LIGUE 1, 11ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(22/11/2020)
Les résultats de la 11ème journée de Ligue 1

Retrouvez les résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-1 

Vendredi à 19h, Rennes (3e) a été défait à domicile par Bordeaux (12e), sur un but d'un ancien breton, Ben Arfa (0-1, 37e).
Titulaire, Mehdi Zerkane a été remplacé à la 60e.

 3-2 

Vendredi à 21h, l'AS Monaco (6e) a été menée de deux buts par le Paris S.G. (1er), avec un doublé de Mbappé (0-1, 25e et 0-2, 37e sur pénalty), mais a renversé le leader en seconde période, avec un doublé de Kevin Volland (1-2, 52e et 2-2, 65e) et un pénalty de Cesc Fabregas (3-2, 84e).
Tous trois titulaires, Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé ont été remplacé à la 68e, Abdou Diallo a été expulsé à la 83e en provoquant le pénalty de la victoire asémiste.

 4-1 

Samedi à 17h00, Brest (13e) a balayé Saint-Etienne (15e), avec des buts, tous marqués en première période par Honorat (1-0, 7e), Duverne (2-0, 23e), Camara (2-1, 30e), Cardona (3-1, 33e) et Mounié (4-1, 38e).
Les 3 monégasques du SB29 ont débuté : Irvin Cardona (passeur décisif sur le 1-0) a été remplacé à la 74e, Romain Faivre (passeur décisif sur le corner du 2-0) a été remplacé à la 90e+1, Ronaël Pierre-Gabriel a joué toute la partie.
Avec les "Verts", Claude Puel a concédé une 7ème défaite consécutive, record du club égalé.

 Reporté 

Prévu samedi à 21h, le match entre Marseille (4e) et Nice (8e) a été reporté à une date ultérieure en raison de nombreux cas de Covid dans les rangs niçois.

 1-1 

Dimanche à 13h00, Nantes (14e) et Metz (10e) se sont séparés sur un nul, 1-1, buts de Kolo Muani (1-0, 28e) et un pénalty de Leya Iseka (1-1, 45e+4).
Chez les "Canaris", Dennis Appiah est resté sur le banc, Jean-Kévin Augustin l'a quitté à la 90e+3.
Pour les lorrains, Kévin N'Doram est toujours forfait, Marc-Aurèle Caillard est encore resté sur le banc.

 4-3 

Dimanche à 15h00, Montpellier (7e) et Strasbourg (19e) ont marqué de nombreux buts, mais ce sont les héraultais qui se sont imposés 4-3.
Le MHSC menait de 2 buts grâce à Mendes (1-0, 8e) et Delort (2-0, 13e), mais les alsaciens sont revenus avec deux pénalties transformés par Lala (2-1, 22e) qui a pu le retirer après sa tentative stoppée par le portier pailladin, qui était parti trop tôt, et par Diallo (2-2, 26e).
Delort a redonné l'avantage aux locaux (3-2, 32e), mais toujours sur une phase arrêtée, Ajorque a repris victorieusement un coup-franc (3-3, 45e).
En seconde mi-temps, un seul but, pour Laborde qui donne la victoire aux siens (4-3, 68e).
Titulaire dans l'entre-jeu du RCSA, Jean-Eudes Aholou, averti à la 49e, a été remplacé à la 65e.

 0-1 

Très mauvaise opération pour Dijon (20e) battu par Lens (11e) sur une grosse erreur de son gardien Racioppi, qui a tergiversé, voulu dribbler Kalimuendo, fait un rateau en direction de son but, dégagé sur la ligne, mais contré par l'attaquant lensois (0-1, 23e) pour l'unique but de la rencontre, que n'ont pas disputé Jonathan Panzo et Arthur Zagré, laissés sur le banc par le nouvel entraîneur Linarès.
Pour le RCL, Corentin Jean a débuté et été remplacé à la 66e.

 0-1 

En bas de classement, Reims (16e) a été battu par Nîmes (18e), prochain adversaire de l'ASM, sur un pénalty de Ripart (0-1, 62e).
Dans le temps additionnel, les champenois ont trouvé deux fois la barre (90e+3 et 90e+4).

 0-1 

Dimanche à 17h00, Angers (9e), sans Thomas Mangani suspendu, a été battu en fin de match par Lyon (5e) avec le but de Kadewere (0-1, 78e).

 4-0 

Dimanche à 21h00, Lille (2e) n'a laissé aucune chance à Lorient (17e), défait 4-0 dans le Nord.
Yazici (1-0, 29e et 2-0, 51e), Araujo (3-0, 57e) et David (4-0, 89e) ont été les buteurs du match.
Pour le FCL, Paul Nardi a joué dans les buts, Yoann Etienne était encore écarté de la feuille de match.

Au classement des buteurs, Mbappé (Paris S.G.) a repris la tête du classement avec 9 buts.
Il devance :
- Dia (Reims) avec 8 buts,
- Wissam Ben Yedder (AS Monaco), Delort (Montpellier), Niane (Metz) et Yilmaz (Lille) avec 6 buts,
- Depay (Lyon) avec 5 buts,
- 9 joueurs dont Kevin Volland (AS Monaco) avec 4 buts.
- 25 joueurs dont Cardona & Faivre (Brest) avec 3 buts,
- 34 joueurs dont Benoît Badiashile, Sofiane Diop & Axel Disasi (AS Monaco) avec 2 buts.
- 67 joueurs dont Ruben Aguilar, Cesc Fabregas, Willem Geubbels & Gelson Martins (AS Monaco), Aholou (Strasbourg), Germain (Marseille), Lopes & Thuram (Nice), Mangani (Angers) et Pierre-Gabriel (Brest) avec 1 but.
- 11 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE MONACO - PARIS S.G. (3-2)
(20/11/2020)

Niko Kovac
«À la mi-temps, j’ai dit à mes joueurs que nous n’avions pas bien joué, que nous avions fait les choses à l’envers et que ce n’était pas l’AS Monaco que je voulais voir. J’ai dit que je voulais voir le vrai visage de cette équipe, celui que j’avais vu contre Bordeaux et à Nice dans le derby. Et puis je leur ai dit que tout était possible, qu’il n’y avait que deux buts d’écart et que tout était possible. Félicitations à mes joueurs pour cette victoire face au Paris Saint-Germain. On ne peut battre le PSG que quand on est une grande équipe, une équipe soudée. C’était le cas ce soir.
Mon succès ? Non ce n’est pas grâce à moi. C’est la victoire de l’équipe. C’est toute l’équipe qui est récompensée. Nous sommes un collectif et nous gagnons tous ensemble. Je suis très satisfait de la réaction de mes joueurs en seconde période. Je pense qu’en première mi-temps ils étaient un peu effrayés par cette équipe du PSG qui a de grands joueurs. Il n’y avait pas de raison d’être comme ça. Je leur ai dit que c’était des êtres humains comme nous et que si on jouait rapidement vers l’avant, qu’on attaquait les espaces, on pouvait faire quelque chose.
Kevin Volland ? Je ne suis pas surpris par son apport, car je sais ce que Kevin peut donner à l’équipe. A son arrivée, j’avais dit qu’il fallait lui laisser du temps car il débarquait dans un nouveau pays, dans une nouvelle ville, un nouveau club, avec une nouvelle langue, dans un nouveau championnat. C’est important d’avoir un second attaquant décisif pour accompagner Wissam Ben Yedder, notre capitaine. Et en son absence, il a prouvé qu’il était également décisif. Il finit avec deux buts et une passe décisive. Je veux aussi noter l’importance des changements à la mi-temps avec l’apport de Caio Henrique et Cesc Fabregas. Cesc a marqué un but et délivré une assist à Kevin. Je suis très content.
C’est bien pour un coach d’avoir plusieurs opportunités avec différents joueurs, chaque entraîneur rêverait d’avoir ce genre de difficultés. Cela veut dire que les joueurs travaillent dur à l’entraînement. Nous avons Wissam qui va revenir pour le prochain match, Ruben qui était suspendu aujourd’hui et Cesc qui a encore fait une belle prestation. Je tiens aussi à féliciter Chrislain Matsima qui a fait un très bon match à un poste où il n’avait jamais joué. J’aime cet état d’esprit, et le fait qu’avec son jeune âge il ne soit pas effrayé à l’idée de démarrer un match face à de tels joueurs à un poste qu’il ne connaît pas.
Ma plus belle victoire comme jeune entraîneur ? Merci pour le compliment mais je ne suis pas jeune, j’ai 49 ans (sourire). Je n’ai pas envie de m’enflammer après cette victoire, même si elle est très belle. Gagner 3-2 après avoir été menés 2-0 contre le finaliste de la Ligue des Champions, c’est une sacrée performance. Mais le travail n’est pas fini. C’est le message que je veux passer à mes joueurs. Bravo pour cette belle victoire, félicitations à eux, mais on continue à travailler. Le championnat est encore très long.
Il n’y a pas de pression particulière à battre le leader, le championnat est un marathon et nous ne sommes qu’à la 11e journée. Il faut que nous continuions notre apprentissage. Nous avons corrigé nos erreurs en seconde période, mais il faut continuer à travailler. Nous sommes où nous sommes, c’est important, mais je n’ai pas envie de m’enflammer. Il y aura encore beaucoup de matches difficiles dans cette saison, donc j’ai envie que mes joueurs gardent les pieds sur terre.
Cesc Fabregas ? C’est un vrai professionnel et un bon être humain. Donc ce n’est pas facile pour un entraîneur de lui indiquer le banc de touche. Quand il est remplaçant, il est respectueux de mes choix, même s’il peut être touché. Il a 33 ans, les jeunes joueurs peuvent apprendre beaucoup à ses côtés, et nous avons vraiment besoin de lui. Comme nous avons changé de formation avec deux milieux de terrain très solides à la récupération, Tchouaméni et Fofana, c’est difficile pour moi. Mais il est entré et a contribué à changer le match. J’ai aimé sa réaction, son état d’esprit, et il nous aidera beaucoup cette saison.
Kylian Mbappé ? Peut-être qu’il veut revenir à l’AS Monaco (rires)? C’est vraiment un top player, un joueur de classe mondiale. Il a la vitesse, la percussion, la rapidité, c’est un joueur exceptionnel, tout simplement.»
(Site officiel AS Monaco)

Thomas Tuchel
« En première période, on a maîtrisé avec deux buts marqués et deux autres (refusés). Je pense que le troisième (refusé pour hors-jeu) est valable... En seconde période, on a manqué de la même concentration, on n'a pas joué assez sérieusement, on n'a pas pris le ballon avec la même qualité et on n'a pas défendu assez sérieusement non plus. C'est pour ça que nous sommes complètement responsables. Peut-être que c'était trop facile et que les joueurs ont eu l'impression que cela faisait déjà 3-0 ou 4-0 alors qu'il n'y avait que 2-0...
On doit accepter les critiques parce qu'on a complètement arrêté de jouer au foot et on n'a plus fait ce qui est nécessaire pour gagner un match : défendre en bloc, rester agressif, rester attentif dans le dos... On a perdu aussi un peu de force au milieu mais il fallait faire des changements. C'est toujours possible de perdre mais perdre un match comme ça, c'est très bizarre... Dans les deux premières minutes de la seconde période, on a eu deux récupérations très hautes mais après on a arrêté complètement. Ce n'était pas possible de gagner les duels, on était toujours en retard. Ce n'est pas normal.
Le match contre Leipzig (mardi en Ligue des champions) va être très difficile mais si on avait gagné aujourd'hui, cela ne serait pas très différent. On devait sortir Kylian Mbappé, ne pas prendre de risque avec Marquinhos et faire jouer Neymar quelques minutes. Le mélange entre les deux matches, Monaco et Leipzig, c'est peut-être aussi une raison qui explique pourquoi on a perdu notre concentration.»
(lequipe.fr & AFP)

Cesc Fabregas
«À la mi-temps, on espérait que, si on marquait un but, la pression passerait du côté du PSG. On savait qu'ils avaient un match difficile mardi contre Leipzig, donc on espérait qu'ils seraient un peu moins agressifs en seconde période. Je sais que je peux faire des matches comme ça, j'ai l'expérience, je connais mes qualités et je suis tranquille, je travaille beaucoup et quand j'en ai l'opportunité, c'est important de faire ce que j'ai fait aujourd'hui.
Pour le PSG c'est très difficile, ils ont beaucoup de joueurs qui sont revenus tard de sélection, après ils ont la Ligue des Champions et s'ils perdent mardi, ça va être difficile pour eux de passer en huitièmes. Ils avaient peut-être la tête un peu à mardi, on a profité de cette opportunité.»
(Micro Téléfoot)

Kylian Mbappé
«Il y a eu un Paris à 2 visages. On manquait de fraîcheur mais quand tu gagnes 2-0 dans un match, que tu as autant de maîtrise en première mi-temps, tu ne peux pas te cacher derrière la fraîcheur. On aurait dû plier le match encore plus. Ou au moins garder ce résultat. C'est un match qu'on a perdu. On va bien travailler dessus pour voir ce qui n'a pas fonctionné mais il faut vite passer à autre chose parce que le temps ne nous permet pas de rester à penser à ça. Mardi, ce sera une autre compétition, un autre contexte. C'est complètement différent. On va se servir de ce match pour revenir à la maison et gagner.» (Site officiel PSG)

Presnel Kimpembe
«Il n'y a pas d'explication, on fait une bonne première période où tout le monde se donne malgré la fatigue et les pépins physiques. Puis on fait vraiment une seconde période catastrophique, c'est inadmissible même, on n'a pas le droit de faire une seconde période comme ça avec une telle équipe et les talents dans l'effectif.
Inquiétant ? Non, car c'est le foot, ça arrive. Il va falloir se relever et lever la tête pour mardi. Une faute professionnelle ? Notre faute, ça c'est sûr .»
(Micro Téléfoot)

CHAMPIONNAT 11ÈME JOURNÉE, MONACO - PARIS S.G. : 3-2
(20/11/2020)

Monaco renverse le Paris Saint-Germain

L'AS Monaco a montré deux visage contre le Paris Saint-Germain.
Un premier énervant, où les passes n'arrivaient pas, et qui offrait des cadeaux à un petit PSG qui n'attendait que ça, scorant à 4 reprises, mais seulement 2 validés par la V.A.R. pour Kylian Mbappé (0-1, 25e et 0-2, 37e sur pénalty).
Un second intéressant, en jouant au ballon, bousculant toujours ces parisiens peu concernés, jusqu'à égaliser avec un doublé de Volland (1-2, 52e et 2-2, 65e) et s'offrir la victoire sur un pénalty de Cesc Fabregas (3-2, 84e).

Pour la rencontre, Niko Kovac devait écarter 3 joueurs. Onyekuru, Pellegri et Sidibé vont en tribune.
Il continue de faire confiance à Mannone dans les buts.
Ballo-Touré est titularisé à gauche, en raison du retour tardif de sélection de Caio, Matsima est placé à droite, Badiashile et Disasi dans l'axe.
Le milieu est inchangé avec Fofana et Tchouaméni dans l'axe, Martins et Diop sur les côtés. En attaque, Geubbels qui suppléé Ben Yedder avec Volland.

Sur le banc, il y a donc Majecki, Caio, Maripán, Pavlovic, Fabregas, Luís, Matazo, Millot et Jovetic.

Pour le PSG, Thomas Tuchel fait confiance à Navas, Kurzawa, Kimpembé, Diallo, Dagba, Rafinha, Danilo, Sarabia, Di Maria, Kean, Mbappé.

Sur le banc, il y a Rico, Bakker, Florenzi, Marquinhos, Fadiga, Paredes, Pembélé, Ruiz, Neymar. Le 3ème gardien Letellier est en tribune.

Les monégasques sont fébriles en ce début de rencontre, jouent bas, et ne sont pas précis dans leurs transmissions.
Mauvaise relance de Mannone vers Matsima, mais Sarabia coupe, et met dans l'axe pour Kean, seul dans l'axe. Il est devancé par Mannone qui plonge dans ses pieds (3e).
L'ASM a du mal à sortir de son camp, et n'arrive pas dans les 20m adverses.
- Diop tente des 25m, mais c'est écrasé et bien à côté (8e).
- Coup-franc à 20m un peu à droite. Kevin Volland le frappe. C'est puissant, mais Navas repousse des poings (10e).

Paris est plus précis dans ses passes, mais pas dans un grand soir non plus.
Di Maria, pressé par la défense, tente sa chance des 25m plein axe. C'est trop à droite (18e).

Monaco joue dans le camp du PSG, mais Fofana perd le ballon à 35m des buts de Navas. Di Maria récupère et transperce la défense monégasque en lançant parfaitement Kylian Mbappé son dos, uniquement poursuivi par Axel Disasi, qui s'applique à ne pas faire faute pour rester sur le terrain. Mbappé se présente face à Mannone qu'il bat d'une frappe croisée sous la barre (0-1, 25e).
Il n'y a pas que Monaco qui fait des erreurs, le PSG aussi, mais les joueurs de Niko Kovac n'en profitent pas.
- Centre de #ballot-toure# pour le second poteau où Kurzawa remet en retrait de la tête pour Navas. Geubbels a senti le coup et vient dévier de la sienne, hors-cadre (32e).
- Offensive du PSG avec Rafinha côté droit qui déborde dans la surface et centre pour le second poteau. Mr Turpin siffle le pénalty car Fofana était en retard sur le centre et a taclé, fauchant le brésilien après son centre (35e).
Kylian Mbappé ne se fait pas prier, et transforme le pénalty en frappant sur la gauche de Vito Mannone, parti du bon côté (0-2, 37e).

