LES RÉACTIONS DE MONACO - PARIS S.G. (0-4)
(11/11/2018)

Thierry Henry
«On savait que ça allait être dur contre Paris. C'est différent de Bruges. On a une grosse occasion pour revenir à 1-1. On ne tire même pas. J'ai vu ce que Falcao voulait faire. Est-ce que je le comprends ? Non ! En deuxième mi-temps, Mboula a l'occasion de revenir à 2-1. Mais bon, aujourd'hui, il y avait une différence de qualité, de sûreté entre les deux équipes.
Paris a été serein, même si au début du match ils n'ont pas été si sereins que ça. Oui, j'ai été plus actif sur le banc. Mais ça n'a pas changé grand chose. Ce qui m'inquiète, c'est qu'on a perdu Mboula. On perd encore deux joueurs ce soir, ça commence à faire beaucoup.
(Sur la possibilité d'un joker médical) Je vais voir si je prends une licence. Blague à part, je vais voir ce qu'on peut faire. Il faut voir avec la Ligue. Maintenant, il y a la trêve. Ceux qui sont aptes à jouer vont partir en sélection. On va travailler avec ceux qui restent. Je vais continuer (à me battre, ndlr). Cela n'a pas toujours été facile. Il faut rester positif. On joue le maintien, on ne joue rien d'autre.»
(lequipe.fr & AFP)

Thomas Tuchel
«Je suis très satisfait du résultat. Nous avons montré notre faim pour une 13e victoire. C'est extraordinaire. Mais je ne suis pas satisfait de l'intensité, de la structure de l'équipe, de notre qualité de jeu. Mais ce n'était pas facile car c'est le dernier match avant la trêve.
Avec Naples, Marseille et Lille, nous venions de faire beaucoup matches avec beaucoup de pression. Or, ici, l'atmosphère est spéciale, Monaco n'est pas dans une bonne passe. C'était très difficile. On l'a vu en première mi-temps. Notre deuxième mi-temps a été plus structurée. Nous étions clairement supérieur à Monaco. C'est une situation difficile pour Thierry Henry et Monaco.
Cavani ? Je dis toujours que c'est très important pour les joueurs offensifs de marquer. Pour sa confiance, C'était nécessaire ces trois buts. Maintenant, il va en équipe nationale avec un bon état d'esprit.
Mbappé ? Il a manqué un peu de précision, un peu ses passes. On n'a pas gagné contre Naples, donc pas de congés. Il y a deux jours libres. On reprend l'entraînement jeudi.»
(lequipe.fr & AFP)

Thiago Silva
«Ce n'était pas une démonstration, parce que même si on a gagné 4-0, je crois qu'on a très mal joué. Franchement, c'était difficile pour nous aujourd'hui, mais tous les matches avant la trêve c'est souvent comme ça, difficile. Mais nous sommes contents du résultat, et de porter notre série à 13 victoires consécutives. Il faut travailler, il faudra gagner nos deux matches à domicile après la trêve. On a aussi perdu beaucoup de ballons à cause du terrain, mais je crois que la mentalité n'était pas comme à Naples, par exemple. Là-bas, j'étais très content du match qu'on a fait en équipe.» (lequipe.fr & AFP)

CHAMPIONNAT 13ÈME JOURNÉE, MONACO - PARIS S.G. : 0-4
(11/11/2018)

Monaco pas au niveau

L'AS Monaco n'a pas eu le temps de faire illusion contre le Paris Saint-Germain, encaissant deux buts en 11 minutes.
Le PSG s'est facilement imposé 4-0, sans jouer, heureusement pour l'ASM qui aurait alors pu subir une correction bien plus importante, tant elle a montré de grosses lacunes.
Et pas par ses jeunes joueurs, mais par ses soient disant cadres, comme Sidibé ou Falcao, loin d'un niveau international.

Pour le match, Thomas Tuchel a changé la moitié de son équipe qui avait débutée à Naples en Ligue des Champions, mais il a l'effectif pour le faire.
Thierry Henry a plus de difficultés, et a fait le choix de mettre Sy en tribune avec Barreca et Faivre. Benoît Badiashile est titularisé dans l'axe de la défense avec Jemerson. Henrichs et Sidibé sont sur les ailes, Chadli, Diop et Grandsir devant Aït Bennasser et Pelé, Falcao est seul en pointe.

Monaco cherche à jouer vers l'avant dès les premières secondes, avecune frappe de Sofiane Diop des 25m, au-dessus (1e).
Puis Pelé trouvé parfaitement côté droit Grandsir qui déborde et adresse un centre tendu pour le second poteau, trop haut pour la tête de Falcao (2e).

La première fois que le PSG vient dans la surface monégasque est la bonne, grâce à un dégagement raté de Sidibé, proche de la ligne de sortie de but. Il donne le ballon à Neymar dans la surface, qui tire ou centre fort pour le second poteau où Cavani marque dans le but vide. Le drapeau de l'assistant s'est levé, mais le but est accordé par la V.A.R. (0-1, 4e).

Le PSG déroule, sûr de sa force. Corneret belle combinaison entre Neymar qui trouve à ras de terre Draxler au premier poteau qui met en retrait pour la frappe de Diaby, aux 16m, heureusement au-dessus (8e).

Monaco a l'occasion d'égaliser, sur une balle parfaite d'Aït Bennasser pour Falcao dans la profondeur et la surface. Excentré sur la gauche, il manque cruellement de spontanéité et de vitesse pour frapper aux 16m. Il pousse son ballon et est repris par Kehrer qui lui bloque l'angle fermé de frappe dans les 6m (10e).
Diaby est encore lancé côté gauche dans le dos de Sidibé, complêtement à la rue. Le parisien évite la sortie de Benaglio en poussant le ballon, vers Cavanide l'autre côté de la surface, qui tacle encore dans le but vide. Encore une fois, l'assistant signale un hors-jeu, réfuté par la V.A.R. (0-2, 11e).

Le match est déjà plié, il reste 80 minutes de match amical pour le PSG qui ronronne et accélère de temps en temps, pendant que Monaco cravache mais n'y arrive pas.
- Longue louche de Neymar pour Mbappé dans la surface côté gauchequi tente de remettre pour Cavani dans l'axe. Benaglio capte (19e).
- Centre de Sidibé en retrait, dévié acrobatiquement au premier poteau par Diop pour le second poteau où Jordi Mboula, entré à la place de Chadli touché aux côtes (21e), qui reprend. Au-dessus ! (26e). - Corner de la droite, dévié qui arrive aux 16m plein axe sur Benoît Badiashile qui contrôle de la poitrine et reprend de demi-volée. C'est puissant, mais au-dessus (28e).
- Neymar pour Nkunku dans l'axe qui décale pour Mbappé parti dans le dos dela défense, qui se présente face à Benaglio, sorti rapidement, et lui tire dessus (36e).
- Tir tendu de Nkunku de 30m, Benaglio claque en corner au-dessus de sa barre (39e).
- Sur le corner repoussé, Diaby accélère côté droit et repique au centre pour frapper des 25m du gauche. Benaglio s'envole encore et claque une nouvelle fois (40e).
- Mboula côté gauche rentre dans la surface et frappe à ras de terre. Sans souci pour Aréola (44e).
- Corner pour l'ASM, contre du PSG en supériorité numérique, mené par Diaby côté droit qui revient au centre, crochète Aït Bennasser et tire. C'est écrasé, pris par Benaglio, mais ses partenaires espèraient une passe (45e+1).
- Draxler accélère côté gauche, donne à Nkunku dans la surface qui lui remet dans la course d'une talonnade. D'un plat du pied, il croise sa frappe qui termine au fond des filets. L'assistant ne lève pas son drapeau, mais le but est refusé par la V.A.R. pour un hors-jeu. Ouf ! (45e+3).

