LIGUE DES CHAMPIONS : QUI EN QUARTS DE FINALE ?
(16/03/2017)


Qui pour affronter l'ASM en quarts de finale ?

Les huitièmes de finale de la Ligue des Champions se sont terminés hier soir, avec les dernières qualifications de l'Atletico Madrid et de l'AS Monaco.

Les 8 qualifiés sont donc connus et le tirage au sort aura lieu à Nyon (Suisse) dès demain midi.

Parmi ces 7 adversaires potentiels, 3 ont déjà affronté l'AS Monaco par le passé.
  • Le Real Madrid, tenant du titre.
    C'est un bon souvenir, avec ce quart de finale renversant lors de la Ligue des Champions 2003-04.
    En poule, les espagnols ont été devancés par Dortmund, remportant 3 matches et fait 3 nuls (16 buts inscrits, 10 pris).
    En 8èmes, le Real a éliminé Naples (2 victoires 3-1).

  • Le FC Barcelone.
    Les deux clubs se sont rencontrés en phase de poules de la Ligue des Champions en 1993-94, avec deux victoires espagnoles.
    En poule, les catalans ont terminé en tête devant Manchester City avec 5 victoires et 1 défaite (20 buts marqués, 4 encaissés).
    En 8èmes, le "Barça" a sorti le PSG avec ce fameux 6-1 au retour, après le 0-4 de l'aller.

  • La Juventus Turin.
    Les deux clubs se sont déjà croisés 2 fois, pour deux éliminations asémistes, en 1997-98 et en 2014-15.
    En poule, les italiens ont terminé en tête devant le FC Séville (et Lyon) avec 4 victoires et 2 nuls (11 buts marqués, 2 encaissés).
    En 8èmes, la "Vieille Dame" a éliminé le FC Porto avec deux victoires 2-0 et 1-0.


  • Pour les 4 clubs suivants, ce serait une première.

  • Bayern Munich.
    2ème en poule derrière l'Atletico Madrid, l'ogre allemand a perdu 2 matches de poules, mais en a gagné 4 (14 buts marqués, 6 encaissés).
    En 8ème, le Bayern a écrasé Arsenal, deux fois 5-1.

  • Borussia Dortmund.
    1er de sa poule devant le Real Madrid, le club allemand avait terminé invaincu avec 4 victoires et 2 nuls (21 buts marqués, 9 encaissés).
    En 8ème, Bortmund a sorti le Benfica Lisbonne (0-1 et 4-0).

  • Leicester City.
    1er de sa poule devant le FC Porto, le champion d'Angleterre a gagné 4 matches, pour 1 nul et 1 défaite (7 buts marqués, 6 encaissés).
    En 8ème, Leicester a éliminé le triple tenant du titre de la Ligue Europa (1-2 et 2-0).

  • L'Atletico Madrid.
    1er de sa poule devant le Bayern Munich, le club espagnol avait dominé sa poules avec 5 victoires et 1 défaite (7 buts marqués, 2 encaissés).
    En 8ème, l'Atletico a éliminé le Bayer Leverkusen (4-2 et 0-0).



  • Réponse dès demain, vendredi, à partir de midi avec le tirage au sort des quarts de finale.

    Les résutats de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - MANCHESTER CITY (3-1)  
    (15/03/2017)

    Leonardo Jardim
    «Nous sommes très heureux de cette qualification. J'ai revisionné 2-3 fois le match aller, et je trouve que le 5-3 n'était pas juste, parce qu'on avait payé cher des petites erreurs.
    Sur les 2 matches, je crois que cette qualification est méritée. Ce soir, on a fait une bonne première avec une ligne défensive très haute. Tactiquement, ils se sont adaptés en seconde période et c'etait plus difficile pour nous. Mais il fallait continuer à presser avec deux attaquants car si tu laisses le ballon à City, tu es mort. On est très heureux pour nos supoporters et pour la France, que l'on va continuer à représenter. C'est la deuxième fois qu'on arrive à ce stade de la compétition ces dernières années, c'est un peu la reconnaisssance de notre travail.
    Mardi, un journaliste me demandait si j'avais peur de ce match. Peur ? Un match comme ça, c'est fait pour profiter, pour jouer au fond. J'aime ces matches à fort enjeu.»
    (Micro BeIn Sports)

    Pep Guardiola
    «Bravo à Monaco tout d'abord.
    Pour se qualifier, il fallait jouer plus de 45 minutes. Il fallait être performant durant 90 minutes. Notre qualité est d'être agressif offensivement avec le ballon. Durant la première mi-temps, on a été trop lent dans les transmissions, pas assez entreprenants. Cela a été mieux après la pause. Nous nous sommes créés des occasions. Nous sommes revenus au score. Mais beaucoup trop de coups de pied arrêtés ont cassé le rythme du match. C'est une compétition exigeante. On a appris. On va tout faire pour revenir disputer des matches de ce niveau-là. Ce n'est pas une question concernant notre défense. Il aurait seulement fallu jouer 90 minutes comme la 2e mi-temps où nous avons été présents dans les duels et gagné les deuxièmes ballons. Même si on ne peut pas attendre d'une équipe de jouer toujours au niveau de notre 2e mi-temps, la différence entre ce que nous avons proposé en 1re période et la 2e était trop importante. Ce match va nous servir pour le futur. Ma philosophie a toujours été la même, celle d'attaquer. En 1re mi-temps, je n'ai pas été capable de convaincre mes joueurs de jouer d'une certaine façon, de les motiver, de montrer plus de personnalité. J'ai su le faire après la pause. Comment a-t-on pu être aussi transparent en 1re mi-temps et aussi performant en 2e? C'est la question que je me pose. L'important, c'est toujours de rester fidèle à notre ADN, à notre style de jeu. On ne l'a fait qu'en 2e mi-temps.»
    (lequipe.fr)

    Vadim Vasilyev
    «C'est un exploit face à une grosse équipe européenne, au budget énorme. Quand j'ai vu la Une de L'Equipe ce matin, je me suis dit que tout le foot français était derrière nous et j'étais très heureux. Nous avons été dignes de notre histoire. Je suis très fier des joueurs.
    C'est une bonne chose pour le foot français, il avance notamment avec nous. Je suis de tout coeur avec Lyon en Ligue Europa contre la Roma. Cela ferait du bien pour l'indice UEFA qu'ils passent aussi. J'espérais vraiment que le PSG puisse éliminer le Barça, aussi.
    Ce n'est pas la victoire de la jeunesse, c'est surtout la victoire du travail. Et la victoire d'un groupe. Parce que les joueurs ont tous une énorme talent, mais ils sont surtout une équipe soudée. Leur première période a été exceptionnelle.
    Si Kylian Mbappé m'étonne ? Ce qui m'étonne, c'est la manière dont il garde la tête froide malgré la pression médiatique que vous lui mettez.
    Pour la suite, nous sommes prêts à défier n'importe qui. Mais la Ligue des Champions, c'est du bonus. La priorité, c'est le Championnat. Dès jeudi, on pensera à Caen. Et nous avons autant besoin de nos supporters en L1 qu'en C1. Nous avons vu ce soir qu'ils pouvaient être très chauds.»
    (lequipe.fr)

    Tiémoué Bakayoko
    «C'est quelque chose de magnifique. Je pense qu'au vu des deux matches, on mérite la qualification. C'était très serré, mais on a su être solide à domicile et marquer les buts qu'il faut à l'extérieur. Cette qualification, on ne la doit qu'à nous-mêmes. Maintenant, on espère aller encore plus loin, on ne doit pas rougir devant les autres équipes qualifiées en quarts. Nous avons fait beaucoup d'efforts, nous les joueurs, mais aussi le staff et les supporters, qui ont vraiment été un 12e homme aujourd'hui.» (Micro Canal +)

    Bernardo Silva
    «Comme à Manchester, ce soir on a encore marqué 3 buts. On fait un magnifique match. On a réussi à très bien jouer en première mi-temps, on les a bien pressés. En deuxième, ils ont mieux joué et on a eu des difficultés, c'est normal car Manchester City est une grande équipe. Mais on l'a fait ! On est en quarts de finale et c'est le plus important. À 2-1, on n'a pas tremblé. Ce qui fait notre force cette saison, c'est qu'on n'a pas peur de jouer. Même à 3-2 à Manchester, on avait continué à jouer et c'est aussi pour ça qu'on avait pris 5 buts. Mais ce soir, on est très contents. Merci à Bakayoko qui nous amène en quarts de finale !» (Micro BeIn Sports)

    Kylian Mbappé
    «Voyez mes yeux, j'ai les yeux qui brillent, c'est vraiment incroyable. Je savoure et j'espère que ce n'est que le début.
    Clairement c'est un exploit, contre une équipe de Manchester City qui fait partie des meilleures d'Europe, avec des joueurs de classe mondiale, et on a réussi à élever notre niveau et se montrer à la hauteur. On avait vraiment l'intention de leur montrer dès le début que c'était pas leur jour, que c'était le nôtre. On s'est installé dans leur camp, on ne les a pas laissés jouer, et quasiment chaque occasion a fait but et ça leur a mis un coup au moral de revenir à la mi-temps à 2-0, je pense qu'ils n'avaient pas prévu ça. En seconde période, on a reculé, ils nous ont forcés à reculer, ils ont commencé à casser les lignes avec certaines passes, notamment De Bruyne et Silva. Mais on a montré qu'on avait du caractère et on est reparti attaquer pour marquer ce troisième but qui nous a qualifiés.»
    (lequipe.fr)

    Gaël Clichy
    «En première mi-temps, on était un petit peu bas, on avait du mal à sortir, on a changé en seconde et on a eu trois, quatre occasions de tuer le match, puis on prend un but sur coup de pied arrêté. On sait que la Ligue des Champions, ça va très vite. Notre première mi-temps est décevante, mais il faut donner du crédit à cette équipe de Monaco aussi, ils ont été très bons en première mi-temps. Le coach est quelqu'un qui croit en sa philosophie, il n'était pas plus énervé que ça mais il ne veut pas voir jouer son équipe comme on l'a fait en première mi-temps. Il a envie qu'elle aille de l'avant, presse haut, ait le ballon, et on a fait tout le contraire.» (lequipe.fr)

    LIGUE DES CHAMPIONS 8ÈME DE FINALE RETOUR, MONACO - MANCHESTER CITY : 3-1  
    (15/03/2017)


    Monaco qualifié pour les quarts

    L'AS Monaco s'est qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions après sa victoire sur Manchester City, 3-1.

    Les monégasques ont rapidement ouvert le score, dans une première période de rève où City n'a pas tiré au but, par Kylian Mbappé (1-0, 8e), avant de faire son retard par Fabio Henrique Tavares «Fabinho» sur un centre en retrait de Mendy (2-0, 29e).
    La seconde période est plus difficile pour l'ASM, avec le repositionnement tactique des "Citizens" qui rend le ballon aux anglais et l'ASM souffre, Danijel Subasic retarde l'échéance avant de céder sur une frappe de Sané (2-1, 71e).
    Monaco doit repartir vers l'avant, malgré les jambes lourdes, et reprend le billet pour les quarts sur un coup-franc de Lemar repris victorieusement par Tiémoué Bakayoko (3-1, 77e).

