LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE DES CHAMPIONS (1/2)
(18/09/2018)







Leurs performances lors de la 1ère journée (1ère partie)

La Ligue des Champions reprend avec l'AS Monaco, dans le groupe A.
Outre les joueurs de l'effectif actuel de l'AS Monaco, engagé dans la compétition; ils sont 15 joueurs a être passés sur le Rocher, figurant dans les effectifs des 31 autres clubs qualifiés.
Retrouvons leurs résultats.

  • Dans le Groupe A, les équipes qui recevaient ont perdu.
    L'AS Monaco a été battue à domicile par l'Atletico Madrid, vainqueur de la dernière Ligue Europa.
    Les monégasques ont ouvert le score par Samuel Grandsir (1-0, 18e), mais n'ont su garder cet avantage. Costa a égalisé (1-1, 31e), Gimenez a donné la victoire (1-2, 45e+1) aux "Colchoneros".
    Le champion du monde Thomas Lemar, entré 70e, a retrouvé le Louis-II.

    En Belgique, le FC Bruges a été battu par le Borussia Dortmund dans les dernières minutes, sur un but de Pulisic (0-1, 85e).
    Titulaire en défense, Abdou Diallo a joué toute la rencontre.

    Classement : Atletico et Dortmund (3 points), Monaco et Bruges (0 point).

  • Dans le Groupe B, les équipes qui recevaient se sont imposées.
    Le FC Barcelone a parfaitement débuté sa saison européenne en écrasant le PSV Eindhoven, 4-0, buts de Messi (1-0, 32e), Dembélé (2-0, 75e) et encore Messi (3-0, 77e et 4-0, 87e).
    L'entrée de Nicolas Isimat-Mirin (66e) pour les néerlandais n'a pas eu l'effet escompter en défense.

    En Italie, l'Inter Milan a battu Tottenham.
    Les "Spurs" avaent ouvert le score par Eriksen (0-1, 53e), mais se sont faits reprendre après l'entrée du milanais Keita Baldé (entré à la 72e).
    Icardi (1-1, 86e) et Vecino (2-1, 90e+2) ont renversé la vapeur pour l'Inter.

    Classement : Barcelone et Inter (3 points), Tottenham et PSV (0 point).

  • Dans le Groupe C, il y a eu des retournements de situtation entre Liverpool et le Paris Saint-Germain.
    Les finalistes de la dernière édition ont pris deux buts d'avance, par Sturridge (1-0, 30e) et Milner sur pénalty (2-0, 36e), mais les parisiens sont revenus dans la partie par Meunier (2-1, 40e) et Mbappé (2-2, 83e).
    Les "Reds" e sont tout de même imposés grâce à un but de Firmino dans le temps additionnel (3-2, 90e+2).
    Fabio Henrique Tavares «Fabinho» a joué ses premières secondes avec son nouveau club, en entrant... à la 90e+3.
    Kylian Mbappé a joué toute la partie pour le PSG, Layvin Kurzawa est en convalescence après son opération du dos.

    L'autre match entre l'Etoile Rouge de Belgrade et Naples n'a pas eu de but.
    Kévin Malcuit n'était pas sur la feuille de match des napolitains.

    Classement : Liverpool (3 points), Naples et Etoile Rouge Belgrade (1 point), PSG (0 point).

  • Dans le Groupe D, Schalke 04 et le FC Porto se sont neutralisés, Otavio sur pénalty (1-1, 75e) répondant à Embolo (1-0, 64e).
    Prêté par l'ASM au club portugais, Jorge Marco de Oliveira Moraes n'était pas dans les 18.

    Dans l'autre match, Galatasaray Istanbul a dominé le Lokomotiv Moscou et s'est emparé de la tête du groupe grâce aux réalisations de Rodrigues (1-0, 9e), Derdiyok (2-0, 67e) et un pénalty d'Inan (90e+4) malgré l'infériorité numérique après le rouge, pour deux jaunes, de N'Diaye (87e).

    Classement : Galatasaray (3 points), Schalke et Porto (1 point), Lokomotiv (0 point).

  • Les résutats et classements des groupes de la Ligue des Champions.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - ATLETICO MADRID (1-2)
    (18/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «L'adversaire a été plus efficace et plus rigoureux que nous. C'est exactement ce qui a manqué de notré côté. A (1-0) on prend un but qui vient de l’axe, on a pas été assez présents au milieu. C’est dommage pour le second but qui vient sur une tête après un corner. Après je n’ai pas vu beaucoup de différence entre les deux équipes. Les joueurs ont besoin de faire des erreurs pour dans le futur en faire moins et grandir.
    Avant l’égalisation l’Atletico Madrid n’a rien fait de spécial, le talent de Griezmann en une touche et le mouvement de Diego Costa ont fait la différence sur le premier but. Notre milieu n’a pas été assez compact, on doit être plus rigoureux, c’est la différence qu’il y a entre l’Atletico Madrid et nous.
    Pour la suite, la pression est la même, l’objectif reste identique, se qualifier pour les huitièmes de finale. Je suis ambitieux, toute ma vie j’ai l’ambition de faire mieux et c’est ca que je transmets aux joueurs, on doit penser à gagner.»
    (Site officiel ASM)

    Diego Simeone
    «Le plus important à retenir ce soir est la victoire. C'était un match difficile. Nous avons essayé de faire circuler le ballon en début de match et leur but a été un coup dur. Nous avons ensuite eu une belle réaction, l'équipe est monté d'un cran sur le terrain, nous sommes revenus au score en première période ce qui était important. Le milieu de terrain a fourni un gros travail.
    La manière est toujours importante. Nous nous devions d'y croire même avec un but de retard. La première rencontre à l'extérieur en Ligue des Champions est primordiale. L'état de la pelouse n'a pas aidé l'équipe mais dans l'ensemble c'était un bon match.»
    (Site UEFA)

