LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(15/04/2021)

Leurs performances lors de quarts de finale retour

Ils étaient 4 dans les effectifs des clubs engagés en quarts de finale de Ligue Europa, ils seront 3 au prochain tour.
Retrouvons leurs performances.

  • Déjà vainqueur 2-0 à l'aller, Manchester United a de nouveau dominé Grenade sur le même score.
    Sans Anthony Martial, forfait après sa blessure au genou lors de la trêve internationale avec les "Bleus", les mancunéens ont vite pris l'avantage par Cavani (1-0, 6e) et mis fin aux légers espoirs espagnols.
    Le second but est arrivé sur un csc de Vallejo (2-0, 90e) à la dernière minute.

  • À l'aller, le Slavia Prague avait égalisé (1-1) dans le temps additionnel contre Arsenal.
    Cette fois les "Gunners" n'ont pas gâché, prenant vite le large et le billet pour les demi-finaes, avec les buts de Pépé (0-1, 18e), Lacazette sur pénalty (0-2, 21e) et Saka (0-3, 24e).
    En seconde période, Lacazette marque encore (0-4, 77e).
    Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas fait le déplacement en République Tchèque.

  • Victorieux 2-1 aux Pays-Bas à l'aller, l'AS Rome a été mené par l'Ajax Amsterdam, avec le but de Brobbey (0-1, 49e), mais il manquait encore un but aux néerlandais pour se qualifier, et ce malgré l'égalisation de Dezko (1-1, 72e).
    L'Ajax n'inscrira pas ce second but synonyme de prolongation, et Maarten Stekelenburg, titulaire dans les buts, est éliminé.
    Stephan El Shaarawy, absent de la feuille de match, et ses partenaires seront eux au prochain tour contre Manchester United.

  • Le dernier quart opposait Villarreal au Dinamo Zagreb.
    La victoire sur un pénalty à l'aller des espagnols (1-0) a été confirmée au retour, avec des buts d'Alcacer (1-0, 36e), Moreno (2-0, 43e) et Orsic (2-1, 74e).

    Au prochain tour, Arsenal sera défié par Villarreal de son ancien coach, Emery.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (14/04/2021)


    Leurs performances lors de la première journée des quarts de finale retour

    Ils étaient 6 anciens joueurs de l'ASM, ils seront 5 en demi-finale et toujours en lice pour remporter la Ligue des Champions.
    Retrouvons les résultats des derniers engagés.

  • En Allemagne, le Borussia Dortmund avait un but de retard sur Manchester City, après le 1-2 de l'aller, et la qualification en poche au quart d'heure de jeu avec le but de Bellingham (1-0, 15e).
    Les "Citizens" sont montés en gamme, après cette entame ratée, égalisent en seconde période sur un pénalty transformé par Mahrez (1-1, 54e) et reprennent le billet pour les demi-finales.
    Le suspens prend fin avec le but de Foden (1-2, 75e), qui oblige les allemands à scorer 3 nouvelles fois.

    Titulaire, Bernardo Silva a joué les 90 minutes. Son partenaire Benjamin Mendy est resté sur le banc. Ils affronteront le Paris Saint-Germain au prochain tour.

  • En Angleterre, Liverpool FC n'a su trouver le chemin des filets face au Real Madrid, malgré ses 2 buts de retard (1-3 à l'aller).
    Ce score vierge montre les difficultés du moment des champions d'Angleterre en titre, où Fabio Henrique Tavares «Fabinho» a joué l'intégralité de la rencontre au milieu du terrain.

    Au prochain tour, Chelsea défiera le Real Madrid.

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (13/04/2021)


    Leurs performances lors de la première journée des quarts de finale retour

    Ils étaient 6 anciens joueurs de l'ASM, ils seront au moins 3 en demi-finale de la Ligue des Champions.
    Retrouvons les résultats de ces 3 premiers engagés.

  • Le Paris Saint-Germain avait gagné chez le Bayern Munich à l'aller (3-2), et les parisiens ne devaient pas encaisser deux buts pour être sûrs d'être au prochain tour.
    Des occasions de chaque côté, mais un seul but, de l'ancien du PSG, Choupo-Moting (0-1, 40e).
    Titulaire en défense, Abdou Diallo a été remplacé à la 58e, Kylian Mbappé a joué toute la partie. Layvin Kurzawa était lui forfait.

    Le finaliste de la dernière édition a eu sa revanche sur le tenant du titre, et affrontera la vainqueur de City - Dortmund en demi-finale.

  • Dans l'autre match, Chelsea FC s'était aussi imposé à l'aller (2-0) "chez" le FC Porto, qui recevait à Séville.
    Dans ce même stade, le match retour a vu la victoire des portugais avec le but dans les dernières secondes de Taremi (0-1, 90e+4).

    Au prochain tour, les "Blues" affronteront Liverpool ou le Real.

  • Demain, deux autres matches :
      Borussia Dortmund - Manchester City (aller 1-2)
      Liverpool FC - Real Madrid (aller 1-3)

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    BENJAMIN HENRICHS DÉFINITIVEMENT À LEIPZIG
    (12/04/2021)

    Option d'achat levée pour Benjamin Henrichs

    Prêté en juillet dernier au RB Leipzig par l'AS Monaco, Benjamin Henrichs va rester en Allemagne, puisque l'option d'achat à 15 M€ a été levée.

    Acheté pour 20 M€ au Bayer Leverkusen en août 2018 (où il lui restait 4 ans de contrat), Henrichs qui peut jouer sur le côté gauche, le flanc droit et au milieu du terrain, a participé au total à 44 rencontres avec l'AS Monaco en 2 saisons (35 de Ligue 1, 2 de Coupe de France, 3 de Coupe de la Ligue et 4 de Ligue des Champions) pour 1 but marqué en L1.

    Cette saison avec le RB Leipzig, et malgré une blessure au genou, Benjamin Henrichs a disputé 15 rencontres (10 de Bundesliga, 3 de Ligue des Champions et 2 de Coupe d'Allemagne) pour 539 minutes de jeu au total.

