YOUTH LEAGUE 5ÈME JOURNÉE, MONACO - RB LEIPZIG : 2-2
(21/11/2017)
Les jeunes monégasques qualifés, au moins, pour les barrages

Les U19 monégasques jouaient la Youth League, la Ligue des Champions des U19, réservés aux équipes participants à la phase de poules de la LDC (les groupes sont les mêmes), et aux champions des différents pays (qui passent par des tours à élimination directe).

Première avec le FC Porto avant le début de la journée, l'ASM était assurée de finir au moins 2ème de la poule après la victoire des portugais chez les turcs de Besiktas, 1-0.

Les monégasques devait l'emporter pour rester à hauteur des portugais, qu'ils rencontreront dans 15 jours, face à une équipe de Leipzig, éliminée, et quasi assurée de la dernière place.
Ce sont pourtant les allemands qui ont ouvert le score sur une de leur première action, par Krüger (0-1, 15e), l'ASM égalisant avant la pause par Alioui (1-1, 41e), bien servi par Sylla.
En seconde période, Monaco prenait l'avantage sur un nouveau but d'Alioui (2-1, 75e), sur un service de Bongiovanni, mais la défense monégasque montrait trop de signes de fébrilité et concèdait peu de temps après l'égalisation, sur un tir de Stierlin (2-2, 81e).

Dans les toutes dernières secondes, Adrien Bongiovanni était fauché dans la surface et se chargeait de la sentence, que le portier Stahl repoussait en corner (90e) en allant la chercher dans sa lucarne gauche.

Au classement à une journée de la fin, 1er Porto (12 pts), 2e Monaco (10 pts), 3e Besiktas (4 pts) et Leipzig (1 pt).
Pour rappel, le 1er est directement qualifié pour les 8èmes de finale, le 2ème devra passer par un barrage (sur un match) chez un club champion de son pays, mais pas qualifié pour la phase de poules.


LIGUE 1, MATCH EN RETARD 8ÈME JOURNÉE
(20/11/2017)
Le match en retard de la 8ème journée de Ligue 1

 3-0 

A 19h se rejouait le match arrêté du 30 septembre dernier entre Amiens (19e) et Lille (18e), après l'ouverture du score du LOSC, quand une barrière s'était effondrée sous le poids des supporters lillois.
Rejouée du début, ce match entre picards et nordistes a cette fois tourné en faveur des locaux grâce à un but de Manzala en première période (1-0, 37e).
A la reprise, l'amiénois inscrit son premier doublé en L1 (2-0, 47e) après un pressing de Lacina Traoré (titulaire et remplacé à la 61e), et le dernier but du match est inscrit par Konaté (3-0, 85e).
Pour l'ASC, Brighton Labeau a été écarté, Serge Gakpé a joué les 90 minutes.
Pour le LOSC, Farès Bahlouli était blessé, Kévin Malcuit a été titularisé.

Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) a pris le large en tête avec ses 15 buts.
Il devance :
- Radamel Falcao (AS Monaco) avec 13 buts.
- Fékir (Lyon) avec 11 buts,
- Diaz (Lyon) avec 9 buts,
- Neymar (Paris S.G.) avec 7 buts,
- Balotelli (Nice) et Depay (Lyon) avec 6 buts,
- Bamba (Saint-Etienne), Malcom (Bordeaux), Njie, Sanson & Thauvin (Marseille) et Toko Ekambi (Angers) avec 5 buts,
- 6 joueurs dont Mbappé (Paris S.G.) et Ocampos (Marseille) avec 4 buts.
- 22 joueurs à 3 buts dont Keita Baldé et Adama Traoré (AS Monaco),
- 35 joueurs à 2 buts dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco), Camara (Montpellier) et Mangani (Angers),
- 77 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Thomas Lemar, Djibril Sidibé (AS Monaco), les anciens asémistes Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.) et Rivière (Metz)
- 12 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

PRÉSENTATION MONACO - RED BULL LEIPZIG (LDC-J5)
(20/11/2017)


Pour le compte de la 5ème journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, l'AS Monaco (dernier de la poule) reçoit le RB Leipzig (3e).

Le dernier espoir de qualification de l'AS Monaco, en Ligue des Champions ou en Ligue Europa, passe par une victoire sur le club allemand, classé juste devant lui, après le nul 1-1 de l'aller.

Au regard des derniers matches, l'AS Monaco va mieux, mis à part le dernier et le nul piteux à Amiens (1-1). Avant cela, les monégasques ont gagné leurs 3 autres rencontres de L1 et fait match nul à Istanbul contre le Besiktas.
Dans le même temps, Leipzig n'a remporté qu'un seul match contre Hanovre (2-1, but de la victoire à la 85e), fait 2 matches nuls contre le Bayern en Coupe d'Allemagne (1-1, élimination aux tirs-au-but) et ce week-end à Leverkusen (2-2) avec deux buts inscrits sur pénalty, et perdu 2 fois au Bayern (0-2) et à Porto (1-3).