    Le Louis-II, plein à craquer, est ivre de bonheur avec cette victoire synonyme de qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, dont le tirage au sort aura lieu vendredi midi.
    En attendant de jouer ces matches européens mi-avril, sans Tiémoué Bakayoko pour l'aller, l'ASM sera dès dimanche à Caen, où une nouvelle victoire est attendue pour laisser le PSG et Nice à distance en L1.


    Pour plus d'info sur la Ligue des Champions, rendez-vous dans la rubrique Ligue des Champions...

    Retrouvez la feuille de match Monaco - Manchester City

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (14 & 15/03/2017)



    Leurs performances lors de la deuxième journée de huitièmes retour

    Ils étaient 8 anciens monégasques encore engagés en Ligue des Champions en plus de l'AS Monaco, pour ces huitièmes de finale, ils seront 5 en quarts.
    Retrouvons leurs résultats lors de cette ultime journée.

  • Mardi, Leicester City a renversé la situation en battant le FC Séville.
    Défaits 1-2 à l'aller en Espagne, les anglais se sont imposés 2-0 chez eux, grâce à Morgan (1-0, 27e) et Albrighton (2-0, 54e).
    Intenables depuis le match aller et le limogeage de Claudio Ranieri, les "Foxes" de Nampalys Mendy (blessé) ont eu chaud en fin de match, après l'expulsion de Nasri (74e), Schmeichel stoppant un pénalty de N'Zonzi (80e) qui aurait pu emmener les andalous en prolongation.

  • Après sa victoire 2-0 au Portugal, la Juventus Turin a encore battu le FC Porto qui a encore terminé à 10.
    L'unique but du match est venu sur l'arrêt de la main de Pereira, expulsé (40e), et le pénalty qui suivait a été transformé par Dybala (1-0, 42e).

  • Mercredi, l'AS Monaco a dominé Manchester City et a remonté ses 2 buts de retards après le 3-5 de l'aller.
    Kylian Mbappé (1-0, 8e), Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (2-0, 29e) qualifiaient l'ASM à la pause, mais la seconde période a été beaucoup plus difficile pour les monégasques, qui ont senti le vent de l'élimination après la réduction du score de Sané (71e).
    Mais ce souffle n'a duré que 6 minutes, et une tête de Tiémoué Bakayoko sur coup-franc (3-1, 77e).
    La mancunéen Yaya Touré est resté sur le banc pour cette rencontre.

  • Pas de but entre l'Atletico Madrid et le Bayer Leverkusen, mais de grands gardiens qui ont été plus en réussite qu'à l'aller où les "Matelassiers" s'étaient imposés 4-2.
    Yannick Ferreira-Carrasco, titulaire, a été remplacé à la 71e.

  • Les qualifiés du soir rejoignent en quarts de finale, le FC Barcelone, le Borussia Dortmund de Pierre-Emerick Aubameyang, le Bayern Munich et le Real Madrid de James Rodriguez et Fabio Coentrão.
    Tirage au sort vendredi midi.

  • Les résutats de la Ligue des Champions.

    PRÉSENTATION MONACO - MANCHESTER CITY (LDC-8ÈME DE FINALE RETOUR)
    (14/03/2017)


    Pour le compte des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, l'AS Monaco FC défie Manchester City.

    L'objectif est simple pour l'ASM, gagner avec deux buts d'avance.
    Ce match entre le leader de la Ligue 1 et le 3ème de la Premier League s'annonce avec beaucoup de buts, après le 3-5 de l'aller.
    Depuis, les deux équipes ont joué 4 rencontres.
    Quand l'ASM, a remporté ses 4 matches (3 en L1, 1 en Coupe de France) pour 12 buts marqués et 5 encaissés, les Citizens ont gagné 3 fois (2 en Cup) et fait 1 nul pour 9 buts marqués et 1 encaissé.
    Gagner contre des clubs anglais au Louis-II, Monaco le fait une fois sur deux.
  • Victoires face à :
    - Newcastle (3-0) en quart de finale retour de la Coupe de l'U.E.F.A. 1996-97,
    - Chelsea (3-1) en demi-finale aller de la Ligue des Champions 2003-04,
    - Liverpool (1-0) pour le 5ème match de poules de la Ligue des Champions 2004-05,
    - Tottenham (2-1) pour le 5ème match de poules de la Ligue des Champions 2016-17.
  • Nuls contre :
    - Manchester United (0-0) en quart de finale aller de la Ligue des Champions 1997-98,
    - Tottenham (1-1) pour le 2ème match de poules de la Ligue Europa 2015-16.
  • Défaites face à:
    - Leeds (0-3) en 32ème de finale de la Coupe de l'U.E.F.A. 1995-96 dans un match au scénario improbable, avec les 2 gardiens blessés et Claude Puel qui termine dans les buts,
    - Arsenal (0-2) en 8ème de finale retour de la Ligue des Champions 2014-15, mais ce score qualifiait encore les monégasques, victorieux 3-1 à l'Emirates à l'aller.

  • De son côté, Manchester City n'est venu qu'une seule fois en France, c'était la saison passée pour le quart de finale aller de la Ligue des Champions, contre le Paris Saint-Germain, et les "Citizens" avaient obtenu le nul, 2-2.

    Pour Bernardo Silva, la qualification va d'abord passer par une grosse défense.
    «On a deux buts de retard, ce ne sera pas un match facile. On va jouer contre une très grosse équipe. Mais on est capable si on est concentré et qu’on joue à bon niveau. On joue contre l’une des meilleures équipes du monde. On va essayer de ne pas prendre de but mais ce ne sera pas évident. Peut-être que demain on va encore avoir beaucoup de buts. Il faudra certainement marquer plus de deux buts pour se qualifier.
    On a notre stratégie. il faudra être être organisé, calme. Il faudra attaquer mais bien défendre aussi. Il faut trouver l’équilibre. On les connait un peu plus maintenant. Ce sera je pense un match plus tactique qu’aller. Les deux équipes jouent pour l’attaque, il y aura probablement du spectacle. Bien sur qu’on est optimiste. On va tout faire pour passer.»
    (Site officiel ASM)

    Leonardo Jardim ne craint pas ce match qui s'annonce ouvert.

    «Pour nous qualifier je pense qu’il faudra au moins marquer trois buts car les deux équipes vont attaquer.
    Les deux équipes vont continuer avec la même ADN. C’est un match où il y aura beaucoup d’espaces dans les transitions et aussi peut-être beaucoup de buts. Il faudra éviter de reproduire les petites erreurs du premier match. Offensivement il faudra reproduire ce que nous avons faits à l’aller. Défensivement il faudra régler quelques détails. Nous avons perdu l’aller pour des petits détails, pas parce que City a mieux joué que nous. Ce sont ces petits détails que nous devons régler. Parce que pour le reste, offensivement, je suis très heureux de cette équipe.
    Quand tu joues un tel match, tu donnes toujours le maximum, tu oublies la fatigue. Nous sommes l’équipe qui a le plus joué en Europe mais on n’y pensera pas demain. Non je n’ai pas peur. C’est important de profiter de ce type de match. Tout le monde aime ces matches."
    S’il y a un penalty demain c’est Falcao qui le tirera s’il est sur le terrain. Si ce n’est pas le cas, Fabinho
    (Site officiel ASM)

    Pour ce match, il est privé de Kamil Glik (suspendu) et des blessés Guido Carrillo et Gabriel Boschilia.
    20 joueurs ont été retenus pour ce match décisif.

    Pep Guardiola annonce que son équipe de City n'est pas venue pour gérer et subir, mais pour jouer son jeu.
    «Demain, il ne faudra pas se contenter de défendre. Nous méritons d’être là. Mon objectif c’est de faire un gros match demain pour se qualifier en quart. L’ambition est d’aller le plus loin possible mais il faut prendre les matches les uns après les autres. Je le répète si on ne marque pas demain, on ne se qualifiera pas. On doit faire le maximum pour gagner et ne pas simplement gérer notre avantage.
    Nous devrons faire une énorme performance demain car Monaco est vraiment une top équipe. Je veux voir mes joueurs avec l’envie de gagner ce match dès la 1ère minute. Je ne veux pas que mon équipe calcule. Nous pouvons gagner ou perdre, mais il faut que l’on joue sans calcul. C’est la plus grosse erreur qu’un joueur peut commettre d’oublier de jouer et de penser à l’avance qu’il a. La seule solution pour nous c’est de marquer plus que Monaco. Il ne faut pas penser à défendre mais attaquer. Je ne connais pas de meilleure défense que l’attaque. C’est ma vision du football.
    Nos deux équipes jouent pour l’attaque. J’invite tous les amoureux de foot à s’installer confortablement devant le match mercredi et profiter du spectacle.
    » (Site officiel ASM)

    L'entraîneur espagnole va pouvoir compter sur Sterling, annoncé averti à tord à l'aller. Il est toujours sous la menace d'une suspension.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Manchester City.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Diallo, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Manchester City (les joueurs qualifiés) : Bravo, Caballero, Sagna, Kompany, Zabaleta, Kolarov, Clichy, Stones, Otamendi, Fernando, Navas, De Bruyne, Delph, Sané, Silva, Fernandinho, Touré, Sterling, Nolito, Agüero, Jesus, Gunn, Haug, Grimshaw, Adarabioyo, Oliver, Humphreys, Duhaney, Fernandes, Kongolo, Foden, Davenport, Patching, Dilrosun, Nemane, Nmecha, Ambrose, Buckley-Ricketts, Iheanacho.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 29ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (12/03/2017)
    Les derniers résultats de la 29ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     2-2 

    A 15h, il ne fallait pas manquer une seule seconde entre Saint-Etienne (7e) et Metz (15e).
    Car les lorrains ont immédiatement pris l'avantage d'une frappe tendue de Sarr (0-1, 1e) et ont tenu jusqu'en seconde période où Perrin leur a fait mal.
    Le capitaine stéphanois a été passeur décisif pour Beric (1-1, 53e), mais n'a rien pu faire sur la reprise de Falette (1-2, 67e).
    En fin de match, Perrin sauve son équipe sur sa ligne (90e+4) puis vient placer sa tête sur le dernier coup-franc du match, pour égaliser (2-2, 90e+5).
    Stéphane Ruffier et Kévin Malcuit ont été titularisés pour l'ASSE.

     4-0 

    A 17h, Lyon (4e) a mis une bonne demi-heure avant de trouver la faille contre Toulouse (9e).
    L'OL a ouvert le score par Jallet, d'une lourde frappe sous la barre (1-0, 36e), et a pris le large en début de seconde période grâce à un nouveau boulet de canon de Cornet (2-0, 47e), une frappe croisée (3-0, 53e) et un lob depuis le rond central de Depay (4-0, 82e).
    Nicolas N'Koulou a encore été écarté par l'entraîneur lyonnais pour la rencontre, qu'a suivi depuis le banc Jessy Pî.
    Corentin Jean a lui dispté les 90 minutes.