    Il s'y est engagé pour 4 saisons.

    Les transferts, les bruits, la durée des contrats

    LIGUE 1, 32ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (11/04/2021)
    Les résultats de la 32ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-2 

    Vendredi à 21h, Metz (9e) recevait Lille (1er).
    Malmenés, les lillois ont concédé un pénalty que Leya Iseka n'a pu transformer, Maignan le repoussant (17e) et été sauvés par un montant (52e).
    Malgré la domination messine, les "Dogues" ouvrent le score par Yilmaz (0-1, 60e) et se mettent à l'abri en fin de match par Çelik (0-2, 89e) pour remporter un match par vraiment mérité. C'est ce qu'on peut appeler, "la réussite du Champion".
    Metz était sans Kévin N'Doram (blessé) ni Marc-Aurèle Caillard (banc).

     1-4 

    Samedi à 17h, pas de surprise où Strasbourg (13e) a été écrasé par le Paris S.G. (2e), 1-4.
    Le PSG a pris le large en première période par Mbappé (0-1, 16e), Sarabia (0-2, 27e) et Kean (0-3, 45e).
    Jean-Eudes Aholou (titulaire) et ses partenaires ont sauvé l'honneur par Sahi (1-3, 63e), mais Paredes a clos la marque sur un coup-franc (1-4, 79e).
    Côté PSG, pas de Layvin Kurzawa (blessé) ni d'Abdou Diallo (sorti malade en Bavière). Kylian Mbappé a été remplacé à la 89e.

     3-3 

    Samedi à 21h00, il fallait être devant sa tv du début à la fin pour voir Montpellier (8e) et Marseille (6e), dans la lutte aux places européennes.
    Les héraultais ont ouvert le score dès la 27ème seconde par Delort (1-0, 1e) et pensaient rentrer aux vestiaires avec cet avantage, mais Milik (1-1, 43e) et Gueye (1-2, 45e+2) ont inversé la tendance.
    Encore une fois dès les première seconde, le MHSC égalise par Laborde (2-2, 47e) et va ensuite jouer en supériorité numérique avec le rouge de Caleta-Car (62e).
    L'OM reprend l'avantage sur un coup-franc repris par Perrin (2-3, 71e) et pense l'emporter, mais une fois encore, il y a un but dans le temps additionnel, une tête plongeante de Laborde (3-3, 90e+3) pour arracher un point.
    Valère Germain n'a toujours pas joué la moindre minute depuis l'arrivée de Sampaoli, et est encore resté scotché sur le banc.

     1-0 

    Dimanche à 13h00, Rennes (7e) a un peu plus enfoncé Nantes (19e) dans la zone rouge en l'emportant sur un but de Terrier (1-0, 52e).
    Le "Canari" Dennis Appiah est resté sur le banc, Jean-Kévin Augustin est avec la réserve.

     4-1 

    Dimanche à 15h00, Lens (5e) a été efficace face à Lorient (17e), ouvrant le score sur un pénalty de Kakuta (1-0, 16e).
    Les "Merlus" égalisent justement par Moffi (1-1, 29e), dominent, mais c'est Jean qui marque au terme d'une belle action collective artésienne (2-1, 39e).
    En seconde période, Kalimuendo (3-1, 55e) marqeu à son tout, avant un nouveau pénalty pour le RCL, transformé par Banza (4-1, 88e).
    Titulaire, Corentin Jean a causé le premier pénalty et marqué. Il a été remplacé à la 66e.
    Pour le FCL, Paul Nardi est resté sur le banc, Yoann Etienne était écarté du groupe.

     0-0 

    Pas de but, comme à l'aller, entre Nice (10e) et Reims (12e).
    Titulaires, Khéphren Thuram et Rony Lopes sont sortis à la 73e.

     4-1 

    Match pour se sortir de la zone rouge entre Saint-Etienne (15e) et Bordeaux (14e).
    Les girondins, prochains adversaires de l'ASM, ont ouvert le score sur un pénalty généreux par Hwang (0-1, 9e), mais un de compensation a été vite sifflé pour les "Verts de Claude Puel, transformé par Khazri (1-1, 19e).
    L'attaquant double vite la mise (2-1, 23e), et inscrira même un triplé avec un autre pénalty en seconde période (3-1, 71e).
    Dans les dernières minutes, l'ancien bordelais Youssouf marque encore (4-1, 81e).
    Titulaire à Bordeaux, Mehdi Zerkane a causé le pénalty de l'ouverture du score. Il a été remplacé à la 57e.

     1-1 

    En bas de classement, Brest (16e) a gardé ses 6 poitns d'avance sur Nîmes (18e) et les barrages grâce au nul 1-1, Chardonnet (1-1, 26e) répondant à Koné (0-1, 11e).
    Pour le SB29, Ronaël Pierre-Gabriel, Romain Faivre et Irvin Cardona ont débuté le match. L'attaquant a été remplacé à la 75e.

     3-0 

    Dimanche à 17h05, l'AS Monaco (3e) a gardé ses distances sur Lille et le PSG en battant Dijon (20e), 3-0, avec des buts de Stevan Jovetic (1-0, 50e), qui reprend un pénalty de Ben Yedder repoussé par Allagbé, et un doublé de Wissam Ben Yedder (2-0, 63e et 3-0, 89e) dont le dernier est sur un nouveau pénalty.
    Le DFCO, qui a égalé le record de 12 défaites consécutives dans l'élite du CA Paris (datant de ... 1933-34), a joué avec Aboubakar Kamara en attaque, remplacé à la 73e.
    Jonathan Panzo et Arthur Zagré sont restés sur le banc des remplaçants.

     3-0 

    Dimanche à 21h00, Lyon (4e) a battu Angers (11e) avec des buts de Depay (1-0, 21e), Paqueta (2-0, 41e) et encore Depay (3-0, 83e), et reste au pied du podium.
    Titulaire, Islam Slimani a joué tout le match.
    Son adversaire Thomas Mangani est entré à la 59e.