Comme à Lyon, l'ASM déjoue en fin de première périoe et continue ses cadeaux :
- Long ballon en profondeur pour Kean, devancé par Badiashile qui met en retrait de la tête... dans la course de Kean qui trompe Mannone (0-3, 39e).
Le but est refusé pour hors-jeu, considérant que le millimètre d'avance de Kean, au moment de la passe de son partenaire, lui a été profitable pour s'emparer du ballon sur la balle en retrait du monégasque... On revient donc à 0-2.
- Centre pour la tête piquée de Kean, qui vient taper la barre, la défense asémiste dégage (44e).
- Le ballon revient vite avec Diallo qui lance dans la profondeur côté droit Mbappé, qui pique son ballon par-dessus Mannone (44e).
But à nouveau refusé pour un hors-jeu plus flagrant, d'une trentaine de cm.

À, la pause, Monaco ne compte que 2 buts de retard, mais c'est face au PSG qui n'a encaissé que 3 buts en 10 journées cette saison.
Niko Kovac effectue 2 remplacements : Fodé Ballo-Touré et Willem Geubbels sont remplacés par Caio Henrique et Cesc Fabregas, en poste pour poste.

Mais ça recommence comme en première période, avec une balle rapidement perdue, qui bénéficie au PSG pour un coup-franc aux 18m. Di Maria le frappe d'une sorte de Panenka, au-dessus (46e).
Les parisiens sont faciles, mais l'AS Monaco se rebiffe enfin, avec Caio Henrique qui apporte sur le flanc gauche.
- Centre de Caio, coupé au premier poteau par Volland, contre par Kimpembé. Le ballon termine à l'extérieur du petit-filet (50e).
Sur le corner, Fabregas trouve encore l'allemand, qui reprend de la tête au premier poteau. Navas est à la parade pour repousser au premier poteau (50e).
- Combinaison Martins pour Fofana en retrait côté droit, qui lui remet dans la surface, qui bénéficie d'un contre favorable sur Kimpembé pour donner à Kevin Volland seul face au but aux 6m. Contrôle, feinte de frappe pour coucher Navas et Volland n'a plus qu'à l'ajuster pour marquer (1-2, 52e).

Monaco reprend espoir et continue d'aller vers l'avant, pour égaliser.
- Percée de Martins, relayée par Fabregas. Le portugais rentre dans la surface, dribble plusieurs joueurs, mais bute sur le dernier, Abdou Diallo, qui intercepte aux 6m (55e).
- Débordement de Kurzawa pour Kean dans la surface, qui reprend du plat du pied, mais tire à côté (63e).
- Attaque monégasque côté gauche. C'est fermé, Diop met en retrait sur Tchouaméni qui adresse une transversale parfaite pour Cesc Fabregas au second poteau, qui devance Navas avec un contrôle orienté parfait pour Kevin Volland, seul devant le but (2-2, 65e).

L'AS Monaco égalise, mais il ne va pas falloir retomber dans les travers de la première mi-temps.
Coup-franc pour Neymar, entré à la 60e à la place de Di Maria. Des 25m dans l'axe, il cherche la lucarne droite de Vito Mannone qui a bien lu la trajectoire et capte (68e).
Tuchel continue de faire tourner son effectif en vue du match de mardi de Ligue des Champions contre Leipzig. Mbappé, Danilo et Kurzawa sont remplacés par Ruiz, Paredes et Bakker (68e).
Ces changements ne changent pas la physionomie de la rencontre, où l'ASM domine.
- Cafouillage devant le but parisien. Volland et Fabregas n'arrivent pas à cadrer. L'espagnol était hors-jeu, sans regret (75e).
- Attaque du PSG côté droit, le centre est dévié par le tacle de Diop sur Kean qui rate son contrôle, donnant dans la course de Sarabia qui tire des 18m. Mannone capte (79e).
- Débordement de Caio pour Fabregas en retrait, qui rate sa frappe qui se transforme en passe pour Volland, surpris. Le ballon lui tape dans les jambes et la défense du PSG dégage (80e).
- Ballon pour Abdou Diallo côté droit de sa surface. Il est seul, tergiverse, marche sur le ballon et l'envoie sur Kevin Volland venu le presser, entre le défenseur et le but.
Diallo tente de se racheter, mais déséquilibre Volland dans la surface. Pénalty et carton jaune (82e).
Cesc Fabregas se prépare à le frapper, mais il devra attendre. Mr Turpin est appelé par la V.A.R., va voir les images et revient... Le pénalty est maintenu, mais Diallo est expulsé (83e).
Cesc Fabregas peut frapper le pénalty. Il prend beaucoup d'élan, ralentit, regarde Navas qui reste au milieu. Il s'avance doucement et frappe fort, sur la droite du gardien, qui attendait pour partir, et ne peut rien faire (3-2, 85e).

Les dernières minutes de changeront pas le score, malgré les entrées de Florenzi pour Rafinha (85e), Florentino Luís, Stevan Jovetic et Eliot Matazo pour Tchouaméni (90e+1), Diop (90e+2) et Martins (90e+4).
L'AS Monaco l'emporte face au leader, en le renversant en 45 minutes.

Cette 3ème victoire consécutive, après Bordeaux (4-0) et Nice (2-1) met l'ASM à la 2ème place du classement provisoire.
Série à poursuivre, toujours au Louis-II, dimanche prochain face à Nîmes.

Pour plus d'info sur la onzième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - PARIS S.G. (J11)
(19/11/2020)


Pour la 11ème journée du championnat de Ligue 1 2020-21, l'AS Monaco FC (6e) reçoit le Paris Saint-Germain FC (1er).

Les deux effectifs ont été perturbés par la trève internationale, et la rencontre n'a pu être préparée normalement, avec ce match avancé à vendredi, en raison de la rencontre de Ligue des Champions mardi du PSG face à Leipzig.

Le PSG reste sur 8 victoires consécutives en L1, depuis les deux défaites inaugurales, mais est en danger en Ligue des Champions avec 2 défaites en 3 matches, son principal objectif à court terme.

Depuis sa lourde défaite à Lyon, l'AS Monaco s'est reprise avec 2 victoires contre Bordeaux et à Nice (2-1), où les monégasques ont aussi rapporté le Covid, pour leur capitaine et buteur, Wissam Ben Yedder.

Diminués, les asémistes vont tenter de conserver leur invaincibilité au Louis-II, où ils ont gagné 3 rencontres face à Nantes (2-1, J03), Strasbourg (3-2, J05), Bordeaux (4-0, J09) et 2 nuls contre Reims (2-2, J01) et Montpellier (1-1, J07).
À l'extérieur, les parisiens ont perdu à Lens (1-0, J02) et enchainé 4 victoires sans prendre de but à Nice (0-3, J04), Reims (0-2, J05), Nîmes (0-4, J07), Nantes (0-3, J09).

Historiquement, le bilan de l'AS Monaco contre le Paris Saint-Germain est positif avec 24 victoires, 13 nuls et 7 défaites (69 buts marqués et 39 encaissés), mais les dernières confrontations sont exclusivement en faveur du PSG.
Sur les 11 derniers PSG - ASM, tous terrains et toutes compétitions confondus, l'ASM a perdu 10 fois et obtenu un nul.
En Principauté, sur les 5 dernières saisons, l'ASM ne l'a emporté qu'une fois (lors du titre de 2017), et perdu 4 fois, encaissant 14 buts pour seulement 5 inscrits.

Niko Kovac sait bien que ce sera tèrs compliqué de l'emporter, mais il veut que ses joueurs fassent le mieux possible.
«La trêve internationale ? C’est une situation particulière pour tous les clubs car la plupart des équipes nationales ont disputé trois rencontres. De notre côté, nous avons encore trois ou quatre joueurs sur le chemin du retour, et comme nous jouons dès vendredi, c’est un peu court en termes de délai. Ce qui est certain, c’est que ceux déjà revenus vont bien, et que ceux restés au Club pendant la trêve ont très bien travaillé.
Pietro Pellegri revenu plus tôt que prévu ? Pietro a eu l’occasion de jouer ses 20 premières minutes avec le maillot de l’Italie, c’est une bonne nouvelle pour lui et pour nous. Il a ressenti une petite douleur, mais il a participé aujourd’hui à la séance collective. Nous sommes dans l’attente, mais nous espérons que tout ira bien et qu’il sera disponible face au PSG.
Pour eux aussi, des joueurs sont absents et reviennent de leurs sélections, en plus des blessures. Nous avons pu voir que Kylian Mbappé a joué contre la Suède et nous nous attendons à affronter la meilleure équipe possible du PSG. Nous savons que les parisiens ont un match très important contre Leipzig en Ligue des Champions la semaine prochaine, mais cela ne change rien, nous devrons être à 100%. Je crois en mes joueurs, l’atmosphère est bonne et jouer face aux meilleurs joueurs du monde est toujours une satisfaction. Nous donnerons tout de la première à la dernière minute.
Wissam Ben Yedder absent ? Quand vous perdez Wissam, c’est toujours un mauvais moment, car c’est notre capitaine, qu’il est international français et a une grande expérience. Mais comme vous le savez, cela fait partie en ce moment de l’actualité et nous ne pouvons pas changer les choses. C’est certain qu’il va nous manquer, que ce soit en tant que buteur, en tant que personne ou bien leader, mais le joueur qui va le remplacer donnera le meilleur. C’est une bonne opportunité pour le reste de l’équipe de montrer nos qualités sans lui. Cela sera certes face au meilleur adversaire du championnat, mais nous avons confiance.
Lors des deux derniers matches, nous avons changé des petites choses, avec succès. Les joueurs se sentent bien dans cette formation et commencent à être rodés. Nous devrons remplacer Wissam mais il ne faut pas tout changer car il n’y a pas de raison de le faire. Pendant le match, nous nous adapterons s’il faut. Nous croyons en nous et en nos qualités, nous verrons désormais comment l’on réagira face à la meilleure équipe du championnat et l’une des meilleures en Europe.
Axel Disasi vice-capitaine ? J’étais certain du choix de Wissam par son expérience et son tempérament, mais je voulais attendre de voir pour mon vice-capitaine. J’ai donc pris cette décision de donner le brassard à Axel deux-trois mois après mon arrivée, car c’est quelqu’un qui travaille dur, fait du très bon travail et est une bonne personne avec beaucoup de caractère. Il veut continuer de progresser, il a des objectifs et de vraies qualités de leader. Nous avons la chance d’avoir deux jeunes défenseurs centraux talentueux. La France a beaucoup de très bons joueurs, spécialement en défense, et je pense qu’il peut prochainement faire partie de la sélection française. Je lui ai dit qu’il représentait le futur de l’AS Monaco et de continuer de travailler comme il le faisait. C’est un grand professionnel qui travaille chaque jour d’arrache-pied, et son tempérament fait que je l’ai choisi.
Kevin Volland ? Il sera l’une de nos armes en attaque face au Paris Saint-Germain. Nous savons que c’est un très bon attaquant, il l’a montré en Allemagne et a déjà marqué deux buts et délivré deux passes décisives depuis le début de la saison. Sur les deux derniers matches, il a joué un peu plus dans l’axe, mais il est très polyvalent car il peut jouer en neuf, dix, ou en électron libre. Nous avons la chance de compter sur lui et ses qualités.
Volland avec Willem Geubbels ? Willem est très jeune mais très talentueux. Quand je suis arrivé, il avait des petits soucis physiques, mais il progresse jour après jour. Il a passé un cap et bénéficie de plus en plus de temps de jeu. Willem est une possibilité pour vendredi, mais je vais laisser Thomas Tuchel réfléchir à ce que l’on va faire et ne pas lui donner d’indices (sourire). Ce qui est certain, c’est qu’il est très rapide et représente une menace pour les adversaires lorsqu’il est lancé. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de joueurs plus rapides que Willem en France et je crois en lui pour le futur.
Sofiane Diop ? Sofiane fait du très bon travail depuis le début de saison. Quand je suis arrivé, il faisait partie du deuxième groupe, mais j’ai immédiatement décelé des qualités dans son profil. Il travaille dur, même parfois un peu trop, donc il faut un petit peu le freiner. Après il est jeune, donc il peut connaître des hauts et des bas, c’est normal. Je suis satisfait de son rendement et de son attitude. Il veut apprendre et il progresse. Sofiane peut encore faire plus, mais il va le montrer dans le futur, je peux vous l’assurer.
Vito Mannone dans les buts ? Certes, il a peut-être une petite responsabilité sur le but encaissé à Nice, mais il a bien joué et nous avons gagné à la fin. J’étais satisfait de sa prestation, il ne faut pas oublier qu’il n’a pas joué pendant six mois. Comme je l’ai déjà dit, Vito est un gardien d’expérience, il sait commander sa défense et les joueurs devant lui. Je suis au bord du terrain pour diriger mes hommes, mais c’est bien d’avoir un autre relai. S’il est en bonne santé, il jouera vendredi.
Les critiques sur Thomas Tuchel ? C’est une question difficile. L’entraîneur est toujours désigné comme responsable. Comme nous le disons en Allemagne, si vous gagnez, ce n’est pas grâce à l’entraîneur, mais lorsque vous perdez, c’est de sa faute. Vous êtes toujours un loser en tant que coach et c’est facile de le pointer systématiquement du doigt. Je connais Thomas, c’est une très bonne personne et un bon entraîneur. Que voulez-vous faire de plus que gagner quatre titres et jouer une finale de Ligue des Champions ? Peut être en gagner cinq avec le Bayern Munich, effectivement (sourire).
Cesc Fabregas ? Cesc est un joueur à part entière de l’équipe et possède de nombreuses qualités. Nous avons changé un peu notre système dernièrement et c’est Aurélien Tchouaméni et Youssouf Fofana qui ont assuré le travail. C’est pour cela qu’il a moins joué sur les deux derniers matches, mais il travaille beaucoup, est très intelligent et a énormément de qualités. Je ne veux pas en dire plus sur le match de vendredi, car Thomas Tuchel pourrait vite être au courant en me lisant (sourire)...»
(Site officiel ASM)

Capitaine en l'absence de Wissam Ben Yedder, Axel Disasi aura fort à faire en défense contre le PSG.
«Envie d’affronter des joueurs comme Neymar et Mbappé ?
C’est vrai que ce sont de très grands joueurs, donc pour le défenseur central que je suis, il est évident que les affronter est une satisfaction. On a envie de jouer ce genre de matches. Même si de manière générale nous avons envie de donner le maximum contre toutes les équipes, c’est d’autant plus vrai lorsque l’on affronte de grands joueurs comme Neymar et Kylian Mbappé.
L'absence de Wissam Ben Yedder ? On a perdu quelques gros joueurs c’est vrai. Mais on sait qu’on a un groupe de qualité et qu’on peut s’appuyer sur chacun des joueurs qui vont remplacer les titulaires habituels. En ce qui concerne Wissam, c’est un joueur de classe mondiale, tout le monde le sait. Sur le terrain il fait parler son expérience et sur ce match là il peut effectivement nous manquer. Mais encore une fois il y a aussi des joueurs de qualité qui vont faire en sorte de le remplacer et de bien figurer.
Vice-capitaine ? Un matin le coach Niko Kovac est venu me voir et m’a expliqué les choses. J’étais très étonné au début, mais cela m’a rendu fier. Je dirais que j’ai franchi un palier en venant ici à Monaco. L’année dernière j’étais plus jeune, je découvrais la Ligue 1, j’avais moins de responsabilités. Avant j’apprenais auprès de Yunis (Abdelhamid), mais aujourd’hui je suis aux côtés de Ruben et Benoît qui connaissent bien la Ligue 1 et Caio qui la découvre, et je me sens aussi bien. Je suis prêt à faire face et à assumer cette nouvelle responsabilité.
Affronter le PSG ? Étant originaire de la région parisienne, c’est sûr que c’est toujours spécial de retrouver le Paris Saint-Germain que j’ai déjà affronté dans les échelons inférieurs, lorsque j’étais en formation. Donc oui effectivement c’est un moment un peu différent pour moi.
Les cas positifs au Covid après le match de Nice ? Quand on a appris qu’il y avait beaucoup de cas positifs à l’OGC Nice, juste après les avoir affrontés, c’était compliqué. On s’est posé des questions. D’autant que Wissam a dû quitter l’équipe de France quelques jours après l’avoir rejoint. Mais le Club a très bien réagi, il faut savoir que les règles pendant la trêve étaient très strictes. Nous nous sommes entraînés par petits groupes, et nous avions interdiction de nous doucher au centre d’entraînement, pour limiter les risques.
L'Équipe de France ? Si je me lève le matin, c’est pour être récompensé. Mais pour le moment, l’équipe de France n’est pas vraiment encore dans mon esprit. Je me concentre sur mon club, et suivant mes performances peut-être que la sélection viendra plus tard. Monaco est un club avec une très grosse exposition. Il y a toujours eu beaucoup de joueurs internationaux ici. Quand on a vu que Ruben Aguilar était appelé la semaine dernière, on était tous très contents pour lui. Et si je suis appelé dans le futur je serai très heureux de répondre également à l’appel du sélectionneur.
Si le match de Lyon a-t-il été un déclic pour l’équipe ? Après ce match-là il y a eu beaucoup de discussions entre nous et avec le coach. On a vu ce qu’il ne fallait pas refaire et je pense qu’on a eu la meilleure réaction ensuite contre Bordeaux et Nice. On doit s’appuyer là-dessus pour les prochains matches, pour tenter de continuer sur une belle série.
Kevin Volland est un joueur avec une grosse qualité technique et de finition. On a tous confiance en lui, en ses qualités d’attaquant. A lui de mettre des buts pour que cela confirme la bonne impression qu’il a laissé jusqu’à maintenant. C’est quelqu’un qui discute avec tout le monde dans le vestiaire, il s’est vraiment bien intégré, que ce soit avec ceux qui parlent français ou bien les étrangers, les joueurs expérimentés ou bien les jeunes. Donc tout le monde est content d’évoluer avec lui, que ce soit sur ou en dehors du terrain.»
(Site officiel ASM)

Contre le PSG, Niko Kovac déplore plusieurs absences : Ruben Aguilar (suspendu), Benjamin Lecomte (blessé) et Wissam Ben Yedder (Covid) en plus de Aleksandr Golovin toujours absent.
Le coach croate a convoqué 23 joueurs, soit la totalité de son groupe habituel.

