PRÉSENTATION MONACO - NICE (J21)
(15/01/2018)


Pour la 21ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (2e) reçoit l'OGC Nice (6e), une semaine après le quart de finale de Coupe de la Ligue.

En difficulté dans le jeu la semaine passée à Nice (malgré la victoire 2-1) et à Montpellier (0-0), les monégasques se doivent de l'emporter pour rester au contact de Lyon et Marseille dans la lutte pour la 2ème place.
Si les niçois ont été éliminés des deux coupes en ce début janvier, ils restent sur 6 matches sans défaite en L1 (5 victoires, 1 nul) qui les a fait remonter de la 18ème à la 6ème place.
Pour l'ASM, la série est bonne, avec 6 victoires et 1 nul sur les 7 derniers matches dans l'Héxagone, et il faudra le confirmer contre son voisin.

A domicile, les monégasques ont gagné 8 de leurs 10 matches (1 nul et 1 défaite, 28 buts marqués, 9 encaissés).
A l'extérieur, Nice a remporté 3 victoires à Rennes (J06 1-0), Toulouse (J15 2-1) et Nantes (J17 2-1), 2 nuls à Caen (J13 1-1) et Lille (J19 1-1), 4 défaites à Saint-Etienne (J01 0-1), Amiens (J04 0-3), Montpellier (J09 0-2) et Paris S.G. (J11 0-3).

Historiquement, Monaco reste maître à domicile, avec en championnat (L1 et L2), 22 victoires, 15 nuls et 10 défaites (71 buts marqués, 46 encaissés).
Cette proportion est également respectée sur les dernières saisons, avec 3 victoires monégasques sans prendre de buts, 1 nul et 1 défaite.

Pour l'emporter, Leonardo Jardim espère compter sur les retours de ses attaquants Radamel Falcao et Guido Carrillo, car à Montpellier, «Baldé en pointe, c'était difficile, il n'y avait pas de transition. On a manqué de beaucoup d'impact offensivement. Jovetic ne donne pas beaucoup d'impact devant non plus. On attend nos vrais attaquants, nos vrais numéros 9 qui reviennent.
Baldé c'est un joueur plus de couloir. Il a besoin de plus de transition. Il profite plus sur un couloir.
C'est un gentil garçon. Il travaille, il fait son boulot, il a un bon état d'esprit. Je n'ai rien à dire de négatif sur lui. Il est jeune, il a une marge de progression. Il bosse pour être toujours meilleur. Nous croyons en lui.
Radamel Falcao a repris l'entraînement avec le groupe. Son état s'améliore, on va regarder sa réaction à l'entraînemen. S'il s'entraîne bien, ce sera bon pour le match.
Falcao et Carrillo ont eu des soucis, mais on a besoin d'un attaquant pour garder un impact offensif. Les deux peuvent faire le match.
Jemerson de Jesus Nascimento avait une petite douleur à l'adducteur. Ça peut être dix jours d'absence ou encore moins. J'espère l'avoir mardi.
Dans un derby, il faut être bien en place et mettre de l'engagement. La pression pour la deuxième place ? Cela fait partie de mon job.»
(Site officiel ASM)

Finalement Jemerson et Carrillo ne sont pas jugés aptes pour affonter Nice. Radamel Falcao est de retour dans le groupe de 19 joueurs, comme Moussa Sylla. Fabio Henrique Tavares «Fabinho» est suspendu.

Le coach des "Aiglons", Lucien Favre se méfie de «l'AS Monaco, capable de défendre, contre-attaquer ou faire le jeu. Nous devons être prêts à tout.
Pour nous, c'est une bonne phase au niveau des résultats. On revient de loin, il faut continuer comme ça. Il y a des tas de trucs à améliorer...
» (Site officiel OGCN).

Le coach suisse est privé de Nampalys Mendy, Arnaud Souquet, Arnaud Lusamba, Christophe Jallet et de Mickël Le Bihan (blessés), de Tamèze (suspendu). Il a écarté Koziello, en partance pour l'Allemagne, et a convoqué 20 joueurs, dont Allan Saint-Maximin.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Nice.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Glik, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Jovetic, Sylla.

Pour Nice : Benitez, Cardinale, Clémentia, Burner, Coly, Dante, Le Marchand, Marlon, Sarr, Cyprien, Lees-Melou, Makengo, Marcel, Séri, Walter, Balotelli, Ganago, Pléa, Saint-Maximin, Srarfi.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LIGUE 1, 20ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
(14/01/2018)
La fin des résultats de la 20ème journée de Ligue 1

Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

 2-0 

A 15h, le match de la peur entre Saint-Etienne (16e) et Toulouse (17e) a été remporté par les "Verts", grâce à deux buts de Beric sur pénalty (1-0, 45e) et de Diousse (2-0, 86e).
Les stéphanois ont joué sans Stéphane Ruffier (suspendu) et ont affronté Corentin Jean, entré à la 60e pour les "Violets".