    Au classement des buteurs, Mbappé (Paris S.G.) est seul en tête avec ses 21 buts.
    Il devance :
    - Wissam Ben Yedder (AS Monaco) avec 17 buts,
    - Depay (Lyon) avec 16 buts,
    - Dia (Reims) et Kevin Volland (AS Monaco) avec 14 buts,
    - Ajorque (Strasbourg), Gouiri (Nice), Kean (Paris S.G.), Laborde (Montpellier) et Toko Ekambi (Lyon) avec 12 buts,
    - 2 joueurs avec 11 buts,
    - 4 joueurs avec 10 buts,
    - 2 joueurs avec 9 buts,
    - 6 joueurs dont Cardona (Brest) avec 8 buts,
    - 7 joueurs dont Sofiane Diop (AS Monaco) avec 7 buts,
    - 11 joueurs avec 6 buts,
    - 18 joueurs dont Stevan Jovetic & Guillermo Maripán (AS Monaco) et Faivre (Brest) avec 5 buts,
    - 21 joueurs dont Aleksandr Golovin (AS Monaco) avec 4 buts.
    - 34 joueurs Axel Disasi (AS Monaco), Germain (Marseille) et Mangani (Angers) avec 3 buts,
    - 47 joueurs dont Benoît Badiashile, Cesc Fabregas, Gelson Martins & Aurélien Tchouaméni (AS Monaco) et Aholou (Strasbourg), Lopes & Thuram (Nice) avec 2 buts.
    - 90 joueurs dont Ruben Aguilar, Krépin Diatta, Willem Geubbels, Pietro Pellegri (AS Monaco), Jean (Lens), Kurzawa (Paris S.G.), Pierre-Gabriel (Brest) et Slimani (Lyon) avec 1 but.
    - 21 contre-son-camp ont été marqués par 20 joueurs. Lopes (Lyon) en compte 2.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE MONACO - DIJON (3-0)
    (11/04/2021)

    Niko Kovac
    «La première mi-temps a été difficile car Dijon défendait bien avec un bloc bas. On a eu peu d’occasions. En 2e période, on a su bien revenir et marquer rapidement grâce à un penalty que nous nous sommes procurés de nombreuses occasions. La victoire est méritée.
    Les sorties d'Aguilar et Diop à la pause ? Ruben était dans un bon jour mais il fallait jouer davantage à l’intérieur et densifier l’axe avec Aleksandr Golovin, Stevan Jovetic, Wissam Ben Yedder et Cesc Fabregas. Sofiane n’était pas dans la forme que j’attendais. C’était sans doute dû à sa blessure à la main. Mais on a un excellent banc de touche et les joueurs sont très performants lorsqu’il rentre.
    S'il faut laisser #benyedder{ sur le banc pour le voir marquer ? Oui c’est bien que Wissam continue de marquer de cette manière et il continuera de rentrer (sourire). Plus sérieusement, j’essaie d’être juste. Dans les derniers matches, Stevan Jovetic était très bon, il se trouve être dans une bonne forme. C’est pour ça que j’ai décidé de le laisser titulaire et je suis très satisfait de cette situation. Avec Kevin Volland, nous avons trois attaquants de très haut niveau. Mais Wissam reste très important et je suis content pour lui qu’il ait mis deux buts.
    Wissam sur le banc ? Wissam est capitaine et il est très important. Mais je dois être juste. Il est plus simple de rentrer en seconde mi-temps lorsque le jeu est plus ouvert. Peut-être que s’il avait débuté en 1ère mi-temps, il n’aurait pas eu ces situations car il y a moins d’espaces. L’adversaire est moins concentré en 2e période. Si je savais qu’il marquait à chacune de ses entrées en jeu, je le laisserais sur le banc (sourire). Pour le prochain match, je ne sais pas encore, d’autant que nous avons trois matches prévus la semaine prochaine.
    La banderole ses supporters pour le titre ? C’était une belle banderole. C’est bien de sentir le soutien des supporters. Comme je l’ai dit, nous avons besoin de six points pour sécuriser la 4e place. Aujourd’hui, cela n’a pas de sens de parler de titre car nous n’avons pas notre destin en main. Nous ne jouons plus contre Paris et Lille. Nous sommes donc concentrés sur notre travail et on verra plus tard s’il est possible de viser mieux que la 4e place. Nous voulons rester dans la bataille.
    Rester concentrés ? Vous avez vu beaucoup de matches où le favori rencontre des difficultés face à l’outsider. Nous devons donc continuer, leur parler et continuer de s’entraîner. Ces derniers matches, on a joué face à des équipes bloc bas. Les prochaines semaines, nous affronterons Bordeaux, Angers et Lyon, des équipes qui évoluent à quatre derrière. On aura peut-être plus d’espaces. Sinon, il faudra leur donner des outils afin d’empocher la victoire.
    Je comprends les supporters qui parlent de titre, car le football est un sport émotionnel. Si nous savons ce qui se passera demain, il n’y aurait aucune émotion et on perdrait l’essence du jeu. Je comprends cette attente mais en tant que coach, je suis obligé de laisser les émotions de côté pour continuer dans cette même direction. Nous sommes en bonne voie. Le club dans son ensemble a fait un très bon travail. Il faut continuer de la sorte et aller pas à pas.»
    (Site officiel AS Monaco)

    David Linarès
    «Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous n'avait ce record (du nombre de défaites consécutives en L1) en tête. Ce sont les journalistes qui ont axé là-dessus. On joue toujours pour sortir d'un match la tête haute. On accepte la supériorité de Monaco mais sur certaines situations, on aurait pu mieux faire. On est dans une spirale très négative au niveau de la confiance, le doute s'est installé. Je n'ai pas de regret sur les penalties mais plutôt sur nos différentes possibilités de mener 1-0 et de revenir à 1-1. Le scénario se répète depuis pas mal de temps. On donne le bâton pour se faire battre.
    Pourtant, notre première mi-temps a été cohérente par rapport à notre projet de jeu. Monaco possède un groupe qui s'inscrit dans une dynamique et reste dans la course au titre. Mais j'aurais aimé voir comment cela aurait pu se passer si on avait été solide plus longtemps. Maintenant, il ne faut pas baisser la tête et rester digne pour sortir du terrain la tête haute. Pourtant, en fin de match, certains comportements m'ont irrité.»
    (lequipe.fr & AFP)

