LIGUE 1, 27ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(25/02/2017)
Les résultats de la 27ème journée de Ligue 1

Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 3-1 

Vendredi à 19h, Nantes (13e) a pris de la distance sur la zone de relégation en battant Dijon (17e).
Bammou (1-0, 3e) a rapidement mis les "Canaris" devant, mais son partenaire Dubois a scoré contre-son-camp (1-1, 37e).
En seconde période, les nantais ont repris l'avantage sur un pénalty de Sala (2-1, 59e) puis ont fait le break par Pardo (3-1, 79e).
Les bourguignons, sans Dylan Bahamboula écarté, ont terminé à 10 après le rouge de Diont (85e) pour des mots envers l'arbitre.

 2-1 

Vendredi 20h45, Nice (3e) a épourvé les pires difficultés pour venir à bout de Montpellier (11e).
Les héraultais ont ouvert le score sur un coup billard, un ballon dégagé par Souquet contré par le dos de son partenaire Cyprien qui atterri dans les pieds de Mounié seul au second poteau (0-1, 9e), et les niçois ont joué stérilement jusqu'à l'entrée de Le Bihan (60e).
Après 17 mois de blessure, l'attaquant a vite retrouvé le goût des filets, égalisant (1-1, 68e) puis donnant la victoire aux "Aiglons" (2-1, 85e) face aux montpelliérains qui ont passé la seconde période à défendre leur avantage puis le point du nul.
Titulaires à l'OGCN, Mounir Obbadi et Valentin Eysseric ont été remplacés après le dernier but (87e), Souleymane Camara (banc) et Cédric Mongongu (écarté) n'ont pas joué pour le MHSC.
Avec ces 3 points, Nice revient à égalité avec l'ASM.

 1-2 

Samedi à 17h, Guingamp (9e) recevait l'AS Monaco (1er) et a été battu par le leader asémiste, grâce à deux buts de Kamil Glik (0-1, 24e) et Fabio Henrique Tavares «Fabinho» sur pénalty (0-2, 86e), Didot réduisant l'écart (1-2, 90e).
Grâce à cette victoire, l'ASM reprend 3 longueurs d'avance sur Nice et en prend provisoirement 6 sur le PSG.

 2-3 

Samedi à 20h , Lille (14e) recevait Bordeaux (7e).
Les deux équipes voulaient l'emporter, la première pour se maintenir, la seconde pour l'Europe. Et les deux ont mené.
Les girondins ont ouvert le score par Vada (0-1, 16e), mais les nordistes ont égalisé sur un pénalty de De Préville (1-1, 66e) et pris l'avantage par Eder (2-1, 67e), bien aidé par Carrasso.
Les bordelais ont répondu par un doublé d'Ounas, sur une volée déviée (2-2, 78e) et une superbe frappe enroulée (2-3, 82e), contre des lillois qui ont terminé à 9 après les expulsions de Palmieri (80e) et Mavuba (90e+2).
Chez les "Dogues" de Franck Passi, Marcos Lopes est entré à la 59e, Farès Bahlouli était le 19ème homme.
Pour Bordeaux, Jérémy Toulalan (capitaine), Jaroslav Plasil (entré à la 60e), Jérémy Menez (entré à la 74e) ont participé à la rencontre, au contraire de Nicolas Maurice-Belay, écarté et resté en Gironde.

 0-0 

Pas de but mais des occasions entre Nancy (18e) et Toulouse (8e).
Youssef Aït Bennasser et Vincent Muratori pour l'ASNL, Corentin Jean pour le TFC ont débuté la rencontre. Jessy Pî l'a suivi depuis le banc haut-garonnais.

 1-0 

Rennes (10e) a enfoncé Lorient (20e), sur un but de Sio (1-0, 19e), qui prend la direction de la L2.
Benjamin Moukandjo, titulaire, a été remplacé à la 76e pour les "Merlus".

 3-0 

Bastia (19e) est bien parti pour accompagner Lorient en L2, après sa nouvelle défaite à Angers (12e).
Toko Ekambi (1-0, 18e et 2-0, 57e) et Bourillon (3-0, 79e) ont été les buteurs du match qu'a joué Thomas Mangani (passeur décisif sur les 1er et 3ème buts), Mehdi Mostefa (remplacé à la 55e) et Allan Saint-Maximin.
Dans ce match, Cahuzac a encore été expulsé (74e), mais après son remplacement (72e), pour avoir tapé de colère dans le panneau de l'arbitre assistant, qui venait involontairement de lui en mettre un coup...

Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
- A 15h, Saint-Etienne (5e) reçoit Caen (15e).
- A 17h, Lyon (4e) affronte Metz (16e).
- A 21h, Marseille (6e) accueille le Paris S.G. (2e).

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) caracole toujours en tête avec 25 buts.
Il devance :
- Lacazette (Lyon) avec 21 buts.
- Radamel Falcao (AS Monaco) et Gomis (Marseille) avec 16 buts.
- Mounié (Montpellier) et Pléa (Nice) avec 11 buts.
- Braithwaite (Toulouse) et Santini (Caen) avec 10 buts.
- Balotelli (Nice) avec 9 buts.
- Boudebouz (Montpellier), Diony & Tavares (Dijon), Valère Germain (AS Monaco), Lucas (Paris S.G.) et Thauvin (Marseille) avec 8 buts.
- 9 joueurs dont Guido Carrillo, Thomas Lemar et Kylian Mbappé (AS Monaco), Moukandjo (Lorient) avec 7 buts.
- 13 joueurs dont Gabriel Boschilia, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Bernardo Silva (AS Monaco) avec 6 buts.
- 7 joueurs dont Kamil Glik (AS Monaco) avec 5 buts,
- 16 joueurs avec 4 buts,
- 20 joueurs dont Aït Bennasser (Nancy), Lopes (Lille), Menez (Bordeaux), Saint-Maximin (Bastia) avec 3 buts,
- 41 joueurs dont Tiémoué Bakayoko, Djibril Sidibé et Adama Traoré (AS Monaco), Eysseric (Nice), Kurzawa (Paris S.G.) avec 2 buts,
- 99 joueurs dont Jemerson de Jesus Nascimento, João Moutinho (AS Monaco), Bahamboula (Dijon), Camara (Montpellier), Plasil (Bordeaux) avec 1 but.
- 19 joueurs ont marqué contre leurs camps, dont Aurier et Nwakaeme pour l'ASM.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE GUINGAMP - MONACO (1-2)
(25/02/2017)