Pour la suite de match que l'on pourrait qualifier d'amical (peu de fautes, pas de carton, pas d'engagement), Thierry Henry va avoir encore de mauvaise surprise :
- Jordi Mboula accélère et s'écroule. Sa cuisse vient de lacher, il est remplacé par Wilson Isidor qui fête son premier match de L1 (49e) avec une frappe déviée des 25m côté gauche par Rabiot. Corner (50e).
- L'apathie de son équipe, destabilisée à la moindre accélération. Le jeu est arrêté jusqu'à un appel de Diaby, lancé par Rabiot, côté gauche. Son centre parfait trouve Cavani au second poteau qui n'a plus qu'à pousser le cuir (0-3, 53e).

Paris est tranquille, Monaco tente de sauver un honneur trop bafoué ces derniers mois.
- Tir d'Henrichs, décalé par Diop, des 25m côté gauche. C'est à ras de terre et capté par Aréola en se couchant à la base de son premier poteau (55e).
- Tir de Sidibé contré par la défense. Le ballon part en cloche, retombe sur Nkunku, à la lutte avec Pelé dans la surface, qui repousse sur Wilson Isidor. Sa volée puissante est déviée et frôle la lucarne gauche d'Aréola. Corner (56e).

Paris joue à la baballe, et se montre toujours dangereux à chaque accélération.
- Nkunku décale Draxler côté droit, qui a plusieurs solutions dans l'axe, mais frappe à ras de terre au premier poteau. Le ballon est juste derrière le montant (59e).
- Neymar entre dans la surface côté gauche, crochète et frappe. Benaglio capte (62e).
- Mbappéest côté gauche, dans la surface et commence quelques passementss de jambes vite arrêtés par Sidibé qui le fauche. Pénalty... Neymar prend une course d'élan lente, et place le ballon de l'autre côté de celui pris par Benaglio, parti sur sa droite (0-4, 64e).
- Centre de Nkunku côté droit pour le plat du pied de Mbappé aux 6m et au premier poteau, qui se fait marcher sur le talon par Jemerson. Benaglio détourne en corner et sauve du 0-5... (66e).

Thierry Henry effectue son dernier changement avec la sortie du vétéran Radamel Falcao, qui n'avance plus, par le jeune Han-Noah Massengo (69e) qui joue son premier match de L1 juste après sa premièer apparition en Ligue des Champions. Cela donne un trio d'attaque à moins de 18 ans de moyenne, avec Diop (18 ans 5 mois), Massengo (17 ans 4 mois) et Isidor (18 ans 2 mois).
Pour le PSG, Tuchel fait participer à la fête N'Soki (pour Draxler 69e), Di Maria et Choupo-Moting (pour Diaby et Nkunku 77e).

Pendant ce temps, le match continue et Monaco tente sa chance sans trouver le cadre :
- par Grandsir qui intercepte une touche et frappe (71e),
- par Pelé des 25m (75e),
- par Aït Bennasser sur une remise en retrait de Diop (81e).

Pour Paris, c'est plus simple. Il suffit d'un nouveau mauvais renvoi de Sidibé, au niveau honteux, pour qur Rabiot serve Mbappé dans un angle fermé. Cela ne l'empêche pas de tromper Benaglio d'un enchaînement dont il a le secret. Le but est réfusé par la V.A.R. qui aura eu du travail ce soir (78e).

En ce jour du Centenaire de l'Armistice de 1918, c'est donc l'AS Monaco qui a rendu les armes sans combattre.

Avec cette 8ème défaite en 13 matches de L1, une 16ème rencontre (11 défaites, 5 nuls) sans victoire consécutive, Monaco est bien à sa place en fond de classement, uniquement devancé pour la dernière position par la mauvaise différence de buts de Guingamp, mais l'ASM soigne son retard...
Place à la trêve internationale où l'infirmerie "Adama Traoré", du nom de son plus fidèle représentant, fait le plein avec deux nouvelles recrues dans la salle de soin "Stevan Jovetic", avec Mboula, et dans une moindre mesure Chadli.
Espèrons que dans les jours à venir, Thierry Henry récupère quelques joueurs pour renforcer une équipe qui devra l'emporter lors de la prochaine journée, le 24 novembre prochain, pour enfin mettre fin à cette série, et de combler un peu l'écart (5 points) qui sépare le 19ème du 17ème... Caen, justement l'adversaire de cette 14ème journée.

Pour plus d'info sur la treizième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

LIGUE 1, 13ÈME JOURNÉE : LA SUITE DES RÉSULTATS
(11/11/2018)
Les derniers résultats de la 11ème journée de Ligue 1

Trois matches se déroulaient ce dimanche pour clôturer cette journée.

 0-0 

A 15h, nul vierge entre Bordeaux (11e) et Caen (16e).
Ce match s'est joué sans Jaroslav Plasil, non retenu par son entraîneur.

 2-0 

A 17h, Marseille (6e) a dû attendre la fin de chaque mi-temps pour marquer contre Dijon (17e).
Le premier but est venu sur un corner repris par Rami au premier poteau et peut-être touché du but du pied par Lucas Ocampos (1-0, 45e+3), a qui la LFP attribue le but.
Rami marquera le second (2-0, 85e).
L'argentin Ocampos a débuté la rencontre, Valère Germain est entré à la pause, Aymen Abdennour était écarté du groupe.

 1-1 

A 17h, pas de vainqueur entre Rennes (12e) et Nantes (10e) Les rennais ont ouvert le score par Johansson (1-0, 8e), les nantais ont répliqué par l'inévitable Sala (1-1, 16e).
En seconde période, l'équipe de Sabri Lamouchi aurait pu reprendre l'avantage sur un pénalty, mais Grenier bute sur Tatarusanu (57e).
Le "Canari# Gabriel Boschilia a été remplacé à la 87e.

 21h 

A 21h, l'AS Monaco (1er) reçoit le Paris S.G. (1er) de Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé.

Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) Sala (Nantes) sont en tête avec 11 buts.
Ils devancent :
- Neymar (Paris S.G.) avec 9 buts,
- Pépé (Lille) avec 8 buts,
- Bamba (Lille), Kamano (Bordeaux), Mothiba (Lille puis Strasbourg) et Thauvin (Marseille) avec 7 buts,
- Khazri (Saint-Etienne) et Laborde (Montpellier) avec 6 buts,
- 5 joueurs à 5 buts,
- 6 joueurs à 4 buts dont Radamel Falcao (Monaco),
- 17 joueurs à 3 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco), Boschilia (Nantes) et Germain (Marseille),
- 33 joueurs à 2 buts dont Ocampos (Marseille),
- 86 joueurs à 1 but, dont les monégasques Kamil Glik, Benjamin Henrichs, Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers) et Saint-Maximin (Nice).
- 8 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LIGUE 1, 13ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(10/11/2018)
Les résultats de la 13ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-0 

Vendredi à 20h45, Lille (3e) et Strasbourg (7e) se sont neutralisés sur un score vierge, malgré la nette domination des lillois, avec 22 tirs (dont 8 cadrés) à 4.
Les "Dogues" ont joué sans Farès Bahlouli (écarté de la feuille de match) et Kouadio Yves Dabila (resté sur le banc).

 2-4 

Samedi à 17h, Guingamp (20e) n'a toujours pas gagné à domicile.
En recevant Lyon (4e), le match a bien débuté avec un but de Thuram (1-0, 22e), mais les lyonnais se sont réveillés en seconde période avec une frappe d'Aouar (1-1, 63e), une autre de Depay (1-2, 67e), un coup-franc de ce même Depay en pleine lucarne (1-3, 73e), une réduction de l'écart par Thuram sur pénalty (2-3, 78e) et un dernier but de Cornet (2-4, 84e).
Remplaçant, Marc-Aurèle Caillard a vu la nouvelle défaite bretonne depuis le banc.

 1-0 

Samedi à 20h, Angers (15e) s'est donné un peu d'air en battant le surprenant Montpellier (2e), sur un but de Thomas (1-0, 70e).
Thomas Mangani (pour le SCO) et Souleymane Camara (pour le MHSC) étaient remplaçants, seul le premier a quitté le banc. Il est entré à la 85e.

 2-0 

Saint-Etienne (5e) n'a eu besoin que de quelques secondes pour prendre le dessus sur Reims (8e), avec un but de Debuchy de la tête (1-0, 1e).
Khazri marque le second en fin de premier acte (2-0, 39e), pour une victoire tranquille.
Stéphane Ruffier a une nouvelle fois gardé les buts stéphanois, au contraire de Johann Carrasso, toujours sur le banc champenois.
Son partenaire Tristan Dingomé a été titularisé pour la première fois de la saison, et a été remplacé à la 70e.

 0-1 

En milieu de tableau, le match entre Nîmes (13e) et Nice (9e) a été heurté.
Les "Crocos" ont joué une grande partie du match en infériorité numérique, avec les expulsions de Maouassa (21e, deux jaunes) et Landre (45e, rouge direct).
A 9 contre 11, ils ont encaissé un but, par Atal (0-1, 60e) et n'ont pu égaliser. De quoi regretter encore plus le pénalty raté de Bozok dès l'entame (5e).
Le nîmois Martin Sourzac était encore éloigné de la feuille de match, comme le niçois Allan Saint-Maximin, malade.

 0-1 

Toulouse (14e) continue sa descente au classement, après sa défaite contre l'ancien barragiste Amiens (18e), sur un but de Blin (0-1, 27e)... prêté par le TFC en Picardie.
Corentin Jean a suivi le match depuis le banc du TFC.

Demain dimanche, les quatre derniers matches de la journée :
- A 15h, Bordeaux (11e) reçoit Caen (16e).
- A 17h, Marseille (6e) accueille Dijon (17e) et Rennes (12e) fait de même avec Nantes (10e).
- A 21h, l'AS Monaco (19e) affronte le Paris S.G. (1er).

Au classement des buteurs, Kylian Mbappé (Paris S.G.) est seul en tête avec 11 buts.
Il devance :
- Sala (Nantes) avec 10 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 9 buts,
- Pépé (Lille) avec 8 buts,
- Bamba (Lille), Kamano (Bordeaux), Mothiba (Lille puis Strasbourg) et Thauvin (Marseille) avec 7 buts,
- Khazri (Saint-Etienne) et Laborde (Montpellier) avec 6 buts,
- 5 joueurs à 5 buts,
- 6 joueurs à 4 buts dont Radamel Falcao (Monaco),
- 17 joueurs à 3 buts dont Youri Tielemans (AS Monaco), Boschilia (Nantes) et Germain (Marseille),
- 32 joueurs à 2 buts,
- 85 joueurs à 1 but, dont les monégasques Kamil Glik, Benjamin Henrichs, Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
- 8 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

PRÉSENTATION MONACO - PARIS S.G. (J13)
(10/11/2018)


Pour la 13ème journée du championnat de Ligue 1 2018-19, l'AS Monaco FC (19e) reçoit le Paris Saint-Germain (1er).

Ce match qui était ces dernières saisons le choc du championnat entre les deux meilleures équipes,ne l'est plus cette année, par la faute de l'AS Monaco.
Si à la fin de la saison 2017-18, 13 points séparaient les deux formations après 38 journées, l'écart est actuellement de 29 longueurs entre un club qui n'a pas d'adversaire dans l'Héxagone et un autre à qui rien ne réussit depuis 4 mois (blessures à gogo, niveau de jeu proche du néant,...).

C'est donc en grand favori que le PSG vient en Principauté, et pas seulement au regard des dernières confrontations.
Depuis avril 2017, les deux clubs se sont croisés 7 fois (2 L1, 2 finales de Coupe de la Ligue, 2 Trophées des Champions et une demie de Coupe de France), pour autant de défaites monégasques et beaucoup de buts encaissés (4 buts marqués, 27 encaissés).

Pour ne retenir que les matches en Principauté, le bilan est nettement en faveur de l'ASM, avec 24 victoires monégasques, 13 nuls, 5 défaites (68 buts marqués et 31 buts encaissés), mais ce bilan est nettement moins bon sur les 10 derniers ASM-PSG, avec 3 victoires de l'ASM, 3 nuls et 4 défaites.

Le PSG a donc gagné tous ses matches depuis le début de saison, dont ses 5 à l'extérieur à Guingamp (J02, 1-3), Nîmes (J04, 2-4), Rennes (J06, 1-3), Nice (J08, 0-3) et Marseille (J11, 0-2) quand l'AS Monaco n'a pas réussi à gagner un de ses 8 matches, toutes compétitions confondues, dans son antre (3 nuls et 5 défaites).