     1-2 

    A 21h, la logique du classement a été respectée entre Lorient (20e) et le Paris S.G. (2e).
    Les parisiens ont rejoint la pause avec un but d'avance sur un csc, oeuvre collective des "Merlus", avec un corner dévié au premier poteau par Jeannot, aidé par Mvuemba qui laisse passer le ballon entre lui et le poteau qu'il gardait.
    A la reprise, le PSG aggrave le score d'une frappe lointaine de Nkunku (0-2, 52e), mais reste à portée des lorientais après la tête de Ciani sur corner (1-2, 69e).
    Benjamin Moukandjo (FCL) et Layvin Kurzawa (PSG) ont joué toute la partie.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 27 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 22 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Mounié (Montpellier) avec 13 buts.
    - Santini (Caen) avec 12 buts.
    - Pléa (Nice) et Thauvin (Marseille) avec 11 buts.
    - Balotelli (Nice), Braithwaite (Toulouse) et Kylian Mbappé (AS Monaco) avec 10 buts.
    - 5 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco) avec 9 buts.
    - 4 joueurs dont Moukandjo (Lorient) avec 8 buts.
    - 9 joueurs dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Thomas Lemar (AS Monaco) avec 7 buts.
    - 11 joueurs dont Gabriel Boschilia et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 9 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 19 joueurs dont Lopes (Lille) avec 4 buts,
    - 21 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 43 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, João Moutinho, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 98 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Mangani (Angers), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 21 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 29ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (11/03/2017)
    Les résultats de la 29ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-2 

    Vendredi à 19h, Nice (3e) retrouvait Caen (14e), la seule équipe qui l'avait battu lors de la phase aller.
    Sans Mounir Obbadi (resté sur le banc) et avec Valentin Eysseric (titulaire), les "Agiglons" ont souffert et encaissé deux buts. L'un en fin de première période de Santini (0-1, 36e), l'autre en début de seconde période par Karamoh (0-2, 50e).
    Nice a poussé pour revenir, et y est parvenu par Balotelli (1-2, 71e) qui profite d'une sortie ratée de Vercoutre, puis par Donis (2-2, 77e) pour prendre le point du nul, qui ne suffit pas à son bonheur.

     3-0 

    Vendredi à 20h45, Marseille (6e) a surclassé Angers (10e), 3-0.
    L'OM a rapidement pris l'avantage sur un coup-franc de Thauvin (1-0, 9e), pris le large grâce à Cabella (2-0, 20e) et mis définitivement fin au suspens, encore par Thauvin (3-0, 77e).
    Les phocéens étaient toujours privés de Patrice Evra (blessé), Thomas Mangani a joué pour les angevins.

     2-1 

    Samedi à 16h45, l'AS Monaco (1er) a bataillé pour battre un Bordeaux (5e) ultra-défensif.
    Kylian Mbappé (1-0, 68e) et João Moutinho (2-0, 74e) ont délivré les monégasques, qui ont encaissé un but gag par Rolan (2-1, 84e).
    Jaroslav Plasil (capitaine) et Jérémy Menez (entré à la 75e, averti à la 88e) ont participé au match au contraire de Nicolas Maurice-Belay (écarté) et Jérémy Toulalan (blessé).

     1-1 

    Samedi à 20h, Rennes (8e) et Dijon (18e) n'ont su se départager.
    Le dijonais Tavares a ouvert le score en première période (0-1, 42e), Saïd a égalisé en seconde (1-1, 57e).
    Dylan Bahamboula a encore été écarté du groupe bourguignon.

     5-0 

    En Bretagne, Guingamp (11e) a corrigé Bastia (19e), qui a encore terminé en infériorité numérique avec le rouge de Danic (61e).
    Avant cela, les corses de Mehdi Mostefa (capitaine) et de Allan Saint-Maximin (remplacé à la 79e) ont tenu une mi-temps mais se sont écroulés en début de seconde.
    Salibur a ouvert le score (1-0, 47e), Deaux a profité des largesses (2-0, 56e) puis à 11 contre 10, Briand (3-0, 69e), Blas (4-0, 78e) et Mendy (5-0, 86e) ont ajouté de nouvelles réalisations pour l'EAG.

     2-3 

    Match de milieu de tableau entre Montpellier (13e) et Nantes (12e), qui a souri aux "Canaris".
    Pourtant ce sont les héraultais qui avaient scoré les premiers, par l'inévitable Mounié (1-0, 12e), mais Nakoulma a égalisé (1-1, 24e) puis donner l'avantage aux siens en seconde période (1-2, 68e).
    Le MHSC a cru partager les points grâce au superbe coup-franc de Boudebouz (2-2, 84e), mais Sala a trouvé la faille dans les ultimes minutes -2-3, 89e) pour donner la victoire aux visiteurs.
    Pour le MHSC, Souleymane Camara est entré à la 77e, Cédric Mongongu a été écarté.

     1-2 

    En bas de tableau, la mauvaise opération est pour Nancy (17e) qui a perdu face à Lille (16e).
    Dia avait pourtant marqué pour les lorrains (1-0, 31e), après 6 matches sans but inscrit, mais l'ASNL n'a pas tenu et s'est faite égaliser sur un pénalty de De Préville (1-1, 63e).
    En cherchant le victoire, une balle de 2-1 est sauvé et le contre lancé par Rony Lopes, et conclu par le joueur prêté par l'ASM d'une frappe croisée (1-2, 81e).
    Pour Nancy, Vincent Muratori (capitaine) a joué les 90 minutes, Youssef Aït Bennasser était lui blessé.
    Pour le LOSC, Franck Passi a titularisé Marcos Lopes (averti à la 65e) et écarté de son groupe Farès Bahlouli.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Saint-Etienne (7e) accueille Metz (15e).
    - A 17h, Lyon (4e) reçoit Toulouse (9e).
    - A 21h, Lorient (20e) affronte le Paris S.G. (2e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 27 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 22 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Mounié (Montpellier) avec 13 buts.
    - Santini (Caen) avec 12 buts.
    - Pléa (Nice) et Thauvin (Marseille) avec 11 buts.
    - Balotelli (Nice), Braithwaite (Toulouse) et Kylian Mbappé (AS Monaco) avec 10 buts.
    - 5 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco) avec 9 buts.
    - 4 joueurs dont Moukandjo (Lorient) avec 8 buts.
    - 9 joueurs dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Thomas Lemar (AS Monaco) avec 7 buts.
    - 11 joueurs dont Gabriel Boschilia et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 8 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 17 joueurs dont Lopes (Lille) avec 4 buts,
    - 22 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 43 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, João Moutinho, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 98 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Mangani (Angers), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 20 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - BORDEAUX (2-1)
    (11/03/2017)

    Leonardo Jardim
    «Maintenant, on est à neuf matches de la fin du Championnat. Les équipes nous ont analysés et arrivent ici avec un stratégie plus défensive. C'est normal, ce n'est pas une critique. Contre ces équipes qui ne sortent qu'en contre-attaques, il faut chercher à marquer sans donner l'opportunité de contre à l'adversaire. En cela, on a fait un gros match. On a raté trois bonnes occasions en première mi-temps. On a continué à travailler et on a fait un bon match en maîtrisant et en jouant bien. On n'a jamais perdu la tête. Parfois certains essaient le dribble et on perd le ballon avec des situations de contre. J'ai donc félicité les joueurs. On est d'ailleurs plus proche de 3-0 que 2-1. À la mi-temps, j'ai demandé à mes joueurs d'augmenter la vitesse de circulation du ballon car l'adversaire allait se fatiguer. Le football que Bordeaux a présenté ne permettait pas de se créer des occasions. C'est une erreur sur le 2-1, c'est tout.
    (Concernant Subasic) Il était fâché, pas content. Pour un gardien, il est important de ne pas faire d'erreurs. Mais la première chose que je lui ai dite, c'est : "Mon ami, combien d'arrêts importants pour nous as-tu déjà fait ? Beaucoup ! Alors oublie ça".»
    (lequipe.fr & AFP)

    Jocelyn Gourvennec
    «Je suis déçu de perdre, frustré aussi, parce qu'on a réussi à dérégler Monaco. On a été très discipliné pour bien limiter les espaces et maîtriser Lemar et Silva. Pendant longtemps, ils ont eu du mal à nous manoeuvrer. On est battu sur une erreur sur un coup de pied arrêté, et sur le talent de Moutinho. Il nous a toutefois manqué de plus leur faire peur dans leurs 30 derniers mètres. Il aurait fallu être plus juste dans nos choix, dans nos dribbles. Monaco est moins dominateur que Paris mais a des fulgurances. Ils seront durs à aller chercher je pense. Parce que, même quand c'est un peu difficile et que ça ne se présente pas comme ils veulent, ça passe quand même.» (lequipe.fr & AFP)

    Bernardo Silva
    «C'était un match très difficile. Bordeaux est actuellement dans un très bon moment et défend très bien. On a vu qu'ils avaient bien étudié Monaco. Cela a vraiment été difficile. Mais nous sommes parvenus à gagner. C'est le plus important. On a désormais cinq points d'avance sur Nice. On regardera Paris. On continue à faire notre travail : essayer de gagner le plus de matches possibles pour remporter ce titre. C'est très important pour nous.
    Kylian Mbappé a 18 ans et ce qu'il fait est incroyable. Dès le début, on a vu et on savait qu'il était un joueur un peu différent. A sa façon de toucher la balle par exemple. Il a un jeu qui a quelque chose de spécial. En plus de cela, il travaille beaucoup. J'espère qu'il continuera ainsi pour nous aider à gagner des titres.
    Contre City, il faudra faire un match exceptionnel. On sait que City est bien actuellement. Mais avec nos supporters, on peut le faire. On a cette ambition, ensuite on verra. On sait qu'il ne faudrait pas prendre de but. Mais on sait que ce n'est pas facile contre cette équipe. On va essayer d'être concentrés et ne pas commettre les mêmes erreurs qu'à l'aller. On sait également qu'offensivement, on est capables de marquer. Monaco marque beaucoup. Ce sera compliqué mais on est capables de le faire. On va tout faire pour passer. Si on est bien, on peut passer. En plus, on a Falcao qui est actuellement dans une bonne période. Il marque, aide par son travail défensif. On est content de l'avoir avec nous.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Radamel Falcao
    «Je suis bien, très heureux pour ma performance et pour l'équipe. Il reste beaucoup de match en Championnat et on espère qu'en Ligue des Champions aussi. Cette semaine on a décidé que je ne prendrai pas de risque, j'ai joué 30 minutes et je crois que l'on a bien fait. J'espère que je vais pouvoir me donner à 100% et aider l'équipe, mais je crois que le plus important c'est que tous les joueurs sont prêts avec la même disposition que d'habitude. On croit que dans le football tout est possible et on va lutter pour ça.» (lequipe.fr)

    Cédric Carrasso
    «On voulait les contrarier un petit peu, on avait mis un plan tactique en place qui n'a pas mal marché pendant 65 minutes, après c'est vrai que Monaco a appuyé et a fini par marquer sur un cafouillage, ça fait parti du foot. C'est dommage parce qu'on était dans les temps, on voulait les faire douter et les obliger à pousser pour pouvoir se créer un peu plus d'espace. Malheureusement ils ont marqué ce premier but qui a déclenché un autre match.» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 29ÈME JOURNÉE, MONACO - BORDEAUX : 2-1
    (11/03/2017)

    Monaco bat Bordeaux et prend le large

    L'AS Monaco a fait une bonne opération en battant Bordeaux grâce à des buts de Kylian Mbappé (1-0, 68e) et João Moutinho (74e) contre un but de Rolan (84e).

