LES DATES DE LA SAISON PROCHAINE
(20/05/2018)
Le premier match officiel aura lieu le 4 août

La saison 2017-18 vient de se terminer, et l'AS Monaco connait déjà les dates de ses premiers matches officiels de 2018-19.

Les monégasques disputeront 5 compétitions l'année prochaine :
  • Trophée des Champions : le 4 août contre le Paris S.G., champion de France et vainqueur de la Coupe de France. C'est en sa qualité de 2ème de L1 que l'ASM défiera les parisiens à Shenzhen (Chine), au Shenzhen Universiade Sports Center.
  • Ligue 1 : début de la saison le 11 août 2018.
  • Ligue des Champions : début de la phase de poules les 18 ou 19 septembre 2018.
  • Coupe de France : entrée en 32èmes de finale le 5 janvier 2019.
  • Coupe de la Ligue : entrée en 8èmes de finale de 19 décembre 2018.

  • Le premier match de la saison donnera donc le premier trophée, et sera une revanche du match perdu l'année dernière à Tanger, contre ces mêmes parisiens.

    Les résultats de l'ASM lors du Trophée des Champions

    LES RÉACTIONS DE TROYES - MONACO (0-3)
    (19/05/2018)

    Leonardo Jardim
    «C'est une victoire qui donne beaucoup de joie au club, aux joueurs, au staff technique et aux dirigeants. Le gros objectif de la saison, c'était de se qualifier pour la Ligue des Champions et rester devant dans le championnat des petits. On savait que cette année ça serait très difficile de suivre Paris qui s'était beaucoup renforcé. Nous sommes contents et fiers du travail accompli. Monaco est toujours sur le podium depuis cinq ans. Il faut remercier les dirigeants, le propriétaire Dmitri Rybolovlev et le président Vadim Vasilyev, qui ont eu l'idée de mettre en place ce projet. On a réussi trois objectifs : bien figurer au classement, réussir la formation de joueurs et être efficace dans la vente de joueurs.
    Ce soir, nous avons très bien joué. Nous avons revu le match aller, où nous avions pris deux buts sur des erreurs, avant de gagner à la fin (3-2). Nous avons bien analysé l'adversaire et nous avons joué de manière très sérieuse. Les joueurs ont fait un gros match. Cette saison, malgré les changements et les difficultés, nous avons atteint le total de 80 points, c'est beaucoup, alors qu'on a perdu la moitié des titulaires de l'année dernière. Il faut féliciter toutes les composantes du club pour cette belle saison. Je pense que cette deuxième place est méritée sur l'ensemble de la saison. On a eu une période difficile le mois dernier, mais nous finissons vice-champions et c'est mérité.
    Je comprends que les joueurs ne peuvent pas être au top niveau toute la saison. Thomas Lemar a vécu des moments difficiles cette saison, mais je l'ai toujours soutenu. Je ne l'ai pas sorti de l'équipe pour qu'il garde de la confiance et car il est toujours professionnel à 200%. Les derniers matches, il avait déjà été mieux et ce soir ça s'est confirmé, il a été très bon. Il est en forme pour faire une belle Coupe du monde !»
    (lequipe.fr & AFP)

    Jean-Louis Garcia
    «Sur le match on est battu par beaucoup plus fort que nous. Ce n'est pas une surprise. Ce n'est pas ce soir que ça se joue. Toulouse a gagné donc on a moins de regrets que si on avait fait l'exploit de battre cette équipe de Monaco très mobilisée. On n'a pas été ridicule du tout, mes joueurs ont eu le mérite de tenter jusqu'au bout, mais la marche était trop haute. On a fait une bonne phase aller avec 21 points mais on n'a pas tenu la distance sur la phase retour. Dès le mois de janvier ça s'est mal goupillé. On a eu des contenus intéressants mais on a manqué d'efficacité.
    C'est dur, on a échoué dans notre objectif, on est extrêmement déçu. Il y a une grosse détresse car c'est tellement beau de jouer dans ce championnat... On a payé pour apprendre. Tout le monde a sa part de responsabilités, notamment l'entraîneur. On va analyser le contenu, voir ce qui nous a manqué, et après on verra. Il faut apprendre de ses échecs et rebondir.
    Il faut repartir sur un projet en s'appuyant sur une jeunesse intéressante, qui a remporté la Coupe Gambardella.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Vadim Vasilyev
    «C'est une très grande satisfaction cette deuxième place, nous allons jouer pour la quatrième fois en cinq ans la Ligue des Champions. C'est énorme. Cinquième année d'affilée sur le podium, ce n'est pas arrivé à Monaco depuis 25 ans...
    Je suis fier du coach, de l'équipe et des supporters monégasques qui sont, encore une fois, venus nombreux ce soir. Merci à eux. Félicitation aussi à nos deux adversaires directs.
    Mon rêve c'est que Leonardo Jardim devienne le Ferguson de l'AS Monaco. Il est bien, il est très content à Monaco, nous nous sommes très contents de l'avoir, il est sous contrat donc il reste notre entraîneur.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Youri Tielemans
    «Ce soir, on a vraiment montré que l'on avait envie. Cette deuxième place nous tenait vraiment à coeur, on voulait la garder, on l’a fait. On a gagné 3-0, on a eu un petit moment de doute en deuxième mi-temps ou ils ont poussé, mais on n’a pas eu de problèmes. On a géré tout le match. C'était notre objectif de finir deuxième et de se rapprocher le plus de la première place, on l’a fait. L'année prochaine, on peut repartir sur de bonnes bases.
    Personnellement, il y a eu des hauts et des bas, mais je termine très bien. J'ai enchaîné 3 matches. J'espère continuer comme cela dans les prochaines années.»
    (Micro BeIn Sports)

    Karim Azamoum
    «On est très déçu de descendre. Ce n'est pas forcément sur ce match, mais plus sur la deuxième partie de saison. On a beaucoup de regrets. On avait un petit espoir et malheureusement, on n’a pas réussi à accrocher ce barrage. On est déçu pour le club, les supporters. On a une pensée pour tous les membres du club. On va essayer de repartir pour eux en Ligue 2.» (Micro BeIn Sports)

    LIGUE 1, 38ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (19/05/2018)
    Les résultats de la 38ème et dernière journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     0-0 

    Un point suffisait à Caen (17e) pour se maintenir.
    Et comme la saison passée, les malherbistes l'ont pris contre le Paris S.G. (1er) déjà en vacances.
    Youssef Aït Bennasser a joué les 90 minutes, Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé n'étaient pas dans sur la feuille de match, comme grand nombre des habituels titulaires.

