11 buts en 12 matches, pour 10 encaissés.
    Face à l'ASM, qui a remporté 7 matches (avec 3 nuls et 2 défaites) en 12 rencontres (29 buts marqués, 13 encaissés), les corses vont tenter de confirmer leurs statistiques historiques, avec 9 victoires de l'ASM pour 5 nuls et 15 défaites (23 buts marqués et 36 encaissés).
    Mais les asémistes vont vouloir confirmer leurs bonnes performances des dernières années, qui restent sur 2 nuls et 4 victoires, pour bien préparer le déplacement en Ligue des Champions.

    Leonardo Jardim «Notre stratégie est de travailler le match de Bastia. Nous ne pensons pas au match de City. J’ai dit aux joueurs que la meilleure préparation est de gagner avant de jouer ce match de Ligue des Champions. Le plus important aujourd’hui est de se concentrer sur le championnat. Bastia est une équipe qui joue avec intensité, qui a besoin de points. Elle n’est pas très bien au classement mais il faudra se méfier car il est toujours difficile de jouer chez eux.
    Nous avons récupéré pendant presque une semaine, c’est une bonne chose avant d’enchainer une nouvelle série de matches rapprochés.
    La concurrence en attaque est une bonne chose, c’est important car cela me donne des solutions supplémentaires. Le groupe a besoin de tout le monde. Nous attendons le retour de Carrillo. Au milieu, João Moutinho a fait un bon dernier match. Dirar est de retour en forme après sa participation à la CAN. C’est très bien d’avoir plus de solutions pour l’équipe.
    Comme au match aller, Allan Saint-Maximin ne va pas jouer contre nous. Sa saison ? l’objectif pour lui était de jouer avoir du temps de jeu, c’est le cas. Il réalise de bonnes choses.
    Kylian Mbappé est un joueur que j’ai pris en U19, il progresse et a une grande marge de progression. L’objectif du club est d’amener tous ces jeunes vers le haut niveau.»
    (Site officiel ASM).

    Sidibé revenant de blessure, aucun risque devrait être pris avec lui. Almamy Touré va très certainement débuter en Corse.
    «A Bastia, ça va être une rencontre compliquée, ils ont besoin de points. Ça va être à nous de bien gérer le match pour ne pas se mettre en difficulté. C’est toujours difficile de jouer dans leur stade et avec leur public. Il faudra gagner contre Bastia.
    Pour penser à City, il faut d’abord gagner contre Bastia car c’est toujours une bonne préparation. On va donner le maximum pour prendre les trois points.
    Le PSG est une équipe en forme, on l’a vu face à Barcelone. On le sait que ça va être compliqué mais on pense à nous. Nous allons essayer de gagner tous nos matches jusqu’à la fin. Si c’est le cas, ils ne peuvent pas nous rattraper.
    Manchester City est une grosse équipe. On peut aller chercher un résultat là-bas. On va faire de notre mieux pour se qualifier.
    Je suis à la disposition du coach. Je donne le maximum pour l’équipe. Je ne me projette pas en me disant que je vais jouer tous les matches. Je reste sérieux et j’attends qu’il fasse appel à moi.
    Arsenal ? Ce sont des moments inoubliables, la Ligue des Champions est une compétition de rêve pour tous les joueurs. J’ai évolué par rapport à toutes les blessures que j’ai pu avoir depuis. Ça m’a fait grandir. Je pense que j’ai pris en maturité. J’ai changé ma manière de vivre, de prendre soin de moi. Je me concentre sur le terrain et sur les points que je dois progresser.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim est privé de Gabriel Boschilia, opéré avec succès dans la semaine, et qui ne reviendra que la saison prochaine.
    Guido Carrillo et Djibril Sidibé ont quitté l'infirmerie, mais seul le deuxième est présent dans le groupe de 20 joueurs, avec Jemerson de Jesus Nascimento, de retour de suspension, au détriment d'Andrea Raggi et Jorge Marco de Oliveira Moraes.

    A Bastia, François Ciccolini doit faire face à une attaque décimée.
    «Monaco a un match très difficile mardi, on ne sait pas quelle équipe ils vont aligner.
    Crivelli est blessé, il est absent quinze jours minimum. C'est difficile mais il faut faire avec. On n'a pas d'attaquant axial, à part Florian Raspentino.
    On va faire comme on a toujours fait. Ça ne veut pas dire qu'on ne va pas bien faire les choses.
    Monaco a toujours le même système, la même idée, tout le monde est en difficulté contre eux. En décembre, ils ont fait mouche à chaque fois. Ce sont leurs qualités techniques qui font peur. Même quand leurs attaquants ne jouent pas, le petit Mbappé est très bon aussi.
    Il va falloir prendre un point voire trois.
    Les buts qu'on prend, c'est sur des détails. Le match de Toulouse, on reste sur notre faim, on n'était pas mauvais. Si sur vos temps forts vous ne concrétisez pas, vous avez des soucis, quand vous êtes fragiles vous le payez cash.
    Il faut poser des problèmes à l'adversaire sinon vous vous exposez.»
    (Twitter ASM).

    Contre l'ASM, Bastia est privé de Allan Saint-Maximin, payé par l'ASM.
    Autres absents, Cahuzac et Saint-Ruf, expulsés à Toulouse, et les blessés Crivelli et Squillaci.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Bastia.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Mendy, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Bastia : Leca, Vincensini, Cioni, Djiku, Rose, El Kaoutari, Marange, I. Diallo, Bengtsson, Mostefa, Keita, Coulibaly, Danic, Ngando, Oniangué, Raspentino, S. Diallo, Nangis.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    MONACO VEUT RACHETER UN CLUB BELGE
    (15/02/2017)

    Une offre a été faite pour le Cercle de Bruges

    L'AS Monaco, via un communiqué officiel, vient d'annoncer avoir fait une offre d'achat au club de deuxième division belge, le Cercle de Bruges.

    «Le Mercredi 15 Février 2017, l’AS Monaco FC tient à communiquer avoir fait une offre d’achat (avec conditions suspensives) afin d’acquérir la majorité du capital du club Cercle Brugge KSV (Belgique, ligue 1B).
    L’Assemblée Générale du Cercle Bruges va étudier et discuter cette proposition afin de prendre une décision avant la fin du mois de février. Ce projet s’inscrit dans la stratégie de développement de l’AS Monaco tournée vers les jeunes talents. Le Club pourrait ainsi bénéficier du savoir-faire de « l’école belge » tout en respectant les traditions et valeurs du Cercle Bruges, club historique du football belge.
    À terme, ce projet doit permettre aux jeunes de l’Academy de l'AS Monaco de franchir une étape supplémentaire dans leur progression entre l'équipe réserve (en CFA) et l’équipe première du Club Monégasque. Le premier objectif sera de mettre tout en oeuvre pour viser l’accession à la 1ère division belge.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Pour rappel, l'ASM a déjà prêté 4 joueurs au Cercle Bruges : Raphaël Diarra, Paul Nardi, Mehdi Beneddine et Tafsir Chérif.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (14 & 15/02/2017)





    Leurs performances lors de la première journée de huitièmes aller

    Ils sont 10 anciens monégasques encore engagés en Ligue des Champions, en plus de l'AS Monaco, pour ces huitièmes de finale.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Mardi, le Paris Saint-Germain a corrigé le FC Barcelone grâce à deux buts inscrits dans chaque période.
    Di Maria a ouvert le score sur coup-franc (1-0, 18e), Draxler (2-0, 40e) l'a alourdi, comme Di Maria (3-0, 55e), encore, et Cavani (4-0, 72e).
    Titulaire, Layvin Kurzawa a joué toute la rencontre.

  • Le même jour, le Benfica Lisbonne a dominé le Borussia Dortmund, sur la plus petite des marges, avec un but de Mitroglou (1-0, 48e) en renard des surfaces.
    Titulaire chez les allemands, Pierre-Emerick Aubameyang a eu la balle d'égalisation sur pénalty (58e), mais il l'a tiré en force en plein milieu, où Ederson, le portier portugais, n'avait pas bougé.
    Le gabonais a été remplacé peu après (62e).

  • Mercredi, le Bayern Munich a écrasé Arsenal d'Arsène Wenger.
    Robben a ouvert le score par une de ses frappes enroulées en pleine lucarne (1-0, 11e), les "Gunners" ont égalisé difficilement, par Sanchez (1-1, 30e), qui s'y est pris à 3 fois pour transformer un pénalty.
    En seconde période, après la sortie de Koscielny (blessé), la défense anglaise prend l'eau avec 3 buts en 10 minutes marqués par Lewandowski (2-1, 53e) et Thiago Alcantara (3-1, 56e et 4-1, 63e).
    En fin de match, Müller ajoute une dernière réalisation (5-1, 88e) et valide quasiment le billet allemand pour les quarts.

  • Dernier match de la semaine, et nouvelle victoire du 2ème de groupe face au premier.
    Le Real Madrid a battu le SSC Naples, avec James Rodriguez (titulaire, remplacé à la 76e) et sans Fabio Coentrão (écarté).
    Les napolitains ont ouvert le score par Insigne (0-1, 8e), d'une frappe enroulée et lointaine, mais les madrilènes ont égalisé par Benzema (1-1, 18e), pris l'avantage par Kroos (2-1, 49e) et le lagre par Casemiro (3-1, 54e) d'une volée victorieuse.

  • La semaine prochaine, les derniers matches :
    - Manchester City - AS Monaco avec Yaya Touré.
    - Bayer Leverkusen - Atletico Madrid avec Yannick Ferreira-Carrasco.
    - FC Porto - Juventus Turin qui a perdu Patrice Evra au mercato hivernal.
    - FC Séville - Leicester de Claudio Ranieri et Nampalys Mendy.

  • Les résutats de la Ligue des Champions.


    LE RÉSUMÉ DE MONACO - METZ  
    (13/02/2017)
    Revivez la rencontre

    Vous n'avez pas vu le match ?

    Vous souhaitez revivre la rencontre de la 25ème journée de Ligue 1 contre Metz comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

    Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

    Bonne lecture.

    LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (12/02/2017)
    Les derniers résultats de la 25ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     2-2 

    A 15h, Rennes (8e) et Nice (3e) ont remporté chacun une mi-temps, mais se sont séparés sur un score nul.
    Les bretons ont pris l'avantage par Amalfitano (1-0, 7e) et Sio (2-0, 21e), mais les "Aiglons" sont revenus dans la partie par Donis (2-1, 59e) et Eysseric (2-2, 81e).
    Les niçois Valentin Eysseric (titulaire) et Mounir Obbadi (entré à la 63e, averti à la 89e) ont participé à la rencontre.

     4-0 

    A 17h, Saint-Etienne (5e) s'est baladé contre la lanterne rouge, Lorient (20e).
    Les "Verts" ont vite pris deux buts d'avance par Perrin (1-0, 18e) et Veretout (2-0, 20e), avant de creuser l'écart en seconde période par Hamouma (3-0, 58e) et Jorginho (4-0, 90e+2).
    Le match s'est joué avec Stéphane Ruffier, de retour de blessure, et Kévin Malcuit pour l'ASSE.
    Toujours pas de Benjamin Moukandjo chez les "Merlus", tout juste revenu de la C.A.N.