Le coach allemand Thomas Tuchel est revenu sur la nomination de Niko Kovac à la tête de l'ASM.
«Quand j’ai appris qu’il rejoignait Monaco, j’étais très curieux car je le connais. Il a fait du bon travail à Francfort puis à Munich. On connaît Monaco, qui a produit beaucoup de joueurs talentueux. Niko a la même mentalité. Il aime jouer différents types de football mais aime pratiquer un jeu attractif, avec succès. Monaco possède un bon effectif, c’est donc un bon challenge.
Ce qu’il a dit à mon sujet ? C’était une grande surprise. On se connaît très bien, on a beaucoup joué l’un contre l’autre. C’est un entraîneur fort, courageux, avec un plan clair sur le terrain. Jouer contre son équipe est toujours compliqué. Elle est très disciplinée et physique. Ce mélange entre Monaco et lui est très intéressant. Cela peut vouloir dire une grande concurrence pour nous. Mais c’est bien, cela peut nous permettre de grandir aussi.
Monaco puis Leipzig ? C’est un passage délicat, très important. On peut le dire, ce n’est pas un secret. On a d’abord un match difficile à Monaco. Ça l’est toujours là-bas car cette équipe a beaucoup de qualités. C’est toujours une des rencontres les plus difficiles en France. En même temps, nous sommes dans une position compliquée en Ligue des Champions, et nous voulons absolument gagner contre Leipzig. Il faudra donc gérer les temps de jeu pour avoir l’équipe la plus fraîche possible mardi soir. C’est le plus important pour nous, c’est clair.
Kylian Mbappé est revenu avec un bel état d’esprit, c’est très important. Je suis heureux qu’il ait joué trente minutes mardi. Il y a eu une bonne communication entre l’Équipe de France et nous. On savait ce qu’il faisait à l’entraînement. Il s’est entraîné avec nous mercredi. C’est très bien, je suis confiant sur le fait qu’il puisse jouer vendredi. On va décider combien de minutes il disputera, mais il se sent bien.
Concernant Neymar, c’est un peu plus compliqué car il n’a pas joué avec le Brésil. Il est avec nous depuis mercredi, mais il a uniquement pris part à la première partie de l’entraînement. On va essayer d’accélérer ce jeudi, de faire un peu plus. Il est possible qu’il joue quelques minutes vendredi, mais on va attendre l’entraînement d’aujourd’hui.
» (Site officiel PSG).

Tuchel déplore aussi de nombreuses absences avec les blessures de Draxler, Gueye, Kherer et Bernat, auxquels il faut ajouter Herrera, Icardi et Verratti, ménagés pour Leipzig.
Neymar et Kean (incertains), Marquinhos, Di Maria et Paredes (rentrés tardivement d'Amérique du Sud) sont dans les 21 convoqués., où sont bien présents Layvin Kurzawa, Abdou Diallo et Kylian Mbappé.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Paris Saint-Germain.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Majecki, Mannone, Badiashile, Ballo-Touré, Caio, Disasi, Maripán, Matsima, Pavlovic, Sidibé, Diop, Fabregas, Fofana, Luís, Martins, Matazo, Millot, Onyekuru, Tchouaméni, Geubbels, Jovetic, Pellegri, Volland.

Pour Paris S.G. : Navas, Rico, Letellier, Bakker, Dagba, Diallo, Florenzi, Kimpembé, Kurzawa, Marquinhos, Danilo, Fadiga, Paredes, Pembélé, Rafinha, Ruiz, Di Maria, Kean, Mbappé, Neymar, Sarabia.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 18/11
(18/11/2020)





Les résultats du jour

  • À Portimão, pour la dernière journée des éliminatoires de l'Euro U21, le Portugal et les Pays-Bas se disputaient la première place honorifique, les deux pays étant qualifiés pour la phase finale.
    Défaits 2-4 à l'aller, Florentino Luís (titulaire) et ses coéquipiers ont gagné 2-1, buts aux 2e (1-0), 42e (1-1) et 53e (2-1), pour terminer 2e avec 9 victoires et 1 défaite.

  • À Belgrade pour la Ligue B groupe 3, la Serbie a écrasé la Russie, privée de plusieurs titulaires dont Aleksandr Golovin.
    Les serbes qui devaient gagner en espérant un faux-pas de la Turquie pour éviter la rélégation en Ligue C, ont fait le travail en première période avec 4 buts de Radonjic (1-0, 10e), Jovic (2-0, 25e), Vlahovic (3-0, 41e) et Jovic (4-0, 45e+1).
    En seconde période, Mladenovic (5-0, 64e) a encore trouvé la faille.
    Remplaçant, Strahinja Pavlovic a quitté le banc serbe à la 90e.

    La défaite russe profite à la Hongrie, vainqueur de la Turquie 2-0, qui s'empare de la première place.

    Au classement : 1er Hongrie 11 pts, 2e Russie 8 pts, 3e Serbie 6 pts, 4e Turquie 6 pts.

  • À Sarajevo, pour la dernière journée de la Ligue des Nations A, groupe 1, la Bosnie-Herzégovine sure de terminer à la 4ème place a perdu à domicile face à l'Italie qui devait l'emporter pour s'assurer la première place.
    Sans Pietro Pellegri blessé et rentré à Monaco, ni Stephan El Shaarawy, les italiens se sont imposés 0-2, buts de Belotti (0-1, 22e) et Berardi (0-2, 68e).

    Pour l'autre match de la poule, la Pologne a longtemps mené contre les Pays-Bas, mais a perdu 1-2, buts de Jozwiak (1-0, 6e), Depay sur pénalty (1-1, 77e) et Wijnaldum (1-2, 84e).
    Kamil Glik a joué toute la partie.

    Au classement : 1er Italie 12 pts, 2e Pologne 10 pts, 3e Pays-Bas 8 pts, 4e Bosnie-Herzégovine 2 pts.

  • Chez les anciens de l'ASM, Youri Tielemans a mis la Belgique sur orbite en scorant dès la 3ème minute face au Damemark, à Bruxelles.
    Si Wind a égalisé (1-1, 17e), Lukaku a donné la victoire aux belges avec un doublé (2-1, 56e et 3-1, 70e), s'assurant la première place face à son adversaire du soir qui devait l'emporter.
    La fin de rencontre a été marquée par deux nouveaux buts, dont un gag sur une passe en retrait de Nacer Chadli, titulaire, pour Courtois, qui lève trop son pied et ne contrôle par le ballon qui rentre dans son but (3-2, 86e). Heureusement De Bruyne (4-2, 87e) redonne deux buts d'avance aux "Diables Rouges".
    Dans l'autre match, l'Angleterre a gagné 4-0, piur l'honneur face à l'Islande.
    Au classement : 1er Belgique 15 pts, 2e Danemark 10 pts, 3e Angleterre 10 pts, 4e Islande 0 pt.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 17/11
    (17/11/2020)



    Les résultats du jour

  • À Lodz en éliminatoires de l'Euro U21, la Pologne a battu la Lettonie, 3-1.
    Avec Radoslaw Majecki titulaire dans les buts, les polonais se sont imposés 3-1, buts aux 48e, 61e et 71e contre un but lettons à la 89e.
    La Pologne termine 2e de sa poule, mais devrait tout de même être qualifié pour la phase finale, dans les 5 meilleurs deuxièmes.

  • Au Caire, l'Égypte, recevait le Brésil version olympique.
    Avec Caio Henrique titulaire, les brésiliens ont ouvert le score à la 16e et encaissé deux buts au retour des vestiaires (47e et 55e).
    Remplacé à la 74e, Caio Henrique a vu ses partenaires ne pouvoir remonter au tableau d'affichage et s'incliner 1-2.

  • À Saint-Denis, pour la Ligue des Nations, la France était sure de terminer à la première place avant de recevoir la Suède, qui jouait sa survie dans la Ligue A.
    Didier Deschamps était privé de Wissam Ben Yedder qui a dû rentrer en Principauté (cause COVID), et a choisi de mettre Anthony Martial, Kylian Mbappé et Ruben Aguilar sur le banc.
    Les "Bleus" ont mal débuté, encaissant un but de Claesson (0-1, 5e), mais ont vite renversé la situation par Giroud (1-1, 16e) et Pavard (2-1, 36e).
    Après l'entrée de Kylian Mbappé (58e), la France creuse l'écart sur une passe du parisien pour Giroud (3-1, 59e), mais la Suède pousse en fin de partie et arrive à revenir à un but par Quaison (3-2, 88e).
    Connaissant le résultat de l'autre rencontre, les scandinaves se jettent vers l'avant pour égaliser, et sur le dernier coup-franc du match, le portier monte, la France part en contre et Coman marque dans le but vide (4-2, 90e+5).

    La Suède devait faire mieux que la Croatie, qui recevait le Portugal.
    Les croates a ouvert le score par Kovacic (1-0, 29e), mais l'expulsion de Rog en début de seconde période (51e) a tout changé.
    En moins de 10 minutes, les lusitaniens prennent l'avantage par Dias (1-1, 52e) et Félix (1-2, 60e), mais Kovacic répond (2-2, 65e).
    Dans les derniers instants, le Portugal remporte la rencontre avec un nouveau but de Félix (2-3, 90e), provoquant l'offensive de dernière minute des suèdois à Saint-Denis.
    Côté Croatie, Mario Pasalic a débuté et a été remplacé à la 64e.
    Chez les portugais, João Moutinho a joué toute la partie, Bernardo Silva est entré à la 71e.

  • En tête de sa poule, le Monténégro devait battre Chypre pour monter en Ligue B.
    Avec Stevan Jovetic, titulaire et capitaine, le Monténégro s'est baladé. Le monégasque a été buteur (1-0, 14e) et passeur décisif sur les deux derniers buts de la rencontre de Boljevic (3-0, 28e) et Mugosa (4-0, 60e), l'autre but a été inscrit par Boljevic (2-0, 25e).
    Stevan Jovetic a été remplacé à la 61e.

  • En éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, zone Amérique du Sud, le Venezuela a battu le Chili de Guillermo Maripán, titulaire et averti à la 8e, 2-1 buts de Del Pino (1-0, 9e), Vidal (1-1, 15e) et Rondon (2-1, 81e).

    Dans le même temps, la Colombie de James Rodriguez a été écrasée 6-1 en É,quateurn James a marqué sur pénalty (4-1, 45e).
    Au Pérou, l'Argentine s'est imposée 2-0, buts de Gonzalez (0-1, 17e) et Martinez (0-2, 28e).
    Lucas Ocampos est entré à la 57e.

    Au classement, après 4 journées (4 qualifiés, 1 barragiste) : 1er Brésil 12 pts, 2e Argentine 10 pts, 3e Equateur 9 pts, 4e Paraguay 6 pts, 5e Uruguay 6 pts, 6e Chili 4 pts, 7e Colombie 4 pts, 8e Vénézuéla 3 pts, 9e Pérou 1 pt, 10e Bolivie 1 pt.

  • À Séville, en Ligue des Nations, l'Allemagne ne devait pas perdre en Espagne pour se qualifier pour la "finale à 4".
    Et ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé, l'Allemagne étant balayée par les epsgnols, 6-0, buts de Morata (1-0, 17e), Torres (2-0, 33e), Rodri (3-0, 38e), Torres (4-0, 55e et 5-0, 71e), Oyarzabal (6-0, 89e).
    Benjamin Henrichs a participé à la débacle en entrant à la 76e.

  • SÉLECTIONS : LE RÉSULTAT DU 16/11
    (16/11/2020)
    Le résultat du jour

    Pour le dernier match des éliminatoires de l'Euro U21, à Caen, la France recevait la Suisse, avec pour unique enjeu, la première place.
    Déjà qualifiés, avec la Hongrie, la Slovénie (pays organisateurs), l'Angleterre, la Russie, l'Espagne, le Danemark, l'Italie, les Pays-Bas et le Portugal, les français devaient battre les helvètes sur le score de 2-0, 3-1 (score à l'aller en faveur des suisses, mais la France est devant à la différence de but générale) ou par 3 buts d'écart pour terminer à une honorifique première place.

    Avec Benoît Badiashile et Romain Faivre, titulaires, les "Bleuets" ont parfaitement débuté, faisant leur retard avec un doublé d'Édouard (1-0, 18e et 2-0, 23e), sans oublier un poteau à la 27e.
    La dernière demi-heure, la France la joue à 10 après l'expulsion de Dagba (59e), et les français encaissent un but en fin de partie par Imeri (2-1, 88e).
    Les Espoirs français mettent un dernier coup de collier et arrachent la victoire 3-1, et la première place, avec un but de Kolo Muani (3-1, 90e+2).
    Faivre a été remplacé à la 76e, et a rejoint Ibrahima Diallo sur le banc des remplaçants.

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 15/11
    (15/11/2020)

    Les résultats du jour

  • À Parchal, en éliminatoires de l'Euro U21, le Portugal s'est qualifié pour la phase finale en dominant Chypre, 2-1, avec des buts d'Artymatas (0-1, 2e), Fernandes sur pénalty (1-1, 45e+1) et Queiros (2-1, 68e).
    Florentino Luís a joué toute la rencontre.

  • À Budapest, pour le compte de la Ligue des Nations, Ligue B groupe 3, la Hongrie et la Serbie se sont quittés sur un nul, 1-1, buts de Radonjic (0-1, 17e) et Kalmar (1-1, 39e).
    Strahinja Pavlovic est resté sur le banc serbe.

    Dans la même poule, la Turquie a dominé la Russie 3-2, toujours privée de Aleksandr Golovin.

    Au classement : 1er Russier 8 pts, 2e Hongrie 8 pts, 3e Turquie 6 pts, 4e Serbie 3 pts.

  • À Reggio Emilia, en Ligue A groupe 1, l'Italie a pris la première place en battant la Pologne, 2-0, buts de Jorginho sur pénalty (1-0, 27e) et Berardi (2-0, 84e).
    Sur la pelouse, pas de Pietro Pellegri (pas sur la feuille de match) mais Stephan El Shaarawy est entré à la 89e.
    Kamil Glik a joué toute la partie, que les polonais ont terminé à 10 avec l'expulsion de Goralski (77e).

    Au classement : 1er Italie 9 pts, 2e Pays-Bas 8 pts, 3e Pologne 7 pts, 4e Bosnie-Herzégovine 2 pts.

  • À Minsk, en Ligue C groupe 4, la Biélorussie a dominé la Lituanie, 2-0, buts de Yablonski (1-0, 5e) et Ebong (2-0, 20e)

    Au classement : 1er Biélorussie 10 pts, 2e Albanie 8 pts, 3e Lituanie 5 pts, 4e Kazakhstan 4 pts.

  • Chez les anciens monégasques, en Ligue A groupe 2, la Belgique a dominé l'Angleterre 2-0, buts de Tielemans (1-0, 10e) et Mertens (2-0, 24e).
    Si Nacer Chadli est resté sur le banc, Youri Tielemans a joué les 90 minutes.

    Au classement, 1er Belgique 12 pts, 2e Danemark 10 pts, 3e Angleterre 7 pts, 4e Islande 0 pt.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 14/11
    (14/11/2020)


    Les résultats du jour

  • En éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 à Santiago, le Chili a battu le Pérou avec un doublé de Vidal (1-0, 20e et 2-0, 35e).
    Titulaire en défense, Guillermo Maripán a joué toute la rencontre.