    «La partie a été difficile. Le terrain n'était pas bon pour les deux équipes: c'était un risque de blessure pour les joueurs. Monaco a joué derrière en début de rencontre. Leur but a été un coup dur. A partir de ce but, il y a eu une réaction. Les défenseur centraux ont joué plus haut. Au milieu, notamment, Koke a été bon. On a progressé durant le match. Mais on doit grandir et progresser. C'est toujours difficile de gagner le premier match de Ligue des champions à l'extérieur.
    (Concernant sa suspension) On voit très bien d'en haut, bien mieux qu'en bas.
    (Concernant Griezmann) Il est en train de grandir à chaque match. C'est un joueur déterminant. Il a été performant au bon moment et sa complicité avec Costa a été bonne. Cela a été un grand match de Griezmann.
    (Concernant Correa et Lemar) Correa est plus installé que Lemar dans l'équipe puisqu'il est là depuis quatre ans. On a essayé d'apporter le danger à droite avec lui et Juanfran face à un défenseur gauche (Henrichs) dont ce n'est pas le métier. Lemar, lui, est un footballeur très important pour le futur de l'équipe. Mais il doit continuer à travailler pour se faire une place dans l'équipe. Ce qui n'est pas simple.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Kamil Glik
    «C'est dommage d'avoir pris ce but sur corner sur la dernière situation de la première mi-temps. On doit travailler sur ces choses, car en Ligue des Champions, ces détails font la différence. Maintenant, on a perdu un match, mais on a progressé un peu. Il faut continuer à travailler. Il faut bien récupérer, car dès vendredi on aura une autre guerre et il faudra rentrer sur le terrain au top.» (Site officiel ASM)

    Samuel Grandsir
    «On fait un match assez solide. En deuxième mi-temps, on n'a pas pris de buts. Ca peut nous mettre en confiance pour la suite car l'Atletico est une très grosse équipe. Sur le plan individuel, c'est une belle première. J'ai marqué mon premier but en Ligue des Champions. Mais je suis vraiment déçu par rapport au résultat. On avait l'impression qu'on tenait tête. On n'a pas su être efficace pour mettre un deuxième but.» (Site officiel ASM)

    Jordi Mboula
    «On a été bien mieux que lors des derniers matches. C'est dommage. Mais, on est sur le chemin pour retrouver la victoire et si on continue comme ça, on fera une belle saison.» (Site officiel ASM)

    Diego Costa
    «Nous sommes parvenus à faire tourner la rencontre en notre faveur. C'était un déplacement compliqué dans une atmosphère particulière et c'est une bonne chose de démarrer la compétition par une victoire au Louis-II.» (Site UEFA)

    LIGUE DES CHAMPIONS 1ÈRE JOURNÉE, MONACO - ATLETICO MADRID : 1-2
    (18/09/2018)


    Nouvelle désillusion pour Monaco

    L'AS Monaco n'a toujours pas retrouvé le chemin de la victoire contre l'Atletico Madrid pour l'ouverture de la Ligue des Champions.

    Certes, l'adversaire était huppé, mais les monégasques ont été malmenés dans le jeu, courrant après le ballon.
    S'ils ont ouvert le score sur un cafouillage conclu par Samuel Grandsir (1-0, 18e), ils ont vite été rejoints par un but de Costa (1-1, 31e) et dépassés sur un corner repris par Gimenez (1-2, 45e+1), encore dans les dernières secondes d'une période.

    En deuxième mi-temps, l'Atletico a géré, gardant le ballon et le faisant tourner, l'ASM s'est épuisé à le récupérer et n'a jamais réussi à inquiêter réellement Oblak.

    Pour ce match, Leonardo Jardim a encore changé son équipe de départ. Youssef Aït Bennasser et Sofiane Diop sont remplacés par Kévin N'Doram et Samuel Grandsir, Radamel Falcao retrouvant logiquement sa place en pointe, mettant Moussa Sylla sur le banc. Julien Serrano est en tribune.
    Pour l'Atletico, pas de Thomas Lemar dans le onze de départ, il est sur le banc.

    Les madrilènes prennent possession du ballon, et viennent trop facilement dans les 30 derniers mètres monégasques.
    - Griezmann trouve Costa avec un ballon par-dessus la défense. Côté droit, il frappe fort à ras de terre. C'est croisé et ça frôle la base du montant droit de Benaglio (6e).
    - Décalé par Griezmann dans la surface côté gauche, le centre d'Hernandez est contré par le retour de Sidibé (8e).

    Monaco tente d'apporter le danger par le remuant Grandsir, côté gauche. Il remonte tout le terrain sur son aile, mais ne trouve pas de partenaire dans l'axe (12e).
    N'arrivant pas à s'approcher des buts, Kévin N'Doram tente sa chance de 30m. C'est puissant et légèrement de l'extérieur, ce qui fait tourner son ballon au dernier moment, il rase la lucarne d'Oblak (12e).
    Lancé côté droit, Sidibé centre en retrait, mais Niguez contrôle et se fait prendre le ballon par le pressing de Falcao, qui pousse le cuir pour centrer à son tour en retrait, sur Correa, qui le perd aussi avec le pressing d'Aholou, au profit de Samuel Grandsir, aux 6m, qui devance Oblak et le trompe (1-0, 18e).

    L'AS Monaco ouvre le score après un entame inquiêtante, mais va mieux depuis quelques minutes.
    Les asémistes ont une nouvelle occasion avec une frappe de 25m côté gauche de Jean-Eudes Aholou. Oblak se couche au pied de son poteau et détourne en corner du gant (24e).

