Pour le compte de la 4ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco reçoit l'Olympique de Marseille.


Cette rencontre oppose deux équipes qui ont bien débuté le championnat, avec 3 victoires pour l'ASM et 2 victoires et 1 nul pour l'OM.
Mais les phocéens ont joué en milieu de semaine en Ligue Europa, et ont plusieurs absents pour cause de blessures ou suspension, dont Lucas Ocampos.
Transféré cet été, Valère Germain est lui bien là.


Autre sujet d'intérêt pour l'OM, faire mieux que la saison passée avec 3 défaites (2 en L1 et 1 en Coupe de France) avec 4 buts encaissés à chaque fois. Le match des 8èmes de finale, le 1er mars 2017, est la dernière défaite toutes compétitions confondues de Marseille.

Côté de l'AS Monaco, on veut gagner pour continuer la série impressionnante de 15 victoires consécutives.
Pour cela, Leonardo Jardim compte, entre autres, sur Touré, Fabinho, Diakhaby, Lemar, Ghezzal, Sidibé et Mbappé.


Les joueurs viennent s'échauffer, en commençant par les gardiens.




Les deux onze de départ sont connus.
Pour Marseille, Rudi Garcia surprend tout le monde avec une équipe ultra-défensive, alignant : Mandanda, Hubocan, Doria, Rolando, Sertic, Sakai, Amavi, Luiz Gustavo, Sanson, Thauvin, Germain.



Pelé, Evra, Cabella, Lopez, Zambo Anguissa, Sari, Sarr vont sur le banc, Kamara est en tribune.

Pour l'AS Monaco, Leonardo Jardim fait confiance à l'équipe qui a démarr& à Dijon et Metz : Subasic, Jorge, Jemerson, Glik, Sidibé, Fabinho, Moutinho, Lemar, Lopes, Diakhaby, Falcao.


Sur le banc, il y aura Benaglio, Raggi, Touré, Tielemans, Carrillo, Ghezzal et Mbappé. Gabriel Boschilia et Soualiho Meïté sont écartés de la feuille de match.



Le trio arbitral de la rencontre sera dirigé par Monsieur Buquet.


Comme face à Toulouse, la pelouse ne semble pas parfaite.


Il est l'heure de l'entrée des joueurs pour le dernier match de la journée où Monaco doit s'imposer pour suivre le rythme du PSG, qui a réalisé un sans-faute.


Le kop monégasque adresse un petit message, "Munegu per sempre". Au contraire des joueurs qui ne sont que de passage au club, les supporters sont eux fidèles au maillot.


Les joueurs saluent le public. Danijel Subasic arbore un tout nouveau maillot violet.


Avant le coup d'envoi, les deux équipes se regroupent une dernière fois. Côté AS Monaco, c'est bien plus homogène.



Le coup d'envoi fictif de la rencontre est donné par un ancien joueur des deux clubs, qui a plus brillé avec le maillot à la diagonale, étant finaliste de la Ligue des Champions en 2004 : Lucas Bernardi.




Le coup d'envoi réel est donné par Radamel Falcao, meilleur buteur du championnat avec 5 buts en 3 matches.


Monaco fait circuler le ballon derrière, et obtient un coup-franc pour une faute de Thauvin, après 36 secondes. L'occasion pour l'ASM de mettre le ballon dans la surface avec Thomas Lemar qui le botte.
Le ballon est enroulé sortant pour Mandanda, et arrive entre le point de pénalty et la ligne des 6m où 3 asémistes sont là pour reprendre. Falcao est trop court, laisse passer pour le plat du pied de Kamil Glik, devant Jemerson. Mandanda est battu (1-0, 2e).






L'AS Monaco ne pouvait débuter mieux la rencontre, avec un but ultra-rapide qui met à mal la tactique défensive marseillaise.
Et non messieurs, il n'y a pas hors-jeu ! Kamil Glik peut fêter son but, sous les "Glik, Glik, Glik" qui font tant plaisir à Danijel Subasic.










Thauvin essaye de répondre en débordant côté droit. Son centre est repris par Germain, contré par le buteur sur Sidibé qui dégage (3e).