    Au classement de la zone Amérique du Sud, après 3 journées :
    1er Brésil 9 pts, 2e Argentine 7 pts, 3e Equateur 6 pts, 4e Uruguay 6 pts, 5e Paraguay 5 pts, 6e Chili 4 pts, 7e Colombie 4 pts, 8e Pérou 1 pt, 9e Vénézuéla 0 pt, 10e Bolivie 0 pt.

  • En amical au Caire (Egypte) pour préparer les J.O. de Tokyo qui doivent avoir lieu l'année prochaine, le Brésil a battu la Corée du Sud, 3-1.
    Caio Henrique a joué toute la rencontre.

  • À Zapresic en Croatie, pour le compte de la Ligue des Nations C groupe 1, l'Azerbaïdjan a tenu le Monténégro en échec, 0-0.
    Titulaire, Stevan Jovetic et ses partenaires ont joué à 10 une période, après le rouge d'Ivanovic (45e+2). Jovetic a été remplacé à la 90e+3.

    Avec la victoire de Chypre sur le Luxembourg 2-1, le classement est le suivant :
    1er Monténégro 10 pts, 2e Luxembourg 9 pts, 3e Azerbaïdjan 5 pts, 4e Chypre 4 pts.

  • À Lisbonne, pour le compte de la Ligue des Nations A groupe 3, le Portugal affrontait la France.
    Didier Deschamps devait se passer de Wissam Ben Yedder (COVID) et Kylian Mbappé (blessé). Il a aligné Anthony Martial an attaque et laissé Ruben Aguilar sur le banc.
    L'attaquant n'a pas été en réussite, se procurant de grosses occasions, butant sur le gardien (12e), a placé une tête sur le poteau (30e), et coupé un ballon d'un tacle aux 6m, encore repoussé par Rui Patricio (41e).
    Anthony Martial a été remplacé à la 78e.
    Les "Bleus" ont gagné grâce au but de Kanté (0-1, 53e), et se sont qualifiés pour la phase finale de la Ligue des Nations.
    Les portugais ont joué avec Bernardo Silva, remplacé à la 72e minute, qui marque aussi l'entrée de João Moutinho, qui a obligé Lloris à une envolée (75e) sur une frappe lointaine et puissante.

    Dans l'autre match, la Suède a battu la Croatie, 2-1, buts de Kulusevski (1-0, 36e), Danielson (2-0, 45e+2) pour son équipe et contre elle (2-1, 82e).
    Sur le banc, Mario Pasalic est entré à la 63e.

    Au classement, 1er France 13 pts, 2e Portugal 10 pts, 3e Suède 3 pts, 4e Croatie 3 pts.

  • Dans le groupe 4 de la LN A, l'Allemagne a battu l'Ukraine, 3-1.
    Les visiteurs ont ouvert le score par Yaremchuk (0-1, 12e), les allemands ont répondu par Sané (1-1, 23e) et Werner (2-1, 33e et 3-1, 64e).
    Benjamin Henrichs est resté sur le banc des remplaçants.

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 12/11
    (12/11/2020)

    Les résultats du jour

  • À Portimão, en éliminatoires de l'Euro U21, le Portugal a battu la Biélorussie, 3-0.
    Avec Florentino Luís titulaire devant la défense, les portugais se sont imposés avec un csc de Prischepa (1-0, 3e) et deux pénalties de Vieira (2-0, 19e) et Ramos (3-0, 90e).
    Au classement, les Pays-Bas et le Portugal se disputent la première place, mais les deux formations sont qualifiés pour l'Euro l'été prochain.

  • À Vaduz, toujours en éliminatoires de l'Euro U21, le Liechtenstein n'a pas tenu longtemps face à la France, victorieuse 0-5.
    Dagba (0-1, 3e), Faivre (0-2, 5e), Badiashile (0-3, 17e), Reine-Adélaïde (0-4, 57e), Lihadji (0-5, 80e).
    Chez les "Bleuets", Ronaël Pierre-Gabriel n'a pas été inscrit sur la feuille de match. Ibrahima Diallo est entré à la 63e, Romain Faivre a été remplacé à cette même minute, Benoît Badiashile a joué toute la partie.
    Au classement, la Suisse compte 3 points d'avance sur la France avant la "finale", lundi.
    En attendant, les deux équipes sont qualifiés pour la phase finale de l'Euro.

  • En éliminatoires de l'Euro 2020 qui se jouera... en 2021, les 4 derniers matches de barrages se jouaient ce soir.
    - À Belgrade, sans Strahinja Pavlovic écarté de la feuille de match, la Serbie et l'Ecosse ont dû batailler jusqu'aux tirs-au-buts, après les réalisation de Christie (0-1, 52e) et Jovic (1-1, 90e). Les écossais se sont qualifiés ppur l'Euro, 5-4.
    - À Tblissi, la Géorgie a été éliminée par la Macédoine du Nord, 0-1, but de Pandev (56e).
    - À Budapest, la Hongrie a renversé l'Islande, 2-1, buts de Sigurdsson (0-1, 11e), Négo (1-1, 88e) et Szoboszlai (2-1, 90e+2).
    - À Belfast, l'Irlande du Nord a contraint la Slovaquie à la prolongation, mais les locaux se sont inclinés 1-2, buts de Kucka (0-1, 17e), Skriniar contre-son-camp (1-1, 88e) et Duris (1-2, 110e).

  • SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 11/11
    (11/11/2020)
    Les résultats du jour

  • En amical à Podgorica, le Monténégro et le Kazakhstan se sont quittés sur un score vierge, 0-0.
    Remplaçant, Stevan Jovetic est entré à la 56e, sans parvenir à trouver la faille.

  • En amical à Vilnius, la Lituanie a dominé les Îles Féroé, 2-1, avec un doublé de Sirgedas (1-0, 42e et 2-0, 45e+1) contre un but de Vatnhamar (2-1, 90e+2).
    Edgaras Utkus a participé à la rencontre, entrant à la 68e.

  • En amical à Florence, l'Italie a cartonné contre l'Estonie, 4-0, buts de Grifo (1-0, 14e), Bernardeschi (2-0, 27e), et deux penalties de Grifo (3-0, 75e) et Orsolini (4-0, 86e).
    Membres de la liste élargie à 41 joueurs, Pietro Pellegri et Stephan El Shaarawy ont quitté le banc pour entrer aux 71e et 80e.

  • En amical au Stade de France, la France a bien débuté face à la Finlande, mais les joueurs de Didier Deschamps sont restés muets et se sont faits surprendre par deux buts de Forss (0-1, 28e) et Valakari (0-2, 31e), qui ont parfaitement profité des erreurs des "Bleuts".
    Wissam Ben Yedder a débuté et a été remplacé à la 57e, minute où est entré Anthony Martial.
    Ruben Aguilar a fêté sa première sélection en entrant à la 71e, Kylian Mbappé est resté en tribune, blessé.
    C'est la première fois que la France ne gagne pas contre la Finlande, en 9 confrontations.

  • Chez les anciens monégasques, toujours en amical :
    - À Istanbul, la Turquie et la Croatie se sont quittés sur un 3-3, buts de Tosun sur pénalty (1-0, 23e), Budimir (1-1, 32e), Türüç (2-1, 41e), Pasalic (2-2, 53e), Brekalo (2-3, 56e) et Ünder (3-3, 58e).
    Mario Pasalic a débuté la rencontre et a été remplacé à la 77e.

    - À Lisbonne, le Portugal s'est baladé contre Andorre, 7-0, buts de Neto (1-0, 8e), Paulinho (2-0, 29e), Sanches (3-0, 56e), Paulinho (4-0, 61e), un csc de Garcia (5-0, 76e), Ronaldo (6-0, 85e) et Félix (7-0, 88e).
    Capitaine, João Moutinho a été remplacé à la 74e, Bernardo Silva est entré à la 46e.

    - À Chorzow, la Pologne a dominé l'Ukraine avec deux buts de Piatek (1-0, 40e) et Moder (2-0, 63e).
    Kamil Glik est resté sur le banc.

    - À Leipzig, l'Allemagne a battu la République Tchèque, 1-0, but de Waldschmidt (13e).
    Benjamin Henrichs est resté sur le banc allemand.

    - À Louvain, la Belgique a renversé la Suisse qui avait ouvert le score par Mehmedi (0-1, 12e), mais Batshuayi a inscrit un doublé (1-1, 49e et 2-1, 70e) pour offrir la victoire aux "Diables Rouges".
    Titulaire, Nacer Chadli a été remplacé à la 58e, Youri Tielemans est entré à la 46e.

  • LIGUE 1, 10ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (08/11/2020)
    Les résultats de la 10ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-1 

    Vendredi à 21h00, Strasbourg (19e) a perdu pour la 8ème fois en 10 journées, cette fois à domicile contre Marseille (5e) sur un but de Sanson (0-1, 72e).
    Les alsaciens étaient encore privés de Jean-Eudes Aholou, toujours forfait pour covid.
    Pour une fois titulaire ches les phocéens, Valère Germain a été remplacé à la 81e.

     0-2 

    Samedi à 17h00, Bordeaux (12e) n'est toujours pas remis de sa claque au Louis-II, et a perdu à domicile contre Montpellier (9e), encaissant ses premiers buts à la maison en 6 matches, par Mollet (0-1, 49e) et Delort (0-2, 66e).

     3-0 

    Samedi à 21h, le Paris S.G. (1er) a conforté sa première place en dominant Rennes (3e) avec des buts de Kean (1-0, 11e), et Di Maria (2-0, 21e et 3-0, 73e).
    Les défenseurs Layvin Kurzawa (averti à la 86e) et Abdou Diallo ont joué toute la partie, au contraire de Kylian Mbappé, blessé.

     3-2 

    Dimanche à 13h00, Brest (14e) a battu Lille (2e), qui a concédé sa première défaite en L1 de la saison, grâce à 3 buts marqués en première période par Pierre-Gabriel (1-0, 15e), Perraud (2-0, 19e) et Cardona (3-0, 42e).
    Les lillois sont revenus à un but, avec un doublé de Yilmaz (3-1, 45e+3 sur pénalty et 3-2, 57e).
    Les 3 joueurs du SB29 passés par l'ASM ont tous débuté la rencontre : Ronaël Pierre-Gabriel, Romain Faivre et Irvin Cardona (remplacé à la 78e).

     1-1 

    Dimanche à 15h00, Metz (7e) et Dijon (20e) ont chacun marqué un but par Baldé (0-1, 13e) et Yade (1-1, 21e) et vu un pénalty arrêté par le portier adverse.
    Le premier a été frappé par Nguette et repoussé par Racioppi (7e), le second par Baldé et stoppé par Oukidja (30e).
    Chez les lorrains, Marc-Aurèle Caillard est resté sur le banc, Kévin N'Doram n'est toujours pas remis de sa blessure.
    Chez les bourguignons, le changement d'entraîneur n'a pas changé le devenir d'Arthur Zagré, resté une fois de plus sur le banc.
    Jonathan Panzo était lui suspendu.

     4-4 

    Match fou entre Lens (10e) et Reims (15e), après le but de Banza (1-0, 21e).
    En seconde période, les champenois égalisent rapidement par Cafaro (1-1, 47e) et prennent l'avantage sur un but de Dia, avec une erreur de Leca (1-2, 54e).
    Suivent deux csc, le premier égalisateur de Foket (2-2, 77e), puis Reims reprend les devants avec celui de Medina (2-3, 79e), vite suivi par un nouveau but de Dia (2-4, 81e).
    Les deux buts à l'entrée de la dernière minute sont réduits à néant par le doublé de Sotoca (3-4, 90e et 4-4, 90e+1), et encore un pénalty est sifflé pour les artésiens à la 90e+6, mais annulé par la VAR.
    Corentin Jean a participé à la remontée du RCL, en entrant à la 79e.

     1-5 

    Nîmes (18e) a été balayé par Angers (11e) aux Costières.
    Pereira Lage a marqué dès l'entame (0-1, 1e), Bahoken a inscrit un doublé (0-2, 23e et 0-3, 56e), les angevins ont aggravé le score sur un pénalty de Diony (0-4, 82e).
    Les "Crocos" pensaient avoir clos la marque dans le temps additionnel par Koné qui sauvait l'honneur (1-4, 90e+2), mais Cabot a marqué peu après le 5ème but scoïste (1-5, 90e+4).
    L'angevin Thomas Mangani a débuté le match. Il a été averti à la 17e et remplacé à la 84e.

     0-2 

    Lorient (16e) et Nantes (17e) se sont départagés en fin de match, avec deux buts des "Canaris" Bamba (0-1, 80e) et Blas (0-2, 83e).
    Chez les "Merlus", Paul Nardi a joué dans le but, Yoann Etienne était absent de la feuille de match.
    Côté nantais, Dennis Appiah a joué toute la partie, qu' suivi Jean-Kévin Augustin depuis le banc.

     1-2 

    Dimanche à 17h00, Nice (4e) a été logiquement battu par l'AS Monaco (8e), qui a ouvert le score par Axel Disasi (0-1, 23e) et doublé la mise par Sofiane Diop (0-2, 53e), avant la réduction du score de Lees-Melou (1-2, 69e).
    Khéphren Thuram a débuté le match et a été remplacé à la mi-temps. Rony Lopes est entré à la 67e.

     2-1 

    A 21h, Lyon (6e) l'a emporté contre Saint-Etienne (13e).
    Les hommes de Claude Puel avaient pourtant ouvert le score sur un csc de Lopes (0-1, 40e), mais l'entrée du lyonnais Kadewere a renversé le derby, avec un doublé (1-1, 65e et 2-1, 74e).
    Les "Verts" auraient pu arracher le nul sur un pénalty, mais Bouanga l'a tiré à côté (88e).

    Au classement des buteurs, Dia (Reims) a pris seul la tête du classement avec 8 buts.
    Il devance :
    - Mbappé (Paris S.G.) avec 7 buts,
    - Wissam Ben Yedder (AS Monaco), Niane (Metz) et Yilmaz (Lille) avec 6 buts,
    - Depay (Lyon) avec 5 buts,
    - Bahoken (Angers), Bamba (Lille), Delort (Montpellier), Ganago & Kakuta (Lens), Toko Ekambi (Lyon), Wissa (Lorient), avec 4 buts.
    - 20 joueurs dont Faivre (Brest) avec 3 buts,
    - 37 joueurs dont Benoît Badiashile, Sofiane Diop, Axel Disasi & Kevin Volland (AS Monaco), Cardona (Brest) avec 2 buts.
    - 65 joueurs dont Ruben Aguilar, Willem Geubbels & Gelson Martins (AS Monaco), Aholou (Strasbourg), Germain (Marseille), Lopes (Nice), Mangani (Angers), Pierre-Gabriel (Brest) et Thuram (Nice) avec 1 but.
    - 11 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE NICE - MONACO (1-2)
    (08/11/2020)

    Niko Kovac
    «Cela faisait cinq saisons que l’AS Monaco ne l’avait pas emporté à Nice, donc c’est une belle satisfaction pour l’équipe et les supporters. J’adresse mes félicitations à mes joueurs qui ont joué un très bon football, notamment dans les trente premières minutes lors desquelles nous avons frôlé la perfection. Nous avons su nous créer beaucoup d’occasions et sommes logiquement parvenus à ouvrir la marque. Je pense que cette victoire est méritée. Nous avons désormais cette pause pour nous reposer et préparer ce match face à Paris.
    Un regret de ne pas s'être mis à l’abri plus tôt dans le match ? C’est certain que l’on aurait certainement pu clore les débats plus tôt mais cela fait partie de l’apprentissage. Nous avons été habiles en contre, mais malheureusement nous avons manqué de chance car nous avons touché trois fois les montants et eu plusieurs autres occasions franches avec Wissam Ben Yedder, Pietro Pellegri ou encore Willem Geubbels.
    Pourquoi avoir titularisé Vito Mannone ? J’ai été contraint de changer de gardien suite à la blessure de Benjamin Lecomte. J’ai fait ce choix car Vito présente plus de garanties en termes d’expérience par rapport à Radoslaw qui est un jeune gardien, et que nous avons une charnière centrale qui est déjà très jeune avec Benoît Badiashile et Axel Disasi. Il a peut-être commis une petite erreur sur ce but, mais il faut surtout s’attarder ce soir sur les nombreuses bonnes choses que nous avons effectuées plutôt que ce fait de match, d’autant plus qu’il y a peut-être une position de hors-jeu.
    Lorsque vous voyez que votre adversaire passe dans un autre système pour se protéger, c’est bon signe. Je suis satisfait ce soir car une nouvelle fois nous avons eu un bloc équipe très compact et su mettre de l’agressivité et de l’intensité. A l’exception du match de Rennes, je pense que nous avons toujours eu la possession du ballon. Dans l’ensemble, je suis très heureux, car on ne peut pas s’attendre de venir jouer à Nice, qui joue la Ligue Europa, et dominer toute la rencontre. Nous n’avons concédé qu’une seule occasion à nos adversaires sur les deux derniers matches, c’est le signe que nous progressons, tant sur l’aspect défensif que l’aspect offensif.»
    (Site officiel ASM)