     0-3 

    Entre Troyes (19e) et l'AS Monaco (2e), il y a un match car les deux équipes voulaient l'emporter.
    L'ESTAC pour espèrer se maintenir, l'ASM pour s'assurer la 2ème place.
    Et ce sont les monégasques qui se sont imposés grâce à un doublé de Rony Lopes (0-1, 21e et 0-2, 71e) et un de Jordi Mboula (0-3, 90e+3) qui a inscrit le 1033e et dernier but de la saison de L1.
    Le troyen Tristan Dingomé, blessé de longue date, aura manqué à son équipe qui n'a su assurer le maintien sans lui.

     3-2 

    Victoire obligatoire aussi pour Lyon (3e) et Nice (6e).
    Les lyonnais pour s'assurer la 3ème place et la Ligue des Champions, les niçois pour aller en Ligue Europa.
    Les "Aiglons" ont pris l'avantage sur un but de l'ancien de l'OL, Pléa (0-1, 18e), les rhôdaniens ont égalisé à la reprise par Depay (1-1, 48e), pris l'avantage sur un coup-franc de ce même Depay (2-1, 65e) avec l'aide du mur qui a sauté, laissant le cuir passer en dessous, et creusé l'écart encore par Depay sur un ballon piqué (3-1, 86e).
    L'OL se fera peur jusqu'au bout, avec le nouveau but de Pléa (3-2, 89e) en fin de temps règlementaire.
    Pour l'OGCN, Allan Saint-Maximin a été remplacé à la 78e, Nampalys Mendy est resté sur le banc.

     2-1 

    Trois jours après sa finale perdue de Ligue Europa, Marseille (4e) devait battre Amiens (12e) et espèrer un faux-pas de Lyon.
    Grâce à deux buts rapides de Sanson (1-0, 10e) et de Mitroglou (2-0, 18e), et malgré la réduction du score de Konaté (2-1, 30e), l'OM était passé devant l'OL jusqu'au doublé de Depay, mais n'avait plus son destin entre ses pieds.
    Pour ce dernier match, Lucas Ocampos a joué les 90 minutes, Valère Germain est entré à la 71e, Aymen Abdennour est resté sur le banc phocéen.
    Côté picard, qui a terminé à 10 après le rouge de Monconduit (55e), Serge Gakpé est entré en jeu à la 58e, Lacina Traoré était blessé.

     1-1 

    Pour s'assurer la 5ème place, il ne fallait qu'un poinr à Rennes (5e) face à Montpellier (9e).
    Et ce point a été acquis pour Sabri Lamouchi et son équipe grâce aux deux buts de Hunou (1-0, 13e) et de Mbenza (1-1, 17e).
    L'héraultais Souleymane Camara n'a pas joué, blessé.

     0-4 

    Sans surprise, Metz (20e) démobilisé a été balayé par Bordeaux (7e) qui devait l'emporter pour doubler Nice et se qualifier pour la Ligue Europa.
    Braithwaite (0-1, 11e), Malcom (0-2, 17e), Kamano (0-3, 44e) et De Préville (0-4, 78e) ont scoré pour les Girondins de Jaroslav Plasil (entré à la entré 67e) et de Soualiho Meïté.
    Titulaire à Metz, Emmanuel Rivière a joué les 90 minutes.

     5-0 

    Saint-Etienne (8e) devait cartonner Lille (15e) pour espèrer la Ligue Europa, mais il fallait ensuite un gros concours de circonstances.
    Si elles ne sont pas arrivées, l'ASSE de Stéphane Ruffier a balayé les nordistes grâce à des buts de Bamba (1-0, 7e), un triplé de Hamouma (2-0 13e, 3-0 40e et 4-0 61e) et un csc de l'ancien "Vert" Malcuit (5-0, 66e).
    Dans les rangs du LOSC, pas de Farès Bahlouli (écarté) mais Kévin Malcuit et Kouadio Yves Dabila ont joué toute la partie en défense.

     1-0 

    Nantes (10e) et Claudio Ranieri terminent par une victoire contre Strasbourg (16e), avec un but de son capitaine Dubois (1-0, 32e) qui quitte le club pour Lyon.
    Curieusement, Dubois a inscrit 3 buts cette saison, mais 2 contre les alsaciens.

     2-1 

    Ppur éviter la relégation, Toulouse (18e) devait s'imposer face à Guingamp (11e).
    Chose faite grâce aux buts de Gradel (1-0, 59e) et Sanogo (2-0, 63e), même si Grenier a réduit l'écart sur un coup-franc direct (2-1, 66e).
    Corentin Jean (TFC) et Marc-Aurèle Caillard (EAG) ont assisté à la rencontre depuis leurs bancs respectifs.

     2-1 

    Match sans enjeu, sinon le classement, entre Dijon (13e) et Angers (14e).
    Chez eux, les bourguignons se sont imposés grâce à un csc de Capelle (1-0, 22e) et un but de Tavares (2-1, 75e) contre un but de Tait (1-1, 53e).
    Les angevins étaient venus sans Thomas Mangani.

    Le classement des buteurs est remporté par Cavani (Paris S.G.) avec ses 28 buts.
    Il devance Thauvin (Marseille) avec 22 buts, Depay (Lyon) et Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts complètent le podium.
    Suivent :
    - Balotelli (Nice), Diaz (Lyon), Radamel Falcao (AS Monaco), Fékir (Lyon) avec 18 buts.
    - Toko Ekambi (Angers) avec 17 buts.
    - Pléa (Nice) avec 16 buts,
    - *Rony Lopes (AS Monaco) et Roux (Metz) avec 15 buts,
    - 4 joueurs dont Mbappé (Paris S.G.) avec 13 buts,
    - 3 joueurs avec 12 buts,
    - 4 joueurs avec 11 buts,
    - 2 joueurs avec 10 buts,
    - 6 joueurs avec 9 buts dont Germain & Ocampos (Marseille),
    - 7 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Stevan Jovetic (AS Monaco),
    - 8 joueurs avec 7 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco),
    - 7 joueurs à 6 buts,
    - 17 joueurs à 5 buts dont Rivière (Metz),
    - 19 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco),
    - 31 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco), Gakpé (Amiens) et Saint-Maximin (Nice),
    - 37 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar, Djibril Sidibé & Moussa Sylla (AS Monaco), Camara (Montpellier), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 88 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, Jordi Mboula, João Moutinho, Andrea Raggi & Almamy Touré (AS Monaco), Bahlouli (Lille), Jean (Toulouse), Meïté (Bordeaux).
    - 34 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM, et 3 par Da Silva (Caen).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 38ÈME JOURNÉE, TROYES - MONACO : 0-3
    (19/05/2018)

    Monaco s'impose à Troyes et sera en C1 la saison prochaine

    L'AS Monaco a remporté le dernier match de la saison, à Troyes, sur le score de 3-0 grâce à un doublé de Rony Lopes (0-1, 21e et 0-2, 71e) et un but de Jordi Mboula (0-3, 90e+3).