    Les 15 minutes monégasques sont passées, l'Atletico redevient dangereux. Sidibé revient encore pour dégager (30e), mais les "Colchoneros" parviennent à égaliser sur un jeu rapide.
    Long ballon pour Griezmann qui dévie dans la course de Costa, parti dans le dos de la défense. Le brésilien gagne son duel face à Benaglio des 20m (1-1, 31e).
    Après être revenus, les madrilènes cherchent à inscrire un autre but.
    - Débordement de Griezmann côté gauche, et centre fort en retrait pour le second poteau où un partenaire s'est démarqué. Au premier, Benaglio repousse du pied, N'Doram dégage (35e).
    - Corner tiré par Koké de la droite, pour la tête lancée de Gimenez aux 6m, au premier poteau. Benaglio, malgré un réflexe, n'a pas la main assez ferme pour repousser (1-2, 45e+1).

    Les fins de période sont toujours aussi difficile pour l'ASM, qui encaisse quasiment à chaque fois un but. Après le PSG (Trophée des Champions, Di Maria 90e+2), Nantes (J01, Sala 90e+2), Bordeaux (J03, Kamano 90e+2), Marseille (J04, Mitroglou 45e+1), c'est l'Atletico qui marque.

    En seconde période, l'Atletico Madrid gère son avance et tente de garder le ballon en le faisant tourner, tout en essayant de profiter de la moindre occasion pour scorer.
    Costa marquera sur un coup-franc, mais le but est logiquement refusé (50e).
    Trop tendres, les jeunes pousses de l'ASM n'auront pas été aidées par le fantômatique Chadli, remplacé à la 58e par Mboula.
    Les cadres monégasques auront tenté, en vain.
    - Falcao enchaînant un contrôle et une demi-volée, largement à côté (62e).
    - Tir de Sidibé des 25m côté droit, largement au-dessus (80e).
    - Glik, venu aider ses attaquants comme lors de la réception du Bayer Leverkusen il y a 2 ans. Cette fois sur le centre impeccable de Mboula de la droite, il reprend au second poteau, mais sa tête piquée passe à 1m du but (90e+1).

    L'AS Monaco cède sur son terrain, contre une équipe de l'Atletico Madrid en recherche de confiance. Dommage que les monégasques soient en plein doute, ils auraient pu donner plus de mal aux espagnols.
    Prochain match de Ligue des Champions le 2 octobre, à Dortmund qui s'est imposé 1-0 à Bruges. La défaite y sera interdite sous peine de dire, déjà, quasiment adieu à une 8ème de finale dans la compétition.

    D'ici là, l'ASM aura joué trois matches de championnat. Le premier d'entre eux est ce vendredi, sur cette pelouse dégradée du Louis-II, contre le promu Nîmes.

    La saison européenne 2018-19 de l'AS Monaco

    Retrouvez la feuille de match Monaco - Atletico Madrid

    YOUTH LEAGUE 1ÈRE JOURNÉE, MONACO - ATLETICO MADRID : 0-2
    (18/09/2018)
    Les jeunes monégasques débutent par une défaite à domicile

    Les jeunes monégasques ont mal débuté la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).


    A Cannes, ils ont été battus par l'Atletico Madrid, grâce à deux buts inscrits en seconde période, par Camello (0-1, 48e) et Mollejo sur pénalty (0-2, 62e).

    Les monégasques se sont procurés leur première occasion sur une tête de Panzo, au-dessus, sur corner (15e).


    Centre de Silva que Gouano dévie légèrement pour le second poteau où Kephren Thuram-Ulien reprend du talon. Gouano récupère, frappe en pivot et trouve le poteau (36e).






    Centre de la droite, reprise de Sanchez Sendra, au ras du montant d'Hénin, battu (42e).




    Pas de changement à la reprise dans les deux équipes, mais le score lui varie.
    Camello est trouvé dans la profondeur, dans le dos de la défense et bat Hénin d'une balle lobée à l'entrée de la surface (0-1, 48e).




    Peu après, Camello dans la surface ouvre son pied. Hénin repousse (50e).



    Isidor est trouvé côté gauche, il centre parfaitement à ras de terre pour Gouano qui rate le ballon, seul aux 6m, et surprend Toutain derrière lui qui ne peut reprendre (61e).




    Sur le contre, Mollejo prend de vitesse la défense, rentre dans la surface et est fauché par Hénin. Pénalty qu'il transforme en prenant le portier monégasque à contre-pied (0-2, 62e).



    L'autre match, entre le FC Bruges et le Borussia Dortmund s'est soldé par un match nul 1-1.

    Au classement : 1er l'Atletico avec 3 pts, 2e Bruges et Dortmund 1 pt, 4e Monaco 0 pt.


    PRÉSENTATION MONACO - ATLETICO MADRID (LDC-J1)
    (17/09/2018)


    Pour le compte de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, l'AS Monaco reçoit l'Atletico Madrid, vainqueur de la dernière Ligue Europa, deux fois finaliste de l'épreuve en 2014 et 2016, et dauphin du FC Barcelone la saison passée.