Pour engranger un ou trois points, il faudrait plusieurs miracles à l'ASM, et pourquoi pas profiter de ce jour d'Armistice pour rendre l'attaque du PSG muette (41 buts marqués en 12 matches....).
Face au PSG, Thierry Henry déplore toujours plus d'absences : 15 (2 suspendus, 13 blessés) mais a eu le bonheur de voir le carton rouge de Judilson Pelé à Reims être annulé (il n'y avait pas faute lors du 1er avertissement reçu). Il sera donc disponible face aux parisiens.
«Le plaisir est toujours là mais la pression également, c’est une période difficile et on sait que ce ne sera pas évident dimanche contre le Paris Saint-Germain. Même si cela peut paraître compliqué, on va essayer de les gêner en trouvant la bonne formule. On sait que c’est déjà compliqué avec le onze titulaire mais avec une équipe amoindrie et pas mal de jeunes, ça l’est encore plus. Après il ne faut pas dire qu’il n’y a rien à perdre, il faudra faire un gros match et prendre les points là où on peut les prendre.
On essaye de retourner à la base et de resserrer les lignes comme à Bruges. On doit être beaucoup plus solides mais surtout regagner les duels. Il faut arriver à rendre ce match contre le Paris Saint-Germain comme un match de coupe.»
(Site officiel ASM)

Judilson Pelé est donc disponible, et débutera au milieu de terrain.
«Le groupe est triste de la situation mais travaille au quotidien pour relever la tête et retrouver la victoire. La situation est très difficile, notre travail est de tout donner pour sortir de ce cycle négatif. On a des joueurs de qualité mais en manque de confiance. On travaille bien à l’entraînement, les supporters peuvent compter sur nous pour changer la situation.
On sait que le Paris Saint-Germain est une équipe très forte mais on va rentrer sur le terrain avec notre objectif qui est de faire le meilleur résultat possible en suivant la stratégie mise en place. Chaque match à son histoire et son résultat. Il y aura onze joueurs face à face avec un respect mutuel mais bien sur que nous n’avons pas peur. Si tu as peur ce n’est pas la peine d’aller sur le terrain.»
(Site officiel ASM)

Pour jouer contre le PSG, Thierry Henry «a convoqué tous les joueurs disponibles du groupe professionnel ainsi que Benoît Badiashile, Han-Noah Massengo, Jonathan Panzo, Romain Faivre, Wilson Isidor et Khephren Thuram.» (Site officiel ASM)

Le coach des parisiens, Thomas Tuchel, a beaucoup moins de souci d'effectif. Il considère que «Monaco est toujours un grand club en Ligue 1 et c’est toujours dangereux de jouer là-bas. Ils ont beaucoup de qualités individuelles. Lopes et Falcao sont des attaquants de très haut niveau.
La situation est difficile pour Monaco, ils ont joué avec plusieurs systèmes et beaucoup de joueurs différents lors des derniers matches. C’est difficile de préparer ce match car on ne sait pas ce qu’ils vont faire contre nous.
D’un autre côté, notre priorité c’est de jouer à notre meilleur niveau. On a beaucoup à faire du point de vue des passes, du contre-pressing... C’est à nous de montrer notre meilleur visage. C’est un défi et on doit se préparer sérieusement pour faire notre meilleur match.
À chaque match, si l’on n’est pas prêt, il est possible de perdre. On doit jouer toujours à notre meilleur niveau, avoir cette mentalité. La barre est très haute et je veux que l’on réalise la même performance que contre Lille, que l'on montre la même mentalité que contre Naples. Je ne m’attends pas à moins.
Monaco est dans une situation difficile en partie car ils ont beaucoup de joueurs blessés. De notre côté nous avons la chance d’avoir tous nos joueurs à disposition. Dani Alves et Layvin Kurzawa sont de retour avec nous, grâce notamment au travail du staff médical et de nos préparateurs physiques.
» (Site officiel PSG).

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Paris S.G..

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Badiashile, Benaglio, Sy, Badiashile, Barreca, Henrichs, Jemerson, Panzo, Pierre-Gabriel, Sidibé, Aït Bennasser, Chadli, Faivre, Grandsir, Massengo, Mboula, Pelé, Thuram, Diop, Falcao, Isidor.

Pour Paris S.G. : non communiqué.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(08/11/2018)










Leurs performances lors de la 4ème journée

Douze poules de quatre équipes, les deux premiers qualifiés seront rejoints en 16ème de finale par les 8 troisièmes de la Ligue des Champions.
Parmi les 48 équipes qui disputent ce tour, 10 anciens monégasques sont présents. Retrouvons leurs performances.

  • Dans le Groupe C, pas de vainqueur.
    Bordeaux a pris son premier point avec un nul 1-1 face au leader, le Zenith Saint-Pétersbourg.
    Kamano a ouvert le score sur pénalty (1-0, 35e), Zabolotny a égalisé en seconde période (1-1, 72e).
    Titulaire dans le milieu bordelais, Jaroslav Plasil a été remplacé à la 84e.

    Dans l'autre match, pas de but entre le Slavia Prague et le FC Copenhague, 0-0.

    Classement : Zenith (8 pts), Slavia (7 pts), Copenhague (5 pts), Bordeaux (1 pt).

  • Dans le Groupe D, le changement d'entraîneur à Fenerbahçe Istanbul a fait revenir la victoire.
    Face au dernier, Anderlecht, les turcs se sont imposés 2-0, buts de Valbuena (1-0, 71e) et Frey (2-0, 74e).
    Les "Mauves" ont terminé à 10 après le rouge de Bakkali (79e), Dennis Appiah n'était pas dans les 18 belges.
    Pour rappel, Nabil Dirar a été écarté de la liste des joueurs turcs par son ancien entraîneur.

    Les leaders croates du Dinamo Zagreb se sont qualifiés avec leur victoire sur les slovaques du Spartak Trnava, 3-1, buts de Gojak (1-0, 22e), Kadlec contre-son-camp (2-0, 36e), Chanturishvili (2-1, 63e) et Orsic (3-1, 79e).

    Classement : Zagreb (12 pts), Fenerbahçe (7 pts), Trnava (3 pts), Anderlecht (1 pt).

  • Dans le Groupe E, un seul but en 2 matches.
    Il n'y en a pas eu entre Arsenal et le Sporting Lisbonne, qui a terminé à 10 avec le rouge direct de Mathieu (80e).
    Entré à la 30e, Pierre-Emerick Aubameyang a eu la meilleure occasion du match.

    En Ukraine, le Vorskla Poltava a perdu à domicile contre le dernier, Qarabag, sur un pénalty d'Abdullayev (0-1, 13e).

    Classement : Arsenal (10 pts), Sporting (7 pts), Vorskla et Qarabag (3 pts).