     3-2 

    A 21h, Nantes (15e) et Marseille (6e) ont continué de faire trembler les filets en Ligue 1 avec 5 nouveaux buts, qui font un total de 37 sur la journée.
    Les "Canaris" ont ouvert le score par Diego Carlos (1-0, 12e) et ont fait le trou par Stepinski (2-0, 20e).
    Au retour des vestiaires, les phocéens ont réduits l'écart par Gomis (2-1, 49e), mais Thomasson a redonné deux buts d'avance aux nantais, 50 secondes plus tard (3-1, 50e).
    A l'heure de jeu, Gomis a encore réduit l'écart (3-2, 61e) pour les phocéens qui ne pourront égaliser.
    Patrice Evra a joué toute la rencontre dans la défense olympienne.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 25 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 20 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse) et Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) et Mounié (Montpellier) avec 9 buts.
    - Boudebouz (Montpellier), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) avec 8 buts.
    - 10 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 8 joueurs dont Gabriel Boschilia (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 10 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 15 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 4 buts,
    - 22 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 39 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 96 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    BOSCHILIA : RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ
    (12/02/2017)
    Saison terminée

    L'AS Monaco a annoncé aujourd'hui le mal dont souffrait Gabriel Boschilia, sorti sur civière après un tacle non maîtrisé de Rivierez (66e).



    Les examens pratiqués ont révélé un entorse du genou droit, avec rupture du ligament croisé antérieur.
    Il sera prochainement opéré, avant de longues semaines de rétablissement.

    La saison du milieu brésilien semble terminée. Il aura participé à 16 rencontres (11 de L1, 2 de Coupe de France, 1 de Coupe de la Ligue et 2 de Ligue des Champions) pour 8 buts (6 en L1, 2 en CdL) et 4 passes décisives (2 en L1, 1 en CdL et 1 en LDC).

    LES RÉACTIONS DE MONACO - METZ (5-0)  
    (11/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «Je crois qu'on a fait un bon match en première mi-temps. On a créé beaucoup d'occasions. En seconde période, on a effectué un peu de gestion de l'équipe. Mais ce soir, le plus difficile de la soirée est la blessure de Gabriel Boschilia. C'est une blessure grave. Peut-être, les ligaments croisés sont touchés et peut-être que sa saison est finie. Si l'adversaire ne fait pas ce tacle, il ne blesse pas le joueur. C'est tout. C'est un joueur important pour la gestion de l'équipe. Il peut jouer à trois postes, il est très fort sur coups de pied arrêtés. C'est une joueur de moins. J'aurais préféré gagner 1-0 et garder Boschilia (lequipe.fr & AFP)

    Philippe Hinschberger
    «On est mal rentré dans le match. On a été beaucoup trop passif et spectateur. L'objectif était de mettre de la proximité sur Monaco qui a une grande qualité technique. Mais si on veut tenir un peu le résultat, il faut être plus agressif. Au bout de dix minutes, le match était déjà plié.
    Avant le coup d'envoi, on sait que c'est une armada offensive énorme. L'objectif, c'est alors d'être solide et de ne pas encaisser trop vite. On avait déjà payé pour savoir à l'aller (0-7). A la pause, j'ai dit aux joueurs que je n'étais pas content. Ça a été un peu mieux en deuxième, même si on sent que dès que Monaco accélère, il y a danger. Mais il ne faut pas qu'on se tromper d'adversaire. On ne fait pas le même Championnat. Je préfère qu'on batte Nantes la semaine prochaine, plutôt qu'un hypothétique exploit à Monaco.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Irvin Cardona
    «Ça m'a fait plaisir de faire ma première apparition en Ligue 1 avec mon club formateur, à domicile devant nos supporters. Ça m'a touché, mais j'espère que ce n'est que le début et que cela va continuer.
    Le niveaux et le contexte sont différents, mais on joue comme on sait le faire.»
    (Site officiel ASM)

    Kylian Mbappé
    «Ce triplé arrive au terme d'un match vraiment abouti de haut en bas par toute l'équipe, maintenant on va essayer de se concentrer et de bien récupérer pour bien aborder le match de vendredi prochain. J'ai préparé mon match normalement, rien de spécial. Je me suis bien échauffé, de bonnes sensations, j'ai la chance de mettre ce triplé.
    Les phénomènes c'est Cristiano Ronaldo, Messi, Neymar... J'en suis encore loin.»
    (lequipe.fr)

    LIGUE 1, 25ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (11/02/2017)
    Les résultats de la 25ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-3 

    Vendredi à 20h45, Bordeaux (7e) n'a pas existé contre Paris S.G. (2e).
    Les parisiens ont scoré d'entrée par Cavani (0-1, 6e), doublé la mise avant la pause par Di Maria (0-2, 40e) et définitivement mis fin au suspens après la reprise, encore par Cavani (0-3, 47e).
    Jaroslav Plasil (capitaine), Jérémy Toulalan et Jérémy Menez ont tous débuté. Le tchèque a été remplacé à la 66e, l'ancien parisien à la 57e.
    Nicolas Maurice-Belay n'est toujours pas apte à jouer pour le FGCB.
    Layvin Kurzawa a joué tout le match pour le PSG, qui revient à hauteur de l'ASM au classement.

     2-1 

    Samedi à 17h, Guingamp (9e) recevait Lyon (4e), et les rhôdaniens ont rapidement pris l'avantage par l'inévitable Lacazette (0-1, 10e).
    Mais ces mêmes lyonnais ont encore montré leurs carences en défense, qu'on su profiter Diallo (1-1, 30e) et Bénézet (2-1, 34e) pour donner la victoire aux bretons.
    La défense de l'OL était toujours sans Nicolas N'Koulou, tout juste revenu victorieux de la C.A.N.

     5-0 

    Samedi à 20h, l'AS Monaco (1er) a balayé Metz (12e).
    Après le 7-0 de l'aller, les monégasques ont inscrit 5 buts aux lorrains, par deux joueurs : Kylian Mbappé (1-0 7e, 3-0 20e et 4-0 50e) et Radamel Falcao (2-0, 10e et 5-0, 55e) sur des services de Falcao, Fabinho, Boschilia, Touré et Mendy.
    Point noir de la soirée, la blessure au genou de Gabriel Boschilia (69e).

     4-1 

    Toulouse (10e) continue sa remontée au classement, après sa victoire sur Bastia (19e), le prochain adversaire de l'ASM.
    Les toulousains, aidés par les renforts d'Andy Delort et Corentin Jean, ne s'arrêtent plus de marquer et les corses en ont fait les frais.
    Delort (1-0, 38e), Braithwaite (2-0, 43e), Oniangué (2-1, 53e), Braithwaite sur pénalty (3-1, 76e) et Diop (4-1, 87e) ont été les buteurs d'une rencontre qui s'est terminée à 11 contre 9, après les rouges de Cahuzac (61e pour 2 jaunes) et Saint-Ruf (74e), qui manqueront la réception de Monaco.
    Pour le TFC, Corentin Jean (remplacé à la 80e) a provoqué le penalty et Jessy Pî est entré à la 64e.
    Pour le SCB toujours privé de Sébastien Squillaci (blessé), Allan Saint-Maximin a joué tout le match, Mehdi Mostefa est entré à la 83e.

     0-3 

    A Nancy (11e), Montpellier (14e) a confirmé sa bonne deuxième période contre l'ASM, s'imposant 3-0, buts de Mbenza (1-0, 10e et 3-0, 60e) et Mounié (2-0, 19e).
    Le match s'est joué sans le lorrain Vincent Muratori (suspendu), ni les héraultais Souleymane Camara (blessé cuisse) et Cédric Mongongu (choix), mais avec Youssef Aït Bennasser, sorti à la 82e.

     1-2 

    A Lille (13e), l'arrivée de l'investisseur n'a pas mis le LOSC sur le chemin de la victoire.
    Contre Angers (18e), les "Dogues" encaissent une 3ème défaite consécutives en raison des réalisations de Capelle (0-1, 20e) et Thomas (1-2, 60e) contre l'égalisation temporaire de Bissouma (1-1, 27e), qui a été expulsé en fin de match (83e).
    Le LOSC a joué sans Marcos Lopes (blessé), mais avec Farès Bahlouli (remplacé à la 61e). Face à lui, il avait Thomas Mangani, titulaire pour le SCO.

     2-0 

    Sous la neige, Dijon (17e) a remporté un match important dans la course au maintien contre Caen (16e), grâce à des buts, en fin de chaque période, oeuvres d'Abeid (1-0, 41e) et Diony (2-0, 86e).
    Ecarté par son entraîneur, Dylan Bahamboula n'a pu participer à la rencontre.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Rennes (8e) reçoit Nice (3e).
    - A 17h, Saint-Etienne (5e) accueille Lorient (20e).
    - A 21h, Nantes (15e) affronte Marseille (6e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 25 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 20 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 16 buts.
    - Gomis (Marseille) avec 14 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse) et Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) et Mounié (Montpellier) avec 9 buts.
    - Boudebouz (Montpellier), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) avec 8 buts.
    - 10 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 6 joueurs dont Gabriel Boschilia (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 12 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 14 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 4 buts,
    - 22 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 38 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 93 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Eysseric (Nice), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 25ÈME JOURNÉE, MONACO - METZ : 5-0  
    (11/02/2017)

    Monaco facile vainqueur de Metz

    L'AS Monaco a remporté une nouvelle victoire facile contre le FC Metz.
    Après le 7-0 à l'aller, les monégasques en ont passé 5 aux lorrains, qui les ont regardé enfiler les buts, menant 2-0 après seulement 10 petites minutes grâce à Kylian Mbappé (1-0, 7e) et Radamel Falcao (10e) sur des passes du colombien et de Touré, puis 3-0 après 20 minutes avec un nouveau but du jeune monégasque, lancé parfaitement par Fabinho (3-0, 20e).

    Le début de seconde période est aussi prolifique, avec deux nouvelles réalisations de Mbappé (4-0, 50e) pour son premier triplé en L1, et de Falcao (5-0, 55e), sur deux nouvelles offrandes de Boschilia et Mendy.

    Le point noir de la soirée, est la sortie sur blessure de Gabriel Boschilia, victime d'un tacle mal maîtrisé de Rivierez (seulement averti). Le genou droit est touché et sa saison pourrait être terminée.

    Au classement, l'ASM reprend ses 3 points d'avance sur le PSG, et 6 sur Nice qui joue ce dimanche.
    Prochain match vendredi soir, à Bastia, pour le 1er des 4 déplacements consécutifs (Manchester City, Guingamp et Marseille suivront).


    Pour plus d'info sur la vingt-cinquième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - METZ (J25)
    (10/02/2017)


    Pour la 25ème journée du championnat de Ligue 1 2016-17, l'AS Monaco FC (1er) reçoit le FC Metz (12e, 1 match en retard).

    L'enchaînement des matches continue pour l'ASM, avec la réception des messins, en forme en ce moment.
    Depuis les matches retours, si l'ASM est la meilleure formation avec 4 victoires et 1 nul, les lorrains sont 5e avec 3 victoires, 1 nul et 1 défaite.