    A la peine en première période contre une formation girondine regroupée dans son camp, l'ASM a été plus juste dans ses passes, s'est créée des occasions et a été récompensée en ouvrant le score par Mbappé (1-0, 68e) sur un corner remisé en retrait par Falcao, tout juste entré (65e).
    L'ASM s'est mise à l'abri sur une superbe frappe des 20m enroulée du droit de Moutinho qui nettoie la lucarne opposée de Carrasso (2-0, 74e), et heureusement. Car Bordeaux s'est découvert des envies offensives dans le dernier quart d'heure, mais le but de Rolan est dû à de grosses erreurs défensives, sur un ballon mis en retrait et en l'air par Jemerson pour Subasic, obligé de sortir de sa surface qui a trop attendu avant de dégager et s'est fait contrer par l'uruguayen qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond du but vide (2-1, 84e).

    Avec cette victoire difficile, l'ASM prend le large en tête du classement avec 5 points d'avance sur Nice et 6 sur le PSG qui jouera demain dimanche.
    Seul hic de la soirée, le nouvel avertissement reçu pour Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (27e). Il lui fera manquer la finale de Coupe de la Ligue contre le PSG, le 1er avril.

    Prochain match dès mercredi, pour le 8ème de finale retour de la Ligue des Champions contre Manchester City, avant d'aller à Caen pour la 30ème journée de L1, dimanche prochain à 15h.

    Retour sur les principales actions du match :
    - Fabinho rentre dans la surface et est déséquilibré par Sankharé dans son dos. L'arbitre donne corner au lieu du pénalty qui s'imposait (26e).



    - Corner pour l'ASM, mis très en retrait par Lemar pour Mendy. Après un une-deux avec Lemar, l'ancien marseillais rentre dans la surface côté gauche, met en retrait sur Mbappé qui se retourne et donne sur la droite pour Jemerson, qui fait un contrôle trop long et tire en déséquilibre. Carrasso capte facilement (40e).





    - Tir plongeant de 25m de Thomas Lemar, plein axe, repoussé par les poings de Carrasso (41e).



    L'attaque défense reprend en seconde période.
    - Centre Mbappé côté droit coupé au premier poteau par Germain. Le ballon n'est pas assez dévié (48e).




    - Corner de Lemar pour la tête de Mbappé au second poteau, repoussé sur sa ligne par Gajic (59e).



    - Centre de Moutinho, à mi-hauteur, que Germain ne peut dévier face au but (61e).



    - Enième corner pour l'ASM, tiré de la gauche. Le ballon monte et retombe au second poteau, sur la tête de Falcao qui est en déséquilibre derrière Laborde, ne peut reprendre et envoit le cuir en cloche. La défense girondine ne réagit pas, le colombien se place sous le ballon et met en retrait le ballon entre les jambes de Sankharé pour Mbappé, qui reprend du plat du pied et ajuste Carrasso, mal placé au premier poteau (1-0, 68e).






    L'AS Monaco mène logiquement au score contre des bordelais bien timides.



    Monaco ne s'arrête pas d'aller vers l'avant, et continue. Un centre de la gauche de Mendy est trop long et récupéré par Silva qui attend et met en retrait sur João Moutinho, qui reprend de l'intérieur du droit. Son ballon enroulé va nettoyer la lucarne opposée, après avoir lobé Carrasso (2-0, 74e).




    L'ASM félicite Moutinho pour son superbe but.




    Bordeaux essaye de réagir avec l'entrée de 3 joueurs offensifs (Ounas, Menez et Rolan) à la 75e.
    Le premier tente sa chance, Subasic repousse (82e).



    Monaco pousse pour le 3-0, et prend un but casquette. Dans le camp bordelais, Jemerson met le ballon en retrait et en l'air à destination de Subasic, obligé de sortir de sa surface. Le ballon a de l'effet, le portier attend le rebond pour dégager et se fait contrer par Rolan, qui bénéficie du contre favorable et marque dans le but vide (2-1, 84e).




    Dans les toutes dernières secondes du temps additionnel, l'ASM et Tiémoué Bakayoko est proche de scorer à nouveau sur une double occasion pour le milieu monégasque.
    Il reprend de la tête un centre, mais sa remise est dégagée par la défense sur lui. Sa reprise passe devant le but (90e+4).







    Pour plus d'info sur la vingt-neuvième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - BORDEAUX (J29)
    (10/03/2017)


    Pour la 29ème journée du championnat de Ligue 1 2016-17, l'AS Monaco FC (1er) reçoit les Girondins de Bordeaux (5e).

    Avant d'affronter Manchester City en Ligue des Champions mercredi prochain, l'ASM doit répéter ses gammes contre les bordelais et remporter une nouvelle victoire à domicile.
    Depuis la reprise, les girondins ont le 3ème bilan (5 victoires, 3 nuls et 1 défaite) et n'ont perdu, en tout, que 2 matches à chaque fois contre le PSG et à domicile (0-3 en L1, 1-4 en Coupe de la Ligue), quand l'ASM est en tête (7 victoires et 2 nuls).
    Cette saison, l'ASM a un parcours de champion à domicile, avec 12 victoires, 1 nul et 1 défaite (50 buts marqués, 10 encaissés) et jouera le 4ème bilan à l'extérieur avec 3 défaites (Toulouse 4-1, PSG 2-0, Montpellier 4-0), 5 nuls (Rennes 1-1, Marseille 0-0, Guingamp 1-1, Bastia 1-1, Angers 1-1) et 5 victoires (Lyon 3-1, Metz 3-0, Nancy 2-0, Caen 4-0, Lille 3-2), dont leur 3 derniers déplacements.

    Historiquement, tout est possible entre ASM et FCGB au Louis-II, d'un 9-0 à un 0-6.
    En 52 matches de championnat (L1 et L2), Monaco en a gagné 22, fait 16 nuls et perdu 14 fois.
    Le bilan est nettement moins favorable sur la dernière décennie, avec une très mauvaise série en cours à domicile contre Bordeaux, avec 10 matches sans victoire depuis l'inauguration de la saison 2003-04 (6 nuls et 4 défaites).

    Mais Leonardo Jardim, après 4 défaites en 5 matches tous terrains confondus contre les girondins, a enfin trouvé la solution à l'aller avec une victoire 4-0 au Matmut Atlantique.
    De bonne augure pour retrouver la victoire à domicile ?
    « Je pensais que Paris allait se qualifier. Je suis étonné. C’est le foot. Ce n’est pas bien pour le foot français. C’est incroyable car c’est la 1ère fois que cela arrive. Je n’ai pas d’explications, ce n’est pas mon travail d’en avoir. On ne se préoccupe que de notre travail, pas des autres.
    Le plus important maintenant c’est Bordeaux, un adversaire difficile, qui est dans leur meilleure période de la saison. Il faudra jouer à fond pour l’emporter, et conserver notre avance sur nos adversaires.
    Falcao s’est entraîné seul essentiellement ces 3 derniers jours. Il pourra peut-être jouer contre Bordeaux, mais titulaire ce sera dur. Son retour au meilleur niveau ? Je le dis depuis qu’il est revenu à Monaco. Ce n’est pas une surprise.
    Il faut laisser Kylian Mbappé un peu tranquille. C’est important de garder la tête froide et continuer le travail. Personne n’y arrive sans travail. Ce n’est que comme cela qu’il continuera à progresser. C’est une étape dans sa carrière cette exposition médiatique.»
    (Site officiel ASM)

    Comme son coach, Kamil Glik est d'abord revenu sur la surprise de la Ligue des Champions.
    «On a tous vu ce match Barcelone-PSG, c’était un grand spectacle. C’est dur de perdre comme cela mais c’est la vie. Je ne pense pas que cela influencera le championnat. Ils ont suffisamment de grands joueurs pour rebondir. Je n’avais jamais vu ça. Ça n’arrivera peut être jamais plus dans l’histoire.
    Contre Bastia avant le match aller de City, on savait que ce serait difficile. Nous avons dominé, eu beaucoup d’occasions mais nous n’avons pas gagné. Cela arrive. Aujourd’hui on est focus uniquement sur Bordeaux. On se concentrera seulement après sur City. On a eu qu’un match cette semaine. On a pu bien se reposer. La clé sera le mental. Il faut veiller à rester à 2 ou 3 derrière pour garder une ligne défensive assez basse.
    Kylian Mbappé mérite ce qui lui arrive. C’est un jeune joueur. C’est aussi grâce au travail d’équipe qu’il en est là. C’est un garçon simple, humble, heureux de travailler au quotidien. Il n’a pas changé. Il doit continuer à garder les pieds sur terre et travailler. On sait tous qu’il pourra devenir l’un des meilleurs joueurs du monde s’il le veut vraiment. Il fait des choses hallucinantes pour son âge.»
    (Site officiel ASM)

    Leonardo Jardim a convoqué 19 joueurs. Sans surprise, Falcao revient, Diallo et N'Doram en sortent.

    Côté Bordeaux, le défenseur Milan Gajic s'attend à un match difficile.
    «Monaco est l’actuel leader du championnat. Le club de la Principauté a une belle équipe, disposant d’une réelle force, à tous les postes. A chaque match, Monaco marque quasiment trois ou quatre buts. Leurs attaquants sont vifs et redoutables.
    Ce ne sera pas facile. Avec mes coéquipiers, il faudra être très proches les uns des autres, afin de faire bloc. Nous devrons donc resserrer les lignes et réduire les espaces le plus possible.
    J’ai regardé les statistiques des affrontements entre Monaco et Bordeaux au stade Louis-II en championnat. La dernière défaite des Girondins sur le Rocher remonte à 2003. Cela démontre que nous sommes capables d’obtenir un résultat à Monaco. A nous de faire ce qu’il faut samedi après-midi.
    » (Site officiel FCGB).

    Pour ce match sur le Rocher, Jocelyn Gourvennec ne peut compter sur Jérémy Toulalan (touché aux adducteurs le week-end dernier) ni sur Touré.
    Bernardoni, Kaabouni, Mancini, Maurice-Belay, Pellenard, Poundjé et Traoré sont écartés du groupe de 18 joueurs.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Bordeaux.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, Silva, Cardona, Falcao, Germain, Mbappé.