  • Dans le Groupe F, les deux premiers se sont neutralisés.
    En Andalousie, le Betis Séville a mené face au Milan AC grâce à Lo Celso (1-0, 12e), mais n'a pas tenu la distance, se faisant rejoindre sur un but de Suso (1-1, 62e).
    Titulaire pour les milaianis, Tiémoué Bakayoko a joué tout le match. Il a été averti à la 88e.

    Ce nul fait l'affaire de l'Olympiakos Le Pirée qui a largement dominé les luxembourgeois du F91 Dudelange, 5-1.
    Les buts ont été marqués par Torosidis (1-0, 6e), Fortounis (2-0, 15e), Christodoulopoulos (3-0, 26e), re Fortounis (4-0, 36e), Sinani (4-1, 69e) et Hassan (5-1, 71e).
    Yaya Touré a participé à la victoire grecque en entrant à la 62e.

    Classement : Bétis (8 pts), Milan et Olympiakos (7 pts), Dudelange (0 pt).

  • Dans le Groupe H, les billets pour les 16èmes ont été distribués.
    Un est dans la poche de la Lazio Rome qui a battu Marseille, 2-1, buts de Parolo (1-0, 45e+1), Correa (2-0, 55e) et Thauvin (2-1, 60e).
    Dans l'équipe phocéenne, Lucas Ocampos a reçu un avertissement à la 22e et a joué toute la partie.
    Valère Germain était dans le groupe de 22 joueurs, mais n'était pas dans les 18.
    Aymen Abdennour n'est lui pas dans la liste des engagés.
    Pour la Lazio, Wallace Fortuna Dos Santos a débuté. Averti à la 27e, il a été remplacé à la 57e.

    Dans l'autre match, l'Apollon Limassol est aussi éliminé, après sa défaite à domicile (2-3) face à l'Eintracht Francfort qui a terminé à 10 avec le rouge de Stendera (81e).
    Les allemands se sont qualifiés avec trois buts de Jovic (0-1, 17e), Haller (0-2, 55e) et Gacinovic (0-3, 58e).
    Les chypriotes ont sauvé l'honneur par un doublé de Zelaya (1-3, 71e et 2-3, 90e+4 sur pénalty).

    Classement : Francfort (12 pts), Lazio (9 pts), Marseille et Apollon (1 pt).

  • Dans le Groupe I, le leader Genk a longtemps été mené par le dernier, le Besiktas Istanbul.
    Les turcs ont ouvert le score par Quaresma (0-1, 16e) et ont tenu jusque des les dernières minutes et la frappe de Berge (1-1, 87e).
    Remplaçant, Vagner Love est entré à la 90e pour tenter d'arracher la victoire, en vain.

    Dans l'autre match, match nul également sur le score de 1-1 entre Malmö et Sarpsborg.
    Les norvégiens ont ouvert la marque par Mortensen (0-1, 63e), les suèdois ont égalisé dans la foulée par Antonsson (1-1, 67e).

    Classement : Genk (7 pts), Sarpsborg et Malmö (5 pts), Besiktas (7 pts).

  • Dans le Groupe K, les vainqueurs du soir ont fait un grand pas vers les 16èmes de finale.
    Le Dynamo Kiev s'est imposé face à Rennes, 3-1.
    Les ukrainiens ont marqué par Verbic (1-0, 13e), Mykolenko (2-0, 68e) et Shaparenko (3-0, 72e), l'équipe de Sabri Lamouchi est parvenue à sauver l'honneur par Siebatcheu (3-1, 89e).

    Au Kazakhstan, Astana a dû attendre les dernières minutes pour battre Jablonek, 2-1, buts de Henrique (1-0, 18e), Zainutdinov c.s.c. (1-1, 41e) et Postnikov (2-1, 88e).

    Classement : Astana et Kiev (8 pts), Rennes (3 pts), Jablonek (2 pts).

  • Les autres groupes :
      Groupe A : Bayer Leverkusen - FC Zürich : 1-0, Ludogorets Razgrad - AEK Larnaca : 0-0.
      Classement : Zürich et Bayer Leverkusen (9 pts), Ludogorets et Larnaca (2 pts).
      Groupe B : Celtic Glasgow - RB Leipzig : 2-1, Rosenborg Trondheim - RB Salzbourg : 2-5.
      Classement : Salzbourg (12 pts), Leipzig et Celtic (6 pts), Rosenborg (0 pt).
      Groupe G : Rapid Vienne - Villarreal : 0-0, Spartak Moscou - Glasgow Rangers : 4-3.
      Classement : Villarreal (6 pts), Rangers et Spartak (5 pts), Rapid (4 pts).
      Groupe J : FC Krasnodar - Standard Liège : 2-1, Akhisar Belediyespor - FC Séville : 2-3.
      Classement : Séville et Krasnodar (9 pts), Standard (6 pts), Akhisar (0 pt).
      Groupe L : BATE Borisov - Chelsea : 0-1, Vidi - PAOK Salonique : 1-0.
      Classement : Chelsea (12 pts), Vidi (6 pts), PAOK et BATE (3 pts).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue Europa.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (2/2)
    (07/11/2018)






    Leurs performances lors de la 4ème journée (2ème partie)

    La Ligue des Champions se joue avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 16 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe E, le Bayern Munich a fait un grand pas vers les 8èmes de finale en battant le dernier, l'AEK Athènes, 2-0, avec un doublé de Lewandowski (1-0, 31e sur pénalty et 2-0, 71e).
    James Rodriguez est resté sur le banc bavarois.

    Le Benfica Lisbonne ne devrait pas être présent au second tour, après son nul à domicile face à l'Ajax Amsterdam, 1-1.
    Les benfiquistes ont ouvert le score par Jonas (1-0, 29e), Tadic a égalisé une demi-heure plus tard (1-1, 61e).

    Classement : Bayern (10 points), Ajax (8 points), Benfica (4 points), AEK (0 point).

  • Dans le Groupe F, il ne manque qu'un point à Manchester City pour se qualifier après sa nouvelle démonstration, devant le Shakhtar Donetsk, 6-0.
    Les buts ont été inscrits par D. Silva (1-0, 13e), Jesus sur pénalty (2-0, 24e), Sterling (3-0, 49e), Jesus encore sur pénalty (4-0, 72e), Mahrez (5-0, 84e) et encore Jesus (6-0, 90e+2).
    Bernardo Silva a joué tout le match pour les "Citizens", son coéquipier Benjamin Mendy n'avait pas été retenu dans les 18.

    Lyon ne semble pas vouloir se qualifier.
    Après avoir été rejoints dans le temps additionnel à l'aller, les lyonnais ont remis ça au retour contre Hoffenheim.
    Pourtant l'OL avait pris le large en première période par Fékir (1-0, 19e) et Ndombélé (2-0, 28e), et jouant en supériorité numérique après le rouge pour 2 jaunes de Nuhu (51e).
    Mais en ne marquant pas un 3ème but, malgré de très nombreuses opportunités, ils ont laissé un petit espoir aux allemands qui ont réduit le score par Kramaric (2-1, 65e) puis égalisé par Kaderabek (2-2, 90e+2).