    Pour sa dernière composition de la saison, Leonardo Jardim a mis Bongiovanni et Fernandez en tribune. Il fait confiance à l'équipe qui a remporté le dernier match avec Djibril Sidibé qui remplace Touré, pour reprendre du temps de jeu avant la Coupe du Monde et jouer face à son club formateur.

    Les deux équipes ont besoin de la victoire, et le match est débridé.
    - Centre de Nivet, tête plongeante de Suk au premier poteau, dévié par le bout du pied de Jemerson dans son dos. Corner (3e).
    - Interception de Lopes dans les 30m monégasques. Le portugais remonte tout le terrain plein axe et donne pour Sylla un peu sur la droite dans la surface. Feinte de frappe du droit, crochet et frappe du gauche, légèrement déviée par le mollet d'Hérelle. Zelazny repousse des jambes sur un de ses défenseurs, au milieu de 2 attaquants de l'ASM (6e).
    - Tir de Fabinho dans la surface côté droit. Capté par le gardien de l'ESTAC (7e).
    - Centre de Moutinho côté droit pour Sylla, devancé par Zelazny qui coupe et capte au premier (8e).
    - Corner, tête de Giraudon aux 6m au second poteau. Au-dessus (13e).
    - Centre pour Suk au second poteau, qui contrôle de la poitrine et reprend à bour portant. Subasic repousse, mais l'arbitre siffle (main ? hors-jeu ?) et rend le ballon à l'ASM (13e).

    Monaco prend progressivement le jeu à son compte et Troyes s'approche de moins en moins de la surface asémiste.
    - Tir de Grandsir des 20m, pour les bras de Suba (16e).
    - Débordement et centre de Lemar pour Lopes aux 6m au premier poteau. Zelazny repousse (17e).
    - Touche monégasque pour Sylla le long de la ligne de sortie de but qui met en retrait et en l'air. Le ballon arrive sur Fabinho à 25m, qui trouve parfaitement Tielemans à l'entrée de la surface dans l'axe, qui contrôle et frappe. Zelazny repousse sur sa gauche, sur Rony Lopes qui reprend, croise sa reprise et prend le portier aubois qui se précipitait à son premier poteau à contre-pied (0-1, 21e).

    L'ASM a pris l'avantage et cherche à doubler la mise avant la pause.
    - Moutinho pour Lemar côté gauche, qui rate son centre pour Sylla qui se transforme en frappe au premier poteau. Zelazny est attentif et capte (26e).
    - Balle perdue à 35m, qui permet un contre de l'ASM avec Sylla qui ne joue pas avec ses partenaires le surnombre et tire de loin. Au-dessus (29e).
    - Subasic contre Ben Saada dans un angle très fermé côté gauche. Sur le corner, Azamoum trouve la tête décroisée de Suk, aux 6m, qui frôle le montant opposé, libre de tout marquage (30e).
    - Tir flottant de Youri Tielemans de 25m un peu sur la droite, qui retombe sur l'équerre gauche de Zelazny, battu (39e).
    - Coup-franc de Lemar à 23m un peu sur la droite. Zelazny claque sous sa barre (44e).

    Au retour des vestiaires, pas de changement. L'ASM gère son avance.
    - Lopes récupère un ballon dans la surface en pressant Traoré et frappe. Il est contré par un défenseur, retente sa chance mais cette fois c'est Zelazny qui repousse dans l'axe sur Moussa Sylla qui reprend. Zelazny repousse encore (52e).
    - Troyes se réveille un peu avec l'entrée de Pelé (63e), qui centre après un corner joué en retrait, pour le retourné de Hérelle aux 6m. Sans puissance, Subasic ramasse le ballon (65e).
    - Remontée de balle avec Tielemans, dans le rond central, qui donne pour Sidibé côté droit, qui fait de même avec Rony Lopes plus dans l'axe. Le portugais se retourne en contrôlant, résistant au tacle d'Hérelle et se retrouve loin de tout marquage à 25m du but, plein axe. Il s'avance aux 20m, frappe fort à ras de terre et trouve le petit-filet gauche de Zelazny, battu (0-2, 71e).
    - Tir de Pelé de 20m à ras de terre, sur Subasic (77e).
    - Une-deux entre Sidibé et Lopes, qui met le défenseur formé à Troyes en position de frappe. Son ballon enroulé du droit rase le montant opposé (78e).
    - Tir des 30m de Tielemans, repoussé par les poings de Zelazny (79e).

    Pour les 10 dernières minutes du match, les entraineurs effectuent des changements. Après Niane (72e), c'est le jeune Mbeumo (80e) qui entre. Leonardo Jardim effectue son premier remplacement en faisant entrer Radamel Falcao à la place de Sylla (80e).
    - Vainqueur de la Gambardella il y a quelques jours, Mbeumo s'essaye depuis le flanc gauche. Subasic capte en deux temps (85e).
    - Centre en retrait de Pelé pour Niane, en position idéale dans l'axe de la surface. Il tire au-dessus (86e).

    Djibril Sidibé ne terminera pas le match. Souffrant de crampe, il est remplacé par Touré (86e).
    Monaco est proche du 3-0, sur un centre en retrait de Fabinho pour Falcao, qui reprend du plat du pied et prend Zelazny à contre-pied, mais Hérelle est sur la trajectoire et stoppe involontairement des deux pieds et met le cuir dans ceux de Lemar qui reprend devant Zelazny, au sol, qui arrive encore à détourner le ballon en corner (87e).
    - Contre monégasque avec Falcao qui remonte lentement et donne sur la droite à Jordi Mboula, qui vient d'entrer en jeu à la place de Lopes (90e). Passement de jambes face à Traoré, crochet, accélération et frappe enroulée du gauche qui fait mouche (0-3, 90e+3).

    L'AS Monaco remporte facilement son 24ème match de la saison, conforte la place de dauphin du PSG et se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions.

    Pour plus d'info sur la trente-huitième et dernière journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION TROYES - MONACO (J38)
    (18/05/2018)


    Pour la 38ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (2e) se rend chez le Troyes HSC (19e).