    A domicile, l'ASM est aussi intenable, avec 10 victoires (1 nul et 1 défaite) en 12 matches (41 buts marqués, 10 encaissés) et devra continuer sur sa lancée, pour garder le PSG et l'OGCN à distance.
    Metz s'est déjà imposé 3 fois à l'extérieur (et 2 nuls et 7 défaites) à Nantes (J4 3-0), Montpellier (J7 1-0) et Toulouse (J13 2-1), mais plus depuis mi-novembre, toutes compétitions confondues.
    Sur les 3 derniers mois, le FCM a joué 7 matches loin de Saint-Symphorien, pour 6 défaites (4 en L1, 2 en Coupes) et 1 nul à Nice, n'inscrivant qu'un seul but à Angers, pour 15 encaissés.

    Au Louis-II, l'AS Monaco a un bilan nettement en sa faveur contre les lorrains, avec, en championnat (L1+L2), 28 victoires, 11 nuls et 5 défaites (92 buts marqués et 33 encaissés).
    La dernière défaite monégasque date de la L2 (en 2011-12, 0-2). La dernière en L1 remonte à la saison 1997-98 (1-2). Depuis, c'est 9 matches (6 victoires et 3 nuls).

    Mais Leonardo Jardim sait que son équipe ne réalisera pas le même match qu'à l'aller (victoire 7-0 en Lorraine), mais un but de plus que son adversaire suffira à son bonheur.
    «Toutes les victoires sont importantes. Avec une bonne mentalité et une force collective, tu arrives à conserver un résultat et obtenir des victoires.
    Quand tu joues le plus en Europe, ce n’est pas évident, il y a de la fatigue. Nous avons un bel effectif. Le plus important c’est de gérer le groupe et lorsqu’il y a un problème, cela donne l’opportunité à un autre de jouer. Il faut faire de la gestion pour être bon dans les quatre compétitions.
    Almamy Touré a eu des blessures mais je crois beaucoup en lui. Quand un joueur est capable de réaliser des performances de haut niveau face à des équipes comme Arsenal ou Marseille, c’est la marque des grands joueurs. Il est en concurrence avec Sidibé, il a besoin de s’affirmer mais je n’ai aucun doute sur sa capacité à franchir les paliers.
    Irvin Cardona ? J’aime lancer les jeunes quand je vois qu’ils sont prêts, je ne le fais pas pour faire plaisir. Je prends l’exemple de Martial à Nantes. Il n’était pas prêt et il est ressorti. Notre projet est de leur donner une opportunité de s’exprimer je veux faire les choses bien avec eux.
    Metz joue très bien à l’extérieur où elle est la 8e meilleure équipe du championnat. Elle est beaucoup plus performante et elle n‘aura pas le même visage qu’au match aller. Il faudra faire attention.
    Le PSG n'a pas gagné 11 trophées par hasard. Le plus important c’est de s’occuper de nous et organiser une gestion de notre effectif. Il est évident que nous sommes fatigués mais je crois que notre capacité de travail est bonne, nous pouvons jouer avec un peu de fatigue. L’objectif est de gagner face à Metz et Bastia. Nous avons besoin de jouer à fond le championnat et toutes les compétitions.»
    (Site officiel ASM)

    Deux des défenseurs habituels vont manquer la réception de Metz. Benjamin Mendy sera lui bien présent contre les lorrains.
    «Metz est une équipe performante à l’extérieur. L’arrivée de Diabaté leur a fait du bien, il est très performant, ça va être un bon match.
    Nous avons des blessés. Il est vrai que ça commence à être compliqué mais on ne va rien lâcher. Le coach et le staff sont là pour gérer tout ça.
    Nous sommes prêts, on ne va rien lâcher. La Ligue des Champions va nous prendre de l’énergie. Le coach gère bien le turnover. On a une équipe de caractère. On joue tous les matches à fond.
    Je me sens bien. Je préfère enchaîner que de couper, on a un groupe élargi avec de la concurrence, c’est une bonne chose. Cette saison, j’ai bien progressé tactiquement mais il me reste beaucoup à apprendre. Je suis jeune, je n’ai que 22 ans. Nous faisons beaucoup de vidéo pour travailler mon placement défensif.
    Je me sens très bien dans ma tête, dans mes jambes. Tous les jours je travaille sur mes défauts. Il y a certains passages dans ma carrière ou j’ai manqué de maturité mais je travaille tous les jours pour progresser dans ce domaine. Ma réaction face à Lyon ? Ça n’arrivera plus.
    On a bien accueilli Jorge, on est tous de super amis, des frères. Il est très bien intégré.
    Almamy Touré est un très bon joueur, il a beaucoup de qualités. Il va vite, explosif, dur sur l’homme. C’est une force pour le groupe.»
    (Site officiel ASM)

    Pour la rencontre, Leonardo Jardim doit faire sans Carrillo, rejoint à l'infirmerie par Sidibé. Autre absent, Jemerson après son expulsion à Montpellier.
    Touché au mollet dans l'Hérault, Valère Germain est dans le groupe de 20 joueurs, comme Andrea Raggi et Nabil Dirar, qui sont de retour.

    Le coach des lorrains, Philippe Hinschberger, est privé de plusieurs joueurs blessés (Bisevac, Larrire, Lejeune, Selimovic et Thill), sans oublier Mandjeck, pas encore revenu du Cameroun, qui a remporté la C.A.N.
    Il récupère tout de même Diagne, dans son groupe de 18 joueurs, qui a purgé ses 2 matches de suspension.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Metz.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Diallo, Glik, Jorge, Mendy, Raggi, Touré, Bakayoko, Boschilia, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Metz : Didillon, Kawashima, Rivierez, Milan, Falette, Signorino, Balliu, Assou-Ekotto, Jouffre, Sarr, Philipps, Doukouré, Nguette, Cohade, Diagne, Mollet, Erding, Diabaté.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    CONTRAT PRO POUR MOUSSA SYLLA
    (10/02/2017)
    Il a signé son premier contrat pro

    L'AS Monaco a annoncé aujourd'hui la signature du premier contrat pro de Moussa Sylla.

    L'attaquant des U19, buteur à Rome cette semaine, est désormais sous contrat avec l'ASM jusqu'en juin 2020.

    Le joueur de 17 ans est arrivé sur le Rocher en 2014, et a remporté la saison passée la Coupe Gambardella avec Irvin Cardona, Adrien Bongiovanni, Kylian Mbappé, Tristan Muyumba, Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon, Guévin Tormin, qui étaient déjà passés professionnels ces derniers mois.

    Vadim Vasilyev, Vice-Président de l'AS Monaco :«Nous sommes très heureux de la signature de Moussa Sylla. C’est un jeune joueur de l’Academy qui a déjà démontré de très belles choses avec les U17, puis les U19, et qui trouvera ici toutes les conditions pour poursuivre sa progression..»

    Moussa Sylla : «Je suis vraiment très heureux de signer mon premier contrat professionnel avec mon club formateur, l’AS Monaco. Après la qualification contre l’AS Rome c’est une semaine très riche en émotions ! L’AS Monaco est un grand club qui fait confiance aux jeunes et les fait progresser. J’ai également beaucoup grandi en tant qu’homme ici et je le dois à tous les formateurs du Centre. J’espère continuer à franchir beaucoup d’étapes avec le maillot de Monaco.»

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    YOUTH LEAGUE, MONACO DÉFIERA LE REAL MADRID
    (10/02/2017)
    Le tirage des 8èmes de finale a eu lieu

    Les U19 de l'AS Monaco connaissent leur adversaire pour les 8èmes de finale de la Youth League.

    Après avoir sorti le champion d'Italie, l'AS Rome, les jeunes asémistes défieront le Real Madrid.

    La rencontre des 8èmes se jouera à Monaco, le 21 ou 22 février prochain.

    En cas de qualification, l'ASM rencontrerait, toujours en Principauté, le vainqueur du match Ajax Amsterdam-Dynamo Kiev.

    YOUTH LEAGUE, AS ROME - MONACO : 1-2
    (08/02/2017)
    Monaco qualifié pour les 8èmes de finale

    L'AS Monaco U19 a remporté son match de barrages chez le Champion d'Italie en titre, l'AS Rome (2-1), dans une rencontre heurtée qui s'est terminé à 9 contre 10, avec 13 avertissements et 3 expulsions.

    Les italiens ont le mieux débuté la rencontre, avec une frappe sur le poteau dès la 8ème, puis un but de Grossi (1-0, 12e) qui profite d'une faute de main de Badiashile.

    Ce but réveille l'ASM qui n'a d'autres choix que d'attaquer, et trouve aussitôt un montant par Bongiovanni (16e).
    A la reprise, Monaco bénéficie d'un pénalty, pour une faute du capitaine romain De Santis, qui se fait expulser pour un second avertissement (47e).
    Sylla le frappe, mais Crisanto, le portier italien, le stoppe.
    Quelques minutes plus tard, nouveau pénalty pour l'ASM. Cette fois Bongiovanni égalise en prenant le portier à contre-pied (1-1, 56e).

    Les italiens n'ont pas le temps de s'en remettre, que l'ASM mène.
    Centre de Ngakoutou, depuis son flanc droit, mal repoussé par Crisanto. Sylla en profite et met l'ASM devant au tableau d'affichage (58e).

    La suite du match se joue à égalité numérique, car Serrano se fait expulser pour un second avertissement (66e), mais Monaco tient et joue en contre.
    Dans le temps additionnel, Ciavattini est aussi expulsé pour deux avertissements (90e+4), et l'ASM se qualifie pour la suite de la compétition.

    L'adversaire en 8èmes de finale sera connu vendredi, et affrontera un des premiers de groupes : Paris S.G. (France), Dynamo Kiev (Ukraine), FC Barcelone (Espagne), PSV Eindhoven (Pays-Bas), CSKA Moscou (Russie), Real Madrid (Espagne), FC Porto (Portugal) ou FC Séville (Espagne).
    Les autres qualifiés sont, outre l'ASM : Benfica (Portugal), Dortmund (Allemagne), Ajax Amsterdam (Pays-Bas), Viitorul (Roumanie), Atletico Madrid (Espagne), Rosenborg (Norvège) et Salzbourg (Autriche).

    LIGUE 1, 24ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (07 & 08/02/2017)
    Les résultats de la 24ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-2 

    Mardi à 19h, Montpellier (13e) a confirmé son statut de victime préférée de l'AS Monaco (1er), concédant une nouvelle défaite pour un 30ème consécutif match sans victoire.
    Les monégasques ont pris l'avantage sur un coup-franc de Lemar repris par Kamil Glik (0-1, 16e), puis sur un contre terminé par Kylian Mbappé (0-2, 20e), mais se sont faits peur en seconde période, après la réduction du score d'Hilton (1-2, 47e) et le rouge, pour deux jaunes, de Jemerson (88e).
    Côté héraultais, Cédric Mongongu est resté sur le banc, qu'a quitté Souleymane Camara, entré en jeu à la 62e.