    Patrick Vieira
    «C'est une grosse déception et une frustration. Nous sommes passés à côté de ce qu'on voulait mettre en place. On a vu dans notre entame un manque d'agressivité. On l'a de nouveau ressenti. On doit travailler tous là-dessus.
    Le plan de jeu préparé ? Cela n'a pas d'importance. Sur le terrain, il faut de la conviction. Nous avons été battus par une équipe qui nous a été supérieure. Cela ne remet pas en cause ce que nous travaillons depuis la reprise. Nous ne sommes pas la meilleure équipe mais nous sommes loin d'être la plus mauvaise.
    Les fautes défensives ? Un manque de concentration. Ces erreurs compliquent les choses, elles nous feront grandir. Le problème de l'état d'esprit n'est pas nouveau. Il est en nous. Nous devons tous être plus exigeants. Mettre Morgan (Schneiderlin) au centre de la défense à trois, c'était compliqué. Il a manqué de repères. Dans la première demi-heure, il y a eu des boulevards dans notre surface. Heureusement, Walter a été déterminant.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Axel Disasi
    «Sur les deux derniers matches on voit qu’on est plus solides défensivement. On concède beaucoup moins d’occasions et je trouve que ce système en 4-4-2 convient mieux à l’équipe effectivement. On arrive aussi à créer du danger offensivement, donc on est très heureux d’avoir remporté ce derby.
    Comme tous les matches on a observé cette équipe de Nice avant la rencontre. On avait identifié qu’il fallait profiter des espaces derrière le milieu de terrain de l’OGCN. Ensuite personnellement je suis très content de marquer sur coup de pied arrêté, c’est quelque chose qu’on travaille et on sait qu’on est forts sur cette phase.
    La trêve internationale casse un peu notre dynamique c’est vrai, mais en même temps elle va nous permettre de bien se reposer pour revenir dans deux semaines et affronter le Paris Saint-Germain lors de la prochaine journée.
    Buteur ? J’ai déjà passé mon total de la saison dernière avec ce deuxième but. Il faut que je continue sur cette lancée et à être plus agressif sur les coups de pied arrêtés pour continuer à encore marquer et aider mon équipe.
    A Monaco je voulais franchir un palier, c’est pour ça que j’ai signé ici. Je suis content car on se replace bien au classement. Le risque était d’être décroché avant le match. On est désormais proches des places européennes. Maintenant il faut continuer comme ça, car nous ne sommes qu’à la dixième journée.
    Je trouve qu’on est plus compacts, on concède beaucoup moins d’occasions encore une fois. Il va falloir continuer commer comme ça et bosser pour revenir aussi fort après la trêve. Nous sommes sur une bonne lancée. A nous de garder le cap.
    Nous n’avons pas de regrets par rapport aux points perdus en début de saison. Ces matches-là comme à Brest vont nous servir de leçon pour la suite. A nous de continuer à travailler pour répéter les prestations comme ce soir.
    Le brassard de capitaine en fin de match ? Je suis presque le plus vieux dans cette défense (rire), donc le coach me donne effectivement des responsabilités derrière et ça me plaît. J’essaye de bien lui rendre. Le coach nous annoncé il y a quelques semaines que j’étais vice-capitaine et je le remercie. Encore une fois je travaille tous les jours à l’entraînement pour lui rendre cette confiance.»
    (Site officiel ASM)

    CHAMPIONNAT 10ÈME JOURNÉE, NICE - MONACO : 1-2
    (08/11/2020)

    Monaco enchaîne à Nice

    Après sa victoire contre Bordeaux, l'AS Monaco a enchaîné une deuxième victoire consécutive à Nice, en s'imposant 2-1 grâce à des buts d'Axel Disasi (0-1, 23e) et Sofiane Diop (0-2, 53e) contre un but de Lees-Melou (1-2, 69e).

    Victoire logique au vue de la première demi-heure des joueurs de Niko Kovac, qui aurait dû rejoindre les vestiaires avec au moins 2 buts d'avance.
    Par la suite, les asémistes ont défendu face à des niçois peu inspirés, et ont profité d'une erreur de relance pour creuser l'écart à la reprise, se mettant à l'abri d'un but niçois, qui arrive sur une faute de mains de Vito Mannone (69e).

    Pour ce match, Niko Kovac aligne l'équipe qui a battu Bordeaux, mis à part le gardien Lecomte blessé qui cède sa place... au 3ème gardien Vito Mannone, préféré à Majecki qui reste sur le banc.
    Devant le gardien italien, on a donc Aguilar et Caio sur les côtés, Badiashile et Disasi dans l'axe, Fofana et Tchouaméni à la récupération, Diop et Martins chargés d'alimenter les deux attaquants Volland et Ben Yedder.
    Sur le banc, outre le gardien polonais, on retrouve Ballo-Touré, Maripán, Sidibé, Fabregas, Luís, Geubbels, Jovetic, Pellegri.
    Sans surprise, Liénard est en tribuen, rejoint par Onyekuru.

    Pour l'OGC Nice, Patrick Vieira doit composer sans Atal, infecté par le coronavirus.
    Il aligne Benitez, Bambu, Nsoki, Schneiderlin, Lotomba, Thuram, Lees-Melou, Boudaoui, Reine-Adelaïde, Gouiri, Dolberg.
    Le banc des "Aiglons" accueille Cardinale, Pelmard, Daniliuc, Coly, Trouillet, Claude-Maurice, Lopes, Myziane, Ndoye.

    Dès l'entame, le gros pressing monégasque étouffe les niçois, qui rendent rapidement le ballon.
    - Contre monégasque, avec Volland lancé par Aguilar côté droit, qui revient dans l'axe et tire du gauche. Benitez touche la grosse frappe, et l'envoit sur sa barre. Le ballon reste en jeu, revient dans les pieds asémiste avec Martins qui trouve Ben Yedder dans la surface, qui frappe sous la barre de Benitez, qui rate sas manchette et détourne sur son poteau gauche (3e).
    - Centre de Caio pour Volland au second poteau, qui rate son contrôle du droit et melt le ballon en sortie de but alors que plusieurs partenaires étaient en retrait (6e).
    - Servi dans la profondeur, Martins entre dans la surface mais ne tire pas, et rate son contrôle... (8e).
    - Diop déborde sur son aile droite et centre pour Kevin Volland, qui adresse une frappe lourde au premier poteau, que repousse encore Benitez (9e).
    - Frappe de 25m de Fofana, captée par Benitez (9e).
    - Volland lance Wissam Ben Yedder depuis le rond central. Il évite le retour de Schneiderlin, mais perd son duel face à Benitez (11e).
    - Corner repoussé sur Martins qui enroule son tir des 20m. Hors-cadre (16e).

    Malgré ses grosses opportunités, l'AS Monaco n'a pas pris l'avantage au tableau d'affichage, et Nice commence à sortir un peu.
    Corner pour Monaco, frappé sortant de la droite par Youssouf Fofana, pour le second poteau sur la ligne de 6m où Axel Disasi saute et s'impose face aux défenseurs niçois, et pique sa tête. Benitez est enfin battu, au ras de son poteau droit (0-1, 23e).

    Monaco se met à moins presser, Nice pointe le bout de son nez et obtient sa première occasion à la demi-heure de jeu, sur une frappe des 20m de Dolberg, déviée par Disasi, sans souci pour Vito Mannone (31e).
    - L'ASM a encore une balle de but, sur une mauvaise passe de Nsoki pour Ben Yedder aux 40m, qui s'avance lentement attendant du soutien et décale sur la gauche pour Martins, qui se fait prendre les ballon dans les pieds par Benitez. Sur la droite, les solutions semblaient meilleures (41e).
    - Boudaoui côté droit fait un une-deux avec Reine-Adelaïde, mais ne frappe pas aux 20m, cherchant à jouer avec Dolberg, mais lui met la balle dans le dos (43e).

    À la pause, l'AS Monaco ne compte qu'un but d'avance, ce qui bien mal payé.

    Pour la seconde période, Khéphren Thuram est remplacé par Pellenard (46e), pour permettre à Schneiderlin de remonter au milieu, et les niçois ont la possession du ballon.
    Monaco attend le contre, balance de longs ballons vers ses attaquants peu soutenus, mais les vagues niçoises sont trop molles pour mettre Mannone en danger, comme ce tir de Reine-Adelaïde du gauche des 25m, pour les gants du gardien italien de l'ASM (51e).
    Nsoki donne encore un ballon à un monégasque, Sofiane Diop, à 35 du but qui y file. Il ne sera pas rattrapé et loge le cuir entre les jambes de Benitez (0-2, 53e).

    Monaco a fait le trou, et gère face à des niçois qui ont le ballon mais n'en font rien.
    - Contre monégasque avec Diop qui remonte le terrain, donne sur la droite pour Ben Yedder qui s'appuie sur Aguilar à l'entrée de la surface, qui lui remet en retrait. Feinte de frappe du gauche et crochet, tir du droit qui cherche et ne trouve pas la lucarne opposée (65e).

    Vieira doit changer des choses à son équipe qui ne fait pas grand chose : Claude-Maurice, Lopes et Maolida entrent aux places de Reine-Adelaïde, Dolberg et Boudaoui (67e).
    Coaching payant, puisque les deux premiers combinent côté droit, donnent en retrait pour Lotomba qui s'avance et frappe fort au premier poteau. Mannone se couche bien, mais ne peut capter après un rebond et met le cuir devant son but où Gouiri et Disasi sont les premiers. Le défenseur monégasque l'empêche de toucher le ballon en le protégeant, mais voit son dégagement contré par Lees-Melou. La balle lui reste dans les pieds et marque à 2m du but (1-2, 69e).

    Nice est relancé, Monaco est tendu de peur de se faire reprendre.
    Niko Kovac effectue son premier changement, avec Diop énervé qui est remplacé par Geubbels (73e).
    Après une frappe écrasée de Rony Lopes des 25m, c'est au tour de Florentino Luís de venir renforcer le milieu du terrain à la place de Volland (79e).

    Monaco a encore une balle de but, sur une déviation de la tête de Geubbels pour Ben Yedder, qui lui remet de volée dans la course côté droit. Dans un angle fermé, Willem Geubbels croise sa frappe qui trouve le poteau (83e).
    Les coaches font leurs derniers remplacements. Ndoye pour Nsoki (84e) côté OGCN, Djibril Sidibé et Pietro Pellegri pour Martins et Ben Yedder côté ASM (85e).
    Lancé par Fofana après une remise de Sidibé, Pellegri part au but et croise trop sa frappe côté droit, oubliant Sidibé qui proposait une solution dans l'axe (87e).

    Monaco tient sa 5ème victoire de la saison, une première chez le voisin niçois depuis le 8 août 2015, et déjà sur ce score de 2-1; et se rapproche du podium.
    Prochain match le vendredi 20 novembre, après la trève internationale, pour la réception du champion de France et leader, le Paris Saint-Germain.

    Pour plus d'info sur la dixième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION NICE - MONACO (J10)
    (07/11/2020)


    Pour la 10ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (8e) se rend chez l'OGC Nice (4e).

    Trois points séparent les deux équipes de la Côte, mais pendant que les monégasques préparaient la rencontre, les niçois ont joué, et perdu, jeudi en Ligue Europa chez le Slavia Prague (3-2).

    En championnat, les niçois sont invaincus depuis 5 journées (3 victoires et 2 nuls) et la défaite contre le PSG, quand les monégasques ont enchainé les contre-performances, avant de vaincre Bordeaux en 3 minutes.

    Mais l'ASM à l'extérieur, c'est rarement efficace, hormis une victoire à Metz à 10 contre 11, et une mi-temps à Rennes (défaite 1-2). Sinon, ce sont deux piètres matches à Brest (0-1) et à Lyon (1-4).
    Dans leur stade, les niçois ont battu Lens (2-1, J01) et Nantes (2-1, J06), perdu contre le PSG (0-3, J04) et un nul contre Lille (1-1, J08).

    Historiquement, Monaco gagne quasiment une fois sur deux sur la pelouse de l'OGCN, avec en championnat (L1 et L2) 18 victoires, 11 nuls et 21 défaites (57 buts marqués et 69 encaissés).
    Sauf que depuis la première journée de la saison 2015-16 et une victoire 2-1, les asémistes se sont inclinés 4 fois en autant de matches, avec 1 seul but inscrit et 12 encaissés, dont la dernière rencontre de la saison dernière, perdue dans le temps additionnel qui a privé l'ASM d'une participation à la Ligue Europa.

    Pour l'emporter demain, il faudra faire sans Benjamin Lecomte, blessé vendredi matin à l'entraînement à une main (fracture), ce qui va un peu destabiliser la défense de Niko Kovac.
    «Nous sommes tristes, car c’est notre gardien. En tant qu’entraîneur, on est forcément déçu de perdre l’un de nos joueurs. Les blessures font partie du football, c’est un sport de contact. Il a malheureusement cette fracture et nous espérons que nous pourrons le retrouver le plus rapidement possible.
    Nous avons la chance de compter sur deux très bons gardiens en plus de Benjamin Lecomte. J’ai 48 heures devant moi pour réfléchir et trouver la meilleure solution afin de pouvoir l’emporter dimanche. Radoslaw Majecki et Vito Mannone sont deux gardiens différents. Le premier est un jeune portier talentueux et le deuxième a beaucoup plus d’expérience car il a joué dans plusieurs clubs. Je vais parler avec Vastroslav (Mihacic, l’entraîneur des gardiens). Je rappelle que nous sommes chanceux d’avoir trois bons gardiens à l’AS Monaco.
    Nice sans Dante ? Je connais Dante car il a longtemps joué en Bundesliga, notamment au Bayern Munich, et que c’est le capitaine de l’OGC Nice, un très bon relanceur et un taulier. Il va leur manquer, mais Benjamin nous manquera également. Malgré cela, je suis convaincu que les joueurs qui auront la chance de disputer la rencontre à leur place montreront de belles choses. Chaque équipe doit s’adapter.
    Gelson Martins ? Je connaissais Gelson avant d’arriver au Club, car il a joué dans de grands clubs avant d’arriver ici, comme l’Atletico Madrid. Ses qualités principales sont sa technique et sa vitesse d’exécution car c’est un joueur capable de faire des différences et d’éliminer en un-contre-un. En tant qu’ailier, j’attends de lui qu’il puisse provoquer, marquer des buts et délivrer des passes décisives, ce qu’il a su faire lors du dernier match. Gelson travaille beaucoup et bien, il essaie d’aider le collectif, que ce soit Wissam Ben Yedder, Kevin Volland ou les autres. Même s’il a connu des débuts un peu compliqués, il s’est bien amélioré. En ce moment, il a de bonnes sensations et je suis satisfait de son rendement.
    Un derby est-il le même sans spectateur ? Non, c’est évident que c’est un match différent. Nous l’avons vu lors des premières rencontres cette saison, il n’y a pas d’ambiance et nous entendons les coachs donner leurs consignes, crier, mais également les joueurs lorsqu’il y a des contacts. Nous devons faire face à cette pandémie et espérons bien évidemment que cette situation prendra fin rapidement afin que nos supporters puissent revenir nous encourager. Cette situation nous rend triste, mais il n’y a pas de solution. Nous allons donner le maximum pour remporter ce derby car nous savons combien il est important pour nos supporters.
    J’ai regardé cette rencontre entre Nice et le Slavia Prague. Je pense que les tchèques ont mérité leur victoire, mais ce n’est pas pour autant que ce sera une partie de plaisir pour nous. Nous aurons un match compliqué et les niçois sont désormais pleinement concentrés sur ce derby également. Nous nous préparons du mieux possible et j’ai bon espoir si l’on reproduit ce qu’on a fait face à Bordeaux. Nous allons faire le maximum pour rattraper les trois points de plus que Nice compte sur nous.
    L'importance de mon premier derby ? Je suis conscient de l’importance que revêt ce derby pour les supporters et pour la région. De mon côté, peu importe le match, je ne regarde qu’une seule chose : les trois points. Même s’il s’agit d’un derby, et que je suis pleinement conscient de l’émotion qu’il suscite, il ne faut pas trop en rajouter afin que les joueurs restent lucides dans cette situation. Ce sont eux les principaux acteurs et je suis certain qu’ils donneront le maximum pour ce match.
    Une revanche de l’an dernier ? Je suis au courant de ce qu’il s’est passé en fin de saison dernière, mais cela appartient au passé. Aujourd’hui, nous essayons de construire le nouvel AS Monaco. Nous sommes focus sur le derby et les trois points qui sont en jeu.
    Caio Henrique ? Il a beaucoup apporté face à Bordeaux, il a délivré une belle prestation, en étant calme et serein avec le ballon. C’est un latéral qui a une bonne technique et qui sait aussi se montrer agressif, qui a l’avantage d’être gaucher et de jouer sur ce même côté. Il est intéressant en zone offensive. Le fait qu’il ait été convoqué avec les U23 de l’équipe du Brésil montre ses qualités.
    Aleksandr Golovin ? En tant qu’entraineur, nous regrettons toujours les blessures, même si cela fait partie de notre sport. A propos d’Aleksandr, nous sommes précautionneux avec l’ensemble du staff médical. Le but est certes qu’il revienne le plus rapidement possible, mais surtout qu’il soit à 100% et ne rechute pas. C’est pour cela que nous prenons notre temps et faisons attention.
    Le 4-4-2 à revoir ? Youssouf Fofana et Aurélien Tchouaméni ont beaucoup apporté contre Bordeaux et aident l’équipe à trouver cet équilibre et stabiliser la défense. Petite mention à Youssouf qui a été très bon, c’est à ce niveau-là qu’on l’attend. Je les félicite tous les deux pour leur prestation. Ce sont deux joueurs qui ont de grandes capacités physiques mais aussi techniques, avec un gros abattage.»
    (Site officiel ASM).