    **
    « .» (Site officiel ASM)

    Aboubakar Kamara
    «Il y a de la frustration, de l'énervement. C'est agaçant et chiant. Il y a du mieux, je reste positif. Il faudra aller chercher cette victoire. Cela prendra un peu de temps mais on va y arriver. On propose du jeu. Après on fait des erreurs.
    Les 12 défaites ? C'est votre boulot. Je suis là pour jouer. Quand on perd, c'est ainsi. On vise la victoire la journée d'après. J'y crois. On garde la tête haute. On avance droit. Je suis quelqu'un qui reste positif. Je pense que le vestiaire est comme moi. J'ai vu des joueurs énervés comme moi, de ne pas avoir marqué et pris des buts aussi faciles.»
    (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 32ÈME JOURNÉE, MONACO - DIJON : 3-0
    (11/04/2021)

    Monaco bat Dijon et garde le rythme des leaders

    L'AS Monaco savait qu'il fallait battre Dijon pour rester à 4 et 1 points de Lille et Paris.
    Mais face au dernier de L1, la pire équipe de 2021, les monégasques ont eu beaucoup de difficultés à dominer les bourguignons, et même s'ils se sont imposés 3-0, c'est sur 2 pénalties de Wissam Ben Yedder, le premier repoussé et repris par Stevan Jovetic (1-0, 50e) et le second transformé (3-0, 89e), et une mauvaise relance sanctionnée par le buteur de l'ASM (2-0, 63e).

    Face à la lanterne rouge, Niko Kovac a encore changé son équipe, avec l'absence de Kevin Volland, forfait en raison d'une bronchite.
    Il aligne : Lecomte, Caio, Maripán, Disasi, Sidibé, Tchouaméni, Fofana, Diop, Aguilar, Golovin, Jovetic.

    Sur le banc, on a donc Mannone, Badiashile, Ballo-Touré, Matsima, Diatta, Fabregas, Martins, Matazo, Ben Yedder.

    Pour le DFCO, David Linarès fait confiance à Allagbé, Chala, Lautoa, Écuélé Manga, Coulibaly, Boey, Marié, Benzia, Celina, Baldé, Kamara.

    Sur le banc, il y a : Racioppi, Chafik, Panzo, Zagré, Diop, Dina Ebimbe, Dobre, Assalé, Siwe.

    L'entame est monégasque, avec beaucoup de balons dans et autour de la surface, traduit seulement par une frappe de Fofana des 20m, dans la niche d'Allagbé (2e).

    La domination asémiste s'étiole un peu, Dijon sort de son camp, mais les joueurs de Niko Kovac ont du mal à combiner et à se trouver. Le jeu n'est pas léché comme d'habitude et l'absence du poison Volland se fait sentir dans le pressing.
    - Jovetic est lancé en profondeur, mais n'a pas de possibilité de frappe. Il patiente et sert en retrait Golovin qui frappe des 18m. Allagbé capte en deux temps (10e).
    - Centre piqué de Golovin pour le second poteau, et la reprise du gauche de Jovetic, un peu en retard qui ne peut redresser derrière 3 adversaires (16e).
    - Golovin entre dans la surface côté droit et décale juste sur sa droite pour Sidibé qui frappe dans le vide (17e).

    Dijon ne se créé pas d'occasion pour le moment, et sa première opportunité vient sur un long coup-franc pour la tête d'Écuélé Manga au second poteau, qui termine très loin du cadre (22e).

    - Coup-franc pour l'ASM, côté droit, frappé par Golovin. Il trouve dans la surface au point de pénalty la tête de Maripán, piquée qui termine au fond des filets au premier poteau. Malheureusement le chilien est hors-jeu au départ pour quelques centimètres (24e).
    - Récupération haute de Sidibé, qui permet à Fofana d'arriver plein axe et de décaler Jovetic dans la surface côté droit. Sa frappe est repoussée par Allagbé (27e).
    - Au tour de Golovin d'être décalé dans la surface côté droit. Il est contré (31e).

    Avant la mi-temps, le score est proche d'évoluer :
    - Baldé récupère un ballon dans les pieds de Disasi aux 30m. Il accélère plein axe, rentre dans la surface et tire avant l'intervention de Maripán. Lecomte repousse (38e).
    - Long coup-franc de Sidibé pour le second poteau et l'angle des 6m où Aurélien Tchouaméni, seul, réalise une reprise en ciseaux en reculant, qui termine dans le petit-filet (42e).
    - Balle récupérée et tir enroulé des 25m d'Aboubakar Kamara, formé à l'ASM, qui passe à côté (44e).

    En rentrant aux vestiaires, Niko Kovac n'est pas satisfait de son équipe, et va approter deux modifications : les titulaires surprises Aguilar et Diop, revenant de Covid et de blessure à la main, sont remplacés par Wissam Ben Yedder et Cesc Fabregas.
    Et le coaching est rapidement payant.
    Touche pour l'ASM, et Golovin lance Ben Yedder dans la surface, poursuivi par Écuélé Manga, qui tacle. L'attaquant monégasque laisse traîner son pied en arrière et est déséquilibré.
    L'arbitre montre le point de pénalty, que la VAR n'infirme pas la décision.
    Wissam Ben Yedder s'élance, tire fort sur la droite du gardien à ras de terre, parti du bon côté, et qui repousse. Stevan Jovetic parti des 25m en direction du but, arrive le premier et reprend pour tromper Allagbé d'un ballon croisé (1-0, 50e).