Contre monégasque, avec Lemar servi côté gauche qui lance parfaitement Diakhaby dans la profondeur. Mandanda hésite à sortir et reste dans sa surface, pour dévier du bout des doigts le tir de l'ancien rennais, qui vient s'écraser contre la base du poteau et revient dans les pieds de Doria (3e).
Le break était à quelques millimètres.









Premier carton du match pour le marseillais Sanson, pour une faute sur Lemar (4e).



Il y a eu seulement 4 minutes de jeu et l'OM est à la ramasse. Rudi Garcia prend des notes, mais ne change pas grand chose à son équipe.


La qualité de la pelouse est aussi médiocre, elle cède sous les crampons des joueurs.


Monaco continue sa domination et fait tourner, avec Kamil Glik, buteur en ce début de match (6e).


Coup-franc éloigné côté gauche, tiré par Lemar. Le ballon est dévié pour l'angle de la surface suivant où Jemerson contrôle et frappe, au-dessus (7e).



Long ballon en profondeur pour Diakhaby, qui rate le ballon pour son contrôle (8e).



Coup-franc pour Marseille et Thauvin, qui met le cuir dans la surface. Falcao à la lutte avec Doria dévie, Subasic capte (12e).





Valère Germain est privé de ballon et ne peut rien faire tout seul devant (13e).


Marseille défend, et Sertic tacle face à Lemar.


Centre de Thauvin pour Germain, devancé par Glik (18e).



Contre pour Monaco avec Lemar qui donne pour Diakhaby côté gauche, qui remonte le terrain et centre pour Lopes au second poteau, mais est obligé de reculer.




Dans l'axe, Fabinho fait un une-deux avec Sidibé, rentre dans la surface et s'écroule après contact avec Amavi. Pénalty ! (19e).






Radamel Falcao place son ballon sur le point de pénalty.



«El Tigre» s'élance et frappe fort en plein milieu du but, Mandanda est parti côté gauche et doit céder une nouvelle fois (2-0, 20e).




Falcao saute pour fêter son but et est félicité par ses partenaires, pendant que Kamil Glik prend des consignes.






Contre monégasque avec Lopes qui perce au centre et décale sur Falcao à droite, qui centre pour Lemar. Contrôle parfait pour éliminer Rolando, mais Sertic est derrière et dégage au loin (22e).








Monaco gère son avance, Marseille n'arrive toujours pas à venir mettre le danger dans la surface monégasque.


Contre phocéen avec un centre de Germain pour Amavi, trop court au point de pénalty, entre Sidibé et Glik. Hubocan récupère à l'angle de la surface, et tente une passe aveugle qui va directement sur Subasic (27e).



Percée de Sanson, qui ne passera pas Glik, averti (28e).


Le coup-franc de Thauvin est repoussé par Jemerson (29e).




Monaco repart vers l'avant, avec Fabio Henrique Tavares «Fabinho» toujours aussi important dans l'entre-jeu, avec João Moutinho.



Lemar cherche Lopes dans le dos de la défense. Son centre en pivot est ralenti par Doria, et Mandanda peut capter (33e).




Faute de Luiz Gustavo sur Fabinho, carton jaune et coup-franc pour l'ASM (34e).


A 40m côté droit, Moutinho met le ballon dans le paquet où Diakhaby prolonge, aux 18m, pour le point de pénalty et la tête plongeante de Radamel Falcao. Mandanda touche le ballon mais ne peut l'empêcher de rentrer (3-0, 34e).







Monaco marque son troisième but, encore sur phase arrêtée. C'est aussi le 7ème, en 4 matches, de Radamel Falcao qui peut exulter.






Thauvin est le marseillais le plus dangereux, mais il est trop peu efficace. Il rentre dans la défense et frappe des 20m. De peu à côté, Subasic a semblé assurer (41e).






Avant la mi-temps, Marseille pousse un peu plus pour sauver l'honneur, mais se fait prendre en contre avec Marcos Lopes qui affole Hubocan. Le slovaque ne fait pas dans la dentelle et fauche le portugais. Avertissement plus que logique (43e).






Bon coup-franc pour l'ASM, Moutinho met le ballon au second poteau sur la tête de Glik, lancé dans le dos des marseillais, qui frappe au-dessus (44e).