Hors de ses bases, les roten bullen ont du mal avec 3 victoires, 1 nul et 3 défaites en Bundesliga, 2 défaites en Ligue des Champions à Besiktas (0-2) et à Porto (1-3), quand les monégasques ont fait 5 victoires et 1 nul en L1, et perdu 2 fois en C1.

Monaco doit gagner, et battre des clubs allemands à domicile, les monégasques savent le faire. En 9 réceptions de clubs outre-Rhin, ils l'ont fait 5 fois pour 3 nuls et 1 défaite.
  • Défaite (0-1) contre Moenchengladbach en 16ème de finale retour de la Coupe UEFA 1996-97, sans conséquence car l'ASM avait gagné 4-2 à l'aller et avait encore 1 but de marge.
  • Nuls face :
    - à l'Eintracht Francfort (0-0) en 16ème de finale retour de la Coupe des Coupes 1974-75,
    - au Dynamo Berlin (0-0) en 8ème de finale aller de la Coupe des Coupes 1989-90,
    - au Bayer Leverkusen (1-1) pour le 2ème match de poule de la Ligue des Champions 2016-17.
  • Victoires contre :
    - Hambourg SV (3-0) en 8ème de finale aller de la Coupe UEFA 1996-97,
    - le Bayer Leverkusen (4-0) pour le 2ème match de poule de la Ligue des Champions 1997-98,
    - Hambourg SV (2-0) pour le 2ème match de poule de la Coupe UEFA 2005-06,
    - le Bayer Leverkusen (4-0) pour le 1er match de poule de la Ligue des Champions 2014-15,
    - le Borussia Dortmund (3-1) en quart de finale retour de la Ligue des Champions 2016-17.

  • Après Amiens, et avant la réception du Paris Saint-Germain, Leonardo Jardim et ses joueurs n'ont en tête que battre le RB Leipzig pour continuer l'aventure européenne au printemps, d'autant plus que le résultat du match entre Besiktas et Porto sera connu.
    «L'objectif, c'est notre match, on a besoin de le gagner, c'est clair. Une éventuelle qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions ne dépend plus seulement de nous. Mais pour la Ligue Europa, ça dépend uniquement de nous. Après, on aura peut-être la chance quand on commencera notre match que les deux qualifications (en C1 et en C3) puissent dépendre de nous. Mais si on ne bat pas Leipzig, ce sont les deux objectifs qui tomberont par terre.
    L'objectif est de gagner. Le résultat de Porto ne changera rien à l'organisation de l'équipe et aux joueurs. L'objectif est de continuer notre parcours en Coupe d'Europe.
    Le prochain match est toujours le plus important, donc celui de Ligue des champions. Après viendra Paris.
    On a changé un peu le système à Amiens car Lemar et Adama Traoré étaient blessés et João Moutinho était à 50%. Ils ont joué tout le match. Notre première mi-temps n'était pas bonne dans la dynamique.
    Des joueurs arrivent chaque année, c'est comme ça. Il y a trois ans on était en quarts de finale de la Ligue des Champions, il y a deux ans, on n'était pas qualifiés, et la saison passée on a été en demi-finales. Ce sont des cycles, c'est comme ça. Quand des joueurs arrivent, ils ont besoin de s'adapter au foot français, ils sont jeunes et ont une marge de progression. Je dois leur donner du temps de jeu, c'est comme ça, c'est le projet qui veut ça. On a besoin de garder la tête équilibrée avec tout ça.
    Il faut garder la tête froide. Avec ce genre de projet, tu ne peux pas sortir le champagne quand tu gagnes et baisser la tête en restant chez toi quand tu perds. On ne peut comparer le projet de Monaco avec autre club, c'est comme ça.»
    (l'equipe.fr)

    Même son de cloche pour le dernier rempart de l'ASM, Danijel Subasic.
    «Bien sûr que je crois aux miracles, car je crois en cette équipe. Il reste deux matches, tout est possible, il faut y croire, il faut donner tout pour remporte ces trois points. Il faut se concentrer sur notre match et penser à le jouer sans penser à ce qui se passera à Besiktas. S'il y a match nul ou que Besikats gagne ce sera mieux pour nous, bien sûr mais il ne faut pas y penser. La différence entre ce match à domicile contre Leipzig et les deux autres qu'on avait perdus, c'est qu'on a besoin de trois points, plus que jamais. Il faudra tout donner.
    C'est dommage qu'on n'ait pas gagné à Istanbul. Il faudra mettre la même concentration et la même détermination qu'à Istanbul. Il nous reste deux finales, c'est la première finale demain. On a les qualités pour prendre les trois points, l'élimination on n'y pense pas. Depuis quatre matches on est mieux, tout se passe bien. Il y a le changement de tactique mais on a aussi passé plus de temps ensemble. Quand le coach demande des nouvelles choses il faut les accepter et on l'a fait.»
    (l'equipe.fr).