 1-1 

A 17h, Lyon (3e) a mis une période pour rentrer dans son match contre Angers (19e).
Les angevins ont ouvert le score sur un pénalty de Toko Ekami (0-1, 14e), et se sont faits reprendre en début du second acte, sur un but de Fékir (1-1, 47e).
Titulaire dans les rangs du SCO, Thomas Mangani a été remplacé à la 79e, juste avant l'expulsion de Tait pour deux avertissements (84e).

 0-1 

A 21h, Claudio Ranieri et Nantes (5e) n'ont pu empêcher le Paris S.G. (1er) de remporter une 17ème victoire en 20 matches.
L'unique but du match a été inscrit par Di Maria en début de match (0-1, 12e).
Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé ont été titularisés dans un match qui s'est terminé par un gag, l'arbitre taclant Diego Carlos, puis l'a expulsé (90e+1)...

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 19 buts.
Il devance :
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 15 buts.
- Fékir (Lyon) avec 14 buts,
- Diaz (Lyon) avec 13 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 11 buts,
- Balotelli (Nice) et Toko Ekambi (Angers) avec 10 buts,
- Thauvin (Marseille) avec 9 buts,
- Depay (Lyon) et Mbappé (Paris S.G.) avec 8 buts,
- 2 joueurs avec 7 buts,
- 6 joueurs à 6 buts dont Ocampos (Marseille),
- 11 joueurs à 5 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
- 15 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Germain (Marseille),
- 23 joueurs à 3 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» & Adama Traoré (AS Monaco), Rivière (Metz),
- 37 joueurs à 2 buts dont Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic, Thomas Lemar, Marcos Lopes & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Mangani (Angers),
- 75 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, João Moutinho (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille), Kurzawa (Paris S.G.) et Saint-Maximin (Nice).
- 16 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

DÉCÈS DE JEAN-PIERRE CARAYON
(14/01/2018)
Il avait 74 ans

L'AS Monaco a perdu un de ses anciens joueurs, Jean-Pierre Carayon, âgé de 74 ans, décédé vendredi à Toulouse d'une maladie.

Né en 1943 à Béziers, Jean-Pierre Carayon était un gardien de but qui a joué dans les clubs de Béziers, du Gazélec Ajaccio, à l'AS Monaco, avant de terminer sa carrière à Bourges et en tant qu'entraîneur-joueur à Thonon.
Il a ensuite dirigé Perpignan et le Paris FC.
En 1982, il fut élu meilleur entraîneur de Division 2.

Lors de ses 3 années sur le Rocher (saisons 1968-69 et 1970 à 1972), Carayon a disputé 90 rencontres.
En 1968-89, il a joué 14 matches de D1 et les 3 des barrages perdus contre Angoulême.
Reparti à Ajaccio pour la saison suivante, il revient en D2 aider l'ASM a retrouver l'élite, ce qu'il fait en gardant 26 fois les buts, plus 7 fois en Coupe de France et lors du premier match pour le titre de champion de D2.
En 1971-72, il gardera encore 37 fois les buts de l'ASM en D1, mais n'évitera pas une nouvelle relégation, et 2 fois en Coupe de France.

A sa famille et ses proches, nous adressons nos plus sincères condoléances.

Tous les joueurs de l'AS Monaco depuis son entrée dans le professionnalisme

LES RÉACTIONS DE MONTPELLIER - MONACO (0-0)
(13/01/2018)

Leonardo Jardim
«Un match nul n'est pas un bon résultat, car on était venu pour prendre les trois points. On a manqué pas mal de choses sur le plan offensif. Mardi face à Nice, nous tenterons d'être plus compétitif pour réussir un meilleur résultat.
Dans ce match, on a bien respecté l'organisation défensive. On a été plutôt bon dans la construction. Sur le plan offensif, on n'a pas pris les bonnes décisions, on a manqué de précision dans les gestes techniques. En clair, il nous a manqué le bon geste dans les trente derniers mètres. Nous n'avons pas réussi à créer les déséquilibres. Notre pression est de terminer à la seconde place.»
(lequipe.fr & AFP)

Michel Der Zakarian
«C'était un gros match, un match de haut niveau, avec beaucoup d'intensité, de jeu vers l'avant et d'engagement. Tout le monde avait envie de gagner même si cela se termine par un 0-0. On avait pas mal de situations pour leur faire mal. On a eu cinq occasions, Monaco quatre. On aurait pu aboutir avec plus de justesse technique. En première période, on s'est mis en danger tout seul sur nos sorties de balle. On a bien rectifié à la mi-temps. Globalement, on a très bien défendu dans l'agressivité et la lecture du jeu. On a toujours répondu présent devant les grosses cylindrées. J'aimerais que l'on soit capable de garder ce niveau, cette exigence et cette envie d'être meilleur face aux équipes de notre niveau. C'est le but de la phase retour.» (lequipe.fr & AFP)

