LIGUE 1, MATCH EN RETARD DE LA 20ÈME JOURNÉE
(27/01/2021)
Le résultat du match en retard de la 20ème journée de Ligue 1

 3-2 

Reporté de 10 jours en raison d'un grand nombre de cas Covid-19 dans l'effectif de Lorient (20e), le match de la peur contre Dijon (19e) a pu se jouer ce soir, malgré encore de nombreuses défections chez les "Merlus".
Sans Paul Nardi (encore positif) mais avec Yoann Etienne (titulaire pour la première fois en L1) sur le flanc gauche de la défense, les morbihanais ont ouvert le score par Chalobah (1-0, 31e), mais sont rentrés aux vestiaires menés avec deux buts coup su coup d'Écuélé Manga (1-1, 40e) et Baldé (1-2, 42e).
En seconde période, le FCL égalise par Moffi (2-2, 58e), pense terminer à 10 avec le rouge de Yoann Etienne (62e), mais l'arbitre se ravise après avoir vu la vidéo et lui met un jaune.
Dans le temps additionnel, une tête de Gravillon oblige le portier Racioppi à se coucher, mais rentre dans son but avec le ballon, pour un csc (3-2, 90e+6).
Resté sur le banc, Jonathan Panzo n'a rien pu faire pour éviter la défaire, comme con partenaire Arthur Zagré, encore écarté.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

ONYEKURU ENCORE PRÊTÉ EN TURQUIE
(25/01/2021)

Il rejoint Galatasaray

L'histoire entre Henry Onyekuru et l'AS Monaco est une nouvelle fois en pointillés.

Arrivé à la mi-août 2019 d'Everton pour 13,5 M€ avec un contrat de 5 ans, qui l'avait prêté à Galatasaray pour la fin de saison précédente, Henry Onyekuru avait joué en 2019-20, 4 rencontres de L1 et 162 minutes avec Leonardo Jardim.
Il a terminé la saison sur les bords de la Mer Noire, en prêt, avec Radamel Falcao, où il a joué 12 rencontres pour 1 but (871 minutes de jeu).

Revenu en Principauté, il espèrait mieux avec le double changement d'entraîneur (Robert Moreno puis Niko Kovac), mais l'idylle n'a pas duré.
Titulaire lors des deux premières rencontres, il a perdu sa place pour aller sur le banc (2 entrées lors de deux journées suivantes) et n'est plus jamais réapparu sur les terrains, sortant même des groupes convoqués (14 fois sur les 16 dernières journées).
Lors de cette première partie de saison 2020-21, Henry Onyekuru n'aura joué que 4 matches avec l'ASM, pour 141 minutes et une passe décisive, pour un total de 8 matches et 303 minutes.

L'AS Monaco a trouvé un point de chute pour son joueur nigérian : il est prêté pour la troisième fois à Galatasaray Istanbul.
Il s'agit d'un prêt payant (0,5 M€) avec une option d'achat.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LIGUE 1, 21ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
(24/01/2021)
Les résultats de la 21ème journée de Ligue 1

Retrouvez les résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

 4-0 

Vendredi à 21h, le Paris S.G. (1er) a profité des espaces contre Montpellier (11e) pour s'imposer facilement.
Les espaces sont venus avec le rouge du gardien Omlin dès la 19e, pour une faute hors de sa surface sur Mbappé, puis de la blessure de Mollet, sorti à la 33e.
Pendant que son remplaçant se prépare, à 11 contre 9, Mbappé en profite pour ouvrir le score (1-0, 34e).
En seconde période, en 4 minutes, ce sont 3 buts que les parisiens vont inscrire par Neymar (2-0, 60e), Icardi (2-1, 61e et encore Mbappé (4-0, 63e).
Layvin Kurzawa (remplacé à la 76e), Abdou Diallo et Kylian Mbappé ont tous débutés. L'attaquant a été passeur décisif sur le 2-0.

 0-1 

Samedi à 17h00, Lens (7e) a perdu à domicile contre Nice (14e) sur un but d'Atal (0-1, 49e), qui s'est blessé en fêtant son but.
Côté nordiste, pas de Corentin Jean, en phase de reprise.
Chez les sudistes, Khéphren Thuram est resté sur le banc, Rony Lopes était blessé.

 3-1 

Samedi à 21h, l'AS Monaco (4e) a mal débuté face à Marseille (6e), encaissant un but par Radonjic (0-1, 12e).
Mais dès la reprise, les monégasques sont revenus sur un corner de Golovin repris par Guillermo Maripán (1-1, 47e).
Le russe remet ça pour Aurélien Tchouaméni (2-1, 75e) et Stevan Jovetic ferme la marque sur un coup-franc surpuissant (3-1, 90e+1).
Le marseillais Valère Germain est entré à la 67e.

 2-1 

Dimanche à 13h00, Bordeaux (9e) a battu Angers (8e) grâce à un doublé de Hwang (1-0, 8e et 2-0, 11e), Fulgini réduisant l'écart avant la pause (2-1, 39e).
Chez les girondins, pas de Mehdi Zerkane. Côté scoïste, Thomas Mangani est entré à la 65e.

 2-0 

Dimanche à 15h00, Metz (10e) a dominé Nantes (17e), prochain adversaire de l'ASM, avec deux buts de Leya Iseka (1-0, 35e) et Boulaya (2-0, 90e+4).
Les anciens de l'ASM n'ont pas joué. Pour le FCM, Kévin N'Doram est toujours en reprise, Marc-Aurèle Caillard est toujours sur le banc.
Pour le FCN, Dennis Appiah est laissé sur le banc, Jean-Kévin Augustin est encore écarté.

 1-0 

Dans l acourse au maintien, Reims (15e) a battu Brest (12e) avec un but de Mbuku (1-0, 40e).
Chez les brestois, Irvin Cardona est entré à la 58e, Romain Faivre et Ronaël Pierre-Gabriel ont joué l'intégralité de la rencontre.