Leonardo Jardim
«Une victoire, pas de blessé, mais de la fatigue il y en a beaucoup. Je crois que l'équipe a fait un gros match. Nous l'avons bien maitrisé, nous avons bien lu les points forts de l'adversaire: le jeu direct, les transitions. On a monté la ligne défensive et ça nous a aidé beaucoup. C'était très important après le match de Ligue des Champions de rester concentré avec un match comme ça, avec beaucoup de duels, beaucoup de deuxièmes ballons.
J'avais regardé deux ou trois matches de Guingamp contre les grandes équipes du Championnat : Paris, Lyon, Marseille... Et ces équipes ont eu des difficultés, parce que pour jouer contre Guingamp, tu as besoin aussi de gagner les duels, parce qu'ils sont très forts dans les duels, l'impact physique. Il ne faut pas les laisser sortir, dans les transitions, ils sont très forts, ne pas les laisser jouer direct. C'est pour ça qu'on avait travaillé pour remonter la ligne défensive.
Quand tu joues contre une équipe qui a un jeu direct, si tu montes la ligne, ils sont plus loin de notre surface. Si tu restes près de la surface, et qu'il y a un duel, peut-être que sur le deuxième ballon ils sont là et c'est plus facile d'avoir une frappe ou une situation de but. C'est comme ça qu'ils ont marqué leur but. Dans les trois-quatre dernières minutes, l'équipe n'est pas restée avec une défense haute et c'est normal quand tu mènes 2-0. Et là, l'adversaire a joué direct dans notre surface, un deuxième ballon, une frappe à l'entrée de la surface et un but.
Falcao et Fabinho sont de gros tireurs de pénalty et les deux sont de grands joueurs. Falcao n'en a jamais raté en Championnat, Fabinho non plus. Sur ce point, je suis tranquille. Si c'était aujourd'hui, je prendrais à nouveau la même décision. Je suis une personne qui donne sa confiance aux joueurs qui travaillent bien. Ce n'est pas parce qu'il rate qu'il est un mauvais joueur. Le foot, c'est comme ça.»
(lequipe.fr & AFP)

Antoine Kombouaré
«Il y a une bonne entame de match malgré tout. On avait comme plan de jeu de vite porter le danger sur cette défense adverse et pouvoir les secouer un peu, les bousculer. On l'a fait mais pas assez. Il faut mettre en avant la qualité de cette équipe de Monaco, venue ici avec des intentions bien fermes, bien solides, une équipe extrêmement disciplinée et rigoureuse, une défense imperméable, parce qu'on s'est cassé un peu les dents dessus. Et c'est vrai que ça nous a empêché d'emballer ce match. C'est la déception. On aurait voulu mettre un peu plus de vitesse, un peu plus de rythme. On savait qu'il fallait faire mal physiquement et mentalement et on n'a pas pu emballer ce match. C'est une des raisons qui fait que Monaco, en plus en ouvrant le score, nous met en difficulté.» (lequipe.fr & AFP)

CHAMPIONNAT 27ÈME JOURNÉE, GUINGAMP - MONACO : 1-2
(25/02/2017)

Monaco évite le piège Breton

Malgré la fatigue du match de Ligue des Champions, mardi soir, l'AS Monaco a remporté une difficile mais importante victoire en Bretagne, dans la course au titre, grâce à deux buts inscrits sur balles arrêtées par Kamil Glik sur coup-franc (0-1, 24e) et Fabio Henrique Tavares «Fabinho» sur pénalty (0-2, 86e), mais s'est faite, encore, surprendre sur un corner repoussé et repris par Didot (1-2, 90e).

Pour ce match, Leonardo Jardim devait faire avec les suspensions de Raggi et Mendy. Jemerson revient à la place du premier, Touré jouera à droite, et Sidibé à gauche.
Au milieu du terrain, Bakayoko est laissé sur le banc au profit de Moutinho, et devant Germain redevient titulaire à la place de Mbappé.
Sans surprise, Sy et Nguinda Ndiffon sont en tribune.

Et le début de match est difficile pour les monégasques, face à des guingampais plus mordants et plus vifs, qui empêchent l'ASM de poser son jeu.
Les bretons ont la première occasion, sur un coup-franc tiré par Salibur à 24m un peu à gauche. Son ballon enroulé du gauche vient à l'extérieur du petit-filet droit de Subasic, sur la trajectoire (4e).
Pour voir Johnsson inquiêté, il faut attendre un centre de Touré dévié par Marçal, qui oblige le portier suèdois à claquer en corner (18e).
Guingamp obtient encore un coup-franc. Cette fois, didot décale sur la droite et Salibur centre au second poteau, pour la tête de Diallo, qui décroise son ballon et termine au fond des filets. Le but est refusé pour un hors-jeu justifié (21e).

L'ASM répond sur un autre coup-franc. Tiré par Lemar côté gauche, le ballon est dévié au premier poteau par Briand qui devance Germain de la tête, lobe le paquet de joueur et met le ballon au second poteau où Kamil Glik se jette et redresse dans le but vide, devant Jemerson (0-1, 24e).

Monaco a ouvert le score et semble soulagé. Le jeu monégasque revient, avec Bernardo Silva qui continue son festival technique.
- Percée de Silva dans l'axe, qui décale un peu trop fort pour Falcao côté gauche, dans la surface. Le colombien arrive à remiser pour le second poteau et la tête de Touré, sans force. Johnsson capte (27e).
- Long coup-franc de Jemerson pour Silva dans l'axe, aux 20m. Contrôle de la poitrine et frappe, déviée en corner (29e).
- Centre de Silva, coupé par la tête plongeante de Falcao au premier poteau. Hors-cadre (36e).
- Débordement et centre de Silva, en retrait au point de pénalty pour Falcao, qui tente et réussit une bicyclette. Johnsson est battu, mais Kerbrat qui revient vers son but à la chance de voir le ballon venir sur son crâne, et repousse (37e).
- Deaux est lancé côté droit et centre. Au premier poteau, Glik et Subasic se gênent, le portier croate arrive à repousser le danger (40e).
- Centre de Silva un peu trop profond pour Germain devant le gardien breton (43e).
- Centre de Lemar, décalé par Falcao, pour Germain qui se précipite au premier poteau à la lutte avec Sorbon. Le ballon part en cloche et dans la niche du gardien suèdois de l'EAG (44e).
- Tir de Falcao de 25m, côté gauche, dans les bras de Johnsson (45e+1).