La remise en jeu phocéenne revient dans les pieds monégasques et Sidibé trouve Lopes qui accélère, passe Luiz Gustavo et Doria, centre pour Adama Diakhaby, qui tend le pied dans les 6m pour marquer le 4ème but de la soirée (4-0, 45e).












Passeur décisif, Rony Lopes montre sa rage, Adama Diakhaby fête son premier but avec l'AS Monaco.






La mi-temps est sifflée là-dessus, les supporters marseillais sortent de leur tribune pour venir parler du pays à leurs joueurs. Ils sont refoulés.



A la pause, Kylian Mbappé a laissé sa chasuble sur le banc des remplaçants. Il ne devrait pas rentrer, un accord aurait été trouvé entre le PSG et l'ASM sur un prêt avec option d'achat obligatoire à 180 M€.


Pour le remplacer, les dirigeants monégasques vont avoir les finances pour aller chercher la lune, visible au-dessus du Louis-II.



Pour la reprise, Rudi Garcia effectue 2 remplacements : Doria et Amavi cèdent leurs places à Lopez et Cabella (46e), pour l'abandon du 5-4-1 au profit d'un 4-4-2.
Germain lance la seconde période.


L'OM tente d'aller vers l'avant, avec Thauvin, qui est repoussé par Jorge (47e).

Balle de Moutinho pour Diakhaby côté gauche, qui remise de volée pour Lemar. Au-dessus (49e).




Thauvin est décidément le poison de l'OM et heureusement qu'il n'est pas précis dans ses frappes. Après un contre favorable sur Jorge, sa tentative puissante des 20m termine au-dessus (51e).




Thauvin essaye de déborder, mais son centre est contré par Moutinho. Subasic peut capter (53e).




Long ballon de Jemerson pour Falcao, qui contrôle dans la course devant Rolando, est accroché, mais l'arbitre laisse jouer... (53e).





Pour une faute qui paraissait anodine au milieu du terrain, Fabinho est averti (56e).


Le coup-franc phocéen ne donnera rien... Ils sont aussi mauvais défensivement qu'offensivement sur ces phases de jeu (57e).


Débordement d'Hubocan côté gauche et centre en retrait. Sidibé tacle en direction de son but et met le ballon dans les pieds de Germain, dos aux cages aux 6m, qui sert Sanson mais il rate son tir qui est capté par Danijel Subasic (58e).







Centre de la droite, trop haut pour Germain et repoussé aux 25m par Glik, sur Luiz Gustavo, qui contrôle et comme il n'est pas attaqué, tente sa chance. Subasic masqué ne bouge pas et est tout heureux de voir passer le ballon à quelques centimètres de son montant gauche (60e).




Premier changement pour l'ASM, l'entrée de Youri Tielemans à la place de Diakhaby. Le belge vient jouer derrière Falcao en attaque (62e).


Mauvaise relance de Fabinho qui donne le ballon à Sanson, qui remonte le terrain, et après un une-deux avec Germain, cherche Thauvin au second poteau, qui bute sur la sortie de Subasic. Corner (62e).




Joué en retrait, Thauvin centre pour la tête au ras du sol de Moutinho qui repousse (63e).



Monaco continue de gérer son avance, Marseille essaye toujours de sauver l'honneur.
Coup-franc côté droit, botté encore par Thauvin... dans les nuages (65e). On voit que le championnat de rugby a repris ce week-end...



Attaque côté droit avec Sidibé qui décale Lopes. Son centre trouve les bras de Mandanda, et non Tielemans au premier poteau (66e).





Jorge côté gauche, a fort à faire avec Thauvin. Il tacle encore le ballon et le marseillais a encore un contre favorable, mais il ratera son centre (66e).



Accélération de Marcos Lopes qui passe encore Hubocan, fait un grand pont sur Rolando, et Sertic met en corner devant Mandanda (67e).




Le corner est joué en retrait par Lemar sur Moutinho qui centre pour le second poteau et la tête de Glik, qui passe devant Rolando. Le cuir rebondit sur le poteau gauche de Mandanda et revient en jeu, sur la tête plongeante de Djibril Sidibé, qui lui donne la direction de l'autre petit-filet (5-0, 68e).