     0-4 

    A la même heure, Caen (15e) recevait Bordeaux (7e), mais le match a été à sens unique pour les girondins, qui ont aussi pris le large rapidement grâce à Rolan (0-1, 11e) et Kamano (0-2, 22e), aidé par Vercoutre.
    Mais au contraire des asémistes, ils ont su marquer le 3ème, toujours par Kamano (0-3, 63e) avant que Jaroslav Plasil ne parachève la victoire par un dernier but d'une frappe des 20m à ras de terre (0-4, 90e) .
    Jaroslav Plasil (capitaine) et Jérémy Toulalan ont joué toute la partie, Jérémy Menez l'a regardé depuis le banc, Nicolas Maurice-Belay (en reprise) depuis la Gironde.

     2-1 

    Mardi à 21h, le Paris S.G. (2e) a longtemps buté sur Lille (12e), mais est arrivé à ouvrir le score sur un but de l'épaule de Cavani (1-0, 70e).
    Alors que les parisiens se dirigeaient vers la victoire, Aréola a raté un dégagement et a donné le ballon à De Préville qui égalisait (1-1, 86e) pour un résultat important pour l'ASM.
    Mais le PSG arrache le victoire dans le temps additionnel, grâce à un but de Lucas (2-1, 90e+2) accordé malgré une position nette de hors-jeu.
    Ce but permet au PSG de récupérer 2 points, grâce à un erreur d'arbitrage, et revient à 3 longueurs de l'ASM au classement.
    Ce match n'a pas été disputé par le parisien Layvin Kurzawa (banc) ni les lillois Marcos Lopes (blessé) et Farès Bahlouli (banc).

     1-0 

    Mercredi à 19h, Nice (3e) est revenu à hauteur du PSG et à 3 points de l'ASM, après sa victoire sur Saint-Etienne (5e), grâce à Cyprien (1-0, 7e).
    Valentin Eysseric, l'ancien stéphanois, a joué tout le match, mais n'a pu croiser ses anciens partenaires Stéphane Ruffier (en reprise) et Kévin Malcuit (suspendu).

     4-0 

    Lyon (4e) suit de loin le podium, malgré sa large victoire sur Nancy (11e).
    Valbuena (1-0, 39e) et Fékir (2-0, 43e) ont marqué avant la pause, Lacazette sur pénalty (3-0, 54e) et Depay (4-0, 58e) ont fait de même après la mi-temps.
    Les lyonnais ont joué sans Nicolas N'Koulou, qui fête au Cameroun la victoire à la C.A.N., et ont affronté Youssef Aït Bennasser (remplacé à la 58e). Vincent Muratori n'a pu joué, suspendu après son expulsion samedi.

     0-0 

    Pas de vainqueur, ni de but, entre Angers (18e) et Rennes (8e), qui s'est terminé à 11 angevins (dont Thomas Mangani, titulaire) face à 10 rennais, après le rouge de Baal (85e).

     1-1 

    Score nul également entre Lorient (20e) et Toulouse (10e), Marveaux (1-1, 60e) répondant à Delort (0-1, 24e).
    Les "Merlus" étaient sans Benjamin Moukandjo, pas rentré de la CAN, contre des toulousains qui ont joué sans Jessy Pî (resté sur le banc), mais avec Corentin Jean, titulaire et remplacé à la 64e.

     Reporté 

    Le match entre Bastia (19e) et Nantes (14e) n'a pu se jouer en raison des fortes pluies sur le Corse.

     2-1 

    Le prochain adversaire de l'ASM, Metz (17e), a remporté une victoire importante dans la course au maintien en dominant Dijon (16e), réduit à 10 après le rouge (pour 2 jaunes) de Lotiès (60e), grâce à Sarr (1-0, 46e) et un pénalty de Diabaté (2-0, 66e) contre un but de Varrault (2-1, 79e).
    Dylan Bahamboula n'était pas dans les 18 bourguignons.

     2-0 

    Mercredi à 21h, sans Patrice Evra (blessé), Marseille (6e) a battu Guingamp (8e), aidé par le but hors-jeu accordé à Gomis (1-0, 26e).
    En fin de partie, l'OM a doublé la mise sur un coup-franc dévié de Payet (2-0, 76e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec ses 23 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 19 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 14 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) avec 9 buts.
    - Boudebouz et Mounié (Montpellier), Braithwaite (Toulouse), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) avec 8 buts.
    - 8 joueurs dont Guido Carrillo et Thomas Lemar (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 7 joueurs dont Gabriel Boschilia (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 12 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 14 joueurs dont Kamil Glik et Kylian Mbappé (AS Monaco) avec 4 buts,
    - 21 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 35 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 94 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Eysseric (Nice), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONTPELLIER - MONACO (1-2)
    (07/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «J'ai félicité les joueurs, c'est une bonne chose de garder un avantage avec la rage. Au foot, tu ne gagnes jamais tous les matches, il y en a 60 dans une saison, là c'était le moment de défendre son avantage, de montrer cette attitude. C'est important pour une équipe d'avoir cette mentalité, beaucoup de matches se perdent dans les dix dernières minutes. Je pense que les trois points sont mérités. Après un bon début de match de notre part, l'entrée de Mounié a changé le jeu de Montpellier, ils gagnaient plus de duels, approchaient les 30m, avant non. Mais j'étais confiant, j'ai toujours gagné ici, même avec l'Olympiakos (Le Pirée, en Ligue des Champions en 2012).
    Falcao avait un petit souci, c'est pour ça que je le préservais au maximum aujourd'hui.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Jean-Louis Gasset
    «Sur la deuxième mi-temps, on aurait mérité de prendre un point qui nous aurait fait beaucoup de bien, mais je suis quand même satisfait de ce que j'ai vu en deuxième mi-temps. On a joué comme une belle équipe contre une grande équipe, on les a quand même mis à mal, c'est positif.
    Sur les deux matches (Bastia et Monaco) j'ai vu les quatre nouveaux, j'ai une opinion en match réel. Même si on a perdu, ce match a servi.
    C'était une stratégie de les laisser venir et de contrer en ayant des attaquants extérieurs. Mais quand on s'est retrouvé mené au score sur coup de pied arrêté, la première fois que Monaco venait dans nos 16 mètres, la stratégie était à l'eau. Ce sont les stratégies d'entraîneur, des concours de circonstances font que des fois c'est faux.»
    (lequipe.fr & AFP)

    CHAMPIONNAT 24ÈME JOURNÉE, MONTPELLIER - MONACO : 1-2
    (07/02/2017)

    Monaco conserve la victoire dans la difficulté

    L'AS Monaco a remporté une victoire difficile à Montpellier, en se compliquant la vie après avoir mené 2-0, buts de Kamil Glik (16e) et Kylian Mbappé (20e).
    Malgré des balles de 3-0, c'est finalement les héraultais qui sont revenus dans la partie dès la reprise sur un corner repris par Hilton (1-2, 47e), et ont poussé face à des monégasques qui ont perdu successivement Germain (48e mollet), Sidibé (58e adducteurs) puis Jemerson (88e expulsé).

    Pour cette rencontre, Leonardo Jardim devait déjà enlever 2 joueurs à son groupe. Seydou Sy et Jorge Marco de Oliveira Moraes sont en tribune, et il effectue 2 changements dans son onze de départ (Fabinho et Falcao remplacés par Moutinho et Mbappé).
    Son adversaire, Jean-Louis Gasset a fait tourner par rapport à Bastia, avec 5 changements et une attaque 100% mercato d'hiver avce Ikoné, Dolly et Mbenza.

    L'entame se joue au petit trot, mais l'ASM a la possession du ballon sans être dangereux.
    Mais la première occasion est la bonne, sur un coup-franc tiré par Lemar, à 30m côté droit. Le ballon arrive sur la ligne des 6m où Kamil Glik devance la sortie aux poings de Jourdren et dévie dans le but vide (0-1, 16e).
    Le réalisme monégasque frappe encore peu après, avec un récupération de Sidibé devant sa surface. Il donne parfaitement pour Mendy vers le rond central, qui lance Kylian Mbappé dans le dos d'Hilton, depuis la ligne médiane. Le jeune monégasque se présente face à Jourdren, oublie Germain dans l'axe et frappe du plat du pied, entre les jambes du portier héraultais (0-2, 20e).

    Monaco a fait le trou face à sa victime préférée, mais les montpelliérains n'ont rien à perdre et sont proches de revenir dans la partie, sur une balle pour Ikoné dans la profondeur côté gauche. Il résiste à Jemerson et croise son ballon du gauche, que Subasic touche du bout des phalanges et file au ras de son montant gauche (30e).
    - L'ASM obtient un nouveau coup-franc, quasiment au même endroit que celui de la 16e. Cette fois Lemar le frappe directement, et après 2 rebonds passe de peu à côté. Jourdren semblait en retard (32e).
    - Interception de Moutinho dans ses 18m, et empêche un face-à-face d'un joueur du MHSC avec Suba (34e).
    - Tir des 20m de Moutinho, que Jourdren repousse des poings (39e).
    - Bakayoko récupère un ballon dans son camp et lance Mbappé sur orbite. Cette fois, il tente la balle piquée sur Jourdren, qui dévie du bout du gant en corner, qui ne se jouera pas. Mi-temps (45e+1).

    Monaco aurait pu tuer le match avant la pause, avec un 3ème but qui aurait définitivement mis fin aux espoirs de retour de Montpellier.
    Et à la reprise, Kylian Mbappé a encore le ballon du 3-0, sur une longue ouverture. Du bout du pied, il passe derrière un défenseur et devance Jourdren, mais ne peut suffisamment dévier le cuir (46e).
    Le MHSC répond avec une frappe d'Ikoné, déviée par Jemerson en corner (47e). Sur celui-ci, Boudebouz met le ballon au premier poteau pour la déviation d'Hilton, lancé et oublié par la défense, qui réduit l'écart (1-2, 47e).

    Outre le but, l'ASM perd Germain qui se plaint d'un mollet. Il est remplacé par Fabinho, qui prend la place de Moutinho, qui monte d'un cran (48e).
    Monaco repart jouer dans le camp héraultais, avec le brésilien qui se montre immédiatement, en perçant plein axe. Il rentre dans la surface et décale sur la droite pour la frappe de Silva. Largement au-dessus (50e).
    Puis c'est Bakayoko qui tente sa chance des 25m. Dans les nuages (51e).

    Le jeu s'équilibre, Sidibé doit sortir, blessé aux adducteurs, remplacé poste pour poste par Touré (58e).
    Monaco déjoue, Montpellier en profite petit-à-petit.
    - Slalom et tir de Fabinho, dévié en corner (69e).
    - Coup-franc à 33m côté droit pour Boudebouz. Son ballon est repoussé, pour la volée lointaine de Sylla. Au-dessus (73e).
    - Corner repoussé par Subasic, devant la tête de Mounié (78e).
    - Coup-franc de Boudebouz, pour le second poteau et la tête de Mukiele, qui met le ballon à côté (83e).