A la pause, Monaco mène logiquement, mais reste à la portée de Guingamp, qui effectue un changement tactique (4-3-3 au 4-4-2) avec l'entrée de Mendy à la place de Deaux (46e).

L'effet n'arrive pas, cette seconde période est fermée, les deux formations se neutralisant, avec un jeu haché par les fautes.
Il faut une vingtaine de minutes pour que les occasions reviennent.
- Briand trouve Mendy, aux 6m dos au but. Il remise pour Coco, qui voit son tir contré par les jambes de Jemerson, et Subasic capte (67e).
- Coup-franc de Moutinho côté droit, qui trouve la tête de Falcao. Au-dessus (68e).
- Frappe enroulée de Fabinho, côté gauche, qui cherche la lucarne opposée. Johnsson capte en reculant (70e).
- Corner de Salibur côté droit, pour la tête de Diallo aux 6m. Au-dessus (72e).

Leonardo Jardim amène un peu de fraîcheur à sa formation, avec les entrées de Bakayoko et Mbappé aux places de Germain et Lemar (74e).
Par ses dribbles et sa vitesse, Kylian Mbappé se montre rapidement, avec un centre-tir de la gauche, que Johnsson claque (76e).

Les derniers changements de la partie se font à la 82e, avec la sortie de Falcao, crampé, pour Carrillo. Pour l'EAG, Antoine Kombouaré fait entrer De Pauw et Bénézet aux places de Coco et Salibur (82e).
Mais c'est Monaco qui profite des espaces, avec le duo Fabio Henrique Tavares «Fabinho» et Kylian Mbappé.
- Le brésilien récupère à 35m et lance le jeune monégasque, côté gauche, qui tire en force. Largement hors-cadre (84e).
- Long ballon de Fabinho pour Mbappé dans la profondeur plein axe. Il évite la sortie de Johnsson et s'écroule, accroché par la cheville. Pénalty (85e).
Radamel Falcao étant sorti, c'est le brésilien qui se présente pour le transformer. Il le fait d'une "panenka" en plein milieu, le portier suèdois est parti sur sa droite (0-2, 86e).

Les 2 buts d'avance, l'ASM ne les garde pas longtemps.
Sur un corner repoussé plein axe, Didot frappe des 18m et trouve la lucarne gauche de Subasic (1-2, 90e), laissant l'ASM sous pression.
Mais les monégasques tiennent leur 19ème victoire de la saison, et s'imposent malgré la fatigue.
Trois points importants, qui éloignent d'autant les niçois au classement, et mettent les parisiens, qui joueront demain à Marseille, à 6 longueurs.

Prochain match dès mercredi en huitième de finale de la Coupe de France à Marseille, avec une équipe qui devrait être fortement remaniée, avant la réception de Nantes, le dimanche suivant.

Pour plus d'info sur la vingt-septième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION GUINGAMP - MONACO (J27)
(24/02/2017)


Pour la 27ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (1er) se rend chez l'EA Guingamp (9e).

Après le nul à Bastia (1-1) et la grosse débauche d'énergie mardi soir en Ligue des Champions à Manchester City (défaite 3-5), l'AS Monaco va devoir reprendre sa marche en avant en récupèrant les points perdus en Corse face aux costarmoricains.

En regardant les 5 derniers résultats des deux clubs en L1, cela ne parait pas impossible.
L'ASM a remporté 3 victoires et partagé les points 2 fois (12 buts marqués et 3 encaissés), l'EAG a gagné 1 match contre Lyon et perdu les 4 autres (3 buts marqués et 10 encaissés).

Mais cette saison, Guingamp n'a été battu que 2 fois chez lui (Nice et Caen, 0-1), dominant au Roudourou le PSG et Lyon (2-1 à chaque fois). L'En Avant présente le bilan de 7 victoires, 3 nuls et 2 défaites (14 buts marqués et 8 encaissés).
Hors de ses bases, l'ASM a quasiment le même bilan que son adversaire chez lui, avec 7 victoires, 4 nuls et 2 défaites (30 buts marqués et 14 encaissés).

Historiquement en L1 ou L2, Monaco gagne 1 fois sur 3 à Guingamp (4 victoires, 3 nuls et 5 défaites, 16 buts marqués et 30 encaissés), et ça tombe bien car l'ASM reste sur deux matches sans victoire (1 nul et 1 défaite).

Leonardo Jardim a mis de côté City, pour se concentrer sur la L1.
«Manchester City est un dossier que l’on va refermer, maintenant il faut se concentrer sur le championnat.
C’est toujours difficile de basculer d’un match de Ligue des Champions au Championnat. Il faudra un grand AS Monaco pour gagner à Guingamp. C’est une équipe très costaude avec beaucoup d’expérience. Elle a gagné contre Paris, Marseille et Lyon. Ça va être un match très difficile.
Pour avoir un grand AS Monaco, cela passe forcément par un turnover de l’effectif. Ce n’est pas possible pour les joueurs de jouer tous les matches à 100% pendant 90 minutes. Nous avons besoin de faire tourner. Mendy et Raggi sont suspendus, Jemerson revient. Nous allons faire deux ou trois changements. Nous avons besoin de tout le monde.
Falcao est très important pour nous. Nous avons fait un gros travail avec lui pour qu’il puisse enchainer les matches, ça marche très bien. Il est prêt pour jouer. Je suis très heureux qu’il soit revenu à ce niveau. Plusieurs personnes étaient sceptiques sur ses chances de revenir. Tout le mérite lui revient. Ce deuxième but face à City est le but de l’année.
Radamel Falcao va continuer à tirer les penalties. Je suis une personne qui connait bien la vie, il y a des moments où tout va bien et des moments un peu plus compliqués. Tu ne peux pas critiquer un joueur qui rate alors qu’il te donne tellement en retour.
Kylian Mbappé est ici depuis un an et demi, nous croyons en lui. C’est un jeune garçon qui progresse. Il a passé un cap par rapport à l’année dernière. Il écoute plus, prend soin de lui et il est très professionnel. Il a une bonne dynamique offensive et réalise un très bon travail défensif.»
(Site officiel ASM).