Le but est bien accordé, Djibril Sidibé est relevé par ses partenaires qui fêtent avec lui ce nouveau but.






Action personnelle de Sidibé côté droit, qui passe entre Thauvin et Sanson, efface Hubocan et donne à Falcao en éliminant Rolando. Le tir du colombien est contré par le tacle de Sertic (71e). Lemar réclamait le ballon en retrait.










L'OM tente toujours, avec Sakai en retrait pour Germain qui cherche Cabella dans la surface. Glik repousse (72e).




Sakai récupère et centre. Jemerson puis Fabinho repoussent le danger, et lancent le contre de Lemar (72e).




Sur les bancs de touche, "Tonton" Evra n'en revient pas de la tournure du match, Leonardo Jardim et son staff sont en pleine réflection.



Youri Tielemans est le nouveau "couteau-suisse" de l'AS Monaco. Il est capable de jouer en milieu récupérateur, a déjà été essayé côté droit, avant d'être avec Falcao à la pointe de l'attaque.


Contre phocéen, avec Thauvin qui a lancé Cabella côté gauche, qui rentre dans la surface, crochète mais son tir est contré par Glik (74e).




Cabella a toujours le ballon et cherche Germain côté droit, devancé par le tacle de Jorge (74e).




Lopez récupère et centre pour le second poteau et la volée de Thauvin, qui rate le cadre car trop croisée, mais elle se transforme en centre pour l'autre côté et Cabella, derrière Jemerson qui a raté le ballon (5-1, 75e).







Marseille sauve l'honneur et ne fête pas ce but, Monaco encaisse encore un but, c'est la 3ème fois en 4 journées.


Dernier changement pour l'OM, Zambo Anguissa remplace Sanson. Pour Monaco, Radamel Falcao cède sa place à Guido Carrillo, sous les applaudissements de Mbappé et Thauvin (77e).




Depuis le banc, le colombien voit Lemar lancer Jorge côté gauche, fauché à l'entrée de la surface par Sakai. Nouveau pénalty qu'il ne pourra transformer (78e).






L'autre spécialiste des pénalties, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» place le ballon.


Le brésilien s'élance et prend Mandanda à contre-pied, parti cette fois sur sa droite (6-1, 79e).




C'est le 14ème pénalty inscrit en L1 par Fabinho, qui sert le poing rageur avant d'être félicité par ses coéquipiers. Sakai s'en veut toujours.







Après ce but, le dernier remplacement du match. Djibril Sidibé va se reposer, Almamy Touré prend se place (79e).


Transversale de Tielemans pour Lopes côté droit, qui fixe et remet dans l'axe pour la frappe écrasée du belge. Mandanda capte (83e).





Thauvin tente encore de trouver la mire, mais encore une fois, du plat du pied, il met hors du cadre (84e).



Touche pour l'ASM, avec Touré qui trouve la déviation de la poitrine de Carrillo pour Rony Lopes, lancé. Il évite le tacle de Sertic et enroule une frappe des 25m qui frôle le montant droit de Mandanda, battu. Lemar réclamait le ballon, seul côté gauche (85e).







Les dernières secondes du match filent, et l'ASM cherche le 7ème but, avec un centre de Lopes, fort devant le but, que Carrillo n'arrive pas à pousser au fond. Trop en avance sur le ballon, il a essayer de le faire de la poitrine... compliqué (89e).







L'arbitre met fin au supplice de l'OM et siffle la fin du match sans temps règlementaire sur ce score de 6-1, qui met l'ASM dans les talons du PSG en tête du championnat.


Avec cette large victoire, la plus grosse face à Marseille après celle de la saison passée (4-0), Monaco continue de battre ses records :
- 16ème succès consécutif en L1.
- 24 matches d'invicibilité (22 victoires et 2 nuls).
- 36 matches avec au moins un but marqué.

Séries à continuer à Nice, après la trêve internationale le 9 septembre.
Prochain match au Louis-II, le 16 septembre face à Strasbourg.
Véro & Xav, au Louis-II.

Fly Away Monaco, la passion du voyage...