 1-1 

En bas de tableau, Dijon (19e) n'arrive toujours pas à gagner à domicile.
Contre Strasbourg (13e), les bourguignons ont été menés sur un but d'Ajorque (0-1, 52e), mais Coulibaly a égalisé peu après (1-1, 63e).
Pour le DFCO, Jonathan Panzo est resté une fois de plus sur le banc, Arthur Zagré a été encore écarté.
Chez les alsaciens, Jean-Eudes Aholou a joué les 90 minutes.

 Reporté 

Le match de la peur entre Nîmes (18e) et Lorient (20e) a été reporté, toujours en raison du grand nombre de cas Covid-19 dans les rangs "Merlus".

 0-1 

Dimanche à 17h00, match pour l'Europe entre Rennes (5e) et Lille (2e), suivi de près par les monégasques.
Grâce à un but de David (0-1, 16e), les "Dogues" recollent avec le PSG, et Rennes est désormais à 3 longueurs de l'ASM.

 0-5 

Dimanche à 21h00, Claude Puel avait son équipe de Saint-Etienne (16e) diminuée par le Covid-19. Elle n'a rien pu faire dans le derby contre Lyon (3e), qui s'est imposé grâce à des buts de Kadewere (0-1, 16e), Marcelo (0-2, 36e et 0-3, 59e), re-Kadewere (0-4, 68e) et enfin Bouanga contre-son-camp (0-5, 82e).
Islam Slimani est entré à la 85e.

Au classement des buteurs, Mbappé (Paris S.G.) a repris seul la tête avec ses 14 buts.
Il devance :
- Dia (Reims) avec 12 buts.
- Depay (Lyon) avec 11 buts,
- Ajorque (Strasbourg), Kevin Volland (AS Monaco) avec 10 buts,
- Wissam Ben Yedder (AS Monaco), Delort (Montpellier), Kadewere & Toko Ekambi (Lyon), Kean (Paris S.G.) et Yilmaz (Lille) avec 9 buts,
- Kakuta (Lens) avec 8 buts,
- Diallo (Strasbourg) avec 7 buts,
- 6 joueurs avec 6 buts,
- 11 joueurs dont Sofiane Diop (AS Monaco) et Cardona (Brest) avec 5 buts,
- 19 joueurs dont Faivre (Brest) avec 4 buts.
- 30 joueurs Axel Disasi & Guillermo Maripán (AS Monaco) et Germain (Marseille) avec 3 buts,
- 36 joueurs dont Benoît Badiashile, Stevan Jovetic & Gelson Martins (AS Monaco) avec 2 buts.
- 94 joueurs dont Ruben Aguilar, Cesc Fabregas, Willem Geubbels, Aleksandr Golovin, Pietro Pellegri & Aurélien Tchouaméni (AS Monaco), Aholou (Strasbourg), Kurzawa (Paris S.G.), Lopes & Thuram (Nice), Mangani (Angers) et Pierre-Gabriel (Brest) avec 1 but.
- 17 contre-son-camp ont été marqués par 16 joueurs. Lopes (Lyon) en compte 2.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

LES RÉACTIONS DE MONACO - MARSEILLE (3-1)
(23/01/2021)

Niko Kovac
«Je voulais déjà féliciter mes joueurs pour la victoire, surtout contre une équipe de cette qualité, une des meilleures du championnat. Même si nous n’avons pas commencé la rencontre comme je le souhaitais. Nous n’étions pas dedans. Nous avons donc concédé ce but, qui était évitable. Mais après 20/25 minutes de jeu, ce n’était plus le même match. Nous avons ensuite dominé les débats. Nous méritons cette victoire, selon moi.
L’entrée d’Aleksandr Golovin déterminante ? Comme je l’ai dit, je trouve que nous n’avions pas assez de maîtrise technique durant les premières minutes. C’était mieux après une demi-heure. Ruben a fait un bon travail mais nous avions besoin de création. J’ai donc pris la décision de faire rentrer Golo à la mi-temps. Il revient pas à pas après sa blessure, et a disputé 45 minutes ce soir. Je suis très content évidemment de sa performance.
Ruben est suspendu contre Nantes, nous devons donc trouver une nouvelle solution. Nous préparons le retour d’Aleksandr petit à petit, il doit y aller doucement. Mais cela peut être une bonne opportunité pour lui. On verra cette semaine avec le staff. Il s’est bien senti en tout cas ce soir, c’est ce qu’il nous a dit dans le vestiaire. Nous avons également Krépin Diatta, Kevin Volland et Stevan Jovetic qui peuvent jouer devant, nous avons différentes options. Nous verrons.
Un cap contre les gros ? Je me rappelle du match aller face à Marseille et Lille, nous n’étions pas loin d’accrocher un résultat. La rencontre était cette fois à domicile, cela change différentes choses. Ce n’est jamais facile de rencontrer ce genre d’équipe. Nous devons encore nous battre, on doit garder ce cap. Grâce à ce succès, on a sept points d’avance sur Marseille. Nous ferons le point en fin de saison si nous sommes dans les premières places.
L'entrée de Krépin Diatta ? Nous sommes heureux qu’il soit parmi nous. Il a inscrit dix buts en Jupiler League cette saison. Il a commencé sur le côté gauche car il y avait Florian Thauvin qui a l’habitude de rentrer sur son pied gauche. Je voulais qu’il accompagne Caio pour l’empêcher de jouer. Quand il est sorti, il a changé d’aile car il est plus à l’aise à droite.
19 buts marqués sur coup de pied arrêtés ? J’avais dit il y a quelques semaines que je voulais qu’on continue de marquer sur coup de pied arrêtés, c’est chose faite ce soir. Je suis content car c’est un secteur de jeu qui peut ramener des points. Nous avons de très bon tireurs, aussi bien que sur corner, coup franc ou penalty. En plus des buts, nous avons trois grosses occasions dans le jeu. Nous méritons cette victoire, vraiment.
La paire de milieux défensifs ? Je suis heureux, Aurélien et Youssouf ont réalisé un bon travail défensif. Le milieu de terrain est le coeur du jeu, c’est une zone clé du terrain, j’attends beaucoup d’eux. Ils doivent jouer simple, il y a eu peut-être encore trop de touches ce soir mais c’était pas mal quand même. Je suis content pour Aurélien qui a marqué pour la première fois en 20 matches. Ils sont jeunes, ils ont encore une marge de progression. Ils n’ont que 22 ans, et développer un joueur prend du temps.»
(Site Officiel AS Monaco)