    Sans suprise, Djibril Sidibé et Thomas Lemar sont toujours absents du groupe, et le seront encore contre le PSG.
    Stevan Jovetic, touché à une cuisse à Amiens, n'est pas dans le groupe de 20 joueurs retenus au contraire de Pierre Nguinda et Moussa Sylla.

    Le coach des Roten Bullen, Ralph Hasenhüttl peut compter sur l'ensemble de son effectif moins Ilsanker, blessé. Il vient en Principauté pour l'emporter et assurer au moins la Ligue Europa.

    «Il faudra un vainqueur dans ce stade, où j'ai déjà joué il y a 20 ans (défaite 5-1 avec Lierse, ndlr). Nous savons qu'un point pris ne sera assez ni pour nous, ni pour Monaco. C'est pour cela qu'il faut s'attendre à un match ouvert, avec de l'agressivité. Je connais l'état actuel de l'équipe de Monaco, dans laquelle Falcao est de retour de blessure. Ce week-end, eux comme nous avons fait match nul (Monaco à Amiens 1-1, Leipzig à Leverkusen 2-2, ndlr). Mais après la trêve internationale, ces résultats ne sont pas significatifs. Le plus important est de bien préparer notre rencontre et de mettre en place notre plan de jeu. Je ne pense qu'à la victoire et ne pense pas du tout à la défaite.
    C'est vrai que le match aller a été très particulier pour moi. Mais il semble très loin car beaucoup de matches sont passés depuis. La victoire aurait été possible (1-1, ndlr). Depuis, on a disputé deux matches à l'extérieur (deux défaites à Porto et Besiktas). Je ne vais pas dire qu'on a fait des mauvais matches, mais on n'a pas été très heureux. On n'a pas remporté assez de points par rapport à ce qu'on a montré. Il faut faire moins de faute afin d'être récompensé. Si on n'est pas capable de prendre trois points à l'extérieur, on ne mérite pas de passer.
    On a fait un match très dur à Leverkusen qui nous a beaucoup fatigué samedi dernier. Il est certain qu'on ne doit pas répéter contre Monaco les fautes commises à Leverkusen où nous avons mené deux fois au score. Puis on a ralenti dans le jeu, et on s'est fait rejoindre à chaque fois. C'est quelque chose qu'on ne doit pas refaire. Nous devrons défendre en avançant. Nous aurons toujours l'occasion de marquer. Quant à l'effectif, j'essaie de donner la chance aux jeunes, je l'ai déjà montré. Upamecano, par exemple, a déjà sa place dans l'équipe désormais. Quant à Konaté, il lui a déjà été associé. On a vu contre le Bayern qu'ils ont été bons ensemble dans l'axe. Nous verrons qui jouera car Willi Orban est un joueur très important pour nous.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Retrouvez tous les adversaires européens de l'AS Monaco.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Glik, Jemerson, Jorge, Kongolo, Nguinda, Raggi, Touré, Fabinho, Ghezzal, Lopes, Moutinho, N'Doram, Tielemans, Baldé, Carrillo, Diakhaby, Falcao, Sylla.

    Pour RB Leipzig (les qualifiés pour la LDC) : Gulácsi, Krahl, Mvogo, Compper, Dauter, Halstenberg, Konaté, Minz, Orban, Schmitz, Senkbeil, Upamecano, Yilmaz, Bernardo, Bruma, Demme, Forsberg, Ilsanker, Kaiser, Kampl, Keïta, Laimer, Sabitzer, Augustin, Poulsen, Werner.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    LIGUE 1, 13ÈME JOURNÉE : LES DERNIERS RÉSULTATS
    (19/11/2017)
    La fin des résultats de la 13ème journée de Ligue 1

    Les trois derniers matches de la journée se déroulaient ce dimanche.

     1-1 

    A 15h, Caen (7e) a failli perdre contre Nice (15e), qui a mené grâce à un but de Lees-Melou (0-1, 40e).
    Santini a vu son pénalty stoppé par Benitez (67e) mais ses coéquipiers ont réussi à égaliser par Rodelin dans le temps additionnel (1-1, 90e+2).
    Youssef Aït Bennasser (pour le SMC) et Allan Saint-Maximin (pour l'OGCN) étaient forfaits pour blessure. Nampalys Mendy a été titularisé chez les "Aiglons" et a été remplacé à la 76e.