    Monaco a fait le plus difficile, ouvrir le score, mais il va falloir se mettre à l'abri.
    - Corner de Fabregas, tête de Disasi au 2ème poteau. Sans puissance et à côté (54e).
    - Caio Henrique est lancé côté gauche, grâce à Jovetic qui s'efface. Il rentre dans la surface et frappe à ras de terre. Allagbé repousse du pied, oubliant du soutien dans l'axe (58e).
    - Sur le contre, Kamara rentre côté droit dans la surface et frappe en force. Encore hors-cadre (58e).
    - Glissade de Disasi dans le rond cental, qui permet une offensive dijonaise et un déséquilibre de la défense monégasque avec Kamara plein axe qui fixe l'axe et décale dans son dos sur Baldé qui fait face au but. Sa frappe passe au-dessus ! (61e).

    Monaco est moins bon qu'habituellement, il faut vraiment se mettre à l'abri, et c'est le DFCO qui va aider, avec une mauvaise relance de Lautoa aux 20m. Golovin intercepte aux 30m et lance Wissam Ben Yedder dans le dos côté droit, qui ne rate pas son face à face avec Allagbé qu'il bat d'une frappe piquée et croisée (2-0, 63e).

    Monaco a fait le trou, et peut gérer, tout en cherchant à augmenter son avance dès que possible.
    - Centre de Golovin pour le second poteau et Jovetic qui rate le ballon et sa volée du gauche (64e).
    - Jovetic pour Caio côté gauche qui centre devant le but où Golovin coupe et reprend. Allagbé dévie, le cuir part en cloche et retombe sur la barre. Corner (70e).
    - Tir enroulé de Jovetic des 20m, plein axe sur le portier du DFCO qui capre (71e).

    Les deux entraîneurs font des changements.
    Kamara et Benzia pour Assalé et Dina Ebimbe (73e), Baldé pour Siwé (79e), Tchouaméni et Golovin pour Eliot Matazo et Krépin Diatta (82e), Boey et Lautoa pour Chafik et Dobre (85e) mais aussi, Fabregas sorti blessé à la cuisse droite pour Fodé Ballo-Touré (85e).

    Un des premiers ballons de l'international sénégalais est dans la surface où il est à la lutte avec Chafik, et s'écroule. Un nouveau pénalty est sifflé, une nouvelle fois limite (88e).
    Wissam Ben Yedder le frappe à nouveau, toujours sur la droite d'Allagbé et à ras de terre, mais cette fois le gardien est parti de l'autre côté (3-0, 89e).

    Le tarif des derniers matches de L1 (4-0) est proche, avec Stevan Jovetic dans la surface côté droit. Il frappe fort, à ras de terre et un peu trop croisé (90e+1).

    L'AS Monaco s'impose pour la 20ème fois de la saison, et réalise un 6ème "clean-sheet" sur les 7 derniers matches. Cette fois, c'est plus dû à la faiblesse de l'attaque de Dijon, qu'à la performance de l'arrière garde de l'ASM.
    Lille est toujours à 4 points, le PSG à 1, et l'ASM prend 4 longueurs d'avance sur Lyon qui joue ce soir.

    Pour Dijon, rien ne va plus. Si la Ligue 2 lui est promise, c'est un triste record de 90 ans qui vient d'être égalé, avec 12 défaites consécutives. Une première depuis le CA Paris en 1933-34, pour la deuxième saison du championnat professionnel de football.

    Si le DFCO tentera de ne pas prendre seul ce record contre Nice dimanche prochain, l'AS Monaco essayera de l'emporter de nouveau en L1, à Bordeaux (15e), dimanche à 17h05.

    Pour plus d'info sur la trente-deuxième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - DIJON (J32)
    (10/04/2021)


    Pour la 32ème journée du championnat de Ligue 1 2020-21, l'AS Monaco FC (3e) reçoit le Dijon FCO (20e).

    La rencontre s'annonce déséquilibrée, entre une formation qui joue le podium, en y montant pour la première fois de la saison (hormis la 3ème journée) et qui est la meilleure des matches retour avec 29 points pris, et une autre qui est promise à la Ligue 2, avec 14 points de retard sur le barragiste et dans une très mauvaise passe, avec un seul point empoché en 12 rencontres.

    Depuis la 16ème journée et le match aller victorieux des monégasques grâce à un but de Kevin Volland, Dijon a remporté 1 victoire, fait 3 nuls et perdu 11 fois, ses 11 dernières sorties (11 buts marqués et 28 encaissés).
    Dans le même temps, l'AS Monaco a fait tout l'inverse : 11 victoires, 3 nuls et 1 défaite (38 buts marqués et 15 encaissés).

    Autre déséquilibre, la comparaison entre l'ASM à domicilet et le DFCO à l'extérieur.
    Au Louis-II, l'AS Monaco est la meilleure équipe du championnat, avec 35 points pris en 16 matches (10 victoires, 5 nuls et 1 défaite, 36 buts marqués et 17 encaissés).
    Loin de la Côte d'Or, Dijon a pris 9 points : 2 victoires, 3 nuls et 10 défaites (15 buts marqués et 31 encaissés), successivement à Lyon (4-1, J02), Strasbourg (1-0, J04), Bordeaux (3-0, J06), Paris S.G. (4-0, J08), Metz (1-1, J10), Nice (1-3, J12), Nantes (1-1, J14), Nîmes (1-3, J17), Reims (0-0, J18), Lorient (3-2, J20), Lille (1-0, J22), Montpellier (4-2, J24), Lens (2-1, J26), Brest (3-1, J28), Marseille (2-0, J31).

    Le récent historique (premier match en 2012-13) des 5 confrontations en championnat (L1 et L2) entre les deux clubs est aussi en faveur des monégasques, avec 3 victoires et 2 nuls (10 buts marqués et 4 encaissés).