    Ce choc des extrêmes est l'un des rares matches de cette journée où les deux équipes jouent encore quelque chose.
    L'AS Monaco a repris la 2ème place à Lyon, et avec la victoire de l'Atletico Madrid en Ligue Europa, n'a besoin que d'un point pour s'assurer au moins la 3ème place, directement qualificative pour la Ligue des Champions. En cas de défaite, l'ASM pourrait être doublée en cas de victoires conjuguée de Lyon contre Nice et de l'OM contre Amiens.
    Pour l'ESTAC, 19ème avec 1 point de retard sur Toulouse, barragiste, mais avec une différence de buts nettement défavorable (-7), il faut l'emporter contre Monaco.
    A domicile, les aubois peuvent le faire car ils y ont pris 24 de leurs 33 points.
    Ils présentent le bilan de 7 victoires contre Saint-Etienne (2-1 J08), Strasbourg (3-0 J12), Angers (3-0 J14), Amiens (1-0 J18), Lille (1-0 J22), Metz (1-0 J26), Caen (3-1 J35), 3 nuls face à Rennes (1-1 J01), Toulouse (0-0 J05), Dijon (0-0 J24), 8 défaites devant Nantes (0-1 J03), Montpellier (0-1 J06), Lyon (0-5 J10), Guingamp (0-1 J16), Bordeaux (0-1 J20), PSG (0-2 J28), Nice (0-2 J31), Marseille (2-3 J33).

    A l'extérieur, Monaco a été efficace, remportant 8 matches pour 5 nuls et 5 défaites (35 buts marqués et 28 encaissés), et devra confirmer ses bonnes prestations historiques au Stade de l'Aube.
    Contre l'ESTAC et ses prédécesseurs (ASTS, TAF et ATAC) en championnat (L1 et L2), Monaco a remporté la moitié des matches : 10 contre 4 nuls et 6 défaites (31 buts marqués et 25 encaissés).
    La dernière défaite asémiste remonte à janvier 2002 (0-3). Depuis c'est 3 victoires et 2 nuls.

    Pour Leonardo Jardim, «c’est une bonne nouvelle pour la France cette troisième place directement qualificative, car ça offre une place en Ligue des Champions supplémentaire. Mais pour nous, le plus important c’est de conserver cette deuxième place. Il nous reste un match à disputer contre une équipe qui doit se sauver. Il y aura beaucoup d’engagements avec pour chaque équipe, un objectif bien précis.
    Le championnat a été très équilibré et notamment pour les 2e et 3e places. Nous préparons nos matches pour les gagner même si un nul serait suffisant. Mais un nul ne suffira pas pour Troyes. Chaque équipe a besoin de gagner. Troyes a besoin d'une victoire pour espérer se sauver.
    Falcao a la volonté d’aider. C’est un joueur très important pour l’équipe. C’est notre capitaine. Il s’entraine depuis quelques jours déjà. On verra s’il est capable de jouer samedi, 45 ou 90 minutes.
    Djibril Sidibé, lui a besoin d’enchainer. Il s’entraine normalement. Mais pour l’instant l’important, c’est le match à Troyes, qui peut nous qualifier pour la Ligue des Champions. Je suis concentré sur ce match.»
    (Site officiel ASM).

    Jemerson de Jesus Nascimento est revenu sur les hauts et les bas de la saison monégasque, et du bienfait des jeunes ces derniers matches.
    «On a toujours été bien placés cette saison. Nous sommes deuxièmes à nouveau depuis samedi dernier, nous souhaitons donc conserver cette deuxième place. C'est notre priorité. On a connu des hauts et des bas cette saison, mais on s’est battus pour être deuxième à la 37e journée. Ce n’est pas terminé, il reste encore une journée à jouer.
    Il faut garder le positif sur une saison. Nous avons connu une période avec beaucoup de blessés et nous avons plus de mal. Mais de ses difficultés, nous avons réussi à puiser de la force. Cela a permis aussi à des jeunes d’émerger comme Sylla et Serrano lors de ces dernières journées, et il faut les remercier pour ça. Aujourd'hui ils aident bien l’équipe à atteindre ses objectifs.»
    (Site officiel ASM).

    A Troyes, Leonardo Jardim est privé de Ghezzal et Raggi, suspendus.
    Convoqués pour la Coupe du Monde, Moutinho, Falcao, Lemar et Sidibé sont bien là dans le groupe de 20 joueurs. Pour ce dernier natif de Troyes, il va pouvoir fêter sa convocation avec sa famille et son club formateur.

    Le coach de l'ESTAC, Jean-Louis Garcia, déplore l'absence de Darbion, blessé, et compte sur l'appui de ses supporters.
    «Darbion s'est lourdement blessé. On veut qu'il puisse revenir en L1 l'année prochaine, c'est une motivation supplémentaire. On a envie, aussi pour lui, de passer l'obstacle monégasque.
    Ça fait un moment qu'on joue les matches comme des matches de Coupe. Le match aller contre Monaco nous laisse penser qu'on a les moyens de poser des problèmes à cette équipe. Il n'y a plus de calculs à faire. Il faut jouer ce match sans arrière-pensée, et être au maximum. Il faudra jouer de façon rationnelle, être capable de bousculer notre adversaire dans le jeu, en mettant beaucoup d'enthousiasme. Les 11 joueurs devront avoir envie d'attaquer, et de récupérer le ballon avec un appétit féroce. Je n'ai aucun doute sur la motivation et l'engagement de mes joueurs. Il faut qu'on ait un brin d'efficacité supplémentaire. Sur un match, on sait que tout est possible.
    Je tiens à dire que nos supporters ont été extraordinaires contre Caen. Après l'ouverture du score de l'adversaire, ils ont toujours été avec nous, il nous ont portés vers la victoire. Le 12eme homme est une source d'énergie supplémentaire. Nos supporters seront précieux demain.»
    (Site officiel ESTAC).

    Tristan Dingomé, blessé de longue date, n'est pas dans les 18 aubois convoqués.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Troyes.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Fernandez, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Serrano, Sidibé, Touré, Bongiovanni, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Diakhaby, Falcao, Mboula, Pellegri, Sylla.

    Pour Troyes : Diouf, Zélazny, Cordoval, Giraudon, Hérelle, Obiang, Traoré, Vizcarrondo, Azamoum, Bellugou, Ben Saada, Confais, Nivet, Pelé, Grandsir, Mbeumo, Niane, Suk.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LES EX-MONÉGASQUES EN LIGUE EUROPA
    (16/05/2018)



    Leurs performances lors en finale

    Ils étaient 3 anciens de l'ASM à pouvoir disputer la finale de la Ligue Europa 2017-18.
    Retrouvons leurs performances.