Rachid Ghezzal
«On a forcément des regrets. On était venu ici pour gagner, prolonger notre série de victoires. On a été solides, on n'a pas pris de buts. On retiendra cette solidité. On savait à quoi s'en tenir. Montpellier a accroché tous les gros. Mais quand on n'arrive pas à gagner, il faut savoir ne pas perdre. Maintenant, il faut bien récupérer, car on a fourni pas mal d'efforts et il y a de grosses échéances qui arrivent rapidement.» (Site officiel AS Monaco)

Fabio Henrique Tavares «Fabinho»
«On sait que c'est difficile ici. Montpellier joue très fermé donc on devait faire preuve de patience pour se créer des occasions. On s'en est procuré, mais on n'a pas réussi à marquer. C'est vraiment une équipe difficile à jouer, on l'avait déjà vu à l'aller (1-1), et aujourd'hui encore ils nous ont fait souffrir. On prend un point, on n'a pas perdu. On restait sur une très bonne dynamique. On avait six victoires de suite, mais parfois c'est important aussi de ne pas perdre. En Championnat on doit continuer, rester proches des clubs qui peuvent nous concurrencer.» (Micro BeIn Sports)

Benjamin Lecomte
«Je ne sais pas si on peut parler de regret, on a joué contre Monaco. On a fait un très bon match. On n'arrive pas assez à se créer des occasions. Il va falloir qu'on arrive à s'améliorer dans ce domaine. Là où je suis content c'est que l'on retrouve cette solidité qu'on a pu perdre en fin de première partie de saison. On commence bien la deuxième en tout cas.» (lequipe.fr & AFP)

Ellyes Skhiri
«Les deux équipes auraient pu l'emporter. On va se satisfaire de ce point, c'est quand même un bon point et on va continuer à avancer avec ça. 0-0 c'est vrai mais il y a eu quand même pas mal d'action, on a essayé de produire du jeu, c'était un match plaisant.» (lequipe.fr & AFP)

LIGUE 1, 20ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(13/01/2018)
Les résultats de la 20ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 0-2 

Vendredi à 20h45, Strasbourg (11e) a perdu sur sa pelouse contre Guingamp (8e), avec deux buts inscrits rapidement par Salibur (0-1, 8e) et Bénézet (0-2, 16e).
Marc-Aurèle Caillard a vécu la victoire de son équipe depuis le banc des remplaçants.

 0-3 

Samedi à 17h, Rennes (9e) et Sabri Lamouchi ont été battus par Marseille (4e).
Titulaire avec Lucas Ocampos, Valère Germain a été un des grands artisans de la victoire phocéenne avec un but (0-1, 35e) et une passe décisive pour Sanson (0-2, 45e).
En fin de rencontre, Thauvin, qui avait vu son pénalty arrêté par Koubek à la 27e, a trouvé le chemin des filets (0-3, 82e).
Aymen Abdennour est resté sur le banc de l'OM.

 0-0 

Samedi à 20h, Montpellier (7e) et l'AS Monaco (2e) se sont neutralisés.
Buteur à l'aller dans le temps additionnel, Souleymane Camara est resté sur le banc du MHSC.

 1-0 

Adversaire de l'ASM dès mardi, Nice (6e) a bien débuté l'année 2018 en L1 en battant Amiens (13e) sur un but de Lees-Melou (1-0, 66e).
Allan Saint-Maximin (remplacé à la 90e+4) a joué au contraire de Nampalys Mendy, pas sur la feuille de match.
Côté picard, Serge Gakpé a aussi débuté le match, sortant à la 83e.
Ses coéquipiers Brighton Labeau et Lacina Traoré ont été écartés.

 1-1 

Pour le match entre Dijon (10e) et Metz (20e), il ne fallait pas arriver en retard ni partir trop tôt.
Le local Tavares a marqué le but le plus rapide de la saison, dès la 30ème seconde (1-0, 1e), Roux a égalisé en toute fin de partie (1-1, 89e).
Les dijonais, sans Dylan Bahamboula (écarté) ont terminé à 10 avec le rouge de Djilobodji dans le temps additionnel (90e+3).
Le lorrain Emmanuel Rivière a joué toute la partie.

 0-1 

Septième réception de Lille (18e) par Caen (12e), et 7ème victoire des nordistes en Normandie obtenue sur un but de Pépé (0-1, 44e).
Ce but a provoqué l'expulsion sévère de Vercoutre, mécontent de la célébration du buteur (44e), mais les caennais de Youssef Aït Bennasser, titulaire et averti à la 44e pour contestation, ont terminé à 10 contre 10 avec le rouge du lillois Ballo-Touré (52e).
Le nouvel entraîneur du LOSC, Christophe Galtier, a écarté Farès Bahlouli, et dû faire sans Kévin Malcuit blessé aux adducteurs. Il avait convoqué Kouadio Yves Dabila, resté sur le banc.