    Sur la scène européenne, les deux clubs ne se sont jamais affrontés.
    A domicile face aux clubs espagnols, l'AS Monaco présente le bon bilan de 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite.
  • Défaite 0-1 contre le FC Barcelone, lors du dernier match de poules de la Ligue des Champions 1993-94.
  • Nuls face au :
    - FC Valence (3-3) en 16ème de finale retour de la Coupe des Coupes 1980-81,
    - Real Valladolid (0-0, qualification aux tirs-au-but 3-1) en quart de finale retour de la Coupe des Coupes 1989-90,
    - Bétis Séville (2-2) lors du tour préliminaire retour de la Ligue des Champions 2005-06.
  • Victoires contre :
    - le Real Majorque (1-0) en 8ème de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1999-2000,
    - La Corogne (8-3), lors du 4ème match de poules de la Ligue des Champions 2003-04,
    - le Real Madrid (3-1) en quart de finale retour de cette même année 2003-04,
    - encore le Deportivo La Corogne, 2-0, en poule de la LDC 2004-05,
    - le FC Valence (2-1) en barrage retour de la Ligue des Champions 2015-16,
    - Villarreal (1-0) encore en barrage retour de la Ligue des Champions 2016-17.
  • A son tour, l'Atletico Madrid a rencontré 7 fois un club français, pour un bilan de 6 qualifications.
    Le bilan est donc nettement en faveur des Colchoneros, qui n'a perdu qu'une seule fois dans l'Héxagone en 7 matches.
  • Victoires :
    - A Sedan (2-3) lors du premier tour aller de la Coupe des Coupes 1961-62,
    - A Lyon contre Marseille (0-3), lors de la dernières finale de Ligue Europa.
  • Nuls à :
    - Bastia (0-0) en 16ème de finale aller de la Coupe des Coupes 1972-73,
    - Nantes (1-1) en 8ème de finale aller de la Coupe des Clubs Champions 1977-78,
    - Marseille (0-0) pour le 6ème match de poule de la Ligue des Champions 2008-09,
    - Rennes (1-1) pour le 2ème match de poule de la Ligue Europa 2011-12.
  • Défaite à Lens (4-2) en 8ème de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1999-2000.
  • Cette saison, si le club espagnol a remporté la Super Coupe d'Europe contre son ennemi, le Real Madrid, le début de saison en Liga est médiocre.
    C'est même la pire entame depuis 2009-10. Après 4 matches, l'Atletico est 8ème avec 5 points, obtenus à Valence (J01, 1-1), le Rayo Vallecano (J02, 1-0), au Celta Vigo (J03, 0-2), et Eibar (J04, 1-1).
    Si la Liga est importante pour le club espagnol, l'objectif est d'aller en finale de la Ligue des Champions, qui se déroulera dans son antre du Metropolitano.

    Si les "Colchoneros" ont mal débuté, c'est bien mieux que l'ASM, qui n'y arrive pas en ce début de saison.
    Après le 0-4 du Trophée des Champions contre le PSG, Monaco enchaîne les contre-performances, malgré la victoire à Nantes (J01, 3-1), l'ASM a fait match nul contre Lille (J02, 0-0) en ratant un pénalty et son match, perdu deux fois à Bordeaux (J03, 1-2) et contre Marseille (J04, 2-3), avant de faire un nouveau triste nul à Toulouse (J05, 1-1).

    Il faut dire aussi que l'effectif de Leonardo Jardim a encore beaucoup changé, et que ce début de saison a été perturbé par les retours tardifs de sélections (Coupe du Monde) et les blessures et les maladies (Golovin, Raggi, Pierre-Gabriel, Jovetic, Pellegri, Lopes, Falcao, ...).

    «La confiance dans le foot s’acquiert tout au long de la semaine, joueurs et staff avons besoin de confiance pour bien faire les choses.
    On connaît bien l’adversaire. L’Atletico de Madrid a gagné la Ligue Europa la saison passée et a participé à deux finales de Ligue des Champions ces dernières années.
    Leurs joueurs ont du talent et beaucoup d’expérience. De notre côté les choses changent chaque année mais on garde toujours de l’ambition. C’est en jouant à ce niveau que les joueurs vont prendre confiance. On va essayer de gagner et respecter notre objectif, se qualifier pour les huitièmes de finale.
    Je crois que l’Atletico Madrid comme d’autres équipes ont un projet différent du notre. Le notre c’est d’aller le plus loin possible et d’avoir une bonne attitude pour nos supporters.
    La Ligue des Champions c’est toujours très difficile, il y a beaucoup de grandes équipes. L’année dernière nous ne sommes pas arrivés à être performants dans cette compétition donc j’espère que l’on fera mieux cette année.
    On travaille de notre côté pour changer la situation, donner le meilleur et arriver à un bon niveau. On a l’objectif de toujours jouer les grandes compétitions et de viser le podium en Ligue 1.»
    (Site officiel ASM)

    Benjamin Henrichs est lui revenu sur ses premières semaines en Principauté.
    «Bien sur que c’est difficile, le début de championnat n’est pas facile pour nous, il ne faudra pas avoir peur demain et avoir confiance en nous pour gagner le match.
    J’ai joué contre l’Atletico de Madrid il y a deux ans et je sais qu’il y a de grandes individualités. Il faudra être patient et très solide défensivement.
    Je me sens autant à l’aise sur le côté gauche que sur le côté droit de la défense et même au milieu. Le coach m’a fait confiance ces derniers matches, peu importe où je joue, je veux juste aider l’équipe.
    Ce n’est pas seulement un grand match parce que c’est l’Atletico Madrid en face, c’est un grand match parce que c’est la Ligue des Champions. C’est un honneur de jouer ce genre de rencontres et on va tout faire pour se qualifier pour les huitièmes de finales.»
    (Site officiel ASM).

    L'ancien de l'Atletico Radamel Falcao est remis de sa gastro, et est présent dans le groupe de 19 joueurs monégasques, au contraire de Barreca. Loïc Badiashile est la doublure de Benaglio.
    Pour rappel, Geubbels, Pelé, Pierre-Gabriel et Sy ne sont pas qualifiés pour la Ligue des Champions.