    Classement : Manchester City (9 points), Lyon (6 points), Hoffenheim (3 points), Shakhtar (2 points).

  • Dans le Groupe G, les deux leaders ont fait un grand pas vers la qualification en s'imposant à l'extérieur.
    Le CSKA Moscou a été défait par l'AS Rome, 1-2.
    Les italiens ont scoré les premiers par Manolas (0-1, 4e), les russes ont égalisé par Sigurdsson (1-1, 50e) mais ont été rapidement réduits à 10 avec le rouge de Magnusson (56e).
    Les romains en ont aussitôt profité avec le butde la victoire signé Pellegrini (1-2, 59e).
    Remplaçant, Stephan El Shaarawy est resté sur le banc des joueurs de la "Louve".

    En République Tchèque, le Viktoria Plzen a été humilié par le Real Madrid, triple tenant du titre, 0-5.
    Benzema (0-1, 21e), Casemiro (0-2, 23e), re-Benzema (0-3, 37e) et Bale (0-4, 40e) ont plié le match en première période. Kroos (0-5, 67e) a aussi trouvé la faille en seconde.

    Classement : AS Rome & Real (9 points), CSKA (4 points), Plzen (1 point).

  • Dans le Groupe H, première défaite de la Juventus Turin, et à domicile contre Manchester United, 1-2.
    Ronaldo a ouvert le score (1-0, 65e), mais les anglais ont égalisé en fin de match sur un coup-franc de Mata (1-1, 86e), avant de l'emporter contre le cours du jeu sur un csc de Bonucci (1-2, 90e).
    Anthony Martial (averti à la 90e+5) a participé à la victoire de MU, Sergio Romero est resté sur le banc.

    Première victoire dans cette compétition pour le FC Valence, qui a dominé les Young Boys Berne, 3-1, buts de Mina (1-0, 14e), Assalé (1-1, 37e), Mina toujours (2-1, 42e) et Soler (3-1, 56e).
    Titulaire pour les valencians, Geoffrey Kondogbia a été remplacé à la 87e.

    Classement : Juventus (9 points), Manchester United (7 points), Valence (5 points), Berne (1 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
    (06/11/2018)






    Leurs performances lors de la 4ème journée (1ère partie)

    La Ligue des Champions se joue avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
    Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition, ils sont 16 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
    Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe A, l'AS Monaco a encore été humilié.
    A domicile, les monégasques ont encaissé 3 buts en 12 minutes face au FC Bruges, inscrits par Vanaken (0-1, 12e et 0-2, 17e sur pénalty) et Wesley (0-3, 24e).
    L'équipe de Thierry Henry n'arrivera pas à sauver l'honneur. Pire, elle encaissera un nouveau but en fin de match par Vormer (0-4, 85e), pour ce qui est désormais la plus lourde défaite à domicile en Ligue des Champions.

    S'il éxiste encore un infime espoir de Ligue Europa, la porte des 8èmes de finale de la Ligue des Champions s'est refermée avec la victoire de l'Atletico Madrid sur le Borussia Dortmund, 2-0, buts de Niguez (1-0, 33e) et Griezmann (2-0, 80e).
    Sur le terrain qui accueillera la finale de la compétition, pas de Thomas Lemar (blessé à la cuisse) pour les espagnols, ni de Abdou Diallo (claquage à l'aine) pour les allemands.

    Classement : Dortmund & Atletico (9 points), Bruges (4 points), Monaco (1 point).

  • Dans le Groupe B, Tottenham garde ses chances pour la qualification au prochain tour, avec sa victoire difficile contre le PSV Eindhoven, 2-1, qui lui devrait subir le même sort que l'ASM.
    Sans Nicolas Isimat-Mirin (pas sur la feuille), les néerlandais ont ouvert le score sur un corner catapulté dans les filets par la tête de De Jong (0-1, 2e).
    Cet avantage, le PSV va le garder pendant 76 minutes, et l'égalisation de Kane (1-1, 78e), qui donnera la victoire sur une tête déviée par deux fois par des défenseurs du PSV (2-1, 89e).

    En Italie, l'Inter Milan a égalisé dans les dernières minutes, contre le FC Barcelone, privant les catalans de sa qualification pour le prochain tour.
    L'ancien bordelais Malcom a ouvert le score en fin de match (0-1, 83e), l'Inter a égalisé par Icardi (1-1, 87e).
    Keita Baldé était sur le banc, et y est resté.

    Classement : Barcelone (10 points), Inter (7 points), Tottenham (4 points), PSV (1 point).

  • Dans le Groupe C, surprise en Serbie avec la victoire de l'Etoile Rouge de Belgrade sur Liverpool, 2-0, avecdeux buts de Pavkov (1-0, 22e et 2-0, 29e).
    Titulaire il y a 15 jours pour la large victoire de Liverpool, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» était cette fois sur le banc.

    Au classement, ça se resserre avec le partage des points entre Naples et le Paris Saint-Germain, 1-1.
    Le PSG a ouvert le score dans le temps additionnel de la première mi-temps par Bernat (0-1, 45e+2), Insigne a répondu sur pénalty (1-1, 63e).
    Ce match,seul Kylian Mbappé (averti à la 29e) l'a joué.
    Le PSG était sans Layvin Kurzawa (blessé), Kévin Malcuit est resté assis sur le banc napolitain.

    Classement : Liverpool & Naples (6 points), PSG (5 points), Etoile Rouge Belgrade (4 points).

  • Dans le Groupe D, le FC Porto file à la première place du groupe après sa large victoire sur le Lokomotiv Moscou, 4-1, qui fait pire que l'ASM avec 4 défaites en 4 journées.
    Les 5 buts ont été marqués par 5 buteurs différents : Herrera (1-0, 2e), Marega (2-0, 42e), Farfan (2-1, 59e), Corona (3-1, 67e) et Otavio (4-1, 90e+3).
    Une nouvelle fois Jorge Marco de Oliveira Moraes n'a pas été retenu dans les 18 portugais.

    Pour l'autre billet qualificatif, Schalke 04 a pris une option avec sa victoire sur Galatasaray Istanbul, 2-0, buts de Burgstaller (1-0, 4e) et Uth (2-0, 57e).

    Classement : Porto (10 points), Schalke (8 points), Galatasaray (4 points), Lokomotiv (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - FC BRUGES (0-4)
    (06/11/2018)

    Thierry Henry
    «Le score ne reflète pas la physionomie du match. En Coupe d'Europe il faut être efficace. Et resserer les lignes derrière. On donne le premier but, le deuxième c'est un penalty, le troisième on joue le hors-jeu sur un ballon en profondeur... l'équipe se punit toute seule.
    L'équipe baisse les bras et c'est là mon véritable problème. On encaisse trois buts en douze minutes. Nous voulions nous rassurer ce soir et c'est l'effet inverse. Je retiens également que nous perdons Kamil Glik sur blessure, la liste s'allonge. On ne peut pas accabler des jeunes joueurs qui découvrent ce niveau. C'est un coup de massue mais ce sont des erreurs d'école et il faudra de toutes les manières relever la tête.»
    (Site U.E.F.A.)