    Les monégasques défendent, pas forcément bien, et font des fautes. Mendy est averti (72e) et fait tomber un sursis de son expulsion contre Lyon. Il manquera le match à Guingamp (J27). Il est rapidement immité par Jemerson, qui en reçoit deux, pour deux fautes en retard, qui laisse l'ASM à 10 (82e et 88e).
    Pour la fin de match, Touré passe dans l'axe, Fabinho retrouve son couloit droit, et tient encore.
    - Tir de Roussillon, dans la surface côté gauche. Subasic détourne en corner (90e+3).
    - Le temps additionnel est terminé, mais le corner de Montpellier est joué. Au premier poteau, Camara reprend de la tête, Subasic claque en corner au premier poteau (90e+5).
    Cette fois c'est bel et bien terminé, et l'ASM reprend 6 points d'avance sur ses poursuivants Paris S.G. et Nice, qui devront l'emporter pour maintenir les 3 points d'écart.

    Prochain match dès samedi soir (20h), contre Metz, avec une nouvelle défense à trouver puisque Jemerson et Sidibé manqueront à l'appel.

    Pour plus d'info sur la vingt-quatrième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONTPELLIER - MONACO (J24)
    (06/02/2017)


    Pour la 24ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (1er) se rend chez le Montpellier HSC (13e).

    Les deux équipes ont gagné ce week-end, l'ASM face à Nice (3-0) et le MHSC à domicile contre Bastia (2-1), et voudront enchaîner.
    Cette victoire héraultaise a mis fin à 1 nul et 3 défaites (en L1) et une autre en Coupe de France, et lui a redonné un peu d'air au classement, avec 3 points d'avance sur le barragiste Angers.
    L'équipe qui a le plus de certitudes est quand même celle de la Principauté (leader du championnat) qui est, en plus, sur une série de 30 matches consécutifs sans défaite, toutes compétitions et tous terrains confondus, contre Montpellier.
    En L1, il faut remonter au 23 décembre 1990 (1-2) pour retrouver une défaite de l'ASM à La Mosson.
    Depuis, c'est 17 déplacements pour 6 nuls et 11 victoires.
    Forcément, le bilan des MHSC-ASM est nettement en faveur des monégasques, avec 14 victoires, 9 nuls et 4 défaites (38 buts marqués et 23 encaissés), et cette année encore, Monaco et son entraîneur Leonardo Jardim veulent gagner.
    «Le football est fait de périodes et cela dépend de notre attitude et des résultats de nos matches. Nous allons essayer de faire notre travail, comme d’habitude.
    C’est plus difficile de garder la première place que d’aller la chercher. Nous avons besoin de continuer notre dynamique et cela passe par le match de demain à Montpellier.
    C’est une équipe très motivée avec deux ou trois joueurs de grande qualité. Elle a beaucoup d’expérience, met une grosse intensité à domicile. Nous devons faire de la gestion pour ne pas casser la dynamique. Je suis obligé de changer deux ou trois joueurs. Nous devons être à 100% pour gagner ce match.
    Nous sommes très concentrés sur nous-mêmes, c’est le plus important. Nous travaillons pour être prêt match après match. Il ne faut pas penser aux autres. Nous sommes premiers et notre objectif est de conserver cette première place.
    Benjamin Mendy, tout le monde le connait, il a beaucoup de qualités, un bon pied gauche. Il a progressé tactiquement, notamment le replacement défensif. Mentalement il gère beaucoup mieux la pression d’un match. C’est un joueur plus attentif au timing défensif et offensif. Il va arriver au top niveau. Je suis d’accord avec Bielsa, il peut devenir le meilleur latéral du monde.
    Jorge Marco de Oliveira Moraes est un achat pour le futur, pour notre projet. Il a besoin du temps pour s’adapter au jeu français. On va lui donner 5 à 6 mois, un peu comme Jemerson. Nous allons suivre son évolution. Mendy ne peut pas faire tous les matches. Jorge peut être utilisé d’ici la fin de la saison.»
    (Site officiel ASM).

    Pour la rencontre, Leonardo Jardim est privé de Raggi (malade), Carrillo et Dirar (blessés). Touché à une cheville, Bernardo Silva est incertain mais est présent dans le groupe de 20 joueurs convoqués, comme Irvin Cardona.

    A Montpellier, le nouvel entraîneur Jean-Louis Gasset ne compte pas sur le match contre l'ASM pour marquer des points.
    «Monaco est un match bonus. C'est actuellement la meilleure équipe du championnat mais on jouera à fond. Il faudra jouer le match intelligemment.
    Ils ont un milieu de terrain qui est pour moi exceptionnel. C'est le travail, ce n'est pas le hasard.
    C'est vrai que Monaco a mis des taules cette année ! Tout le monde marque des buts dans cette équipe.
    Chez nous, tout le monde n'est pas au même degré de forme donc je suis toujours dans la réflexion. Nous devons jouer notre chance à fond en faisant un match de coupe parfait.»
    (Twitter MHSC).

    Il doit se passer de plusieurs blessés (Congré, Marveaux, Poaty, Fito et Ninga) et d'un suspendu (Sessègnon), et a convoqué 18 joueurs, parmi lesquels Souleymane Camara et Cédric Mongongu.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Montpellier.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Sidibé, Touré, Bakayoko, Boschilia, Fabinho, Lemar, Moutinho, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Montpellier : Pionnier, Hilton, Sylla, Lasne, Boudebouz, Ikoné, Pokorny, Skhiri, Mounié, Jourdren, Mbenza, Camara, Dolly, Rémy, Mukiele, Roussillon, Deplagne, Mongongu.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LE RÉSUMÉ DE MONACO - NICE  
    (06/02/2017)
    Revivez la rencontre

    Vous n'avez pas vu le match ?

    Vous souhaitez revivre la rencontre de la 23ème journée de Ligue 1 contre Nice comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

    Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

    Bonne lecture.

    LIGUE 1, 23ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (05/02/2017)
    Les derniers résultats de la 23ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     4-0 

    A 15h, Toulouse (10e) a mis fin à sa série de 4 défaites consécutives en L1, en venant à bout d'Angers (16e).
    Pour cela, il aura fallu attendre la seconde période et les buts de Delort (1-0, 47e), Braithwaite sur pénalty (2-0, 56e), Trejo (3-0, 69e) et Toivonen (4-0, 89e).
    Titulaire, Corentin Jean a été passeur décisif sur le 1er but, et a été remplacé à la 73e et a rejoint Jessy Pî sur le banc toulousain.
    Thomas Mangani a joué les 90 minutes pour le SCO.

     0-2 

    A 17h, Nantes (12e) a été défait sur sa pelouse par Nancy (14e), qui a scoré par Dia (0-1, 50e) et Cétout (0-2, 64e).
    Youssef Aït Bennasser et Vincent Muratori (capitaine) ont débuté la rencontre, mais le dernier n'a pas terminé la rencontre, se faisant expulser avec Harit, après un accrochage dans le temps additionnel (90e+2).

     2-0 

    A 21h, Saint-Etienne (5e) sans Stéphane Ruffier (blessé), mais avec Kévin Malcuit a battu Lyon (4e), privé de Nicolas N'Koulou qui jouait la finale de la CAN.
    Les "Verts" ont pris le large en première période grâce à Monnet-Paquet (1-0, 9e) et Hamouma (2-0, 22e) qui ont profité des largesses défensives lyonnaises.
    Outre le match, l'OL a perdu ses nerfs en fin de partie, avec les expulsions de Ghezzal (90e+2 pour 2 jaunes) et de Tolisso (90e+3) pour un tacle assassin.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec ses 22 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 18 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 14 buts.
    - Gomis (Marseille) avec 13 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) avec 9 buts.
    - Boudebouz et Mounié (Montpellier), Braithwaite (Toulouse), Valère Germain (AS Monaco) avec 8 buts.
    - 9 joueurs dont Guido Carrillo et Thomas Lemar (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 5 joueurs dont Gabriel Boschilia (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 10 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 14 joueurs avec 4 buts,
    - 24 joueurs dont Kamil Glik et Kylian Mbappé (AS Monaco), Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 34 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 91 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Eysseric (Nice) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 23ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (04/02/2017)
    Les résultats de la 23ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-0 

    Vendredi soir, Metz (19e) a battu Marseille (6e) grâce à un coup-franc de Jouffre, en fin de match (1-0, 83e).
    Patrice Evra, blessé, n'a pas joué la rencontre.

     3-0 

    Samedi 17h, le match entre l'AS Monaco (1er) et Nice (2e) était plus qu'un derby de la Côte.
    Grâce à Valère Germain (1-0, 48e) et un doublé de Radamel Falcao (2-0, 60e et 3-0, 81e), les monégasques ont mis leur adversaire à 3 longueurs et ont pris seul la tête du championnat.
    Valentin Eysseric a joué toute la rencontre pour les "Aiglons".

     1-3 

    Samedi à 20h, Dijon (13e) a longtemps malmené le Paris S.G. (3e), Tavares (1-1, 31e) répondant à Lucas (0-1, 29e).
    Mais à 10 minutes du terme, le PSG a pris l'avantage par Silva (1-2, 81e) puis creusé l'écart par une déviation de Cavani (1-3, 85e), qui permet aux parisiens de revenir à 3 points de l'ASM.
    Pour le DFCO, Dylan Bahamboula est entré à la 86e, et s'est retrouvé face à Layvin Kurzawa, titulaire dans la défense du PSG.

     1-1 

    Pas de vainqueur entre Bordeaux (7e) et Rennes (9e).
    Jérémy Menez a ouvert le score (1-0, 56e), Gourcuff lui a répondu (1-1, 69e).
    Les bordelais ont évolué avec Jaroslav Plasil (capitaine), Jérémy Toulalan et Jérémy Menez, tous titulaires.
    Nicolas Maurice-Belay est toujours en reprise.

     0-1 

    Pour les places européennes, Guingamp (8e) a réalisé une mauvaise opération face à Caen (18e).
    Après avoir buté sur le portier normand, les bretons ont perdu dans le temps additionnel sur un contre conclu par Karamoh (0-1, 90e+3).

     0-1 

    Même chose pour Lille (11e), avec ses nombreuses recrues, qui s'est fait surprendre par Lorient (20e), avec un but d'Aliadière (0-1, 50e).
    Marcos Lopes (blessé) n'a pu joué pour les "Dogues", qui ont laissé Farès Bahlouli sur le banc.
    Pour les "Merlus", Benjamin Moukandjo n'est toujours pas revenu de la C.A.N., il disputera la finale demain.