    Côté espagnol, Diego Simeone voit «du positif depuis le début de la saison même s'il y a des choses à améliorer, on a fait de bons matches et on va continuer à travailler pour progresser.
    Avant toute chose, je voudrais parler de l’entraineur de l’AS Monaco, Leonardo Jardim. Il est très intelligent, il est là depuis longtemps, avec des équipes changeantes mais toujours compétitives, le match de demain sera difficile.
    Radamel Falcao est un joueur que je connais bien, on a été champions ensemble avec River Plate, il sait que je l’apprécie comme l’ensemble de notre effectif. On aura plaisir de le saluer à la fin de la rencontre.
    L’AS Monaco est une équipe qui a son style de jeu, qui aime jouer, nous nous attendons à un gros match.
    C'est normal que la presse parle de cette finale (organisée au Metropolitano), mais on a vécu une campagne difficile la saison dernière et on ne peut pas regarder plus loin que cette rencontre face à Monaco. Si on prend les matches les uns après les autres, on ne peut que voir jusqu'où cette aventure nous mènera
    » (Site officiel ASM & UEFA)

    Les Colchoneros sont venus avec 21 joueurs, dont l'ancien de la maison Thomas Lemar.
    Blessés en sélections, Santiago Arias (Colombie) et Stefan Savic (Monténégro) ont rejoint à l'infirmerie Vitolo et Kalinic.
    Cristian Rodriguez, Poveda et Mollejo sont écartés.

    Retrouvez tous les adversaires européens de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Badiashile, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Serrano, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Grandsir, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Sylla.

    Pour Atletico Madrid : Adán, Oblak, Alex, Godín, Filipe Luís, Juanfran, Hernández, Giménez, Solano, Montero, Partey, Koke, Ñíguez, Lemar, Rodri, Martins, Joaquin, Griezmann, Correa, Costa, Borja.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 5ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (16/09/2018)
    La fin des résultats de la 5ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     0-0 

    A 15h, Nantes (16e) et Reims (11e) se sont quittés sur un score vierge.
    Coté "Canari", Gabriel Boschilia est entré à la 60e.
    Pour les rémois, Johann Carrasso était sur le banc, Tristan Dingomé n'est toujours pas apte.

     3-3 

    A 17h, Bordeaux (19e) a souffert contre Nîmes (10e), même si les girondins ont ouvert le score par Briand (1-0, 26e), les gardois avaient touché du bois.
    L'avantage est de courte durée, Guillaume égalise (1-1, 31e), Bobichon fait passer les "Crocos" devant sur un coup-franc direct parfait (1-2, 45e).
    Avant l'heure de jeu, les "Marines" marquent deux fois coup sur coup par Briand (2-2, 56e) et Kalu (3-2, 58e), Bozok remet encore les deux équipes dos-à-dos (3-3, 77e), cette fois définitivement.
    Jaroslav Plasil (averti 80e) a été titularisé pour le retour de Ricardo sur un banc français.
    Troisième gardien de Nîmes, prochain adversaire de l'ASM, Martin Sourzac n'était pas sur la feuille de match.

     4-0 

    A 21h, Marseille (5e) est devenu le nouveau dauphin du PSG avec sa lrge victoire sur la lanterne rouge Guingamp (20e).
    Il aura fallu tout de même attendre la seconde période, et la sortie de Lucas Ocampos (averti à la 32e, remplacé à la pause), pour voir l'OM passer devant sur une tête de Thauvin (1-0, 57e).
    Ensuite, ça a été la déferlante, avec une volée somptueuse de Payet (2-0, 73e), une belle frappe enroulée de Thauvin après deux bons contrôles (3-0, 80e) et une action collective conclue par Mitroglou (4-0, 83e).
    Valère Germain est entré en finde match (87e), Aymen Abdennour était encore écarté pour l'OM.
    Pour l'EAG, Marc-Aurèle Caillard a retrouvé sa place sur le banc.

    Au classement des buteurs, Thauvin (Marseille) a pris seul la tête du classement avec 5 buts.
    Il devance :
    - Mbappé & Neymar (Paris S.G.) et Pépé (Lille) avec 4 buts.
    - Bamba (Lille), Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Payet (Marseille), Sala (Nantes) et Tavares (Dijon) avec 3 buts,
    - 22 joueurs à 2 buts dont Radamel Falcao & Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 57 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 4 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS DE TOULOUSE - MONACO (1-1)
    (15/09/2018)

    Leonardo Jardim
    «L'objectif c'était la victoire et à ce titre là le bilan est négatif. Maintenant, sur l'état d'esprit et l'attitude je suis très satisfait. On a de mieux en mieux maîtrisé la rencontre même si on peut regretter le déchet technique en certaines occasions. Les joueurs ont donné le maximum.
    Les absences? Je ne me plains pas des absences. On est là pour faire progresser cette jeunesse.
    Pour mardi face à l'Atlético de Madrid il faudra garder cette attitude et ce comportement et se montrer plus juste techniquement. Prêts ou pas de toute façon il faudra jouer ce match. Et l'objectif sera de le gagner pour débuter la compétition par une victoire et tout faire pour se qualifier.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Alain Casanova
    «On se contente de ce point. Je suis fier de mes joueurs. Nous avons fait un très gros début de match en étant supérieurs à Monaco pendant trente minutes. Ils sont bien revenus, on a été menés mais mon équipe a refusé la défaite. On a eu une belle réaction d'orgueil, de l'amour propre et c'est très important pour la suite de la saison. Il nous reste encore du travail au niveau du jeu mais cette attitude me plaît vraiment.» (lequipe.fr & AFP)