     0-0 

    A 17h, Lyon (3e) n'a pas fait mieux que le PSG et l'ASM face à Montpellier (8e), avec un partage des points.
    Souleymane Camara est resté sur le banc héraultais, pour suivre ce triste match.

     1-1 

    A 21h, Bordeaux (9e) a cru battre Marseille (4e) grâce à l'interception de De Préville dès le début du match (1-0, 3e), mais les phocéens ont égalisé sur le dernier ballon dans le temps additionnel, par Sanson (1-1, 90e+4).
    Si Jaroslav Plasil est resté sur le banc, bordelais, le capitaine Jérémy Toulalan a joué tout le match.
    Côté OM, il n'y a plus de Patrice Evra qui a résilié son contrat pendant la trêve. Lucas Ocampos a joué les 90 minutes, Valère Germain est entré à la 72e, Aymen Abdennour est resté sur le banc.

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) a pris le large en tête avec ses 15 buts.
    Il devance :
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 13 buts.
    - Fékir (Lyon) avec 11 buts,
    - Diaz (Lyon) avec 9 buts,
    - Neymar (Paris S.G.) avec 7 buts,
    - Balotelli (Nice) et Depay (Lyon) avec 6 buts,
    - Bamba (Saint-Etienne), Malcom (Bordeaux), Njie, Sanson & Thauvin (Marseille) et Toko Ekambi (Angers) avec 5 buts,
    - 6 joueurs dont Mbappé (Paris S.G.) et Ocampos (Marseille) avec 4 buts.
    - 21 joueurs à 3 buts dont Keita Baldé et Adama Traoré (AS Monaco),
    - 34 joueurs à 2 buts dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco), Camara (Montpellier) et Mangani (Angers),
    - 77 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Thomas Lemar, Djibril Sidibé (AS Monaco), les anciens asémistes Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.) et Rivière (Metz)
    - 12 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LIGUE 1, 13ÈME JOURNÉE : LES RÉSULTATS
    (18/11/2017)
    Les résultats de la 13ème journée de Ligue 1

    Retrouvez les premiers résultats de cette journée de Ligue 1 et les performances des anciens monégasques qui composent les effectifs des autres clubs.

     3-1 

    Vendredi à 19h, Lille (19e) a enchaîné une deuxième victoire consécutive, en battant Saint-Etienne (6e) qui a changé d'entraîneur en milieu de semaine, Oscar Garcia étant remplacé par Julien Sablé.
    Les lillois, avec Farès Bahlouli (remplacé à la 32e, blessé aux ischios) et l'ancien "Vert" Kévin Malcuit (averti à la 25e), ont trompé Stéphane Ruffier à 3 reprises par Pépé (1-0, 20e), Mendes (2-1, 71e) et Ponce (3-1, 89e). Bamba avait temporairement égalisé sur pénalty (1-1, 45e).

     1-1 

    Vendredi à 20h45, Amiens (17e) a profité d'un petit AS Monaco (2e) pour prendre un point.
    Chaque équipe a eu sa mi-temps, la première pour les picards qui ont scoré par Serge Gakpé (1-0, 31e) qui a été remplacé à la 72e, la seconde pour les asémistes qui ont égalisé par Stevan Jovetic (1-1, 67e).
    Les autres amiénois Brighton Labeau (choix) et Lacina Traoré (accord entre les deux clubs pour le joueur prêté par l'ASM) n'ont pas participé à la rencontre.

     4-1 

    Samedi à 17h, le Paris S.G. (1er) a dominé Nantes (5e) avec deux buts en fin de première période inscrits par Cavani (1-0, 38e) et Di Maria (2-0, 42e) et deux autres en seconde par Pastore (3-1, 65e) et encore Cavani (4-1, 79e). Nakoulma (2-1, 60e) avait reduit le score pour les "Canaris" de Claudio Ranieri.
    Les anciens de l'ASM Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé sont restés sur le banc du PSG qui prend 6 longueurs d'avance avant de se déplacer au Louis-II dimanche prochain.

     2-1 

    Samedi à 20h, Strasbourg (18e) a mis fin à la série de victoires de Rennes (10e) grâce aux buts de Blayac (1-0, 28e) et Bahoken (2-0, 83e) contre un d'Hunou (2-1, 89e).
    Il faut dire que la nouvelle équipe de Sabri Lamouchi, qui a remplacé Christian Gourcuff à la tête de l'équipe bretonne, a terminé à 10 après le rouge direct d'Amalfitano (63e).