 0-1 

En perdant à domicile contre Bordeaux (15e), Troyes (14e) a donné un peu d'air au coach des girondins, qui avait fait confiance à Laborde en attaque. L'attaquant a rendu la confiance en marquant (0-1, 15e).
Ce but est intervenu juste après un pénalty de l'ESTAC, frappé par Khaoui et stoppé par Costil (13e).
L'aubois Tristan Dingomé (blessé) et le girondin Jaroslav Plasil (suspendu 5 matches après ses mots envers l'arbitre du match de coupe à Granville) n'ont pas joué ce match, au contraire du capitaine bordelais Jérémy Toulalan, et de son partenaire Soualiho Meïté, titulaire et fautif sur le pénalty troyen.

Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
- A 15h, Saint-Etienne (16e) reçoit Toulouse (17e).
- A 17h, Lyon (3e) affronte Angers (19e).
- A 21h, Nantes (5e) accueille le Paris S.G. (1er).

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 19 buts.
Il devance :
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 15 buts.
- Diaz & Fékir (Lyon) avec 13 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 11 buts,
- Balotelli (Nice) avec 10 buts,
- Thauvin (Marseille) et Toko Ekambi (Angers) avec 9 buts,
- Depay (Lyon) et Mbappé (Paris S.G.) avec 8 buts,
- 2 joueurs avec 7 buts,
- 6 joueurs à 6 buts dont Ocampos (Marseille),
- 11 joueurs à 5 buts dont Keita Baldé (AS Monaco),
- 15 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco) et Germain (Marseille),
- 22 joueurs à 3 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» & Adama Traoré (AS Monaco), Rivière (Metz),
- 38 joueurs à 2 buts dont Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic, Thomas Lemar, Marcos Lopes & Djibril Sidibé (AS Monaco), Camara (Montpellier), Gakpé (Amiens), Mangani (Angers),
- 73 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, João Moutinho (AS Monaco), les anciens asémistes Bahlouli (Lille), Kurzawa (Paris S.G.) et Saint-Maximin (Nice).
- 16 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

CHAMPIONNAT 20ÈME JOURNÉE, MONTPELLIER - MONACO : 0-0
(13/01/2018)

Monaco encore bloqué par Montpellier

L'AS Monaco a encore laissé des points en route contre Montpellier.

Après le nul 1-1 à l'aller, les monégasques ont été tenu en échec 0-0 à La Mosson, une première en L1 depuis la 28ème journée de la saison 2015-16 et un 0-0 à Nantes.

Pour ce match, les deux entraîneurs ont dû écarter des joueurs. Poaty est en tribune avec Sy, Tielemans et Boschilia.
Sur le terrain, Der Zakarian aligne un bloc avec 5 défenseurs et 4 milieux, quand Leonardo Jardim effectue de nombreux remplacements avec les titularisations de Subasic, Jorge, Touré, N'Doram, Lopes et Ghezzal.

Les héraultais débutent le mieux, avec Aguilar qui dévisse son tir de l'angle droit de la surface (3e), puis un tir de Skhiri des 25m qui part tellement haut qu'il a peut-être touché une mouette (5e)...
Monaco met 5 bonnes minutes à se montrer dangereux, sur un débordement suivi d'un centre de Touré. Baldé touche le cuir du bout du crâne, mais ne peut le dévier (9e).
- Débordement de Roussillon et centre, contré, qui trouve les pieds de Sambia, qui rentre dans la surface et centre à son tour pour Sio. Subasic capte devant lui en deux temps (13e).
- Accélération de Lemar dans l'axe, qui trouve Lopes après une interception ratée d'Aguilar. Il donne pour Baldé dans l'axe, aux 18m, qui contrôle et frappe à ras de terre et au ras du poteau gauche de Lecomte (18e).
- Montpellier réclame un pénalty après un contact entre Aguilar et N'Doram dans la surface, non accordé car le montpelliérain a anticipé le contact en tombant avant l'intervention en retard du monégasque (21e).
- Tir en pivot d'Ikoné, des 18m plein axe. Subasic se couche (23e).
- Tir enroulé des 20m de Ghezzal. Au-dessus (30e).
- Coup-franc de 35m de Lemar, plein axe. C'est fort et au-dessus du but de Lecomte, qui s'était avancé (31e).
- Centre de Roussillon pour Sio, bien lu par Subasic qui coupe (34e).
- Tir de Ghezzal dévié par Mendes au ras du premier poteau. Le corner ne donnera rien (39e).
- Tir de loin et flottant de Sambia côté gauche. Danijel Subasic ne prend pas de risque et repousse de l'autre côté (43e).