S'il va y avoir du changement en défense, Djibril Sidibé va jouer, certainement à gauche pour remplacer Mendy.
«City était un match avec beaucoup d’intensité, du spectacle et des buts. C’était un match où les deux équipes étaient portées vers l’attaque. Prendre cinq buts, c’est toujours difficile à digérer. On a laissé quelques espaces et ils en ont profité. On peut être fier de nous quand on regarde le match. Il reste la deuxième manche, rien n’est acquis. Ils le savent, nous aussi. On va se concentrer sur Guingamp qui est un match très important. Il y a beaucoup de fatigue, on doit vite trouver cette motivation et cette concentration, garder la dynamique du championnat et engendrer un maximum de confiance pour aborder le match retour.
Guingamp, ça va être très compliqué. Ils ont battu Lyon, Marseille et Paris. Il faut faire un match plein et prendre les trois points. Si on veut espérer quelque chose de très bon en fin de saison, cela passe par ce genre de victoire.
Nous sommes une équipe qui essaye de presser dès l’entame du match pour essayer de marquer ce but qui nous fait du bien. Ensuite on arrive à dérouler. Quand on a du mal à marquer dans les premières minutes, c’est un peu plus difficile et on a plus de difficultés. On sera prêt pour ce match qui sera difficile.
J’espère que les marseillais vont gagner contre Paris dimanche. Nous sommes premiers et on aspire à le rester jusqu’à la fin. On veut vraiment faire quelque chose de beau cette année. Le championnat est le plus important pour nous. La Ligue des Champions est aussi un objectif que l’on garde dans un coin de nos têtes.
Comme tout joueur, plus j’enchaine les matches, mieux ce sera physiquement. Jouer tous les trois-quatre jours, ce n’est pas nouveau mais on doit s’adapter. Le staff est là pour nous aider dans ce sens.
Mbappé est un chambreur, encore jeune. C’est fabuleux de vivre des moments avec ce genre de personnage. Il est insouciant, fougueux et il exprime son talent sur le terrain comme dans la vie de tous les jours. Il démontre ses qualités en Ligue 1 et en Ligue des Champions. Il a cette vitesse, cette technique et cette efficacité devant le but qui font la différence. C’est très bien pour lui.
Falcao affiche une grande sérénité. Il démontre ses qualités aux entrainements et en matches. Ce n’est pas surprenant, c’est un très bon joueur. Il est très important dans le groupe.
Son deuxième but face à City ? Incroyable.»
(Site officiel ASM).

Leonardo Jardim a convoqué un groupe élargi à 20 joueurs où figurent Jorge Marco de Oliveira Moraes et Pierre-Daniel Nguinda Ndiffon pour suppléer les suspensions de Mendy et Raggi.

A Guingamp, Antoine Kombouaré espère que l'ASM ne sera pas à son niveau pour exister.
«Contre Monaco, il faudra être bon dans tous les compartiments du jeu, composer un bloc solide contre la meilleure attaque d'Europe. En championnat, c'est 76 buts, et ce qui est impressionnant, c'est 26 buts de plus que le PSG. C'est aussi la 4ème défense de L1.
Leur grande force est d'avoir des buteurs de partout : Falcao, Germain, Carrillo, Mbappé, Lemar, Silva...
Je vais donc pas m'occuper de Monaco, mes joueurs les connaissent. On va devoir changer d'attitude, de comportement, être plus concentré.
Pour être honnête, si Monaco joue à son niveau, on n'éxiste pas. Après, sur un match... On l'a vu à l'aller, tout est possible sur un match. Ils viennent de jouer en Ligue des Champions, jouent ensuite en Coupe de France. Ils ont un calendrier démentiel.
Monaco veut être champion de France, vient de faire un nul à Bastia. Ça peut être une équipe véxée qui va tout faire pour récupérer les points perdus en Corse.
Nous devons être prêts, faire un grand match. Pour nous, par rapport à nos derniers résultats. Mettre un bus devant la surface, je ne sais pas faire. Le but est d'être solide, très fort défensivement et aller leur poser des problèmes, installer le doute dans cette équipe.
Les victoires contre Paris, Marseille, Lyon ? C'est de l'histoire ancienne. Aujourd'hui, on n'est pas au mieux pour recevoir Monaco, mais ça va être la vérité d'un match. Voir ce que mes joueurs sont capables de faire contre un grand Monaco.
Du match contre Manchester City, je vais m'appuyer sur deux points.
- On voit Monaco capable, sur chaque action offensive, de faire mal et marquer.
- Un Monaco en difficulté défensivement, mais qui même avec l'avantage au score continue d'aller vers l'avant. Ça leur a poser des problèmes.
Il n'y a pasde joueur de l'ASM qui m'impressionne particulièrement. C'est surtout un énorme collectif, avec les deux latéraux qui débordent. D'habitude c'est l'un ou l'autre, à Monaco ce sont les 2 en même temps. L'un déborde, l'autre est dans la surface.
C'est nouveau, ça amène de la fraîcheur. Vous pouvez le faire sans être efficace. Là, Monaco est très performant, est encore dans toutes les compétitions. Bravo à Jardim et bravo à ce groupe.
A Paris, il faut surveiller Cavani, à Lyon c'est Lacazette. A Monaco, le danger vient de partout, et l'efficacité vient de partout. Même Glik marque beaucoup sur coup de pieds arrêtés, Bakayoko... et leur frappeur de pénalty, Fabinho, je ne l'ai pas encore vu rater.
On est surtout concentré sur quelle opposition on va offrir à Monaco, quel visage on va montrer et corriger nos lacunes défensivement, dans la récupération et offensivement. On devra montrer un grand Guingamp.»
(Site officiel EAG).

Il doit faire sans Martins-Pereira (suspendu), Lemaitre, Lévêque, Sankoh et Privat (blessés).

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Guingamp.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : De Sanctis, Subasic, Sy, Diallo, Glik, Jemerson, Jorge, Nguinda Ndiffon, Sidibé, Touré, Bakayoko, Fabinho, Lemar, Moutinho, N'Doram, Silva, Carrillo, Falcao, Germain, Mbappé.

Pour Guingamp : Jonhsson, Placide, Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Marçal, Deaux, Didot, Diallo, Bodmer, Blas, Giresse, De Pauw, Coco, Salibur, Bénézet, Mendy, Briand.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
(23/02/2017)






Leurs performances lors des seizièmes de finale retour

Il y avait 8 anciens monégasque parmi les 32 effectifs encore en lice dans cette Ligue Europa, ils seront 5 au prochain tour.
Retrouvons leurs performances.