André Villas-Boas
«L'égalisation monégasque d'entrée en deuxième période nous a fait du mal. On a perdu confiance. L'équipe est devenue fébrile sur les coups de pied arrêtés adverses. On a manqué de vigilance sur les corners. Monaco a été réaliste dans ce registre et on le savait. C'est un de leurs points forts. Ils ont changé le cours du match. On a été impacté par cette efficacité monégasque en deuxième mi-temps.
Le 2ème but monégasque ? L'arbitre a fait une erreur. J'ai parlé avec lui à la fin. Il l'a reconnu. Je lui ai dit pas de problème sur ça. Mais il y a aussi un penalty discutable pour une faute de Caio sur Payet. On a eu un arbitre qui n'était pas expérimenté au VAR. On sort aussi d'ici avec trois joueurs suspendus (Balerdi, Khaoui, Gueye).
Il n'y a pas de crise. On souffre beaucoup mais le groupe est solide et veut s'en sortir. Tous les joueurs ont donné, les titulaires comme les remplaçants. Mais on a eu de mauvaises nouvelles dès le matin avec l'absence de Rongier (blessé au tendon d'Achille) et la perte de Morgan Sanson (en partance pour Aston Villa).
J'ai demandé à Sanson s'il avait la tête pour jouer. Il m'a dit que c'était difficile pour lui. Il a donc quitté le rassemblement dès le matin pour partir à Aston Villa. On a souffert au milieu avec les autres absences dont celle de Bouba (Kamara). Il faut maintenant mettre quelque chose en place pour Rennes. Je ne sais pas si Sanson sera remplacé...
Milik ? Il n'a pas joué depuis le 15 novembre avec sa sélection de Pologne. Il était écarté à Naples. Avec une semaine supplémentaire de travail, on peut le remettre en condition physique. Il faut lui donner le plus de temps de jeu pour le récupérer rapidement à 100 %. Mais il a de la présence physique. Il a besoin de plus de ballons pour mettre des buts.
Les objectifs du club ? On est loin. Mais ça peut vite revenir. Beaucoup de choses peuvent se passer dans cette Ligue 1. Mais on est quand même à neuf points de moins, au même moment, que la saison passée. Il ne faut pas louper les confrontations directes qui arrivent. On vient de manquer la première face à Monaco.»
(lequipe.fr & AFP)

Aurélien Tchouaméni
«À la veille du match, nous travaillons les coups de pied arrêtés. En fonction des faiblesses de l’adversaire, nous modifions notre tactique. Ils sont en général très bien tirés, c’est la raison pour laquelle nous en marquons autant. Le staff nous explique comment surprendre l’adversaire par l’intermédiaire de la vidéo. On sait donc ce qu’on a à faire. Ça se passe plutôt bien pour le moment, la preuve encore ce soir.
Nous avons plusieurs tactiques pour contrer l’adversaire. Sinon ce serait trop facile de nous lire. Parfois nous les tirons au premier poteau où Kevin aime couper la trajectoire. Nous exécutons des mouvements différents pour créer de l’incompréhension chez les défenseurs adverses. Cela nous permet d’avoir une palette plus fournie. Aleksandr nous a offert deux caviars, il a une très belle patte. On le voit au quotidien à l’entraînement et en match. C’est une force en plus pour nous.
Monaco en confiance ? C’est sûr que c’est une grosse victoire ce soir. C’est la quatrième d’affilée, c’est bien pour nous. Mais cela reste trois points, nous avons un déplacement important à Nantes la semaine prochaine. Nous devons continuer sur cette belle série.
Objectif podium ? Oui, en tout cas si l’on réitère ce type de prestation. On se doit d’être ambitieux. Nous regardons devant mais aussi derrière nous, tout peut aller très vite. Comme je vous l’ai dit, cela dépendra de nos séries. Nous avons été en difficulté en décembre, mais en ce moment tout fonctionne correctement. Il faut continuer de prendre des points.
Monaco une équipe jeune et de plus en plus forte ? Je l’espère, il faut que l’on monte en puissance. On connaît de mieux en mieux les attentes du coach. Les quinze premières minutes ont été perfectibles, il nous reste encore du chemin. Le coach insiste sur l’aspect physique. Nous devons être prêts à enchaîner les efforts. C’est un travail au quotidien mais cela porte ses fruits. Nous sommes fatigués à la fin du match, mais j’ai l’impression que l’on se sent supérieurs physiquement parlant à la fin du match. On peut pousser pour mettre un but en fin de match pour prendre l’ascendant ou en préservant le score.
Mon premier but avec Monaco ? Enfin, ça fait plaisir ! Un milieu de terrain doit être capable de faire son travail défensif mais également d’aller plus loin, avec des statistiques. J’espère que ce n’est pas le dernier. C’est d’autant plus satisfaisant que c’est le but qui nous permet de prendre l’avantage.
Marseille ce soir ? Ils sont bien rentrés dans le match, ils avaient à coeur de faire une belle prestation, après une mauvaise série. Notre premier but est peut être évitable, mais nous avons continué à pousser durant tout le match. Nous sommes restés sereins et nous remportons ce match assez logiquement finalement.»
(Site officiel ASM)