A la reprise, Jemerson de Jesus Nascimento (touché aux adducteurs) est remplacé par Andrea Raggi dans la défense monégasque, qui est proche de craquer dès l'entame, sur un corner de Sambia. Hilton dévie au premier poteau pour l'axe, aux 6m, où Skhiri est seul, mais trompé par la trajectoire, il ne peut redresser (48e).
- Contre monégasque avec Baldé qui a lancé Marcos Lopes depuis la ligne médiane. Côté droit à l'entrée de la surface, le portugais frappe en force au premier poteau, Lecomte met en corner (49e).
- Tir écrasé de Baldé dans la surface, sans danger pour Lecomte (50e).
- Tir puissant de 30m côté gauche de Jorge, Lecomte s'envole et claque en corner de la main opposée (52e).
- Centre de Roussillon pour Sio, qui se jette devant Raggi, mais ne peut reprendre (54e).
- Débordement de Lopes, centre en retrait pour Baldé qui contrôle en tombant pour devancer un défenseur qui se jette, se relève et tire en pivot, sur Lecomte qui a jailli derrière lui (59e).
- Tir de Piriz, dévié par Ikoné. Subasic, pris à contre-pied, capte quand même (63e).

Les entraîneurs effectuent des changements. Stevan Jovetic remplace Lopes, les deux joueurs offensifs du MHSC Ikoné et Sio cèdent leurs places à Mbenza et Dolly (64e).
Mais le jeu monégasque manque cruellement de vitesse. Trop de touches de balle, pas assez de vitesse de déplacement pour surprendre la meilleure défense de L1, jusqu'à l'entrée de Adama Diakhaby pour Baldé (71e).
Sur un de ses premiers ballons, il obtient un coup-franc à la limite de la surface côté droit. Lemar le frappe directement, Lecomte capte en deux temps sur sa ligne (73e).
La meilleure occasion de cette seconde période era pour l'AS Monaco, avec un corner de Ghezzal pour le crâne de Kévin N'Doram aux 6m, qui malheureusement met le ballon sur Lecomte qui repousse par le fait d'être sur la trajectoire (78e).

Sur un nouveau coup-franc obtenu par Diakhaby, Rachid Ghezzal a la balle de la victoire sur un coup-franc aux 25m côté droit. Son ballon enroulé vient lêcher le poteau gauche de Lecomte, qui l'accompagne en sortie de but (90e).

Monaco abandonne encore 2 points contre Montpellier en L1, et voit revenir à une longueur Marseille, victorieux à Rennes. Lyon jouera demain et pourra prendre 2 points d'avance sur l'ASM.
Prochaine journée dès mardi soir, avec la réception de Nice. Victoire obligatoire pour le classement... et parce que c'est Nice.

Pour plus d'info sur la vingtième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONTPELLIER - MONACO (J20)
(12/01/2018)


Pour la 20ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (2e) se rend chez le Montpellier HSC (7e), avant de se recroiser à la fin du mois en demi-finale de Coupe de la Ligue.

Comme l'indique le classement, le match s'annonce compliqué pour l'ASM face à un adversaire qui s'applique à défendre contre les grosses écuries de L1 et les embête avec des nuls obtenus contre Paris (J07 0-0), dans le temps additionnel à Monaco (J08 1-1), à Lyon (J13 0-0), contre Marseille (J16 1-1).

Mais contre les autres équipes, quand il faut faire le jeu, les héraultais ont plus de difficultés à s'imposer.
Sur son terrain de La Mosson, le MHSC présente un bilan de :
- 3 victoires contre Caen (J01 1-0), Nice (J09 2-0), Lille (J14 3-0),
- 4 nuls face à Strasbourg (J03 1-1), PSG (J07 0-0), Amiens (J12 1-1), Marseille (J17 1-1),
- 3 défaites devant Nantes (J05 0-1), Rennes (J11 0-1) et Metz (J18 1-3).

Les premiers résultats de 2018 le démontrent encore, avec une qualification en Coupe de France obtenue dans la douleur chez les amateurs de Pontarlier (N3) sur le score de 1-1 et 4-2 aux tirs-au-but, une autre en Coupe de la Ligue à Angers 1-0 avec un but en fin de match (86e).