  • Mercredi, il n'y a pas eu de surprise dans le Forez.
    Battue 0-3 à l'aller, l'AS Saint-Etienne n'a pas su remonter son handicap face à Manchester United, qui s'est imposé 0-1 grâce à Mkhitaryan (0-1, 17e), malgré l'expulsion du mancunéen Bailly (63e).
    Pour les "Verts", Stéphane Ruffier et Kévin Malcuit (averti à la 84e) ont été titularisés, comme le "Red Devil" Sergio Romero.
    Anthony Martial est lui resté sur le banc.

  • Jeudi, l'Olympique de Lyon a encore corrigé l'AZ'67 Alkmaar, après le 4-1 à l'aller.
    Dans le Rhône, sans Nicolas N'Koulou encore écarté, l'OL s'est facilement imposé 7-1 contre les néerlandais, grâce aux buts de Fekir (1-0, 5e), Cornet (2-0, 17e), Garcia (2-1, 26e), Fekir (3-1, 27e), Darder (4-1, 34e), Fekir (5-1, 78e), Aouar (6-1, 87e), Diakhaby (7-1, 89e).

  • Après le 2-2 à l'aller en Roumanie, l'Astra Giurgiu devait faire un résultat en Belgique, chez le RC Genk.
    Mais les partenaires de Daniel Niculae, titulaire et remplacé à la 70e, ont été défaits 1-0, but de Pozuelo (1-0, 67e).

  • L'AS Rome avait fait la différence à l'aller en s'imposant 4-0 à Villarreal CF.
    Dans la capitale italienne, les romains ont géré la qualification malgré la défaite 0-1, but de Borré (0-1, 15e) et l'expulsion de Rüdiger (81e).
    Stephan El Shaarawy a joué tout le match.

  • En Russie, le Zénith Saint-Pétersbourg devait remonter 2 buts au RSC Anderlecht, toujours sans Dennis Appiah, blessé.
    Giuliano (1-0, 24e) et Dzyuba (2-0, 72e) avaient remis les 2 équipes à égalité parfaite sur l'ensemble des deux matches, Giuliano (3-0, 78e) donnait la qualification aux russes... jusqu'à la dernière minute et le but du bordelais, prêté en Belgique, Kiese Thelin (3-1, 90e) qui qualifie les belges au bénéficie du but inscrit à l'extérieur.

  • Les autres matches :
      Fenerbahçe Istanbul - FC Krasnodar : 1-1 (aller 0-1)
      Schalke 04 - PAOK Salonique : 1-1 (aller 3-0)
      Fiorentina - Borussia Mönchengladbach : 2-4 (aller 1-0)
      Sparta Prague - FC Rostov : 1-1 (aller 0-4)
      Tottenham - La Gantoise : 2-2 (aller 0-1)
      Osmanlispor - Olympiakos le Pirée : 0-3 (aller 0-0)
      Shakhtar Donetsk - Celta Vigo : 0-2 a.p. (aller 1-0)
      FC Copenhague - Ludogorets Razgrad : 0-0 (aller 2-1)
      Besiktas Istanbul - Hapoel Beer-Sheva : 2-1 (aller 2-1)
      Ajax Amsterdam - Legia Varsovie : 1-0 (aller 0-0)
      APOEL Nicosie - Athletic Bilbao : 2-0 (aller 2-3)
  • Les résutats de la Ligue Europa.

    YOUTH LEAGUE, MONACO - REAL MADRID : 3-4
    (22/02/2017)
    Fin de l'aventure européenne pour Monaco

    Au Stade Louis-II, l'AS Monaco U19 a été éliminée de la Youth League en huitième de finale par le Real Madrid, 2-4, après avoir logiquement mené 2-0 (et aurait même dû 3-0...).
    Inténables en première période, les monégasques ont oublié de jouer en seconde et ont laissé les espagnols marquer 3 fois en 15 minutes, comme leurs ainés hier en Ligue des Champions à Manchester City, avant de réagir une fois menés.

    En début de match, les duels sont remportés par l'ASM, et c'est logique si la première occasion est pour les joueurs de Frédéric Barilaro.
    - Lancé côté gauche, Irvin Cardona repique au centre et enroule une frappe du droit au premier poteau que capte Luca Zidane (15e).
    - Centre de Yannis N'Gakoutou-Yapendé pour la tête non cadrée de Cardona (21e).
    - Touche vite jouée par Cardona, pour Muyumba à l'entrée de la surface, côté gauche, qui s'écroule après un contact avec Seoane. L'arbitre allemand montre le point de pénalty (23e).
    Irvin Cardona le frappe d'un puissant plat du pied droit, prenant à contre-pied Zidane, sur sa gauche (1-0, 24e).

    Monaco mène logiquement au score, et continue son jeu offensif, avec un tir dévissé de Sylla côté droit (27e).
    La première banderille espagnole vient à la demi-heure de jeu, par Hakimi qui enroule une frappe de 25m, que capte Badiashile (29e).
    Le Real Madrid n'arrive pas à entrer dans la surface, et continue de tirer de loin. Valverde adresse une frappe puissante de 30m que repousse le portier asémiste (32e).
    Sur le contre, Cardona déborde côté droit et tarde pour trouver Bongiovanni, qui voit son tir repoussé en corner par Luca Zidane (32e).
    Sur celui-ci, le ballon de Bongiovanni est repoussé sur Tristan Muyumba, qui contrôle, déborde côté droit et centre fort devant le but où Mbaé devance Zidane pour le break (2-0, 33e).

    Monaco a fait le trou, et aurait dû prendre encore plus le large si le but de Moussa Sylla, qui a effacé la sortie de Zidane après avoir été parfaitement lancé par Muyumba, n'avait pas été injustement refusé pour un hors-jeu inéxistant (36e).
    Avant la pause, chaque équipe à une balle de but.
    - Sur un ballon aérien par-dessus la défense, Diaz reprend de volée et oblige Badiashile à gagner son duel (40e).
    - Tir trop croisé de Bongiovanni, dans la surface côté gauche, qui frôle le montant de Zidane (45e+2).