Stevan Jovetic
«J'ai décidé de tirer (le coup-franc) fort, c'était dans les dernières minutes. Cela faisait longtemps que je n'avais pas marqué sur coup-franc. Je suis très heureux de mon but et très heureux pour l'équipe. C'était très important de gagner aujourd'hui contre Marseille. C'est une très bonne équipe, ce sont nos concurrents. Mais il faut rester calme, il reste encore beaucoup de matches. Il faut avancer par petits pas.
Aujourd'hui, on a très mal commencé pendant les vingt premières minutes, mais en deuxième mi-temps on a mieux démarré. Nous étions bien physiquement, et à la fin on gagne 3-1. On a une bonne équipe, mais très jeune, il ne faut pas perdre les matches. Il faut que l'on reste calme et humble. On va tout donner pour arriver le plus haut possible.»
(Micro Canal+)

Alvaro Gonzalez
«On prend vite un but en deuxième mi-temps. C'est une situation difficile à Marseille actuellement au classement. Dans tous les matches, on a perdu beaucoup de points. Aujourd'hui la mentalité de l'équipe était différente des précédents matches, mais avec trois buts contre nous, c'est dur de gagner.
Je crois que sur le deuxième but, il n'y a pas corner mais l'arbitre a laissé jouer. Pour nous cette année, c'est très difficile avec les arbitres. Mais on a besoin de continuer, surtout que si on a encaissé trois buts c'est uniquement de notre faute. On doit faire mieux avec le ballon, d'autant qu'on a de la qualité, des joueurs pour mieux jouer. Mais bon, on va continuer, les supporters méritent beaucoup plus de nous, on va continuer à travailler pour renverser la situation.»
(Micro Canal+)

CHAMPIONNAT 21ÈME JOURNÉE, MONACO - MARSEILLE : 3-1
(23/01/2021)

Monaco renverse Marseille

L'AS Monaco a raté son début de match contre Marseille, qui ouvre le score sur son unique frappe cadrée par Radonjic (0-1, 12e), mais a renversé les phocéens pour l'emporter 3-1 grâce à trois buts inscrits sur des balles arrêtées : deux corners d'Aleksandr Golovin repris par Guillermo Maripán (1-1, 47e) et Aurélien Tchouaméni (2-1, 75e) et un coup-franc supersonique de Stevan Jovetic (3-1, 90e+1).

Pour débuter la rencontre, pas de changement dans l'équipe de Niko Kovac qui aligne celle qui a gagné à Montpellier : Lecomte, Caio, Badiashile, Maripán, Sidibé, Tchouaméni, Fofana, Diop, Aguilar, Volland et Ben Yedder.
Sur le banc, on a Mannone, Ballo-Touré, Disasi, Matsima, Diatta, Golovin, Matazo, Jovetic, Pellegri.

Pour l'OM, André Villas-Boas a changé son groupe, avec le départ de Sanson pour Aston Villa, et Rongier finalement toujours blessé.
Il aligne Mandanda, Sakai, Caleta-Car, Gonzalez, Lirola, Gueye, Balerdi, Cuisance, Radonjic, Thauvin, Benedetto.
Sur le banc, il y aura Pelé, Nagatomo, Khaoui, Germain, Henrique, Milik, Payet. Aké et Perrin sont aussi sur le banc, le 3ème gardien Ngapandouetnbu est en tribune.

En mal de confiance après 3 rencontres sans marquer face à Dijon, Nîmes et Lens, Marseille débute le mieux la rencontre, allant dans le camp monégasque et obtenant plusieurs corners.
Comme à l'aller où l'OM s'était imposé sur deux erreurs défensives, un long ballon de Caleta-Car lance Radonjic dans le dos de Djibril Sidibé. Maripán n'est pas assez rapide pour le rattraper et Radonjic ajuste du plat du pied Lecomte qui reste planté sur ses 6m (0-1, 12e).

Les monégasques tentent de jouer vite, trop, et les passes sont mal ajustées et les ballons rendus aux adversaires, et Mandanda passe un début de soirée assez tranquille.

Ça commence à mieux circuler côté ASM, car l'OM attend le contre.
- Frappe de Diop des 25m dans l'axe. Mandanda repousse (29e).
- Centre de Caio pour le second poteau. Trop haut pour Volland, parfait pouar Aguilar, mais Sakai est entre les deux et dégage en corner (33e).
- Centre de Ben Yedder côté droit pour le second poteau et Diop. Lirola dégage de la tête aux 6m (34e).
- Coup-franc de Sidibé côté droit, qui met le ballon au second poteau, sur Tchouaméni qui dévie de la cuisse, surpris par la trajectoire du ballon, freiné par le fort vent qui souffle sur la Principauté (37e).
- Tchouaméni trouve Volland dans l'axe qui contrôle, mais le ballon lui reste dans les jambes, et frappe. C'est droit devant sur Mandanda (40e).
- Ben Yedder déborde côté droit, rentre dans la surface et frappe dans un angle fermé, à côté du second poteau. Il est signalé hors-jeu à retardement (40e).
- Long ballon de Tchouaméni pour le second poteau et Ruben Aguilar qui aurait pu reprendre de volée, mais préfère remiser dans l'axe pour Ben Yedder, trop en retrait ce qui permet le retour de la défense pour mettre en corner (41e).

L'AS Monaco est menée à la pause, et Niko Kovac effectue son premier remplacement avec la sortie d'Aguilar et l'entrée d'Aleksandr Golovin (46e).
Et son premier ballon est sur un corner côté droit, sortant, pour les 6m où Guillermo Maripán profite de la glissade d'Alvaro Gonzalez pour reprendre de la tête et placer le ballon dans la lucarne gauche de Mandanda, avec l'aide du poteau (1-1, 47e).