  • A Lyon, l'Atletico Madrid affrontait Marseille.
    Pas d'Aymen Abdennour sur la feuille de match, mais Lucas Ocampos et Valère Germain ont été titularisés.
    Ce dernier a même eu la première grosse occasion du match, mais seul face à Oblak, Germain a tiré au-dessus (4e).
    La leçon de réalisme a été donnée par les "matelassiers", qui ont ouvert le score en profitant d'une défensive payée cash, après un mauvais contrôle de Zambo Anguissa sur une passe de Mandanda, Griezmann gagne son face-à-face (1-0, 21e).
    A la reprise, la deuxième action espagnole fait encore mouche, toujours par le mâconnais Griezmann (2-0, 49e).
    Payet sorti blessé en première période, les deux autres changements phocéens concernent les ex de l'ASM. Ocampos (55e) et Germain (74e) cèdent leurs places, et sont sur le banc quand Mitroglou est proche de sauver l'honneur. Sa tête est repoussée par le poteau droit madrilène (81e).
    Ils voient aussi le dernier but de Gabi (3-0, 89e).

    L'Atletico Madrid remporte sa 3ème Ligue Europa, et grâce à cette victoire, qualifie le 3ème de L1 pour les poules de la Ligue des Champions, l'Atletico étant déjà qualifié par son championnat.

    L'AS Monaco n'a donc plus besoin que d'un point à Troyes, pour s'assurer au moins la 3ème place en phase de poules la saison prochaine, pour être sûr de rester devant l'OM (4e).


  • Tous les résutats de la Ligue Europa 2017-18.

    LES RÉACTIONS DE MONACO - SAINT-ETIENNE (1-0)
    (12/05/2018)

    Leonardo Jardim
    «Cette victoire, c'est justice. Seulement ça ! Principalement sur la deuxième période durant laquelle Monaco a fait un jeu pour gagner. On a bien fait tourner le ballon, malheureusement Ruffier a fait deux ou trois très gros arrêts. Je l'ai d'ailleurs félicité après le match.
    Dans le football, c'est comme ça. La justice arrive souvent, même en toute fin de match. Après une première période très équilibré, Monaco a été plus fort. Je retiens aussi la bonne attitude de mes joueurs tout au long du match. Le plus important était de gagner et de prendre trois points. Mais attention, rien n'est fini. On a un avantage, comme on l'avait avant et comme on l'a perdu aussi. Il faut rester la tête sur les épaules. Ce qui est certain, c'est que si on gagne le prochain match à Troyes, c'est bon.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Jean-Louis Gasset
    «Le football est cruel ce soir pour nous, même si on a manqué de maitrise technique. Mais être efficace en football, c'est un métier. Quand on ne marque pas en contre, c'est comme ça. Je note aussi qu'il y a eu quelques frappes où le gardien de Monaco a été exceptionnel. Tout comme Ruffier d'ailleurs. Mais à la vue des autres résultats, je me dis que, même si on avait pris un point à Monaco, ce qui aurait été un exploit, on n'aurait pas avancé beaucoup. Ce soir, il y a quand même un ou deux résultats surprenants.
    (Sur la défaite du Paris SG) Les grands clubs, quand ils ont tout gagné et en année de Coupe du monde, cela peut se comprendre. Et avec la blessure de Daniel Alves, on est inquiet. Moi, je retiens le courage de mes joueurs sur ce match à Monaco. On va jouer notre dernier match pour le gagner, faire la fête avec nos supporters. Un mot sur les supporters, le staff et les joueurs sont fiers d'eux. Je les félicite pour leur comportement exemplaire. Ils sont venus à 200, on les a empêchés d'entrer. Ils sont repartis sans faire de problème.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Fabio Henrique Tavares «Fabinho»
    «Je viens de voir le résultat à Strasbourg, tout est parfait pour nous dans cette journée. Il faut profiter, les supporters sont venus nombreux. C'est bien de gagner un match comme cela en marquant à la fin. On est heureux, il faut profiter de ces moments-là. Il faudra bien travailler cette semaine, il reste un dernier match important face à Troyes, le championnat n'est pas terminé.
    On est heureux de gagner et de regagner la deuxième place. On a le sentiment du devoir accompli, on a tout donné, les supporters nous demander la victoire c'est le cas aujourd'hui. 1-0, c'est juste mais c'est parfait. C'est mon dernier match au Louis-II pour cette saison. Le futur c'est Troyes, pour le reste on verra après.»
    (Micro Canal+)

    «On attaque dans tous les sens, mais on se dit que la balle ne va pas rentrer. Ruffier a fait de grands arrêts. Quand il y a eu le pénalty, je n'étais pas tranquille. Je me suis dit "il faut marquer, sinon on est mort". C'était très important. Quand c'est difficile comme ça, cela donne des émotions. C'est spécial. On a d'ailleurs bien fêter ça dans les vestiaires. C'est une journée parfaite pour nous d'autant que j'ai appris que Strasbourg avait marqué à la 95e minute. Maintenant, on est 2e et on a notre destin entre nos mains. Il faudra gagner à Troyes.
    (Concernant la finale de la Ligue Europa). Je supporte mon pote Germain et Ocampos que j'ai connus ici. Mais bon... Si l'Atletico gagne, c'est comme ça...
    (Concernant la blessure de Daniel Alves et une éventualité de disputer la Coupe du monde) J'espère qu'il se remettra bien de cette blessure. Je ne sais pas si ça peut me donner une opportunité. Moi, je suis prêt.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Paul-Georges Ntep
    «C'est cruel parce que l'on a fait les efforts, on a eu les situations en milieu de deuxième mi-temps. Au final, on se fait crucifier, par rapport aux efforts que l'on a fournit sur la deuxième partie de saison c'est rageant de finir comme ça. Tant mieux pour les équipes qui ont gagnés, nous on a fait le travail pendant 3-4 mois. Maintenant c'est rageant de finir comme ça la dernière ligne droite, on laisse des points comme le week-end dernier où aujourd'hui. Il nous reste un dernier match à domicile devant nos supporters, on va essayer de finir en beauté devant eux.» (Micro Canal+)

    LIGUE 1, 37ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (12/05/2018)
    Les résultats de la 37ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les résultats de la Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     3-3 

    Avancé vendredi à 20h45 en raison de la finale de Ligue Europa, le match entre Guingamp (11e) et Marseille (4e) pouvait permettre aux phocéens de grimper sur la 2ème marche du podium en cas de victoire.
    Et c'était plutôt bien parti avec un but rapide de Germain (0-1, 2e) et un autre de Thauvin (0-2, 14e).
    Avant la pause, les bretons reviennent dans la partie par Grenier (1-2, 42e) qui marque après que Briand ait trouvé la barre.
    A la reprise, l'EAG bénéficie d'un pénalty pour une main d'Ocampos, que transforme Grenier pour l'égalisation (2-2, 52e).
    Les guingampais vont prendre l'avantage, sur un pénalty double-peine qui vaut un rouge à Mandanda (66e), que transforme Briand (3-2, 70e).
    A 10 contre 11, l'OM a la ressource pour revenir par l'inévitable Thauvin (3-3, 71e), terminera même à 9 avec la blessure de Sarr, en ayant encore des occasions pour l'emporter.
    De retour sur le banc guingampais, Marc-Aurèle Caillard a suivi le match avec les remplaçants, à quelques mètres de son adversaire Aymen Abdennour.
    Titulaires, Lucas Ocampos a été remplacé à la 73e, Valère Germain a cédé sa place à la 69e à Pelé qui rentrait dans les buts.