    L'AS Monaco doit l'emporter, et Niko Kovac ne pense pas à une victoire facile. Il faudra jouer comme d'habitude!
    «Une pression pour le sprint final ? Non nous n'avons aucune pression. Elle est sur les autres puisqu'ils ont été toujours dans les trois premiers. Notre ambition était de revenir en Europe et nous voulons le valider le plus rapidement possible.
    Une saison historique avec un premier doublé coupe-championnat depuis 1963 ? En tant qu'ancien joueur professionnel, nous jouons toujours pour gagner. C'est le plus important. C'est bien d'être encore en course dans deux compétitions mais je veux aller pas à pas et ne penser qu'au prochain match. Je ne pense pas encore à mai mais au prochain match contre Dijon, qui sera un match compliqué pour nous.
    Une rencontre déséquilibrée ? Oui parfois c'est le cas. Mais durant toute la saison, nous avons travaillé dur, sur et en dehors du terrain. On a mis des choses en place afin qu'ils restent concentrés. Dijon reste une équipe de Ligue 1 qui va se battre jusqu'à la fin. Les joueurs adverses vont également vouloir se montrer pour un futur contrat. Il faudra être à 100 % pour les battre. On l'a vu face à Metz, ce n'était pas une rencontre facile. Si on joue avec nos qualités, nous l'emporterons, sinon on peut perdre des points.
    Les difficultés contre Metz en coupe ? J'ai dit aux garçons que ce n'était pas notre meilleur match mais il était important de le remporter. Certes, on l'a fait aux penalties mais c'est important pour la confiance des joueurs. Il n'y a aucun match facile en Ligue 1 pour toutes les équipes. Dijon a par exemple battu Nice et Lorient, le PSG. Il y a donc eu beaucoup de surprises. Je n'aime pas les surprises et je pense qu'il faudra être concentrés dès la première minute.
    Plus concentré défensivement ? Ce qui est important est dans la préparation. On fait un gros travail d'analyse de l'équipe adverse en regardent ses points faibles et points forts. Il est important que les joueurs sachent quoi faire avec et sans ballon. Il y a de plus en plus de concurrence dans cette équipe et la bataille entre les concurrents est très forte. C'est bien.
    Si une défaite serait une faute professionnelle ? Le foot n'est pas mathématique et tout peut arriver. C'est mon travail d'expliquer à mes joueurs ce qu'il est nécessaire de faire et d'accomplir. Les joueurs sont concentrés sur la victoire. Nous ne sommes pas des machines mais des humains. J'espère bien évidemment qu'il n'y aura pas de faute professionnelle.
    Ruben Aguilar et Sofiane Diop disponibles ? Oui les deux sont de retour. Seul Willem Geubbels n'était pas présent avec le groupe ce matin. Ils seront disponibles pour dimanche et physiquement, ils sont aptes à débuter. Nous avons deux options supplémentaires.
    La concurrence entre Stevan Jovetic et Wissam Ben Yedder ? J'aime cette situation parce que cela force les deux joueurs à se surpasser. Pour le coach et l'équipe, c'est positif. Pour dimanche, ce n'est pas clair dans mon esprit mais dans tous les cas ce sera un bon choix.
    Comment je prens ma décision ? Les entrainements sont très importants puis il y a aussi les matches. On essaie de progresser match après match. C'est un processus et on ne peut pas tout changer d'un coup. Et s'il y a une égalité, c'est le ressenti qui parle. Dernièrement, Stevan Jovetic était sur une très bonne dynamique. Il faut bien dormir la nuit précédente, discuter avec son staff et prendre la décision tous ensemble.
    Sur quoi j'insiste le plus pour cette fin de saison ? Cela fait depuis neuf mois que je travaille avec l'équipe. Et je prends match après match. On essaie d'expliquer aux joueurs ce qu'il faut faire et comment. Je parle tactique et technique pour leur expliquer comment se créer des occasions pour remporter la victoire.
    Comment jouer contre les blocs bas ? Il faut trouver plusieurs solutions et ne pas se baser uniquement sur les coups de pied arrêtés, d'autant que c'est plus difficile dernièrement de marquer sur cette phase de jeu. Contre Saint-Etienne, nous nous sommes procurés beaucoup d'occasions et avons inscrit quatre buts. Les forces et les faiblesses de nos adversaires sont analysées et on travaille sur ça. Il faut trouver des alternatives. Nous devons insister sur la dynamique, l'agressivité, jouer plus vite et courir plus. Quand il y a moins d'espaces, il faut du mouvement et trouver des solutions.
    L'arrêt de Benjamin Lecomte contre Metz ? Nous formons une seule équipe. Nous gagnons et perdons ensemble. Nous avons concédé 38 buts avec certaines erreurs individuelles. Ce qui est important, et si nous voulons évoluer au plus haut niveau, il faut un grand gardien. Depuis sa blessure, il revient bien et son arrêt contre Metz prouve qu'il est en très bonne forme. Depuis janvier, je pense qu'on est l'une si ce n'est la meilleure équipe dans le top 5 de Ligue 1 par rapport aux nombres d'occasions concédées. Le travail est commun on est très satisfaits de la dynamique.
    Si nous n'encaissons pas de buts, on ne perd pas et nous avons plus de chances de gagner. On a la 2e meilleure attaque et on travaille sur ça pour encore progresser. Les attaquants marquent beaucoup de buts. Si on n'encaisse pas de but, tous les joueurs sont contents, y compris moi (sourire).»
    (Site officiel ASM)

