CHAMPIONNAT 32ÈME JOURNÉE, MONACO - REIMS : 0-0
(13/04/2019)

Monaco n'avance plus

L'AS Monaco n'avance plus, enchaînant un 3ème match sans victoire, et une 3ème sortie au Louis-II sans s'imposer (Bordeaux, Caen et Reims).
Après Caen (0-1), Guingamp (1-1), l'ASM n'a pu faire mieux que 0-0 contre Reims et stagne toujours dans la course au maintien, perdant 2 joueurs sortis sur blessure : Fabregas (touché au mollet gauche, 15e) et Jovetic (touché au genou gauche, 84e).

Face à Reims de Tristan Dingomé de retour au Louis-II, Leonardo Jardim a mis Naldo en tribune et titularisé Stevan Jovetic en pointe, mettant Falcao (revenant de blessure) sur le banc.


Cela ne change pas grand chose au jeu offensif de l'ASM, l'attaquant étant pas aidé. Golovin n'est plus décisif, Lopes ne réussit plus un dribble, Ballo-Touré et Sidibé ne centrent quasiment pas.
- La première tentative est pour le buteur champenois, Oudin. Son tir est capté en deux temps par Subasic (4e).



- Monaco répond par un tir enroulé de Lopes, trouvé par Sidibé, sans souci pour Mendy (5e).



- Reims tente encore, avec Cafaro du gauche. Subasic est encore décisif (8e).




Sur l'action, Cesc Fabregas reste au sol, sort se faire soigner et revient en jeu pour quelques instants. Il se plaint du mollet gauche et devra laisser sa place à Jean-Eudes Aholou (15e).


Sans son accélérateur espagnol, Monaco peine. Il faudra une tentative de Stevan Jovetic, sur un débordement de Lopes. Mendy capte encore (26e).



En cette seconde partie de premier acte,les deux équipes cherchent l'ouverture du score et y sont proches.
- Une-deux Golovin - Jovetic qui permet au russe d'éliminer la défense rémoise et de se présenter face à Mendy côté droit. Face au portier, il cherche Lopes au second poteau, mais le ballon est trop en retrait et permet à Abdelhamid de lui retirer le ballon, mais le met en retrait dans l'axe, sur Jovetic face au but, qui tire au-dessus (32e).







- Centre de la gauche. Subasic rate sa sortie et enlève le ballon à Ballo-Touré pour le donner à Oudin, qui reprend de demi-volée. Au ras du but... (34e).

- Romao efface Ballo-Touré et centre à l'angle des 6m pour Cafaro. Subasic repousse d'un réflexe du pied. Corner (39e).





Cafaro le frappe pour la tête plongeante et croisée de Dia... repoussée par le poteau (39e).



Sur le contre, Lopes est servi dans la profondeur côté droit et remonte le terrain. Il a Martins seul au second poteau, mais frappe au premier poteau. Mendy dévie en corner (39e).






- Gelson Martins s'échappe côté droit et centre pour Jovetic aux 18m. Encore hors-cadre, mais de peu (44e).






Pas de changement à la reprise, Monaco pousse pour prendre l'avantage contre une équipe de Reims qui attend le contre assassin.
- Corner de Lopes, tête d'Aholou de peu à côté (50e).



- Lopes s'infiltre dans les lignes et frappe à ras de terre. C'est un peu trop croisé (61e).




Les deux entraîneurs changent leurs attaques. Golovin laisse sa place à Falcao, Jovetic reculant. Pour Reims, Suk remplace poste pour poste Dia (64e).


- Nouvelle frappe de Lopes. Encore hors-cadre (67e).
- Centre de Ballo-Touré pour la tête de Falcao, déviée par le bras d'Abdelhamid... l'arbitre ne dit rien (69e).



- Lopes pour Falcao qui trouve Jovetic. Sa tentative est déviée involontairement par Baba qui recule... et met le ballon hors de son but (71e).







- Corner de Lopes, tête de Kamil Glik sur le haut de la barre transversale (76e).



- Balle récupérée sur la ligne médiane et Rony Lopes part au but défier Mendy. Il peut donner à droite pour Falcao, dribbler le gardien, mais tente le lob d'une balle piquée. Mendy détourne sur le portugais qui rate le cadre (79e)...







Le temps passe, Monaco n'arrive toujours pas à marquer malgré ses nombreuses opportunités.
Pour ne rien arranger, après un contact avec Romao, Stevan Jovetic se tord de douleur se tenant le genou gauche. Il tape le sol du poing et demande le changement. Nouvelle blessure grave pour le monténégrin ? (83e).





Il est immédiatement remplacé par Carlos Vinícius qui s'échauffe depuis la 5ème minute de jeu (84e).

Dans le temps additionnel, Monaco tente encore.
- Jean-Eudes Aholou tire des 30m, Mendy se couche et capte (90e+1).



- Longue série de corners pour l'ASM, Monaco joue dans la surface rémoise. Sidibé trouve Gelson Martins sur la droite, qui enroule une frappe dans la lucarne opposée. Mendy s'envole et va retirer le ballon (90e+3).




Monaco restera muet, et prend un petit point certes important dans la lutte pour le maintien, mais ne profite pas des mauvais résultats de ses adversaires (nuls d'Amiens contre Dijon, nul de Guingamp et défaite de Caen).
Le cruel manque de réalisme des monégasques (69 tirs au total lors des 3 derniers matches... pour 1 but marqué, 18 corners contre Reims) coûte cher ces dernièrs journées, et ne permet pas aux joueurs de Leonardo Jardim de remonter au classement où ils sont toujours 16èmes.

Prochaine journée, chez le Paris Saint-Germain, qui fêtera devant ses supporters le titre de Champion de France, mais préparera aussi son dernier objectif de la saison, la finale de Coupe de France le week-end suivant. Ce sera sans Djibril Sidibé suspendu.