    Djibril Sidibé
    «Je n'ai pas les mots, c'est une honte. On se parle beaucoup mais à l'arrivée ce sont les actes qui comptent et ce soir personne n'a été au niveau. Il faut une remise en question individuelle. C'est une période compliqué mais ce n'est pas une excuse. Nous devons être détérminés et avoir envie de remporter les duels. Autrement c'est difficile de remporter un match.» (Site U.E.F.A.)

    Ivan Leko
    «Nous étions venus pour gagner mais avec quatre buts d'écart, c'est un véritable rêve. C'est excatement pour cela que l'on aime le football. L'équipe a été récompensé de ses efforts même si je pense qu'il ne s'agit pas de notre meilleur match de la saison.
    Je n'ai jamais pensé que le match était gagné même avec trois buts d'avance. C'est exactement ce que j'ai dis à la pause à mes joueurs. Nous ne faisons pas de calculs, particulièrement dans ce groupe aussi relevé et nous allons simplement tenter de poursuivre sur cette lancée. Compter quatre points est déjà un grand succès pour nous.»
    (Site U.E.F.A.)

    Wesley Moraes
    «Ce fut une grande performance de la part de tous les joueurs et je suis ravi d'avoir pu inscrire un but ce soir. Je veux continuer de marquer en Ligue des Champions. Je me suis entrainé toute la semaine à rentrer sur mon pied intérieur et frapper et aujourd'hui cela a payer. C'est un rêve de s'imposer à Monaco et une grande soirée pour moi.» (Site U.E.F.A.)

    Hans Vanaken
    «Ce n'était pas notre meilleur des quatre matches et pourtant nous nous imposons 4-0 à Monaco, alors nous sommes pleinement satisfaits. Nous avons eu de la réussite et nous avons pu nous reposer sur un gardien solide. Il est important d'être efficace à ce niveau et c'est ce que nous avons su faire.» (Site U.E.F.A.)

    Thierry Henry
    «Je pense que le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match. Quand tu as les occasions, il faut les mettre au fond. Sur les trois premiers buts, on se punit nous-mêmes. L'entame était bonne, rien à voir avec Reims. Mais mon inquiétude c'est qu'à chaque fois qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans notre sens, on baisse les bras. C'est là le problème pour moi. Ça a été un gros coup de massue, on prend trois buts en 12 minutes. On n'est pas très bien, on a essayé de se rassurer. Cette défaite va nous aider à nous concentrer, le vrai truc, c'est d'essayer de prendre des points (en Ligue 1). Peut-être que ça a mis plus de doute, il y a Paris qui arrive. On a perdu Kamil Glik. Je crois qu'il y a douze blessés. La vérité, en Coupe d'Europe, c'est quand tu ne punis pas, on te punit.

    Pensiez-vous que ce serait si compliqué de reprendre cette équipe ?
    Oui et non. Tu essaies toujours d'avoir un impact, tout de suite en arrivant. Il y a énormément de blessés. Les jeunes nous tirent vers le haut, nous font jouer. Deux semaines, ce n'est pas énorme pour changer un groupe. On va essayer de positiver.

    Quelle est selon vous la solution pour remettre tout ça à l'endroit ?
    J'espère qu'on va la trouver. Ce soir, c'est un match de Ligue des champions, on ne parle pas de maintien. Dans le pire des cas tu sors de la compétition. Il faut essayer de trouver quelque chose. On cherchait à se rassurer, on ne s'est pas du tout rassuré. Il faut trouver une solution avec un joueur en moins.

    Est-ce que vous vous dites que ça va tourner ?
    Je me dis en ce moment que c'est très possible. Il va falloir trouver une solution pour essayer d'arrêter Paris. Il faut essayer de continuer d'aller de l'avant. On n'a pas marqué quand il fallait marquer, et tu te fais punir, tout simplement. Au moins ce soir, on s'est créé des occasions.

    Pensez à faire appel à une aide extérieure, un préparateur mental si ce n'est pas encore le cas ?
    Il y a déjà du monde en place. On a essayé de tout faire pour retrouver de la sérénité. Tant que tu ne te rassures pas au niveau du match, ça continue à être difficile. Des gens sont en place pour aider. Les joueurs doivent, d'eux-mêmes, essayer de revenir à un certain niveau.»
    (lequipe.fr)

    LIGUE DES CHAMPIONS 4ÈME JOURNÉE, MONACO - FC BRUGES : 0-4
    (06/11/2018)


    Monaco terrassé par le réalisme belge

    L'AS Monaco a encore perdu.
    Par rapport à Reims, il y a eu du mieux, avec un bon début de match et des occasions, mais si l'ASM a buté sur Horvath (6e, 7e), les frappes du "Club Brugge" ont fait mouche (12e, 17e et 24e).
    Avec trois buts de retard et le moral plus bas que les chaussettes, Monaco ne pouvait plus revenir, Bruges a géré en défendant pour contrer.
    En seconde période, Thierry Henry remplace ses cadres par des jeunes de 17 ans (Gobé Gouano et Han-Noah Massengo), mais perd Kamil Glik sur blessure, qui vient completer le onze de l'infirmerie. Quand rien ne va...

    Pour ce match, les deux entraîneurs devaient faire des choix pour la feuille de match.
    A Monaco, Benoît Badiashile est en tribune. Retour d'une défense à 4 avec Barreca, Jemerson, Glik et Sidibé.
    Au milieu, Aït Bennasser et les deux belges Chadli et Tielemans. Devant le trio Diop, Sylla, Falcao.

    Pour Bruges, 3 joueurs devaient être retirés. Le jeune gardien Gabriel a joué avec les U19, les deux autres en tribune sont Amrabat et Schrijvers, qui revient de blessure.

    Monaco démarre bien le match, prenant le ballon, jouant vers l'avant. Mais il y a toujours ce petit quelque chose en défaveur de l'ASM.
    - Barreca est lancé côté gauche, mais centre sur le gardien en cherchant Sylla au second poteau. Falcao s'était arrêté et avait réculer pour se défaire du marquage en retrait (2e).
    - Centre de Antonio Barreca pour la tête de Falcao au-dessus de Denswil au second poteau. Son ballon est piqué, mais passe de peu à côté (6e).
    - Tielemans côté droit trouve parfaitement Sofiane Diop à l'entrée de la surface, plein axe, qui contrôle et se retrouve face à Horvath, qui stoppe en deux temps sa frappe sèche au premier poteau (7e).