    A la reprise, le Real veut revenir dans la partie, effectue 2 remplacements et un changement tactique, qui s'avèrent payants, car les espagnols jouent dans le camp de l'ASM, qui recule.
    - Tir de Gomez des 20m dans l'axe, qui oblige Badiashile à se coucher (47e).
    - Centre en retrait d'Hakimi pour Gomez, qui ne peut donner de force à sa reprise du bout du pied que capte le portier de l'ASM (55e).
    - Débordement de Franchu côté gauche qui met en retrait au point de pénalty où Peeters reprend et réduit le score (2-1, 56e).
    - Corner qui revient au premier poteau pour la volée de Valverde, qui tape le sol avant de passer au-dessus de la barre (63e).
    - Pénalty signalé par le 5ème arbitre, pour une faute d'Amilcar Silva sur Diaz. Le paraguayen prend Badiashile à contre-pied, sur sa droite (2-2, 67e).
    - Balle par-dessus la défense pour Diaz, Diallo rate le ballon pour le dégager et le laisse au paraguayen qui sert Gomez dans l'axe, qui s'y prend à deux fois pour battre Badiashile (2-3, 71e).

    Monaco doit réagir, mais Muyumba tarde à frapper, bien décalé par Cardona dans l'axe de la surface. Il est contré (83e).
    L'ASM va terminer en supériorité numérique, après le rouge direct infligé à Franchu, qui a taclé par derrière Cardona (85e).
    Mais l'ASM encaisse un but, sur un centre de Gomez de la droite, repoussé par Mbaé dans l'axe, sur Peeters qui ajuste Badiashile (2-4, 90e).

    Il reste 5 minutes de temps additionnel, mais Monaco ne peut que scorer une fois, sur un coup-franc de Adrien Bongiovanni, tiré en force depuis l'angle gauche de la surface. Zidane est battu au premier poteau (3-4, 90e+4).

    L'ASM s'incline 3-4 et est éliminée de la Youth League, et pourra regretter le but refusé et sa très mauvaise seconde période qui a relancé le Real, qui affrontera l'Ajax Amsterdam en quart.

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS
    (21 & 22/02/2017)




    Leurs performances lors de la deuxième journée de huitièmes aller

    Ils sont 8 anciens monégasques encore engagés en Ligue des Champions en plus de l'AS Monaco, pour ces huitièmes de finale.
    Retrouvons leurs résultats lors de cette ultime journée.

  • Mardi, Manchester City a battu l'AS Monaco dans un match fou, qui aurait pu tourner en faveur des asémistes.
    City de Yaya Touré, qui jouait son 1er match cette saison en Europe, a ouvert le score par Sterling (1-0, 26e), mais les monégasques ont rapidement répondu par Radamel Falcao (1-1, 32e), et pris l'avantage par Kylian Mbappé (1-2, 40e).
    A la reprise, l'ASM bénéficie d'un pénalty que Falcao ne transforme pas, stoppé par Caballero (50e) et encaisse un but évitable par Agüero (2-2, 58e) sur une faute de main de Subasic.
    Mais Monaco reprend la main grâce à un splendide piqué de Radamel Falcao (2-3, 61e), avant de sombrer physiquement et d'encaisser 3 nouveaux buts, dont deux corners. Agüero (3-3, 71e), Stones (4-3, 77e) et Sané (5-3, 82e) donne un avantage de 2 buts qui pourrait s'avérer décisif au retour.

  • En Allemagne, le dauphin de l'ASM en poule, le Bayer Leverkusen a été lourdement battu par l'Atletico Madrid.
    Niguez (0-1, 17e), Griezmann (0-2, 25e), Bellarabi (1-2, 48e), Gameiro sur pénalty (1-3, 59e), Savic contre son camp (2-3, 68e) et Torres (2-4, 86e) ont été les buteurs du match.
    Yannick Ferreira-Carrasco y a participé et a été remplacé à la 78e.

  • En Espagne, le FC Séville a battu Leicester City, 2-1, grâce à Sarabia (1-0, 25e) et Correa (2-0, 62e), mais l'équipe de Claudio Ranieri a conservé ses chances de qualification grâce au but de Vardy (2-1, 73e) et à l'arrêt du pénalty de Correa, par Schmeichel, en début de match (14e).
    Nampalys Mendy n'était pas sur la feuille de match des "Foxes".

  • A domicile, le FC Porto a été largement dominé par la Juventus Turin, qui a perdu Patrice Evra au mercato hivernal, et s'est logiquement inclinée 0-2.
    Les lusitaniens ont été rapidement réduits à 10 avec les 2 jaunes de Telles (25e et 27e), et ont craqué en 3 minutes en seconde période, avec les buts de Pjaca (0-1, 72e) et Alves (0-2, 74e).

  • Les premiers résultats :
    - Paris Saint-Germain - FC Barcelone : 4-0.
    - Benfica Lisbonne - Borussia Dortmund : 1-0.
    - Bayern Munich - Arsenal : 5-1.
    - Real Madrid - SSC Naples : 3-1.

  • Les résutats de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MANCHESTER CITY - MONACO (5-3)
    (21/02/2017)

    Leonardo Jardim
    «Ça a été l'un des matches les plus passionnants de la Ligue des Champions cette saison. Pour les supporters, c'est très bien. Je crois que tout le monde était heureux de regarder ces deux équipes. Il y avait beaucoup de qualité en attaque, huit buts. Le moment clé du match a été lorsqu'on a manqué de passer à 3-1 (penalty manqué de Falcao). Ensuite ils sont revenus à 2-2.
    Je crois que jouer ici en Angletere, marquer trois buts, produire un super spectacle, c'est aussi quelque chose d'important. Je félicite les deux équipes. Il reste 90 minutes à jouer à la maison. Rien n'est fait. Je crois que les gens qui étaient là ce soir et ceux qui ont regardé le match à la télé ont vu un grand match.
    (Sur Falcao) Pour moi c'est normal parce que c'est un grand attaquant. En Angleterre, ça n'a pas marché pour lui. Mais il a montré aujourd'hui qu'il était un grand buteur.
    Normalement, on joue à une vitesse de 100% mais aujourd'hui c'était 150%. 3-2, 3-3, on n'a pas le temps de changer les choses, de donner des instructions. C'était un grand match de foot.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Pep Guardiola
    «Il s'est passé beaucoup de choses, c'était un régal pour les gens qui sont venus au stade, et sans doute pour ceux qui ont vu le match à la maison. Monaco a confirmé ce soir qu'il était une très bonne équipe. C'est impossible de bien jouer pendant 90 minutes, d'autant qu'on est une équipe avec peu d'expérience à ce niveau, ça fait seulement 5-6 ans que nous sommes dans cette compétition, alors que Monaco était déjà en finale en 2004.» (Micro BeIn Sports)