     0-2 

    Samedi à 21h, Paris S.G. (1er) qui ne jouait plus rien a perdu à domicile contre Rennes (5e), qui jouait sa qualification en Ligue Europa.
    L'équipe de Sabri Lamouchi s'est imposée avec deux buts de Bourigeaud sur pénalty (0-1, 52e) et de Hunou (0-2, 71e).
    Dans les rangs parisiens Layvin Kurzawa est resté sur le banc, Kylian Mbappé a joué l'intégralité du match.

     3-2 

    Match à enjeu entre Strasbourg (17e) et Lyon (2e), pour le maintien et la qualification en Ligue des Champions.
    Les alsaciens ont ouvert le score sur une erreur défensive concrétisée par Bahoken (1-0, 22e), mais en seconde période, les lyonnais se sont réveillés pour égaliser sur un pénalty de Fékir (1-1, 50e) et prendre l'avantage sur un but d'Aouar (1-2, 73e).
    Le RCSA s'est jeté vers l'avant pour revenir, et y est parvenu sur une tête de Da Costa en toute fin de match (2-2, 88e), avant d'arracher la victoire sur un magnifique coup-franc de Liénard (3-2, 90e+4).

     1-0 

    L'AS Monaco (3e) a profité de ce faux-pas lyonnais en venant à bout de Saint-Etienne (6e) grâce à un pénalty dans le temps additionnel, transformé par l'inévitable Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (1-0, 90e+1) qui inscrit là sont 17ème pénalty (100% de réussite en L1).
    Stéphane Ruffier a longtemps retardé l'échéance par ses arrêts, mais n'a rien pu faire sur cette dernière action.
    Le monégasque Rachid Ghezzal a été expulsé après le coup de sifflet final pour des mots envers l'arbitre.

     4-1 

    Nice (7e) s'est rapproché de l'Europe en venant facilement à bout de Caen (15e), avec un rapide doublé de Balotelli sur une frappe de loin (1-0, 3e) et sur pénalty (2-0, 11e).
    Saint-Maximin (3-0, 36e) puis Séri (4-0, 72e) ont réjouté d'autres buts pour les "Aiglons", avant que les normands réduits à 10 après le rouge de Diomandé (54e) ne sauvent l'honneur par Kouakou (4-1, 76e).
    Le niçois Allan Saint-Maximin et le malherbiste Youssef Aït Bennasser, qui se sont croisés lors de la préparation d'avant-saison à La Turbie, ont joué toute la partie.
    Nampalys Mendy est lui resté sur le banc.

     1-1 

    Montpellier (8e) et Troyes (19e) se sont quittés sur un nul 1-1, Cozza (1-1, 58e) répondant à Azamoum (0-1, 31e).
    Ce résultat laisse une dernière chance à l'ESTAC, qui devra l'emporter lors de l'ultime journée... contre l'ASM, pour espèrer encore se maintenir en L1 par le biais des barrages.
    Ni l'héraultais Souleymane Camara, ni l'aubois Tristan Dingomé n'étaient sur la feuille de match.

     4-2 

    Le derby de la Garonne a logiquement tourné en faveur de la meilleure équipe, Bordeaux (9e) qui a dominé Toulouse (18e) qui se dirige vers les barrages.
    Les hauts-garonnais ont pourtant ouvert le score par Sylla (0-1, 29e), mais l'ancien du TFC Braithwaite a inscrit un doublé (1-1, 38e et 2-1, 49e).
    Lerager (3-1, 73e) et Malcom (4-1, 78e) ont alourdi l'addition, même si Diop a réduit l'écart dans les dernières secondes (4-2, 90e).
    Chez les girondins, Soualiho Meïté et Jaroslav Plasil ont été titularisés, le tchèque a été remplace à la 81e.
    Le toulousain Corentin Jean est entré à la 72e.

     0-2 

    Le derby du Val de Loire a tourné en faveur de Nantes (10e) qui se déplaçait à Angers (14e).
    Les joueurs de Claudio Ranieri se sont imposés sur des réalisations de Lima (0-1, 50e) et Coulibaly (0-2, 62e).
    L'angevin Thomas Mangani a été remplacé à la 74e.

     2-1 

    Lille (16e) a obtenu son maintien en battant Dijon (12e).
    Les bourguignons ont ouvert le score par Kwon (0-1, 11e), Mothiba a renversé la situation avec un doublé (1-1, 18e et 2-1, 45e+1) sur deux centres de Kévin Malcuit, remplacé à la 69e.
    Kouadio Yves Dabila a joué les 90 minutes en défense, Farès Bahlouli était lui écarté.

     2-0 

    Match sans enjeu entre Amiens (13e) et Metz (20e), qui a logiquement tourné chez les picards qui fêtaient leur maintien.
    Les partenaires de Serge Gakpé (resté sur le banc) et de Lacina Traoré (blessé) se sont imposés sur un pénalty de Manzala (1-0, 21e) et un csc de Selimovic (2-0, 86e).
    Emmanuel Rivière a joué tout le match pour les lorrains.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) est en tête avec ses 28 buts.
    Il devance :
    - Thauvin (Marseille) avec 22 buts,
    - Neymar (Paris S.G.) avec 19 buts,
    - Balotelli (Nice), Diaz (Lyon), Radamel Falcao (AS Monaco), Fékir (Lyon) avec 18 buts.
    - Toko Ekambi (Angers) avec 17 buts.
    - Depay (Lyon) avec 16 buts.
    - Roux (Metz) avec 15 buts,
    - Pléa (Nice) avec 14 buts,
    - 4 joueurs dont *Rony Lopes (AS Monaco) et Mbappé (Paris S.G.) avec 13 buts,
    - 2 joueurs avec 12 buts,
    - 6 joueurs avec 11 buts,
    - 2 joueurs avec 10 buts,
    - 4 joueurs avec 9 buts dont Germain & Ocampos (Marseille),
    - 6 joueurs avec 8 buts dont Keita Baldé & Stevan Jovetic (AS Monaco),
    - 10 joueurs avec 7 buts dont Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (AS Monaco),
    - 6 joueurs à 6 buts,
    - 16 joueurs à 5 buts dont Rivière (Metz),
    - 19 joueurs à 4 buts dont Guido Carrillo (AS Monaco),
    - 32 joueurs à 3 buts dont Kamil Glik & Adama Traoré (AS Monaco), Gakpé (Amiens) et Saint-Maximin (Nice),
    - 39 joueurs à 2 buts dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Jemerson de Jesus Nascimento, Thomas Lemar, Djibril Sidibé & Moussa Sylla (AS Monaco), Camara (Montpellier), Kurzawa (Paris S.G.), Mangani (Angers),
    - 87 joueurs à 1 but dont Jorge Marco de Oliveira Moraes, João Moutinho, Andrea Raggi & Almamy Touré (AS Monaco), Bahlouli (Lille), Jean (Toulouse), Meïté (Bordeaux).
    - 32 buts ont été marqués contre-leurs-camps, dont 2 pour l'ASM, et 3 par Da Silva (Caen).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    CHAMPIONNAT 37ÈME JOURNÉE, MONACO - SAINT-ETIENNE : 1-0
    (12/05/2018)