Pour l'AS Monaco, 2018 a bien débuté avec deux victoires à Moulins-Yzeure (5-2) et à Nice (2-1) dans les deux coupes.
Mieux, depuis sa défaite à Porto dans un match sans enjeu, les monégasques sont sur 6 victoires consécutives, série qu'ils souhaitent poursuivre dans l'Hérault, en tant que bête noire de Montpellier.
En 28 matches de championnat (L1 et L2) contre le MHSC ou son ancètre du SOM, l'ASM a remporté 15 victoires pour 9 nuls et 4 défaites (40 buts marqués et 24 encaissés).
Mais cette série n'est pas que bonne en championnat, puisque Monaco reste sur 32 matches sans défaite toutes compétitions et tous terrains confondus.
Rien qu'à La Mosson en championnat, les monégasques sont sur une série de 18 matches consécutifs sans défaite (6 nuls et 12 victoires), depuis le 23 décembre 1990 et une défaite 2-1.

Pour le match de demain, Leonardo Jardim est toujours privé de son buteur colombien, Guido Carrillo est incertain.
«Ce sera peut être juste pour intégrer Carrillo et Falcao au groupe ce weekend. On va regarder demain. Nous avons besoin de bien récupérer pour éviter les graves problèmes. Falcao a eu une contracture du mollet avant le match de Coupe de France. Nous avons trois solutions en pointe : Baldé, Jovetic et Sylla. Nous avons un effectif, des joueurs qui sont prêts à affronter les 8 matches du mois de janvier.
Montpellier a un effectif très équilibré avec beaucoup de joueurs de qualité. C’est une équipe bien organisée, très costaud, un mélange de joueurs d’expérience avec des jeunes. Il faudra répondre présent pour remporter les 3 points.
Mon 200e match sur le banc contre Montpellier ? Je suis proche du top 3 des entraineurs qui ont le fait le plus de matches sur le banc à Monaco. Je suis heureux de franchir ce cap.»
(Site officiel ASM).

En attaque, Keita Baldé devrait encore être titularisé, après ses deux passes décisives à Nice.
«C’est facile de s’adapter ici à Monaco. Il y a un bon groupe, de très bons jeunes. Monaco ressemble à l’Italie mais aussi à l’Espagne. La vie ici est très agréable. Je pense que je me suis bien adapté à l’équipe, je continue à progresser. Je ne suis pas encore à 100% il y a encore des choses que je peux améliorer je pense. À droite, à gauche, au centre, peu importe, je m’adapte en fonction des consignes du coach.
J’avais besoin de temps pour m’adapter, m’habituer à un autre football, un autre championnat. Je suis très content aujourd’hui, c’est le meilleur choix de venir à Monaco. C’est un grand club avec un grand projet. Mon objectif c’est de donner tout ce que j’ai à Monaco.
Montpellier nous avait créé beaucoup de problèmes à la maison. Ce sera un match difficile. C’est une équipe qui défend bien. Mais on va là-bas avec la mentalité pour gagner.
Je pense que la Ligue des Champions est venue trop tôt pour nous cette saison. Nous avions encore besoin de nous connaitre.
Enchainer les victoires c’est bon pour la confiance et l’état d’esprit du groupe. C’est bon pour tout. Le mois de janvier est chaud, on joue tous les trois jours mais on a les joueurs pour assumer cela.
Je m’entends bien avec tout le monde. J’aime rire, mettre de la musique, je vais voir tout le monde, les plus jeunes, les cadres.
Le championnat français est plus physique qu’en Italie. C’est un championnat très costaud.»
(Twitter ASM).

A Montpellier, Leonardo Jardim a convoqué un groupe élargi à 21 joueurs.
Gabriel Boschilia, Youri Tielemans retrouvent le groupe, Guido Carrillo est bien présent.

A Montpellier, Michel Der Zakarian se méfie de l'attaque monégasque et devrait encore aligner un bloc compact.
«Monaco est une grosse équipe avec des joueurs de talent, que ce soit Falcao, Carrillo ou autre, à tout moment ils peuvent marquer.
A domicile on manque d’efficacité, on a fauté dans ce domaine. Il faudra beaucoup plus d’engagement de justesse et d’efficacité.
Leonardo Jardim a beaucoup d’expérience et qui a fait progresser beaucoup de joueurs, il a surtout su faire évoluer sa tactique comme l’atteste le titre de la saison dernière.»
(Site officiel MHSC).

Le coach héraultais a convoqué 19 joueurs dont Souleymane Camara qui avait égalisé à l'aller. Bérigaud n'est plus un joueur du MHSC, il a résilié aujourd'hui son contrat.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Montpellier.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Carrillo, Diakhaby, Ghezzal, Jovetic.

Pour Montpellier : Lecomte, Pionnier, Aguilar, Congré, Hilton, Mendes, Mukiélé, Roussillon, Poaty, Sambia, Lasne, Skhiri, Dolly, Piriz, Sessègnon, Ikoné, Sio, Mbenza, Camara.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

COUPE DE LA LIGUE : MONACO RECEVRA MONTPELLIER
(10/01/2018)


Le tirage des demi-finales a eu lieu

Le tirage au sort des demi-finales de la Coupe de la Ligue, qui auront lieu les 30 et 31 janvier 2018, a eu lieu ce soir après la dernière rencontre, dans les studios à Amiens du diffuseur France 3.