Pour plus d'info sur la trente-deuxième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - REIMS (J32)
(12/04/2019)


Pour la 32ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (16e) reçoit le Stade de Reims (6e).

Monaco n'avance plus, avec un nul 1-1 à Guingamp à la dernière seconde après une défaite 0-1 à domicile contre Caen.
Reims marque aussi le pas, avec une lourde défaite à Strasbourg (0-4) et un nul (1-1) contre Lille.

L'AS Monaco doit se reprendre à domicile après 2 matches sans victoire (Bordeaux et Caen) et améliorer les faibles statistiques au Louis-II où l'ASM n'a gagné qu'à 3 reprises, pour 5 nuls et 8 défaites.
Le Stade de Reims, à l'extérieur, a un meilleur bilan que l'ASM à domicile avec 4 victoires à Nice (0-1, J01), Rennes (0-2, J11), Guingamp (0-1, J22), Montpellier (2-4, J26), 7 nuls à Nantes (0-0, J05), Nîmes (0-0, J09), Marseille (0-0, J15), Lille (1-1, J17), Lyon (1-1, J20), Toulouse (1-1, J24), Dijon (1-1, J28) et 4 défaites à Amiens (4-1, J03), Paris S.G. (4-1, J07), Saint-Etienne (2-0, J13), Strasbourg (4-0, J30).
Cette dernière défaite a mis fin à 4 mois et demi de déplacements sans perdre.

Historiquement, l'ASM remporte 1 match sur 2 à domicile contre les champenois (11 victoires monégasques, 7 nuls, 5 défaites, 43 buts marqués et 26 encaissés), et comme cette affiche reste sur 2 nuls 1-1 et 2-2, l'ASM doit s'imposer face à un promu qui ne s'est plus imposé sur le Rocher et en L1 depuis le 2 septembre 1974 (2-3) (6 matches disputés).
Mais cette saison, les monégasques défient leurs statistiques, avec des séries historiques qui se sont terminées contre Angers (fin de 45 ans d'invincibilité à domicile), Montpellier (fine de la série de matches de 24 ans sans défaite), Guingamp (fin de l'invincibilité à domicile), Caen (fin d'invincibilité en L1 à domicile), ... Méfiance donc pour Leonardo Jardim.

«La semaine passée, nous avons affronter une équipe de Guingamp qui était difficile à jouer. Reims est une équipe qui a des joueurs talentueux. Tactiquement, ils ont un très bon positionnement. Nous aurons besoin de jouer sur nos qualités pour gagner ce match.
Notre objectif est toujours de se maintenir. Tout le monde doit savoir que nous jouons des adversaires qui mettent beaucoup d’intensité. Ce sont des matches de haut niveau.
Nous comptons sur Jovetic. C’est un joueur qui peut apporter sa qualité technique à l’équipe. Il sera important pour cette fin de saison.
Tous les joueurs qui sont ici sont susceptibles d’apporter à notre collectif. Le championnat est une compétition de 38 matches et nous avons besoin de tout le monde.
Fabregas est un joueur avec qui il est simple de travailler. Il comprend très vite ce qu’on lui demande. Il a une grande expérience au plus haut niveau. Il apporte à l’équipe mais aussi à l’entraîneur.»
(Site officiel ASM)

Justement, Cesc Fabregas est venu répondre aux questions des journalistes.
«Je suis très heureux à Monaco. J’ai été très bien accueilli et l’environnement est fantastique. Le Président, la direction, le staff : tout le monde est très bienveillant avec moi.
Je suis un joueur de l’équipe comme un autre. Le plus important est l’esprit d’équipe. J’ai joué avec de très grands joueurs dans des grands clubs, mais le principal est d’apporter mon expérience au sein du collectif.
Je pense que le football français a beaucoup de qualités et un grand potentiel. Il y a de nombreux talents dans ce championnat.
L’objectif est très clair. Cette saison nous devons assurer le maintien. Nos deux dernières rencontres étaient très difficiles. Ces parties étaient importantes et nous n’avons pas su en tirer les meilleurs résultats. Nous n’avons pas joué à notre meilleur niveau pendant ces rencontres. Lors des prochains matches, il faudra tout donner pour s’imposer. À commencer par Reims, ce samedi.
Mon rôle est d’apporter mes qualités sur le terrain. Dans le groupe, beaucoup de jeunes entament leur carrière de professionnel. Si on veut être au meilleur niveau, il faut toujours donner son maximum. Le coach est très exigeant et pousse les joueurs à se dépasser. Cela aide le groupe à progresser.»
(Site officiel ASM)

Face aux rémois, Leonardo Jardim est encore privé de N'Koudou, Geubbels et Pellegri.
Glik et Falcao, incertains cette semaine, sont dans le groupe de 19 joueurs retenus au contraire de Sy, Raggi, Mboula, N'Doram, Vainqueur et Sylla.