    Youri Tielemans
    «On s’est dit qu’on devait d’abord bien rester organisés derrière. Au retour des vestiaires, on a su mieux construire le jeu qu'en première mi-temps. En ouvrant la marque, on se devait à minima de conserver le score ou essayer d’en mettre un 2e, mais sans se désunir. Il faut mieux gérer. Toulouse est une bonne équipe, qui fait un bon début de saison. On savait qu’ils seraient dangereux. Il fallait rester concentré. Malheureusement, on a encaissé ce but.» (Site officiel ASM)

    LIGUE 1, 5ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (15/09/2018)
    Les résultats de la 5ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     2-1 

    Vendredi à 19h, Nice (17e) a renversé Rennes (6e).
    L'équipe de Sabri Lamouchi a ouvert le score sur un csc de Sarr (0-1, 58e), mais n'a su tenir le score.
    Le niçois Allan Saint-Maximin a égalisé (1-1, 77e) et les "Aiglons" ont arraché la victoire sur une frappe de Lees-Melou qui trouve la lucarne (2-1, 89e).

     4-0 

    Vendredi à 20h45, les deux dernières équipes invaincues se rencontraient.
    Sans surprise, il n'en reste qu'une, puisque le Paris S.G. (1er) a écrasé Saint-Etienne (9e), 4-0, buts de Draxler (1-0, 22e), Cavani sur pénalty (2-0, 51e), Di Maria (3-0, 76e) et Diaby (4-0, 84e).
    Le PSG a joué sans Layvin Kurzawa (opéré du dos) ni Kylian Mbappé (suspendu).
    Stéphane Ruffier a passé une mauvaise soirée dans les buts stéphanois.

     2-2 

    Samedi à 17h, Caen (12e) n'était pas loin de créer la surprise contre Lyon (8e).
    Les rhôdaniens ont ouvert le score sur un coup-franc direct de Fékir (0-1, 45e), mais en seconde période, Beauvue a égalisé sur pénalty (1-1, 53e).
    Juste après, Djiku est expulsé pour un tacle dangereux (55e), mais à 10 contre 11, Caen prend l'avantage sur un coup-franc repris par Oniangué (2-1, 73e).
    Les malherbistes se dirigent vers la victoire, mais dans la dernière minute, Mendy égalise (2-2, 89e), alors qu'il aurait pu être expulsé à la 53e, pour un 2ème jaune, en provocant le pénalty du 1-1.
    Les normands terminent à 9, après la nouvelle expulsion directe de Sankoh (90e+4).

     1-3 

    Samedi à 20h, le dauphin du PSG, Dijon (2e) a lourdement chuté à domicile contre Angers (18e).
    Sans Thomas Mangani (suspendu), les angevins ont pourtant concédé le premier but, inscrit par Saïd (1-0, 13e). Mais Bahoken (1-1, 20e), Tait (1-2, 30e) et Santamaria (1-3, 38e) ont trouvé la faille en première période.

     1-1 

    Toulouse (3e) et l'AS Monaco (13e) se sont neutralisés, Leya Iseka (1-1, 79e) répondant à Youri Tielemans (0-1, 56e).
    Le match s'est joué sans Corentin Jean, écarté de la feuille de match.
    L'ASM a mal préparé son match de Ligue des Champions de mardi contre l'Atletico, pas aidé par le calendrier de la LFP.
    Le PSG, qui joue aussi mardi, a joué vendredi. Lyon qui joue mercredi a lui joué dans l'après-midi...

     2-3 

    Amiens (14e) a perdu a domicile contre le nouveau dauphin du PSG, Lille (4e).
    Sans Farès Bahlouli (écarté) ni Kouadio Yves Dabila (banc des remplaçants), les "Dogues" se sont imposés grâce à trois buts de Pépé, dont deux pénalties (0-1, 45e+2 et 0-2, 56e).
    Après son 3ème but (0-3, 76e), les picards se sont réveillés avec un but du polonais Kurzawa (1-3, 79e), n'ont su transformé un pénalty, Konaté butant sur Maignan (87e), et auront de gros regrets pour cela en raison du coup-franc précis de l'iranien Ghoddos (2-3, 90e+3).

     1-1 

    Pas de vainqueur entre Montpellier (7e) et Strasbourg (15e).
    Le Tallec a ouvert le score à la reprise (1-0, 50e), l'ancien lillois Mothiba a égalisé dans le temps additionnel (1-1, 90e+3).
    Entré à la 85e, Souleymane Camara n'a pas trouvé le chemin des filets.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Nantes (16ee) reçoit Reims (11e).
    - A 17h, Bordeaux (19e) affronte Nîmes (10e).
    - A 21h, Marseille (5e) accueille Guingamp (20e).

    Au classement des buteurs, Pépé (Lille) a rejoint Mbappé & Neymar (Paris S.G.) en tête avec 4 buts.
    Suivent :
    - Bamba (Lille), Cavani (Paris S.G.), Kamano (Bordeaux), Konaté (Amiens), Sala (Nantes), Tavares (Dijon) et Thauvin (Marseille) avec 3 buts,
    - 20 joueurs à 2 buts dont Radamel Falcao & Youri Tielemans (AS Monaco) et Germain (Marseille),
    - 56 joueurs à 1 but, dont les monégasques Stevan Jovetic, Rony Lopes & Pietro Pellegri ainsi que Mangani (Angers), Ocampos (Marseille) et Saint-Maximin (Nice).
    - 4 joueurs ont marqué contre-leurs-camps.