Le cycliste Arnaud Démare a procédé au tirage au sort et a donné comme adversaire à l'AS Monaco, le Montpellier HSC qui sera aussi son adversaire ce week-end en championnat.
Les héraultais ont éliminé successivement Guingamp dans les Côtes d'Armor (2-0), Lyon (4-1) et Angers en Anjou (1-0).

Cette demi-finale se jouera le 31 janvier, entre le déplacement à Marseille (J23 le 28) et la réception de Lyon (J24 le 4 février).

Les matches des demi-finales :
Rennes (L1) - Paris S.G. (L1)
AS Monaco FC (L1) - Montpellier (L1)

Les résultats de Coupe de la Ligue 2017-18.

Les résultats de l'AS Monaco en Coupe de la Ligue depuis sa création.

LES RÉACTIONS DE NICE - MONACO (1-2)
(09/01/2018)

Leonardo Jardim
«C'était important de gagner pour deux choses.
1) Parce qu'on s'est qualifié pour les demi-finales, c'est un objectif d'aller le plus loin possible dans cette compétition.
2) Parce que c'était un derby et c'était important pour nos supporters. Ça ne s'était pas bien passé les dernières fois. Aujourd'hui c'est une grande satisfaction.
Stratégiquement, les dernières fois, on avait joué un peu haut. Les niçois avaient joué en contre-attaque. Aujourd'hui, on a défendu plus bas pour éviter les attaques rapides. On a utilisé une autre façon de jouer pour marquer deux buts. C'est normal que cette équipe soit plus forte en récupérant les joueurs blessés. On a un groupe, une équipe compétitive pour jouer tous les trois jours. On a essayé de donner un autre visage, avec une bonne attitude, très concentré et de la qualité.»
(Micro Canal+ Sport)

Lucien Favre
«C'est dur à avaler parce qu'il y avait de quoi passer. On est très déçus d'être éliminés. Il va falloir se remettre au Championnat, ce sera une autre paire de manches. On a particulièrement bien joué ce soir. C'est très encourgeant. Beaucoup de jeunes sont entrés aussi, c'était pas mal. Ils ont un énorme potentiel, mais ça va prendre du temps pour confirmer.
Sur ce match-là, on manque d'efficacité, la précision dans les tirs et dans les choix. Les centres, ce n'était pas non plus du 18 carats. Mais il y avait quand même de quoi faire 2-2 au moins. Il faut continuer à travailler. Il y a beaucoup, beaucoup de positif. Maintenant, ça ne sert à rien de bien jouer pour faire ces erreurs-là.»
(Micro Canal+ Sport)

João Moutinho
«Forcément, je suis très fier d'avoir joué mon 200e match avec l'AS Monaco. J'espère encore continuer à aider ce club au maximum, à remporter encore beaucoup de matches. Mais le plus important, c'est cette victoire contre Nice, avec une demi-finale à la clé. Nous avons affronté une belle équipe, toujours difficile à manoeuvrer ici, avec le soutien de ses supporters. On a bien contrôlé la partie. Ils ont eu plus de possession, mais on a mis les occasions au fond et c'est ce qu'on retient dans un match à élimination directe. C'est important d'atteindre les demi-finales. On est ambitieux.» (Site Officiel AS Monaco)

COUPE DE LA LIGUE QUARTS DE FINALE, NICE - MONACO : 1-2
(09/01/2018)


Monaco qualifié pour les demi-finales

L'AS Monaco s'est qualifiée ce soir pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en allant s'imposer 2-1 à Nice, buts de Thomas Lemar (0-1, 3e) et Adama Diakhaby (1-2, 37e) contre un but de Pléa (1-1, 18e).

Pour ce match, les deux entraîneurs ont dû faire des choix.
Pour Nice et Lucien Favre, Balotelli est forfait et en tribune, comme les monégasques Badiashile et Mboula.

Les "Aiglons" attaquent et se procurent la première occasion par Srarfi, qui profite d'une remise en retrait de Pléa. Son tir des 18m à ras de terre passe à côté du montant droit monégasque (2e).
L'ASM répond avec un débordement de Diakhaby côté droit, qui met en retrait à Lemar. Son centre traverse la surface, en étant dévié par un bras, et arrive sur Baldé de l'autre côté, qui centre pour l'autre montant et trouve la tête de Thomas Lemar lancé dans le dos de la défense, qui bat Benitez de près (0-1, 3e).