    Buteur et passeur décisif contre Bordeaux, Gelson Martins revient bien et devra confirmer à l'Allianz Riviera.
    «La blessure de Benjamin Lecomte est une grosse perte pour nous, c’est une nouvelle qui est triste pour le groupe. Mais je pense que nous avons au sein de notre effectif d’autres gardiens qui vont pouvoir montrer leurs qualités.
    Sur un plan collectif au début on essayait de bien comprendre les consignes du coach. Cela va de mieux en mieux, on s’améliore et on travaille dur pour ça. Il a fallu que je comprenne vraiment ce que le coach voulait de moi et je pense que ça se passe de mieux en mieux.
    Nice ? C’est un match très important pour nous, c’est important de prendre les trois points pour nous et pour les supporters. On va tout donner pour gagner ce match.
    Un nouveau rôle sur l’aile gauche face à Bordeaux ? Oui c’est vrai que ce système en 4-4-2 a aidé l’équipe sur le dernier match, le schéma a porté ses fruits. on essaye de chercher la meilleure formule possible et de faire le maximum sur le terrain aider l’équipe. Ensuite c’est vrai que je me sens à l’aise dans ce système, car je peux apporter offensivement à l’équipe, aider mes partenaires.
    Je ne pense pas que le match de Ligue Europa aura un impact sur le match de dimanche. je pense que Nice bénéficiera de forces pour disputer ce match. Nous sommes concentrés sur ce match et faisons abstraction du fait que Nice joue tous les trois jours.
    Ma suspension est une situation que j’ai regretté mais quand j’ai vu que le Club a travaillé dur pour réduire la durée et que ça m’a permis de revenir plus tôt que prévu, j’étais soulagé de pouvoir reprendre avec mes partenaires. Je suis très reconnaissant envers les dirigeants.
    La concurrence en attaque ? Je pense qu’il y a beaucoup de confiance au sein de notre effectif. Il y a beaucoup de jeunesse mais aussi des éléments expérimentés. Il y a tout à disposition pour le coach selon moi pour que nous soyons bons dans ce secteur de jeu.
    Caio Henrique a beaucoup de qualités, c’est un joueur qui peut beaucoup apporter. C’est un joueur qui est capable d’évoluer et de s’adapter dans tous les systèmes de jeu, je pense qu’il va beaucoup nous aider cette saison.
    Nice est une très bonne équipe qui a perdu un joueur important, son capitaine Dante, mais je pense que ce sera quand même un match difficile contre eux. Cette équipe est un peu comme nous, elle aime avoir le ballon, mais je pense que c’est l’aspect physique qui va déterminer le résultat du match.»
    (Site officiel ASM).

    Niko Kovac a convoqué 22 joueurs, dont le jeune portier Yann Liénard, 17 ans.
    Il récupère Ballo-Touré (blessure) et Geubbels (suspension) mais déplore toujours l'absence de Golovin.
    Les jeunes Matsima, Pavlovic, Matazo et Millot ont été écartés.

    A Nice, Patrick Vieira est privé de Danté (blessé au genou à Angers, forfait pour le reste de la saison), de Danilo et Kamara.
    Khéphren Thuram et Rony Lopes sont dans les 21 convoqués.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nice.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Liénard, Majecki, Mannone, Aguilar, Badiashile, Ballo-Touré, Caio, Disasi, Maripán, Sidibé, Diop, Fabregas, Fofana, Luís, Martins, Onyekuru, Tchouaméni, Ben Yedder, Geubbels, Jovetic, Pellegri, Volland.

    Pour Nice : Benitez, Cardinale, Lotomba, Atal, Pelmard, Bambu, Daniliuc, Nsoki, Coly, Schneiderlin, Thuram, Lees-Melou, Reine-Adelaïde, Trouillet, Boudaoui, Claude-Maurice, Lopes, Gouiri, Myziane, Dolberg, Ndoye.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    JEMERSON TRANSFÉRÉ AUX CORINTHIANS
    (06/11/2020)

    Il rentre au Brésil

    Écarté depuis le début de saison du groupe de l'AS Monaco, Jemerson de Jesus Nascimento quitte la Principauté quelques mois avant la fin de son contrat en juin 2021, et rentre au Brésil, où il s'est engagé avec les Corinthians de Sao Paulo.

    Arrivé en janvier 2016 de l'Atletico Mineiro, Jemerson commença par s'adapter à l'Europe, ne jouant que 5 rencontres lors de ces 6 premiers mois, avant de devenir titulaire en défense centrale aux côtés de Kamil Glik, pour une très belle saison 2016-17 avec un titre de Champion de France et demi-finale de Ligue des Champions, disputant 54 rencontres pour 2 buts.
    La saison suivante, le duo défensif montre ses premières failles mais il reste titulaire, puis chacun perd peu à peu sa place, surtout avec l'arrivée de Thierry Henry.

    Avec le retour de Leonardo Jardim, Jemerson retrouve les terrains pour une courte durée car Robert Moreno le délaisse peu à peu et Niko Kovac l'oublie.

    Lors de ces 4 années en "Rouge & Blanc", Jemerson de Jesus Nascimento aura porté 153 fois le maillot monégasque (109 en L1, 7 en Coupe de France, 9 en Coupe de la Ligue, 26 en Ligue des Champions et 2 Trophées des Champions) pour 4 buts, tous inscrits en L1.

    Le transfert serait de l'ordre de 0,8 M€, avec un pourcentage à la revente.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (05/11/2020)








    Leurs performances lors de la 3ème journée

    Douze poules de quatre équipes, les deux premiers qualifiés seront rejoints en 16ème de finale par les 8 troisièmes de la Ligue des Champions.
    Parmi les 48 équipes qui disputent ce tour, 8 anciens monégasques sont présents. Retrouvons leurs performances.

  • Dans le Groupe B, Arsenal a pris seul la tête du groupe en dominant Molde, 4-1.
    Les norvégiens ont ouvert le score par Ellingsen (0-1, 21e), et ont aussi marqué deux fois contre leur camp, par Haugen (1-1, 45e+1) et Sinyan (2-1, 62e).
    Pépé (3-1, 69e) et Willock (4-1, 88e) ont rajouté deux buts pour les "Gunners", qui avaient laissé Pierre-Emerick Aubameyang sur le banc.

    Le Rapid Vienne a repris espoir en la qualification avec sa difficile victoire (4-3) sur Dundalk FC, dans un match fou.
    Les irlandais ont pris les devantd par Hoban (0-1, 7e), les autrichiens ont égalisé par Ljubicic (1-1, 22e) et le score n'évoluera pas pendant 55 minutes, pour voir ensuite 5 buts dans le dernier quart d'heure, par Arase (2-1, 79e), McMillan sur pénalty (2-2, 82e), Hofmann (3-2, 87e), Demir (4-2, 90e) et encore un pénalty de McMillan (4-3, 90e+6).

    Classement : Arsenal (9 pts), Molde (6 pts), Rapid (3 pts), Dundalk (0 pt).

  • Dans le Groupe C, mauvaise opération pour Nice, défait 3-2 chez le Slavia Prague.
    Les tchèques ont ouvert le score par Kuchta (1-0, 16e), les niçois ont égalisé par Gouiri (1-1, 33e), mais ont encore encaissé un but avant la pause par Sima (2-1, 43e).
    En seconde période, Kuchta trouve encore le chemin des filets (3-1, 71e), Ndoye réduit l'écart, mais trop tardivement (3-2, 90e+3).
    Titulaire, Rony Lopes a été remplacé à la 65e, Khéphren Thuram est resté sur le banc.

    Dans l'autre match, l'Hapoel Beer Sheva a été battu chez lui par le Bayer Leverkusen, 2-4.
    Les allemands ont mené grâce à Bailey (0-1, 5e), été menés après les buts d'Acolatse (1-1, 11e et 2-1, 25e), mais ont égalisé sur un csc de Dadia (2-2, 39e) et remporté la rencontre en fin de partie avec les buts de Bailey (2-3, 75e) et Wirtz (2-4, 88e).

    Classement : Leverkusen et Slavia (6 pts), Beer Sheva et Nice (3 pts).

  • Dans le Groupe F, trois clubs pour deux places.
    Le dernier Rijeka a perdu contre Naples, 1-2, après avoir mené avec le but de Muric (1-0, 13e). Mais Demme (1-1, 43e) et un csc de Braut (1-2, 62e) ont replacé les napolitains, qui ont joué sans Tiémoué Bakayoko, remplaçant.

    Le resserrement en tête est aussi dû à la victoire de la Real Sociedad sur l'AZ Alkmaar, 1-0, but de Portu (1-0, 58e).

    Classement : AZ, Naples et Real Sociedad (6 pts), Rijeka (0 pt).

  • Dans le Groupe G, le choc des leaders a tourné court, avec une large victoire de Leicester City sur le Sporting Braga, 4-0, buts d'Iheanacho (1-0, 21e et 2-0, 48e), Praet (3-0, 67e) et Maddison (4-0, 78e).
    Youri Tielemans a débuté et a été remplacé à la 72e, Nampalys Mendy est resté sur le banc des "Foxies".

    Le Zorya Luhansk a quasiment perdu tout espoir de qualification avec sa défaite à domicile face à l'AEK Athènes, 1-4, buts de Tankovic (0-1, 7e), Mantalos (0-2, 34e), Livaja (0-3, 54e), Kochergin (1-3, 81e) et Livaja (1-4, 81e).

    Classement : Leicester (9 pts), Braga (6 pts), AEK (3 pts), Luhansk (0 pt).

  • Dans le Groupe J, même scénario avec 3 équipes à 6 points.
    Le Ludogorets Razgrad est quasi éliminé après sa défaite 1-3 contre Tottenham sur des buts de Kane (0-1, 13e), Moura (0-2, 33e), Ke?erü (1-2, 50e) et Lo Celso (1-3, 62e).
    Pour les "Spurs", Carlos Vinícius est entré à la mi-temps.

    En Belgique, très mauvaise opération du Royal Antwerp de Dieumerci Mbokani, titulaire, contre Linz ASK.
    Les autrichiens se sont imposés 0-1 avec un but d'Eggestein (0-1, 55e) et ont tenu à 10 après le rouge de Holland (68e).

    Classement : Anvers, Tottenham et Linz (6 pts), Ludogorets (0 pt).

  • Les autres groupes :
      Groupe A : AS Rome - CFR Cluj : 5-0, Young Boys Berne - CSKA Sofia : 3-0.
      Classement : Rome (7 pts), Cluj et Berne (4 pts), Sofia (1 pt).
      Groupe D : Lech Poznan - Standard de Liège : 3-1, Benfica Lisbonne - Glasgow Rangers : 3-3.
      Classement : Benfica et Rangers (7 pts), Poznan (3 pts), Standard (0 pt).
      Groupe E : PAOK Salonique - PSV Eindhoven : 4-1, Omonia Nicosie - Grenade : 0-2.
      Classement : Grenade (7 pts), PAOK (5 pts), PSV (3 pts), Omonia (1 pt).
      Groupe H : Milan AC - Lille : 0-3, Celtic Glasgow - Sparta Prague : 1-4.
      Classement : Lille (7 pts), Milan (6 pts), Sparta (3 pts), Celtic (1 pt).
      Groupe I : Sivasspor - Qarabag Agdam : 2-0, Villarreal - Maccabi Tel-Aviv : 4-0.
      Classement : Villarreal (9 pts), Maccabi (6 pts), Sivasspor (3 pts), Qarabag (0 pt).
      Groupe K : Feyenoord Rotterdam - CSKA Moscou : 3-1, Dinamo Zagreb - Wolfsberger : 1-0.
      Classement : Zagreb (5 pts), Feyenoord et Wolfsberger (4 pts), CSKA (2 pts).
      Groupe L : Hoffenheim - Slovan Liberec : 5-0, Etoile Rouge Belgrade - La Gantoise : 2-1.
      Classement : Hoffenheim (9 pts), Belgrade (6 pts), Liberec (3 pts), La Gantoise (0 pt).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (04/11/2020)





    Leurs performances lors de la 3ème journée (2ème partie)

    Ils sont 16 joueurs passés sur le Rocher figurant dans les effectifs des 32 clubs qualifiés.
    Retrouvons les résultats des 7 qui jouaient ce soir.

  • Dans le Groupe E, le FC Séville était mal parti face au FC Krasnodar, avec deux buts russes de Suleymanov (0-1, 17e) et Berg sur pénalty (0-2, 21e).
    Avant la pause, les andalous reviennent dans la partie avec Rakitic (1-2, 42e), mais perdent Navas, expulsé (45e+5).
    Malgré l'infériorité numérique, En-Nesyri profite des largesses défensives pour inscrire un doublé (2-2, 69e et 3-2, 72e) et donner la victoire aux sévillans.
    Lucas Ocampos a joué toute la partie.

    En Angleterre, malgré une domination du Stade de Rennes à Chelsea, les londoniens ont profité de deux pénalties transformés par Werner (1-0, 10e et 2-0, 41e) sur deux fautes de Dalbert, expulsé pour deux avertissements (40e).
    En début de seconde période, Abraham trouve aussi la faille (3-0, 50e).

    Classement :Chelsea et Séville (7 points), Krasnodar et Rennes (1 point).

  • Dans le Groupe F, pas d'ancien de l'ASM.
    Le Zénith Saint-Pétersbourg et la Lazio Rome se sont neutralisés, 1-1, avec des buts d'Erokhin (1-0, 32e) et Caicedo (1-1, 82e).

    Dans l'autre rencontre, le FC Bruges a été facilement dominé par le Borussia Dortmund, 0-3, buts de Hazard (0-1, 14e) et un doublé de Håland (0-2, 18e et 0-3, 32e).

    Classement : Dortmund (6 points), Lazio (5 pts), Bruges (4 points), Zénith (1 point).

  • Dans le Groupe G, pas d'ancien de l'ASM, mais les favoris ont gagné.
    Le FC Barcelone est sorti vainqueur de son face-à-face avec le Dynamo Kiev, 2-1, avec un pénalty de Messi (1-0, 5e), un but de Piqué (2-0, 65e) contre une réalisation de Tsygankov (2-1, 75e).

    En Hongrie, le Ferencváros Budapest n'a rien pu faire contre la Juventus Turin, 1-4, buts de Morata (0-1, 7e et 0-2, 60e), Dybala (0-3, 73e), un csc de Dvali (0-4, 81e) et Boli (1-4, 90e).

    Classement : Barcelone (9 points), Juventus (6 points), Kiev et Ferencváros (1 point).

  • Dans le Groupe H, les clubs qui recevaient ont gagné.
    L'Istanbul Basaksehir a remporté sa première victoire dans la compétition en dominant Manchester United, avec deux contres signés Ba (1-0, 13e) et Visca (2-0, 40e) contre une tête de Martial (2-1, 43e).
    Le stambouliote Nacer Chadli n'était pas dans le groupe, le mancunéen Anthony Martial a joué toute la rencontre.

    En Allemagne, le RB Leipzig a mal débuté face au Paris Saint-Germain, encaissant un but de Di Maria (0-1, 6e) dès l'entame.
    Le score aurait pu être plus lourd si Gulacsi n'avait pas stoppé un pénalty de l'argentin (16e), et c'est finalement un ancien du PSG, Nkunku qui égalise avant la pause (1-1, 42e).
    En seconde période, Forsberg donne l'avantage aux allemands sur un pénalty (2-1, 57e), qui vont terminer en supériorité numérique avec les expulsions de Gueye (69e) et Kimpembé (90e+5).
    Remplaçant, Benjamin Henrichs est entré à la 64e pour aider ses partenaires à battre les parisiens Layvin Kurzawa (entré à la 73e), Abdou Diallo (remplaçant) et Kylian Mbappé (resté à Paris, blessé).

    Classement : Leipzig et Manchester United (6 points), Paris SG et Istanbul (3 points).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (03/11/2020)






    Leurs performances lors de la 3ème journée (1ère partie)

    Sur les 16 joueurs passés sur le Rocher figurant dans les effectifs des 32 clubs qualifiés, 9 jouaient ce soir.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe A, le Lokomotiv Moscou et l’Atletico Madrid se sont quittés sur un nul 1-1, Miranchuk sur pénalty (1-1, 25e) répondant à Gimenez (0-1, 18e).
    Pour les madrilènes, Thomas Lemar est entré à la 69e, Yannick Ferreira-Carrasco n’était pas sur la feuille de match.