Monaco est revenu dès la reprise, avec le 3ème but en 4 matches du chilien, mis au placard lors des premiers mois de la saison, et continue d'appuyer pour prendre l'avantage.
- Percée de Radonjic qui revient plein axe au milieu de la défense asémiste et frappe du pointu aux 20M. C'est écrasé et à côté (49e).
- Diop est lancé dans l'axe, mais est repris par la défense. S'il avait dévier sur la droite vers Volland tout seul... (50e).
- Récupération haute de Fofana, qui donne dans l'axe pour Wissam Ben Yedder qui frappe aux 18m sur Mandanda qui détourne en corner (50e).
Sur celui-ci, Golovin trouve la tête de Tchouaméni seul aux 6m, qui reprend de la tête en retombant et palce le cuir au-dessus de la barre (51e).
- Combinaison Caio à gauche, Diop dans l'axe aux 18m, Volland dans la profondeur qui centre pour Ben Yedder dans l'axe, mais Mandanda se jette et détourne (52e).

Monaco cherche un second souffle, et les premiers remplacements ont lieu avec l'entrée de Milik pour Benedetto (59e) puis de Payet et Germain pour Radonjic et Thauvin (67e).
Pour l'ASM, Krépin Diatta fait sa première apparition en "Rouge & Blanc" à la place de Diop (67e).
Balle pour Ben Yedder vers le poteau de corner côté gauche, et retour de Germain qui réclame la sortie de but. Au grand désarroi des marseillais, Mr Letéxier désigne le point de corner (75e).
Pendant que les phocéens râlent en réclamant la V.A.R. qui n'est pas faite pour ça, Monaco joue et Golovin délivre un nouveau caviar pour la tête de Aurélien Tchouaméni qui coupe encore aux 6m, devance la sortie de Mandanda et place le ballon dans le but vide (2-1, 75e).

En donnant l'avantage à l'ASM, Aurélien Tchouaméni inscrit aussi son premier but avec l'AS Monaco, depuis son arrivée il y a un an.

Marseille est maintenant menée et doit montrer un peu de jeu offensif, ce qui n'arrivera pas.
Les joueurs continuent d'entrer : Khaoui pour Cuisance (76e), Stevan Jovetic pour Ben Yedder (78e) et Pietro Pellegri pour Volland (90e+1), et les minutes passent sans occasion digne de ce nom.
Dans le temps additionnel, l'ASM obtient un coup-franc sur la droite à 25m du but. Stevan Jovetic se place au ballon, s'élance et envoit un coup de canon dans le petit-filet opposé, du côté de Mandanda surpris par la puissance de la frappe (3-1, 90e+1).

Monaco remporte une important victoire face à un adversaire direct pour l'Europe, et aligne un 6ème match sans défaite (1 nul et 5 victoires) pour se rapprocher du podium.
Série à poursuivre dimanche prochain (21h) à Nantes, pour la 22ème journée de L1.

Pour plus d'info sur la vingt-et-unième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

PRÉSENTATION MONACO - MARSEILLE (J21)
(22/01/2021)


Pour la 21ème journée du championnat de Ligue 1 2020-21, l'AS Monaco FC (4e) reçoit l'Olympique de Marseille (6e).

Sur le papier, le choc de la Méditerrannée s'annonce serré, mais en regardant de plus près les récentes performances des deux équipes, l'écart semble important.
L'AS Monaco est sur la pente ascendante, restant sur 3 victoires et 1 nul, quand l'OM reste sur 1 nul à Dijon et 2 défaites à domicile contre Nîmes et Lens, mercredi en match en retard de la 9ème journée, avec une qualité de jeu très médiocre.

Si Monaco est parmi les meilleures équipes de L1 à domicile avec 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite (23 buts marqués et 13 encaissés), Marseille a aussi un bon bilan à l'extérieur, avec 5 victoires, 2 nuls et 2 défaites, successivement à Brest (2-3, J02), Paris SG (0-1, J03), Lyon (1-1, J06), Lorient (0-1, J08), Strasbourg (0-1, J10), Nîmes (0-2, J13), Rennes (2-1, J15), Angers (2-1, J17), Dijon (0-0, J19).

Depuis un gros mois, Marseille chute au classement et dans la qualité de jeu, mais s'était quand même imposé à l'aller (2-1) contre l'ASM, le mois dernier sur deux cadeaux des asémistes.

Pour se reprendre et mettre fin à deux défaites consécutives au Louis-II dans l'historique des confrontations ASM - OM, l'ASM devra reprendre habitudes (5 victoires consécutives entre 2013-14 et 2017-18) et améliorer le bilan en championnat de 23 victoires monégasques, 8 nuls et 19 défaites (72 buts marqués et 56 encaissés).