    Monaco arrache la victoire et repasse deuxième

    L'AS Monaco a remporté une victoire très importante contre Saint-Etienne, dans l'optique de la qualification directe en Ligue des Champions, sur un pénalty transformé dans le temps additionnel par Fabio Henrique Tavares «Fabinho» (1-0, 90e+1), qui trompait enfin Ruffier, qui avait jusque-là maintenu son équipe dans le match.

    Pour la rencontre, Leonardo Jardim fait confiance à l'équipe qui a battu Caen, renforcé par les retours de suspension de Jemerson et Fabinho qui remplacent Raggi blessé et N'Doram poussé sur le banc aux côtés de Sidibé et Falcao. Adama Diakhaby est le 19ème homme.
    Pour l'ASSE, Jean-Louis Gasset aligne 5 défenseurs pour contrecarrer l'ASM, avec trois axiaux et deux latéraux chargés de porter le surnombre lors des contre-attaques.

    Le début de rencontre est assez pauvre en occasion, avec une de chaque côté lors des 25 premières minutes :
    - Passe en retrait de Silva mal ajustée, interceptée par Moussa Sylla. Dans un angle fermé côté droit, il n'a pas de soutien dans l'axe et ne peut que tenter sa chance. Il est contré par Perrin, Ruffier capte le ballon lobé sur sa ligne (4e).
    - Centre de Silva côté gauche, en retrait pour Cabella dans la surface, qui ouvre trop son plat du pied droit. Ça passe devant le but (14e).

    La rencontre devient plus plaisante à partir de la demi-heure, avec des occasions plus nombreuses.
    - Silva est lancé coté gauche, crochète Touré pour frapper du droit, fort au premier poteau. Subasic détourne puis capte (29e).
    - Réponse monégasque par une frappe de 25m de Moutinho, au-dessus de la lucarne gauche de Ruffier (29e).
    - Tir enrouléde Lopes des 25m côté gauche. Encore au-dessus (30e).
    - Corner de Moutinho pour les 6m où Jemerson dévie du haut du crâne. Le ballon passe devant le but (39e).
    - Tir de Perrin des 25m, contré par Fabinho. Le ballon est fort et retombe derrière la barre de Subasic (43e).
    - Coup-franc lointain pour la tête piquée de Glik au second poteau, qui rase le montant. Un coup-franc est sifflé contre l'ASM (45e).

    A la reprise, pas de changement si ce n'est que l'ASM joue plus dans le camp stéphanois pour chercher la victoire. A la pause, Lyon est mené 1-0 à Strasbourg, et une victoire monégasque serait une excellente opération.
    - Monaco réclamera un pénalty pour une faute de Théophile-Catherine, qui pousse Rony Lopes en se retournant dans la surface. R.A.S. pour Mr Bastien (52e).
    - Passe de Tielemans pour Lopes à l'entrée de la surface. Sa frappe à ras de terre, en passant devant Silva, est en plein milieu dans les jambes de Ruffier qui avait anticipé la frappe enroulé poteau opposé. Il repousse du pied (58e).
    - Saint-Etienne attend le contre pour se montrer dangereux, avec un tir enroulé de Cabella des 18m. Suba se détend et repousse (62e).
    - Centre de Serrano après que le ballon soit sorti en sortie de but, pour la tête de Sylla. Au-dessus (63e).

    Deux changements pour les "Verts", avec les remplacements de Ntep et Diousse pour les entrées d'Hamouma et Monnet-Paquet (64e). Ils se montrent aussitôt sur un contre où Hamouma décale Bamba côté gauche, qui crochète et frappe fort au premier poteau. Le ballon prend la direction de Danijel Subasic, qui détourne du talon droit (66e).
    Le cuir n'est pas dégagé et revient dans la surface sur un centre de Debuchy pour la talonnade de Cabella. Contré en corner (66e).

    Leonardo Jardim effectue aussi deux remplacements. Djibril Sidibé retrouve les pelouses en remplaçant Touré, Ghezzal substitue numériquement Lopes (68e).

    Lyon menant maintenant à Strasbourg (1-2), avec ce nul l'ASM laisse s'échapper la 2ème place. Il faut une victoire, et Monaco pousse.
    - Corner de Lemar tiré de la droite, pour la tête décroisée aux 6m de Jemerson lancé. Bamba qui couvre le second poteau repousse sur la ligne sans qu'il soit possible de dire si le ballon est renté ou pas en raison de l'absence de la Goal Line Technlogy depuis 6 mois (71e).
    - Glik contre une frappe d'Hamouma à l'angle des 6m côté droit (75e).
    - Tir de Sidibé décalé par une tête de Sylla. Sa volée rase la lucarne au premier poteau (79e).

    Dernier remplacement du match pour l'ASM, Pietro Pellegri remplace Tielemans (80e), pour une option encore plus offensive.
    - Coup-franc de 30m de Lemar. Ruffier repousse le ballon flottant devant lui, où jaillit Sylla qui reprend. Ruffier est encore à la parade (83e).
    - Pellegri passe Debuchy en puissance côté droit, mais centre trop en retrait pour Sylla et pas assez pour un autre partenaire (87e).
    - Nouveau centre de la gauche. Perrin coupe au premier poteau et met en corner, mais a été proche du csc (87e).
    - Centre-tir de Lemar dans un angle fermé côté gauche. Ruffier, attentif, repousse au premier poteau. Le cuir revient sur Lemar qui saute pour le contrôler et se fait faucher en l'air par Debuchy. Cette fois, Mr Bastien montre le point de pénalty (90e).