Le coach des champenois, David Guion a confiance en son équipe malgré les deux derniers résultats décevants.
«On s’était quittés à Lille sur une décision arbitrale litigieuse mais, au-delà de ça, les joueurs ont répondu présent. C'était un gros match d'un point de vue tactique et dans la discipline, la rigueur. Le début de deuxième mi-temps est très bon, on ne concède rien à notre adversaire mais on se met en difficulté sur coup de pied arrêté. On leur a posé beaucoup de soucis, eux se sont montrés dangereux uniquement sur deux coups de pied arrêtés et sur une attaque rapide. Quand on voit l'attaque et l'animation offensive qu’ils ont, on ne peut qu'être satisfaits de ce que les joueurs ont fait. On a retrouvé notre ADN. A partir du moment où on sort de notre cadre, on ne peut pas espérer grand chose, Strasbourg est un avertissement que les joueurs ont bien pris puisqu'ils ont rectifié ça contre Lille.
Le recrutement des monégasques cet hiver ? On ne peut pas leur en vouloir, ils profitent d’un système qui est en place. Après, c'est toujours dommageable que la moitié de l’effectif change par rapport à celle avec qui on avait franchi la ligne de départ en août. Mais ils en ont la possibilité donc ils auraient tort de se priver. De mon point de vue, le mercato hivernal devrait servir pour les jokers médicaux et on devrait limiter le nombre de recrues sur cette période.
Ils n'ont perdu qu’un seul match depuis le retour de Leonardo Jardim et, si vous regardez celui contre Caen, ils ont eu beaucoup d'occasions et ont fait face à un gardien exceptionnel ce soir-là. Ils sont très performants, avec beaucoup de joueurs de Ligue des Champions et un entraineur de Ligue des Champions aussi... Ce sera notre Coupe d’Europe à nous. C'est un gros morceau qui se présente à nous car il y a de la qualité individuelle. Il faudra un grand Stade de Reims samedi soir pour ramener quelque chose de Monaco. Par rapport à ce type d'équipe, on continue à apprendre donc on y va avec beaucoup d’humilité.
Notre faible taux de possession ? On en revient toujours à la même chose, il y a possession et utilisation du ballon. Ce week-end par exemple, les deux défenseurs centraux de Lille se sont faits 200 passes. Est-ce que nos centraux en font autant ? Pour nous, l'idée est de mettre nos attaquants sur leurs points forts et en position offensive favorable le plus vite possible. On utilise le ballon le plus rapidement possible pour aller vers l’avant et ça amène forcément du déchet aussi. On a beaucoup bossé pour progresser et depuis novembre ça paye.
» (Site officiel SR).

Face à l'ASM, il est privé de Johann Carrasso, Konan, Mbemba, Pinson, Chavarria (blessés) et a écarté Cassama, Fontaine, Ojo et Sissoko de son groupe de 18 joueurs.
Tristan Dingomé sera lui de retour au Louis-II.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Reims.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Subasic, B. Badiashile, Ballo-Touré, Glik, Henrichs, Jemerson, Naldo, Sidibé, Aholou, Chadli, Fabregas, Golovin, Lopes, Martins, Silva, Falcao, Jovetic, Vinícius.

Pour Reims : Mendy, Lemaître, Abdelhamid, Baba, Disasi, Engels, Foket, Cafaro, Chavalerin, Dingomé, Doumbia, Kamara, Martin, Romao, Zeneli, Dia, Oudin, Suk.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(11/04/2019)




Leurs performances lors des quarts de finale aller

Ils sont encore 3 qualifiés parmi les effectifs des 16 derniers clubs qui se disputent cette Ligue Europa 2018-19.
Retrouvons leurs performances.

  • Duel espagnol entre ses deux derniers représentants, Villarreal et le FC Valence.
    Les visiteurs ont ouvert le score sur un pénalty, tiré par Parejo, repoussé et repris par Guedes (0-1, 6e).
    Les locaux ont égalisé sur un autre pénalty, transformé par Cazorla (1-1, 36e) et pensaient obtenir le nul, mais dans le temps additionnel, le "sous-marin jaune" a été coulé par deux buts de l'ancien d'Evian-Thonon-Gaillard Wass (1-2, 90e+1), puis par l'ancien du PSG Guedes (1-3, 90e+3).
    Ce match s'est joué sans Geoffrey Kondogbia, opéré d’un hématome à la cuisse gauche, qui pourrait lui faire rater les 2 prochains mois.

  • A Londres, Arsenal a fait sauter le verrou de Naples avec deux buts inscrits dans la première demi-heure par Ramsey (1-0, 15e) et un csc de Koulibaly (2-1, 25e).
    Pierre-Emerick Aubameyang a joué tout le match des "Gunners", Kévin Malcuit est resté sur le banc des remplaçants du Napoli.

  • En République Tchèque, le Slavia Prague a été défait par Chelsea dans les dernières minutes sur un but d'Alonso (0-1, 86e).

  • Au Portugal, bonne opération du Benfica Lisbonne, vainqueur 4-1 de l'Eintracht Francfort.
    Les allemands ont vite été réduits à 10 avec le rouge direct de N'Dicka (20e), et le pénalty provoqué a été transformé par João Félix (1-0, 21e).
    Francfort a réussi à égaliser par Jovic (1-1, 40e) mais que pour quelques secondes car Félix trouvait une nouvelle fois la faille avant la pause (2-1, 43e).
    A la reprise, Dias (3-1, 50e) et encore Félix (4-1, 54e) plaçaient les lisboètes en position favorable, qui le devient moins avec la réalisation de Paciência (4-2, 72e).
    Pour rappel, transféré à l'Eintracht cet hiver, Almamy Touré n'a pas été retenu dans la liste des joueurs qualifiés.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (10/04/2019)

    Leurs performances lors de la seconde journée des quarts de finale aller

    Dans cette Ligue des Champions 2018-19, si l'AS Monaco a été éliminée lors de la phase de poules, 5 anciens monégasques sont présents lors de ce tour.
    Retrouvons les résultats des 2 derniers engagés.

  • A domicile, Manchester United a encore perdu.
    Cette fois 0-1 contre le FC Barcelone sur un csc de Shaw (0-1, 12e) qui dévie une tête de Suarez.
    Les mancunéens ont tenté d'égaliser, mais n'ont pas cadré un seul tir.
    Sergio Romero est resté sur le banc de MU, Anthony Martial l'a quitté à la 68e pour tenter d'égaliser. En vain.