Pour Niko Kovac, il faut profiter de cette rencontre face à un adversaire direct pour le distancer avant la fin de saison.
«La meilleure période pour affronter Marseille ? C'est une question difficile, ce sera plus facile de répondre après le match. Lorsqu'une équipe est en difficulté, certaines personnes peuvent penser ça. Mais d'un autre côté, il est possible de voir la chose différemment. C'est aussi l'occasion pour eux de relever la tête et montrer un autre visage. Cela peut être le meilleur moment, tout comme le pire car ils vont vouloir donner le meilleur d'eux même pour repartir de l'avant. Je préfère que l'on parle plutôt de mon équipe. Les joueurs ont montré des signes de progression lors des deux derniers matches.
Nous connaissons une bonne dynamique actuellement. Nous sommes sur le bon chemin. Marseille est dans la même situation que nous en décembre. Ce n'est jamais facile d'être coach dans un grand club comme Marseille. Je ne suis pas là pour critiquer notre adversaire, je ne veux pas parler des problèmes des autres équipes. J'ai également des choses à gérer de mon côté. Il reste encore des notions à peaufiner.
Caio Henrique ? Quand il est arrivé, il n'a pas pu jouer pendant six mois à cause de la crise de la Covid-19. Il n'était pas prêt lors des premières semaines, il n'était pas au niveau auquel on l'attendait. Il s'est ensuite blessé en match amical face à Nice. Nous avions besoin de temps pour le remettre sur la bonne voie. On peut voir qu'il est très à l'aise techniquement, comme beaucoup de brésiliens. Il est bien revenu, mais il peut être encore mieux physiquement. En tout cas il est plus confiant en ce moment. Il a eu besoin de temps, ce n'est jamais facile lorsque vous arrivez d'un autre pays avec une culture différente. Il donne beaucoup à l'entraînement et nous aide beaucoup depuis quelque temps.
Quelles améliorations pour le milieu de terrain ? Je veux que Youssouf et Aurélien progressent en tant que footballeurs, mais aussi en tant qu'hommes. Ce sont deux jeunes joueurs, remplis de qualités. Ils doivent représenter le coeur de notre équipe, c'est eux qui font le lien entre la défense et l'attaque. C'est eux qui dictent notre possession de balle, ils doivent se montrer disponibles, ils donnent le rythme de l'équipe. Ce sont les organisateurs du jeu et peu importe l'issue du match, même quand on gagne 3-0 face à Montpellier. Ils ont besoin d'être plus durs, davantage concentrés et disciplinés. Ils manquent encore de la communication entre eux, mais ils travaillent là-dessus. Je suis content de leurs performances mais ils ont encore à apprendre dans différents domaines.
Ils disposent d'une bonne frappe de balle mais ils n'ont pas encore marqué de l'extérieur de la surface cette année. Il y a beaucoup de statistiques disponibles aujourd'hui, mais ce n'est pas forcément ce qui m'intéresse le plus de frapper et de marquer de loin. Je préfère que l'on prépare du mieux possible nos actions, pour avoir de vraies occasions de but dans la surface de réparation. En tant que milieu défensif, je pense qu'ils sont capables de marquer deux buts par saison, minimum. Mais encore une fois nous préférons être dans la surface pour avoir plus de chances de marquer.
L'association Ben Yedder - Volland ? Ils marquent beaucoup de buts. Wissam en a inscrit neuf, et dix pour Kevin. Ils ne se contentent pas de marquer, ils ont délivré pas mal de passes décisives. C'est important d'avoir deux buteurs. Nous ne sommes pas dépendants d'un seul joueur offensif. Sofiane a également marqué cinq buts. Tous les joueurs sont importants pour favoriser cet esprit d'équipe. Le football est un sport qui se joue à 11 contre 11, tout ne repose pas sur un seul joueur. Les joueurs travaillent bien ensemble avec et sans ballon, je suis satisfait.
Des départs au mercato ? Il n'y aurait pas de sens à vendre nos meilleurs joueurs. La situation actuelle est compliquée pour tout le monde. Nous sommes à une bonne place au classement, il n'y a pas d'intérêt à tout changer. Nous voulons atteindre nos objectifs. C'est difficile d'avoir des retombées financières en ce moment, nous avons donc la volonté de garder nos joueurs. La seule chose que je peux dire, c'est que Strahinja Pavlovic va partir en prêt au Cercle Bruges. Il a besoin de temps de jeu.
Le classement actuel (4ème à 6 points du premier) ? Je ne regarde pas énormément les trois premières places. Ceux qui sont derrière me préoccupent davantage car il y a des clubs très performants. C'est une bonne opportunité de distancer Marseille, mais pas seulement eux. Nous allons essayer de garder ou même agrandir cette distance, on fera un point après les cinq prochaines rencontres. Nous avons connu une méforme en décembre. Aujourd'hui, nous enchaînons les victoires. Le football n'est pas seulement noir ou blanc.
Gelson Martins ? Cesc n'est pas disponible. Il va mieux mais il n'est pas encore prêt. Gelson ne sera pas non plus disponible face à Marseille, il a un problème au genou. Le staff travaille dur pour qu'il revienne. Il ne s'entraîne pas encore avec l'équipe. Nous verrons ce qu'il se passera dans les prochains jours.
Ruben Aguilar encore en milieu droit face à Marseille ? Ruben a réalisé un très bon match, même si ce n'est pas sa position préférentielle. Djibril a été convaincant aussi au poste d'arrière droit. Je suis content de ses performances. Ruben se dépense énormément sur le terrain, il donne tout pour l'équipe. C'est ce que j'aime chez un joueur : sa détermination. Il n'y a donc pas de raison de changer. Golo' est sur la bonne voie, il fait de bonnes rentrées. Vous savez, les courses à haute intensité ne sont pas les mêmes à l'entraînement et en match, donc il a besoin encore d'un peu de temps pour jouer un match complet. Ce n'est pas avec trois semaines d'entraînement après quatre mois d'absence qu'il peut jouer 90 minutes. Il retrouve ses sensations petit à petit. Nous ne voulons pas prendre de risques pour le moment, nous avançons pas à pas pour qu'il soit à 100%. Mais d'un point de vue tactique, je le vois plus comme un ailier.»
(Site officiel ASM)