     2-1 

    Le prochain adversaire de l'ASM, dès mardi soir, Montpellier (15e) a bien préparé sa prochaine rencontre en battant Bastia (17e) avec un doublé de Mounié (1-0, 17e et 2-1, 64e), contre un but de Crivelli (1-1, 34e).
    Les bastiais ont joué avec Allan Saint-Maximin (titulaire), Mehdi Mostefa (entré à la 81e) mais sans Sébastien Squillaci (blessé) et ont terminé à 10 après le rouge de Djiku (90e).
    Souleymane Camara (remplacé à la 60e) a débuté pour les héraultais, Cédric Mongongu n'était pas dans le groupe.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Toulouse (10e) reçoit Angers (16e).
    - A 17h, Nantes (12e) accueille Nancy (14e).
    - A 21h, Saint-Etienne (5e) affronte Lyon (4e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec ses 22 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 18 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 14 buts.
    - Gomis (Marseille) avec 13 buts.
    - Pléa (Nice) avec 11 buts.
    - Santini (Caen) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) avec 9 buts.
    - Boudebouz et Mounié (Montpellier), Valère Germain (AS Monaco) avec 8 buts.
    - 10 joueurs dont Guido Carrillo et Thomas Lemar (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 4 joueurs dont Gabriel Boschilia (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 10 joueurs dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 14 joueurs avec 4 buts,
    - 24 joueurs dont Kamil Glik et Kylian Mbappé (AS Monaco), Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 34 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 90 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Eysseric (Nice) avec 1 but.
    - 18 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - NICE (3-0)  
    (04/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «L'important ce soir c'est la victoire, peu importe le score.
    En première mi-temps, c'était équilibré, mais Monaco était un peu plus fort. En deuxième période, nous avons mis plus de pression au milieu de terrain, nous avons gagné le contrôle du ballon et donc nous avons eu plus d'occasions. Nous connaissions bien le jeu de Nice, une équipe qui joue bien au ballon. On savait qu'il fallait passer par les couloirs, il y avait des espaces et les buts sont venus de là.
    Nous sommes premiers mais il reste encore beaucoup de matches, avec beaucoup de points encore à prendre. Trois points d'avance à cette date, ce n'est rien. Paris reste le favori pour moi. Je crois que nous méritons cette victoire, comme le nul la semaine dernière était mérité à Paris. Je suis content, nous sommes sur une bonne dynamique. Ce soir nous avons eu une bonne attitude défensive.
    Je suis fier de Falcao. J'avais dit qu'il ferait une bonne saison, il me donne raison pour le moment. Il a une très grande qualité, nous le ménageons un peu pour qu'il reste en forme. Il a moins de forme mais a gagné en expérience. Ça reste un grand buteur.
    J'essaye de faire mon travail, de faire mon maximum. Je suis le même que lors de mon arrivée en juin 2014. Peut-être que cette année j'ai de meilleurs joueurs à ma disposition, avec de meilleures qualités. Cette équipe progresse, c'est bien, mais je dis aux joueurs de ne pas s'enflammer.
    Nous avons un match important à Montpellier mardi, il faudra ramener un résultat.»
    (Site officiel ASM)

    Lucien Favre
    « Il y a un peu de déception ce soir. On est à 0-0 à la mi-temps, c'est un résultat qui n'est pas illogique. Il n'a pas eu de grosses occasions en première période. Monaco a eu une grosse, mais nous avons essayé de bien jouer, avec de la percussion pour les déranger.
    On a pris un but parfaitement évitable, mais nous avons bien réagi par la suite. C'est un but qui est arrivé trop vite. Mais on a des fois oublié de défendre. Le deuxième but est aussi évitable. A 2-0, c'est très difficile contre Monaco. Si nous restons à 1-0 tout reste possible. Il faut être patient, car on a eu des occasions. Si nous égalisons, la confiance est de notre côté. Mais à la fin c'est 3-0...
    Maintenant il faut se concentrer sur le prochain match contre Saint-Etienne. Le match est fini, il va falloir l'analyser pour voir ce que l'on peut améliorer. Encore une fois, les buts encaissés étaient évitables. Dans l'ensemble on fait un bon match, on a été solide, jusqu'à ce qu'on prenne le but. Avec plus de concentration et de patience, nous aurions pu faire un résultat positif.
    Monaco est vraiment fort. Tout le monde court, tout le monde presse, il n'y a pas un joueur qui rechigne à travailler. Ils sont très athlétiques et très physiques. On savait que Monaco était bon sur les centres, et *mendy_d* a été très bon ce soir. Il a su profiter de nos erreurs défensives.
    On espère s'en remettre très vite. Eux ont perdu 4-0 contre nous, ils s'en sont remis tout de suite !
    Falcao nous a fait mal ce soir. Il se déplace vite, tire rapidement. Je suis surpris de son niveau actuel. Tout le monde pensait qu'il était fini, mais il revient très fort. Son entente avec Germain est très bonne, ils sont durs à déjouer. Mais je reste sur ce sentiment qu'on pouvait faire un résultat positif.»
    (Site officiel ASM)

    Jean-Pierre Rivère
    «Monaco a été d'une précision chirurgicale. Il y avait la place pour marquer un but mais on s'est créé trop peu d'occasions. Bravo à Monaco. On va se bagarrer jusqu'au bout. On vise une qualification en Coupe d'Europe. On verra bien laquelle.» (lequipe.fr & AFP

    Valère Germain
    «C'est de bon augure mais je vais me répéter encore une fois, on est très très loin de la fin. Il reste encore une quinzaine de matches, donc si vous faites le calcul ça fait 45 points, ça peut aller très vite.
    On est encore très loin du but final mais c'est sûr que c'est un bon résultat pour nous. Pas de pression particulière, comme je vous l'ai dit on ne se prend pas la tête, on essaye de prendre les matches les uns après les autres, de ne pas penser justement au titre ou quoi que ce soit...»
    (lequipe.fr)

    Radamel Falcao
    «Le match a été difficile mais nous avons su gérer ce match et à la fin on a les trois points. Je suis très heureux pour les deux buts, la victoire, d'avoir gagné le derby. Pour le club, les supporters, c'est magnifique ! Il faut profiter de cette victoire et continuer notre chemin avec humilité et ambition, et travailler ensemble.» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 23ÈME JOURNÉE, MONACO - NICE : 3-0  
    (04/02/2017)

    Monaco met le tarif habituel à Nice.

    L'AS Monaco a remporté le derby de la Côte, en inscrivant 3 buts à l'ex-meilleure défense de L1, Nice.

    Après une première période où les deux équipes ont surtout essayé de ne pas encaisser de but, mais où l'ASM s'est procurée les meilleures occasions par Lemar (14e), Falcao (16e), Silva (36e) et Germain (45e), contre une frappe d'Eysseric (34e).

    En seconde période, l'ASM démarre vite, passe par la gauche et Mendy trouve la tête de Valère Germain (1-0, 47e), puis le tacle rageur de Radamel Falcao (2-0, 60e), avant que Lemar l'imite en servant en retrait le buteur colombien (3-0, 81e) pour le 100ème but de la saison monégasque.

    Grâce à cette victoire contre son voisin niçois, l'ASM prend 3 longueurs d'avance sur Nice, et 6 sur Paris qui joue ce soir, avant de jouer 2 autres matches la semaine prochaine à Montpellier et face à Metz.


    Pour plus d'info sur la vingt-troisième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - NICE (J23)
    (03/02/2017)


    Pour la 23ème journée du championnat de Ligue 1 2016-17, l'AS Monaco FC (1er) reçoit l'OGC Nice (2e).

    Ce derby de la Côte est aussi un match au sommet entre les deux premiers du championnat qui ne sont séparées qu'à la différence de buts, et après son nul à Paris, Monaco devra battre son adversaire pour conserver, au moins, ses 3 points d'avance sur le PSG, et mettre son adversaire du soir à la même distance.

    Mais l'OGC Nice n'a perdu qu'un match de L1, à Caen (J12), et a battu l'ASM en début de saison (4-0) avec une réussite maximale.
    Si la fin décembre 2016 et le début janvier 2017 ont été difficiles avec des suspensions, des blessures et la CAN, les "Aiglons" ont récupéré leurs joueurs et se présentent avec leur équipe quasiment au complet pour venir perturber la marche en avant monégasque, qui ont joué en ce milieu de semaine en Coupe de France.

    Ainsi, Leonardo Jardim est «un peu étonné par le calendrier. Comment est-ce possible de jouer un match mercredi et d’enchaîner par un gros match samedi face à Nice ? Fin février, il peut y avoir cinq ou six joueurs blessés supplémentaires. Les équipes qui jouent les 4 tableaux doivent être protégées. Ce n’est pas la première fois que cela arrive.
    Nice est une grosse équipe, très forte. Il y a beaucoup d’expérience derrière et devant, ça va être un gros match. Elle ne joue que le championnat. Elle peut faire une bonne gestion de l’effectif. Nice va jouer la première place jusqu'au bout.
    Le plus important c’est toujours le prochain match. C’est un derby, à la maison. C’est notre objectif faire le maximum pour remporter ce match. Ce n’est pas une revanche. Evidemment nous n’avons pas oublié le match aller mais le plus important est de prendre les trois points.
    Il y aura des tensions, peut-être des provocations, c’est important de rester concentré. Notre jeunesse doit apprendre à surpasser la tension de ce genre de matches.
    Lucien Favre fait de très bons choix. Il équilibre bien son équipe entre jeunesse et expérience. C’est très costaud. Il fait du bon travail. Je ne sais pas si c’était volontaire de laisser les autres compétitions pour avoir seulement le championnat à jouer. C’est peut-être une stratégie pour avoir plus de force.»
    (Site officiel ASM)

    L'unique buteur la saison passée, Tiémoué Bakayoko (laissé au repos contre Chambly, comme bon nombre d'autres joueurs) explique que ce Monaco-Nice «est un match très important. Au match aller, ils nous ont mis en difficulté, on a pris une valise. Ça nous a piqué mais nous n’avons pas de sentiment de revanche. C’était un autre contexte. Aujourd’hui, on est bien avec des résultats positifs. C’est important pour nous de montrer une autre image et de remporter le match.
    C’est une ferveur particulière. On connait le climat d’un derby, le stade sera plein avec beaucoup de supporters monégasques et niçois. Nous savons ce que cela représente pour les supporters. Ce sera un derby animé mais équilibré. On va leur rentrer dedans, on est à la maison. Pour les supporters, j’espère qu’on arrivera à leur apporter cette victoire. On s’attend à une rencontre très compliqué. Nice a recruté de gros joueurs. Cela va être le même type de match que face à Paris. C’est une très belle équipe mais nous aussi. C’est une rencontre de prestige. Je pense qu’il n’y a pas eu souvent un derby en ayant les deux clubs en tête du classement. Ça va apporter un peu de piment.
    Il faut que l’on joue notre football en étant serein et sûrs de notre force. Il faudra rester solide et être efficace. C’est ce qu’il nous a fait défaut au match aller. On aime tous jouer des matches comme ça. Ce n’est que du plaisir.
    Je pense que j’ai beaucoup progressé cette saison. Avec l’enchainement des matches, je me sens plus à l’aise dans l’équipe. L’important est de continuer mes performances.
    Avec Fabinho, quand on est un peu moins bien, l’équipe est en difficulté. On se doit de donner le maximum. Je pense qu’on a une belle complémentarité.
    Valère Germain est un joueur intelligent, il a un rôle très important dans le collectif. Il est très complémentaire avec Falcao
    (Site officiel ASM)

    Monaco veut donc l'emporter, et confirmer les statistiques historiques des derbys de la Côte en championnat.
    Avec 21 victoires pour 15 nuls et 10 défaites (68 buts pour er 46 contre), Monaco est favori.
    Mais sur les 12 derniers matches au Louis-II, le bilan est en faveur des niçois, avec seulement 3 victoires, 5 nuls et 4 défaites sur les 12 derniers matches (12 buts pour, 13 contre).

    Pour s'imposer, Monaco comptera sur son attaque (97 buts marqués en 36 matches cette saison, toutes compétitions confondues), pour battre la meilleure défense (15 buts encaissés, 7 à l'extérieur).