    Dans le même temps, Strasbourg égalise contre Lyon (2-2, 88e), et Monaco a l'opportunité de passer devant l'OL au classement si Fabio Henrique Tavares «Fabinho» transforme son 17ème pénalty en L1 (100 % réussite jusque-là).
    Le milieu brésilien frappe fort à ras de terre au ras du poteau gauche de Stéphane Ruffier, pris à contre-pied (1-0, 90e+1).
    Ce but important est aussi le 3300ème de l'AS Monaco dans l'élite française.
    Il avait déjà inscrit le 3100ème sur pénalty contre le PSG pour la dernière défaite du PSG à domicile en L1 avant ce soir...

    Soirée parfaite pour l'AS Monaco, qui remporte trois précieux points pour mettre l'OM à 3 longueurs et Lyon à 2, car les lyonnais ont finalement perdu 3-2 à Strasbourg sur un coup-franc à la 90e+4.
    Dernier match de la saison à Troyes, qui devra l'emporter pour espèrer être barragiste. Une victoire monégasque, et la deuxième place de L1 sera dans la poche.
    Ce sera sans Andrea Raggi, blessé ce soir et suspendu. Rachid Ghezzal, expulsé après le match pour des mots envers l'arbitre, sera aussi absent.

    Pour plus d'info sur la trente-septième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION MONACO - SAINT-ETIENNE (J32)
    (11/05/2018)


    Pour la 37ème journée du championnat de Ligue 1 2017-18, l'AS Monaco FC (3e) reçoit l'AS Saint-Etienne (6e).

    Après sa série de mauvais résultats, terminée à Caen par une victoire 2-1 grâce à un doublé de son jeune attaquant Moussa Sylla, l'AS Monaco doit terminer sa saison au Louis-II par une victoire sur l'AS Saint-Etienne, qui vient aussi chercher un résultat pour tenter de se qualifier en Ligue Europa la saison prochaine.

    Les "Verts" ont connu une désillusion dimanche dernier à domicile contre Bordeaux, et doivent récupérer des points, face à des monégasques qui ne montrent pas grand chose depuis 1 mois.
    Si l'ASM a largement dominé l'ASSE à l'aller (victoire nette 4-0), les stéphanois n'ont plus rien à voir avec cette équipe de la première phase : nouveau président, nouvel entraîneur et nouveaux joueurs qui ont fait passer le club de la 16ème place à la 6e.
    Sur cette phase retour, un seul point sépare les deux clubs (33 pour l'ASM avec 9 victoires, 6 nuls et 2 défaites - 32 pour l'ASSE avec 9 victoires, 5 nuls et 3 défaites), et ça s'annonce encore compliqué pour les asémistes, qui éprouvent des difficultés à domicile contre les "Verts", même avec 3 victoires et 1 nul sur les 4 dernières saisons (au total, 21 victoires monégasques, 15 nuls et 13 défaites, 68 buts marqués et 56 encaissés).

    Pour l'emporter, Monaco devra confirmer ses statistiques à domicile avec 14 victoires, 3 nuls et 1 défaite (46 buts marqués et 17 encaissés) face à Saint-Etienne qui a perdu un match sur deux, mais aucun depuis le 21 janvier (série de 5 victoires et 2 nuls), mais c'était sur la Côte à Nice.
    Le bilan à l'extérieur de l'ASSE est de 7 victoires hors de ses bases à Caen (0-1 J02), Dijon (0-1 J06), Amiens (0-2 J24), Angers (0-1 J26), Nantes (0-3 J31), Strasbourg (0-1 J33), Montpellier (0-1 J35), 3 nuls à Toulouse (0-0 J11), Lyon (1-1 J27) et Rennes (1-1 J29), 8 défaites à Paris (3-0 J04), Troyes (2-1 J08), Lille (3-1 J13), Bordeaux (3-0 J15), Marseille (3-0 J17), Guingamp (2-1 J19), Metz (3-0 J21), Nice (1-0 J22).

    Pour ce match, Leonardo Jardim récupère ses 3 suspendus Jemerson, Fabinho et Diakhaby, mais est toujours privé de Benaglio, Traoré, Jorge, Jovetic, Baldé.
    Si Sidibé et Falcao sortent de l'infirmerie et sont présents dans le groupe de 19 joueurs convoqués, Andrea Raggi est absent de dernière minute (contusion cuisse), comme Gabriel Boschilia (écarté).

    Le coach des stéphanois, Jean-Louis Gasset est revenu sur la défaite de son équipe contre Bordeaux, et espère l'emporter à Monaco.
    «On a analysé notre contre-performance face à Bordeaux pour savoir pourquoi on a été aussi amorphes. On est arrivés à la conclusion que nos joueurs les plus expérimentés et ceux arrivés à la trêve n'étaient pas enclin à jouer l'après-midi à 15 h avec une forte chaleur. J'aurais peut-être dû apporter un peu plus de sang frais mais comme on sortait d'une victoire acquise à Montpellier avec beaucoup de coeur, je n'ai pas voulu effectuer de changement. Après cette analyse, on a basculé dans la préparation des deux derniers matches, dont celui de Monaco.
    Ce n'est qu'une défaite après 13 bons résultats. Ce match contre Bordeaux ne doit pas effacer ce qu'on a fait de bien jusque-là. Il nous reste encore deux matches extraordinaires à jouer et le premier sera à Monaco. A l'extérieur, on est sur 5 victoires et 2 matches nuls, on a quand même des références même si Monaco reste Monaco. C'est le champion de France en titre, avec de très grands joueurs qui ne lâchent pas et qui sont capables de marquer dans les dernières minutes comme ils l'ont fait à Caen. De notre côté, on a fait nul à Lyon et tenu en échec Marseille, puis Paris chez nous. On a montré qu'on savait faire face à gros, alors pourquoi ne pas le faire à Monaco? Moi, j'attends quelque chose de grand.
    » (Site officiel ASSE).

    Il a convoqué 19 joueurs dont 3 gardiens. Sans surprise, Stéphane Ruffier est présent.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Saint-Etienne.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Serrano, Sidibé, Touré, Fabinho, Lemar, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Diakhaby, Falcao, Ghezzal, Mboula, Pellegri, Sylla.

    Pour Saint-Etienne : Ruffier, Moulin, Guendouz, Théophile-Catherine, Silva, Perrin, Debuchy, Subotic, Pierre-Gabriel, M'vila, Diousse, Cabella, Selnaes, Pajot, Ntep, Bamba, Hamouma, Monnet-Paquet, Beric.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...