Pour battre l'OM, Monaco peut compter sur Wissam Ben Yedder qui a retrouvé le chemin des filets le week-end dernier.
«Je n'étais pas spécialement peiné de ne pas marquer. Cela fait partie de la vie d'un footballeur et d'un attaquant. Je me connais et je savais que ça allait revenir.
Peu de buts dans le jeu ? J'ai marqué de la tête à Montpellier. Certes j'ai eu un trou de 4-5 matches, ça arrive dans la carrière d'un footballeur. Mais pendant ce temps-là si l'équipe prend des points, c'est l'essentiel. C'est vrai que c'est important pour un attaquant de marquer pour la confiance, mais encore une fois je savais que ça allait revenir. Et puis Kevin a fait du très bon travail, donc c'est aussi un travail d'équipe. L'important était de faire en sorte que l'équipe aille bien et c'est le cas actuellement. Nous sommes sur une bonne série de résultats et c'est ce que je retiens.
On prend les matches les uns après les autres. L'idéal serait évidemment de rester sur cette lancée. En tout cas on reste focalisés sur nous, sur le travail que l'on a à accomplir pour rester à ce niveau. On est un groupe jeune mais solide.
Ce qui a changé, c'est la mentalité du groupe. On sait qu'on a une jeune équipe, et je pense que les jeunes joueurs ont montré de plus en plus ce qu'ils savent faire sur le terrain. Avec les joueurs plus expérimentés on essaye de les mettre au maximum en confiance et de les aider à se libérer.
L'entente avec Kevin Volland ? Kevin est un très bon joueur, qui a une très bonne réputation en Bundesliga. C'est un joueur très intelligent. Je m'entendais bien également avec Islam Slimani ici la saison dernière, mais aussi avec Pablo Sarabia à Séville. Je n'ai pas envie de classer les paires dans lesquelles j'ai pu évoluer. Ce n'est pas important à vrai dire. C'est vrai que l'on s'entend très bien avec Kevin et ça marche sur le terrain, c'est l'essentiel. Tant que ça se passe bien avec lui, et que ça permet à l'équipe de remporter des points, je suis satisfait. Mais je le répète, on s'entend très bien ensemble. On essaye de se trouver sur le terrain. Et on se donne des conseils, même en dehors du terrain.
Marseille ? On a vu qu'ils avaient des difficultés ces temps-ci. Maintenant c'est une bonne équipe, qui a disputé la Ligue des Champions, donc il faut faire attention. Je pense que ça se joue à 50-50 avec eux. On va essayer de préparer ce match de la meilleure des façons en tout cas. On sait que Marseille joue gros également sur cette rencontre. Mais on joue à domicile et on va essayer d'aller chercher un résultat pour poursuivre notre bonne série.
Sofiane Diop ? C'est un très bon joueur, qui est encore jeune. Il a un gros potentiel. Je souhaite pour lui qu'il continue comme ça et qu'il aide encore l'équipe comme il le fait actuellement. Il a montré ce qu'il savait faire jusqu'à maintenant. À lui de poursuivre sur ce chemin.
La paire du milieu de terrain ? Youssouf et Aurélien sont très concentrés lorsqu'ils sont sur le terrain, ils sont complémentaires. Aurélien est peut-être un peu plus calme en dehors, mais ce sont vraiment deux bons joueurs. Ce sont des 6 qui évoluent au coeur du jeu, et qui sont très importants pour nous. Si le coach le dit, j'espère pour eux qu'ils marqueront plus de buts à l'avenir. Mais déjà ils sont primordiaux pour nous dans le travail qu'ils font au milieu.
La Covid-19 ? Ça s'est passé en équipe de France, après le match contre la Finlande. C'est vrai qu'il a fallu travailler dur pour revenir. C'était une période compliquée pour moi. C'est un contexte compliqué que nous vivons tous actuellement. Les deux premières semaines n'ont pas été faciles pour moi. Mais dans ces cas-là il faut avoir de la patience. Aujourd'hui cette période est derrière moi et je veux me concentrer sur le présent.
L'Euro ? Mon objectif premier est d'être concentré sur mon club, sur les résultats de l'AS Monaco. C'est ce qui m'importe avant tout, remporter des matches. Ensuite on verra pour l'équipe de France. Mais évidemment ce serait super de jouer l'Euro. Sans public ? C'est vrai que ce serait dommage, on espère que cela va s'arranger dans le futur et que l'on puisse retrouver une vie normale et du public dans les stades.»
(Site officiel ASM)

Pour affronter l'OM, Niko Kovac a appelé un groupe de 20 joueurs, où Krépin Diatta fait sa première apparition.
Blessés, Fabregas et Martins sont absents, comme les écartés Majecki, Luís, Millot, Onyekuru et Geubbels.

Le coach des phocéens, André Villas-Boas est sous pression après les dernières sorties ratées de son équipe.
«Monaco ? C’est une confrontation directe, les premiers sont à 8 points alors c’est une rencontre importante, il faut recoller. On avait battu Monaco au match aller mais ils sont dans un bon moment, ils sont bien organisés, font un bon pressing. Ça va être un match intéressant.
Milik ? On est très content qu’il arrive au club, c’est un profil qu’on recherchait déjà cet été. C’est un joueur qui va donner plus de présence dans la surface de réparation. Milik ne jouait plus depuis novembre, ses seules apparitions c’était en sélection nationale. Il va être dans le groupe pour Monaco mais ne sera pas titulaire. On verra comment il se sent dans les prochains jours pour voir si on peut l’aligner face à Rennes ou un autre match. Il était à part à Naples et s’entraînait quelques fois avec le groupe pro mais il se sent en forme. Peut-être que l’on pourra changer de système avec son arrivée, on verra ça.
Démission ? Je n’ai pas posé ma démission, j’ai mis ma place à disposition de la direction au vu des résultats récents de l’équipe. Mais la direction me soutient et on est prêt pour la suite. Il faut d’abord bien finir le mercato, voir si ça se confirme pour Morgan ou non, mais le plus important c’est de bien finir la saison et battre notre prochain adversaire.
Payet-Thauvin ? On a clarifié la situation entre les deux après le match face à Nîmes, mais c’est vrai que les résultats sportifs n’aident pas. Je ne pense pas qu’ils passeront les vacances ensemble mais j’espère qu’ils aideront tous les deux l’OM à atteindre ses objectifs. Ce n’est pas le premier vestiaire où je passe où il y a des tensions comme ça.
» (Site officiel OM).

Recruté jeudi soir, Arkadiusz Milik est dans le groupe de 21 joueurs convoqués, comme Valère Germain. Kamara et Amavi sont blessés.

Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Marseille.

Voici les groupes retenus

Pour Monaco : Lecomte, Mannone, Aguilar, Badiashile, Ballo-Touré, Caio, Disasi, Maripán, Matsima, Sidibé, Diatta, Diop, Fofana, Golovin, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Jovetic, Pellegri, Volland.