    Dans l’autre match, le RB Salzbourg a tenu 75 minutes contre le Bayern Munich, mais le dernier quart d’heure a été fatal aux autrichiens, qui avait ouvert le score par Berisha (1-0, 4e). Cela n’a pas empêché les bavarois d’être devant à la pause, avec un pénalty de Lewandowski (1-1, 21e) et un csc de Kristensen (1-2, 44e).
    En seconde période, Salzbourg égalise par Okugawa (2-2, 66e), mais est balayé dans les dernières minutes par 4 buts de Boateng (2-3, 79e), Sané (2-4, 83e), Lewandowski (2-5, 88e) et Hernandez (2-6, 90e+2).

    Classement : Bayern (9 points), Atlético (4 points), Lokomotiv (2 points), Salzbourg (1 point).

  • Dans le Groupe B, pas d'ancien asémiste mais des buts.
    En Ukraine, le Shakhtar Donetsk a été écrasé par le Borussia Mönchengladbach, 0-6, buts de Pléa (0-1, 8e), Bondar contre son camp (0-2, 17e), encore Pléa (0-3, 26e), Bensebaini (0-4, 44e), Stindl (0-5, 65e), et toujours Pléa (0-6, 78e).

    Le Real Madrid s’est replacé avec sa victoire sur l’Inter Milan, 3-2.
    Les « Meringues » menaient de 2 buts grâce à Benzema (1-0, 25e) et Ramos (2-0, 33e), mais se sont fait rejoindre par ceux de Martinez (2-1, 35e) et Perisic (2-2, 68e), avant d’arracher la victoire par Rodrygo (3-2, 80e).

    Classement : Mönchengladbach (5 points), Real Madrid et Shakhtar (4 points), Inter Milan (2 points).

  • Dans le Groupe C, la tarif des 3 buts inscrits par Manchester City a été validé face à l'Olympiakos Le Pirée, avec trois buts de Torres (1-0, 12e), Jesus (2-0, 81e) et Cancelo (3-0, 90e).
    Pour City, Benjamin Mendy n'était pas là, Bernardo Silva est entré à la 82e et n'a pu affronter con compatriote Ruben Vinagre, resté sur le banc grec.

    Le FC Porto a infligé à l'Olympique de Marseille sa 12ème défaite consécutive en Ligue des Champions, ce qui en fait le pire club avec les belges d'Anderlecht (entre 2005 et 2007).
    Les portugais ont scoré par Marega (1-0, 4e), ont vu Payet frapper un pénalty au-dessus (10e), chose que n'a pas fait Oliveira (2-0, 28e sur pénalty), et ont clos la marque par Diaz (3-0, 69e).
    Barré dans une équipe inoffensive, Valère Germain a eu le droit à quelques minutes, en entrant à la 77e.

    Classement : Manchester City (9 points), Porto (6 points), Olympiakos (3 points), Marseille (0 point).

  • Dans le Groupe D, malheur aux équipes qui recevaient.
    L'Atalanta Bergame a été écrasé à domicile par Liverpool, 0-5, buts de Jota (0-1, 16e et 0-2, 33e), Salah (0-3, 47e), Mané (0-4, 49e) et encore Jota (0-5, 54e).
    Titulaire dans les rangs italiens, Mario Pasalic a été remplacé à la 63e.
    Chez les anglais, pas de Fabio Henrique Tavares «Fabinho», blessé.

    Au Danemark, le FC Midtjylland a été battu par l'Ajax Amsterdam, avec des buts marqués dans les 20 premières minutes par Antony (0-1, 1e), Tadic (0-2, 13e) et Dreyer (1-2, 18e).
    Maarten Stekelenburg est resté sur le banc néerlandais.

    Classement : Liverpool (9 points), Ajax et Atalanta (4 points), Midtjylland (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LIGUE 1 : 3400ÈME BUT POUR L'AS MONACO
    (02/11/2020)

    Kevin Volland inscrit le 3400ème but de l'AS Monaco en Ligue 1

    Après avoir remporté son 1000ème match de Ligue 1 lors de la 3ème journée contre Nantes , les joueurs de Niko Kovac ont inscrit 4 buts contre Bordeaux pour la 9ème journée de Ligue 1, totalisant 3400 réalisations en première division, depuis son entrée dans le professionnalisme en 1948.

    Revenons sur les prédécesseurs de Kevin Volland dans l'Histoire de l'AS Monaco.

  • Le 1er but de l'AS Monaco en Division 1 a été inscrit le 23 août 1953, pour le 1er match de l'ASM dans l'élite lors de la réception de Toulouse pour la journée inaugurale de la saison 1953-54.
    Si l'ASM rate son entrée avec une défaite (2-3), il n'aura fallu que 13 minutes à Marius Walter pour faire trembler les filets.
    Marius Walter n'aura porter que 9 fois les couleurs de l'ASM, et inscrit 2 buts.

  • Le 25 septembre 1955, lors de la 6ème journée du championnat 1955-56 contre Lens (5-2), Raoul Conti inscrit un doublé en fin de match (86e et 89e), les 100ème et 101ème buts de l'ASM en L1, pour son 73ème match en D1.
    L'argentin Raoul Conti jouera 5 saisons sur le Rocher, disputant 121 matches dont 64 de D1 pour 48 buts marqués (19 en D1).

  • Le 31 mars 1957, en égalisant à la 43e contre Reims (1-1), lors de la 28ème journée de la saison 1956-57, François Ludvikowski «Ludo» marque le 200ème pour le 130ème match en D1 des monégasques.
    Pièce maîtresse de l'AS Monaco, François Ludvikowski «Ludo» a joué 9 saisons en Principauté, jouant 281 matches de D1 (319 au total) pour 20 buts (26 toutes compétitions confondues).

  • Les 300ème et 400ème buts ont été marqués par le même joueur, Serge Roy.
    - C'est à Sedan le 8 mars 1959, lors de la 28ème journée de D1 1958-59, que Serge Roy trouve le chemin des filets pour la 300ème fois pour l'ASM, à la 30e, pour le 198e match de l'ASM dans l'élite.
    - Le 400ème est aussi inscrit en Champagne-Ardenne, mais en fin de match (83e), en gagnant à Troyes 0-1, pour le 257ème match en D1.
    Serge Roy a passé 5 saisons avec le maillot monégasque, jouant 109 match de D1 pour 51 buts marqués (128 matches et 63 buts au total).

  • Le 500 ème but est marqué le 4 février 1962 par Yvon Douis contre Sochaux, pour un nul 1-1, lors du 309ème match de Monaco en D1.
    International français, Yvon Douis a joué 6 saisons avec Monaco, remportant le doublé en 1963.
    Il a joué 167 fois en D1 (196 au total) pour 62 buts marqués (74 avec les coupes).

  • Les 600ème et 700ème buts sont également les réalisations d'un même joueur, Lucien Cossou.
    - Le 600ème but (à la 63e) est synonyme de victoire, la 167e pour le 361e match de D1, le 1er septembre 1963 lors de la nouvelle saison 1963-64 avec une victoire 2-1 contre Rouen avec un doublé de Lucien Cossou, après le premier doublé de l'ASM en 1963.
    - Le 700ème est marqué en en fin de match le 8 mai 1965 contre Sochaux, pour une victoire 2-0, lors du 426e match de D1.
    Monégasque de 1959 à 1965, Lucien Cossou a joué 161 matches de D1 (188 au total) pour 97 buts (115).
    Il est le 2ème meilleur buteur de l'histoire de l'ASM.

  • Le 800ème but est inscrit le 8 octobre 1967 pour le 513ème match de D1 contre Lille, 3-1 par François Simian.
    Joueur de l'ASM de 1965 à 1969, François Simian a trouvé les filets 22 fois en 119 matches (25 en 129 au total).

  • Christian Dalger marque les 900ème et 1100ème buts de l'ASM en D1.
    - Le 900ème est marqué le 5 mars 1972 (602ème match de l'ASM), à Saint-Etienne pour la 26ème journée (défaite 3-2), lors de l'ouverture du score de Christian Dalger qui ouvre le score à la 19e.
    - Le 1100ème est inscrit 5 ans plus tard, après de nombreuses saisons en D2, le 16 août 1977 (731ème match en D1), avec un triplé à la 79e minute d'une large victoire à Bordeaux (0-4).
    Christian Dalger a passé 9 saisons à Monaco, portant le maillot à la "Diagonale" 219 fois en D1 pour 56 buts (335 matches et 89 buts au total).

  • Entre temps, le 1000ème but est inscrit pour le 664ème match de D1, le 18 octobre 1974 lors d'une lourde défaite à Marseille, 4-1 par Jean-Louis Samuel.
    Ironie du sort, le 1000ème but de l'ASM est aussi le seul marqué en D1 par Jean-Louis Samuel, qui a joué 50 matches de D1 (76 au total, 2 buts).

  • Le 1200ème but arrive lors du 780ème match de D1 contre Angers (3-0), le 11 octobre 1978.
    En ouvrant la marque à la 16ème minute, l'argentin Raoul Nogues entre dans la petite histoire de l'ASM, avec un de ses 29 buts marqués en D1 en 103 matches (33 pour 123 au total).

  • Dans ce listing, il ne pouvait y manquer le meilleur buteur de l'ASM, Delio Onnis.
    Après 2 matches sans marquer, Monaco inscrit enfin son 1300ème but lors de la 840ème rencontre de D1 contre Lyon, (4-0), le 6 mai 1980, avec le premier des 3 buts de Delio Onnis de la soirée, ses 3 derniers buts en "Rouge & Blanc" en D1.
    Entre 1973 et 1980, Delio Onnis a joué 200 matches de D1 avec l'ASM, inscrivant 157 buts (223 buts en 280 matches au total).

  • Le 1400ème but est marqué pour le 898ème match de D1 à la 77e minute d'une victoire à Laval (2-3), le 10 novembre 1981, par Jean-Marc Valadier entré quelques instants plus tôt (68e).
    Jean-Marc Valadier a passé 2 saisons en Principauté, jouant 41 matches de D1 pour 8 buts (51 et 10 au total).

  • C'est un joueur formé au club qui marque le 1500ème but, Bruno Bellone, lors d'une victoire à Toulon (1-3), le 31 août 1983, pour le 963ème match de l'ASM en D1.
    Lors de ses 10 saisons à Monaco, Bruno Bellone a joué 195 rencontres de D1, trouvant 47 fois le chemin des filets (56 en 228 matches au total).

  • Le 1574ème but, le dernier dans l'ancien stade Louis-II est marqué par Bernard Genghini, auteur d'un triplé contre Bordeaux le 1er décembre 1984, car l'ASM reste muette 20 jours plus tard contre Auxerre pour l'ultime rencontre disputée sur ce qui est aujourd'hui un centre commercial.
    Bernard Genghini sera aussi le premier buteur (1576ème but) dans le stade Louis-II actuel, le le 26 janvier 1985 contre Lens, 3-0, sur un pénalty.
    En 3 saisons, Bernard Genghini a joué 106 matches de D1 pour 45 buts marqués (57 en 129 matches).

  • Le 1600ème but arrive un peu plus tard, pour le 1029ème match de D1, sur le premier but d'une victoire 0-2 à Brest, le 7 mai 1985, par Dominique Bijotat.
    En 15 ans passés sur le Rocher, Dominique Bijotat a joué 224 matches de D1 et inscrit 16 buts (20 en 270 matches au total).

  • La saison 1987-88 débute parfaitement avec une victoire 3-1 contre Marseille, le 18 juillet 1987 (1109ème match de D1), qui se terminera par le 6ème titre de champion de France.
    Le premier but de cette saison, par Fabrice Mège est aussi le 1700ème but en première division.
    En deux saisons sous le maillot monégasque, Fabrice Mège a joué 64 matches de D1 pour 9 buts (11 en 75 au total).

  • C'est 70 matches plus tard (le 1179ème), et encore contre Marseille que l'ASM marque son 1800ème but, le 11 avril 1989 par le premier des deux buts de la soirée de George Weah (2-2).
    En 4 saisons avec la "Diagonale", le futur Président du Libéria a marqué 47 buts en 103 matches de D1 (66 en 149 au total).

  • Le 1900ème but est le dernier d'un score fleuve contre Brest (5-0), le 4 mai 1991 pour le 1257ème match de D1, marqué par le lutin portugais Gil Rui Barros.
    Durant ses 3 saisons passées avec l'AS Monaco, Gil Rui Barros a scoré 14 fois en 81 matches de D1 (21 en 106 matches toutes compétitions confondues).

  • Le 2000ème but est marqué dans les dernières secondes du 1329ème match de D1 contre Caen (4-2), le 10 avril 1993, par Patrick Revelles.
    Comme pour Samuel, il s'agit de l'unique but en D1 de Patrick Revelles, qui a disputé 17 matches de D1 avec l'AS Monaco (1 but en 20 matches au total).

  • Le 1404ème match de D1 de l'ASM contre Bordeaux, le 22 mars 1995 donne un score fleuve (6-3) avec un quadruplé de Sonny Anderson.
    Le premier but du match est le 2100ème but de l'ASM en D1.
    Le buteur brésilien Sonny Anderson a disputé, avec l'AS Monaco, 91 matches de D1 et inscrit 51 buts (67 en 117 matches au total).

  • Nouveau score fleuve pour un nouveau palier, le 3 septembre 1996 contre Lens (5-1), pour le 1455ème match de D1.
    En marquant le 3ème but de l'ASM, Sylvain Legwinski signe aussi le 2200ème but monégasque dans l'élite.
    Milieu de terrain, Sylvain Legwinski a été monégasque de 1991 à décembre 1999, disputant 135 rencontres de D1 et trouvant la faille à 13 reprises (16 buts en 172 matches au total).

  • Le 2300ème but clos la marque du 1514ème match de D1 contre Le Havre (2-0), le 13 février 1998.
    Ce soir là, Victor Ikpeba inscrit un de ses 55 buts en 170 matches de D1 (77 en 223 au total en 6 saisons).

  • Le 2400ème but est inscrit lors d'un match en retard (le 1573ème match de D1), contre Auxerre, le 1er décembre 1999, par Marcelo Gallardo avec le second but de son doublé.
    En 4 saisons avec l'ASM en D1, Marcelo Gallardo a marqué 18 buts en 102 rencontres (23 en 125 au total).

  • Le 2500ème but est marqué sur un pénalty, transformé par Shabani Nonda contre Lille le 28 novembre 2001, pour le 1640ème match de D1 (qui s'appellera L1 la saison d'après).
    Meilleur buteur de L1 en 2003 avec l'ASM, Shabani Nonda a disputé 116 matches de D1 pour 57 buts inscrits (67 en 145 au total).

  • En ouvrant le score contre Toulouse, le 27 septembre 2003, Emmanuel Adebayor montre le chemin de la victoire (3-0) pour le 1704ème match de L1 et inscrit le 2600ème but dans l'élite.
    En 2 saisons et demie, Emmanuel Adebayor aura joué 77 matches de championnat, pour 18 buts marqués (26 en 114 au total).

  • Le 2700ème ballon mis au fond des filets l'a été par Ernesto Javier Chevanton, le 14 août 2005 à Strasbourg, pour le 1775ème match de L1.
    Lors de ses 2 années passées en "Rouge & Blanc", Ernesto Javier Chevanton a scoré 20 fois en 50 matches (26 en 67 au total).

  • Le 2800ème but est l'unique but du 1861ème match de L1 à Rennes, le 3 novembre 2007, inscrit par Frédéric Piquionne.
    En 18 mois sur le Rocher, Frédéric Piquionne a joué 46 matches de L1 et marqué 12 buts (13 en 50 matches au total).

  • L'égalisation de Moussa Maazou contre Le Mans, le 27 avril 2010 (1958ème match), permet de prendre un point, mais c'est surtout le 2900ème but en L1.
    En deux fois 6 mois en Principauté, le nigérien Moussa Maazou a marqué 5 buts en championnat en 19 matches (8 en 23 avec la Coupe de France).

  • Le 3000ème but s'est fait attendre, après 2 saisons en L2.
    Pour fêter le retour en Ligue des Champions en fin de saison 2013-14, l'ASM ne fait que match nul (1-1) contre Guingamp, le 7 mai 2014 pour le 2036ème match en L1, avec un but rageur du bulgare Dimitar Berbatov.
    En 18 mois avec la maillot monégasque, Dimitar Berbatov a trouvé 13 fois les filets adverses en 38 matches de L1 (18 en 52 au total).

  • Les 3100ème et 3300ème buts sont marqués sur pénalty par un spécialiste, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», qui en a marqué 13 sur 13 tentatives en L1.
    - Le 3100ème est marqué au Parc-des-Princes face au PSG, pour une victoire 0-2, le 20 mars 2016 pour le 2107ème match de L1.
    - Le 3300ème dans le temps additionnel contre Saint-Etienne, le 12 mai 2018 (2189ème match de L1) est l'unique but de la rencontre, et met l'ASM en position très favorable pour une qualification en Ligue des Champions, qui sera effective la semaine suivante.
    Fabio Henrique Tavares «Fabinho» est resté 5 ans à Monaco, y disputant 167 matches de L1 pour 23 buts marqués (31 en 233 au total).