    «Il s'est passé beaucoup de choses dans ce match. Ce fut un régal. Les gens qui sont venus ici, au stade, et même ceux qui étaient à la maison, devant leur télévision, on vu beaucoup de choses. Quand on étudie Monaco, on voit que c'est une équipe très forte, très rapide. Il n'est pas étonnant qu'elle soit en tête du championnat français. Maintenant, ce n'est pas fini, il y a un match retour à jouer. Nous sommes une équipe jeune, qui a peu d'expérience en Europe. Monaco a déjà joué une filiale de Ligue des Champions, nous, nous ne sommes là que depuis cinq ou six ans. Mais il ne faut pas baisser les bras.» (Site UEFA)

    Vadim Vasilyev
    «Je suis déçu du résultat mais très fier de mes joueurs. Ils ont tout donné. La qualification est difficile mais c'est possible. C'est une belle pub pour le niveau de la Ligue 1. Les fans de foot se sont sûrement régalés. Je n'avais jamais vu un score comme ça, on aurait dit du hockey sur glace.» (lequipe.fr & AFP)

    Bernardo Silva
    «On savait qu'on rencontrait contre une équipe très forte, que ce n'est pas facile de jouer à Manchester City. Je pense qu'on a bien joué pendant les 60 premières minutes. Après, on n'a pas été capables de maintenir cet avantage malheureusement.
    Pour le match retour à la maison, c'est possible. Il faut marquer deux buts et ne pas en prendre beaucoup. On va voir. Les deux buts que nous encaissons sur corner sont évitables. Sans ça, on aurait encore eu notre mot à dire sur le match. Mais je crois qu'on a fait un bon match.»
    (Micro BeIn Sports)

    Bacary Sagna
    «Cela n'a a pas été facile, et ce ne le sera pas non plus au retour. Monaco est une très bonne équipe, ils nous en mis en difficulté. On savait qu'ils allaient vite en contre. Il va falloir bien gérer le match retour. À la mi-temps, on s'est dit qu'il ne fallait pas prendre davantage de buts et, surtout, qu'il ne fallait pas les attendre ni les laisser jouer. On a eu à coeur de relever la tête et de revenir. Le penalty raté de Falcao est le tournant du match, ça nous a reboosté. Mais les deux équipes ont toujours leurs chances, même si on a un petit avantage avec la victoire de ce soir.» (Micro BeIn Sports)

    Andrea Raggi
    «Ce soir on a fait un bon match. Mais on a fait des cadeaux et on prend cinq buts. On va essayer de gagner ce match à la maison. Le match est ouvert, on n'a rien à perdre. Ce n'est pas impossible. On rate un penalty et on prend un but pas bon, le moral est tombé. On est une équipe de jeunes et on n'a pas beaucoup d'expérience. Ça fait mal de prendre cinq buts.» (lequipe.fr & AFP)

    Valère Germain
    «Après la première période, on ne s'imagine pas finir avec deux buts d'écart à la fin. Les regrets aussi, c'est qu'on prend deux buts sur coup de pied arrêté. Mais on est à la mi-temps de cette confrontation, et il va falloir continuer et faire un résultat à domicile. Il y a beaucoup de densité lors de ce genre de rencontre. Beaucoup nous voyaient favoris avant la rencontre. Mais si tu as l'habitude de jouer la Ligue des Champions....
    Ils ont fait demi-finaliste l'année dernière. Il reste 90 minutes. Il y a plein de regrets, si Falcao marque son penalty, on aurait peut-être perdu quand même. Après il revient avec un superbe but. Le regret c'est ça, prendre deux buts sur coup de pied arrêté quand on mène 3-2.»
    (lequipe.fr & AFP)

    LIGUE DES CHAMPIONS 8ÈME DE FINALE ALLER, MANCHESTER CITY - MONACO : 5-3
    (21/02/2017)


    Monaco et l'art de relancer son adversaire

    L'AS Monaco et Manchester City ont offert un grand spectacle offensif, avec 8 buts et un score final de 5-3 pour les anglais.
    Mais l'ASM a mené deux fois et a relancé City après avoir raté un pénalty et donné un but à la reprise, avant de prendre l'eau en fin de partie encaissant 3 buts en 11 minutes (71e à 82e).

    Pour ce match, Leonardo Jardim a choisi de titulariser Kylian Mbappé à la place de Germain, et en raison de la défense axiale assez lourde des "Citizens".
    Le reste de l'équipe est logique, avec Raggi à la place de Jemerson. Dans les tribunes, on retrouve Seydou Sy, Jorge Marco de Oliveira Moraes et Kévin N'Doram.

    En ce début de match, Monaco presse haut City, qui relance de derrière en essayant de jouer. L'ASM récupère haut des ballons, mais quand les anglais arrivent à passer le milieu du terrain, le danger est quasi immédiat.
    - Remontée du terrain de De Bruyne côté droit, avec Mendy à ses basques, qui lance Sterling, qui bute sur Subasic. Le drapeau s'était levé (2e).
    - Tir de Lemar côté droit, à 25m. C'est à ras de terre et largement à côté (6e).
    - Sané fait mal à l'ASM côté gauche. Décalé, il rate son centre qui file en sortie de but (7e).
    - Contre de Mbappé qui traverse le terrain, rentre dans la surface, a un contre favorable, mais se fait piquer le ballon par Fernandinho au moment de frapper au point de pénalty (10e).
    - Tir puissant de Fabinho dans la surface, contré par le ventre de Fernandinho (11e).
    - Festival de Silva côté droit, qui lance Falcao dans l'axe. Dans la surface, il est gêné par Sagna et est repris par Otamendi (14e).
    - Sortie compliquée de Subasic qui sort de son but pour repousser devant Sterling. Agüero récupère et tente de lob, repoussé par le crâne de Raggi (15e).
    - Tir de Mendy, décalé par Mbappé, dans un angle fermé. Caballero repousse (18e).
    - Corner de la droite pour l'ASM, qui est dévié légèrement par le crâne de Yaya Touré, qui surprend Glik au second poteau, qui reprend d'un réflexe mais ne peut cadrer (19e).
    - Centre de De Bruyne de la droite. Agüero au premier poteau, Silva au second sont trop courts pour reprendre (23e).
    - Sané est insaisissable côté gauche et élimine 3 monégasques. Après un relai avec Silva, il centre parfaitement pour Sterling, sur la même ligne que lui, qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans les 6m (1-0, 26e).