    Pour ce match, Leonardo Jardim déplore la suspension de Raggi et les blessures de Carrillo et Nguinda Ndiffon. Jorge Marco de Oliveira Moraes n'a pas été retenu dans le groupe de 20 joueurs, mais Nabil Dirar effectue son retour.

    Elément important de la défense niçoise, Dante, évoque le match à venir.
    «Les deux clubs ne sont pas très éloignés l'un de l'autre. C'est un petit derby. Et puis c'est le premier contre le deuxième. Il faudra qu'on soit mentalement, physiquement, et surtout tactiquement forts. On devra faire un gros match.
    A l'aller, Monaco n'était pas au même niveau que maintenant. On a vu leur match à Paris, c'était costaud. On aura beaucoup de boulot. Ils ont progressé, ils ont fait une très belle Ligue des Champions. Ils se sont habitués à jouer des gros matches.
    Si on gagne à nouveau, cela fera trois points de plus, c'est tout. Parce que si on bat Monaco et qu'on perd contre Saint-Etienne et Rennes, imaginez. On aura des joueurs de classe mondiale en face de nous mais il y aura d'autres matches après. A nous de rester concentrés.
    Quand on a nos supporers derrière, ça nous pousse. Ça donne de l'envie de se battre pour eux. C'est encore un atout pour faire un gros match.
    Les attaquants monégasques sont très bons, mais il faut que le ballon n'arrive pas jusqu'à eux. Le danger est collectif dans cette équipe. Ce sera à nous de gagner les duels. Il faudra être concentrés et concernés quand on n'aura pas le ballon.
    Monaco est là car ils le méritent. Quand on voit leur différence de buts déjà (+43). Ils méritent cette lumière. Il faudra mettre toutes nos forces dans ce match.
    On ne s'attendait pas à ces trois nuls d'affilée. La trêve nous a cassés le rythme et après on a eu du mal à repartir. Il y a eu une baisse de rythme, une baisse dans la concentration aussi. Ces trois points contre Guingamp redonnent de la confiance et de la sérénité. Et puis ce n'est pas évident : les adversaires sont devenus plus vigilants contre nous. Ils sont concentrés pour jouer contre une équipe de haut de tableau. Ils se préparent avec une certaine agressivité tactique. A nous de continuer, les pieds sur terre, humbles. A nous de tenir jusqu'au bout.
    Ça ne sert à rien de regarder les autres si on ne gagne pas. Il faut regarder ce qu'on a bien fait et moins bien fait pour progresser dans notre jeu. Si on gagne on ne regardera personne.
    Je rêvais de vivre quelque chose comme ça. En signant je ne m'attendais pas à être premier et deuxième avec le même nombre de points que Monaco. Mais j'ai vu match après match qu'il se passait quelque chose. Je suis agréablement surpris et très heureux aussi.
    » (lequipe.fr).

    Le coach des niçois, Lucien Favre a «revu le match aller, on avait quand même eu beaucoup de réussite. En début de rencontre, Monaco avait eu deux énormes occasions. De notre côté, on avait marqué sur notre première situation...
    A l'aller, Monaco n'était pas au même niveau que maintenant. On a vu leur match à Paris, c'était costaud. On aura beaucoup de boulot. Ils ont progressé, ils ont fait une très belle Ligue des Champions. Ils se sont habitués à jouer des gros matches.
    L'AS Monaco est une équipe de Ligue des Champions, ça joue vraiment bien. Dans ce 4-4-2, ça presse, ça bosse énormément à la perte de balle. Il y a deux meneurs de jeu excentrés, Silva et Lemar, qui entrent beaucoup à l'intérieur. Sidibé et Mendy évoluent comme des ailiers. C'est vraiment compliqué de les contenir.
    Glik a joué 120 minutes, mais c'est dans l'axe de la défense que l'on court le moins au football. Quant à Mbappé, s'il a autant joué, cela signifie qu'un autre devrait prendre la relève.
    Si les monégasques sont leaders, ils le méritent. Quand on voit leur différence de buts déjà (+43). Encore une fois, ils méritent cette lumière. Il faudra mettre toutes nos forces dans ce match.
    » (Site officiel OGCN).

    Il a retenu 18 joueurs pour le derby. Pas Pereira (blessé), ni les deux dernières recrues, Srarfi et Obbadi.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nice.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Mendy, Sidibé, Touré, Bakayoko, Boschilia, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Nice : Cardinale, Benitez, Souquet, Baysse, Burner, Le Marchand, Dalbert, Dante, Sarr, Seri, Walter, Cyprien, Koziello, Eysseric, Belhanda, Balotelli, Pléa, Donis.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES JOUEURS QUALIFIÉS POUR LA LIGUE DES CHAMPIONS
    (02/02/2017)

    19 joueurs sont inscrits sur la liste

    On connait les joueurs que l'AS Monaco a inscrit sur la liste communiquée à l'U.E.F.A. pour les matches à partir des 8èmes de finale de la Ligue des Champions.

    Par rapport à la liste donnée pour la phase de poules, l'AS Monaco a effectué quelques changements dus au mercato, avec Jorge Marco de Oliveira Moraes et Franco Antonucci qui remplacent Corentin Jean et Adama Traoré dans la liste principale, Dylan Beaulieu prenant celle de Mehdi Beneddine dans la liste B, illimitée en nombre.

    - Gardiens de but : De Sanctis, Subasic.
    - Défenseurs : Fabinho, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé.
    - Milieux de terrain : Antonucci, Bakayoko, Boschilia, Dirar, Lemar, Moutinho, Silva.
    - Attaquants : Carrillo, Falcao, Germain.

    Les 16 joueurs inscrits sur la liste B :
    - Gardiens de but : Florian Andreani, Loïc Badiashile, Emmanuel Mifsud, Seydou Sy.
    - Défenseur : Abdou Diallo, Kévin N'Doram, Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon, Almamy Touré.
    - Milieux de terrain : Dylan Beaulieu, Tristan Muyumba, Corentin Tirard, Guévin Tormin.
    - Attaquant : Yhoan Andzouana, Irvin Cardona, Brighton Labeau, Kylian Mbappé.

    Ce sont donc, au minimum, 35 monégasques qui vont être concernés par la phase de poules.

    Pour Manchester City, Pep Guardiola a aussi procédé à quelques modifications.
    Blessé jusqu'à la fin de la saison, Ilkay Gündogan est logiquement sorti du groupe, ce qui profite à Gabriel Jesus et à Yaya Touré, écarté de la première liste en septembre.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES 8ÈMES DE FINALE
    (02/02/2017)


    Monaco se déplacera à Marseille.

    Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de France 2016-17, qui se dérouleront les 28 février et 1er mars 2017, a eu lieu ce soir à Paris dans les studios d'Eurosport.

    L'internationale Laure Boulleau et l'ancien rugbyman Yann Delaigue ont eu la main lourde, en envoyant l'AS Monaco au Vélodrome, affronter l'Olympique de Marseille, même si l'OM a perdu les deux confrontations cette année, encaissant à chaque fois 4 buts.

    Pour parvenir à ce stade de la compétition, l'OM a éliminé deux clubs de L1 :

  • 16ème de finale, Marseille - Lyon (L1) : 2-1 a.p.
  • 32ème de finale, Toulouse FC (L1) - Marseille : 1-2 a.p.

  • Ce 8ème de finale sera placé entre le déplacement à Guingamp (L1, J27 le samedi 25) et la réception de Nantes (L1, J28 date pas encore connue).
    Dans le même temps, l'OM recevra le PSG le dimanche 26 (J27), puis ira à Lorient (J28)

    Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES 8ÈMES DE FINALE DEMAIN
    (01/02/2017)

    Monaco connaitra demain son adversaire

    Pour connaitre son adversaire pour les huitièmes de finale de la Coupe de France, l'AS Monaco devra attendre demain.
    C'est à partir de 18h, sur Eurosport 2, que seront effectués les tirages au sort des Coupes de France masculine et féminine.

    L'adversaire de l'AS Monaco est un des 15 clubs suivants parmi :
    - les 7 autres clubs de Ligue 1 encore qualifiés : Angers, Bordeaux, Guingamp, Lille, Lorient, Marseille, Paris S.G.
    - les 3 clubs de Ligue 2 encore qualifiés : Auxerre, Niort, Strasbourg.
    - les 3 clubs de National encore qualifiés : Avranches, CA Bastia, Quevilly-Rouen.
    - les 2 clubs de CFA restants : Bergerac, Fréjus-Saint-Raphaël.

    Retrouvez les résultats de la Coupe de France 2016-17.

    LES RÉACTIONS DE CHAMBLY - MONACO (4-5 A.P.)
    (01/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «Nous avons atteint notre objectif. C'était un match difficile. J'avais besoin de faire de la gestion de mes joueurs et on a pu voir nos jeunes. Avec beaucoup de sacrifices, on a réussi à gagner. C'est une belle expérience pour notre jeunesse car ça montre que même les équipes de National ont des bons joueurs.
    Nous avons eu des difficultés dans les couloirs et on a permis à Chambly de faire 25 centres. On a bien joué lors de la première mi-temps de la prolongation et ça a permis de se qualifier. On a eu peur mais on a mis un but puis un deuxième en début de prolongation et ça a tué le match.»
    (AFP & lequipe.fr)

    Bruno Luzi
    «Il y a un peu de déception mais surtout de la fierté. On a démarré de façon catastrophique et c'était parti pour une bonne avoinée !
    Le 3-1 a fait rentrer le match dans un scénario un peu fou. Ça change de physionomie, puis on en met un deuxième et on égalise. Malheureusement on a vu qu'on doit travailler encore les coups de pied arrêtés. On n'a pas su faire le match qu'on attendait défensivement, c'est un petit regret. Mais c'est une grande satisfaction de les avoir poussé dans leurs derniers retranchements. On n'a rien lâché, on a fait vibrer Brisson et pour tous les amoureux du football dans le département c'est une belle soirée. Cette expérience doit nous servir pour la suite. C'est une grosse performance et on a encore montré que Chambly a du coeur. On sort de la compétition la tête plus que haute.»
    (AFP & lequipe.fr)

    Kylian Mbappé
    «On a joué contre une formidable équipe de Chambly qui nous a posé beaucoup de problèmes malgré le fait que l'on se soit vite mis à l'abri. Comme quoi, dans un match de Coupe, rien n'est jamais acquis. Pour les spectateurs, c'était un beau match à voir. A 3-0, je pense qu'on a baissé le pied, peut être inconsciemment car nous ne les avons pas négligés. Après 3-1, 3-2, ... le match est vite relancé, ils ont pris l'ascendant psychologique. On a été réduit à 10, c'est devenu difficile mais je pense qu’on est allé chercher cette qualification au mental. Bien sûr que la Coupe de France est un objectif. On part du principe qu'on joue pour gagner et que, tout ce qu'on joue, on le fait à fond. On veut tout rafler cette saison. On va donner le meilleur de nous-même. Si on arrive à aller au bout, on sera les plus heureux. Après, si on a tout donné et qu'on ne va pas au bout, tant pis.» (Micro Eurosport)