  • Aux Pays-Bas, l'Ajax Amsterdam et la Juventus Turin se sont netralisés avec un nul 1-1, Neres (1-1, 46e) répondant à Ronaldo (0-1, 45e).
    Les néerlandais ont eu plusieurs occasions de scorer mais auraient aussi pu perdre si Costa n'avait trouvé le poteau en fin de match.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (09/04/2019)


    Leurs performances lors de la première journée des quarts de finale aller

    Dans cette Ligue des Champions 2018-19, si l'AS Monaco a été éliminée lors de la phase de poules, ils devaient être 6, mais il n'y aura que 5 anciens monégasques présents lors de ce tour.
    Retrouvons les résultats des 3 premiers engagés.

  • Le duel anglais entre Tottenham et Manchester City a tourné en faveur des "Spurs" en fin de match, grâce à un but de Son (1-0, 78e).
    Dans leur nouveau stade, les londoniens ont été malmenés par les "Citizens" qui ont eu l'opportunité d'ouvrir le score dès l'entame sur un pénalty V.A.R. pour une main.
    Agüero le frappe mollement, du côté où est parti Lloris qui le stoppe (13e).
    Sans Bernardo Silva et Benjamin Mendy, absents du groupe retenu pour ce match, l'équipe de Guardiola est en ballotage défavorable avant le match retour la semaine prochaine.

  • Toujours en Angleterre, mais plus au nord, Liverpool a dominé le FC Porto avec deux buts rapides de Keïta sur un tiré dévié (1-0, 5e) et Firmino (2-0, 26e).
    Titulaire au milieu, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» a joué toute la rencontre.
    Il y aurait pu y avoir un autre joueur ce soir sur le terrain, Jorge Marco de Oliveira Moraes, mais il a quitté le FCP pour le Brésil où il a été prêté fin mars à Santos.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LIGUE 1, MATCH EN RETARD 27ÈME JOURNÉE
    (09/04/2019)
    Le résultat du match en retard

    Retrouvez le résultat du match en retard de la 27ème journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     3-1 

    Reporté par la LFP pour permettre aux bretons de préparer dans les meilleures conditions sa double confrontation face à Arsenal en huitièmes de finale de la Ligue Europa, le match entre Nîmes (11e) et Rennes (9e) s'est déroulé ce soir.
    Les "Crocos" ont ouvert le score par Ripart (1-0, 24e) et se sont faits reprendre par un csc de Lybohy (1-1, 40e).
    1-1 c'est aussi le nombre d'expulsé à la pause, le second jaune d'André (45e+4) répondant au rouge direct de Briançon (45e+1).
    En seconde période, les gardois marquent deux autres buts sur des frappes lointaines de Bouanga (2-1, 55e) et Bobichon (3-1, 72e).
    Pour ce match, Loïc Badiashile a encore été écarté de la feuille de match.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 31ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (07/04/2019)
    La fin des résultats de la 31ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     1-1 

    A 15h, Reims (6e) a été mené par Lille (2e), avec le but de J. Fonte (0-1, 55e), mais Oudin a égalisé en fin de match (1-1, 78e).
    Ce nul peut permettre au PSG d'être mathématiquement champion de France dès ce soir, en cas de victoire sur Strasbourg.
    Pour ce match, les champenois, prochains adversaires de l'ASM, étaient encore privés de leur gardien remplaçant Johann Carrasso, blessé à une hanche.
    Tristan Dingomé était lui titulaire, et a été passeur décisif sur l'égalisation. Il a été remplacé à la 84e.
    Côté "Dogues", pas de Farès Bahlouli ou Kouadio Yves Dabila sur la feuille de match.

     1-0 

    Toulouse (14e) a quasiment obtenu son maintien avec sa victoire sur Nantes (15e), rapidement réduit à 10 avec le rouge de Girotto (17e).
    Les hauts-garonnais, privés jusqu'à la fin de l'année 2019 de Corentin Jean blessé à un genou, ont marqué en seconde période un petit but, par Sylla (1-0, 55e).
    Les nantais ont joué sans Valentin Eysseric (blessé) et avec Gabriel Boschilia en première période (remplacé à la 46e).

     1-0 

    A 17h, Nice (8e) a doublé son adversaire du soir, Montpellier (7e), grâce au but de Dante (1-0, 20e).
    Allan Saint-Maximin a joué tout le match pour les "Aiglons", Souleymane Camara est entré à la 73e pour tenter d'égaliser, en vain.

     2-2 

    A 21h, le Paris S.G. (1er) fortement remanié devait battre Strasbourg (9e) pour être titré ce soir.
    Et avec le but de Choupo-Moting (1-0, 13), c'était bien parti.
    Mais les alsaciens aiment embêter le PSG et ont égalisé par Da Costa (1-1, 26e) puis pris l'avantage par Gonçalves (1-2, 38e).
    Les entrées d'habituels titulaires comme Kylian Mbappé (entré à la 60e) ont permis aux parisiens d'égaliser logiquement en fin de partie sur une tête de Kehrer (2-2, 82e).
    Titulaire, Layvin Kurzawa a été remplacé à la 60e pour une option plus offensive. Il a rejoint temporairement sur la touche Samuel Grandsir, qui est entré pour le RCSA à la 72e.

    Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) est en tête et loin devant avec ses 27 buts.
    Il devance :
    - Pépé (Lille) avec 18 buts,
    - Cavani (Paris S.G.) avec 17 buts,
    - Neymar (Paris S.G.), Thauvin (Marseille) avec 13 buts,
    - Dembélé (Lyon), Radamel Falcao (Monaco), Khazri (Saint-Etienne) et le regretté Emiliano Sala (Nantes, ✝) avec 12 buts,
    - 1 joueur à 11 buts,
    - 6 joueurs à 10 buts,
    - 3 joueurs à 9 buts,
    - 2 joueurs à 8 buts,
    - 7 joueurs à 7 buts,
    - 6 joueurs à 6 buts,
    - 15 joueurs à 5 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco), Germain (Marseille) et Saint-Maximin (Nice),
    - 10 joueurs à 4 buts dont Boschilia (Nantes),
    - 43 joueurs à 3 buts dont Gelson Martins (AS Monaco), Mangani (Angers) et Ocampos (Marseille),
    - 51 joueurs à 2 buts dont Stevan Jovetic et Rony Lopes (AS Monaco),
    - 73 joueurs à 1 but, dont les monégasques Benoît Badiashile, Cesc Fabregas, Kamil Glik, Aleksandr Golovin, Benjamin Henrichs, Pietro Pellegri & Carlos Vinícius ainsi que Camara (Montpellier), Dingomé (Reims), Eysseric (Nantes) et Kurzawa (Paris S.G.).
    - 15 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Marcelo (Lyon) 2 fois.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE GUINGAMP - MONACO (1-1)
    (06/04/2019)

    Leonardo Jardim
    «Je pense que le match nul est logique. Durant les vingt premières minutes, Guingamp, bien soutenu par son public, a bien commencé le match et nous concédons un but sur corner. Par la suite, nous avons contrôlé, maîtrisé la rencontre et nous avons eu beaucoup de situations pour égaliser. En seconde période, l'équipe a eu une bonne attitude, les joueurs ont eu un très bon comportement sur le terrain pour aller chercher cette égalisation. Notre objectif, c'est bien sûr de rester le plus loin possible des trois dernières places, et au départ nous étions venus à Guingamp pour l'emporter. À chaque journée c'est la guerre du maintien et cela va continuer comme cela jusqu'au bout.» (lequipe.fr & AFP)

    Jocelyn Gourvennec
    «C'est bien sûr difficile à accepter de perdre, comme cela, deux points sur le fil. Après je considère que sur la physionomie du match, Monaco mérite le point du match nul, ils ont fait un très bon match. En première mi-temps, nous les avons beaucoup gênés en les pressant bien, en allant les chercher assez haut. En seconde période, cela a été un peu plus difficile car ils ont eu plus de maîtrise et ils ont mieux réussi à travailler sur la largeur.
    Il y a deux facteurs qui expliquent cette égalisation, le premier c'est que nous n'avons pas tenu la distance dans le temps et le second c'est que je trouve que les Monégasques ont bénéficié d'un arbitrage complaisant, je ne comprends pas que leur capitaine (Glik) finisse le match.
    On ne peut compter que sur nous-mêmes, c'est à nous d'aller chercher les points, personne ne nous les donnera. Je le rappelle, nous avons été enterrés par beaucoup de monde, mais nous sommes toujours là.»
    (lequipe.fr & AFP)

    LIGUE 1, 31ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (06/04/2019)
    Les résultats de la 31ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-0 

    Vendredi à 20h45, Bordeaux (13e) a une nouvelle fois fait des misères à Marseille (5e).
    Incapables de s'imposer en Gironde depuis le 1er octobre 1977, les phocéens, qui ont terminé en supériorité numérique avec le rouge direct pour Pablo (82e), ont été battus sur des buts de Kamano sur pénalty (1-0, 27e) et de De Préville (2-0, 71e).
    L'OM a joué sans Aymen Abdennour resté dans le Sud, ni Lucas Ocampos dans les 20 mais pas dans les 18. Valère Germain a été titularisé et remplacé à la 77e, et n'a pu croiser Jaroslav Plasil, entré à la 90e+2 pour les bordelais.

     1-3 

    Samedi à 17h, très mauvaise opération dans l'optique de la qualification directe en Ligue des Champions de Lyon (3e) face à Dijon (20e), lanterne rouge, qui joue sa survie.
    Tout commençait parfaitement pour les lyonnais, avec un but de Terrier après 37 secondes (1-0, 1e).
    Mais les bourguignons ont rapidement répondu par un but de Saïd (1-1, 3e) après un double une-deux, puis pris l'avantage sur une frappe du même Saïd déviée par Marcelo (1-2, 7e).
    En seconde période, un centre de Saïd est encore dévié, par Rafael cette fois, dans son but pour un nouveau csc (1-3, 65e).
    Excellente opération pour le DFCO qui remonte à la place de barragiste en attendant les autres résultats de la soirée.

     2-2 

    Samedi à 20h, Amiens (17e) a été repris à la dernière seconde par Saint-Etienne (4e).
    Les "Verts" avaient ouvert le score sur un corner repris par Kolodziejczak (0-1, 16e), mais Konaté a rapidement remis les deux équipes à égalite (1-1, 23e), avant de voir son équipe résuite à 10 avec le rouge direct de Lefort (32e).
    A 10 contre 11, les picards prenent l'avantage encore par Konaté (2-1, 61e) et se dirigent vers une victoire.
    Mais les stéphanois, venus sans Youssef Aït Bennasser blessé, mais avec Stéphane Ruffier dans les buts, se réveillent et égalisent d'une superbe frappe enroulée de Cabella dans les toutes dernières secondes (2-2, 90e+5).

     3-3 

    Le match sans enjeu entre Angers (11e) et Rennes (10e) a donné du spectacle.
    Ben Arfa a ouvert le score (0-1, 35e), Reine-Adélaïde a égalisé à la reprise (1-1, 47e) avant que Bahoken ne donne l'avantage aux scoïstes (2-1, 52e).
    Niang égalise (2-2, 59e), Ben Arfa remet les bretons devant en transformant un pénalty (2-3, 75e), mais sur un corner dans les dernières secondes, Reine-Adélaïde égalise encore (3-3, 90e+3).
    Si le local Thomas Mangani a joué (averti à la 72e, remplacé peu après à la 77e), il n'y avait pas Loïc Badiashile sur la feuille de match des visiteurs.