    Pour Bordeaux : Carrasso, Prior, Contento, Gajic, Jovanovic, Lewczuk, Pallois, Sabaly, Arambarri, Plasil, Sankharé, Vada, Kamano, Laborde, Malcom, Menez, Ounas, Rolan.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (09/03/2017)




    Leurs performances lors des huitièmes de finale aller

    Parmi les 16 équipes encore qualifiés dans cette Ligue Europa, on retrouve 5 anciens monégasques.
    Retrouvons leurs performances.

  • En Russie, le FC Rostov a fait jeu égal contre Manchester United, et le nul est donc logique.
    Avantage tout de même pour les mancunéens, qui ont marqué par Mkhitaryan (0-1, 35e), contre les russes qui ont répondu par Bukharov (1-1, 53e).
    Anthony Martial (entré à la 67e) a rejoint sur le terrain son coéquipier Sergio Romero, titulaire dans les buts anglais.

  • A Chypre, l'APOEL Nicosie a été battu sur sa pelouse par le RSC Anderlecht.
    Outre le but vainqueur, Stanciu (0-1, 29e) a marqué là le 250ème but des "mauves" en coupes d'Europe.
    Dennis Appiah est enfin débarassé de ses blessures, et a joué toute la partie. Il a été averti à la 63e.

  • Match prolifique en buts entre l'Olympique de Lyon et l'AS Rome.
    Les lyonnais ont ouvert le score, contre le cours du jeu, sur un coup-franc repris au second poteau par Diakhaby (1-0, 8e), mais se sont faits rejoindre sur une réalisation de Salah (1-1, 20e) puis dépassés par un but de Fazio (1-2, 33e).
    En seconde période, les rhôdaniens ont plus de motivation, frappent de loin et marquent par Tolisso (2-2, 47e), Fékir (3-2, 74e) et Lacazette (4-2, 90e+2).
    Nicolas N'Koulou (pour l'OL) a encore été écarté, Stephan El Shaarawy est lui entré pour jouer les toutes dernières secondes du temps additionnel, après le dernier but (90e+3).

  • Les autres matches :
      FC Copenhague - Ajax Amsterdam : 2-1
      La Gantoise - RC Genk : 2-5
      Olympiakos le Pirée - Besiktas Istanbul : 1-1
      Schalke 04 - Borussia Mönchengladbach : 1-1
      Celta Vigo - FC Krasnodar : 2-1
  • Les résutats de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (07 & 08/03/2017)






    Leurs performances lors de la première journée de huitièmes retour

    Ils étaient 10 anciens monégasques encore engagés en Ligue des Champions, en plus de l'AS Monaco, pour ces huitièmes de finale, il n'en restera, au mieux, que 8.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Mardi, Arsenala été éliminé par le Bayern Munich.
    Pour Arsène Wenger, par de surprise, puisque les "Gunners" avaient perdu 1-5 en Bavière, mais ont de nouveau été balayés sur le même score au retour.
    Arsenal avait ouvert le score par Walcott sur une frappe puissante au premier poteau (1-0, 20e), mais tout a changé en seconde période après l'expulsion de Koscielny (53e).
    Lewandowski égalise sur pénalty (1-1, 55e), puis le rouleau compresseur allemand se met en marche avec Robben (1-2, 68e), Douglas Costa (1-3, 78e) et Vidal (1-4, 80e et 1-5, 85e).

  • En Italie, le SSC Naples devait reprendre deux buts au Real Madrid, après sa défaite 1-3 à l'aller.
    Tout débute parfaitement pour les napolitains, qui font la moitié de leur retard grâce à Mertens (1-0, 24e), mais tout bascule en seconde période.
    Sur deux corners, les "Meringues" marquent sur deux têtes de Ramos (1-1, 52e), la seconde déviée par Mertens contre-son-camp (1-2, 57e).
    Dès lors, Naples doit scorer 4 fois et voit la qualification lui échapper, contre des madrilènes qui marquent encore dans le temps additionnel par Morata (1-3, 90e+1).
    Le Real a joué sans James Rodriguez (banc) ni Fabio Coentrão (écarté).

  • Mercredi, le FC Barcelone devait remonter 4 buts au Paris Saint-Germain (aller 0-4), ce qui était impossible statistiquement.
    Mais impossible n'est pas français, et les parisiens ont joué la peur au ventre, petits bras, fait de grossières erreurs défensives, et ont logiquement pris une valise.
    Suarez (1-0, 3e) profite d'une première erreur, Kurzawa marque contre-son-camp (2-0, 40e), Messi score sur pénalty à la reprise (3-0, 50e).
    Le scénario est idéal pour les catalans, jusqu'à la demi-heure où le PSG réagit sur un long coup-franc remisé par Kurzawa pour la volée de Cavani (3-1, 62e).
    Il faut maintenant, au "Barça", marquer 3 autres fois et le PSG se dirige droit vers la qualification. Mais un match dure 90 minutes, plus le temps additionnel...
    Un coup-franc direct de Neymar en pleine lucarne (4-1, 88e), un pénalty de renard obtenu par Suarez est transformé encore par le brésilien (5-1, 90e+5) et le PSG a les genoux qui tremblent, avant de s'écrouler à la toute dernière seconde, sur un long ballon mis dans la surface et repris par Sergi Roberto (6-1, 90e+5).
    Le PSG et Layvin Kurzawa, titulaire, ont été humiliés et vont devoir se reconcentrer sur la L1. Après ce gros coup sur la tête, cela peut être difficile.

  • Autre renversement de situtation, entre le Borussia Dortmund et le Benfica Lisbonne.
    Défaits 0-1 à l'aller, les allemands ont rapidement remis les pendules à l'heure sur un corner dévié au premier et repris au second poteau par Pierre-Emerick Aubameyang, l'homme du match (1-0, 4e).
    En seconde période, le BVB creuse l'écart en 2 minutes grâce à Pulisic (2-0, 59e) et encore Aubameyang (3-0, 61e), avant de scorer une dernière fois par son gabonais (4-0, 85e).
    Pierre-Emerick Aubameyang a été remplacé juste après son triplé, à la 86e.

  • La semaine prochaine, les derniers matches :
    - AS Monaco - Manchester City (aller 3-5).
    - Atletico Madrid - Bayer Leverkusen (aller 4-2).
    - Juventus Turin - FC Porto (aller 2-0).
    - Leicester - FC Séville (aller 1-2).

  • Les résutats de la Ligue des Champions.


    LE RÉSUMÉ DE MONACO - NANTES  
    (06/03/2017)
    Revivez la rencontre

    Vous n'avez pas vu le match ?

    Vous souhaitez revivre la rencontre de la 28ème journée de Ligue 1 contre Nantes comme si vous étiez au Stade Louis-II ?

    Vous pouvez le faire grâce au résumé du match en images

    Bonne lecture.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - NANTES (4-0)  
    (05/03/2017)

    Leonardo Jardim
    «La première période n'a pas été si facile, le match a été équilibré pendant quarante minutes, avec de gros duels. Cette équipe nantaise a de bonnes transitions, presse bien, avec toujours quatre joueurs devant. Mais en ajoutant deux buts avant la pause, on a tué le match.
    La gestion a été plus simple ensuite, psychologiquement, Nantes était atteint. On ne les a pas laissés prendre confiance comme on l'a fait avec Marseille, mercredi dernier (4-3, en Coupe de France).
    Aujourd'hui, nous avons été offensifs, tout en restant organisés. C'est très bien. Kylian Mbappé progresse, il est plus efficace dans la surface, dans son placement et ses déplacements, il coupe au premier poteau face à Marseille, il place une tête sur un centre de Bernardo Silva ce soir. Il fait de beaux mouvements. Je l'ai félicité à sa sortie.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Sergio Conceiçao
    «On a commencé le match en étant menés au bout de deux minutes. Ce but laisse l'équipe de Monaco plus tranquille dans son match. Ensuite, ils marquent le deuxième et troisième en toute fin de mi-temps. On a joué contre une grande équipe. Si cette équipe bat City, ce sera un candidat pour la victoire en Ligue des Champions. On n'avait jamais perdu à l'extérieur depuis mon arrivée (le 11 décembre 2016). Mais Monaco est très fort. C'est le candidat n°1 pour gagner le championnat. A la mi-temps, j'ai regardé les stats. On avait la possession du ballon. Mais ils ont été pragmatiques. Nous, on a fait trois cadeaux. Il ne faut pas oublier ce match mais penser au prochain. Je n'étais pas euphorique avant ce match, on n'a pas la tête au fond du trou après. Mais j'assume la responsabilité de la défaite.
    (Concernant Dupé à la place de Riou) Je pensais que ce serait la meilleure option, avec la meilleure équipe pour gagner. Je ne sais pas ce qui va se passer pour la suite. Nantes me paie pour faire des choix. Il n'y a pas de n°1 ni de n°2.
    Monaco ? C'est vraiment très fort, avec des joueurs d'une grande qualité physique, technique mais aussi tactique. Il y a des jeunes de qualité à Monaco. Il y en a aussi à Nantes.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Maxime Dupé
    «Avec notre schéma tactique, on les a bien embêtés en première période. Au niveau des centres et de leurs actions offensives, nous étions bien en place, ils n'étaient dangereux que par contre-attaques. Leurs buts sont venus d'attaques rapides. C'est frustrant, je ne pense pas qu'il y avait un monde d'écart entre les deux équipes. Ils sont bons dans les transitions offensives, ils l'ont été encore ce soir, c'est malheureux pour nous. Quand tu n'es pas concentré lors d'un match comme ça, c'est difficile de le gagner. Mais il n'y a pas que ça. On doit être plus réalistes. Pour mon retour, j'espérais au moins ne pas prendre de but. Quatre... c'est dur.» (lequipe.fr)

    Léo Dubois
    «C'était dur de repartir avec un 3-0 à la mi-temps. Mais voilà, c'est comme ça, ce sont les grandes équipes qui infligent de telles scores aux autres. Ils sont réalistes, on fait trois erreurs en première période, ils marquent trois buts. On s'est parfois fait prendre à notre propre piège, mais c'est notre façon de jouer, on ne va pas changer parce qu'on débarque à Monaco. En seconde période, ils se sont peut-être arrêtés de jouer, nous, on a essayé de continuer, même si c'était très compliqué. On apprend sur de tels matches, on grandit. Maintenant, il faudra relever la tête et emporter les points qu'il nous faut pour le maintien. Il ne faut pas tout remettre en question après ce soir.» (lequipe.fr)