    Monaco domine, a des occasions, mais quand ça veut pas...
    Première action belge, avec Rits qui déborde côté droit, poursuivi par Jemerson pas loin du poteau de corner. Son centre arrive aux 6m où Wesley, cerné par 3 monégasques, laisse passer derrière lui pour Vanaken, seul face au but vide (0-1, 12e).
    Le FC Bruges est proche du 2-0 sur un long ballon dans la profondeur pour Vanaken. Glik tente de lui couper la route, en vain. L'attaquant croise sa frappe à ras de terre à l'entrée de la surface côté droit, Benaglio capte en deux temps, après s'être détendu (14e).
    Nouveau débordement côté droit de Rits, qui centre en retrait pour Vanaken qui reprend des 20m. Barreca saute devant lui pour le gêner, se tourne et offre son flanc en levant un bras. Le ballon vient le toucher, l'arbitre portugais montre le point de pénalty et avertit l'italien (15e).
    Vanaken se charge de le transformer en frappant à ras de terre en plein milieu. Benaglio s'est détendu de tout son long sur sa droite (0-2, 17e).

    Monaco n'y est plus. Il faut dire que les balles arrêtées de Chadli sont déprimantes. Il a un bon ballon côté droit, mais il n'arrive par à lever le ballon qui n'arrive pas à atteindre le premier poteau... (19e).
    Quelques instants plus tard, il a une nouvelle opportunité de montrer son "talent". Des 35m plein axe, il cherche le second poteau où le ballon est repoussé dans l'axe, sur Moussa Sylla qui reprend de volée. Horvath repousse, Falcao le récupère mais est dos au but et donne pour Tielemans lancé, qui rentre dans la surface et frappe fort à ras de terre dans un angle fermé. Horvath repousse et capte (22e).
    Long ballon dans le dos de la défense pour Wesley côté gauche, face à Glik et Jemerson qui le laissent s'approcher. Il revient dans l'axe, crochète le polonais à l'angle des 16m et frappe fort. Le cuir troue encore Benaglio et file dans le petit-filet opposé (0-3, 24e).

    3-0 pour Bruges, le match est plié. Monaco est K.O. sur place, n'arrive plus à rien. Les intentions sont parfois bonnes, mais les passes mal ajustées. Il manque ce petit brin de réussite qui a encore choisi le camp adverse.
    - Chadli ne désespère pas sur ses coups-francs. Il est bien le seul. Son tir de 30m plein axe passe le mur mais trouve Horvath plein axe qui capte (32e).
    - Remise de Sylla en retrait pour Falcao des 25m. C'est enroulé et ça s'envole (40e).
    - Servi par Sidibé, Sylla est dans la surface côté droit et centre pour le second poteau où il ne trouve personne (41e).
    - Centre lobé de Diop côté droit pour le second poteau où Chadli tarde à arriver. La défense peut dégager (45e+2).
    - Falcao trouve Diop dans la profondeur et à l'entrée de la surface côté droit. Son tir puissant est contré par le tacle de Mechele. Corner... tiré par Chadli... (45e+2).

    A la reprise, pas de changement depuis celui de la 6ème et la blessure du belge Diatta, remplacé par Cools.
    Bruges gère facilement, Monaco tente mais la tête et les jambes n'y sont pas.
    - Tir des 20m de Diop dans l'axe. Hors-cadre (49e). Il se procure de bonnes situations, mais pèche dans le dernier geste.
    - Côté droit, une-deux Sidibé - Sylla. Le centre-tir du défenseur cherche Falcao au second poteau, mais c'est trop profond et ça passe pas loin du montant opposé (51e).
    - Centre de la droite de Mata pour le second poteau, où Glik prolonge de la tête (54e).
    - Nakamba part côté droit, revient dans l'axe et frappe des 25m. C'est fort à ras de terre et capté par Benaglio qui s'est détendu (56e).
    - Volée d'Aït Bennasser des 25m sur un ballon repoussé. Le portier belge capte après rebond (57e).
    - Centre de Sylla de la droite pour les 6m au premier poteau où Radamel Falcao tente une "Madjer", une talonnade derrière le pied d'appui. Son défenseur Poulain ralentit le ballon des jambes, Horvath ramasse (58e).

    Monaco n'a pu revenir dans la partie dans ce premier quart d'heure, Thierry Henry abandonne cette compétition mal partie. Il sort Radamel Falcao, rare attaquant apte et qui revient de blessure, pour faire entrer un novice de 17 ans, Gobé Gouano (61e).
    Puis c'est Han-Noah Massengo (17 ans) qui vient remplacer Youssef Aït Bennasser, seul milieu défensif de métier qui n'est pas encore blessé ou suspendu pour Paris dimanche (68e).

    Les jeunes asémistes ne tardent pas à se montrer :
    - Gouano est à la réception d'un centre de Barreca, mais ne cadre pas sa tête (67e).
    - Corner joué en retrait, avec un centre pour le second poteau où se trouve Gouano, devancé par Poulain qui met en corner d'une tête plongeante (71e).
    Dans ses remplacements, Henry a oublié de mettre au repos un défenseur... Sur une passe, Kamil Glik s'écroule. Sa cuisse droite a laché, il doit céder sa place à Touré (76e) et file retrouver ses nombreux camarades à l'infirmerie.

    Monaco a une autre petite occasion avec une frappe de Tielemans des 25m. Elle était masquée par une forêt de jambes, maias Horvath capte (80e).

    Bruges ne fait rien à part profiter des erreurs de Monaco.
    Renvoi aux 6m de Horvath qui envoit un long ballon dans le camp monégasque, dévié par le crâne de Raveh en direction de Vormer. Le ballon et le belge passe au milieu de Tielemans, Touré et Jemerson pour aller battre Benaglio d'une frappe croisée à ras de terre (0-4, 85e).

    Monaco est puni une nouvelle fois par le FC Bruges, qui s'est vengé de la lourde défaite subie il y a 30 ans (6-1), et va terminer, encore, dernier de sa poule. Comme la saison passée.
    Dans 3 semaines, l'ASM sera officiellement éliminée de toute compétition européenne, indigne d'y jouer.
    S'il y a 2 ans, Monaco battait tous les records (positifs) du club avec nombre de buts marqués, nombres de victoires consécutives, ... depuis c'est l'inverse.
    Ce 0-4 est la plus lourde défaite à domicile de l'ASM en coupe d'Europe, c'est le 12ème match de Ligue des Champions consécutif sans victoire (depuis le quart retour contre Dortmund en 2016-17), la 6ème défaite à domicile consécutive dans cette même compétition, et c'est un 15ème match consécutif sans victoire cette saison...
    Et c'est le PSG qui pointe son nez dimanche... Pour faire mieux que le Monaco - Bordeaux (0-6) de 2007, plus large défaite au Louis-II ?

    La saison européenne 2018-19 de l'AS Monaco

    Retrouvez la feuille de match Monaco - FC Bruges