  • Le 3200ème but aurait pu être l'oeuvre de Radamel Falcao, 3ème buteur de l'ASM en L1, mais son ballon a tapé sous la barre, et c'est Nabil Dirar qui l'a poussé au fond contre Dijon, le 15 avril 2017.
    Falcao marquera un autre coup-franc (le 3201e but) et offrira une 949ème victoire en 2146 matches à l'ASM.
    Arrivé quand l'ASM était en L2, Nabil Dirar aura marqué 6 fois en 76 matches de L1, pour un total de 12 buts en 167 rencontres).

  • Ce dimanche 1er novembre 2020, pour le 2265ème match de L1 de l'ASM, Kevin Volland est donc entré dans la liste des buteurs asémistes avec ses premières réalisations contre Bordeaux (4-0).
    En scorant aux 32e et 58e minutes en reprenant des centres de Ben Yedder et Martins, Kevin Volland a inscrit les 3399ème et 3400ème buts monégasques en L1, pour sa 7ème rencontre.

  • L'historique des matches de l'AS Monaco, depuis son entrée dans le professionnalisme.

    LIGUE 1, 9ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (01/11/2020)
    Les résultats de la 9ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     Reporté 

    Vendredi à 21h00, le match entre Marseille (4e) de Valère Germain et Lens (7e) de Corentin Jean a été reporté en raison de nombreux cas de Covid-19 dans les rangs artésiens.

     2-1 

    Samedi à 17h00, Rennes (3e) a d'abord été mené par Brest (14e), sur un but d'Honorat (0-1, 57e), mais les joueurs d'Ille-et-Vilaine ont renversé le match avec le 3e but des 2 défeuseurs centraux, Da Silva (1-1, 66e) à la réception d'un coup-franc et Aguerd (2-1, 70e) à la réception d'un corner.
    Chez les finistériens, Irvin Cardona (remplacé à la 75e) et Romain Faivre ont débuté, Ronaël Pierre-Gabriel était absent.

     0-3 

    Samedi à 21h, Nantes (15e) n'a tenu qu'une période contre le Paris S.G. (1er).
    Herrera dès la reprise (0-1, 47e), Mbappé sur pénalty (0-2, 65e) et Sarabia (0-3, 88e) sur un cadeau des "Canaris" ont marqué pour les parisiens, qui ont joué avec Layvin Kurzawa (entré à la 74e), Abdou Diallo et Kylian Mbappé (passeur sur le premier but, remplacé à la 74e) qui ont été titularisés.
    Pour le FCN, Dennis Appiah a joué toute la partie, Jean-Kévin Augustin est entré contre son club formateur à la 73e.

     0-1 

    Dimanche à 13h00, Saint-Etienne (13e) et Claude Puel ont concédé une 5ème défaite consécutive en perdant contre Montpellier (11e), sur une frappe des 20m de Mavididi (0-1, 14e).

     0-0 

    Dimanche à 15h00, Angers (8e) a été lourdement défait à la maison par Nice (5e), prochain adversaire de l'ASM.
    Rony Lopes a ouvert le score (0-1, 12e), Lees-Melou l'a aggravé sur pénalty (0-2, 23e), Boudaoui a terminé le travail en fin de partie (0-3, 77e).
    L'angevin Thomas Mangani a été averti à la 90e+1. Il a croisé les "Aiglons" Khéphren Thuram (entré à la 86e) et Rony Lopes, titulaire, averti à la 40e et remplacé à la 67e.

     0-1 

    Nîmes (16e) a perdu aux Costières contre Metz (10e), grâce à un but de Gueye (0-1, 15e).
    Après l'expulsion du messin Udol (44e), les "Crocos" n'ont pu égaliser.
    Chez les lorrains, Kévin N'Doram est toujours out, Marc-Aurèle Caillard est resté sur le banc.

     0-0 

    Il ne s'est pas passé grand chose entre Dijon (20e) et Lorient (17e).
    Les "Merlus" ont eu la possibilté de l'emporter, mais le pénalty de Wissa a terminé sur le poteau (57e).
    Côté bourguignon, Jonathan Panzo a joué les 90 minutes, Arthur Zagré est resté sur le banc.
    Chez les bretons, Paul Nardi était dans les but, Yoann Etienne pas sur feuille de match.

     2-1 

    Excellente opération en bas de classement pour Reims (19e), vainqueur de Strasbourg (18e).
    Les 3 buts de la rencontre ont été marqués en première période par Kamara contre-son-camp (1-0, 22e), bien malheureux sur un coup-franc de Cafaro qui touche son poteau puis son dos, Faes sur un corner (2-0, 26e) et un pénalty d'Ajorque (2-1, 30e).
    Les alsaciens avaient fait le déplacement sans Jean-Eudes Aholou, malade du covid.

     4-0 

    Dimanche à 17h00, l'AS Monaco (12e) n'a fait qu'une bouchée de Bordeaux (9e), avec 3 buts en 3 minutes par Wissam Ben Yedder sur pénalty (1-0, 28e) sifflé alors qu'il avait marqué de la tête, Gelson Martins (2-0, 30e) et Kevin Volland (3-0, 31e) et un dernier de l'allemand en seconde période (4-0, 58e).

     1-1 

    A 21h00, Lille (2e) et Lyon (6e) se sont quittés sur un nul 1-1, avec deux buts lillois.
    Le premier de Bamba (1-0, 23e) et le second, un csc de Celik (1-1, 41e).
    Après l'expulsion de Marcelo (50e), Les lyonnais se sont satisfait du point du nul et ont offert moins d'espace aux nordistes.

    Au classement des buteurs, Mbappé (Paris S.G.) a pris seul la tête du classement avec 7 buts.
    Il devance :
    - Wissam Ben Yedder (AS Monaco), Dia (Reims) et Niane (Metz) avec 6 buts,
    - Depay (Lyon) avec 5 buts,
    - Bamba (Lille), Ganago & Kakuta (Lens), Toko Ekambi (Lyon), Wissa (Lorient), Yilmaz (Lille) avec 4 buts.
    - 14 joueurs dont Faivre (Brest) avec 3 buts,
    - 34 joueurs dont Benoît Badiashile & Kevin Volland (AS Monaco) avec 2 buts.
    - 70 joueurs dont Ruben Aguilar, Sofiane Diop, Axel Disasi, Willem Geubbels & Gelson Martins (AS Monaco), Aholou (Strasbourg), Cardona (Brest), Germain (Marseille), Lopes (Nice), Mangani (Angers) et Thuram (Nice) avec 1 but.
    - 8 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - BORDEAUX (4-0)
    (01/11/2020)

    Niko Kovac
    «On est contents. La première mi-temps a été bonne. On n'a pas concédé de buts. On en a mis quatre. C'est bien. On a joué avec deux milieux défensifs et deux attaquants axiaux. Je suis heureux pour ça. Je pense qu'on va continuer avec ce type de formation. Lors des dernières rencontres, on jouait en 4-3-3 et les ailiers rentraient.
    Cette fois-ci, on avait deux avants-centres supportés par Gelson Martins. On a vu que Wissam Ben Yedder avait besoin de soutien. Kevin Volland est un attaquant important. Il l'a très bien aidé. On va certainement poursuivre ainsi. À Lyon, on a pressé très haut et mal, Lyon a été bon pour jouer dans notre dos. Aujourd'hui, on l'a bien fait. On a eu la réaction qu'il fallait. Quelque chose d'intéressant s'est passé aujourd'hui. C'était un bon test pour nous.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Jean-Louis Gasset
    «Oui, c'est un naufrage collectif. Koscielny a dit la vérité. On manque de caractère. On en prend 2 à Lens, 3 à Marseille et 4 à Monaco. Je ne sais pas où ça va s'arrêter. On estimait qu'on avait une défense solide. On a explosé. Le problème est global. C'est un état d'esprit. Il faut se rendre compte aujourd'hui que Bordeaux va jouer le maintien. Dès qu'il y a un petit grain de sable, on abandonne. On fait des fautes techniques de débutants. Il faut se poser la question : pourquoi, depuis deux ans, Bordeaux ne gagne plus deux matches d'affilée ?
    On gagne à domicile. Puis s'entraîne tranquillement la semaine en attendant la composition.
    Faire des changements ? Je ne fais que ça. Cela fait deux ans que ça dure. Moi, je vous dis Bordeaux est mauvais. Il n'y a pas de coeur.
    (Sur Yacine Adli, sorti à la pause) Je dis qu'il apprend son métier. Je sais qu'il a des qualités. Il fait une bonne rentrée face à Nîmes (2-0). On a dit que c'était un grand joueur. Cela ne l'aide pas. Il n'est pas le seul jeune pour qui cela se passe ainsi.
    (Sur ce qu'il a dit à ses joueurs à la fin du match) Je n'ai rien dit ! J'ai trop à dire. Donc à la fin, je n'ai pas parlé. Mais ils savent très bien ce que je pense.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Youssouf Fofana
    «Tout n’était pas à jeter contre Lyon. Nous avons gardé tout le positif et essayé d’arranger ce qui était moins bon. Je crois que nous avons bien su réagir avec ce clean-sheet. Cette victoire nous permet de relever la tête par rapport aux échéances qui arrivent. Il ne faut pas croire que Bordeaux était faible cet après-midi, c’est nous qui avons bien joués et réussi à élever notre niveau de jeu. Néanmoins, ce n’est pas un match parfait, car nous nous sommes faits peur sur quelques actions. C’est d’ailleurs sur ce point que l’on doit continuer de travailler afin de pouvoir réaliser une excellente prestation dans les semaines à venir.
    Trois buts en quatre minutes ? Je ne sais pas si c’est quelque chose qui m’est déjà arrivé dans ma carrière. C’est vrai que l’on peut avoir une tendance à se relâcher, mais nous avons la chance d’avoir des joueurs expérimentés autour de nous, comme Wissam Ben Yedder par exemple, qui continuait de nous parler afin que nous restions concentrés. Ce moment où l’on marque trois fois en quatre minutes est une vraie période d’euphorie, mais c’est important d’être entouré de joueurs d’expérience pour rester calme et garder la tête froide.
    Changement de système ou pas, je ne pense pas que nous ayons changé notre manière de faire. Même si nous avions joué dans un autre système, on aurait peut-être sorti le même match. Avec Aurélien Tchouaméni, nous avons travaillé ce changement toute la semaine à l’entraînement. Niko Kovac nous a donné des consignes pendant chaque séance, et nous avons réussi à les appliquer grâce à nos qualités et nos conditions physiques.
    Certains d’entre nous ont terminé le match très fatigués donc il va falloir se reposer, et tout de suite repartir de l’avant. C’est un grand mot de dire que nous avons passé un cap aujourd’hui. Cette victoire fait du bien, mais il faut garder de l’humilité. Il ne faut pas que l’on aille à l’entraînement en se rappelant sans cesse cette rencontre. Nous prenons les matches les uns après les autres. J’espère que l’on aura un beau derby dimanche prochain.»
    (Site officiel ASM)

    Laurent Koscielny
    «Certaines fois on peut passer au travers. Mais là, après le premier but, ça a été un naufrage collectif. À chaque fois qu'on concède un but, le monde s'écroule. Pourtant, le début de match, ce n'était pas mal. Après, il faut un peu de fierté, de l'amour-propre. Le sport demande des efforts, pas uniquement de la qualité technique ou physique. Il faut montrer du caractère. La question est de savoir ce qu'on veut faire de sa carrière. La différence se fait sur l'état d'esprit et la mentalité. Il faut respecter Bordeaux qui est un club historique. Si tu n'as pas envie de faire les efforts, quelqu'un d'autre prendra ta place et tu finiras dans un club plus bas.» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 9ÈME JOURNÉE, MONACO - BORDEAUX : 4-0
    (01/11/2020)

    Monaco terrasse Bordeaux en 3 minutes

    L'AS Monaco à mis fin à 3 rencontres sans victoire, en battant un petit Bordeaux, 4-0, avec 3 buts inscrits en 3 minutes par Wissam Ben Yedder (28e), Gelson Martins (30e) et Kevin Volland (31e), qui s'est offert son premier doublé à l'heure de jeu (58e) au terme d'une action parfaite.

    Pour ce match, Niko Kovac change encore son onze de départ. Lecomte reste dans les buts, mais Caio est titularisé pour la première fois à gauche. Le reste de la défense est habituelle avec Badiashile, Disasi, Aguilar. Devant eux, retour du duo Fofana et Tchouaméni, Diop est derrière le trio d'attaque Martins, Ben Yedder, Volland.

    Pas de surprise pour les remplaçants, Mannone est le 21e homme et sur le banc on retrouve Majecki, Maripán, Matsima, Sidibé, Fabregas, Luís, Onyekuru, Jovetic et Pellegri.

    Chez les Girondins, Jean-Louis Gasset aligne Costil, Benito, Pablo, Koscielny, Sabaly, Otavio, Basic, Adli, Ben Arfa, Hwang, Oudin.
    Mandanda est en tribune, et sur le banc on retrouve Poussin, Baysse, Kwateng, Poundjé, Zerkane, Bakwa, De Préville, Maja et Briand.

    Et la rencontre met beaucoup de temps à démarrer, les bordelais étant regroupés sur leur but, et les monégasques faisant tourner, sans trouver de solution.

    Le premier frisson est pour l'ASM, avec Hwang côté gauche qui est contré, mais son ballon arrive dans les pieds d'Oudin, qui contrôle mal et son ballon est capté par Lecomte sorti dans ses pieds (20e).
    L'ASM répond sur un corner joué à ras de terre vers le point de pénalty où Ben Yedder est bien seul, mais il est contré par Benito (22e).

    Attaque côté gauche, avec un centre de Caio Henrique pour la tête de Wissam Ben Yedder, déviée par Pablo, mais du bras, bien décolé. Le ballon part en cloche, lobe Costil et rentre dans les filets, sauf que pour une fois, l'arbitre a sifflé très (trop ?) vite pour donner un pénalty à Monaco, avant que le ballon ne rentre dans le but, et il doit le refuser... (26e).
    Pablo est averti, Wissam Ben Yedder se présente face à Costil, qu'il bat en frappant fort sur la droite du gardien, pris à contre-pied (1-0, 28e).

    Les Girondins qui n'avaient encaissé que 5 buts en 8 matches cette saison, craquent défensivement, encaissant 2 autres buts en 2 minutes.
    - Ballon récupéré par Ben Yedder aux 18m sur une mauvaise relance d'Adli. Il donne pour Aguilar devant lui, qui centre fort devant le but et Gelson Martins se jette au second, pour pousser du bout du pied, en évitant le poteau (2-0, 30e).
    - Caio côté gauche pour Ben Yedder dans la surface côté gauche, qui met un petit ballon aérien aux 6m sur la tête de Kevin Volland. Le ballon dévié par le dos de Pablo termine au fond (3-0, 31e).

    Avant la pause, le 4-0 n'est pas loin avec Diop côté droit qui met en retrait sur Wissam Ben Yedder, qui contrôle et frappe. C'est puissant et au ras du montant droit de Costil (44e).

    Au retour des vestiaires, Bordeaux fait 3 changements : Adli, Hwang et Oudin sont remplacés par Briand, De Préville et Mehdi Zerkane, formé à l'ASM (46e).
    Pour l'ASM, c'est Ruben Aguilar, averti et qui manquera la réception du PSG le 20 novembre, qui a cédé sa place à Djibril Sidibé (46e).

    - Briand est proche du coaching gagnant, en effaçant Disasi d'un contrôle en pivot, mais son tir aux 16m est contré par Sidibé (50e).
    - Tir de Martins contré par Pablo. Corner, frappé par Fofana et repris par la tête de Volland au premier poteau. Costil capte (55e).
    - Long ballon de Disasi pour Ben Yedder, aux 30m. Contrôle parfait dans la course, il se met dos au but pour servir sur la gauche de la surface Gelson Martins, qui centre immédiatement pour le second poteau où Kevin Volland n'a plus qu'à la mettre au fond (4-0, 58e).

    Doublé pour l'allemand, 4e but de l'AS Monaco de la soirée et 3400ème but monégasque en Ligue 1.

    La rencontre est pliée, et les joueurs de Kovac continuent leur jeu face à des adversaires absents.
    - Centre de Martins, tête de Diop en reculant, qui pique son ballon hors du cadre (61e).

    Après les remplacements de Sabaly par Kwateng (62e) et de Volland par Pietro Pellegri (67e), nouveau corner de Fofana pour la tête trop croisée de Tchouaméni (69e).
    Puis c'est Badiashile qui doit sortir, blessé. Il est remplacé par Guillermo Maripán (72e).
    - Tir des 25m de Diop côté droit. Costil met en corner après le rebond (74e).
    - Frappe de Ben Arfa qui partait bien, déviée par le visage de Disasi (83e).

    Les dernières entrées de Fabregas et Jovetic pour Diop et Martins ne changeront plus le score, malgré un dernier tir de Fofana dévié par Benito en corner (85e).

    L'AS Monaco remporte un facile succès contre Bordeaux (4-0), et met fin à 3 rencontres sans victoire, avant deux prochains matches qui s'annoncent compliqués, à Nice dimanche prochain, et face au Paris Saint-Germain le 20 novembre.

    Pour plus d'info sur la neuvième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    Pour accéder aux news des mois précédents, cliquez ici...