    Pour garder le but monégasque inviolé face à la pire attaque de L1 (20 buts marqués), le coach de l'ASM peut compter sur Benjamin Lecomte.
    «Une rencontre déséquilibrée ? &Agrace; l'intérieur du groupe, nous sommes très motivés et ne pensons pas du tout au fait que ce soit un match déséquilibré. J'ai été dans la peau de Dijon qui joue sa survie, je sais ce que c'est que de vouloir faire tomber la grosse équipe de son piédestal. Donc on prépare ce match avec le sérieux qu'il faut, et avec l'objectif de prendre les trois points.
    En face de nous, nous avons des professionnels, qui veulent faire une grosse performance contre nous. Il va falloir faire très attention et être concentrés dès le début du match.
    Plusieurs clean sheet sur les dernières rencontres ? Je pense que cela s'explique par plus de concentration, d'application et de volonté d'aller chercher ces clean sheet justement de notre part. C'est un ensemble de choses mais je dirais que c'est surtout la volonté qui fait que l'on a retrouvé un équilibre défensif, une consistance derrière.
    Le match de Coupe ? C'est très rare d'être toujours au top. On a remporté ce match, tout en étant moyens. Cela montre à l'équipe que lorsque l'on baisse un peu le pied on peut se faire accrocher. Après on avait joué trois jours avant, mais au final on a fait le boulot.
    C'est rassurant de se dire que le travail que nous avons fait depuis plusieurs mois porte ses fruits. On enchaîne des grosses prestations et notamment sur le plan défensif dernièrement. Avant, même si on en marquait beaucoup de buts, on en encaissait aussi pas mal. Et on a vu qu'en étant plus solides derrière on gagne plus facilement des matches. Ça peut même faire la différence au niveau du goal average à la fin de la saison si l'on conserve cette solidité.
    Le podium ? Notre objectif, on le répète, c'est surtout de verrouiller cette quatrième place, car mathématiquement il n'y a rien d'acquis. Aujourd'hui nous sommes concentrés sur nos prestations, quel que soit l'adversaire en face de nous. On a un objectif, c'est de progresser match après match, que ce soit en Ligue ou en Coupe. Une fois la quatrième place acquise, on verra ce qu'il est possible de faire. Et si la Coupe devait faire partie de l'histoire de cette saison-là, ce serait grandiose.
    Un manque d'ambition ? On est troisièmes depuis cinq jours. C'est pour ça que je reste campé sur nos positions. Si dans un avenir proche l'écart s'agrandit entre la 3e et la 4e place, on verra. Mais aujourd'hui ce n'est pas encore le cas. On a la chance d'avoir de jeunes talentueux et des éléments d'expérience, et je pense que c'est ce mix qui fait que l'on fait une bonne saison. A nous de continuer.
    Ce que me demande le coach ? Il me demande de jouer beaucoup au pied, de participer au jeu. C'est pour ça qu'on travaille sur ça, sur les sorties de balle au pied. C'était peut-être un peu plus compliqué en début d'année, mais maintenant qu'on est rodés c'est beaucoup mieux je trouve.
    L'arrêt contre Metz ? C'est la particularité de Monaco, on concède peu d'occasions, et sur ce peu d'occasions il faut être décisif. Donc je suis très content d'avoir fait cet arrêt contre Metz. C'est comme un attaquant qui marque un but, cet arrêt fait office de but pour moi. Il n'y avait qu'un arrêt à faire sur ce match et il a été fait. Cela a pu tourner dans l'autre sens en début de saison. Je suis là pour faire mes matches et montrer mes qualités. Je suis content que ça marche beaucoup mieux en ce moment. Mais j'ai énormément travaillé pour atteindre un certain niveau et aider mes partenaires.
    Les critiques sur mes prestations ? C'est la partie ingrate du poste. Je ne l'ai pas du tout mal vécu, j'ai simplement continué à travailler, car selon moi c'est la seule réponse à apporter. Alors forcément il y a eu la blessure, donc ça a été doublement difficile car il a fallu cravacher. Deux jours après je courais déjà, je faisais du travail athlétique avec les préparateurs. J'ai peut-être gagné l'aspect physique que j'aurais pu perdre en étant totalement arrêté. C'est plus problématique pour un gardien, je pense que Sofiane reviendra beaucoup plus vite.
    Les précautions prises avec les joueurs blessés ? On prend effectivement plus de précautions qu'auparavant. Je pense qu'ailleurs j'aurais pu reprendre plus tôt, mais parfois il faut écouter ce qu'on nous dit. Aujourd'hui cela donne raison au staff médical, qui m'a dit de patienter. Et le fait est que je n'ai plus de douleurs aujourd'hui. Une fracture de la main, je ne m'y attendais pas. La question quand on se fait opérer, c'est quand est-ce qu'on peut revenir. Aujourd'hui c'est derrière moi.
    Vatroslav Mihacic, l'entraîneur des gardiens ? Lorsque je ne joue pas en Coupe par exemple, je travaille en individuel avec lui. On a dû reconstruire toute notre team gardiens cette saison. Je découvre une autre culture de gardiens, une autre école. Je crois qu'il m'a apporté de la régularité dans mes performances. Le poste de gardien de but est en train de grandir, il y a un engouement autour de ce poste. On est repartis sur les bases et surtout sur la confiance, car c'est ce qui faut à un gardien pour enchaîner.»
    (Site officiel ASM)

    Face à la lanterne rouge, Niko Kovac récupère Ruben Aguilar et Sofiane Diop de l'infirmerie, où seul Willem Geubbels y reste.
    Benjamin Lecomte est aussi de retour dans le groupe de 21 joueurs convoqués (1 sera en tribune) où Majecki, Luís, Millot et Pellegri ne figurent pas.