     2-0 

    Nîmes (12e) a fait ce que l'ASM n'avait pas réussi à faire la semaine passée contre Caen (18e), gagner.
    Cela a été difficile, avec deux buts marqués en fin de partie par Bouanga d'une belle tête piquée dans le replacement (1-0, 85e) et sur un csc de Gradit qui dévie dans son but un centre de Ferri (2-0, 90e+4).

     1-1 

    En bas de tableau, en égalisant dans les tous derniers instants par Stevan Jovetic (1-1, 90e+4), l'AS Monaco (16e) a privé Guingamp (19e) de 2 points précieux dans la lutte au maintien, après le but d'Eboa Eboa sur corner (1-0, 23e).
    Marc-Aurèle Caillard a joué dans le but breton, réalisant une belle parade juste après le but de son coéquipier.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Reims (6e) reçoit Lille (2e) et Toulouse (14e) fait de même avec Nantes (15e).
    - A 17h, Nice (8e) affronte Montpellier (7e).
    - A 21h, Paris S.G. (1er) accueille Strasbourg (9e).

    Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) est en tête et loin devant avec ses 27 buts.
    Il devance :
    - Pépé (Lille) avec 18 buts,
    - Cavani (Paris S.G.) avec 17 buts,
    - Neymar (Paris S.G.), Thauvin (Marseille) avec 13 buts,
    - Dembélé (Lyon), Radamel Falcao (Monaco), Khazri (Saint-Etienne) et le regretté Emiliano Sala (Nantes, ✝) avec 12 buts,
    - 1 joueur à 11 buts,
    - 5 joueurs à 10 buts,
    - 4 joueurs à 9 buts,
    - 1 joueur à 8 buts,
    - 8 joueurs à 7 buts,
    - 6 joueurs à 6 buts,
    - 14 joueurs à 5 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco), Germain (Marseille) et Saint-Maximin (Nice),
    - 11 joueurs à 4 buts dont Boschilia (Nantes),
    - 42 joueurs à 3 buts dont Gelson Martins (AS Monaco), Mangani (Angers) et Ocampos (Marseille),
    - 50 joueurs à 2 buts dont Stevan Jovetic et Rony Lopes (AS Monaco),
    - 73 joueurs à 1 but, dont les monégasques Benoît Badiashile, Cesc Fabregas, Kamil Glik, Aleksandr Golovin, Benjamin Henrichs, Pietro Pellegri & Carlos Vinícius ainsi que Camara (Montpellier), Dingomé (Reims), Eysseric (Nantes) et Kurzawa (Paris S.G.).
    - 15 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Marcelo (Lyon) 2 fois.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 31ÈME JOURNÉE, GUINGAMP - MONACO : 1-1
    (06/04/2019)

    Monaco arrache le nul dans le temps additionnel

    L'AS Monaco ne s'est toujours pas mis à l'abri de la relégation, après avoir joué Caen puis Guingamp, et un point pris.
    Et encore, après avoir perdu à domicile contre les normands (0-1), les monégasques ont failli faire de même contre les bretons, dans un match identique, mais cette fois ils ont réussi à égaliser dans le temps additionnel pour arracher le nul par Stevan Jovetic (1-1, 90e+4) et enlever deux points à l'EAG.

    Pour ce match, les deux entraîneurs devaient mettre des joueurs en tribune. Sans surprise, pour l'ASM, Leonardo Jardim y a mis les habituels Sy et N'Doram.
    Pour l'EAG, Jocelyn Gourvennec doit faire avec le forfait de Thuram, puis a écarté les habituels Petric, Tabanou, Larsson, N'Gbakoto et Fofana.

    Sur le terrain, le coach monégasque titularise Ballo-Touré, Jemerson, Silva, Fabregas qui reviennent dans le groupe, et Vinícius. Les Henrichs, B. Badiashile, Aholou sont sur le banc, Vainqueur et Falcao sont restés en Principauté.

    Le début de match est breton, qui prend la possession du ballon et cherche à venir dans le camp monégasque, mais n'est guère dangereux, mis à part sur balles arrêtées.
    - Coup-franc de Bénézet côté droit. Le ballon est lointain mais mis dans la surface qu'il traverse. Au second poteau, Sorbon tente la tête plongeante mais rate le ballon (6e).
    - Monaco pointe enfin le bout du nez dans les 30m, avec une volée de Golovin qui passe largement au-dessus (11e).
    - Récupération haute de Silva aux 30m qui cherche Martins dans la surface d'une balle piquée, qui remise en retrait pour Vinícius qui contrôle et ne frappe pas, préférant cherche Silva qu'il ne trouvera pas (19e).
    - Corner tiré de la droite par Rebocho, qui trouve Eboa Eboa aux 6m dans l'axe, et devant Jemerson passif. Sa tête piquée vient tromper Subasic qui n'avait mis personne au second poteau (1-0, 23e).

    L'AS Monaco doit réagir, et aurait dû égaliser immédiatement.
    - Centre de Ballo-Touré de la gauche pour la plat du pied d'Aleksandr Golovin dans la surface. Caillard repousse sur Carlos Vinícius aux 6m qui ne fusille pas le gardien formé à l'ASM, mais reprend du plat du pied en cherchant le premier poteau. Caillard est en train de se relever qu'il repousse du pies en corner (25e).
    - Tir de Golovin du point de pénalty, après une feinte de frappe pour se défaire de 2 adversaires au contre. Son ballon a ras de terre part sur la gauche de Caillard qui semble battu, mais Eboa Eboa repousse en taclant aux 6m (28e).