    Valentin Rongier
    «Forcément, on a beaucoup de frustration, on a manqué d'agressivité, on leur donne les trois premiers buts. Déjà que sans leur faire de cadeaux, ils sont très dangereux, alors si on leur en offre, c'est très compliqué d'espérer quelque chose. Dans le jeu, on n'a pas été ridicule, mais ils ont su accélérer, on leur a donné des opportunités, et ça fait 4-0, tarif maison. Ça fait mal.
    Ce n'est pas bon pour la confiance, mais on ne va pas tout remettre en cause, c'est un grand Monaco, ils sont capables de faire ça contre beaucoup d'équipes. On a essayé de les déstabiliser en première période, en les cherchant un peu plus haut dans un 4-3-3. Cela a fonctionné jusqu'au premier but, on est ensuite repassés dans un schéma classique, le 4-4-2. Mais un but d'entrée, c'est le pire scénario possible... Ils ne nous donnent pas d'opportunités comme ça, contrairement à nous. Ils sont tous forts individuellement et collectivement, mais nous aussi, nous dégageons une vraie force collective cette saison. Mbappé a des statistiques affolantes, il va vite, il prend la profondeur, on était prévenu... Ce soir, il a encore marqué deux buts, il ira loin.
    Le titre pour Monaco ? ça va être dur. Il y a trois équipes de qualité, mais Paris et Monaco vont lutter pour ce titre, il ne faut pas que l'ASM fasse de faux pas car la machine parisienne est lancée. Quand on voit ce qu'ils sont capables de faire, les parisiens sont dans la continuité! Je mets une pièce sur Paris, mais j'aimerais bien que Monaco gagne le championnat, pour changer, et parce qu'ils ont de très bons joueurs.»
    (lequipe.fr)

    Guillaume Gillet
    «Ce qui a fait la différence ce soir, c'est une grande efficacité. Lors de la première mi-temps, on donne la victoire à l'équipe monégasque lors des deux dernières minutes de cette période. On peut rentrer aux vestiaires à 1-0, avec une prestation solide, qui nous aurait permis de repartir avec de bonnes intentions. Malheureusement, les cadeaux qu'on offre nous coûtent très cher. Face à une attaque aussi prolifique, c'est mortel.
    Devant le but, les monégasques ne pardonnent pas. Ils sont en pleine confiance, ils réussissent tout ce qu'ils entreprennent, on a pris le tarif maison, c'est le même calvaire pour toutes les équipes.
    On avait prévu un système tactique un peu différent au coup d'envoi, un 4-3-3. On sait qu'ils ont des latéraux assez offensifs, on voulait essayer de les contrer à ce niveau-là, en partant sur les côtés, en amenant des centres. C'est une de nos forces. On a essayé, ça a pas mal fonctionné en première période. Mais on n'a pas la même efficacité que Monaco devant le but, et on ne bénéficie pas de cadeaux comme nous, nous pouvons en donner.
    Monaco futur champion de France ? J'espère pour la Ligue 1, pour le futur de ce championnat. On connaît la suprématie de Paris depuis des années, ça ferait du bien, un nouveau champion. Ils méritent leur première place jusqu'ici, mais ça va être très serré jusqu'à la fin. Et il y a la Ligue des Champions aussi, un élément qui rentre en ligne de compte pour ce titre.
    Paris ou Monaco ? Je trouve Monaco meilleur. J'ai rencontré Paris pas mal de fois ces dernières années, ils m'ont moins impressionné.»
    (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 28ÈME JOURNÉE, MONACO - NANTES : 4-0  
    (05/03/2017)

    Monaco réaliste contre Nantes

    L'AS Monaco a repris 3 points d'avance sur PSG et Nice, en remportant sa confrontation contre Nantes, 4-0.

    Si le score est large, les monégasques ont été très réalistes en ouvrant la marque rapidement par Kylian Mbappé (1-0, 4e), puis creusant l'écart en fin de période par Valère Germain (2-0, 43e) et encore Kylian Mbappé (3-0, 45e+1).
    En seconde période, Monaco gère et accroît encore son avance sur un pénalty transformé par Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (4-0, 59e).

    Avec cette large victoire, l'AS Monaco reprend seul la tête du championnat à 10 journées du terme.
    A noter que l'ASM compte déjà 82 buts marqués en L1, et a déjà battu son record de buts marqués en une saison dans l'élite (79 en 1977-78).
    Statistiques à battre une nouvelle fois, avec la réception de Bordeaux samedi prochain (16h45), où une nouvelle victoire est indispensable pour aller remporter le titre le 20 mai prochain.


    Pour plus d'info sur la vingt-huitième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    LIGUE 1, 28ÈME JOURNÉE : SUITE DES RÉSULTATS
    (05/03/2017)
    Les derniers résultats de la 28ème journée de Ligue 1

    Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

     1-4 

    A 15h, Lorient (20e) a été corrigé à domicile par Marseille (7e), venu sans Patrice Evra (blessé).
    Les phocéens ont rapidement pris le large, en 1ère mi-temps, sur deux corners conclus par Rolando (0-1, 6e) et Payet (0-2, 19e), puis à la reprise sur deux nouveaux buts de Thauvin (0-3, 53e) et Sanson (0-4, 56e).
    Benjamin Moukandjo, entré à la 65e, a sauvé l'honneur des "Merlus" (1-4, 73e).

     1-1 

    A 17h, Toulouse (9e) et Lille (15e) se sont neutralisés.
    Jullien a ouvert le score, de la tête, sur un corner pour le TFC (1-0, 30e), Benzia a égalisé en fin de partie (1-1, 80e).
    Les toulousains ont eu la balle de match pour l'emporter, mais le pénalty de Braithwaite a été arrêté par Enyeama (84e).
    Pour le TFC, Jessy Pî est resté sur le banc, Corentin Jean l'a rejoint à la 88e.
    Pour le LOSC, Franck Passi a fait entrer Marcos Lopes à la mi-temps, Farès Bahlouli a été écarté.

     21h 

    A 21h, l'AS Monaco (1er) reçoit Nantes (11e), avec le devoir de l'emporter pour reprendre 3 points d'avance sur le duo PSG et Nice.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 27 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 22 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Mounié (Montpellier) avec 12 buts.
    - Pléa (Nice) et Santini (Caen) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) et Lucas (Paris S.G.) avec 9 buts.
    - 8 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco) et Moukandjo (Lorient) avec 8 buts.
    - 9 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco) avec 7 buts.
    - 11 joueurs dont Gabriel Boschilia, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 8 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 17 joueurs avec 4 buts,
    - 24 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 38 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 100 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Mangani (Angers), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 20 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 28ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (04/03/2017)
    Les résultats de la 28ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     1-1 

    Vendredi, la 4ème place était en jeu avec Bordeaux (5e), prochain adversaire de l'ASM, qui recevait Lyon (4e).
    Les girondins ont ouvert le score en première période par Vada (1-0, 16e), mais se sont faits reprendre en seconde période, sur un coup-franc déposé sur la tête de Mammana, seul au second poteau (1-1, 79e).
    Chez le FCGB, Jérémy Toulalan (capitaine) était le seul titulaire. Averti à la 57e, il a été remplacé à la 79e par Jaroslav Plasil, Jérémy Menez est aussi entré en fin de partie (84e) alors que Nicolas Maurice-Belay était encore écarté, comme son adversaire Nicolas N'Koulou.

     1-0 

    Samedi à 17h, le Paris S.G. (2e) a éprouvé les pires difficultés à battre Nancy (16e), et n'y est parvenu que sur un pénalty litigieux, transformé par Cavani (1-0, 80e) en fin de match.
    Nancy a joué regroupé sur son but, mais en jouant à fond les contres et aurait pu ouvrir le score peu avant, sur un contre mené par Aït Bennasser, Busin trouvait les deux poteaux du but parisien (75e).
    Dans ce match, Layvin Kurzawa a croisé Youssef Aït Bennasser (remplacé à la 82e) et Vincent Muratori (capitaine de l'ASNL).

     0-1 

    Samedi à 20h, Dijon (18e) a perdu à domicile contre Nice (3e), qui fait comme le PSG et revient à égalité au classement avec l'ASM.
    La victoire est venue grâce à un but de Cyprien (0-1, 69e) parfaitement lancé par Valentin Eysseric, qui a joué les 90 minutes.
    Touché à une cuisse, Mounir Obbadi était forfait. Dylan Bahamboula est entré à la 76e pour le DFCO.

     0-0 

    Pas de but ni de vainqueur entre Bastia (19e) et Saint-Etienne (6e), qui n'arrange aucune des deux équipes dans les courses au maintien ou à l'Europe.
    Le match joué avec Mehdi Mostefa et Allan Saint-Maximin pour le SCB et Stéphane Ruffier pour l'ASSE, et sans les blessés Sébastien Squillaci et Kévin Malcuit, s'est terminé à 10 contre 10 après les expulsions de Saint-Ruf (44e) et Lemoine (65e).

     1-1 

    Il ne fallait pas partir trop tôt avant la fin de chaque période entre Metz (17e) et Rennes (8e).
    A la fin de la première, Diabaté a ouvert le score (1-0, 45e), à la fin de la seconde, Said a égalisé (1-1, 90e), son premier but depuis le match aller...

     1-1 

    Même score entre Montpellier (13e) et Guingamp (10e).
    Les héraultais ont scoré par Mounié (1-0, 50e) qui déviait une frappe de Sessègnon, Briand a égalisé en fin de match (1-1, 85e).
    Souleymane Camara est entré après le but (85e) pour tenter de donner la victoire à son équipe, Cédric Mongongu était écarté du groupe du MHSC.

     2-3 

    Caen (14e) s'est fait surprendre chez lui par Angers (12e), qui a rapidement pris les devants grâce à Toko Ekambi (0-1, 6e), avant que Rodelin n'égalise temporairement (1-1, 12e) car N'Doye a remis le SCO en bonne position (1-2, 22e).
    A la reprise Thomas Mangani, titulaire, a creusé l'écart sur pénalty (1-3, 47e) que Santini a réduit (2-3, 67e) pour les malherbistes, qui ont poussé sans revenir.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Lorient (20e) reçoit Marseille (7e).
    - A 17h, Toulouse (9e) accueille Lille (15e).
    - A 21h, l'AS Monaco (1er) affronte Nantes (11e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 27 buts.
    Il devance :
    - Lacazette (Lyon) avec 22 buts.
    - Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
    - Mounié (Montpellier) avec 12 buts.
    - Pléa (Nice) et Santini (Caen) avec 11 buts.
    - Braithwaite (Toulouse) avec 10 buts.
    - Balotelli (Nice) et Lucas (Paris S.G.) avec 9 buts.
    - 7 joueurs dont Valère Germain (AS Monaco) avec 8 buts.
    - 10 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
    - 11 joueurs dont Gabriel Boschilia, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
    - 8 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
    - 14 joueurs avec 4 buts,
    - 26 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
    - 38 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
    - 101 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Mangani (Angers), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
    - 20 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    PRÉSENTATION MONACO - NANTES (J28)
    (04/03/2017)


    Pour la 28ème journée du championnat de Ligue 1 2016-17, l'AS Monaco FC (1er) reçoit le FC Nantes (11e).