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 5ÈME JOURNÉE, TOULOUSE - MONACO : 1-1
    (15/09/2018)

    Monaco stagne encore

    L'AS Monaco continue sa série sans victoire, qui en est maintenant à 4 matches (2 nuls et 2 défaites), avec le point pris (1-1) à Toulouse après avoir mené sur une frappe lointaine de Youri Tielemans (0-1, 56e), après une première période encore très loin du haut niveau.
    Encore une fois, l'ASM n'a su conserver le score, et s'est faite rejoindre sur un ballon rendu bêtement à Leya Iseka (1-1, 79e).

    Pour ce match, Leonardo Jardim a dû faire sans Radamel Falcao, malade (gastro-entérite). Il a été remplacé numériquement par Wilson Isidor, rappelé en urgence d'Annecy où se trouvait la réserve.
    Antonio Barreca est 19ème homme, Henrichs prend sa place à gauche, Sidibé vient à droite. Chadli et Diop seront sur les côtés pour servir Moussa Sylla, titularisé en attaque devant Tielemans.

    Sur le terrain, Monaco est encore à la peine, dominé dans le jeu par des toulousains plus véloces, qui se procurent les meilleures occasions, mais pèchent dans la finition.
    - Débordement de Gradel côté gauche, centre pour le second poteau et la volée du plat du pied de Dossevi, qui met le ballon plein axe sur Benaglio qui repousse (7e).
    - Lancé dans le dos de la défense, Sanogo rentre dans la surface, fait un crochet trop long et se fait reprendre par la défense qui se replace tant bien que mal (10e).
    - Manu Garcia perce plein axe, et frappe. Sidibé se jette et tacle en mode désespéré et dévie en corner du bout du pied (11e).
    - Deux interceptions consécutives de Jean-Eudes Aholou au milieu du terrain, qui lance Sylla au but. Rentré dans la surface, le jeune monégasque oublie l'ancien strasbourgeois dans l'axe, tire et se fait contrer. Tielemans récupère le ballon et centre. Sylla coupe et met le ballon de la tête, au-dessus (12e).
    - Tir en pivot de Gradel aux 16m, un peu écrasé. Benaglio capte (22e).

    Le jeu s'est équilibré, il faut attendre les dernières secondes pour voir de nouveaux tirs.
    - Frappe écrasée des 20m de Sylla, que Reynet ramasse (44e).
    - Garcia décale pour Moubandjé côté gauche, contré par le tacle de Sidibé. Corner (45e+1).

    Au retour des vestiaires, Monaco se montre un peu plus dans le camp toulousain, avec un tir dévissé d'Aholou, à l'angle de la surface côté gauche (46e).
    - Le TFC répond sur un corner, repris par le pied de Jullien qui devance le tacle de Glik. Benaglio capte la reprise écrasée (49e).
    - Centre en retrait de Chadli, contrôle raté d'Aholou du droit, et frappe loin du ballon du gauche... et donc loin du cadre (50e).
    - Passé côté droit, centre-tir de Chadli qui lobe Reynet et vient toucher l'équerre opposée (55e).
    - Au milieu du terrain, Aït Bennasser donne le ballon à Youri Tielemans, seul aux 30m, qui s'avance et frappe fort des 25m plein axe.
    Le ballon lobe Reynet, vient taper le dessous de sa barre, retombe juste derrière la ligne et revient en jeu. Le but est logiquement accordé par la technologie de la ligne de but (0-1, 56e).

    Sur l'intégralité du match, l'ASM mène contre le cours du jeu, et semble se satisfaire du résultat.
    Toulouse pousse, change ses joueurs offensifs avec les entrées de Leya Iseka (60e), Durmaz (64e) et El Mokeddem (77e) aux places de Sanogo, Garcia et Dossevi.
    - Intervention de Sidibé sur Sanogo dans la surface, trouvé par Garcia (59e).
    - Tir de Leya Iseka côté droit, fort et à ras de terre au premier poteau. Benaglio repousse du pied (71e).
    - Tir de 25m à ras de terre de Gradel, capté par Benaglio (75e).
    - Frappe croisée de Durmaz aux 25m, plein axe. Pas loin du montant droit du but monégasque (76e).

    Après l'entrée de N'Doram pour Aholou (77e), Bostock tente de trouver Gradel dans le dos de la défense asémiste. Glik repousse la passe devant lui, où Leya Iseka est plus vif que Jemerson, pousse le ballon pour passer entre les deux défenseurs et se présente dans la surface côté droit, face à Benaglio qu'il bat d'une frappe croisée puissante (1-1, 79e).

    En fin de partie, Monaco cherche la victoire avec les entrées de Adama Traoré et Samuel Grandsir pour Aït Bennasser et Chadli (82e). C'était à quelques centimètres d'être payant, sur la seule vraie action construite des monégasques de la partie.
    Côté droit, Diop trouve Traoré dans l'axe qui décale pour Grandsir côté gauche. Il fixe Reynet, ne frappe pas et centre pour Sylla dans l'axe, mais lui met le ballon trop en profondeur pour qu'il le pousse au fond des filets (87e).

    L'ASM prend le point du nul et ne décolle toujours pas au classement (5 points en 5 matches, rythme de relégable), tombant à la 15ème place en attendant les résultats de demain.
    Pas de quoi se refaire un petit moral avant de recevoir l'Atletico Madrid, mardi, pour la première journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.

    Pour plus d'info sur la cinquième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION TOULOUSE - MONACO (J05)
    (14/09/2018)


    Pour la 5ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (13e) se rend chez le Toulouse FC (3e).

    Ce premier match d'après trêve internationale, est le début d'une série importante dans la saison monégasque.
    Après Toulouse, l'ASM débutera en Ligue des Champions avec la réception de l'Atletico Madrid, puis recevra Nîmes et Angers, ira à Saint-Etienne et Dortmund, et terminera avec Rennes le 7 octobre.