     3-1 

    La révolte du bas de tableau continue avec la victoire de Dijon (16e) sur Troyes (11e), qui avait ouvert le score par son sud-coréen Suk (0-1, 19e).
    Les dijonnais ont égalisé par Tavares (1-1, 29e), pris l'avantage sur un centre effleuré par ce même Tavares (2-1, 46e) et pris le large par l'autre sud-coréen du match, Kwon (3-1, 51e).
    Dylan Bahamboula a suivi la victoire du DFCO depuis le banc, Tristan Dingomé a joué les 90 minutes pour l'ESTAC.

     1-1 

    Pas de vainqueur entre Guingamp (13e) et Angers (14e), Andreu aidé par le genou de Kerbrat (1-1, 24e) répondant à Camara (1-0, 15e).
    Les angevins du capitaine Thomas Mangani n'ont su, à 11 contre 10 après le rouge de Deaux (61e), prendre le dessus sur les coéquipiers de Marc-Aurèle Caillard, resté sur le banc guingampais.

     0-0 

    Pas de but entre Toulouse (12e) et Metz (20e), malgré une grosse domination des locaux, qui ont joué plus d'une heure en supériorité numérique après le rouge direct pour Diagne expulsé pour un tacle les 2 pieds en avant (23e).
    Titulaire, Corentin Jean a été remplacé à la 74e.
    Emmanuel Rivière, blessé, n'a pu participé au premier partage de points des messins de la saison.

    Demain dimanche, les trois derniers matches de la journée :
    - A 15h, Caen (7e) reçoit Nice (15e).
    - A 17h, Lyon (3e) affronte Montpellier (8e).
    - A 21h, Bordeaux (9e) accueille Marseille (4e).

    Au classement des buteurs, Cavani (Paris S.G.) a pris le large en tête avec ses 15 buts.
    Il devance :
    - Radamel Falcao (AS Monaco) avec 13 buts.
    - Fékir (Lyon) avec 11 buts,
    - Diaz (Lyon) avec 9 buts,
    - Neymar (Paris S.G.) avec 7 buts,
    - Balotelli (Nice) et Depay (Lyon) avec 6 buts,
    - Bamba (Saint-Etienne), Malcom (Bordeaux), Njie & Thauvin (Marseille) et Toko Ekambi (Angers) avec 5 buts,
    - 7 joueurs dont Mbappé (Paris S.G.) et Ocampos (Marseille) avec 4 buts.
    - 19 joueurs à 3 buts dont Keita Baldé et Adama Traoré (AS Monaco),
    - 35 joueurs à 2 buts dont Guido Carrillo, Fabio Henrique Tavares «Fabinho», Kamil Glik, Jemerson de Jesus Nascimento, Stevan Jovetic & Marcos Lopes (AS Monaco), Camara (Montpellier) et Mangani (Angers),
    - 78 joueurs à 1 but dont Adama Diakhaby, Rachid Ghezzal, Thomas Lemar, Djibril Sidibé (AS Monaco), les anciens asémistes Gakpé (Amiens), Kurzawa (Paris S.G.) et Rivière (Metz)
    - 12 joueurs ont marqué contre-leurs-camps, dont Toulalan (Bordeaux).

    Retrouvez les classements du Championnat de Ligue 1

    LES RÉACTIONS D'AMIENS - MONACO (1-1)
    (17/11/2017)

    Leonardo Jardim
    «On n'a pas réussi à atteindre notre objectif, surtout en première période. On a manqué de maîtrise du ballon, on a manqué beaucoup de passes, on n'a pas joué assez collectif. Ensuite, on a réussi à jouer plus avec le ballon, être plus créatif mais ça n'a pas suffi. Nous sommes déçus car l'objectif est de gagner à chaque fois. En première mi-temps, le bilan est négatif, en deuxième mi-temps le bilan est positif. Ce n'est pas une histoire de système, c'est la manière de jouer qui importe.
    (Sur la proximité du match de C1 contre Leipzig, mardi) On pense toujours match après match, donc on était sur ce match. Le match de Ligue des Champions, c'est après.
    C'est important de montrer une bonne image du football français. Les ramasseurs cachaient les ballons derrière eux pour nous empêcher de jouer vite. Ça fait quatre ans que je suis ici. Les gens qui regardent notre pays regardent ça et se disent peut-être que la Ligue 1 est une Ligue amateur. C'est important de défendre notre football.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Christophe Pélissier
    «On a vu l'engouement du public, j'espérais que ce soit une fête, et je crois que les gens partent très contents, ils ont vu une équipe d'Amiens qui s'est battue jusqu'au bout.
    Il y a une pointe de frustration, car en marquant un point, puis un point, puis un point, on n'avance pas sur le plan comptable. Mais la performance de l'équipe peut être décrite comme un exploit, on a su faire déjouer Monaco et ce n'est pas rien.
    Ça aurait été cruel de ne pas prendre un point. Ce nul, cette performance, donnent beaucoup d'énergie à l'équipe.»
    (lequipe.fr & AFP)