Pour Marseille : Mandanda, Ngapandouetnbu, Pelé, Balerdi, Caleta-Car, Gonzalez, Lirola, Nagatomo, Sakai, Cuisance, Gueye, Khaoui, Rongier, Sanson, Benedetto, Germain, Henrique, Milik, Payet, Radonjic, Thauvin.

Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

KRÉPIN DIATTA MONÉGASQUE
(21/01/2021)

Il s'est engagé pour 5 ans

Fidèle à ses habitudes de recruter de jeunes joueurs prometteurs, l'AS Monaco vient d'engager le sénégalais Krépin Diatta, 21 ans.

Joueur offensif dans le couloir droit, il vient suppléer Gelson Martins, blessé depuis la semaine passée.

Krépin Diatta arrive de Belgique et du FC Bruges, où il a participé à 24 rencontres cette saison : 5 de Ligue des Champions et 19 de Jupiler Pro League, pour un bilan de 1920 minutes (416 en LDC et 1504 en championnat) pour le bilan de 10 buts et 2 passes décisives.

Krépin Diatta a été formé dans son pays natal, le Sénégal au Oslo Football Academy Dakar (2016-février 2017) avant de partir en Norvège, à Sarpsborg (février 2017 à janvier 2018) et de rejoindre le FC Bruges et la Belgique, où il a joué 95 matches avec le "Club Bruges".

Pour recruter Krépin Diatta, qui s'est engagé jusqu'en juin 2025, l'AS Monaco a déboursé 16 M€ + bonus (payables en plusieurs fois).

Oleg Petrov, Vice-Président Directeur Général de l’AS Monaco :
«Nous sommes ravis que Krépin Diatta, qui était suivi par de nombreuses écuries européennes, rejoigne l’AS Monaco. C’est un jeune joueur talentueux, qui a fait preuve de beaucoup de qualités dans le championnat belge et qui est déterminé à poursuivre sa progression à Monaco, en Ligue 1. Cela démontre l’attractivité que suscite l’AS Monaco et témoigne des efforts entrepris par le club pour accroître le potentiel de l’équipe sur la durée.» (Site officiel ASM)

Paul Mitchell, Directeur Sportif de l’AS Monaco :
«À l’image de ses qualités de percussion, de dynamisme, de ses aptitudes dans la finition mais aussi de sa polyvalence et de son expérience internationale en dépit de son jeune âge, Krépin réunit de nombreux atouts qui lui permettront de s’intégrer au style de jeu moderne prôné par Niko. L’arrivée de Krépin s’inscrit dans la volonté du club d’élever un peu plus encore le niveau qualitatif du groupe pour cette saison et de continuer à bâtir sur le long terme.» (Site officiel ASM)

Krépin Diatta :
«Je suis très heureux de m’engager avec l’AS Monaco et d’avoir la possibilité de progresser dans un club reconnu et ambitieux du championnat de France dont tout le monde connaît l’histoire. J’ai hâte de découvrir ce nouvel environnement et de travailler dur avec mes nouveaux coéquipiers pour rendre au club la confiance qu’il m’a accordée.» (Site officiel ASM).

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

STRAHINJA PAVLOVIC PRÊTÉ AU CERCLE
(21/01/2021)

Il y est prêté pour 6 mois

Monégasque sur le papier depuis janvier 2020, quand Strahinja Pavlovic s'est engagé avec l'ASM, il avait terminé la saison dernière dans son club formateur du Partizan Belgrade, sous forme de prêt.

Arrivé sur le Rocher cet été, le jeune défenseur international serbe de 19 ans n'a jamais eu sa chance lors de cette première partie de saison.
Sur les 20 rencontres disputées par l'ASM, Strahinja Pavlovic n'a disputé qu'une seule minute de jeu, le 20 décembre dernier à Dijon, en entrant à la 90e+1.

Il rejoint la Belgique et le Cercle Bruges, dernier du championnat belge qui reste sur une série de 9 matches sans victoire, où il est prêté pour le reste de la saison, retrouvant les Giulian Biancone, Harisson Marcelin et Anthony Musaba.

Strahinja Pavlovic est sous contrat avec l'AS Monaco jusqu'en juin 2024.

Les transferts, les bruits, la durée des contrats

LIGUE 1, MATCH EN RETARD DE LA 9ÈME JOURNÉE
(20/01/2021)
Le résultat du match en retard de la 9ème journée de Ligue 1

 0-1 

Adversaire de l'ASM samedi soir, Marseille (6e) a un peu rattrapé son calendrier, avec la recéption de Lens (10e) en match en retard de la 9ème journée.
Prévu le 1er novembre 2020, la rencontre n'avait pu se jouer en raison des nombreux cas de Covid-19 dans l'effectif artésien.
Et ce soir, l'OM est encore tombé, sur un but de Banza (0-1, 59e).
Valère Germain a joué tout le match pour les phocéens, Corentin Jean n'était pas du déplacement.

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

COUPE DE FRANCE : À GRENOBLE EN 32ÈMES DE FINALE
(20/01/2021)


Monaco à Grenoble

Après le tirage au sort du 8 janvier dernier, l'AS Monaco savait que son adversaire était le vainqueur du match du 8ème tour entre le Clermont Foot et le Grenoble Foot 38.

Le match entre les deux clubs de Ligue 2 s'est déroulé cet après-midi, et le vainqueur est le club classé 5e de son championnat, le Grenoble Foot 38, tombeur de Clermont, en Auvergne, aux tirs-au-but (1-1, 2-4 t.a.b.), car pour rappel depuis cette saison il n'y aura pas de prolongation jusqu'en finale.

L'AS Monaco affrontera donc Grenoble, en Isère, le 10 février.


Pour voir le tirage complet, rendez-vous dans la rubrique Coupe de France....