Nice continue de confisquer le ballon, fait tourner et arrive à mettre à mal l'équipe monégasque.
- Saint-Maximin efface Sidibé côté gauche, rentre dans la surface et frappe au premier poteau, dans les bras de Benaglio (9e).
- Tir de Srarfi à l'angle droit de la surface, pas enroulé. A côté (10e).
- Côté gauche, Saint-Maximin lance Pléa dans le dos de la défense. Contrôle, feinte de frappe du gauche face à Jemerson qui réclame le hors-jeu et frappe du droit au premier poteau ouvert. Benaglio est battu (1-1, 18e).

Le but est validé par l'arbitrage vidéo, le hors-jeu ou pas est très limite.

Nice continue de pousser, et Séri trouve encore Pléa à l'angle des 6m côté gauche. Contrôle et frappe, cette fois déviée en corner (23e).
Monaco n'arrive plus à venir inquiêter le portier niçois, jusqu'au coup-franc de Lemar que Carrillo dévie devant Danté, mais ne le redresse pas assez pour le cadrer (30e).
L'ASM va un peu mieux, et Diakhaby, côté droit dans la surface se retourne mais frappe dans un angle fermé, dans le petit-filet (36e).
Nouvelle offensive monégasque avec Lemar à la baguette, qui décale pour Baldé sur la droite. Feinte de centre, accélération pour se défaire du marquage et centre en retrait pour le point de pénalty, où Adama Diakhaby se jette et reprend de demi-volée, en taclant devant Burner et après rebond, pour battre Benitez au ras de son poteau gauche (1-2, 37e).

Monaco a repris l'avantage et Nice doit de nouveau attaquer pour égaliser.
Lees-Melou tente de le faire avant la pause, mais son tir des 25m passe au-dessus de la lucarne gauche de Benaglio (41e).

Au retour des vestiaires, pas de changement dans les équipes et dans la physionomie du match. Nice continue d'aller vers l'avant, avec une frappe des 25m plein axe de Lees-Melou. C'est enroulé à ras de terre, Diego Benaglio se détend et retire le ballon de son but. Srarfi récupère le long de la ligne de sortie de but et centre. Contré, corner (46e).
Les monégasques essayent de la jouer à la niçoise, en contrant. Lancé côté droit, Carrillo tente sa chance à l'entrée de la surface, sur Benitez (47e).
Puis sur un tir de Diakhaby des 25m, après un contrôle orienté et un crochet. Encore sur Benitez (55e).

Les vagues rouges et noires continuent d'affluer, surtout côté droite avec Saint-Maximin qui fait mal à Raggi.
- Tir de Séri des 20m, trop croisé (59e).
- Tir de Burner, lancé par l'ancien monégasque. Des 20m, c'est trop écrasé pour mettre en difficulté le portier suisse de l'ASM (62e).
- Long ballon dans la profondeur pour Pléa. Glik se jette mais rate le ballon, qui arrive sur l'attaquant niçois. Il évite la sortie de but et centre pour le second poteau où Lees-Melou, dans les 6m, n'a plus qu'à cadrer sa tête, ce qu'il ne fait pas. Ouf ! (64e).

Monaco effectue les premiers changements du match, forcé d'abord avec Carrillo qui se tient l'arrière de la cuisse droite remplacé par Jovetic (61e). Puis Lopes remplace Diakhaby (67e).
Pour Nice, Lees-Mélou laisse sa place à Cyprien (68e).
Passe de Saint-Maximin côté gauche, pour Pléa aux 20m qui rate le ballon. Srarfi à l'entrée de la surface le récupère et frappe. Contré et corner (76e).
Nice effectue ses derniers remplacements, avec les entrées de Ganago (77e) et Koziello (81e) pour Srarfi et Séri, sans réussite.
Monaco essaye de sortir un peu de son camp, et tente sa chance par Sidibé des 25m en force, au-dessus (83e) puis par Lemar sur un lob qui passe loin du cadre, même s'il réclame un contre de Danté (84e).

La dernière opportunité du match arrive encore sur un centre d'Allan Saint-Maximin de la droite pour le second poteau. Glik et Pléa reculent, le monégasque est trop court, pas le niçois qui ne peut cadrer sa tête (85e).

Monaco s'impose en terres niçoises, après deux défaites 0-4 en L1, et avant de recevoir cette même équipe mardi prochain en championnat.
Pour une fois, les asémistes se sont imposés en laissant le jeu à leurs voisins de la Côte qui ont bien joué jusqu'aux 30 derniers mètres, pèchant dans la finition et le réalisme.

L'adversaire de la demi-finale sera connu demain après les autres matches, les monégasques peuvent dors-et-déjà se concentrer sur un nouveau déplacement samedi soir, à Montpellier, pour la 20ème journée de Ligue 1.

Les résultats de Coupe de la Ligue 2017-18.

Les résultats de l'AS Monaco en Coupe de la Ligue depuis sa création.


Fly Away Monaco, la passion du voyage...