    Andrea Raggi
    «C'était un match difficile, c'est toujours comme ça après une trêve internationale, mais faire match nul, c'est déjà pas mal. On a poussé toute la deuxième période, mais c'est le foot, on ne peut pas gagner tout le temps. .» (lequipe.fr)

    CHAMPIONNAT 13ÈME JOURNÉE, AMIENS - MONACO : 1-1
    (17/11/2017)

    Un nul synonyme de défaite

    Les retours de trêves internationales sont toujours aussi peu glorieux pour l'AS Monaco.

    Après deux défaites, à Nice (0-4) et Lyon (2-3), les monégasques n'ont pu ramener qu'un point de leurs déplacements à Amiens, avec un piteux match nul (1-1) après une première période ratée, sanctionnée par l'ouverture du score de Serge Gakpé, formé à l'ASM... (1-0, 31e) sur un contre.
    Le score à la pause aurait pu être plus lourd, avec un coup-franc de Kakuta, Avelar ratait le ballon au second poteau (33e).

    A la reprise, Rachid Ghezzal remplace Rony Lopes, mais l'ASM ne s'est toujours pas réveillée, et l'ASC est prête a doubler la mise sans une belle intervention de Jemerson aux 6m sur Konaté après un centre de Gakpé (48e).
    Sur le corner, repoussé, Kakuta a une nouvelle chance de centrer et trouve la tête de Konaté, seul au premier poteau, qui catapulte le cuir au-dessus de la barre (48e).

    Monaco se réveille enfin :
    - Une-deux Falcao - Baldé à l'entrée de la surface. Le colombien enroule son ballon en finesse que Gurtner va chercher du bout des doigts de la main opposée (54e).
    - Coup-franc pour Ghezzal côté droit. Son ballon trouve la tête de Guido Carrillo, qui jaillit au premier poteau. Le ballon rase le montant gauche de Gurtner, battu (56e).
    - Côté droit, Fabio Henrique Tavares «Fabinho» se joue de Gakpé, le dribble, rentre dans la surface avant de centrer en retrait pour Stevan Jovetic, tout juste entré, qui recule pour se défaire du marquage et reprend du plat du pied (1-1, 67e).

    Ensuite, l'attaque-défense continue, mais les joueurs de Leonardo Jardim n'arriveront pas à trouver une nouvelle faille dans le mur picard.

    Cette nouvelle contre-performance, après une trêve, ne donne pas de confiance à l'ASM avant une grosse semaine décisive pour l'avenir monégasque en Ligue des Champions, contre le RB Leipzig, puis la réception du Paris S.G. qui peut s'envoler demain en tête de la L1.

    Pour plus d'info sur la treizième journée, rendez-vous dans la rubrique Championnat...

    Pour les stats de l'ASM, rendez-vous dans la rubrique Stats Championnat...

    PRÉSENTATION AMIENS - MONACO (J13)
    (16/11/2017)


    Pour la 13ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco FC (2e) se rend chez le SC Amiens (17e).

    La troisième trêve internationale de la saison s'est terminée, et les deux premiers matches de reprise se sont terminés par 2 défaites, à Nice (0-4) et à Lyon (2-3).
    C'est donc chez le promu Amiens que les monégasques devront faire mieux, face à des picards qui retrouvent leur stade de la Licorne, à nouveau homologué, après l'effondrement de la main courante de la tribune visiteuse, lors de la réception de Lille le 30 septembre dernier.

    Depuis l'entame de la saison, à domicile (à Amiens et au Havre, pour la réception de Bordeaux), les amiénois ont joué 4 fois pour 2 victoires contre Nice (3-0, J04) et Bordeaux (1-0, J10) et 2 défaites contre Angers (0-2, J02) et Marseille (0-2, J06).
    Comme le SC Amiens gagne une fois sur 2, c'est plutôt de bonne augure pour l'ASM, qui hors de ses bases, a gagné 4 matches sur les 6.

    Sur les derniers matches, Amiens va bien mieux. Après 3 revers consécutifs, l'ASC vient d'enchaîner 3 rencontres sans défaite avec 1 victoire et 2 nuls à Guingamp et Montpellier.
    De son côté Monaco doit continuer sa série de 3 victoires consécutives sans prendre de but (Caen 2-0, Bordeaux 2-0 et Guingamp 6-0).