    Kévin N'Doram
    «Je pense qu'on s'est compliqué la tâche tout seul. A 0-3, on n’a pas le droit de se faire remonter comme ça, on est jeune, il va falloir qu'on progresse. Marquer avec les jeunes et marquer en pro n'est pas la même chose, avec les supporters, la ferveur et le déroulement du match c'était super. J'espère encore vivre ça. Ça va nous faire grandir pour éviter de faire à nouveau ce genre d'erreur.» (Site officiel ASM)

    Abdou Diallo
    «La qualification est là, c'est le plus important. Aucun match n'est facile, on l'a encore vu ce soir. On a peut-être péché par manque de rythme, d'expérience aussi, ce qui explique notre relâchement à 3-0.» (Monaco-Matin)

    Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon
    «Almamy Touré devait débuter et, finalement, ça m'a permis de commencer. C'est particulier mais c'est la magie de la Coupe. J'ai passé un très bon moment. Je me suis rendu compte que c'était un niveau bien au-dessus de la CFA, il faut rester humble et bosser.» (Monaco-Matin)

    Romain Padovani
    «On a vécu un grand moment, on n'était pas loin de faire quelque chose. A 3-3, on a vu sur leurs visages qu'ils n'étaient pas très bien. On y a cru, même à 1-3 on a commencé à y croire. Et le scénario nous était favorable avec ce carton rouge, c'est dommage. On peut être fier de nous.» (Monaco-Matin)

    16ÈME COUPE DE FRANCE, CHAMBLY - MONACO : 4-5 A.P.
    (01/02/2017)



    Monaco se complique la vie

    L'AS Monaco s'est qualifiée pour les 8èmes de finale de la Coupe de France, mais s'est terriblement compliquée la vie, après avoir mené 3-0 grâce à Carrillo (0-1, 17e), Lemar (0-2, 35e) et Mbappé (0-3, 48e).

    En seconde période, les monégasques déjouent et relancent Chambly qui sauve l'honneur par Soubervie (1-3, 57e), revient dans la partie par Gendrey (2-3, 81e), termine à 10 après le rouge idiot de Raggi (89e) et se fait égaliser dans le temps additionnel, encore par le latéral droit Soubervie (3-3, 90e+3).

    Les monégasques sont obligés de disputer la prolongation, dans laquelle ils reprennent le large sur deux corners, repris par Kévin N'Doram (3-4, 96e) et Kamil Glik (3-5, 103e), mais restent à portée de fusil après le but de Romain Padovani (4-5, 111e) pour finalement s'imposer dans la difficulté.

    Pour ce match, Leonardo Jardim a fait confiance à ses habituels remplaçants, laissant Fabinho, Mendy et Germain sur le banc, avec les petits jeunes, hormis Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon, titularisé (pour la première fois avec les pros) à droite car Almamy Touré, souffrant, est en tribune avec Seydou Sy.

    Dès l'entame, Monaco tente de presser haut Chambly, mais la première occasion vient sur un coup-franc.
    Moutinho trouve N'Doram dans la surface, qui contrôle et bat Pinoteau du plat du pied, mais le but est refusé car la défense camblysienne est rapidement remontée et un hors-jeu est signalé (6e).
    Chambly tente aussi de marquer, et Diallo dégage dans la surface un ballon venu de l'autre côté (9e).
    Mbappé peut prendre de la vitesse côté gauche, fice Jaques et tire. Le ballon est dévié par le talon du défenseur, pour le second poteau et le plat du pied de Guido Carrillo, qui bat Pinoteau en lui mettant le ballon entre ses jambes (0-1, 17e).

    Monaco mène, Chambly pousse pour égaliser, avec un centre de Kinkela pour Henry, mais De Sanctis repousse dans ses 6m (18e).
    Puis sur un long coup-franc, qui trouve Lefaix dans le dos de Diallo. Sa volée aux 6m est repoussée par Morgan De Sanctis (21e).

    L'ASM essaye de faire le trou :
    - Long centre de la gauche pour le second poteau où Carrillo se jette et dans une position acrobatique, ne peut redresser (26e).
    - Moutinho lance Mbappé côté gauche, rentre dans la surface, feinte et frappe du plat du pied à ras de terre. Pinoteau a senti le coup et se détend au ras de son montant gauche, pour dévier en corner (30e).
    - Dans l'axe, Mbappé cherche Lemar sur la gauche, mais est contré par Soubervie, qui envoit le ballon de l'autre côté et trouve la tête de Carrillo qui remet dans la course de Thomas Lemar, initialement recherché, qui contrôle et ajuste Pinoteau d'une frappe croisée et piquée (0-2, 35e).

    Monaco cherche à se mettre définitivement à l'abri, et est proche de le faire.
    - Sur un corner tiré de la droite, pour la tête de Carrillo au second poteau pour N'Doram au premier qui n'arrive à reprendre (38e).
    - Contre monégasque avec Boschilia lancé par Mbappé, qui le retrouve au centre. Au-dessus (45e).

    Pas de changement à la reprise, et Monaco tente encore par Kylian Mbappé.
    - Il déborde, fixe, crochète et frappe fort au-dessus, oubliant ses partenaires dans l'axe (46e).
    - Côté droit, Boschilia décale Nguinda Ndiffon qui centre en retrait pour Kylian Mbappé qui reprend. Pinoteau repousse, sur le jeune monégasque qui marque de la tête (0-3, 48e).

    Monaco mène largement, Chambly effectue son premier remplacement avec la sortie de Kinkela remplacé par Couturier (52e), et arrive le premier couac pour l'ASM, avec la blessure de Guido Carrillo, touché aux adducteurs (54e), qui doit laisser sa place à Valère Germain (55e).
    Le deuxième couac arrive rapidement, avec la réduction de l'écart camblysienne, avec Henry côté gauche qui est contré par Glik. Le ballon arrive côté droit pour la volée du plat du pied de Soubervie, qui loge le cuir au ras du montant gauche de De Sanctis (1-3, 57e).

    Chambly est galvanisé, et proche du 2-3 quand Henry côté droit centre pour le second poteau et le tir trop croisé de Doucouré, qui oublie Lefaix seul en retrait (61e).

    Leonardo Jardim apporte un deuxième changement, avec Thomas Lemar mis au repos et remplacé par Fabinho (62e). Moutinho monte d'un cran, Mbappé vient côté droit et Boschilia à gauche, puis c'est son homologue du FFCO qui fait entrer Popelard à la place de Rodrigo (69e).
    Nouveau couac pour l'ASM à 15 minutes de la fin du temps règlementaire. Mbappé, touché à une cheville, demande à sortir mais doit rester sur la pelouse car Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon n'en peut plus. Boitant, il est remplacé par Irvin Cardona, qui fête lui aussi son premier match en pro (78e).
    Nouvelle valse dans le positionnement : Fabinho passe arrière droit, Moutinho redevient milieu défensif.
    Chambly effectue son dernier changement au même moment, avec l'entrée de Gendrey pour Henry (78e).
    Et les néo-entrants se montrent rapidement :
    - Coup-franc de Moutinho, tête lobée de Cardona aux 18m qui vient dans les gants de Pinoteau (79e).
    - La défense monégasque n'arrive pas à se dégager, et les ballons reviennent vite. Sur un centre venu de la droite, Gendrey lancé au second poteau, saut plus haut que Fabinho et marque d'une tête croisée (2-3, 81e).

    Les mouches ont changé d'âne, la confiance est pour Chambly qui continue d'aller vers l'avant pour tenter d'égaliser.
    - Lefaix décale Burel à droite, qui frappe face à Diallo, à côté (85e).
    - Tacle de Raggi à la ligne médiane, par derrière et sur la cheville de Couturier. Il est expulsé (89e) et Monaco va terminer à 10.
    - Ballon parti de la gauche, Popelard s'appuie sur Lefaix et donne à Soubervie côté droit. Son tir croisé passe entre les jambes de Diallo et bat De Sanctis (3-3, 90e+3).

    Monaco s'est fait remonté trois buts en seconde période, et va devoir disputer 30 minutes supplémentaires en infériorité numérique... pas vraiment ce qu'espèrait Jardim avant la rencontre...

    En prolongation, Monaco est moins fébrile, rejoue, vient apporter le danger dans le camp des joueurs de l'Oise et reprend l'avantage sur un corner tiré de la droite par Moutinho.
    Diallo dévie au premier poteau d'une tête décroisée qui arrive dans les pieds de Kévin N'Doram, seul face au but, qui trompe Pinoteau (3-4, 96e).

    Les jambes sont lourdes, et le danger vient encore sur corner.
    - Corner camblysien, tête piquée et décroisée de Jaques, pas loin du poteau droit de De Sanctis (102e).
    - Corner pour l'ASM, tiré de la gauche par Moutinho, qui traverse toute la surface jusqu'au second poteau et la reprise croisée du plat du pied droit de Kamil Glik (3-5, 103e).

    Monaco a repris le large, mais Chambly n'a pas abdiqué.
    - Coup-franc de Moutinho pour la tête de Cardona, qui lobe Pinoteau. But refusé pour hors-jeu, la défense du FCCO est encore montée à toute vitesse (107e).
    - Mbappé accélère côté gauche, dans son camp, vient dans l'axe et décale Cardona côté droit, qui frappe fort à côté, oubliant Germain au second poteau (110e).
    - Popelard côté droit, met en retrait pour Padovani. Son tir enroulé des 20m rase encore le montant gauche de De Sanctis (4-5, 111e).

    Cette fois, Monaco gère mieux la fin de match, aidé par la fatigue des joueurs de National et la vitesse de Kylian Mbappé qui traverse encore tout le terrain, frappant à côté (114e).
    L'AS Monaco s'impose 5-4 et jouera le tour suivant le 1er mars contre un adversaire qui sera désigné demain.

    Prochain match dès samedi, contre le voisin niçois qui s'est reposé, éliminé de la Coupe de France.

    Retrouvez la feuille de match FCC-ASM
    Les résultats de la Coupe de France 2016-17.

    FERMETURE DU MERCATO HIVERNAL
    (01/02/2017)
    Il est fermé depuis 0h.

    Le mercato hivernal, ouvert depuis le lundi 1er janvier à 0h, a clos ses portes à minuit.

    Durant ce mois de transferts, l'AS Monaco a recruté deux jeunes joueurs prometteurs pour préparer l'avenir avec Franco Antonucci et Jorge Marco de Oliveira Moraes, arrivés de l'Ajax Amsterdam (Pays-Bas) et de Flamengo (Brésil).

    Le club a aussi fait le point sur ses joueurs prêtés et a certains ont changé d'horizons, car ils ne jouaient pas assez (Chérif, Échiéjilé, Nardi, Ngakoutou Yapende, L. Traoré), et a mis fin à sa collaboration avec Bahlouli, transféré à Lille.

    L'ASM a également prêté Beneddine, Jean et A. Traoré, pour qu'ils jouent plus en vue de la saison prochaine.

    Pour information, les marchés des transferts sont encore ouverts en Turquie (jusqu'au 1/2 à 22h59), au Portugal (jusqu'au 2/2 à 0h59), en Suisse (jusqu'au 15/2 à 23h59) et en Russie (jusqu'au 24/2 à 23h59).

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...