    Le coach des dijonnais, David Linarès est revenu sur le choix de son gardien, avant de parler de l'ASM.
    «J'ai accordé ma confiance à Saturnin Allagbé par rapport à ce qu'il a produit à l'entraînement dans l'état d'esprit et dans le professionnalisme. Ce n'était pas évident pour lui car il était arrivé avec un certain statut. J'avais fait un choix par rapport à Anthony Racioppi à l'époque mais il a toujours été dans le travail. Il a toujours été positif pour l'équipe et il est justement récompensé par rapport à son investissement. Sa prestation à Marseille a plutôt été convaincante. On a été clair avec les deux gardiens sur le projet de la fin de saison. On a eu une discussion avec eux et Grégory Coupet. Anthony a accepté ce choix. C'est un choix purement sportif. C'est un poste particulier où la fraicheur et la confiance doivent être au beau fixe.
    Monaco est l'équipe en forme du moment au niveau du championnat. Au niveau offensif, c'est très très fort quelles que soient les rotations. Le coach a amené beaucoup de discipline. Au niveau tactique, le projet de jeu est cohérent. C'est un gros du championnat. Ça reste donc un match difficile, il faudra qu'on élève notre niveau de jeu pour espérer quelque chose. Ils seront dans la course au titre jusqu'à la fin. A une certaine époque ils étaient plus fébriles défensivement, ils ont su corriger et ils marquent énormément de buts sur coups de pied arrêtés. Ils sont complets, ça en fait logiquement un prétendant au titre. Le management à Monaco est très bon car il y a cette dynamique de résultat, les joueurs sont dans le projet, il y a un objectif commun.
    Monaco est une équipe très inspirée dans le jeu mais aussi très performante sur les coups de pied arrêtés. Les stats parlent d'elles-mêmes. Par rapport à notre dernier match, même si Marseille a eu quelques opportunités, on prend deux buts sur coup de pied arrêté et dans notre situation sur ces phases là, on doit être plus déterminé et performant. Le premier discours sera celui-ci car Monaco a aussi ses qualités là. Dans le jeu, il faudra être capable de ressortir le ballon justement, être capable d'être propre techniquement pour sortir du contre-pressing adverse et essayer d'avoir des positions notamment avec nos latéraux un peu plus hautes qui doivent nous permettre de jouer un peu plus dans le camp adverse.
    On ne va pas y aller comme des faire-valoir. On va y aller pour jouer notre jeu, et stopper cette spirale négative qui nous colle à la peau depuis pas mal de mois. Je suis dans cet état d'esprit là. C'est l'occasion aussi de jouer contre un adversaire qui voudra imposer son jeu. Ce sera un match où l'adversaire ne va jamais fermer le jeu, à nous de hausser notre niveau.
    » (Site officiel DFCO).

    Chouiar et Ngonda sont forfaits, Ndong est malade, Sammaritano a les ischios qui sifflent et tous sont restés en Bourgogne, comme Konaté, écarté.
    Jonathan Panzo, Arthur Zagré et Aboubakar Kamara sont dans le groupe de 20 joueurs retenus.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Dijon.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Lecomte, Mannone, Aguilar, Badiashile, Ballo-Touré, Caio, Disasi, Maripán, Matsima, Sidibé, Diatta, Diop, Fabregas, Fofana, Golovin, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Jovetic, Volland.

    Pour Dijon : Allagbé, Racioppi, Boey, Chafik, Chala, Coulibaly, Écuéle Manga, Panzo, Zagré, Benzia, Celina, Dina Ebimbe, Diop, Dobre, Lautoa, Marié, Assalé, Baldé, Kamara, Siwe.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    COUPE DE FRANCE : TIRAGE DES QUARTS DE FINALE
    (09/04/2021)



    Monaco à Lyon

    Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France 2020-21, qui auront lieu les 20 et 21 avril 2021, a eu lieu ce soir en direct sur France 3, dans l'émission Tout Le Sport.

    Le tirage au sort a été effectué par l'ancienne taekwondoïste Gwladys Epangue, et elle a réservé l'Olympique Lyonnais comme adversaire de l'AS Monaco, après Grenoble (L2), Nice (L1), Metz (L1).

    La rencontre se déroulera sur la pelouse des lyonnais, certainement le mercredi 21 avril.


    Le match se jouera entre deux déplacements, à Bordeaux (le 18, J33) et à Angers (le 25, J34).

    Pour parvenir à ce stade de la compétition, Lyon a passé 3 tours, sans jouer contre un club de Ligue 1.

    Le parcours de Lyon :
  • 8ème de finale, Red Star 93 FC (N) - Olympique de Lyon : 2-2, 4-5 t.a.b.
  • 16ème de finale, Olympique de Lyon - FC Sochaux-Montbéliard (L2) : 5-2
  • 32ème de finale, Olympique de Lyon - AC Ajaccio (L2) : 5-1

  • Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (08/04/2021)


    Leurs performances lors de quarts de finale aller

    Ils sont 4 dans les effectifs des clubs engagés en quarts de finale de Ligue Europa.
    Retrouvons leurs performances.

  • À Londres, Arsenal a touché deux fois les montants contre le Slavia Prague, et est parvenu à prendre l'avantage en fin de match par Pépé, sur un contre (1-0, 86e).
    Les "Gunners" pensaient avoir fait le plus difficile, mais dans le temps additionnel, les tchèques trouvent un poteau et sur le corner qui suit, Holes égalise (1-1, 90e+3) pour le Slavia.
    Pierre-Emerick Aubameyang, qui a débuté sur le banc, est entré à la 78e.

  • À Grenade, les espagnols ont été battus par Manchester United, sur un long ballon qui lançait Rashford au but (0-1, 31e) et un pénalty transformé par Fernandes (0-2, 90e).
    Anthony Martial, blessé à un genou avec l'équipe de France lors du dernier rassemblement, était forfait.

  • Aux Pays-Bas, l'Ajax Amsterdam recevait l'AS Rome.
    Les deux n'avaient pas leur ancien monégasque sur la feuille de match, Maarten Stekelenburg pour l'Ajax et Stephan El Shaarawy pour la Roma n'étaient pas sur la feuille de match.
    Les amstellodamois ont ouvert le score sur une balle perdue aux 25m par Klaassen (1-0, 39e) et les néerlandais ont eu la balle de break sur un pénalty, tiré par Tadic en plein milieu, sur Lopez qui n'avait pas bougé (53e).
    C'est le tournant du match car quelques secondes plus tard, les romains égalisent sur un coup-franc de Pellegrini, bien aidé par la faute de main du gardien Scherpen, suppléant de Stekelenburg (1-1, 57e).
    En fin de match, les joueurs de la Louve vont l'emporter, sur un corner catapulté au fond des filets par la reprise d'Ibanez (1-2, 87e).

  • Il n'était pas bon de recevoir dans ce quart de finale aller, car pour la dernière rencontre en Croatie, le Dinamo Zagreb a aussi été défait. Villarreal est venu l'emporter sur un pénalty de Moreno (0-1, 44e).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.