    Historiquement, Amiens et Monaco ne se sont jamais affrontés en Ligue 1, mais se sont croisés plusieurs fois en L2, surtout entre 1948 et 1952 (4 matches sur 5).
    Depuis 1952, il n'y a eu qu'une seule rencontre, en août 2011, juste après l'arrivée des russes à la tête de l'ASM, et Monaco s'était imposé 2-1.

    Leonardo Jardim est revenu sur ces 2 semaines sans compétition et sa difficulté à bien préparer les matches de reprise.
    «Par rapport à d’autres équipes, nous ne profitons pas de la trêve pour bien travailler car nous avons 70% de nos joueurs en sélection.
    Sidibé n’est pas encore disponible pour jouer. Il faudra encore attendre une semaine pour qu’il revienne s’entrainer avec le groupe. Je ne sais pas encore si Moutinho et Falcao seront aptes à débuter le match.
    Tous les joueurs sont bien. Je suis content quand on gagne et que les joueurs jouent à un bon niveau. C’est le cas de Touré mais aussi de Carrillo, Raggi, Fabinho...
    Amiens est une équipe avec un 4-2-3-1 qui a de bonnes qualités offensives. Il faudra jouer à fond pour remporter ces 3 points. Amiens c’est le match le plus important pour le moment. Ce sont trois points qui peuvent nous rapprocher du sommet.
    Quand tu arrives d’un championnat différent, c’est toujours difficile de s’adapter. Chaque pays a sa culture. Mais c’est le métier d’entraineur que de chercher à s’adapter. Quand je suis arrivé, j’ai essayé de parler la langue, de nouer des relations avec ceux qui sont là depuis longtemps, j’ai regardé beaucoup de matches de Ligue 1 à la télévision...
    Jorge progresse, il travaille bien pour arriver au niveau auquel nous pensons qu’il peut arriver. C’est un joueur de 20 ans, bien sûr qu’il a encore une grosse marge de progression. Ce n’est pas encore Marcelo, il a encore du chemin. Le niveau final d’un joueur dépend de lui, mais nous sommes là pour l’aider.
    J’ai beaucoup apprécié regarder la France. J’ai vu de bonnes choses du petit Martial et de Mbappé. Je suis content pour eux. J’aime que les joueurs qui nous quittent réussissent.»
    (Twitter ASM).

    Jorge Marco de Oliveira Moraes, qui est resté en Principauté pendant la trêve pour bosser dur, devrait débuter vendredi.
    «Le travail a été très intense pendant la trêve. Nous avons tous donné beaucoup pour arriver dans les meilleures conditions vendredi contre Amiens.
    Quand je suis arrivé, cela a été difficile de s’adapter. Je suis content de ma progression et de mon évolution dans le club. Je remercie tous mes coéquipiers et le staff pour avoir félicité cette adaptation. Faire partie de ce groupe est une grande chance pour progresser.
    Les 2 football français et brésilien sont différents, il y a plus d’intensité en Ligue 1, j’ai mis un peu de temps à m’adapter.
    Ma convocation avec le Brésil ? Oui cela a été une surprise. C’est une grande fierté. J’essaie de tout donner pour être appelé à nouveau. Il y a beaucoup de grands joueurs à mon poste. Si je ne suis pas appelé en Russie ce sera peut être pour la prochaine grande compétition. Je me concentre pour progresser.
    Il faut penser au prochain match. Ce sera difficile. On pensera ensuite à Leipzig puis à Paris.»
    (Twitter ASM).

    Pour ce match de reprise à Amiens, Leonardo Jardim est encore privé de Sidibé, Lemar, rejoints à l'infirmerie par Boschilia (contusion genou), N'Doram (traumatisme genou) et Traoré (souffrant).
    Radamel Falcao est de retour dans le groupe de 20 joueurs, comme *gongolo* et Moussa Sylla.

    Pour l'Amiens SC, Christophe Pélissier est privé de plusieurs joueurs. 3 sont suspendus (Ngosso, Adenon et Ielsch), d'autres blessés (Bodmer, Fofana et Charrier) et Lacina Traoré ne peut jouer contre le club qui le paye.
    «C'est une grosse satisfaction que celle de rejouer à la Licorne. Nous recevons le champion de France. Ce sera une belle fête dans un stade qui sera plein. Nous savons ce qui nous attend car Monaco est un gros morceau. Sur ses trois derniers matches, Monaco a gagné à chaque fois, marqué dix buts sans en encaisser aucun.
    Il est certain que nous aurons moins le ballon mais il faudra être efficace sur le plan offensif. C'est le genre de match à prendre avec enthousiasme, le genre de match de coupe. On ne peut que bousculer la hiérarchie. Depuis le match du Parc des Princes, contre le PSG, nous avons augmenté notre niveau de jeu.
    Chacun doit être concerné, et prêt à relever le défi.»
    (Site officiel ASC).