    Guingamp défend et ne montre plus rien. Merghem tente sa chance de loin, mais c'est loin du cadre (31e).
    Sur un contre, Bénézet est lancé dans le dos de la défense et vient défier Subasic aux 18m. Son ballon croisé est raté. Le drapeau du hors-jeu s'est justement levé, mais très tardivement... (34e).
    L'ASM cherche encore à égaliser sur un corner de Rony Lopes de la droite. Kamil Glik est seul aux 6m plein axe, mais rate sa tête et la décroise de trop, passant au ras du montant de Marc-Aurèle Caillard, battu (37e).
    Rony Lopes, pas influent dans le jeu, cherche à l'être à la finition, mais tire directement sur Caillard sur un coup-franc lointain boxé (41e), et dans ses gants des 25m sur la droite (44e).

    A la pause, l'ASM est menée et fait une très mauvaise opération dans la course au maintien après la victoire de Dijon à Lyon dans l'après-midi.
    Il faut réagir et au moins égaliser dans ce second acte qui reprend avec les 22 mêmes acteurs.

    Roux est le premier à frapper, du 25m côté gauche en revenant sur son pied droit. C'est enroulé mais de peu à côté, et accompagné par Suba (47e).
    L'ASM répond avec une centre repoussé plein axe sur Adrien Silva qui reprend de demi-volée des 25m. C'est puissant, le ballon monte jusqu'à frapper la barre de Caillard (48e)... On assite à un remake de Monaco-Caen avec un but encaissé sur une des rares opportunités adverses, et l'ASM n'arrive pas à concrétiser les siennes.

    - Vinícius contrôle encore dans la surface et enchaîne d'une frappe. Contré. Il a oublié Fabregas sur sa gauche, bien esseulé (50e).
    - Tir trop croisé de Lopes des 20m. Il obtiendra tout de mêm un corner (53e).

    Après les sorties de Lopes pour Stevan Jovetic (59e) et de Ndong pour Didot (62e), puis de Merghem pour Coco (73e) et de Fabregas pour Moussa Sylla (76e), les occasions sont toujours aussi rares et peu dangereuses pour Caillard.
    Monaco domine territorialement, a le ballon, mais n'arrive pas à se mettre en bonne position. Il y a beaucoup de centres, mais ils ne trouvent que trop rarement preneurs. Il manque de la vitesse, du surnombre pour prendre à défaut une défense regroupée, pourtant la plus mauvaise de L1.
    - Coup-franc repoussé, que Silva remet sur la droite pour Gelson Martins qui arrive à centrer en retrait avant de sortir, pour la tête de Vinícius dans le replacement de Caillard. C'est parfaitement joué, mais c'est encore pas cadrer ! (81e).
    - Coup-franc à 30m frappé par Rebocho dans le mur. Le ballon reste dans les pieds bretons pour une frappe enroulée de Phiri, captée et relancée par Subasic (86e).

    On joue le fin fond du temps additionnel quand l'ASM balance une nouvelle fois dans la surface. Le long ballon est dévié par la tête de Glik à l'entrée de la surface, sur Sylla qui remise pour Vinícius aux 6m, qui tente de lui remettre. Djiloboji, entré à la 82e à la place de Blas pour renforcer encore la défense, contre le ballon de la main et redonne le ballon au brésilien, mais l'empêche de frapper dans leur corps-à-corps. Stevan Jovetic arrive et ne se pose pas de question, frappant entre les jambes du défenseur et trompant enfin Caillard (1-1, 90e+4).

    L'AS Monaco arrache le point du nul sur un cafouillage, enlève 2 points à Guingamp qui reste, avec Caen, à 8 points de l'ASM à 7 journées de la fin. Dijon est barragiste à 7 points des monégasques, qui devront mieux jouer lors des prochaines journées contre Reims (samedi prochain à 20h), avant de se déplacer chez le PSG puis à Rennes.
    Mais l'ASM a pris cette saison plus de points contre les premiers (Lille, Lyon) que contre les 3 derniers (Dijon, Caen, Guingamp)...

    Pour plus d'info sur la trente-et-unième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION GUINGAMP - MONACO (J31)
    (05/04/2019)


    Pour la 31ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (16e) se rend chez l'EA Guingamp (19e).

    Après avoir perdu à domicile contre Caen, l'ASM doit se reprendre chez un autre adversaire direct pour le maintien, Guingamp, qui a perdu en finale de Coupe de la Ligue contre Strasbourg aux tirs-au-but, puis à Montpellier (0-2) mercredi en match en retard de la 30ème journée.

    Depuis les matches retour, l'ASM a récolté le double de points que l'EAG (16 contre 8), en gagnant 2 fois plus de matches (4 contre 2), faisant 2 fois plus de nuls (4 contre 2) et perdant la moitié de moins (3 contre 7).
    Lors de ces 11 matches, l'ASM a marqué 13 buts (15 encaissés), l'EAG seulement 3 (18 encaissés).

    Mais comme 7 des 8 points guingampais ont été pris lors des 5 dernières journées, l'AS Monaco devra se méfier, d'autant plus que le Roudourou n'est pas très accueillant, avec en 14 matches de championnat (L1 et L2), seulement 5 victoires monégasques, pour 3 nuls et 6 défaites (19 buts marqués et 24 encaissés).
    Sans oublier l'élimination des asémistes en demi-finale de Coupe de la Ligue, pour le retour de Leonardo Jardim (2-2, 4-5 t.a.b.) le 29 janvier dernier.