    Les deux équipes ont joué en milieu de semaine, l'ASM la prolongation en Coupe de France à Marseille (victoire 4-3 en faisant tourner), le FCN en match en retard à Bastia (nul 2-2).
    Les monégasques n'ont pas le choix, ils doivent gagner pour, au moins, maintenir ses adversaires pour le titre (Nice et le PSG, qui auront joué avant eux) à distance.
    Si on s'en réfaire aux derniers résultats des équipes en championnat, c'est largement à la mesure des asémistes, qui ont remporté 4 de leurs 5 derniers matches (13 buts marqués, 3 encaissés), quand les "Canaris" en ont gagné 2, pour 2 nuls et 1 défaite (9 buts marqués, 8 encaissés).
    A domicile, l'ASM a un parcours de champion, avec 11 victoires en 13 matches (avec 1 nul et 1 défaite, 46 buts marqués et 10 encaissés).
    Le FCN présente le 6ème bilan à l'extérieur, avec 4 victoires (Dijon, Lorient, Angers, Toulouse), 4 nuls (Nancy, Rennes, Metz, Bastia) et 5 défaites (Bordeaux, Marseille, Nice, PSG, Guingamp), et est invaincu en L1 hors de La Beaujoire depuis la 19ème journée (1 victoire et 3 nuls).

    Dans leur histoire commune, les 2 clubs se sont rencontrés 51 fois en championnat en Principauté, et le bilan est nettement en faveur des monégasques, avec 33 victoires, 9 nuls et 9 défaites (103 buts marqués et 59 encaissés).
    Depuis la remontée en L1, l'ASM reste sur 3 victoires consécutives (3-1 et 2 fois 1-0).

    Pour maintenir ses statistiques, Leonardo Jardim privilégie la récupération.
    «Beaucoup de joueurs ont joué 120 minutes en plus de Guingamp. Le groupe est plus fatigué. On va continuer avec le travail de récupération. Ceux qui n’ont pas joué à Marseille comme Glik ou Falcao récupèrent bien. On verra s’ils peuvent jouer dimanche.
    Certes en coupe, on a pris deux fois 3 buts. Mais je suis content de l’attitude de l’équipe qui va toujours chercher à marquer un but de plus. Voir autant de buts pour le foot, le spectacle, c’est bien.
    Nantes et Bordeaux sont deux équipes très performantes sur ces 2 derniers mois. Nantes est un toujours un adversaire difficile. On connait bien la qualité de nos adversaires. Ce n’est pas un proche mais je connais bien Conceiçao. J’ai joué beaucoup de fois contre lui au Portugal. Il m’avait appelé en début de saison pour en savoir plus sur le foot français.
    Mendy est un joueur de qualité. Il a une bonne marge de progression. C’est un joueur passionné pour le foot. Il demande à chaque entrainement comment il peut progresser. Il écoute beaucoup, il travaille bien. Il arrivera à un gros niveau. Je pense d'ailleurs que tous nos jeunes joueurs peuvent atteindre leur sélection respective.»
    (Site officiel ASM)

    Pas très en réussite ces derniers matches, Valère Germain devrait débuter contre Nantes.
    «Chaque match doit être une finale pour nous. On a la chance d’être en tête à onze journées de la fin. Tous les matches seront importants. On veut faire le maximum pour garder cette avance voir la creuser. On a les cartes en mains. On prend un peu plus de buts ces derniers temps mais on gagne. Nantes est sur une bonne lancée mais j’espère que l’on va les arrêter.
    Physiquement tout va bien. Il faut que je marque vite pour la confiance c’est important. On a 3 attaquants de qualité qui apporte des solutions différentes en fonction des adversaires. On est toujours à 100%. Il y a de la concurrence à tous les postes.»
    (Site officiel ASM)

    Leonardo Jardim doit encore composer sans Guido Carrillo, Gabriel Boschilia et Radamel Falcao, laissé au repos pour soigner ses adducteurs. Kamil Glik est bien présent dans le groupe de 19 joueurs retenus.

    Le coach des nantais, Sergio Conceiçao ne tarit pas d'éloges sur l'ASM.
    «Monaco est une équipe fantastique. Et pas seulement dans le championnat français. Tout le monde a vu leur match en Ligue des Champions. C'est une équipe avec beaucoup de qualités offensives. Ils ont une dynamique très intéressante. En plus de la qualité individuelle, ils ont aussi une qualité collective : ils sont très bien organisés, ils comprennent très bien les différents moments du jeu. Presser haut, se placer plus bas, prendre la profondeur, ils ont différent mouvements offensifs en attaques placées... c'est une équipe très intéressante, l'une des meilleures d'Europe.
    Je n'ai pas peur. Je respecte Monaco, c'est évident. Mais il n'y a pas de peur.
    On prépare deux ou trois choses. Toutes les équipes ont des points faibles. Il faut exploiter le peu de points faibles qu'ils peuvent avoir. Il faut être très concentrés et faire un gros travail défensif pour espérer prendre quelque chose là-bas.
    J'ai toujours la pression. Ce n'est pas pour faire le malin, mais pour bien travailler. Je veux toujours bien préparer les matches. La pression est bonne. On est attentif, méfiant... si on relâche un peu, ça peut être une catastrophe. C'est important pour s'améliorer tous les jours.
    A Monaco, il n'y a pas que Silva. Lemar est important dans le jeu de Monaco, Mendy est très intéressant, il y a Falcao, Germain... ils ont beaucoup de monde qui peut faire la différence. Individuellement, c'est très fort. C'est l'une des équipes les plus fortes en Europe. S'ils arrivent à passer Manchester City, je pense qu'ils sont candidats à gagner le titre.
    Leonardo Jardim ? On a joué au Portugal l'un contre l'autre. On se connaît. Je sais comment il pense le foot. Il me connaît aussi. Il faut attendre demain.
    » (Site officiel FCN).

    Nantes a aussi un colombien dans ses rangs, Felipe Pardo, arrivé au mercato hivernal.
    «Monaco est une grande équipe, très forte et difficile à jouer. Elle est tactique, technique et bien en place. Elle joue à domicile et va tout faire pour obtenir un résultat. Nous essairons de faire un bon résultat. Nous n'avons rien à perdre. Nous devons aborder ce match avec responsabilité, concentration et beaucoup d'intelligence.
    C'est un match dont nous devons profiter. Nous n'avons pas de pression. Nous savons que Monaco a des joueurs de grande qualité et qu'ils vont imposer leur football. Nous allons essayer de les contrecarrer et d'obtenir un très bon résultat pour nous.
    Pour moi, Radamel Falcao est le meilleur 9 dans le monde. Il est en train de le prouver avec Monaco. C'est un joueur très intelligent dans ses déplacements. Il faudra le surveiller parce qu'on connaît sa qualité et le danger qu'il représente. Il faudra rester concentrés pour l'empêcher de marquer.
    Falcao représente beaucoup en Colombie. C'est une idôle. Tout le monde l'apprécie. On l'a d'autant plus ressenti quand il a dû déclarer forfait pour la Coupe du Monde. Il retrouve aujourd'hui son football et ce sera tout bénéfice pour la sélection nationale.
    Conseiller mes défenseurs ? Falcao bouge beaucoup sur le front de l'attaque. On va travailler ce que le staff nous demandera dans la préparation du match. Mais nous ne devons pas nous focaliser que sur lui. Il y a d'autres joueurs très bons qui peuvent aussi faire la différence. Ce sera un match, à l'image de ceux contre Marseille ou Paris, où il faudra être très concentrés.
    » (Site officiel FCN).

    Sergio Conceiçao peut compter sur l'ensemble de son groupe, hormis Braat, Oliveira et Sigthorsson (blessés). Il a écarté Vizcarrondo du groupe de 20 joueurs.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nantes.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Mendy, Raggi, Sidibé, Touré, Bakayoko, Dirar, Fabinho, Lemar, Moutinho, Silva, Cardona, Germain, Mbappé.

    Pour Nantes : Dupé, Riou, Diego Carlos, Djidji, Dubois, Lima, Moimbé, Walongwa, Gillet, Harit, Iloki, Kacaniklic, Pardo, Rongier, Thomasson, Touré, Bammou, Nakoulma, Sala, Stepinski.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    COUPE DE FRANCE : LILLE EN QUARTS DE FINALE
    (02/03/2017)


    Monaco recevra Lille

    L'AS Monaco connait son adversaire pour les quarts de finale de la Coupe de France.

    Hier, Manuel Amoros avait laissé le suspense, offrant comme adversaire le vainqueur du dernier quart qui se jouait ce soir, entre le Bergerac Périgord Football Club (CFA) et le Lille Olympique Sporting Club (L1).
    Et les lillois ont eu des difficultés à se débarrasser des amateurs de Bergerac, et n'y sont parvenus que dans les toutes dernières secondes de la partie.
    Rony Lopes a ouvert le score pour les "Dogues" à la 70e, les périgourdins ont égalisé dans le temps additionnel par Kamissoko, sur un corner (1-1, 90e+2), mais ces derniers n'ont pas tenu et se sont faits surprendre par Eder (1-2, 90e+4).

    Avant d'éliminer Bergerac, Lille a sorti l'Excelsion Saint-Joseph (DH, Réunion) 4-1 en 32e, puis le FC Nantes (L1), 1-0 en 16e.

    Ce quart de finale qui se jouera le 4 ou 5 avril, entre Monaco et Lille, sera placé entre la finale de Coupe de la Ligue à Lyon contre le PSG (le samedi 1er avril) et le déplacement à Angers (L1, J32 date pas encore connue).

    Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    LES RÉACTIONS DE MARSEILLE - MONACO (3-4 A.P.)
    (02/03/2017)

    Leonardo Jardim
    «Nous avons eu une très bonne réaction pour marquer toujours un but de plus, c'est la démonstration que l'équipe aime jouer, pour gagner. Je suis content aussi pour les joueurs qui jouent moins souvent, ils donnent des options à l'équipe. Marseille traverse un mauvais moment mais a beaucoup de joueurs de qualité. Je n'ai pas aimé prendre des buts, mais pour moi c'est mieux d'avoir marqué quatre buts ici à Marseille. Il faut reconnaître le mérite de l'adversaire aussi, ils ont été très efficaces, je n'ai pas vu Morgan De Sanctis faire un arrêt. J'aurais préféré jouer 90 minutes, le prochain match contre Nantes arrive vite.
    Jouer toutes les compétitions ? Je n'allais pas venir ici avec la CFA, ce ne serait pas respectueux de la Coupe de France ni de l'image de Monaco, j'ai fait des changements.»
    (AFP & lequipe.fr)

    Rudi Garcia
    «Ça ne suffit pas parce qu'on n'est pas qualifié, mais je reçois la réponse de mon équipe, sur la prestation, le contenu, sa capacité à réagir, on est quand même revenu trois fois en faisant cadeau des premiers - sur le coup franc, ce n'est pas un mur, il vaut mieux arrêter de faire un mur, si c'est pour se tourner, sauter... - et quatrièmes buts, alors que Monaco ne nous a rien donné, on a marqué trois jolis buts.
    Je ne dis pas qu'on méritait mieux, parce qu'on couru trois fois après le score, mais on aurait dû aller aux tirs au but. A 3-3, on voulait attaquer de nouveau, c'est louable, mais cela aurait peut-être été plus utile d'être costaud. On a des joueurs qui manquent de culture tactique, d'autres qui devraient les guider. Anguissa fait une super rentrée, il est dans tous les bons coups, puis loupe une tête de 4-3 et oublie de se replacer...
    Cabella nous met deux buts et perd le ballon sur le quatrième de Monaco... C'est toute l'ambiguïté de ce match. On peut au moins se dire qu'on a rebondi, mais le principal, c'était la qualification.»
    (AFP & lequipe.fr)

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES QUARTS DE FINALE
    (02/03/2017)

    Monaco devra attendre demain soir.

    Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France 2016-17, qui se dérouleront les 4 et 5 avril 2017, a eu lieu ce soir à Marseille, après le match entre l'OM et l'ASM.

    Le tirage a été réalisé par Manuel Amoros, ancien vainqueur de la compétition avec l'ASM en 1985, et a réservé le vainqueur du match entre Bergerac (CFA2) et Lille (L1), qui se jouera demain.


    Si le LOSC fait respecter la hiérarchie, le match aura lieu au Louis-II, si le BPFC créé l'exploit, le match aura lieu en Dordogne.

    Ce quart de finale sera placé entre la finale de Coupe de la Ligue à Lyon contre le PSG (le samedi 1er avril) et le déplacement à Angers (L1, J32 date pas encore connue).

    Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES QUARTS DE FINALE TOUT DE SUITE
    (01/03/2017)

    Monaco connaitra son adversaire dans quelques minutes

    Pour connaitre son adversaire pour les quarts de finale de la Coupe de France, l'AS Monaco va devoir patienter quelques minutes.
    Tout de suite après la qualification à Marseille, le tirage au sort va avoir lieu en direct sur France 3.

    L'adversaire de l'AS Monaco est un des 8 clubs suivants parmi :
    - les 4 autres clubs de Ligue 1 encore qualifiés : Angers, Bordeaux, Guingamp, Paris S.G.
    - le dernier club de National encore qualifié : Avranches.
    - le dernier club de CFA restant : Fréjus-Saint-Raphaël.
    - le vainqueur du dernier match qui se jouera demain, entre Bergerac (CFA2) et Lille (L1).

    Retrouvez les résultats de la Coupe de France 2016-17.

    8ÈME COUPE DE FRANCE, MARSEILLE - MONACO : 3-4 A.P.
    (01/03/2017)



    Monaco qualifié pour les quarts

    L'AS Monaco s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France en éliminant Marseille, au Vélodrome, après prolongation et en menant 4 fois, se faisant rejoindre 3 fois.

    Pour ce match, Leonardo Jardim a logiquement mis en tribune Seydou Sy et Kévin N'Doram, mais a fait tourner son équipe, avec Mendy, Bakayoko et Germain seuls habituels titulaires dans le onze de départ.
    Jorge Marco de Oliveira Moraes effectue sa première apparition, en tant que milieu gauche, contre des phocéens qui alignent leur équipe-type du moment, dans le schéma en 5-4-1.

    La première période est jouée sans rythme, mais les principales occasions sont pour l'ASM.
    - Corner repoussé qui revient sur Raggi côté gauche, qui centre pour la tête de Touré, seul plein axe, qui met le ballon sur Pelé (7e).
    - Tir enroulé de Thauvin aux 20m. De Sanctis se couche (11e).
    - Touche pour l'ASM côté gauche pour Mbappé, qui se retourne et centre devant le but où Germain est trop seul (14e).
    - Coup-franc pour une faute sur Jorge, à 20m un peu à gauche. Le ballon de João Moutinho transperce le mur, est dévié par Thauvin, vient taper le poteau droit de Pelé puis le portier marseillais avant de finir sa course au fond des filets (0-1, 19e).

    Monaco a ouvert le score sans forcer, et aurait pu alourdir le score sur :
    - un centre de Mendy, mais la tête de Dirar au second poteau passe au-dessus (22e).
    - une percée en force, plein axe, de Tiémoué Bakayoko. Son tir des 20m passe au-dessus (27e).

    La fin de ce premier acte est pour l'OM, avec un tir piqué de Payet, aux 20m, qui se transforme en passe pour De Sanctis (39e).
    L'OM égalise avant de rentrer aux vestiaires, sur une perte de balle de Dirar aux 30m. Le ballon file à gauche, sur Thauvin qui centre en retrait pour Payet, au point de pénalty, qui reprend et met le cuir hors de portée du gardien italien de l'ASM (1-1, 43e).

    La deuxième période recommence avec l'ASM qui cherche à marquer de nouveau :
    - Tir trop croisé de Mbappé dans la surface (52e).
    - Tir de Thauvin en force côté gauche. A côté (54e).
    - Centre en retrait de Dirar à ras de terre pour la reprise du plat du pied de Germain, encore une fois trop croisé (55e).
    - Débordement de Mbappé et tir de Jorge, encore trop croisé (56e).
    - Côté gauche, Moutinho met le ballon par-dessus la défense, dans la course de Mendy, qui contrôle et centre pour Kylian Mbappé, qui devance Rolando avant le premier poteau et dévie légèrement, mais ce qu'il fallait pour battre Pelé (1-2, 65e).

    Monaco mène logiquement, et aurait pu creuser l'écart, si la main de Sertic, dans la surface, qui pousse le ballon avait été signalée (67e).
    - Moutinho lance Mbappé dans l'axe, qui résiste à Rolando mais pas à Doria (75e).
    - Décalé côté gauche, Jorge ne centre pas en première intention, faute de soutien, mais attend et trouve la tête de Mbappé au premier poteau, qui ne cadre pas (81e).
    - Corner joué à 2 et centre de Moutinho pour le 2ème poteau et la tête de Jemerson dans le dos de la défense. Encore hors-cadre (83e).
    - Balle plein axe pour Njie, à la limite du hors-jeu, qui contrôle et va sur la droite de la surface et donne à Sakai, qui déborde. Son centre en retrait trouve Cabella, qui marque du plat du pied (2-2, 84e).

    Contre le cours du jeu, l'OM a égalisé sur sa seule occasion, et l'ASM ne score pas sur un contre lancé par Mbappé pour Silva. Le petit portugais ne trouve pas de fenêtre de tir, ni de soutien. Finalement, c'est Benjamin Mendy qui frappe des 25m, et oblige Pelé à se détendre pour mettre en corner (90e).

    Score nul à la fin du temps règlementaire, on a le droit à 30 minutes supplémentaires, où l'ASM cherche encore à reprendre l'avantage.
    - Corners et centres se succèdent, et finalement Bakayoko arrive à reprendre de la tête, mais sans force, Pelé la prend (92e).
    - Monaco semble supérieur physiquement, et le montre sur un contre lancé par l'intervention de Bakayoko. Puis Silva lance Mbappé dans le dos de la défense, côté droit, se présente face à Pelé qu'il trompe en centrant pour le second poteau et Benjamin Mendy, seul devant le but vide (2-3, 104e).
    L'ASM pousse encore pour se détacher :
    - Centre de Lemar pour la tête de Moutinho, de peu à côté (109e).
    - Décalé côté droit, Mbappé frappe fort à ras de terre. Pelé garde bien son poteau et met en corner (109e).
    - Balle en l'air pour la déviation de Sertic pour Cabella, dans sa course, qui ajuste Morgan De Sanctis (3-3, 111e).

    Monaco est encore rejointe sur la seule opportunité marseillaise... ça commence à faire beaucoup !

    Mais l'ASM a encore du jus au contraire de l'OM, et le pressing de Silva sur Cabella est payant. Il récupère et donne dans l'axe sur Lemar qui décale sur Mbappé à gauche qui fait de même avec Mendy, qui centre en retrait pour Thomas Lemar qui reprend aux 18m, plein axe, qui crucifie Pelé (3-4, 113e).

    Les dernières occasions du match sont sur balle arrêtée.
    - Lemar, aux 25m, voit son ballon dévié passer à un petit mètre du montant gauche de Pelé (116e).
    - Payet a la balle du 4-4, sur un coup-franc plein axe aux 20m. Il trouve le mur qui dévie en corner (120e).

    Cette fois l'OM ne reviendra pas et l'AS Monaco l'emporte 4-3, se qualifiant pour le prochain tour de la compétition, avec un adversaire qui sera bientôt connu.
    Prochain match dès dimanche soir, contre Nantes, pour la 28ème journée de L1.

    Retrouvez la feuille de match OM-ASM
    Les résultats de la Coupe de France 2016-17.

    LIGUE 1, MATCH EN RETARD 24ÈME JOURNÉE
    (01/03/2017)
    Le résultat du match en retard de la 24ème journée de Ligue 1

     2-2 

    Reporté en raison des fortes pluies le 8 février dernier, la rencontre entre Bastia (19e) et Nantes (12e) a pu se dérouler aujourd'hui à 19h30.
    Et le nouvel entraîneur bastiais, Rui Almeida, a déjà vu les limites de son équipe qui a, une nouvelle fois, joué en infériorité numérique dès la 10e et le rouge de Djiku.
    A 10 contre 11, les corses ont ouvert la marque en seconde période, par Danic (1-0, 69e), et creusé l'écart par Oniangué (2-0, 76e), mais n'ont su garder cette avance, contre le futur adversaire de l'ASM.
    Les "Canaris" ont réduit l'écart par Sala (2-1, 78e), bénéficié d'un pénalty que Lima a tiré à côté (88e), et égalisé dans le temps additionnel sur un long ballon repris par Diego Carlos (2-2, 90e+2).
    Mehdi Mostefa (averti à la 14e) et Allan Saint-Maximin ont joué toute la partie.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    L'OFFRE D'ACHAT ACCEPTÉE PAR LE CERCLE BRUGES
    (01/03/2017)

    L'offre a été acceptée par le Cercle de Bruges

    Le 15 février dernier, l'AS Monaco avait fait une offre d'achat au Cercle de Bruges, et le club belge s'était donné 15 jours pour y répondre.

    Dans un communiqué sur son site officiel, le Cercle Brugge a annoncé avoir accepté l'offre monégasque, qui comporte des garantie sportives (remontée en 1ère division et sa pérénnisation dans l'élite belge).
    « Nous tenons à préciser que l'accord conclu garantit l'avenir du Cercle Bruges en tant que club professionnel. Le Cercle et Monaco ont l'ambition commune de faire aussi vite que possible du Cercle une équipe stable de la D1A.
    L'accord prévoit des garanties pour un ancrage permanent du Cercle à Bruges, un rôle social accru et un développement de la formation avec l'objectif de voir les jeunes monter en équipe A.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Cet accord du Conseil d'Administration du Cercle Bruges doit encore être validé par les actionnaires et par les membres de l'association.

    Les liens entre les deux clubs (prêts de Raphaël Diarra, Paul Nardi, Mehdi Beneddine et Tafsir Chérif), ainsi que la présence dans l'organigramme monégasque de Filips Dhondt (ancien manager du Cercle Bruges), conseiller du Vice-Président Vadim Vasilyev, vont très certainement s'accentuer encore plus dans les semaines prochaines.

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...