    Il a convoqué 18 joueurs dont Serge Gakpé, mais pas Brighton Labeau, aussi formé à l'ASM.

    Retrouvez tous les faces à faces entre Monaco et Amiens.

    Voici les groupes retenus

    Pour Monaco : Benaglio, Subasic, Sy, Glik, Jemerson, Jorge, Kongolo, Raggi, Touré, Fabinho, Ghezzal, Lopes, Moutinho, Tielemans, Baldé, Carrillo, Diakhaby, Falcao, Jovetic, Sylla.

    Pour Amiens : Gurtner, Bouet, El Hajjam, Cissokho, Gouano, Avelar, Dibassy, Monconduit, Zungu, Bourgaud, Baradji, Kakuta, Manzala, Nathan, Konaté, Gakpé, Koïta, Cornette.

    Pour plus d'info sur la présentation des équipes, cliquez ici...

    SOIRÉE POUR LES ABONNÉS DE L'AS MONACO  
    (16/11/2017)
    Revivez la soirée offerte par l'AS Monaco à ses supporters

    L'AS Monaco a invité ses abonnés à une rencontre à la "Salle d'Or" de l'hôtel Fairmont de Monte-Carlo.

    Vous n'êtes pas abonnés, vous n'avez pu venir, voici l'intégralité de la soirée retranscrite pour vous : "La soirée des abonnés" de l'AS Monaco

    Bonne lecture.

    SÉLECTIONS : LES RÉSULTATS DU 14/11
    (14/11/2017)


    Les résultats du jour

  • Déjà qualifiée pour le Tour Élite U19, avant le dernier match contre la Géorgie en Bosnie-Herzégovine, l'équipe de France U19 a conforté sa première place du groupe avec son nul 1-1 face aux géorgiens, à Bijeljina.

    Les "Bleuets" ont ouvert le score par Bernede (0-1, 20e), et se sont faits rejoindre par Kharabadze (1-1, 64e). La France aurait pu perdre, si son gardien n'avait arrêté un pénalty à la 75e.
    Les monégasques Ibrahima Diallo (entré à la 45e+1) et Moussa Sylla (remplacé à la 80e) ont participé au match.

    L'autre match du groupe a vu la Bosnie-Herzégovine battre Andorre 2-1.
    Au classement, 1er France (7 pts), 2e Bosnie (6 pts), 3e Géorgie (2 pts) et 4e Andorre (1 pt).

  • Le match amical entre les équipes U19 du Portugal et de l'Espagne, à Setubal, a tourné en faveur des locaux.
    Les ibères ont ouvert le score en première période, les lusitaniens ont égalisé en seconde et arraché la victoire sur un pénalty à la dernière minute.
    Jordi Mboula était le capitaine espagnol, et a été remplacé à la 63e. Il a croisé sur la pelouse Ruben Vinagre, remplacé à la 90e, prêté en Angleterre cette saison.

  • En éliminatoires de la Coupe du Monde, zone Afrique, la dernière journée ne servait plus à rien depuis la victoire du Sénégal en Afrique du Sud.
    Et encore une fois, à Dakar, les sénégalais se sont imposés 2-1.
    Pas de Keita Baldé sur la feuille de match, souffrant d'une douleur à un genou.

    L'autre match du groupe a vu la victoire du Burkina Faso sur le Cap Vert, 4-0.
    Alain Traoré a été remplacé à la 53e, son coéquipier Dylan Ouedraogo (jeune monégasque) est resté sur le banc.

  • En amical à Bruges, la Belgique a battu le Japon 1-0, but de R. Lukaku (72e).
    Youri Tielemans est resté sur le banc des remplaçants.

  • En amical, à Londres (Wembley), l'Angleterre et le Brésil se sont neutralisés 0-0. Jemerson de Jesus Nascimento est aussi resté sur le banc.

  • En amical à Leiria, match nul entre le Portugal et les Etats-Unis, 1-1, buts de McKennis (0-1, 21e) et Antunes (1-1, 31e).
    Bernardo Silva est entré à la 61e, Rony Lopes a fêté sa première sélection en faisant de même à la 81e.

  • Côté anciens monégasques, en amical à Cologne, l'Allemagne a été malmenée par la France de Didier Deschamps, en égalisant 2 fois par Werner (1-1, 56e) et Stindl (2-2, 90e+3).
    Les "Bleus" ont marqué par Lacazette (0-1, 33e et 1-2, 71e) sur deux passes d'Anthony Martial et Kylian Mbappé (90 minutes).
    Layvin Kurzawa est entré à la 82e.


  • Fly Away Monaco, la passion du voyage...