    «Après la défaite face à Caen, j’ai passé le même message à mes joueurs que celui que j’ai délivré en conférence de presse. En première mi temps nous n’avons pas mis assez d’intensité. En deuxième période, nous avons mieux réagi et sommes revenus avec de meilleures intentions. Il faudra se donner au maximum samedi.
    Nous avons des joueurs qui étaient en sélection mais nous ne pouvons pas dire que c’était la fatigue. Nous nous sommes entraînés pendant cette semaine internationale, avec un groupe qui n’était pas au complet, mais les mots d’ordres étaient toujours les mêmes : travail et rigueur.
    Guingamp a le même objectif que nous pour cette fin de saison : se maintenir en Ligue 1. Nous allons affronter une équipe qui va tout donner sur le terrain. Nous devrons répondre présents et débuter la rencontre avec intensité.
    Ma méthode de travail reste la même depuis que je suis de retour. Nous serons motivés et prêts pour le match à Guingamp.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim récupère ses suspendus (Silva, Jemerson et Ballo-Touré) et Cesc Fabregas, qui a échangé sa place à l'infirmerie avec Radamel Falcao, touché à l'adducteur droit face à Caen.
    Outre le colombien blessé, Naldo, Pierre-Gabriel, Raggi et Vainqueur ont été écartés du groupe de 20 joueurs retenus, où Sy et Sylla figurent.

    A Guingamp, Jocelyn Gourvennec attend encore plus de son équipe.
    «On a corrigé en défense, on prend moins de buts ces dernières semaines, même si on en a pris 2 mercredi largement évitables. Devant on a des difficultés à conclure, on travaille là-dessus, on voit des choses intéressantes à l'entraînement il faut maintenant les matérialiser en match. Il faut que ça vienne maintenant.
    Ces derniers temps, on a réussi à capitaliser. Le peu de buts qu'on a marqué nous a permis de marquer des points. Il faut continuer, mais j'aimerais aussi marquer plus et pour ça il faut se libérer plus. On est appliqué, mais on ne surprend pas car il nous manque cette spontanéité, ce petit grain de folie dans les 30 derniers mètres. On a besoin de plus de prises d'initiative, de plus de mouvement dans la surface adverse et devant le but.
    L'équipe de Monaco qu'on a joué en Coupe de la Ligue avait déjà bien évoluée. Ils avaient récupéré Rony Lopes, Vainqueur, Golovin revenu de blessure.
    Depuis, les monégasques se sont refaits avec plus de talent. Il y a une forme de logique, mais ils ont été capables de gagner à Lille et de perdre contre Caen.
    Ils ont 30 points, pas très loin devant, notre objectif est de gagner chez nous, de les accrocher.»
    (Site officiel EAG).

    Deaux et Ikoko sont forfaits pour le match, Johnsson, Thuram et Roux sont incertains mais présents dans le groupe de 24 joueurs convoqués, comme Marc-Aurèle Caillard qui devrait garder une fois de plus les buts bretons.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Guingamp.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Sy, B. Badiashile, Ballo-Touré, Glik, Henrichs, Jemerson, Sidibé, Aholou, Chadli, Fabregas, Golovin, Lopes, Martins, N'Doram, Silva, Jovetic, Sylla, Vinícius.

    Pour Guingamp : Johnsson, Caillard, Petric, Sorbon, Kerbrat, Djilobodji, Tabanou, Traoré, Eboa Eboa, Rebocho, Larsson, Blas, Ndong, Ngbakoto, Coco, Fofana, Phiri, Didot, Bénézet, Merghem, Rodelin, Mendy, Thuram, Roux.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 30ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (03/04/2019)
    Les derniers résultats de la 30ème journée de Ligue 1

    Deux matches reportés en raison de la finale de Coupe de la Ligue, entre Strasbourg et Reims, se déroulaient ce mercredi à 19h pour clôturer cette journée.

     2-0 

    Montpellier (7e) reste en course pour les places européennes après sa victoire sur le finaliste Guingamp (18e), prochain adversaire de l'ASM.
    Les héraultais se sont imposés grâce àdes buts de Delort (1-0, 22e) et Ristic (2-0, 79e) qui ont profité des largesses défensives.
    Le montpelliérain Souleymane Camara est entré à la 69e et n'a pu tromper le portier breton, Marc-Aurèle Caillard, titulaire dans les buts.

     4-0 

    Le vainqueur de la Coupe de la Ligue, Strasbourg (10e), a corrigé Reims (8e), adversaire de l'ASM après l'EAG.
    Les alsaciens ont ouvert le score quelques secondes avant la pause sur un coup de boule de Da Costa (1-0, 47e) et pris le large à la reprise grâce à Gonçalves (2-0, 47e).
    Ces deux mêmes joueurs ont encore trouvé la faille en fin de partie, Gonçalves d'abord (3-0, 70e) puis Da Costa sur pénalty (4-0, 77e).
    Malade, Samuel Grandsir n'a pas joué, comme les rémois Johann Carrasso (blessé) ou Tristan Dingomé (suspendu).
    Le RCSA a terminé à 10 après le second avertissement donné à Thomasson (88e).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, MATCH REPOUSSÉ 30ÈME JOURNÉE
    (01/04/2019)
    Le résultat du match en retard

    Retrouvez le résultat du match repoussé de la 30ème journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    Saint-Etienne (5e) a eu de grosses difficultés pour battre Nîmes (11e), qui avait pris l'avantage dès l'entame par Bobichon (0-1, 2e).
    Les stéphanois ont égalisé par Cabella (1-1, 24e) et pris l'avantage sur un but validé par la VAR de Beric (2-1, 79e).
    Les anciens de l'ASM côté "Vert" ont été titularisés. Stéphane Ruffier a porté le brassard de capitaine, sauvant son équipe plusieurs fois aidé aussi par un de ses montantes.
    Youssef Aït Bennasser a été remplacé à la 65e.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...