    Depuis plusieurs minutes, les asémistes souffraient défensivement et ont fini par craquer. Il va falloir reprendre la possession du ballon et remettre la pression sur la défense anglaise.

    - Centre de Mendy sans contrôle, Fernandinhodevance Sidibé au second poteau (30e).
    - Mauvaise relance du gardien Caballero qui retombe sur Fabinho aux 30m, qui donne sur Silva et va se positionner sur l'aile droite. Le brésilien y est servi, et son centre sur la ligne des 6m trouve la tête plongeante de Radamel Falcao, au 2ème poteau (1-1, 32e).

    - Balle en profondeur de De Bruyne pour Agüero, qui devance la sortie rapide de Subasic et tombe. L'arbitre siffle... une simulation de l'argentin qui s'est écroulé avant de rencontrer le portier croate (35e).
    - Le coup-franc est frappé par Subasic, qui trouve la tête de Falcao qui dévie dans la course de Mbappé. Contrôle et tir du gauche, dans le petit-filet au premier poteau (36e).
    - Coup-franc et long ballon de Fabinho pour Kylian Mbappé dans la profondeur côté droit, dans la surface. Sa frappe en force au premier poteau fusille Caballero (1-2, 40e).
    - Contre monégasque côté droit, avec Lemar servi dans l'axe qui décale Falcao côté gauche. Son tir n'est pas assez redressé (44e).

    A la pause, Monaco mène et va devoir tenir et si possible, rajouter d'autres buts.
    Et ça repart pas trop mal pour Monaco, avec un centre de Mendy pour Falcao, accroché par le tacle par derrière d'Otamendi. Le colombien dévie, mais le ballon est trop décroisé (48e).
    L'arbitre espagnol, Mr Lahoz, prend le temps de la réflexion avec son assistant et montre le point de pénalty, avertissant Otamendi.
    Radamel Falcao prend le ballon, mais attend très longtemps avant de le frapper. Sa frappe à ras de terre est sur la gauche de Caballero, parti du bon côté, qui repousse (50e).

    Monaco a raté la balle du break, laisse Manchester City dans la partie et va s'en mordre les doigts très rapidement.
    - Centre de Mbappé pour Falcao, mais Stones coupe et met en corner (52e).
    - Coup-franc de De Bruyne côté droit, tiré sortant. Le ballon passe devant le but, Agüero s'était jeté au premier poteau et a été signalé hors-jeu (56e).
    - Passe de Falcao pour Lemar interceptée par Sterling, qui remonte tout le terrain et lance Agüero côté droit dans le dos de Raggi. Son tir à ras de terre au premier poteau est dans les gants de Subasic, qui fait une faute de main et laisse rentrer le ballon (2-2, 58e).

    Un pénalty raté, un but évitable, Monaco rate le coche, mais continue de faire le spectacle, sur un contre lancé par Lemar pour Falcao côté gauche. Il efface Stones, se retourne dans la surface et plein axe, pique son ballon au-dessus de Caballero sorti fermer l'angle (2-3, 61e). Splendide !!!

    L'ASM pourrait avoir plié le match, mais n'a qu'un but d'avance face à City, qui appui pour égaliser, mais il y a toujours un pied, une tête pour repousser les ballons.
    - Contre asémiste, avec Mbappé côté gauche, qui frappe en force dans un angle fermé, trouvant le petit-filet et oubliant Falcao dans l'axe (69e).

    Monaco craque physiquement, et relance City en se faisant surprendre sur deux corners.
    - Corner de la droite tiré par De Bruyne, pour le second poteau et la volée d'Agüero, pas attaqué par Sidibé, qui trompe Subasic (3-3, 71e).
    - Corner de la gauche, toujours frappé par De Bruyne. Touré dévie au premier poteau pour le second, et Stones qui tend son pied et marque (4-3, 77e).

    L'ASM est à l'agonie et Leonardo Jardim effectue ses remplacements avec les entrées de Germain (79e), Moutinho (84e) et Dirar (88e) aux places de Mbappé, Silva et Bakayoko, mais l'ASM craque encore sur une action à une touche de balle qui se termine par une balle piquée de Silva par-dessus la défense pour Agüero côté gauche, qui fixe Subasic et donne dans l'axe pour Sané, seul devant le but vide (5-3, 82e).

    Monaco a la balle de 5-4, sur un centre de Mendy, repris du plat du pied par Radamel Falcao qui coupe devant Sagna, mais Caballero, pris à contre-pied, tend son pied droit et repousse tel un gardien de handball (84e).

    L'AS Monaco encaisse pour la première fois 5 buts en coupes d'Europe depuis la saison 1981-82 (défaite 5-2 contre les écossais de Dundee United dans l'ancien Louis-II), perdant 5-3 à Manchester City, et a bien entamé ses chances de qualifications pour les quarts de finale.
    Outre la grosse dépense d'énergie, qui pourra faire défaut dès samedi à Guingamp, l'ASM devra remonter les 2 buts de retard sans Kamil Glik, qui sera suspendu le 15 mars comme Sterling.

    Pour plus d'info sur la Ligue des Champions, rendez-vous dans la rubrique Ligue des Champions...

    Retrouvez la feuille de match Manchester City - Monaco

    LIGUE 1, MATCH EN RETARD 21ÈME JOURNÉE
    (21/02/2017)
    Le résultat du match en retard de la 21ème journée de Ligue 1

     1-0 

    Reporté en raison du brouillard le 21 janvier dernier, la rencontre entre Caen (18e) et Nancy (17e) a pu se dérouler aujourd'hui, à 18h30.
    Ce match "à 6 points" a été remporté par les caennais, vainqueurs sur un but de Rodelin (1-0, 24e), consécutif à une touche depuis la ligne médiane qui a lancé l'ancien lillois.
    En seconde période, les lorrains sans Youssef Aït Bennasser (sur le banc) ni Vincent Muratori (suspendu) n'ont pu égaliser, pas aidé par l'expulsion de Maouassa (78e).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1