    Et ce match à Toulouse doit remettre les monégasques sur de bons rails, après 3 matches sans victoire (1 nul puis 2 défaites), alors que les toulousains sont eux sur 3 victoires consécutives (2-1 contre Bordeaux, 1-0 contre Nîmes et 2-1 à Guingamp), après une lourde défaite inaugurale (0-4 à Marseille).

    Mais le stadium ne réussi guère aux monégasques, qui ne s'y sont imposés que 12 fois en 47 déplacements (L1 ou L2, contre les différents TFC), pour 53 buts marqués et 63 encaissés.
    L'année dernière, la victoire était proche (1-3 à 15 minutes de la fin), mais l'ASM s'était faite reprendre en fin de match (3-3).

    En 4 déplacements à Toulouse, Leonardo Jardim n'a gagné qu'une seule fois (2 nuls et 1 défaite), c'était contre le TFC d'Alain Casanova. De bonne augure pour renverser la forme du moment des deux formations ?

    Après 2 défaites consécutives, Leonardo Jardim attend une victoire de ses joueurs.
    «J'ai parlé avec eux et ils savent que l'important aujourd'hui, c'est le match contre Toulouse ce week-end. C'est important de ramener des points de ce déplacement, cela donne confiance et nous pourrons travailler ensuite sur le match de Ligue des Champions contre l'Atlético de Madrid.
    Nous avons besoin de temps : pour le club, les nouveaux joueurs et le projet. Il faut qu'on retrouve le haut niveau. On doit montrer nos qualités. L'important c'est de relever la tête, de travailler plus et mieux.
    Toulouse est une équipe solide et athlétique. Pendant leurs matchs, il y a beaucoup d'engagement et de duels. On y va pour ramener les trois points.
    Ce n'est pas par hasard que nous n'avons que quatre points. Je pense que nous avons raté beaucoup de choses. Mais l'important est de relever la tête. On doit faire attention et travailler. Les joueurs doivent être plus solides. Nous devons garder le ballon plus longtemps et être compétitifs.
    Je pense que Chadli est prêt. Il a joué vingt minutes avec la sélection Belge. Ce sera un joueur important pour l'équipe.
    Djibril Sidibé est un joueur d'expérience, avec beaucoup de qualité. Je pense qu'il est prêt pour jouer. Cette semaine, il a montré une belle attitude à l'entraînement.»
    (Site officiel ASM).

    Le latéral champion du Monde, Djibril Sidibé devrait retrouver une place de titulaire dans le couloir droit.
    «Tout va bien pour moi. Je prends du plaisir avec mes coéquipiers. Après la Coupe du Monde, il fallait se remettre très rapidement dans le travail. La Coupe du Monde, c'était magnifique ! Les émotions étaient très fortes. On en redemande ! J'avais des objectifs. J'ai réussi mon pari malgré mes soucis. Je suis un compétiteur !
    J'ai repris l'entraînement avec le groupe et je pense postuler pour une place de titulaire ce week-end, mais ça c'est le coach qui décidera. Quand je viens à l'entraînement, c'est pour m'investir à fond.
    On a un groupe de jeunes joueurs et c'est notre responsabilité de montrer l'exemple. On va se remobiliser pour le match de samedi contre Toulouse avant de se mettre en mode Ligue des Champions. Pour la confiance, on doit prendre des points.
    Nous sommes très attendus et on se doit de remonter très vite dans le haut du classement.»
    (Site officiel ASM).

    Leonardo Jardim déplore les absences de nombreux joueurs blessés ou en reprise. Ainsi Subasic, Golovin, Jovetic, Lopes, Pellegri, Geubbels, Pierre-Gabriel sont absents du groupe de 19 joueurs retenus pour la rencontre, comme Serrano ou Pelé, écartés. Raggi est lui de retour.

    A Toulouse, Alain Casanova se méfie de l'euphorie ambiante actuelle, après 3 victoires consécutives.
    «Je n'aime pas ce qui flotte dans l'air en ce moment.
    Nous sommes trop rapidement contents: ça me fatigue, car on dirait qu'on est déjà en fin de saison, que les objectifs sont atteints et qu'on est sur le point d'acquérir quelque chose qui nous semblait inaccessible. Aujourd'hui, nous n'avons rien fait du tout et nous sommes loin de ce qu'on doit faire, que ce soit sur le plan du jeu, de la mentalité et des points.
    Nous entendons beaucoup de satisfaction sur notre début de saison, mais je ne peux pas me contenter de ça car notre marge de progression est énorme. On doit être encore plus exigeants, notamment sur les coups de pied arrêtés et mentalement, où on doit prendre exemple sur l'équipe de France.
    Monaco, même avec ses absents, reste sur le papier plus fort que nous. L'ASM a eu un début compliqué, mais ça ne va pas durer. C'est un adversaire redoutable, on s'est préparé depuis 10 jours et maintenant on va se préparer mentalement pour samedi.»
    (Site officiel TFC).

    Todibo expulsé à Guingamp est suspendu, Corentin Jean n'est pas dans le groupe de 18 joueurs convoqués comme Yago (blessé), Mbia, Bodiger et Mubélé.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Toulouse.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Sy, Barreca, Glik, Henrichs, Jemerson, Raggi, Sidibé, Aholou, Aït Bennasser, Chadli, Grandsir, Mboula, N'Doram, Tielemans, Traoré, Diop, Falcao, Sylla .

    Pour Toulouse : Goicoechea, Reynet, Amian, Fortes, Jullien, Moreira, Moubandje, Sylla, Bostock, Cahuzac, Dossevi, Durmaz, Garcia, Sangaré, El Mokeddem, Gradel, Leya Iseka, Sanogo .

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...